Archives par mot-clé : Irlande

Spécialité du Royaume-Uni : cheese onion pie

Durant l’hiver, j’ai une envie permanente d’aliments copieux et chauds qui remplissent bien le ventre. En fait, c’est comme si j’avais un besoin biologique de manger des aliments réconfortants. Avec le retour des beaux jours, cette envie va diminuer au profit des produits plus frais et légers. En mars, ce sont les derniers moments où je me fais plaisir avec des plats bien lourds, et la Saint Patrick est donc la dernière fête que je fais en mode « hivernal », quelques jours avant le printemps! 
 
Je sais que la majorité d’entre nous ne fête pas saint Patrick, ce n’est pas une fête traditionnelle chez nous. Mais je trouve qu’il n’y a pas besoin d’être irlandais pour faire la fête. Vous n’avez même pas besoin d’aimer la bière ou la couleur verte, encore que, ça aide. La Saint-Patrick est pour moi une occasion amusante de manger des spécialités  irlandaises… Et pourquoi pas pousser un peu plus loin le concept en portant du vert de la tête aux pieds, et en buvant de la bière d’origine irlandaise?
 
Je suis sûre que certains seront dubitatifs à l’idée de manger de nourriture irlandaise, car les britanniques sont moins réputés pour leur gastronomie que pour leur bière ou leur mauvais temps. Et pourtant! Il y a des spécialités délicieuses en Irlande comme dans le reste du Royaume-Uni. Avez-vous déjà goûté au colcannon par exemple? C’est un régal! 
 
Je me fais donc plaisir à choisir des plats nourrissants et qui évoquent la gastronomie d’outre-Manche, que j’adore. Cette tourte au fromage et aux oignons peut sembler un peu bizarre au premier abord, mais c’est un plat britannique classique, je dirais même un pilier des tables familiales et des pubs au Royaume-Uni. 
 
Imaginez : une garniture crémeuse faite à partir d’oignons émincés revenus dans du beurre puis mélangés avec une quantité généreuse de cheddar, le tout niché dans une pâte bien croustillante. Les oignons, le fromage et la moutarde sont de très bons amis et ils fonctionnent merveilleusement bien ensemble dans cette tarte.
 
 
Il n’y a pas de complexité particulière pour cette recette, si vous vous sentez flemmards vous pouvez même remplacer la pâte maison par une pâte toute faite. J’aime faciliter le retrait de mes tourtes du moule en utilisant une feuille de papier cuisson plus grande que le moule, de façon à ce que le papier dépasse. Lorsque la tourte a refroidi un peu, il suffit de tirer sur le papier cuisson pour soulever la tarte et la déposer sur un plat de service.
 
Au cours des dernières années, j’ai publié plusieurs recettes pour la saint Patrick, aussi si vous chez des idées, regardez mon irish bannock ou mon irish champ.
 
  

Cheese onion pie

 
Pour 2 plats individuels
 
  • 12g  de beurre non salé
  • 1 oignon émincé
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 200 g de cheddar râpé
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée

Pour la pâte

  • 175 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 6 cl de lait

Pour la dorure

  • 1 jaune d’œuf battu
 
Commencez par préparer la pâte. Tamisez la farine dans un grand bol. Faites un puits au centre. Faites fondre le beurre et le lait dans une casserole à feu moyen-vif jusqu’à ce que l’ensemble arrive à ébullition. Versez ce mélange dans le puits que vous avez  fait dans la farine. Mélangez rapidement, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Divisez la pâte en quatre boules, avec deux un peu plus grandes que les deux autres. Étalez les plus grandes boules de pâte dans deux moules à gratin individuels graissé. Étalez les deux autres pâtes sur un plan de travail et réservez les.
 
Préchauffez le four à 180° C.
 
Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-y revenir l’oignon émincé à feu doux jusqu’à ce qu’il ramollisse mais sans le laisser brûler, puis laissez refroidir. Mélangez l’oignon dans un bol avec le fromage râpé, l’œuf, la crème, la ciboulette, le sel, et mélangez. Versez ce mélange dans les moules.
 
Avec un peu d’eau, humidifiez les bords des pâtes et couvrez-les avec les deux pâtes restantes, soudez bien les bords ensemble en appuyant.
 
A l’aide d’un pinceau, recouvrez le dessus de jaune d’œuf, et faites un trou au milieu de chaque gratin.
 
Faites cuire au four pendant 40 à 50 minutes jusqu’à obtenir une coloration dorée et que le fromage bouillonne hors du trou.
 
Laissez tiédir quelques minutes avant de servir.
 

Spécialité d’Irlande : irish whiskey cake

La Saint-Patrick sera bientôt là, et même si je ne suis pas d’origine irlandaise, j’aime l’idée de préparer une petite fête à cette occasion. Je ne prévois pas une grande fête, mais plutôt un prétexte pour passer un moment convivial, boire une bière irlandaise et manger un petit repas à thème où le cheddar coule à flots. La date approche, et j’ai pensé que ce serait l’occasion parfaite de partager avec vous quelques plats irlandais vraiment sympa, au cas où vous seriez d’humeur à organiser une fête irlandaise vous aussi.
 
Au fil des ans, j’ai préparé des plats qui mettaient en scène la bière comme ma soupe au welsch, ou encore ma tarte à la bière et spéculoos. J’ai aussi fait une tartinade à la Guiness, vraiment violente mais que j’ai beaucoup aimée (âmes sensibles s’abstenir).
 
 
Je vous propose aujourd’hui une idée de dessert vraiment sympa à faire pour cette occasion. Ce whisky cake est un peu un gâteau «Irish Coffee» puisqu’il contient aussi de l’expresso! Le gâteau en lui-même est simple : c’est un gâteau à la pâte assez aérée que l’on imbibe d’un mélange au café et à l’orange et que l’on sert avec une sorte de sirop de whisky. Inutile de vous dire que c’est l’imbibage et le sirop qui font beaucoup ! Je n’ai pas eu l’occasion de photographier le sirop qui est ajouté lors du service, mais sa texture était parfaite. Je vous aurai prévenus, ce gâteau est top : dense, super parfumé… Vraiment, c’est impossible de ne pas l’aimer!
 
L’alcool cuit, donc vous n’avez pas besoin d’empêcher les plus jeunes d’en manger, mais les saveurs chaudes et épicées du whisky sont bien présentes. J’avoue que le (bon) whisky est un alcool que j’apprécie, cela a sûrement influencé mon amour pour ce gâteau, mais vous n’avez pas besoin d’être un buveur pour l’aimer. Même des non buveurs l’ont apprécié dans mon entourage, car le mélange avec le café et l’orange est vraiment top.  Juste un petit conseil pour conclure : ne faites pas trop cuire ce gâteau, il doit rester moelleux et humide.  Si comme moi vous avez deux mains gauches et ratez toujours la phase du démoulage, choisissez un moule plus classique que le mien, sans trou au centre ni forme torsadée, (un moule à gâteaux rond ou un moule à cake par exemple), cela évitera que certains morceaux ne cassent au démoulage.
 
  
 

Irish whiskey cake

 
Pour 6 portions
 
Pour la marinade
  • Le zeste d’une orange non traitée et son jus
  • 3 c. à s. de whisky
  • 2 c. à c. d’expresso en poudre
  • 110 g de raisins secs

Pour le gâteau

  • 150 g de beurre doux
  • 150 g de sucre roux
  • 3 œufs gros
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique

Sauce au whisky 

  • 6 cl de Irish whiskey
  • 50 g de sucre
  • 6 cl d’eau
  • 60 g de beurre non salé coupé en dé
 
 La veille, mélangez les zestes et le jus d’orange, les raisins secs, l’expresso et le whisky dans un bol. Couvrez et laissez macérer toute la nuit.
 
Le lendemain, préchauffez le four à 180°C.
Battez le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajoutez les œufs un à un en alternant avec la farine mélangée à la levure.
Ajoutez les raisins ainsi que leur jus de trempage. Mélangez. Versez dans un moule beurré.
Faites cuire au four 1 h à 1 h 15, en couvrant d’une feuille d’aluminium si le dessus brunit trop vite.
 
Laissez refroidir avant de démouler.
 
Faites fondre à la casserole les ingrédients du sirop. Amenez à ébullition, puis baissez le feu et laissez cuire à petits bouillons 5 minutes. Laissez tiédir, versez ce sirop sur chaque part au service.
 
 
 
http://www.bettycrocker.com/recipes/boozy-irish-whiskey-cakes/44fd4e1e-0948-4e08-a102-f36a602f74ac
http://m.marmiton.org/recettes/recette_irish-whisky-cake-cake-irlandais-au-whisky_34459.aspx
 
Forme bundt

Christmas cookies

Noël approche! Alors que les catalogues de jouets ont envahi nos boîtes aux lettres depuis fin septembre, c’est en décembre au tour d’un shopping bien plus traditionnel et charmant de prendre place : les marchés de Noël! La plupart des marchés de Noël ouvrent leurs portes le dernier week-end de novembre. J’ai eu la chance cette année d’aller visiter des marchés de Noël alsaciens et notamment celui de Strasbourg et celui de Handschuheim, que j’ai adorés. Rien à voir avec ce que nous avons dans le nord! Je n’ai pas encore fait un tour au village de Noël de Lille mais je sais que la magie n’opère pas de la même manière.

 

En tout cas, j’ai beau à chaque fois être déçue par la qualité du contenu des stands (Mais pourquoi ont-ils remplacé les lutins du père Noël par des enfants du Bangladesh pour fabriquer leurs écharpes pas du tout artisanales?), je continue d’aimer l’ambiance qui se dégage de ces lieux, et je ne rechigne jamais à l’idée de déguster un petit vin chaud accompagné d’une saucisse!

Si vous aussi vous voulez vous imprégner de la magie de Noël et prendre un peu d’avance en commençant tout de suite à prendre du poids, alors vous pouvez d’ores et déjà vous jeter sur ces cookies! Après en avoir fait une deux trois fournées, vous serez repu et maîtriserez assez la recette pour pouvoir en refaire pour offrir dans quinze jours!

 

Christmas cookies

Pour 15 gros sapins

  • 150 g de beurre mou
  • 90 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 œuf battu
  • 25 g d’amandes en poudre
  • 265 g de farine

Pour le glaçage

  • 70 g de sucre glace
  • 2 c. à s. de lait
  • 4 gouttes de colorant jaune
  • 2 gouttes de colorant bleu
  • Mini smarties, petites étoiles en sucre et boule argentées en sucre.

Tamisez séparément la farine et le sucre glace.
Dans un saladier ou un grand bol, mélangez le beurre mou, le sucre glace, le sucre vanillé, le sel, l’œuf et les amandes. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez la farine tamisée et mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Formez une boule, enveloppez-la dans un film alimentaire et placez la au froid pendant 1 heure.

Préchauffez votre four à 180°C.

Sur un plan de travail bien fariné, étalez la pâte sur une épaisseur de 4 à 5 mm et découpez les biscuits à l’aide de l’emporte-pièce de votre choix, cette pâte se prête vraiment bien à toutes les formes. Puis déposez les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Ramassez les chutes, formez une nouvelle boule et recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Faites cuire 10 à 15 minutes.

Laissez refroidir les sablés pavant de les glacer.

Mélangez les ingrédients du glaçage avec avec une fourchette. Vous pouvez  ajuster cette recette en ajoutant du sucre glace pour rendre le glaçage plus épais ou du lait pour le rendre un peu plus liquide.  

 

Pour le modèle avec les smarties, déposez du glaçage vert puis déposez des smarties harmonieusement sur le sapin.

Pour le modèle avec les étoiles, déposez du laçage vert puis faites une ligne de boules argentées pour former une guirlande, puis en dessous une ligne d’étoiles et enfin une ligne de boules.

Laissez sécher complètement avant de les manipuler ou de les manger.

Tartinade Guiness cheddar et stilton

Aujourd’hui je vous propose une recette parfaite pour un menu à thème Saint-Patrick! En amatrice de bières j’aime beaucoup cette fête, et je ne me lasse pas d’organiser des apéros ou des repas complets sur le thème de la bière, comme ce gâteau au chocolat à la Guinness qui est un véritable régal!
Je ne sais pas si vous le saviez, mais contrairement à une croyance populaire répandue chez nous, la Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. L’État d’Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme comme le 14 juillet en France.
Il s’agit d’une fête religieuse adoptée par l’Église chrétienne et très observée par les irlandais.
Au delà de l’Irlande, la fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des émigrants, et sa popularité s’étend aussi aux non-Irlandais.
Les célébrations de Saint Patrick mettent en scène la couleur verte et tout ce qui appartient à la culture irlandaise, comme les plats et les boissons irlandaises et surtout des bières irlandaises!
Pour nous, non irlandais, la saint-Patrick pourrait se résumer en trois mots : le vert, les trèfles et la bière… Mais n’oublions pas que pour les Irlandais, cela ne se limite pas à ça!
Plus jeune, je passais mes soirées de Saint-Patrick dans des pubs, qui organisent souvent des soirées à thème. Maintenant que j’ai un enfant à la maison, j’amène l’Irlande chez moi, et cela passe par un repas ou un apéro à thème! Si vous voulez vous aussi vous y mettre, alors cette tartinade pourrait vous plaire! Un petit avertissement cependant, elle est très forte en bière et en fromage bleu, à réserver à des palais avertis! Personnellement, j’aime les saveurs prononcées et je me suis régalée!
  

Tartinade Guiness cheddar et stilton

  • 100 g de cheddar fort coupé en dés
  • 25 g de Stilton coupé en dés
  • 45 g de creamcheese
  • 1/2 c. à c. de graines de carvi
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 3 cl de Guinness stout

Mixez ensemble le cheddar, le Stilton et le creamcheese. Ajoutez les graines de carvi, le paprika et la Guinness.

Mixez jusqu’à obtenir un ensemble homogène. Versez dans un bol, et servez à température ambiante avec des crackers ou du pain.

Source d’inspiration :
 http://www.food.com/recipe/triple-threat-guinness-cheese-spread-159487

Spécialité d’Irlande : Irish bannock

Aimez-vous faire du pain maison? Personnellement je ne le fais pas assez souvent, mais j’adore ça! J’en ferais tous les jours si j’avais le temps! J’adore le processus de préparation et l’odeur du pain qui chauffe, c’est un délice!
Quand je repère des recettes originales de pain, je me les mets de côté pour les faire quand j’en aurai l’occasion. Je n’ai pas pu résister quand j’ai découvert l’irish bannock, je savais que je le testerais un jour ou l’autre… Avec la Saint-Patrick en mars, mon excuse était toute trouvée pour me lancer dans la réalisation de cette spécialité!
L’irish bannock est un pain savoureux et légèrement sucré par la présence des raisins secs. Il rappelle en certains aspects les scones anglais. C’est une recette simple qui produit un résultat vraiment délicieux, surtout si vous le servez tiède avec du beurre!
Il sera également parfait pour le petit déjeuner ou pour le goûter, avec du thé ou du café.
Pour le façonnage, j’ai formé une grosse boule de pâte aplatie et l’ai placée sur une plaque de cuisson revêtue de papier cuisson. Comme dans la recette traditionnelle, j’ai tracé une croix sur le pain, ce qui forme donc 4 grosses parts après cuisson, mais celles-ci sont très peu marquées.
Dans cette recette, on utilise du babeurre. Cet ingrédient peu utilisé chez nous est vraiment idéal, car il rend les pains bien humides et moelleux! Si comme moi vous n’en avez pas sous la main, je vous mets une astuce de substitution à base de lait dans la recette ci-dessous.
 

Irish bannock

  • 115 g de farine
  • 2 c. à s. de sucre blanc
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  •  1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 30 g de beurre
  • 75 g de raisins de Corinthe
  • 10 cl de babeurre ou :
  • 10 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de citron

Si vous n’avez pas de babeurre, mélangez le jus de citron et le lait et laissez l’ensemble reposer une demi-heure avant le reste de la recette.

Mélangez la farine, le sucre, le bicarbonate de soude, la levure chimique et le sel. Ajoutez le beurre coupé en dés dans le mélange de farine. Ajoutez le babeurre progressivement ( vous ne devez pas forcément tout mettre) jusqu’à obtenir une pâte molle mais pas liquide. Incorporez les raisins de Corinthe.
Mettez la pâte sur une surface légèrement farinée. Pétrissez pendant 5 minutes, ou jusqu’à obtenir une consistance lisse. Formez une boule avec la pâte. Déposez sur une plaque légèrement huilée. Coupez le gâteau en quatre quarts.
Mettez à cuire au four préchauffé à 190° C pendant 40 minutes.

Servez tiède.

Spécialité irlandaise : gâteau à l’avoine de Sainte Brigitte

Aujourd’hui, 1er février, on célèbre la Sainte Brigitte! Vous ne connaissez peut être pas cette fête, mais elle est célébrée notamment en Irlande, car Sainte Brigitte est une sainte patronne de l’Irlande comme Saint Patrick!
La saint Brigitte étant moins célèbre chez nous que la saint Patrick, voici d’abord quelques explications! Sainte Brigitte a vécu aux alentours de 451 à 525. Elle était une abbesse amie de saint Patrick. Elle a fondé le monastère de Kildare où le Livre de Kildare, un manuscrit évangélique illuminé disparu depuis a été créé. On dit que ce manuscrit était si merveilleux que les illuminateurs avaient reçu l’aide des anges.
Les irlandais réalisent pour la sainte Brigitte un pain traditionnel, le pain à l’avoine ou gâteau de sainte Brigitte.
Ce gâteau un peu dense à mâcher aurait nourri des générations d’enfants en Irlande, les parents pensant que sa mastication renforcerait leurs mâchoires!
 
Et ce qui ne gâche rien, ce pain est sain car il est faible en matières grasses et riche en fibres! C’est un pain qui présente bien, avec sa forme ronde et sa découpe en quarts.
J’ai donc voulu me lancer dans l’expérience et j’ai fait ce pain… Je dois vous dire qu’il n’a pas duré longtemps! Et cerise sur le gâteau, il est très simple à faire! J’ai accompagné ce pain d’une bonne soupe et cela m’a fait un repas parfait!
Il parait que la tradition consiste également à faire du beurre frais pour la Saint Brigitte, saviez-vous que c’est extrêmement facile à faire? Je vous en propose par ici, le résultat est vraiment bluffant!
Si vous n’avez pas peur des menus roboratifs, vous pouvez servir un irish champ avant cela, c’est un régal!
 

Pain à l’avoine de Sainte Brigitte

  • 180 g de flocons d’avoine
  • 250 g de farine
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1 c. à c. de sel
  • Huile en spray
  • 25 à 30 cl de babeurre ou :
  • 25 à 30 cl de lait
  • 1 c. à s. de citron
La veille, si vous n’avez pas de babeurre, mélangez le jus de citron et le lait et laissez l’ensemble reposer une demi-heure avant le reste de la recette. Mélangez l’avoine et le babeurre dans un petit bol. Couvrez et gardez au frais pendant la nuit.

Le lendemain, préchauffez le four à 180°C. Sortez le mélange d’avoine du réfrigérateur.
Mélangez la farine, le bicarbonate de soude, la levure et le sel dans un grand bol. Ajoutez lentement le mélange à l’avoine et remuez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que vous ayez une pâte lisse.

Graisser une plaque de cuisson avec un spray d’huile. Déposez la pâte sur la plaque à pâtisserie, et utilisez vos mains pour former un pain rond, en forme de gâteau. A l’aide d’un couteau, coupez la pâte en 4 quartiers. Séparez les quartiers un tout petit peu, mais ils doivent encore former un cercle.

Mettez à cuire jusqu’à ce que les gâteaux soient légèrement dorés et fermes au toucher de 30 à 35 minutes.

Laissez refroidir légèrement sur une grille, et servez avec du beurre et de la confiture.

25 choses à faire pour profiter à fond de la fin d’année

Je dois vous avouer quelque chose : j’aime les listes. Que ce soient des listes pour essayer d’être un minimum organisée, ou pour ne pas oublier les pains à burger légumes au supermarché, elles m’aident à rester efficaces au travail comme sur mon blog!

Les types de listes que  j’aime le plus sont celles qui invitent à vivre pleinement le moment présent ou à rechercher les petits bonheurs du quotidien. Avec la période des fêtes qui approche, j’ai d’ailleurs plein d’idées et d’envies qui commencent à germer pour l’année prochaine et ses fameuses résolutions! Mais avant de dire au revoir à 2016, que diriez-vous de faire une liste des choses que vous voulez accomplir avant 2017? Voici mes idées pour se mettre à 200% dans la magie des fêtes de fin d’année!

Photo d’entête par Antonio Castagna @Flickr

1. Se mettre dans l’esprit de Noël en faisant une méga playlist de fêtes.

Si vous avez la flemme d’en faire une vous-mêmes, voici la mienne ^^

2. Trouver la patinoire la plus proche et s’exploser virevolter sur la glace

Je n’ai jamais osé me lancer, mais mon sens de l’équilibre plus que foireux me laisse imaginer que cela ne sera pas une franche réussite, pourtant ça me fait rêver d’essayer!

3. Commander un Gingerbread Latte chez Starbucks.

Parce que quitte à ingurgiter 20 morceaux de sucre d’un coup, je trouve ça bien meilleur qu’un Fanta ou un Coca-cola !

 

4171747002_b7a985220c_z

Photo par Glenn Waters @Flickr

4. S’offrir une nouvelle écharpe bien confortable et enveloppante.

Ou des gants. Ou un bonnet. Ou des cache-oreilles. Ou des pantoufles totalement fluffy. Ou un plaid tout chaud. Ou tout ça en même temps, soyons fous.

5. Organiser un pique-nique à l’intérieur au coin du feu!

J’adore cette idée, et même pour ceux qui n’ont pas de cheminée, il existe toujours le fameux DVD feu de cheminée qui fait plus ou moins illusion. Plutôt moins que plus, admettons.

6. Décorer une maison en pain d’épices avec du glaçage en sucre et des tonnes de bonbons.

Il peut certes y avoir des ratés, mais c’est une tradition familiale très mignonne je trouve!

5255532379_67a822d661_z

Photo par Steven Depolo @Flickr

7. Allumer des bougies parfumées aux parfums hivernaux comme le cèdre ou la cannelle

Je ne suis pas fan de bougies parfumées aux parfums trop forts, mais ceux de l’hiver sont ceux qui me plaisent le plus!

8. S’installer confortablement avec un plaid, une tasse de thé, et un livre que l’on rêve de terminer

Et à, soit on termine le livre, soit on s’endort direct.

9. Fabriquer des cadeaux de Noël homemade pour vos proches

Les cadeaux gourmands ou pas pour lesquels on a pris de son temps montrent aux gens qu’on a pensé à eux bien plus que 5 minutes! Ils sont aussi top pour les gens qu’on connait moins mais pour qui on veut avoir une petite attention : un ballotin de truffes maison ou du savon home-made bien présentés feront toujours plaisir!

16065584742_c24cbbcf43_z

Photo par insatiablemunch @Flickr

10. Organiser une après-midi bredele entre ami(e)s

Les bredele ne sont pas durs à faire, ils sont amusants mais… ils prennent du temps! Alors autant mutualiser les efforts, les préparer tous ensemble dans une ambiance conviviale et pourquoi pas, en buvant un vin chaud!

 11. Obtenir des billets pour Disney sur glace, Casse-Noisette ou une comédie musicale familiale typique des fêtes

Cela ne m’avait pas effleurée avant d’avoir un enfant, mais je trouve que c’est une tradition géniale à partager avec les plus petits!

12. Se réchauffer avec une tasse de chocolat chaud, ou un bon thé chaï

Je suis tellement fan de boissons chaudes que je n’attends pas l’hiver pour en boire, mais le mauvais temps me fait un prétexte pour en boire deux fois plus souvent!

15891995169_1f50cf89c3_z

Photo par Mike Kniec @Flickr

 13. Imprimer vos photos préférées de cette dernière année et les afficher d’une façon amusante

Pourquoi pas former avec une guirlande à mettre sur le sapin de Noël? Il suffit de les imprimer dans un format pas trop grand, et de les fixer sur un ruban rouge avec de petites pinces à linge. De mon côté, j’ai investi dans des boules de Noël transparentes dans lesquelles ont peut glisser une photo.

14. Inviter vos voisins à une soirée vin et fromage.

Ou mieux selon moi, une soirée bières fromages! Je vous avais expliqué comment composer votre menu pour ce genre de soirée par ici, si ça vous intéresse!

15. Organiser un dîner typiquement hivernal

A nous les grands plaisirs de l’hiver : raclette, fondue, vin blanc de Savoie, et pull de Noël moche exigé pour tout le monde!

Raclette

Photo par Alex Toulemonde @Flickr

16. Faire un tour en ville pour voir les décorations

On en profite pour visiter le marché de Noël, acheter quelques gourmandises et faire un tour de grand roue.

17. Sortir son vernis à paillettes et s’offrir une manucure de fêtes

Je ne suis pas une fashion victim mais c’est un des rares moment de l’année où j’aime faire un effort de ce côté là! Et pourquoi pas carrément se faire les ongles verts et rouges, avec des motifs de rennes? Bon ok, peut-être pas quand même!

18. Se couvrir pour faire une balade hivernale

On attend que la neige tombe, et on se rend à la campagne ou en forêt pour admirer le paysage. On peut même faire un combat de boules de neige ou un bonhomme de neige si il y en a assez!

5292987817_71223b658a_z

Photo par Nana B Agyei @Flickr

19. Mettre votre pyjama le plus confortable et démarrer un marathon de films de Noël

Maman j’ai raté l’avion et Elf sont parmi mes préférés, mais une liste plus complète se trouve ici!

20. Décorer le sapin en famille

Vous pouvez même renouer avec la tradition d’accrocher du gui à votre plafond, une bonne excuse pour embrasser qui vous voudrez!

8523952442_19c15fb541_z

Photo par JOHNNY LAI @Flickr

21. Apprendre à tricoter ou finir un tricot entamé

Oui, j’aime parfois tricoter un peu, oui la plupart du temps j’abandonne mon tricot en cours, et oui, je passe l’année à me dire que je vais m’y remettre. Mais s’il y a une période ou le tricot est agréable, c’est bien l’hiver, avec le plaid, le thé et le chat sur les pieds qui mange la pelote.

22. Organiser une soirée jeux de société entre amis ou en famille

Puisqu’en hiver on sort moins, c’est le moment de profiter à fond de son intérieur et de soirées bien au chaud!

23. Tester une nouvelle recette de Noël qui pourra revenir année après année

Le but est de créer « votre » recette de Noël, comme par exemple « votre » vin chaud ou « vos » biscuits de Noël. Vous pouvez aussi  inventer votre propre cocktail d’hiver!

11499584884_15fa3db111_z

Photo par rpavich @Flickr

24. Réfléchir à des résolutions réalistes, mesurables et atteignables pour 2017

Oui parce que bon, perdre 10 kilos et faire du sport 3 fois par semaine, ça fait 10 ans qu’on se le dit et qu’on ne le fait pas, alors hein…

25. Avoir une pensée et un petit geste pour tous ceux que vous aimez!

La tradition des cartes de voeux peut-être l’occasion d’écrire des petits mots gentils à vos amis proches. Et plus largement, pourquoi ne pas donner un peu de temps à une association en cette période de fêtes?

Et vous, avez-vous d’autres traditions ou envies pour cette fin d’année ? Quoiqu’il en soit, je vous souhaite de passer une très belle, heureuse et gourmande fin d’année!

5307525503_b777cc6ea4_z

Photo par John Stratford @Flickr

24 recettes pour accompagner chaque pays de l’Euro!

L’événement sportif de l’année démarre tout juste! Personnellement le foot me passe un peu au dessus de la tête tout comme les autres sports d’ailleurs ! Par contre je vois dans cette série de matchs une belle occasion de faire des découvertes à un tout autre niveau : celui de l’estomac !
Que diriez-vous d’assortir vos grignotages aux matchs que vous regardez?

Si cette idée vous branche, je vous ai concocté une petite recette de chaque pays qui participera à l’Euro cette année! Pour respecter l’esprit match, je ne vous ai sélectionné que des choses qui se grignotent tranquillement avec les doigts devant la télévision bien sûr! Bonne découverte!

France : Baguette vin rouge saucisson

baguette-saucisson-vin-rouge

Slovaquie : chlebíčky obložené

schlebiby-tosts-slovaques-4

Autriche : Kasekrainer

image

Islande : Pylsur

image

Belgique : Pain à l’ail

pain-ail-herbes-2

Pologne : cottage cheese aux radis

tartinade-cottage-cheese-radis-3

Albanie : Kyopolou

kyopolou-3

Suède : Gubbrora

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Irlande : Crisp sandwich

sandwich-chips-3

République tchèque : Dip à l’ail

dip-tcheque-3

Irlande du Nord : Toasts cheddar crackers

crackers-cheddar-tomato-relish

Italie : Pizza napoletanapizza-napolitaine-3

 

Turquie : Pide

pide-oeuf-fromage-3

Russie : Belyachi

belyachi-2

Croatie : Strukli

strukli

Roumanie : Platou taraznek

platou-taranesk-3

Hongrie : Chaussons à l’oignon

chaussons-hongrois-2

Pays de Galles : Welsch

IMG_0878

Ukraine : Zrazys de pommes de terre

zrazy-pomme-de-terre

Angeleterre : Pigs in blanket

pigs-in-blanket-3

Portugal : Francesinha

francesinha-3

Espagne : Poivrons au thon

tapas-poivron-thon

Suisse : Croûtes appenzelloises

croute-appenzelloise-2

Allemagne : Curry wurst

curry-wurst

Spécialité d’Irlande : crisp sandwich

Quand j’ai vu que les irlandais revendiquaient la paternité d’un sandwich aux chips, j’ai été plutôt interloquée. D’abord parce que je n’imaginais pas vraiment que mettre des chips entre deux tranches de pain puisse être considéré comme une recette. Plus encore, que cela soit considéré comme une spécialité de leur pays, c’est un peu comme si l’Irlande voulait confirmer à tous que la légende selon laquelle ils ne savent pas cuisiner est vraie!

sandwich-chips

Pourtant, en réalité, ils savent cuisiner les bougres, preuve en est faite avec leur Irish champ et leur dublin coddle par exemple !

Aimant la junk food, la street food et les recettes faciles, je ne me suis pas laissée abattre. J’ai acheté des chips, du bon pain, et j’ai testé cette recette. Il faut l’avouer : le pain est bon, les chips croustillantes, elles apportent la juste dose de sel qui se marie bien avec le beurre… Au final c’est tout bête oui, mais c’est franchement bon! Une recette ultra simple parfaite pour un pique-nique décontracté !

sandwich-chips-3

Sandwich aux chips

Pour deux sandwichs

  • 2 grandes tranches de pain
  • 2 poignée de chips
  • 1 noisette de beurre salé

Coupez chaque tranche en deux. Tartinez-les de beurre. Déposez des chips sur deux demi tranches, et couvrez avec les deux autres demi tranches.

sandwich-chips-2

Source d’inspiration :
http://www.thedailyspud.com/2011/02/27/crisp-sandwich-st-patricks-day/

Welsch burger

Vous connaissez mon pêchant pour les plats gras et chargés en fromage, c’est un fait : tout plat contenant plus de 20% de fromage exerce sur moi une force d’attraction proportionnelle à sa concentration en fromage multipliée par le nombre de calories totales contenues dans le plat.
Comprenez donc que plus il y a de fromage et plus c’est riche, moins je résiste!
S’il y a quelque chose que j’aime encore plus que cuisiner un plat au fromage, c’est mixer deux plats au fromage pour en inventer un troisième, comme je l’avais fait par exemple avec mon welschotto.
Le welsch est un plat délicieux, mais pas super digeste et peu pratique à faire à la maison, surtout qu’il s’accompagne traditionnellement de frites, que je déteste cuisiner.
C’est pourquoi j’aime essayer de le mixer avec d’autres plats, pour en retrouver la saveur mais pas forcément la texture ou la manière de le consommer!

welsch-burger-3
J’ai donc ici tenté l’exercice de le décliner en burger…
Mon grill est un peu violent et a légèrement massacré le dessus de mon burger, mais ne vous y trompez pas, le goût est bien meilleur qu’il n’est photogénique !

welsch-burger

P.S. : SI comme moi vous êtes fans de livres de cuisine et d’Irlande, découvrez ce livre sublime!

Mon Irlande: Une balade culinaire en passant par Belfast, Dublin, Cork & Galway

 Welsch burger

Pour 2 burgers

  • 150 g de cheddar
  • 9 cl  de bière
  • 2 steaks hachés
  • 1 oignon
  • 4 belles tranches de pain complet
  • 1 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • Quelques gouttes de worcestershire sauce
  • 2 œufs

Préchauffez le four à 180°C. Tartinez le pain de moutarde à l’ancienne. Disposez les tartines du dessous dans les assiettes qui vont au four.

Coupez 100 g de cheddar en petit cubes et faites 4 tranches fines avec le reste.

Faites revenir les oignons dans un peu d’huile pendant 5 minutes pour qu’ils dorent bien. Ajoutez alors 5 cl de bière, prolongez de 5 minutes environ jusqu’à ce que la bière soi évaporée et réservez les oignons Cuisez alors les steaks à votre goût. Une minute avant la fin de la cuisson, posez sur chaque steak les tranches de cheddar et prolongez la cuisson d’une minute jusqu’à ce que le fromage fonde.

Sur les pains de dessous, posez les steaks puis les oignons compotés à la bière. Couvrez avec le deuxième pain.

Faites fondre le cheddar en cubes dans une poêle sur feu très doux, sans cesser de remuer avec une cuillère en bois. Le fromage va d’abord faire des fils, puis quand la consistance sera plus fluide et homogène, ajoutez les 4 cl de bière restants. Le mélange va mousser, tout va bien…Continuez de remuer jusqu’à ce que la bière et le fromage soient bien mélangés.
Ajoutez la sauce Worcestershire, mélangez, puis versez immédiatement sur les pains du dessus, et enfournez pour faire dorer et réchauffer les assiettes pendant 5 minutes environ.

Pendant ce temps, préparez les œufs au plat.

Sortez les assiettes du four sans vous brûler.

Disposez un œuf sur chaque plat, et dégustez immédiatement, avec une bière d’abbaye blonde (il faut bien finir la bouteille entamée pour la recette)!

welsch-burger-2