Sucettes façon pop tarts fraise et rose

Connaissez-vous la Chambre aux Confitures? C’est une adorable boutique située à l’entrée du Vieux-Lille à deux pas de la Grand Place, et comme son nom l’indique, c’est un véritable temple de la confiture! Difficile de passer devant la jolie vitrine façon chambre de poupées sans craquer sur l’un ou l’autre de ces jolis pots… Qu’elles soient aux fruits de saison, comme la confiture de rhubarbe sureau ou celle à la tomate verte ou plus gourmandes comme la fameuse poire chocolat, aucun gourmand ne pourra y résister, et surtout pas moi !
etoiles-fraise-rose
etoiles-fraise-rose-8
Au palmarès de celles qui me font absolument craquer : framboise-passion, mirabelle-noisette ou encore la délicieuse fraise à la rose que je vous invite  découvrir au plus vite à travers une petite recette de saison!
etoiles-fraise-rose-2
Je sais bien qu’il n’y a rien de meilleur qu’on peu de confiture étalée sur du bon pain frais de qualité, mais dès que j’ai de la confiture, je ne peux m’empêcher de la cuisiner et c’est toujours un régal!
etoiles-fraise-rose-3
Ici c’est une recette toute simple que je vous propose de réaliser, en trois coups de cuiller à pot de confiture.
Ces jolies étoiles en pâte sablée montées sur des bâtonnets à sucettes et cachant un cœur en confiture seront parfaites pour les goûters d’enfants, la décoration de sweet tables ou pour accompagner en beauté un café gourmand…
etoiles-fraise-rose-4
Pour donner un goût plus authentique de graines à ma pâte , j’y incruste au rouleau à pâtisserie du goma-sio, un mélange de graines de sésame et de sel. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez facilement le remplacer par deux cuillers à soupe de graines de sésame et une pincée de sel du moulin.
    etoiles-fraise-rose-5  etoiles-fraise-rose-7

 Petites sucettes étoilées à la confiture

  • 2 pâtes sablées
  • 2 c. à s. de goma sio
  • 1/2 pot de confiture de fraise à la rose
  • 1 c. à s. de lait en poudre
  • 3 c. à s. d’eau

Etalez une première pâte brisée. Saupoudrez dessus le goma-sio. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, enfoncez le goma-sio dans la pâte brisée.

Étalez la deuxième pâte brisée.

Coupez des étoles dans les deux pâtes. Avec mon emporte-pièce j’ai pu en faire douze mais cela dépend bien sur de la taille de vos étoiles.

Sur les étoiles sans goma-sio, déposez au centre une belle cuiller à café de confiture.

Couvrez avec les étoiles au goma-sio.

 

A l’aide d’une fourchette, soudez les bords des étoiles.

Préchauffez votre voir à 180°C.

Mélangez l’eau et le lait en poudre. Badigeonnez la surface des étoiles de ce mélange à l’aide d’un pinceau.

Enfournez pour 15 minutes environ, jusqu’à ce que les étoiles soient dorées.

Dégustez tiède.

 

etoiles-fraise-rose-6

 

Lillois(e) or not Lillois(e)? Les 100 choses qu’il faut avoir testées à Lille

35297701_8ed76902a8_b 
Photo par FoeNyx @Flickr
Y’a pas à dire, je suis (entre autres) une grand amatrice de listes. Quand je vois des livres comme  les 1001 saveurs qu’il faut avoir goûtées dans sa vie, la liste de mes  envies, ou encore la liste des 10 voyages culinaires à faire dans sa vie, je fonds littéralement.
Et quand j’ai découvert cette liste de 100 choses à avoir faites pour être un(e) vrai(e) parisien(ne) sur le site du figaro, je n’ai pas pu m’empêcher de la décliner…. version Lilloise!
J’ai passé pas mal de temps à trouver toutes ces idées et je dois avouer que je n’ai pas accompli l’intégralité de la liste moi-même, mais j’y travaille ardemment ! Pour les lillois, pensez-vous que j’aie oublié une institution lilloise?

Quand la faim justifie les moyens

1. Avoir dîné à la Laiterie
2. Avoir dîné à l’écume des mers, et croiser les grands patrons Lillois
3. Avoir acheté une glace en cornet chez Kokoa
4. S’être délecté du merveilleux de chez Fred, rue de la monnaie.
5. S’être fait plaisir en remplissant son panier à l’abbaye des saveurs dans le Veux Lille
6. Avoir craqué pour les macarons de Pierre Harmand, rue Gambetta
7. Avoir dégusté une assiette de fromages chez les frères Delassic
8. S’être ruiné un dimanche matin au marché de la place du concert
9. Avoir dépensé 45 euros à deux pour 12 huitres Gillardeau à l’huitrière
10. Avoir acheté son thé préféré chez Mariage Frères
11. Avoir pris un café place Rihour
12. S’être assis dans les chaises Ghost de Stark au Crowne plaza pour un brunch dominical

13. Avoir mangé une gaufre dans les salons classés de chez Meert

Quand notre cœur fait « boum »

14. S’être embrassé quai du Vault
15. Avoir commandé un cocktail au Windsor aux couleurs des yeux de son invitée
16. Avoir loué une chambre d’amour au couvent des minimes
17. Se donner rendez-vous pour une promenade au jardin des géants
18. Avoir visité Lille en 2 CV
19. S’être donné rendez-vous au moins une fois sur le parvis de Notre-Dame de la Treille, place aux oignons ou sur les marches de l’Opéra de Lille
20. Avoir pris un poulet au maroilles en amoureux à l’estaminet Chez la Vieille

 

 

232828448_33b5c0aa26_o

Photo par gamy @Flickr

Quand on n’a pas encore fait le tour

21. S’être promené dans le vieux Lille à la recherche de la maison natale de Charles de Gaulle
22. Avoir foulé les pavés lillois et cassé son talon (pour les femmes)
23. Avoir fait son jogging dans la citadelle
24. Être allé jusqu’à Roubaix visiter la Condition Publique et la Piscine
25. S’être inscrit à l’une des randos en rollers dans Lille
26. Avoir flâné dans la ville et mangé des moules lors de la Braderie de Lille
27. Avoir pris un abonnement VLille
28. Avoir parcouru le parc du Musée d’Art Moderne
29. Être allé faire un tour de grand roue sur la grand place avant Noël
30. Avoir mangé une entrecôte au Barbier Lillois
31. S’être perdu à la recherche des anciens canaux lillois enfouis
32. Avoir arpenté la rue de la Monnaie sans dépenser un centime
33. Avoir traversé la rue de Gand de long en large à la recherche d’un restaurant avec une place libre un samedi soir
34. Avoir confondu gare Lille Flandres et Lille Europe et avoir raté son train
35. Avoir assisté à un défilé du 14 Juillet boulevard de la Liberté
36. Être allé voir la tombe de Rameau
37. Avoir achevé la lecture d’un roman sur l’une des grilles rouges du parc Jean-Baptiste Lebas
38. S’être cru à New York en dégustant un burger accompagné d’une bellerose, au Bellerose
39. S’être assis autour d’une table au bistrot de Pierrot.
40. Avoir mangé un couscous à la Mamounia
41. Avoir pique-niqué au parc Vauban
42. Avoir mangé libanais au Jazzique pour se croire à Beyrouth
43. Avoir déjeuné d’un bento au Kyoto
44. Avoir trinqué avec les vignerons lors du salon des vignerons indépendants au grand Palais
45. S’être promené entre zèbres et rhinocéros blancs au zoo de Lille
46. Avoir essayé les frites de la brasserie André, lieu classique par excellence
47. Avoir bu un vin chaud au marché de Noël place Rihour

4948768282_725f2ea595_b
Photo par AndyRobertsPhotos @Flickr

Quand vient la nuit

48. Avoir pris son billet pour une nuit du court métrage à l’Univers
49. Avoir pesté contre les taxis, qui refusent de vous emmener car vous n’allez pas assez loin
50. Être allé(e) danser au Bal rock’n Lille, place de la République
51. Avoir vu les étudiants en médecine se baigner dans la fontaine de la grand place
52. Avoir pris l’apéro devant la Deûle, à la guinguette de la marine
53. Avoir ondulé au son d’un DJ’s set au Name’s
54. Avoir bondi sur le dernier Kebab ouvert rue Massena
55. Avoir mangé un Welsch à deux heures du matin à la chicorée

 

Quand les lendemains sont difficiles

56. Avoir bu une bière à onze heures du matin en face de l’église au marché de Wazemmes
57. Avoir fait une pause au Ch’ti Long pour se remettre du nouvel an chinois
58. Avoir pris un thé chez Léontine, rue Solférino
59. Être rentré à pied au petit matin, faute de bus et de métro
60. Avoir mangé un fallafel un dimanche chez Aspendos à Wazemmes
61. Avoir fait la fête toute la nuit à Solferino et s’arrêter pour un poulet rôti aux aurores, sur le marché place Sébastopol
62. Avoir pris un brunch au Basilic Café
63. Avoir fait la fête de la soupe à Wazemmes

Quand l’art a la manière

64. Écouter du son rock à la Capsule, au Carré des Halles ou à l’Atomic
65. Avoir lézardé au soleil sur la terrasse de la gare saint sauveur, après une exposition
66. Être allé à la braderie de l’art à Roubaix
67. Avoir vu un opéra à l’Opéra de Lille
68. Être allé au musée des beaux arts, ne serait-ce que pour comparer les jeunes et les vieilles de Goya et s’attarder devant la descente de la croix de Rubens
69. Avoir vu les jeunes talents de l’humour jouer au spotlight le mardi soir
70. Avoir emmené sa progéniture ou sa compagne à la Barraca Zem
71. Avoir flâné dans les rayons du bateau livre, de BD fugues ou du furet du nord, le géant Lillois
72. Avoir visité toutes les maisons folie lilloises
73. Être entré dans les ateliers de La Sécu à Fives
74. Avoir assisté à un concert dans la cave du Biplan
75. Être monté dans le beffroi pendant les journées du patrimoine
76. Avoir visité l’Hospice Comtesse
77. Être descendu au métro Porte de Valenciennes pour voir la Main de César
78. Avoir vu jouer l’Orchestre National de Lille avec Casadesus au Nouveau Siècle
79. Avoir grignoté au restaurant éphémère du Tri Postal après une expo


Quand rien ne va plus

80. S’être battu pour une place sur la terrasse des compagnons de la grappe
81. Avoir parié, un soir d’hiver, sur une course à l’hippodrome de Marcq
82. Avoir pris du temps pour soi au hammam Kechmara
83. Avoir enchéri (mais pas trop) aux enchères Mercier
84. Avoir acheté des vinyles chez Notes en Bulles rue Solférino
85. Servir soi-même sa bière au fût et à mesure
86. Avoir refait sa garde robe aux maisons de mode
87. Être ressorti du petit souk avec plein d’objets inutiles
88. Avoir eu envie d’acheter un chiot, ou un lapin, ou un oiseau, là tout de suite, un dimanche au marché aux animaux rue Littré
89. Avoir assisté à une chorale gospel à l’église Notre Dame de la Treille

Quand les curiosités l’emportent

90. Avoir dévoré l’onglet de bœuf coupé devant vous au Fossil
91. Avoir testé les frites de la friterie Sensas
92. Avoir dépensé 3 € pour un saucisson avec Lille aux Saucissons
93. Avoir parcouru les Halles de Wazemmes, à la recherche de nouvelles saveurs
94. Être tombé sur un chauffeur de taxi sympathique
95. Avoir pris un verre à l’étage de l’illustration
96. Avoir pris un cours de tango place de la vieille bourse les dimanches d’été
97. Avoir assisté à un concert à la péniche
98. Poser pour une photo devant les tulipes de Shagri-La de Yayoï Kusama, devant Euralille
99. N’avoir juré que par la tête de veau du pot beaujolais
100. Avoir passé un mois d’août à Lille

Compote de pommes rhum raisin

Je n’ai jamais été une fana de glaces, et encore moins de parfums classiques. Je les trouve trop froides pour bien apprécier le goût, du coup je les laisse fondre des plombes et je finis par manger de la flotte 15 minutes après que tout le monde ait fini son repas, ce qui ne me satisfait forcément pas car je suis plutôt du genre grosse bouffe qui se ressert trois assiettes pendant que les autres en mangent une.
Mais il y a un parfum qui a toujours fait exception (quand je dis toujours, ça veut dire même avant d’être en âge d’apprécier ce même alcool) c’est la glace rhum raisins. Je pourrais m’enquiller un pot de deux litres comme si de rien n’était devant la télé sans ressentir la moindre honte.

 Alors quand j’ai vu cette recette de compote rhum raisins, mes amours d’enfance m’ont tout de suite titillée et poussée à tester cette recette qui vient du superbe magazine en ligne Sweet Paul.
Autant vous le dire, le résultat ne rappelle pas franchement la glace du même nom, mais il est à tomber et c’est le principal. J’en ai mangé pendant presque une semaine tous les soirs, quelques cuillers sur un lit de fromage blanc, c’était une merveille!! N’hésitez pas devant cette recette ultra simple, et tentez la vite!

P.S. : Si vous avez des restes de compote à finir, utilisez-les dans mon bundt pudding aux Werther’s !

compote-rhum-raisin

Compote de pommes rhum raisin

  • 750 g de pommes pelées et coupées en cubes
  • 1 orange
  • 75 g de raisins secs
  • 5 cl de rhum
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1/2 c. à c. de cannelle

Placez les pommes dans une grande casserole. Ajoutez le zeste de l’orange puis son jus, les raisins secs, le rhum, la cannelle et le sucre.

 Amenez à ébullition et laissez cuire en remuant jusqu’à ce que les pommes soient molles, soit environ 10 minutes.
 Laissez refroidir.
compote-rhum-raisin-2

Source d’inspiration :
http://www.sweetpaulmag.com/food/homemade-apple-compote

Crumble de butternut et carottes des sables au gorgonzola

Après ma soupe à la courge butternut et aux carottes des sables, me revoilà très vite avec une nouvelle recette à base de courge butternut, puisque comme je vous l’avais indiquée, je suis devenue une grande fan de cette courge. Je pense même ouvrir un cercle des amateurs de courge butternut, vous me suivez? ^^
crumble-butternut-gorgonzola-2

Pour cette recette, je me suis inspirée du crumble aux flocons d’avoine découvert sur le blog de Lady Milonguera, « Un siphon fon fon », qui le propose dans une recette de crumble de potiron aux flocons d’avoine. Je l’ai modifié à ma façon, et le résultat est franchement excellent!

crumble-butternut-gorgonzola-3

Crumble de butternut et carottes des sables au gorgonzola

Pour 2  personnes

  • 350 g de courge butternut
  • 3 petites carottes des sables
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à s. de flocons d’avoine
  • 100 g de gorgonzola
  • 15 g de gruyère râpé
  • 60 g de beurre
  • 70 g de farine semi-complète
  • 1 c. à c. de romarin
  • 1 c. à c. de persil
  • 2 c. à s.  d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Mixez le gruyère pour obtenir de tout petits morceaux. Travaillez la farine, les flocons d’avoine, le gruyère, le beurre froid taillé en dès et la moitié du romarin  et une pincée de sel du bout des doigts, jusqu’à obtention d’un mélange sableux. Réservez au frais.

 Préchauffez le four à 180°c. Pelez la courge, jetez les graines et détaillez en gros dés. Épluchez les carottes et coupez-les en petits rondelles. Faites sauter 5 minutes dans une poêle antiadhésive avec l’huile d’olive et l’ail pelé et haché. Ajoutez le reste du romarin, 10 cl d’eau, salez, poivrez et poursuivre la cuisson 5 minutes sur feu moyen. Ajoutez le persil et mélangez.
Versez les morceaux de courge et de carottes dans un plat à gratin en les intercalant avec le gorgonzola préalablement tranché. Répartissez régulièrement la pâte à crumble au-dessus et enfournez 40 minutes.

Servez chaud.

 crumble-butternut-gorgonzola
Source d’inspiration :

http://unsiphonfonfon.ladymilonguera.fr/2012/01/crumble-de-potiron-aux-flocons-davoine/

Velouté d’endives, brique du nord et clémentines

Me revoici avec une recette à l’endive, après ma réconciliation avec ce légume grâce à ma délicieuse tatin d’endives au maroilles.
J’ai eu envie de tenter un nouveau mariage régional, en associant cette fois l’endive à la brique du nord, un fromage à pâte dure que vous pourrez remplacer par de la moi mimolette si vous n’êtes pas « d’min coin ».
veloute-endives-brique-du-nord

Une fois de plus, l’endive m’a totalement conquise! Cette soupe est douce, généreuse et goûteuse, et ceci sans amertume. Testez- la vite, vous ne serez pas déçus!

veloute-endives-brique-du-nord-3

 Velouté d’endives, brique du nord et clémentines

Pour 4 personnes

  • 200 g d’endives
  • 75 g de poireaux
  • 250 g de pommes de terre épluchées et lavées
  • 2 oignons épluchés
  • 70 g de brique du nord râpée
  • 30 g de beurre
  • 1 l de bouillon de volaille
  • 20 cl de crème fraîche
  • 10 cl de jus de clémentines
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre

Pour le service

  • 1 c. à s. de pignons
  • 30 g de brique du nord
  • 1 c. à s. de thym

Émincez finement les oignons et les poireaux. Enlevez les feuilles extérieures et le cœur des endives puis émincez-les. Mettez l’ensemble à suer doucement dans le beurre.
Après 5 minutes, ajoutez les pommes de terre coupées en petits morceaux. Salez et poivrez.
Mouillez avec le bouillon de volaille et ajouter le jus de clémentines.
Laissez cuire à léger frémissement durant 40 minutes.
Passez au mixeur plongeant. Ajoutez la crème fraîche et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement.
Incorporez 70 g de brique du nord râpée et la muscade.
Servez dans des bols saupoudré du fromage restant, des pignons et de thym.

veloute-endives-brique-du-nord-2

Lasagnes blanches aux échalotes

Dans le cadre d’une opération pour mettre en valeur ce beau légume de terroir qu’est l’échalote traditionnelle, Prince de Bretagne m’a envoyé une tresse d’échalotes ainsi qu’un filet d’échalotes bio avec la mission de vous préparer une bonne recette!
J’ai voulu démontrer que l’échalote n’est pas qu’un condiment qu’on ajoute en petite dose aux vinaigrettes. C’est un légume au goût très fin et différent de l’oignon classique, même si certains oignons allongés peuvent lui ressembler visuellement. L’échalote est douce, son parfum est délicat et elle est aussi plus digeste que l’oignon.

lasagnes-blanches-aux-echalotes-3
L’échalote se consomme crue, par exemple dans les salades qu’elle parfume délicieusement. Cuite, elle se caramélise et se consomme en confits. L’échalote se glisse également un peu partout, et peut être cuisinée de mille manières, notamment dans la recette que je vous propose ici!
J’ai choisi de donner le rôle principal aux échalotes dans une recette de lasagnes, où leur goût subtil se marie parfaitement avec le fromage et les herbes. Je vous le dis tout de suite, c’est un régal aux accents italiens et rustiques. Vous risquez de devenir accros, je vous préviens…

lasagnes-blanches-aux-echalotes-2

Pour découvrir le blog Prince de Bretagne  plein de belles recettes, de conseils et d’infos sur les légumes,rendez-vous sur Cuisinons les légumes!

lasagnes-blanches-aux-echalotes

Lasagnes blanches aux échalotes

Pour 4 personnes

  • 500 g d’échalotes
  • 30 g de beurre
  • 25 cl d’eau
  • 250 g de mascarpone
  • 200 g de crème fraîche épaisse
  • 90 g de parmesan
  • 90 de gruyère
  • 1 boule de mozzarella
  • 100 g de pancetta
  • 9 feuilles de lasagne
  • Sel, poivre
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 3 pincées d’ail semoule
  • 1 filet d’huile d’olive au basilic

Faites chauffer 20 grammes de beurre dans une poêle. Faites revenir les échalotes 15 minutes à feu doux. Ajoutez ensuite l’eau, salez et prolongez de 15 minutes.
Ajoutez le beurre restant, coupez le feu et mélangez.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol, mélangez le mascarpone, la crème fraîche, 60 g de parmesan, 75 g de gruyère, l’ail semoule, la moitié du romarin, salez, poivrez.

Faites bouillir un litre d’eau. Dans un plat, déposez les feuilles de lasagne, puis versez l’eau bouillante dessus avec une cuiller d’huile. Laissez reposer 5 minutes.

Dans un plat allant au four, déposez un tiers des échalotes,puis un quart de la crème au fromage, puis 3 feuilles de lasagne, recommencez deux fois puis mettez le dernier quart de mélange au fromage.

Couvrez avec la pancetta en faisant se chevaucher les tranches, puis la mozzarella en tranches, et le reste de gruyère, de parmesan et de romarin. Versez la cuiller d’huile d’olive et enfournez pour 25 minutes environ.

lasagnes-blanches-aux-echalotes-4

Résultats du jeu concours

Mon dernier jeu concours pour remporter un joli coffret de produits culinaires est fini, merci à tou(te)s ceux et celles qui ont participé ^^! Pour déterminer le ou la gagnante, j’ai utilisé le site random.org, et le résultat est tombé!

C’est LaR la gagnante de ce jeu! Bravo à toi et j’espère que ce cadeau te plaira! Envoie moi vite ton adresse complète par mail à contact@notparisienne.fr pour que je puisse te l’envoyer!

 

Pour les autres, ne soyez pas trop déçu(e)s, le prochain jeu arrive très bientôt!! Je dis ça à chaque fois mais au final c’est vrai ^^

Alors à bientôt !!

Spécialité des Etats-Unis : Peanut butter and jelly sandwich

Après les délicieux cookies au beurre de cacahuètes découverts sur le blog de Fish custard, je reviens avec une nouvelle recette au beurre de cacahuètes issue de ce même blog que j’apprécie beaucoup.

sandwich-beurre-cacahuete-confiture-3

Cela va vous sembler très simple, ce n’est presque pas une recette d’ailleurs, et pourtant c’est une institution aux États-Unis et en Angleterre…Il s’agit du sandwich à la confiture et beurre de cacahuètes.

Ça semblera une hérésie à certains d’entre vous, comme si on empilait Nutella et beurre, mais au final après l’avoir testé je comprends tout à fait pourquoi ça plait : la confiture vient alléger la texture un peu épaisse du beurre de cacahuètes, le rendant comestible sans avoir besoin d’un tuyau d’arrosage à disposition pour faire couler les aliments sans œsophage. Au final, ça rend le beurre de cacahuètes vraiment mangeable car avouons-le, même si c’est bon, c’est drôlement sec, surtout sur du pain!

sandwich-beurre-cacahuete-confiture-2

Peanut butter and jelly sandwich

Pour 1 sandwich

  • 2 tranches de pain de mie complet
  • 2 c. à c. de beurre de cacahuète
  • 1 c. à c. de confiture de gelée de fruits rouges

Tartinez les 2 tranches de pain de mie de beurre de cacahuète.
Ajoutez de la confiture sur l’une des tranches.
Assemblez les tranches pour former un sandwich et dégustez.

sandwich-beurre-cacahuete-confiture

Source d’inspiration :
http://www.fishcustard.fr/archives/2014/06/21/29496106.html

Mug cake saumon, chèvre, epinards

Pâques approche à grand pas, avec son traditionnel repas composé de gigot, de haricots, de fraises et d’asperges… Enfin c’est comme ça dans ma famille, mais j’imagine que chacun a son interprétation de cette tradition familiale !

Cette année encore, je vais finir dans le jardin, à chercher du camembert chocolat qui fond en plein soleil, ou qui se détrempe sous la pluie, c’est au choix mais dans le nord la seconde option est un peu plus fréquente que la première. D’ailleurs c’est assez désagréable, car le nord n’est pas une région aussi pluvieuse qu’on a tendance à l’imaginer, voyez-vous. Nous manquons parfois d’une belle journée bien lumineuse, mais les jours où ça drache pleut sont finalement assez rares. Alors pourquoi, oh pourquoi,  À Pâques il pleut absolument toujours il me semble! C’est insupportable, mais bon je n’ai pas trouvé à qui je pouvais aller me plaindre donc je fais avec.

mug-cake-epinard-chevre-3

Le petit mug cake que je vous propose ici a des accents printaniers, mais vu qu’un mug cake doit être englouti dans les 3 secondes qui suivent sa cuisson, je ne vous recommande ce plat que si vous fêtez pâques seul, ou à la rigueur à deux ou trois. Grandes tablées, passez votre chemin, et gardez précieusement cette recette pour un autre jour où vos aurez une petite soirée bien égoïste !

P.S. : Si vous avez envie d’un mug encore plus gourmand, mon mug cake façon tarte au maroilles devrait vous satisfaire!

 

 

mug-cake-epinard-chevre-2

 Mug cake saumon, chèvre, épinards

  • 30 g de saumon fumé
  • 40 g de fromage de chèvre
  • 1 œuf
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. a s. d’épinards cuits
  • 4 c. à s. de lait
  • 2 c. à s. bombées de farine
  • 1/2 c. à c. de levure chimique

Coupez le saumon fumé et le chèvre en petits morceaux en mettant de côté une rondelle de chèvre entière.

Mélangez dans la tasse l’œuf, le lait et l’huile d’olive. Ajoutez ensuite la levure et la farine.

Ajoutez le saumon, le chèvre et les épinards, mélangez bien et mettez au four à micro-ondes pendant 2 minutes à 650 W, en surveillant de temps en temps.

Déposez ensuite la rondelle de chèvre et remettez à chauffer pour 15 secondes.

 

mug-cake-epinard-chevre

Tartinade chèvre frais concombre

Pour votre apéritif du repas de Pâques, je vous propose une petite tartinade toute fraîche qui va inaugurer le retour des beaux jours et des aliments frais et légers comme on les aime!

 

tartinade-chevre-concombre-2

Cette tartinade très rapide à préparer ravira tout le monde, que ce soit seule sur des toasts avec un tour de moulin à poivre, tartinée sous une fine lamelle de saumon fumé, ou encore mise à disposition dans un petit bol pour y tremper tomates, sommités de choux-fleurs et autres crudités de saison!

 taartinade-chevre-concombre

 

P.s. : Deux autres tartinades au chèvre frais vous attendent ici, à la tomate séchée et aux olives noires. Si après tout ça vous cherchez encore des idées pour l’apéro, penche vous sur ce chouette livre :

 

 Tartinade chèvre frais concombre

  • 10 g de roquette
  • 70 g de concombre épluché
  • 125 g de petit Billy ou de chèvre frais
  • 4 petites branches de menthe (de 10 cm environ)
  • Sel, poivre

Mixez la roquette et la menthe. Quand elles sont assez fines, ajoutez le concombre et mixez à nouveau pour obtenir de tous petits morceaux. Versez dans un bol et mélangez avec le fromage. Salez et poivrez généreusement à votre goût.
Servez sur du pain, des rondelles de concombre, des tortillas, seul ou avec du saumon fumé.

 tartinade-chevre-concombre