Archives par mot-clé : pain

Menu de Pâques : Burger d’agneau

burger-agneau-feta
Pour le plat de mon menu de Pâques, j’ai eu envie de vous proposer un burger, pour changer! Bon pour moi ça ne change pas beaucoup, j’en mange plutôt souvent, je l’admets! Par contre ça renouvelle le traditionnel repas de Pâques en capitalisant sur l’ingrédient principal : l’agneau.
Pour cette recette, je n’ai pas fait de pain à burger maison car je voulais tester une nouveauté découverte récemment : le Brioch’Burger de la Fournée Dorée.
brioch-burger
La promesse : un bun à burger brioché, pour des préparations aussi bien salées que sucrées.
Mon avis? L’odeur et a texture rappellent les pains au lait et les brioches sucrées classiques. Cuisiné en version salée, ce pain fonctionne très bien, rappelant les préparations américaines type hot-dog. Contrairement aux pains à burger classiques souvent un peu secs si on ne les fait pas griller deux minutes, ce pain passe très bien même sans cuisson, ce qui convient ici parfaitement à ma recette car le formage et la sauce n’ont pas besoin de cuire. résultat, j’ai simplement cuit les steaks à la poêle et assemblé le reste des ingrédients à froid. Son seul défaut serait son aspect un peu austère sans graines sur le dessus.
Verdict de ce burger : je ne suis pas une folle d’agneau au premier abord, mais ce burger est un véritable régal, à faire et à refaire, une vraie trouvaille à adopter en toutes circonstances!
   burger-agneau-feta2

Burger d’agneau aux tomates rôties et à la feta

Pour 2 burgers
  • Environ 200g d’agneau haché
  • 8 tomates cerises
  • 2 buns briochés
  • 1 cuiller à soupe d’ail
  • 60 g de feta
  • 1 yaourt grec
  • 1 petite cuiller à café de vinaigre balsamique
  • 1 belle tige de menthe
  • 2 cuillers à soupe de persil plat
  • 1 cuiller à soupe de ciboulette
  • 1 c à c d’herbes de Provence
  • 1 filet d’huile d’olive
burger-agneau-feta4
Déposez vos tomates cerises dans un plat allant au four. Saupoudrez avec les herbez de Provence, du sel, du poivre, le filet d’huile d’olive.
Mettez au four 35 minutes à 160°C, en vérifiant et retournant régulièrement les tomates pour les rouler dans le fond d’huile.
A la fin, la peau doit être éclatée et les tomate toute molles.
réservez.
Mélangez le yaourt grec avec la menthe finement ciselée, une cuiller à soupe de persil plat ciselé, la ciboulette ciselée, le vinaigre balsamique, du sel et du poivre.
Mélangez la viande d’agneau avec l’ail, émincé très finement, et une cuiller à soupe de persil plat ciselé finement. Salez, poivrez et modelez deux buns.
Mettez les buns à cuire à la poêle avec un peu d’huile, à la cuisson que vous aimez.
Préparez les pains : couvrez les deux faces de sauce au yaourt. Sur la partie du dessous, déposez les tomates cerises. sur la partie du dessus, déposez la feta coupée en tranches.
Dès que les steaks d’agneau sont cuits, déposez les dans le pain, fermez et mangez tout de suite.
Rendez-vous très bientôt pour des idées d’accompagnements, si vous voulez changer des frites!
burger-agneau-feta3

Burgers, bagels, le B // Lille

le-b-burgers-and-bagelsToujours avide d’expériences burgeristiques, je me devais d’essayer cette nouvelle adresse dans le paysage Gantois. (enfin, Lillois, mais rue de Gand quoi).

Le B, c’est tout au début de la rue de Gand, un peu avant le Meet People, dont j’ai déjà parlé ici, et dont les propriétaires sont apparemment les mêmes.
Le B, c’est avant tout une très jolie adresse, une salle toute petite, à la déco discrète et de goût, et au style Vieux Lille qu’on aime tant.
Inutile de préciser qu’il faut réserver, ce qui vaut pour tout restau à Lille, à fortiori le samedi, à fortiori quand il y a des bons burgers, à fortiori quand c’est das le Vieux Lille, à fortiori quand c’est nouveau, et à fortiori quand c’est rue de Gand. Bref, réservez.
La carte est résolument orientée burgers et bagels, comme le nom du restaurant l’indique, mais on y trouve aussi quelques pièces de viande plutôt alléchantes, et de la salade Caesar. (je ne reviendrai pas sur la salade Caesar mais si vous avez suivi, vous savez ce que j’en pense)
Je prends un burger breakfast, et mon homme un montagnard XXL, pour lequel il oublia de préciser le XXL, ce qu’il regretta amèrement par la suite, étant un véritable trou sans fond.
Peu ou pas d’à côté proposés sur la carte pour faire une entrée collective (exemple onion rings à partager, cheesy bread), ce qui fut une mini déception car c’est une des choses que j’aime beaucoup dans les restaurants de style américain. Nous commandons un apéro bière. La Grimbergen m’aparrait comme un choix un peu restreint pour uenv ille comme Lille, m’enfin c’est pas non plus de la 1664.
Nous attaquons alors les plats. Mon breakfast est totalement fameux. L’œuf coule dessus, le pain maison est très bon, et le clou du spectacle figure dans le cheddar, qui est du vrai cheddar, goûtu et épais, ce qui en se trouve quasiment jamais dans les burgers lillois.
Mon homme a trouvé son burger un peu sec, il faut dire que le pain est d’un format colossal, visiblement fait par un boulanger local. Moi avec l’œuf coulant, je n’ai pas eu ce problème.
Déception cependant sur les frites. J’avais été alléchée sur internet par leurs frites de patates douces, souvent critiquées car écœurantes mais quand on aime la patate douce comme c’est mon cas, c’est dur à trouver donc précieux. Malheureusement, à force de critiques, le restaurant a arrêté d’en faire, et proposait donc des frites tout à fait banales, dans des quantités bien moins fournies que ne le laissaient imaginer les photos sur leur site.
La déception continue alors, car les frites sont visiblement maison, mais bien trop grasses et a peine cuites!
C’est d’autant plus dommage qu’elles sont servies avec une délicieuse mayonnaise maison, détail qui a son importance car peu de restaurants se donnent de la peine à ce niveau.
J’en viens à me dire que la cuisson à la friteuse est la kryptonite du cuistot des lieux, et si les frites de patate douce étaient aussi mal cuisinées, je comprends que personne ne les ait aimées. Mais ce n’était alors pas l’ingrédient qu’il fallait changer, mais la technique.
Enfin, nous prenons les desserts. Étant à 4 restaurant (détail que j’avais occulté auparavant pour faciliter le scénario), j’ai pu goûter 3 desserts (y’a toujours un rabat joie qui n’a plus faim) :
un cheese cake
un moelleux poire caramel( dessert du jour)
une tarte tatin
Et l’apothéose se produit alors : les desserts sont excellents, il n’y a pas d’autre manière de le dire…
Côté accueil, la serveuse était charmante et disposée à la boutade, ce qui n’énlève rien au plaisir de la soirée.
Bref, si le cuistot pouvait faire un stage dans une friterie, on attendrait à mon sens la perfection, et le top 3 lillois.
Le B, Burgers and Bagels, 11 Rue de Gand à Lille. Tél : 03.28.52.60.93

Les 5 (+1) manières de reconnaître un burger digne de ce nom au restaurant

408384716_52cde3b4f1_zPhoto  par pointnshoot  @Flickr
Aujourd’hui, je vous livre mes astuces pour reconnaître un vrai bon restaurant de burgers. C’est en gardant cela en tête que (j’évalue les restaurants cités sur ce blog d’ailleurs. Bon la plupart du temps, pour pourvoir évaluer le urger, il faut l’avoir devant soi, et dans ce cas le plus simple est encore de le goûter. Mais dans certaines brasseries où je buvais un verre, en me demandant s je ne resterais pas manger le simple fait de voir les burgers arriver à une table voisine m’a permis de changer de crèmerie pour manger et d’éviter un gros fail.
2525387947_0e0d0ef572_b
Photo par dweekly @Flickr

1 – Le pain

Il est fait maison, ou par le boulanger du quartier. En tout cas, il n’a pas Harry’s gravé au milieu du bun.

2 – la viande

Le patty doit être composé sur place, donc sa forme ne doit pas être trop régulière ni trop plate. Idéalement, il est même plutôt épais, pour rester moelleux à cœur même en étant grillé sur les côtés

3 – le fromage

S’il est orange, tout carré comme les burgers Charal micro-ondables, c’est pas bon. Si ce n’est pas vraiment du fromage mais plutôt une sauce parfum fromage, fuyez, vous êtes chez Mc Do.

4 – les frites

Idéalement elles devraient être maison. Malheureusement beaucoup d’établissements proposant de très bons burgers n’ont pas encore compris cette règle. Certains s’en sortent mieux que d’autres en proposant des potatoes, qui à mon avis supportent mieux le surgelé que les frites classiques ( qui font tout de suite mc cain, mc do ou kebab).

5 – les légumes

Si vous avez 3 feuilles de salade, une rondelle de tomates et 3 morceaux d’oignons émincés, vous êtes dans un kekab. Si la salade n’est pas en sachet, que l’assaisonnement est maison, et qu’on vous ajoute quelques pickles marinés sur place ou un coleslaw maison, vous avez gagné.

6 – en bonus : les sauces maison

Rien de tel qu’une vraie mayonnaise ou sauce cocktail. Cela ne prend que quelques instants à préparer mais la plupart ne s’embêtent pas et posent la Bénédicta et le Heinz à même la table. Le pire c’est qu’on ne sait pas depuis combien de temps il sèche là (le bout rouge tout collé de ketchup donne parfois une idée) , ni qui a mis ses doigts dedans ( cf certains restaurants où la moutarde et à moitié à l’air libre). Vraiment, une sauce maison, à al fois dans le burger et pour accompagner les frites, c’est le détail qui fait la différence entre une bonne adresse et une adresse exceptionnelle.
La plupart des adresses de bons burgers ne respectent pas intégralité de ces points. Disons que si la moitié des points est remplie, (avec la priorité sur les premiers), vous pouvez vous régaler. Si vous trouverez une adresse qui cumule l’ensemble de ces remarques, vous avez tiré le gros lot : ne donnez cette adresse à personne!

Ma sélection de livres de cuisine à dévorer – Mars

Photo par Rodrigo Galindez @FLickr
Pour vous aider à dépenser vos sous (des fois que vous manqueriez d’idées hein!), pour faire des jolis cadeaux gourmands aux autres mais surtout à vous mêmes, je vous propose une sélection de livres de cuisine du moment : sorties récentes, thèmes du moment, coups de cœur… cette liste est totalement arbitraire et n’engage que moi mais si j’avais un peu plus de sous, ils tomberaient directement dans mon panier !

Mug cakes salés

Les mug cakes ont beau être répandus sur les blogs depuis plusieurs années, c’est seulement depuis 6 mois environ que l’édition a rattrapé cette mode, avec une flopée de jolis bouquins qui sont sortis depuis mi-2013.
Parmi eux, j’apprécie particulièrement celui-ci, plus original car orienté sur les mug cakes salés. Jolies photos et recettes simples, de quoi se faire des petits plats gourmands et équilibrés quand on veut!

Street Food

La street food est un de mes fers de lance, ce très joli livre ne pouvait donc pas m’échapper! Ici le livre s’attaque à la cuisine de rue du monde entier, avec plus de 30 plats à manger sur le pouce, enfin plutôt sur ses jambes! Seul reproche, que je me dois de faire en tant que Not Parisienne… Les adresses citées en France sont toutes à Paris! Quand le monde de l’édition réalisera-t-il que 97% des français vivent dans le reste de la France?
Street food: Les best of à manger sur le pouce

Le Larousse du pain

Le credo de ce livre : vous faire réussir chez vous, et sans machine à pain plus de 80 recettes de pain! Si ‘j’avais, su , je n’aurais pas investi dans ma machine à pain! J’avoue que le piètre niveau des boulangeries lilloises et à fortiori de mon quartier me pousse de plus en plus à envisager le pain maison dès que e souhaite accompagner un bon repas ou préparer un brunch. J’ai déjà abandonné totalement les pains à burger et les brioches industriels, ce livre pourrait me faire sauter le pas du « tout maison »
Le Larousse du pain

Cheesecakes Berko

Pour ceux qui ne connaissent pas Berko, c’est une chaîne de pâtisseries spécialisée dans le les cheesecakes et cupcakes. Rien que la couverture en arc en ciel de cheesecakes réussit à me faire baver instantanément. Le crédo de Berko, c’est la déclinaison d’un cheesecake sur des parfums de toutes sortes. ce libre donne donc plein d’idées!

Jamie en 15 minutes

Après son livre en 30 minutes chrono, Jamie pense aux gens encore plus pressés et sort 15 minutes! Je suis une fan inconditionnelle de Jamie Oliver, et s’il peut enjoliver ma cuisine du quotidien en seulement 15 minutes, je signe tout de suite!
Jamie en 15 minutes: Délicieux, généreux, super rapide

2 recettes de rillettes de poisson (et un livre) à découvrir

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai beau être cent pour cent connectée, accro à internet et liseuse compulsive de jolis blogs, j’aime toujours autant les livres. Rien ne remplace la beauté d’une photo imprimée sur un papier de qualité, ni le plaisir de feuilleter dans un sens puis dans l’autre un livre qu’on vient d’acheter.
D’ailleurs ma bibliothèque est pleine à craquer et les livres de cuisine y occupent une belle place!

rillettes-thon-sardine2

Aujourd’hui c’est le salon du livre, que je n’aurai pas l’occasion de visiter cette année, mais à cette occasion je vous propose de découvrir un livre de ma collection, à travers deux recettes qui en sont issues!

RILLETTES

Le livre que j’ai choisi s’appelle Rillettes – pour apéro, sandwichs, navettes… De Sabrina Fauda-Role. C’est un livre de la collection Petits plats Marabout, vous savez ces jolis petits livres carrés aux belles photos et au prix très doux.

rillettes-thon-sardine

J’adore ce livre car au delà des recettes charcutières classiques, on y trouve de nombreuses recettes au poisson (sardine, thon, saumon, maquereau…) qui se font très rapidement et permettent de proposer des tartinades originales pour l’apéro ! Il y’a même quelques recettes veggies de rillettes de légumes, comme les rillettes de tomates séchées que je n’ai pas encore testées mais qui me font de l’œil!

Pour vous faire découvrir ce livre, je vous ai sélectionné deux petites recettes toutes simples et excellentes, à servir a l’apéro ou même en repas léger avec un peu de pain et une petite soupe pour les soirs de flemme ! Cette recette conviendra parfaitement sans gluten (pas tartinées sur du pain, of course).

rillettes-thon-sardine4

Rillettes de sardines à la japonaise

  • 1 boite de sardines a l’huile
  • 1 cuiller à soupe de vinaigre de riz
  • 1 échalote
  • 1 filet de sauce soja
  • 1 filet d’huile d’olive

Écrasez les sardines égouttées avec le vinaigre, l’échalote finement ciselée, la sauce soja et l’huile d’olive.

rillettes-thon-sardine3

Rillettes de saumon

  • 100 g de saumon fumé en tranches
  • 200 g de petit suisse
  • 4 c a s de jus de citron
  • Le zeste d’1/2 citron

Hachez finement le saumon au mixeur.
Mélangez avec le petit suisse, le jus de citron et les zestes, sans saler.

Personnellement j’aime recette avec juste un peu moins de citron, 120 g de petit suisse, et j’ajoute du poivre et un petit peu d’aneth.

Ces deux petites recettes sont un vrai régal, ultra simples et avec des ingrédients que j’ai (quasi) toujours chez moi… Je les ai adoptées pour les apéros improvisés, c’est plus sympa (et sain) que le guacamole industriel ou la sauce chili pour les dips!

 

Tartine printanière sardine courgette feta

On continue dans les recettes de printemps avec cette jolie tartine à la sardine, courgette et feta. Vous le sentez le soleil qui arrive? Parce qu’ici dans le Nord ce n’est pas probant, mais si je mange cette petite entrée les yeux fermés en écoutant un enregistrement du chant des cigales, ça le fait presque. Enfin, non.

   tartine-feta-sardine

Cette jolie recette provient du livre La petite épicerie, un de mes cadeaux de Noël de cette année. J’aurai l’occasion de vous en reparler plus tard et de vous en faire découvrir une autre recette! J’ai adapté les quantités à mes goûts et aussi à mes besoins : pour l’apéro je tranche une baguette et je fais une vingtaine de petits toasts avec cette recette.

Tartine courgette feta sardine

Pour 1 baguette ou 6 belles tranches de pain de campagne

  • 1 courgette
  • 6 tranches de pain de campagne ou une baguette
  • 1 gousse d’ail pelée
  • 2 boite de sardines a l’huile
  • 200g de feta
  • 50 g  de roquette
  • Huile d’olive
  • 1 c a c de pâte de curry
  • tartine-feta-sardine3

    Épluchez la courgette (sauf si elle est bio, vous pouvez garder la peau…) puis taillez la en lanières avec l’épluche légumes. Faites revenir avec un peu d’huile, du sel, du poivre.
    Tranchez votre pain si nécessaire.
    Écrasez grossièrement vos sardines égouttées avec la feta, salez et poivrez.

    Mixez la roquette avec une cuiller d’huile d’olive et la pâte de curry.

    Frottez chaque toast avec l’ail et toastez- les.

    Sur chaque toast, déposez une lanière de courgette, puis une cuiller de mélange à la sardine et enfin un peu de salade mixée.

    tartine-feta-sardine2

    Pour moi cette recette est un petit régal tout frais… Personnellement en version baguette je ne toaste pas le pain, et je ne le frotte pas à l’ail. A la place, je mets l’ail émincé directement dans la poêle avec la courgette. La recette parle d’un coulis de roquette, mais pour moi ça donne plutôt une grosse mixture informe… Je vous rassure c’est super bon quand même !

    tartine-feta-sardine4

Boulettes irlandaises pour la Saint Patrick

La saint Patrick tout le monde le sait, c’est la fête de la bière. Mais boire des pintes, au bout d’un moment ça donne faim. La Saint Patrick n’étant pas spécialement réputée pour ses bons petits plats, je vous ai concocté une recette de boulettes cuites… à la bière. La Guinness n’est pas une bière que j’aime spécialement boire, mais en cuisson elle passe très bien, et apporte un bon goût caramélisé aux boulettes. Vous pouvez les manger façon apéro, à piquer dans des petites boites avec des cure -dents ou façon plat, avec des frites et un bon coleslaw… A vous de voir!
Et en bonus, je vous propose cette petite boite à imprimer pour mettre vos boulettes, vos biscuits apéro ou tout ce que vous voudrez pour votre soirée!

boulettes-irlandaises2

P.S. : Cette recette n’est pas originaire d’Irlande, je l’ai imaginée en hommage à ce pays que j’aime beaucoup! Si vous cherchez des recettes en provenance de là-bas, jetez un œil à ce livre:

Boulettes irlandaises

  • 350 g de viande hachée
  • 1/2 carotte
  • 1/2 boite de concentré de tomates
  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à s. de Savora (ou moutarde)
  • 1 c. à s. de sauce Worcestershire
  • quelques gouttes de Tabasco
  • 1 tranche de pain de mie
  • 1 œuf
  • 25 cl de Guinness ou autre bière

 

boulettes-irlandaises3

Émiettez la mie de pain et mettez-la à tremper dans 6 cl de bière.
Coupez en touts petits dés la carotte, émincez l’oignon et l’ail finement.
Dans un saladier, mélangez-les à la viande, avec l’œuf, la mie, la moutarde, la sauce Worcestershire et le tabasco. Modelez des boulettes.
Dans un plat allant au four, déposez les boulettes en les espaçant bien, puis versez la bière restante. Ajoutez le concentré de tomates.
Salez, poivrez, et laissez cuire 40 minutes environ, a 200°.

boulettes-irlandaises

Sauce

  • 5 c. à s. de sauce barbecue
  • 1 c. à s. de sauce Worcestershire
  • 1 c. à  c. de paprika
  • 1 c. à s. de Savora (ou moutarde)
  • 1 filet de tabasco

Mélangez et trempez vos boulettes dedans!

 

boulettes-irlandaises4

Resto entre Mademoiselles

Alors que j’avais un resto-filles à organiser, j’ai tout de suite flashé sur le nom de ce restaurant, qui m’a semblé très à propos. Oui bon ce raisonnement peut sembler basique, comme si les restos pour hommes s’appelaient « cojones » ou « testostérone », m’enfin j’étais super à la bourre et dans ces cas là, on se raccroche à ce qu’on peut!
Donc bref, me voila partie un beau lundi pluvieux, chez Mademoiselle entre demoiselles.
Première chose à savoir, le resto a deux parties, une bar et une restaurant, mais comme c’était lundi et que le lundi est le dimanche du 21 ème siècle, le côté resto était fermé. 
Peu importe me dit-on, au final on mange la même chose des deux côté/s.
Me voila donc rassurée, et je découvre la carte, qui en effet propose les plats resto et bar à la fois.
Les plats resto, c’est une carte de produits frais, cuisine française légèrement fusion, calibrée un poil trop cher à mon goût. 
La carte bar, c’est un beau choix de burgers (nous y voilà), et des planches variées et alléchantes, de charcuteries, fromages, tapas et autres mezzes. Manque quelques explications sur la carte. Ça fait un plat, une entrée, un plateau apéro à partager? Et à combien? Bon, le serveur peut bien sûr renseigner mais personnellement, j’aime avoir toutes les infos sous les yeux. Bah oui, j’ai toujours peur de décevoir le serveur en lui posant des questions… Du genre, « c’est quoi vos planches? » Là il les explique, les vend avec amour, nous préconise sa préférée et la je réponds : « ok, merci, je vais plutôt prendre un burger ».
Bref, j’ai pris un burger.
Un british, mon choix de prédilection.
Il était bon et savoureux, cuisson un peu juste par rapport a ma demande mais ça ne m’a pas traumatisée.
mademoiselle

 

Seul reproche, grave même si ça ne m’a pas empêchée d’apprécier, le pain pas maison. La mayo non plus, mais ça c’est du luxe.

Par contre, les frites étaient excellentes. Cuisson au top, calibrage de la coupe idéal, elles étaient cuites avec les épluchures comme je les aime, rien à redire si ce n’est que du coup j’eusse souhaité en avoir plus.

En dessert, j’ai tenté le café gourmand, bon, sans excès. On pourrait être plus fin, on pourrait être plus léger, on pourrait être plus savoureux, m’enfin faut pas chipoter non plus.

Côté cadre, j’ai beaucoup apprécié le lieu, joli, simple, feutré mais pas coincé, délicat sans être trop girly.

Au final, une adresse sympa, que j’hésite encore à recommander aux burgurophiles à cause du pain, mais que je recommande tout de suite aux demoiselles (ou pas) qui aiment la cuisine fraîche et simple, dans une ambiance sympa.

Mademoiselle, 12 rue Thiers à Lille . Tél: 03.20.10.09.90

Mon top 10 des pâtisseries indétrônables

Si vous avez suivi un peu ce blog précédemment, vous savez que j’aime la junk food, et notamment les plats salés, burgers, meatballs et américains en tous genres. Il est donc temps de rétablir la vérité, j’aime aussi le sucre. Voici mon top 10 des meilleurs desserts testés à ce jour.  Cheesecake

1- Les pastéis de nata

Les touristes font la queue dans certaines boutiques à Lisbonne pour s’en gaver, et une fois qu’on a testé, on ne peut qu’approuver. Les pastéis de nata élèvent le flan au rang de dessert gastronomique, et m’ont définitivement convertie à la cannelle.

2 – Le cheesecake aux fruits rouges

Je suis tellement accro au fromage que même en version sucrée j’en suis dingue… Les meilleurs que j’ai mangés étaient évidemment aux Etats-Unis, mais heureusement avec la mode du burger, chaque restaurant s’essaye maintenant à sa recette de cheesecake en France, pour mon plus grand bonheur.

3 – La panna cota

Un véritable bonheur tout doux, super facile à réaliser et encore plus à manger… comme le cheesecake, il se décline à l’infini et peut même se targuer de certaines versions plutôt light.

4 – Le riz au lait à la cannelle

Comme les pastéis de nata, ma passion pour le riz au lait à la cannelle vient d’un voyage au Portugal. Ma mère qui est une sacrément bonne cuisinière, avait une version assez compacte du riz au lait, qu’on tartinait de confiture pour ne pas s’étouffer en le mangeant. C’était bon mais pas fou non plus. Version portugaise, plus laiteux, plus crémeux et couvert de cannelle, j’ai failli m’évanouir de bonheur en le testant! Depuis je me suis acheté un livre de cuisine contenant la fameuse recette du arroz doce, j’ai effectué moi même la laborieuse traduction, et j’ai conservé cette fameuse recette comme MA version du riz au lait!

5 – Le gâteau aux petits beurres

Ce monstre fourré à la crème au beurre et roulé dans le café vous file immédiatement une crise de diabète. Personnellement je l’aime dans une version un peu plus légère dont je garde un souvenir d’enfance, une version où la crème au beurre était remplacée par de la danette au chocolat

6 – La tarte poire chocolat

Peut-être le premier dessert que j’ai appris à réaliser par moi même quand je me suis installée dans mon premier appartement, et je m’en lasse pas. Je ne suis pas une fan du chocolat accompagné de fruits, ce dessert étant l’exception indispensable qui confirme la règle.

7 – Le ch’tiramisu

Le tiramisu c’est dingue, mais avec des spéculoos à la place des biscuits cuiller, ça devient tout bonnement démoniaque. Et en plus ça permet s’assumer ses racines nordiques, alors pourquoi s’en priver?

8 – Le gâteau basque aux amandes

Le vrai gâteau basque est à la confiture de cerises noires et non amandes, chose qu’on ignore souvent. Avec la pénurie de cerises noires, la version aux amandes est venue s’installer au fil du temps, pour mon plus grand bonheur. Je suis une dingue d’amandes, je pourrais tirer les rois tous les mois juste pour me gaver de galette. Le gâteau basque, avec sa crème onctueuse, est encore meilleur selon moi!

9 – Le coulant au chocolat

Un classique souvent imité et trop rarement égalé : le coulant au chocolat est à la carte de quasiment tous les restaurants, et malheureusement même quand il est prétendu maison, il l’est rarement… En version surgelé c’est pas mal non plus, mais rien ne vaut la préparation maison, ce petit trésor de tentation étant relativement facile à préparer!

10 – Le pain perdu au caramel

Le pain perdu, c’est un  véritable souvenir d’enfance pour moi, un des repas qu’on mangeait le dimanche soir quand y’avait plus rien dans le frigo et que ma maman avait la flemme de cuisiner un vrai repas… Petite, je le noyais dans le sucre, mais après quelques tests concluants, il est encore bien meilleur avec du caramel au beurre salé!

Comment réaliser un menu russe!

9255303518_bcd98d925f_c
Photo par Nataraj Metz @Flickr

La cuisine russe est assez peu connue chez nous, mais elle regorge de petits plats simples, savoureux et originaux à base d’ingrédients facilement trouvables par chez nous. Je vous rassure rien à voir avec le Kloug du père Noël est une ordure!

Pour épater vos invités avec une soirée à thèmes, ou simplement pour le plaisir de la découverte, je vous propose ce menu à thème russe…

 comment-reussir-menu-russe

Pour l’apéritif

Commencez le repas par une dégustation de vodkas pas trop connues en France, en toute petite quantité sinon la soirée risque de s’arrêter là 🙂

Sinon, réalisez un Russe blanc :
– remplissez un verre bas (type verre à eau ou à whisky) avec de la glace

– versez 3 cl de de vodka
– ajoutez 1,5cl de Kahlua
– ajoutez 3 cl de crème liquide
– mélangez et décorez avec des copeaux de chocolat

Accompagnez tout cela de belyachi, des petits pains fourrés à viande :

belyachi-2

En entrée

Si vous souhaitez réaliser un grand classique, vous pouvez vous essayer aux pierogi russes. Ce sont de petits raviolis qu’on picore sans fin à l’apéritif, et on peut les décliner en plein de parfums différents.

Pierogi
Photo par futureshape @Flickr

En plat

Essayez des boulettes russes au riz : elles devraient remplir les estomacs affamés. Pour les encore plus affamés à tendance « trou sans fond », le kournik sera parfait : un cake énorme, rempli de champignons, œufs et poulet. Enfin, le poulet à la kiev est une alternative plus légère, que vous pourrez servir avec des champignons. De mon côté, j’ai testé le boeuf stroganov, un plat de pâtes au bœuf simple à réaliser et franchement délicieux!

boeuf-stroganov

En dessert

Je vous recommande un joli gâteau aux cranberries ou encore un medovik, bombe calorique aux noix, miel et confiture de lait qui est un véritable régal…

Si vous préférez sortir

A ma connaissance il n’y a qu’une adresse russe a Lille, mais la bonne nouvelle c’est qu’elle est bonne et pas très chère… Que demander de plus?

Baba Yaga // 261 rue Solférino à Lille

Cette petite adresse qui ne paye pas de mine propose une cuisine traditionnelle russe et ukrainienne, simple et savoureuse!