Archives par mot-clé : sardine

Tartinade Sardine qui rit

Aujourd’hui, pour le 1er avril, je vous propose une recette au poisson! Elle se réalise  avec des produits que j’ai rarement dans mes placards, bien qu’ils soient appréciés de tous à la maison. Plus jeune, j’avais toujours des vache qui rit en stock, c’était l’un des fromages que j’adorais, même si j’étais incapable de dire ce qu’il y avait dedans… Un peu comme les fricadelles, tiens!
 
 
Mais j’ai grandi et j’ai choisi de me concentrer sur des produits plus « respectables », comme le bon vrai camembert de Normandie, le comté, le roquefort, et autres fleurons de nos régions dont nous les français, nous pouvons être fiers!
 
Quoi qu’il en soit, même si cela est rare, trois Vache qui rit ont échoué dans mon frigo il y a quelques temps, et tant qu’à les voir là, je me suis dit que je pourrais leur donner un sort plus sympathique que de simplement les tartiner sur du pain! Ce n’est pas parce qu’elles n’ont rien de gastronomique qu’elles ne peuvent pas être customisées, hein? Peut-être même qu’on pourrait en tirer quelque chose de sympa?
 
 
Et oui, je confirme, cette tartinade à la Vache qui rit et aux sardines est hyper bonne, vraiment crémeuse et parfumée! Si vous avez une boîte de sardines à l’huile qui attendent sagement leur heure, hé bien… Cette heure est peut-être venue!
 
 
 
 
Tartinade Sardine qui rit

Tartinade Sardine qui rit

Ingrédients

  • 1 boites de sardines à  l'huile
  • 3 portions de Vache qui rit
  • 2 c. à c. de jus de citron
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Retirez la peau et les arrêtes des sardines.Dans un saladier, mettez les sardines, les vache qui rit et la moutarde.Écrasez le tout à l'aide d'une fourchette puis mélangez.Ajoutez le sel, le poivre, la ciboulette, puis mélangez à nouveau. Assaisonnez de jus de citron.Servez avec des tranches de baguettes.

Toasts aux pilchards

Aujourdhui, je vous propose une recette rapide au poisson. Il y a quelques temps, j’ai reçu une boite de pilchards. Il me semble que c’était dans une box à laquelle j’étais abonnée… La boite était très jolie, et elle a décoré une étagère de ma cuisine pendant un certain moment avec son étiquette rétro. Mais le temps passait et je me demandais à chaque fois en passant devant mon étagère : « Qu’est ce que je vais faire de ce truc? » C’est bien simple, je ne savais même pas ce qu’étaient des pilchards et ce qu’on était sensés cuisiner avec! La boite était bien plus grosse qu’une boite de thon, cela me semblait une quantité énorme de poisson, et je n’avais aucune certitude que ce soit bon!
 
 
J’ai enquêté sur internet et découvert que le pilchard était un poisson de la Manche que l’on garde principalement en conserves comme le hareng. Ça ne m’avançait pas beaucoup… J’ai trouvé assez peu de recettes, mais j’ai vu des gens qui s’échangeaient des astuces sur des forums de-ci de-là, et j’ai fini par composer ma propre recette inspirée de ces petites idées vues à droite et à gauche.
 
 
Finalement, après avoir goûté, j’ai réalisé que le pilchard était très proche de la sardine. En le sachant, il suffit donc utiliser une recette initialement prévue pour de la sardine et d’y mettre des pilchards… C’est plus facile une fois qu’on connaît le goût d’un aliment! Ce premier test était vraiment très bon et a beaucoup plu à tout le monde à la maison! Comme il s’agissait de pilchards à la tomate, c’est une recette qui utilise la sauce tomate de la boite, de cette façon, rien n’est gâché!
 
 
 
Toasts aux pilchards

Toasts aux pilchards

Ingrédients

  • 1 boite de pilchards en sauce tomate (260 g poids égoutté)
  • 8 c. à s. de la sauce tomate de la boite
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. de vinaigre de vin rouge
  • 1 pointe de pâte de piment
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à s. de coriandre haché
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 1 baguette

Préparation

  1. Épluchez et émincez finement l'échalote.
  2. Enlevez les grosses arrêtes du poisson s'il y en a et écrasez-le grossièrement à la fourchette dans un bol.
  3. Ajoutez l' échalote hachée, le vinaigre, le citron , le piment, le persil, la coriandre, le sel, le poivre et mélangez avec 8 cuillers à soupe de la sauce tomate de la boite.
  4. Servez avec du pain frais coupé en tranches.

Vacances gourmandes : que ramener du Portugal?

Photo Rick Ligthelm @Flickr
 
Vous projetez un week-end ou des vacances au Portugal? Bande de veinards! J’ai eu l’occasion de m’y rendre deux fois pour visiter Lisbonne puis Porto, et j’espère bien pouvoir y retourner pour découvrir d’autres endroits! Au fil de ces deux voyages, j’ai pu découvrir pas mal de spécialités, et j’ai voulu vous faire découvrir mes favorites! Si vous vous demandez ce que vous devriez rapporter, pour vous ou pour offrir, j’ai sélectionné pour vous les souvenirs gastronomiques incontournables à ramener absolument. 
 

Des pastéis de nata

 
Cette spécialité est LA pâtisserie qu’il faut tester au Portugal, et plus précisément, on trouve à Lisbonne les pastéis de Belem, qui sont présumées être les meilleures que l’on puisse trouver. Attention, n’achetez pas de pastéis industriels, prenez-les dans une boulangerie, cela n’a rien à voir! De mon côté, j’ai aussi trouvé dans une quincaillerie des moules à pastéis, parce que c’est tellement bon qu’après avoir goûté, vous voudrez obligatoirement en refaire! 
 
Photo Marco Verch @Flickr

Des pâtisseries

Au delà des pastéis, les portugais sont friands de pâtisseries toutes plus délicieuses les unes que les autres, souvent avec beaucoup d’œufs et beaucoup de cannelle. Si cela ne vous rebute pas, vous serez aux anges. Poussez simplement la porte de n’importe quelle boulangerie et régalez-vous!
 

Des confitures

Les confitures portugaises sont très réputées. Parmi tout le choix local, les parfums sympa que j’ai repérés sont notamment au coing, à la citrouille, à la patate douce, à la carotte… Le coing se trouve également sous forme d’une pâte plus épaisse, un peu comme une pâte de fruits, que l’on consomme là-bas avec le fromage. A tester!
 

Des boîtes de sardines

La pêche et l’industrie des conserves de poisson constituent l’une des activités économiques les plus développées là-bas. Certaines conserveries commercialisent de très jolies boites aux motifs un peu rétro, qui feront de parfaites déco de cuisine, à moins que ne finissiez par craquer et les manger. Pour ceux qui ne mangent pas de poisson, on peut aussi trouver des sardines… en chocolat!
 

Photo Gabriel Pinto @Flickr

De l’huile d’olive et des olives

Pays méditerranéen, le Portugal possède une belle production d’olives, et elles sont très présentes dans la gastronomie portugaise. Très appréciées en apéritif, elles sont habituellement servies en amuse-bouches dans les restaurants. Les huiles d’olives portugaises restent rares dans nos rayons français car le pays est l’un des plus petits producteurs européens. Ses olives donnent une huile à la saveur douce ou intense.


Photo Pedro Dias @Flickr

Les fromages

Je vais faire preuve d’un peu de chauvinisme et vous dire que dans mon cœur, ils n’égalent pas les fromages français! Mais il y a quelques trouvailles vraiment sympa et bien sûr, je n’ai pas eu l’occasion de tout tester! Vous trouverez des chèvres, des brebis, des vache, dont une quinzaine ont une appellation DOP qui est un gage de garantie de l’origine qui peut vous aider à faire votre choix. Les portugais consomment souvent leur fromage avec de la pâte de coings, que vous pouvez aussi ramener en souvenir, c’est un mariage vraiment sympa qui mérite d’être testé!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

Une bouteille de vin

Le Portugal dispose d’excellents vins assez peu connus hors du pays, pourtant il est le 11ème pays producteur mondial de vins grâce à ses régions viticoles comme le Douro ou l’Alentejo. Qu’il s’agisse d’un  de Porto, de Madère ou d’un vinho verde, vous trouverez votre bonheur si vous êtes amateurs!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

De l’alcool

De ce côté là aussi il y a de quoi se faire plaisir! Si vous allez à Lisbonne, ne ratez pas la Ginjinha, une liqueur de cerise que vous pourrez consommer directement devant une petite échoppe en plein centre ville, pour ensuite en ramener une bouteille si cela vous a plu! Une autre liqueur sympa est la Licor de Beirao, délicieuse et aux saveurs de plantes. On trouve également le moscatel, et bien sûr, si vous vous rendez à Porto, du porto! Dan ce cas, concentrez-vous sur les marques que l’on ne trouve pas en France pour justifier le voyage!

 

Photo ajaribeiro @Flickr

Et vous, avez vous déjà visité le Portugal? Avez-vous été séduits par certains souvenirs culinaires?

Salade de pommes de terre et patates douces aux salicornes

Les salades de pomme de terre ont de beaux jours devant elles à la maison. Mon homme est un fan absolu, et à chaque fois que je pense avoir fait le tour de la question, il me vient une idée de nouvelle salade de pommes de terre à tester!
 
 
Dernièrement, c’est un bocal de salicornes qui m’a inspiré celle-ci!
 
Vous connaissez les salicornes? On n’en trouve pas partout, c’est le genre de produit que l’on ramène de vacances en Normandie, en baie de Somme ou en Bretagne… Mais si vous vivez sur le littoral, vous avez peut être la chance d’y avoir accès facilement!
 
Les miennes me viennent donc d’un petit week-end fort sympathique à Saint Valéry sur Somme. Je suis tombée amoureuse de cette ville… Je dis  ça à chaque fois que je découvre une ville au bord de la mer je crois, mais que voulez-vous, je suis faite pour vivre au bord de l’eau! Du coup, j’ai eu grand plaisir à préparer ces salicornes en me rappelant les jolis moments passés là-bas! C’est pour cela que les souvenirs culinaires sont mes souvenirs de vacances préférés!
 
 
Si vous ne trouvez pas de salicornes, vous pouvez les remplacer par des câpres, ou vous rabattre sur une autre de mes salades de pommes de terre, comme cette salade de pommes de terres aux sardines!
 
Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, j’ai eu envie d’essayer de remplacer une partie des pommes de terre par des patates douce pour voir, et cela fonctionne très bien. La patate douce apporte sa petite touche sucrée caractéristique que j’adore. 
 
  
 
 
Salade de pommes de terre et patates douces aux salicornes

Salade de pommes de terre et patates douces aux salicornes

Ingrédients

  • 700 g de pommes de terre coupées en dés
  • 500 g de patates douces en dés
  • 2 œufs
  • 30 g de salicornes ou câpres hachés
  • 2 c. à s.de ciboulette fraîche haché
  • 1 échalote hachée
  • 2 c. à s. bombées de moutarde à l'ancienne
  • 60 g de crème liquide
  • 6 c. à s. de vinaigre de vin rouge
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez les pommes  de terre et coupez-les en dés.
  2. Faites cuire les pommes de terre. Comptez 20 minutes à  partir de l'ébullition.
  3. De la même façon, mettez les patates douces épluchées et coupées en dés à cuire pour 20 minutes environ jusqu’à ce qu'elles soient tendres.
  4. Faites cuire vos œufs durs et laissez-les refroidir.
  5. Épluchez et émincez l'échalote et réservez. Égouttez la salicorne et réservez.
  6. Mélangez les œufs coupés en rondelles, les pommes de terre, les patates, ajoutez la salicorne préalablement égouttée et l'échalote hachée.
  7. Mélangez la crème, la moutarde et le vinaigre et ajoutez au reste.
  8. Ajoutez du sel, du poivre, de la ciboulette et mettez au frais au moins une heure avant de servir.

Crumble de prunes et figues à l’avoine et au miel

Le mois de septembre est une période de transition. Les journées ensoleillées nous rappellent que c’est encore l’été, mais les soirées plus fraîches préfigurent l’automne qui approche. À mesure que le temps devient plus frais, je commence à avoir envie de manger des plats chauds ou plus nourrissants, mais je ne suis pas prête à renoncer à l’été et c’est là que ce crumble entre en jeu. C’est un parfait compromis : un dessert copieux comme on les aime en automne, et qui utilise les derniers fruits d’été.

Très bientôt, nos paniers seront pleins de pommes et de poires, mais pour le moment, on trouve encore une grande variété de prunes, de figues, d’abricots et de pêches. Il faut donc vite en profiter!

J’adore manger un bon crumble de temps en temps (ou même souvent)! Cette recette tire parti des prunes de saison et les associe à de la figue, de l’avoine et du miel, pour un résultat tout à fait divin. Si le crumble aux pommes est indétrônable de l’automne, celui-ci est vraiment l’emblème de la fin de l’été!

Je commence à avoir une belle collection de crumbles sur ce blog, dont beaucoup de salés, aussi si vous êtes sur votre lancée, vous apprécieriez au passage le crumble aux légumes d’été, le crumble de tomates confites ou le crumble d’aubergines et sardines pour un menu à thème crumble!

Ce crumble est bien sûr personnalisable – les prunes et les figues peuvent facilement être échangées contre des pommes et des poires ou des fruits rouges, bien que le temps de cuisson puisse varier légèrement en fonction des fruits utilisés.

Si vous voulez une alternative végétalienne, c’est très simple car le crumble ne contient pas d’œuf. Remplacez simplement le beurre par de l’huile de coco. Dans tous les cas, je suis sûre que vous allez vous régaler!

  

Crumble de prunes et figues à l’avoine et au miel

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 parts

Crumble de prunes et figues à l’avoine et au miel

Ingrédients

  • 12 prunes vertes
  • 8 figues sèches
  • 4 c. à s. de miel liquide
    Pour le crumble
  • 80 g de farine
  • 55 g d'avoine
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 80 g de beurre
  • 60 g de sucre roux

Préparation

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Lavez et coupez les prunes et les figues en quatre. Placez-les dans huit petits ramequins et mettez une cuillère à café de sucre dans chaque, par dessus. Pour le crumble, coupez le beurre en dés et mettez-le dans un saladier, versez ensuite la farine, les flocons d’avoine et le sucre. Mélangez avec les doigts pour obtenir une consistance sableuse. 
  3. Placez la pâte à crumble dans chaque ramequin et enfournez pour 30 minutes environ. Le crumble doit être joliment doré.
  4. Servez tiède ou froid.

Crumble de courgettes

Aujourd’hui, je vous propose un de mes musts pour accompagner les barbecues et grillades l’été : le crumble de courgettes. Je suis une fan de crumbles sucrés, mais en salé je les trouve parfaits également. Si vous suivez ce blog depuis un moment, vous avez peut-être vu mon un délicieux crumble aux légumes d’été, mon crumble de tomates confites ou encore mon crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires l’an dernier. Cette fois, le crumble que je vous propose ne contient qu’un légume, et il est tout simplement divin!
 
 
J’aime les crumbles car ils sont imprécis et faciles à improviser. Vous pouvez par exemple mettre un peu de flocons de quinoa ou d’avoine à la place de la farine, de l’huile de coco au lieu du beurre, un peu moins de ceci ou un peu plus de cela, ça fonctionne toujours !
 
Ce crumble vous fera un joli petit dîner d’été que je vous recommande de réaliser avec des courgettes de saison bien savoureuses. La douceur des courgettes se marie parfaitement avec le gout prononcé du parmesan et le côté croustillant du crumble.
 
 
J’imagine qu’un mélange de courgettes et d’aubergines serait aussi très bien si vous voulez varier. Servez ce crumble avec une simple salade de tomates et quelques grillades pour un repas simple et délicieux!
 
Si vous voulez obtenir quelque chose de vraiment joli à présenter, réalisez ce crumble en version individuelle. Non seulement les  plats individuels cuiront plus vite, mais ils seront également plus mignons à présenter sur la table !
 
 
 
 
Crumble de courgettes

Crumble de courgettes

Ingrédients

  • 1 kg de courgettes 
  • 80 g de farine T65
  • 80 de beurre
  • 60 g de parmesan
  • 10 feuilles de basilic
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 gousses d'ail
  • 1 oignon
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Pelez et émincez finement l’oignon et l'ail.
  2. Lavez et coupez les courgettes en fines tranches.
  3. Saisissez-les dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive, faites les dorer légèrement.
  4. Couvrez et laissez mijoter 15 minutes pour attendrir les courgettes.
  5. Laissez réduire 10 minutes sans couvercle à feu vif en remuant délicatement, pour faire évaporer l’eau.
  6. Hors du feu, ajoutez le basilic ciselé à la préparation. Vérifiez l’assaisonnement.
  7. Placez les légumes dans un moule à gratin.
  8. Préchauffez le four à 190°C.
  9. Dans un saladier, réunissez la farine, le parmesan, une pincée de sel,  le beurre coupé en morceaux et les herbes de Provence. Travaillez ce mélange du bout des doigts pour obtenir un mélange sableux.
  10. Répartissez la pâte à crumble sur les légumes et enfournez pour environ 25 minutes'. Si vous voyez le crumble prendre trop de couleur, baissez le four ou couvrez le crumble d'une feuille d'aluminium.

Bricks de courgettes chèvre

Aujourd’hui, je vous propose un repas gourmand avec ces bricks à la fois croquants et fondants. Quand je vois comment nous les avons engloutis, je me dis que c’est une bonne recette à vous faire découvrir.
 
 
J’aime cette recette, car elle permet d’écouler des petits restes. Souvent l’été avec les départs en vacances, on a peur de faire du gâchis, donc il faut trouver des recettes qui permettent d’utiliser les restes du frigo. Les bricks sont parfaits pour ça. On met ce qu’on a dedans, et on obtient un repas appétissant qui ne ressemble pas à un gloubi boulga! Si vous avez une courgette qui se lamente au fond du tiroir à légumes ou un peu de fromage à finir, c’est l’occasion rêvée. Si vous n’êtes pas un fan de fromage de chèvre, essayez du fromage frais aux fines herbes, du creamcheese, ou une une autre variété suivant ce que vous avez en stock.
 
 
Si vous avez une mandoline, elle vous sera utile pour faire de belles rondelles bien fines et régulières avec votre courgette.  Sinon, au couteau, ça marche aussi, bien sûr! Avant de farcir les bricks, je fais griller rapidement les courgettes avec l’ail et l’oignon, je trouve que cela donne beaucoup de goût.
 
Ici, j’utilise de la menthe séchée, mais pour ajouter plus de saveurs, vous pouvez ajouter les herbes fraîches que vous avez en stock dans votre jardin : menthe, mais aussi ciboulette, persil… Cela sera encore mieux!
 
Ces bricks de courgettes au fromage de chèvre font un excellent repas pour toute la famille. Essayez-les quand les amis viennent dîner, accompagnés d’une petite salade par exemple.
 
 
P.S. : Si vous aimez les bricks, essayez aussi ces bricks aux sardines et brebis!
 
 
Bricks de courgettes chèvre

Bricks de courgettes chèvre

Ingrédients

  • 4 feuilles de bricks 
  • 2 courgettes
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 4 olives 
  • 100 g de bûche de chèvre
  • 1/2 yaourt brassé
  • 1 c. à c. rase de menthe
  • 2 c. à s. d'huile olive
  • 4 œufs
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Émincez l'oignon et l'ail, coupez la courgette en rondelles, et faites revenir le tout à la poêle 10 minutes avec 1 cuiller à soupe d'huile jusqu’à ce que ce soit bien doré .
  2. Ajoutez alors le yaourt, la menthe, les olives, le sel et le poivre.
  3. Déposez ce mélange au centre des feuilles de brick.
  4. Posez le fromage de chèvre coupé en rondelles au dessus puis l’œuf et refermez délicatement.
  5. Faites cuire avec 1 bonne cuiller à soupe d'huile supplémentaire  et faites dorer de chaque côté.
 

Que manger en mai?

Voilà le joli mois de mai! Côté fruits, c’est toujours un peu léger, mais côté légumes on retrouve quelques petits nouveaux qui font plaisir! Et bien sûr, on apprécie retour des beaux jours, et c’est tout ce qui compte!
 
Voici donc mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois! Comme depuis ce début d’année, je vous propose mes meilleures recettes (selon moi), à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci! 
 
 

🥝 Côté fruits : 

 
 
 
Citron : Gâteau fondant au citron et sucre perlé
  
Rhubarbe : Crumble pommes rhubarbe amandes
 

🍠 Côté légumes : 

 
kyopolou-3
Aubergine : Kyopolou, une spéicalité d’Albanie
 
burger-rose-chevere
Betterave  : Burger rose chèvre, saumon, betterave
 
 
sirop-concombre-2
Concombre : Sirop de concombre, ça peut sembler bizarre mais j’adoooore!
 
mug-cake-epinard-chevre
Epinard : Mug cake chèvre épinards et saumon fumé
 
philly2
Laitue : Philly cheese steak, oui je sais j’abuse!
 
egg-salad-radis-noir-3
Radis : Salade d’œufs au radis noir

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les apéros à rallonge en terrasse
– Les premiers barbecues
– Les salades en tous genres
 
Et vous, vous aimez manger quoi en mai?

Que manger en avril?

Voilà le mois d’avril, et avec lui le retour des premiers légumes printaniers! Je suis tellement contente !
 
Me revoici donc avec mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois! Comme les mois précédents, je vous propose mes meilleures recettes (selon moi), à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci! Il y a de quoi se faire plaisir!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Banane : Cake peau de bananes zéro déchet
 
Citron : tartinade feta, citron et romarin, qui sent bon le printemps!
  
Mangue : Grilled cheese mangue ricotta
 
 

🍠 Côté légumes : 

 
 
Bette : Calzone aux bettes, un régal ultra gourmand
 
Carotte : Gajjar halwa, un gâteau de carottes indien trop bon!
 
 
Chou : Velouté de chou à la patate douce
 
Epinard : Poulet fafa, en provenance directe de Tahiti
 
Oignon : Gratins d’oignons rouge, la photo n’est pas flatteuse, mais c’est délicieux!
 
Radis : tartinade aux sardines et radis

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les fromages frais : mozzarella, feta, creamcheese
– Les boissons légères et détox
– Les plats un peu plus légers en général!
 
Et vous, vous aimez manger quoi en mars?

Samoussas à la sardine

Les samoussas, ces petits triangles frits, sont un must chez nous. C’est un encas que j’aime servir régulièrement à l’apéro, ou alors en plat avec une salade et d’autres gourmandises comme des nems, pour un repas aux tendances asiatiques à grignoter avec les doigts. Il m’arrive d’ailleurs de fabriquer une belle quantité de samoussas et de les congeler pour les consommer plus tard. Je réalise pourtant que je ne vous ai pas trop partagé de recette de samoussas jusqu’à maintenant, il fallait que cela change!
 
 
J’ai donc décidé de réaliser des petits samoussas de sardine. Je les ai trouvés sur le blog de Carole, Cuisiner en paix, le connaissez-vous? Sinon je vous invite à y faire un tour car il regorge de recettes gourmandes et saines à la fois. Sa recette de croustillants de sardine m’a intriguée d’abord parce que j’adore la sardine, mais aussi parce qu’elle utilise du fenouil. J’ai réalisé que je ne cuisinais jamais de fenouil et que je ne savais même pas trop quel gout ça avait : un gout de pastis peut-être? Il fallait que je teste pour en avoir le cœur net! Anticipant le peu d’enthousiasme que j’allais rencontrer face à ce légume à la maison, j’en ai diminué la quantité par rapport à la recette d’origine et ce fut parfait. Le fenouil était présent mais se mariait très bien à l’oignon, et au final tout le monde a englouti ces samoussas!
 
A part le fenouil, cette recette contient de la sardine en conserve. C’est un produit que j’adore pour son côté pratique, c’est vraiment un de mes basiques du placard. Enfin, il fallait des citrons confits, n’en trouvant pas dans mon magasin habituel, j’ai choisi de les faire moi-même et ce fut très facile, je vous publierai la recette express très bientôt! Au niveau de la forme, Carole a fait des petits rectangles, moi j’ai fait des triangles, façon samoussa parce que c’est la seule forme que je réussis à tous les coups!
 
Si comme moi vous aimez les sardines, ces samoussas avec leur croustillant et leurs saveurs fines et fraîches vont vous séduire j’en suis sûre! Ces petits snacks seront parfaits pour un apéritif dînatoire. Assurez-vous de faire des belles quantités car ils disparaîtront très vite!
 
Je les ai servis avec un chutney rafraîchissant à la mangue et au citron, mais suivant ce que vous avez, ils seront tout aussi bons avec une petite sauce tomate ou de la sauce pimentée asiatique.
 
  
P.S. : Si comme moi vous adorez la sardine, essayez aussi ces bricks délicieuses!

 Croustillants à la sardine

 
Pour 16 croustillants
 
  • 1 fenouil
  • 2 oignons
  • 15 g de citron confit
  • 1 boite de sardines
  • 8 feuilles de bricks
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
 
Épluchez et nettoyez des parties abîmées le fenouil et les oignons. A l’aide d’un robot ou  d’un couteau, émincez le tout finement.
 
Faites chauffer un faitout en inox légèrement huilé, mettez le mélange fenouil/oignon dedans, salez, couvrez et faites cuire une  heure à feu très doux.
 
Pendant ce temps, ouvrez la boite de sardines, égouttez-les.
Levez les filets et devisez cela pour obtenir 16 portions de sardines.
 
Hachez finement le citron confit.
 
Lorsque le mélange fenouil/oignon est bien cuit, ajoutez le citron confit, salez si besoin et poivrez. Laissez refroidir.
 
Coupez vos feuilles de bricks en deux à l’aide d’une paire de ciseaux. Posez sur chaque moitié une cuiller à soupe du mélange fenouil/oignon (mettez-le à l’extrémité pour pouvoir former les samoussas). Ajoutez par dessus un morceau filet de sardine.
 
Pliez les feuilles de brick afin de former des samoussas.
 
Posez-les au fur et à mesure dans un plat où vous aurez pris soin de mettre une feuille de papier sulfurisé. Pensez à mettre le dernier rabat côté feuille de papier sulfurisé, pour que les chaussons ne puissent pas se défaire.
 
Préchauffez le four à 180°C, verser un filet d’huile d’olive sur chaque chausson et étalez au pinceau, faites cuire une dizaine de minutes. Il faut qu’ils prennent de la couleur.
 
Dégustez encore chaud.
 
 
Source d’inspiration :