Archives par mot-clé : Street Food

Salade de maïs à la mexicaine

Aimez-vous la cuisine mexicaine ? Moi j’adore cuisiner mexicain, enfin, surtout MANGER mexicain… Je pourrais sérieusement manger des plats mexicains tous les jours!
 
 
Colorée, croquante et juste épicée comme il faut, cette salade de maïs mexicaine est inspirée d’un classique de la street food mexicaine, le maïs grillé, appelé elote. Si vous ne connaissez pas ce maïs à la mexicaine, découvrez ma recette juste ici. Ici le maïs n’est pas mangé chaud sur l’épi mais en salade, et c’est très bon également, bien que différent.
 
 
J’ai vraiment adoré cette salade. La combinaison du maïs, de la feta, du piment, de la mayonnaise crémeuse et du citron vert fonctionne vraiment très bien !
 
Essayez de servir cette salade comme accompagnement pour un barbecue ou garnissez-en des tortillas pour amener les saveurs du Mexique directement à votre table! Accompagnée cela d’une petite bière légère et bien fraîche, c’est le top!
 
  
 
Salade de maïs à la mexicaine

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 750 g de maïs égoutté
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 1 bocal de fromage type "feta" mariné aux herbes
  • 3 échalotes finement émincées
  • 1/2 bouquet de coriandre hachée finement
  • 1 piment haché
  • 2 gousses d'ail émincées
  • 1,5 c. à s. de jus de citron
  • 1 pincée de piment séché
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Égouttez la feta aux herbes. Mélangez l'ensemble des ingrédients et conservez au frais jusqu'au service. Ajoutez un peu de coriandre supplémentaire pour décorer avant de servir.
 
Source d’inspiration :
 

Spécialité de Pologne : zapiekanka

Aujourd’hui, je vous emmène en Pologne. J’ai eu la chance de visiter la Pologne et notamment Cracovie il y a quelques années avec mon homme, et comme lors de chaque voyage, nous avions cherché partout des petites spécialités à tester sur place.

Pourtant, il est retourné à Cracovie il y a quelques semaines pour un déplacement professionnel, et il est revenu en m’annonçant avec effroi que nous avions raté à l’époque une spécialité mythique, typique de Cracovie : les zapiekanka!

Mais comment était-ce possible? Il fallait vite réparer cet affront et cuisiner nous-mêmes cette recette pour que je puisse la goûter sans attendre une autre occasion d’aller en Pologne.

La zapiekanka est un sandwich qui se présente sous la forme d’une baguette tranchée, couverte de garnitures et passée au four, un peu comme une pizza sur une base de pain. Cette spécialité est l’un des mets préférés des polonais, elle fait partie de la street food polonaise. On la trouve dans des kiosques et c’est surtout la nuit qu’elle est consommée.

 

Mon homme a donc guidé l’élaboration de cette recette, sur la base de celle qu’il avait goûtée là-bas. Il existe en Pologne des restaurants ou snacks à zapiekanka qui ne font que cette spécialité. La zapiekanka de base est plutôt au fromage, champignons et couverte de ketchup, mais ensuite ils ont plein de variantes, comme pour les pizzas ou les hamburgers… On en trouve notamment au bacon, à la feta, au thon… Mon homme a choisi cette variante qui lui a semblé un peu plus typique et élaborée. Je dois dire que c’était absolument délicieux! Nous nous sommes régalés à la déguster au frais sur la terrasse accompagné d’une bonne bière. Le mélange des saveurs est parfait… C’est vraiment très très gourmand! J’en referai sans hésiter à d’autres parfums prochainement.

Ne prêtez pas trop attention aux quantités, c’est vraiment une recette à adapter à vos goûts et préférences. Vous pourriez aimer moins de confiture de cranberries et plus de champignons, ou l’inverse. Cela ne tient qu’à vous!

Vous pouvez utiliser une baguette un peu défraîchie pour cette recette, cela peut vous éviter de gaspiller. Mais du pain frais convient très bien aussi.  Le fromage fumé que j’utilise est un fromage polonais, mais vous aurez du mal à en trouver donc je vous recommande la scamorza italienne qui a un peu la même texture et surtout le même côté fumé.

 

Spécialité de Pologne : zapiekanka

Ingrédients

  • 2 demi baguettes
  • 100 g de champignons de Paris
  • 1 gousse d'ail
  • 100 g de fromage fumé type scamorza
  • 60 g de cheddar râpé
  • 1 oignon frais émincé avec ses tiges vertes
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 4 c. à s. de confiture de cranberries

Préparation

  1. Faites revenir la moitié de l'oignon émincé avec l'huile d'olive, l'ail écrasé et les champignons émincés grossièrement.
  2. Râpez le cheddar et mettez-le sur le fond des baguettes de façon à bien les recouvrir.
  3. Ajoutez par dessus les champignons, le fromage fumé coupé en rondelles, le reste de l'oignon émincé. Ajoutez un tour de poivre.
  4. Préchauffez le four à 180°C en mode grill 10 minutes environ, jusqu’à ce que le fromage soit fondu.
  5. Ajoutez par dessus la confiture et le vert d'oignon et servez tout de suite.

Spécialité du Mexique : elotes preparados

La saison des barbecues bat son plein! Si vous cherchez un petit accompagnement original pour accompagner vos grillades, voici un de mes chouchous! « Elote » est le terme espagnol pour désigner le maïs en épi qui est très populaire dans les rues du Mexique. C’est une recette simple qui consiste en un épi de maïs roulé dans de la crème ou de la mayonnaise et saupoudré de fromage et de piment. 
 
Ce qui est top avec ce maïs, c’est qu’il est incroyablement facile à faire! Prenez juste quelques minutes pour le préparer la prochaine fois que vous aurez du maïs frais et vous vous retrouverez avec une spécialité mexicaine vraiment sympa. 
 
 
Beaucoup de recettes utilisent de la crème fraîche, d’autres de la mayonnaise pure, certaines enfin, un mélange des deux. J’ai essayé avec la mayonnaise, ça cela me semblait plus « street food »! C’est à vous de voir en fonction de votre préférence personnelle.
 
Le fromage utilisé au Mexique, nommé cotija, ne se trouve pas facilement en France, mais il peut être remplacé par le parmesan, plus facile à trouver, bien qu’il ne soit évidemment pas authentique.
 
Si vous n’aimez pas les plats trop piquants, remplacez la poudre de piment chipotle par du paprika fumé.
 
 
Le résultat est un maïs riche en saveurs… A la fois doux, fumé, salé, et bien sûr, délicieux.  Il y a un million de façons différentes de faire du maïs mexicain. Je ne sais pas si ma recette est la plus traditionnelle, mais elle est 100% délicieuse!
 
Si le temps n’est pas de la partie, bonne nouvelle, cette recette se décline facilement au four! C’est aussi bon que ça en a l’air!
 
  
 
Spécialité du Mexique : elotes preparados

Ingrédients

  • 2 épis de maïs frais
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à c. d'eau
  • 1/4 c. à c. de poudre d'ail
  • 30 g de parmesan émietté 
  • 2 c. à s. de coriandre, hachées
  • 1 pincée poudre de piment chipotle (ou paprika)
  • 1 citron vert

Préparation

    Version au four :
  1. Si elles sont encore présentes, laissez les feuilles autour du maïs. Préchauffez le four à 170° C. Placez le maïs directement sur la grille du four et faites-le cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que le maïs soit tendre et juteux.
    Version au barbecue, grill ou plancha :
  1. Vous pouvez laisser les feuilles de maïs ou les retirer pour obtenir de jolies marques au contact de la grille du barbecue. 
  2. Faites griller les épis de maïs jusqu'à ce qu'ils commencent à noircir un peu. Comptez environ 10 minutes, en fonction de la température du barbecue, du grill ou de la plancha, à couvert si possible pour éviter qu'il sèche.
    Pour les deux versions :
  1. Dans un petit bol, mélangez la poudre d'ail avec la mayonnaise et l'eau. Placez le parmesan dans un plat ou une assiette peu profonde. Lorsque le maïs est cuit, retirez les feuilles et brossez le maïs avec la mayonnaise à l'ail. Roulez ensuite le maïs dans le fromage  et saupoudrez-le de coriandre et de poudre de piment. Servez avec des morceaux de citron vert que vous presserez sur le maïs.
 
Source d’inspiration :
http://littlespicejar.com/mexican-street-corn-elotes/
 
 

Spécialité d’Inde : pakoras

Souvent, les jours de pluie (ou de poisse), j’aime préparer un repas vraiment réconfortant. Dans ce cas, je me penche du côté des petites choses grasses à grignoter avec les doigts! Avec le retour du mauvais temps qui ne saurait tarder, je commence donc à réfléchir à des petites recettes gourmandes et faciles à faire!
J’adore les pakoras, je me jette toujours dessus au restaurant indien. A Lille nous avons aussi des chaînes de restauration rapide indiennes, et on y trouve des sortes de kebabs, mais où la galette est remplacée par un naan et la garniture par des pakoras végétariens. J’aime beaucoup cette variante qui est plus épicée et plus équilibrée (enfin, je crois) qu’un kebab!  Maintenant que je sais faire les pakoras, j’essayerai sûrement un jour ou l’autre de faire des sandwichs garnis comme ceux-là version maison!
D’ailleurs en Inde et au Pakistan, les pakoras sont vendus également comme street food. Ils peuvent aussi être servis comme une collation pour accompagner le thé pendant les fêtes ou tout simplement quand on reçoit des amis.
Les pakoras que je vous propose sont aux légumes, mais il existe de nombreuses variantes, j’espère avoir l’occasion de vous les faire découvrir petit à petit!
La réalisation des pakoras est assez simple, il suffit de préparer la pâte et ensuite de frire l’ensemble. Il est aussi important d’émincer bien finement les légumes pour obtenir le côté très irrégulier de ces beignets. La pâte est faite avec de la farine de pois chiches, elle est donc complètement sans gluten.
Servez vos pakoras aux légumes avec du chutney de mangue, de la sauce pimentée ou de la sauce au yaourt et à la menthe ( ou les 3!)
 
P.S. : Pour un menu indien, vous pouvez enchaîner sur un poulet korma!

Pakoras

Pour 6 pakoras
  • 40 g de chou finement haché
  • 30 g de carotte hachée finement
  • 30 g de chou-fleur finement haché
  • 30 g de poivron finement haché
  • 25 g de haricots verts finement hachés
  • 30 g  d’oignons hachés
  • 1 piment vert haché
  • 3 c. à s. de feuilles de coriandre hachées
  • ½ c. à c. de gingembre haché
  • 1/2 c. à c. d’ail haché
  • 70 g de farine de pois chiches
  • 7 cl d’eau (+ ou – )
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 c. à c. de graines de Grenade
  • 1 pincée de piment rouge
  • 1 pincée de garam masala en poudre
  • Sel

Rincez, pelez et hachez finement toutes les légumes. Mettez-les dans un bol.
Ajoutez également les oignons hachés, les piments verts et le gingembre.
Ajoutez toutes les épices, y compris le sel. Mélangez le tout, puis ajoutez la farine.
Mélangez encore et mettez de côté pendant 5 minutes.
Ajoutez de l’eau progressivement. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte épaisse mais fluide.
Faites chauffer l’huile pour la friture. Lorsque l’huile devient chaude, déposez des cuillerées de la pâte dans l’huile. Faîtes frire les pakoras.
Quand un côté est cuit et bien doré, retournez et faites frire de l’autre côté.
Retournez quelques fois et faites frire jusqu’à ce que les pakoras soient croustillants et dorés partout.
Enlever les pakoras de la friture. Égouttez-les sur des essuie-tout. Continuez de frire les pakoras par petites quantités de cette façon.

Spécialité du Danemark : ristet hot-dog

Aujourd’hui c’est le jour international du hot dog! Oui oui! J’adore cette spécialité de la street food et je n’ai pas pu m’empêcher de vous préparer une petite recette au cas où vous voudriez fêter dignement cet événement autour d’une saucisse et d’une bière! On a tendance à penser que le hot-dog est plus basique et se décline moins facilement que le burger, mais il y a plein de façons d’innover entre ces deux morceaux de pain brioché!
On trouve déjà plusieurs variantes aux États-Unis, pays qui a donné jour à ce don du ciel qu’est le hot-dog (rien que ça), notamment le Chili cheese dog que j’adore!
La variante que je vous propose aujourd’hui est une découverte que j’ai faite cet été lors de mes vacances à Copenhague l’an dernier. Là-bas, ils ont également une vraie culture de la baraque à hot-dog, nommée « polser ». Il y en a à chaque coin de rue et ils proposent des hot-dogs déclinés principalement de 3 façons : le ristet hot-dog, le traditionnel danois, le fransk hot dog, présumé français, du moins selon les danois, et le okologisk, qu’on voit de plus en plus, c’est à dire une version bio et plus gastronomique du ristet.
Aujourd’hui c’est le ristet hot-dog que je vais vous proposer : c’est un véritable coup de cœur pour moi! Je le trouve réellement meilleur que le hot-dog classique tel que je le faisais jusqu’à maintenant! Je pourrais en manger au petit-déjeuner, le midi et au goûter sans problème. C’est d’ailleurs à peu de choses près ce que j’ai fait pendant mes vacances là-bas !
J’ai ramené les ingrédients de là-bas, mais on peut facilement trouver ou réaliser des équivalences avec des produits trouvés en France! la sauce rémoulade est une sauce que l’on trouve partout là bas et qui ne ressemble pas vraiment à celle de notre céleri rémoulade malgré le  nom. C’est plutôt une sorte de mayonnaise aux oignons un peu sucrée, c’est délicieux. A défaut, vous pouvez utiliser de la mayonnaise.
  

 

P.S. : J’ai cette machine à hot-dogs, je ne l’utilise pas à chaque fois mais elle est très sympa car elle permet de garder les pains et les saucisses chauds pendant que chacun compose son hot-dog à table!

Ristet hot-dog

Pour 2 hot dogs
  • 2 pains à hot-dog
  • 2 knacks
  • 1/2 oignon frais émincés rouges
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 8 rondelles de cornichons aigre douce
  • Sauce moutarde jaune
  • Sauce rémoulade
  • Ketchup

Faites chauffer les saucisses à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

Dans chaque pain, versez un filet de sauce moutarde jaune, un filet de ketchup, un filet de sauce rémoulade. Déposez une saucisse, de l’oignon rouge émincé, de l’oignon frit, des rondelles de cornichons.

Spécialité d’Italie : piadina tomate mozarella basilic

L’un de mes plats italiens préférés de tous les temps est la piadina, un des plats de street food italiens les plus connus et appréciés en Italie. C’est un produit typique de la Romagne, une partie de la région Emilie-Romagne, même si on en trouve désormais quasiment partout en Italie et dans le monde entier.
Il y a une centaine d’années, la piadina était la nourriture du pauvre, car elle était utilisée comme substitut du pain entre deux fournées. Pendant les années 60, les femmes de la campagne ont commencé à en vendre sur les routes de la ville avec un chariot à pousser. C’est là que la piadina est devenue un véritable repas à grignoter sur le pouce. De nos jours, vous trouverez des piadinas dans des stands tout au long de la côte Romagne.
La piadina est généralement faite avec de la farine de blé, de la matière grasse, de l’eau ou du lait et du sel. Il est très facile de préparer des piadina maison, je vous monterai d’ailleurs ça prochainement. Vous pouvez aussi en trouver toutes faites en sachet en épicerie italienne, elles se présentent alors un peu comme des tortillas. Comme vous vous en doutez, les piadinas vendues dans les supermarchés ne sont pas aussi bonnes que celles vous pourrez faire maison ou consommer en Romagne!
Une fois cuites, ces galettes sont généralement farcies avec des ingrédients sucrés ou salés tels que des viandes cuites, des fromages, des légumes ou même du Nutella… Sans parler de la garniture « hivernale » aux saucisses et aux oignons caramélisés! Voilà qui me donne faim rien que d’y penser!
Aujourd’hui je vous propose une garniture parmi les plus célèbres, tout à fait typique de l’Italie, puisqu’elle est à base de tomates, mozzarella et basilic. C’est un régal à la fois frais et gourmand, nous avons adoré. Réalisez cette recette avec des piadina maison, ou toutes faites si vous en trouvez, vous allez vous régaler!
  
P.S. : Si vous aimez manger italien ET végétarien, essayez ce gâteau capri vegan en dessert, simplement à tomber!

Piadina tomate mozarella basilic

  • 2 grandes piadinas
  • 1 boule de mozzarella
  • 2 petites tomate
  • 12 feuilles de basilic frais
  • 1/2 c. à s. d’origan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Coupez la mozarella en tranches. Mettez une piadina dans une casserole déjà chaude. Déposez la mozzarella sur une moitié de la piadina , laissez fondre un peu , puis déposer dessus les tomates , et assaisonnez avec un peu d’huile et de sel, l’origan, le basilic. Fermez la piadina et laissez chauffer pendant 2 à 3 minutes , le temps de laisser fondre la mozzarella . Recommencez avec la seconde piadina.

Mes idées et recettes pour un repas nordique

Je ne sais pas si c’est lié à l’invasion d’Ikea et de la décoration nordique dans nos intérieurs, mais moi j’ai tendance à être très attirée par la culture nordique dans ma cuisine! Des produits de la mer, beaucoup de légumes, des plats réconfortants et de la cannelle partout sur les desserts, il n’en faut pas plus pour me convaincre de me faire renommer Gretchen (je ne sais même pas si ce prénom est vraiment nordique, mais bon…)! A défaut de vous emmener en croisière dans les fjords, je vous propose d’amener les fjords à votre assiette avec mes idées repas en provenance de Suède, Danemark Islande…

chou-farci-2

En apéro ou en entrée

Dans les pays nordiques il y a la fameuse tradition des smorrebrod, des tartines de pain de seigle beurrées et couvertes de charcuterie, poisson, condiments… Dans les plus typiques, le spegesild, ou toast au hareng fumé est super bon et bien dépaysant! SI vous voulez proposer du choix, ajoutez des Stenbiderrogn, ou toasts aux œufs de lump, super simples à faire, et le tour et joué! Vous en voulez encore? Ajoutez des gubbrora, des toats à l’œuf dur et à l’anchois, et vous obtiendrez un trio de la mer détonnant!

toasts-hareng-2

 

 

En plat

En mode décontracté street food qui explose le ventre comme j’aime, il y a le pylsur, qui est limite carrément meilleur que le hot-dog américain (oui j’assume)! Sinon, simple et efficace, faites comme chez Ikea et servez des kottbullar, les fameuses boulettes de viandes suédoises, en version même pas surgelée. Accompagnez-les d’une confiture de cranberries, d’une purée de pommes de terre ou mieux, de pommes de terre hasselback, tellement bonnes et jolies dans l’assiette! Si vous n’êtes pas convaincu par les boulettes, on bon kaldomar, ou chou farci pourra peut-être vous plaire… C’est un plat roboratif et satisfaisant à souhait!

 

hot-dog-islandais

En dessert

Pas de doute, ma pâtisserie suédoise préférée est le kannelbullar, ce petit pain à la cannelle terriblement gourmand! Mais vous pourrez aussi apprécier un ablekage, ou gâteau aux pommes danois, ou encore un rysingrot, riz au lait dans lequel on cache une amande façon galette des rois! Pour clôturer le repas en beauté et accompagner le café, des kokosbullar, petites boulettes de chocolat à la noix de coco, sont très sympa et peuvent être réalisées même par les enfants!

 

Sélections de livres de cuisine autour de l’Asie

Je pense vous l’avoir déjà dit, je suis une véritable food-trotter dans l’âme ! Si je parle beaucoup de mon amour pour les États-Unis, ce n’est pas ma seule passion : je rêve de visiter l’ensemble de l’Asie! Si vous partagez mes rêves d’évasion orientale, vous serez sans doute séduits par ces livres qui donnent un avant-goût de ce que pourrait être un voyage gourmand en Asie!

Dîner comme à Tokyo

Un incontournable pour voyager à travers les saveurs japonaises : une invitation à savourer les plats comme là-bas!

DINER COMME A TOKYO

Paris Hanoï

Paris-Hanoï, c’est d’abord un restaurant parisien à succès, dont les propriétaires ont compilé ce très joli livre! Des dizaines de recettes du Vietnam avec un choix riche et de magnifiques photos.

Paris-Hanoi recettes du Vietnam

Un dîner à Bali

 Nasi goreng, gado-gado, riz noir au lait de coco… Retrouvez les véritables saveurs d’un voyage en Indonésie avec ce livre! Ses photos vous feront vivre ou revivre toute l’ambiance balinaise à travers des recettes simples et dépaysantes.
UN DINER A BALI

Bangkok street food

Une balade dans la cuisine des rues de Bangkok! Ce livre de cuisine est une invitation au voyage et à la découverte des petites echopes de la vas! Des recettes simples, de belles photos, tout ce qu’il faut pour voyager au coeur de la cuisine de rue Thaïlandaise !

Bangkok street food

 Spécial Wok

http://livre.fnac.com/a6841794/Collectif-Special-wok
J’aime beaucoup cette collection marabout car les recettes sont saines, modernes et inratable! Une compilation de plus de 100 woks, voilà de quoi renouveler votre quotidien et h mettre une bonne dose de croquant !

Spécial Wok

Chinatowns

http://livre.fnac.com/a7595559/Jean-Francois-Mallet-Chinatowns
Un livre original puisqu’il nous fait découvrir la cuisine chinoise à travers son interprétation dans le monde, de chibatown à new York au 13 ème arrondissement de paeis! Plus de 100 recettes chinoises ou pas, car la plupart des recettes de nos restaurants chinois ne viennent pas de Chine!

Chinatowns: La cuisine asiatique en 100 recettes

Voyage gourmand à Porto : Que manger et que ramener?

Une petite virée à Porto en prévision? Pour profiter à fond des spécialités culinaires sans avoir peur de commander de la cervelle de singe farcie, et pour ramener quelques souvenirs gourmands et typiques, suivez ce mini guide purement orienté food!

45329664_83dc77c1de_z

Photo Bernt Rostad @FLickr

Côté salé

Petiscos – Tapas



Ces entrées ressemblent beaucoup aux tapas espagnols, avec des beignets, des olives, poivrons, de la charcuterie… Vous pouvez vous en régaler à l’apéro, ou en manger tellement que ça finira par faire office de repas!

Sopas – Soupes


A Porto, on peut notamment goûter le caldo verde, une soupe au chou émincé. Dit comme ça ça ne fait pas forcément rêver, mais pour l’avoir goûtée je peux vous dire qu’il y a de la saucisse aussi dedans et donc bin, c’est bon!

Carna – De la viande



De ce côté aussi il y a de quoi faire. On peut déguster le bife a portuguesa (du steak nappé de tranches de bacon) ou un cozido (une sorte de pot-au-feu avec un mélange de plusieurs viandes bouillies et de légumes qui évoqué plutôt les soirées hivernales). Un autre plat célèbre vient de l’Alentejo : la carne de porco alentejana, à base de morceaux de filet de porc cuits à l’étouffée avec des palourdes.

Si vous voulez prendre moins de risques, tentez côté volaille, avec un grand classique : le frango piri piri (poulet grillé avec une sauce à base d’huile d’olive et de piments), ou le frango no churrasco (poulet cuit à la braise).

Pour ceux qui aiment les tripes (pas moi, donc), porto a sa propre spécialité, Les tripas a moda do Porto.

Bacalhau – De la morue



Préparée en Pastéïs (beignets ou acras de morue), frite (avec des oignons à la mode de Braga), avec de la nata (de la crème liquide), ou en Bacalhau Ze do Pipo (gâteau cuit au four fait avec du lait, des pommes de terre et de la mayonnaise),  la morue se déguste à toutes les sauces, souvent accompagnée de frites et de vinho verde. C’est au Portugal que j’ai découvert à quel point la morue était délicieuse alors prenez en au moins une fois vous ne serez pas déçus!

Sardinhas assadas – Des sardines grillées



Porto est tout près de la mer donc forcément elles sont bien fraîches, simplement grillées c’est un pur régal estival!

543776096_a415055f2b_z

Photo ricardo @Flickr

De la street food



La bas vous pourrez découvrir le Terylene, un  sandwich au porc qui doit sa tendreté et sa saveur à ses longues heures de cuisson et sa marinade… Si vous avez un gros creux, ne passez pas à côté de la francesinha, « petite française », sorte de croque-monsieur démoniaque aux nombreuses viandes et trempant dans une sauce tomate. Je vous en ai proposé une version légèrement plus « gastronomique » ici si vous voulez tester!

2318467094_ae247acf92_z

Photo Nelson Alexandre Rocha @Flickr

Côté sucré

Des pâtisseries aux œufs



Les habitants de Porto sont de gros consommateurs de pasteis de nata, des petites tartes à la crème originaires de Lisbonne. Ce n’est pas exactement d’ici mais populaire dans tout le Portugal, et tellement bon…

Les caramujo sont des pâtisseries composées de pâte feuilletée en forme de coquillage fourrées d’une sorte de crème anglaise et recouverte de sucre glace qu’on retrouve dans de nombreuses viennoiseries. A Porto, beaucoup de pâtisseries proposent aussi des éclairs avec un choix de parfums impressionnants, beaucoup plus large qu’en France!

Le arroz doce est une variante du riz au lait, avec plus d’œufs et de la cannelle, bref délicieux. Enfin, les Doces conventuais sont des petits gâteaux aux amandes très sucrés.

Des desserts au fromage



Goutez la Queijadinha ou les Queijadas de Sintra, un dessert préparé en croûte avec du sucre, du fromage et de la cannelle moulue, ou le Requeijão com doce de abóbora, de la ricotta avec de la confiture de potiron, qui convient pour le petit déjeuner comme pour le dessert.

Que boire à porto?

Du porto



Sans blague… De l’autre côté du douro, que vous pouvez traverser à pieds avec une vue magnifique sur le pont Dom Luis, toutes les grandes maison de Porto ont leur visite guidée. Vous visitez des caves, découvrez la fabrication du porto, dégustez à la fin et vous pouvez bien sûr acheter ce qui vous a plu!

Du vinho verde



Typiquement portugais, c’est une sorte de vin blanc très frais et très agréable.

Que ramener de Porto? (À des amis morfales)

Du fromage



Du Queijo da Serra da Estrela : un des meilleurs fromages du Portugal, fort et coulant quand il est jeune.

De la charcuterie



Du Presunto (grand jambon cru, soit le Bísaro du nord ou le Porco Preto du sud), du paio, du salpico, du chourico.

Des sardines



Dans des jolies boites au look authentique

Du porto

of course

Un livre de cuisine de Chakall



Pour celles que le portugais n’effraie pas, c’est une sorte de Jamie Oliver de là-bas! Il a plusieurs restaurants au Portugal et a écrit de nombreux livres plus appétissants les uns que les autres qui rajeunissent la cuisine portugaise.

Cozinha De Chakall. Receitas Rapidas Para O Bom Humor (Em Portuguese do Brasil)

Des boites de pâtisseries



Pasteis de nata, pastéis de feijão, areias brancas et bien d’autres se vendent sous forme de boîtes de 6 ou 12, qui supportent le voyage et se conservent 2 à 3 semaines.

Des olives ou de l’huile d’olive portugaise



Il n’y a pas que les français et les italiens qui ont de bonnes olives!

9134237580_696f7b3e8d_z

Photo Daniel70mi Falciola @Flickr

 

Si vous cherchez d’autres idées, ou voulez prévoir vos itinéraires, je vous recommande ce guide, c’est celui que j’avais acheté (enfin, une édition actualisée!) et il est top, avec des plans de chaque quartier :

Bon voyage!

Spécialité d’Irlande : crisp sandwich

Quand j’ai vu que les irlandais revendiquaient la paternité d’un sandwich aux chips, j’ai été plutôt interloquée. D’abord parce que je n’imaginais pas vraiment que mettre des chips entre deux tranches de pain puisse être considéré comme une recette. Plus encore, que cela soit considéré comme une spécialité de leur pays, c’est un peu comme si l’Irlande voulait confirmer à tous que la légende selon laquelle ils ne savent pas cuisiner est vraie!

sandwich-chips

Pourtant, en réalité, ils savent cuisiner les bougres, preuve en est faite avec leur Irish champ et leur dublin coddle par exemple !

Aimant la junk food, la street food et les recettes faciles, je ne me suis pas laissée abattre. J’ai acheté des chips, du bon pain, et j’ai testé cette recette. Il faut l’avouer : le pain est bon, les chips croustillantes, elles apportent la juste dose de sel qui se marie bien avec le beurre… Au final c’est tout bête oui, mais c’est franchement bon! Une recette ultra simple parfaite pour un pique-nique décontracté !

sandwich-chips-3

Sandwich aux chips

Pour deux sandwichs

  • 2 grandes tranches de pain
  • 2 poignée de chips
  • 1 noisette de beurre salé

Coupez chaque tranche en deux. Tartinez-les de beurre. Déposez des chips sur deux demi tranches, et couvrez avec les deux autres demi tranches.

sandwich-chips-2

Source d’inspiration :
http://www.thedailyspud.com/2011/02/27/crisp-sandwich-st-patricks-day/