Archives de catégorie : Conseils et idées menus

4 façons de cultiver facilement vos légumes en ville

mon-potager-en-ville3
Depuis un an, j’ai la chance d’avoir un jardin, chose rare à Lille comme dans la plupart des grandes villes… Après 10 ans de frustration, je me suis empressée d’investir dans un barbecue, et de m’intéresser au jardinage. Moi qui en appartement n’ai jamais su garder une plante en pot vivante plus d’un mois, je me suis vite retrouvée intriguée par le système des potagers en carré, et je me suis dit que ça serait un moyen simple et pas trop ambitieux de démarrer dans le jardinage.
mon-potager-en-ville       mon-potager-en-ville8

Je n’ai pas été déçue! A la fin de l’été dernier, j’ai pu récolter mes propres tomates, de l’estragon, de la chicorée, des courgettes et de la lavande. Et pendant l’hiver, j’ai pu compléter mes récoltes avec des poireaux et du céleri.

 

mon-potager-en-ville2

Cette année, j’ai attaqué l’été avec du basilic, des poivrons, des tomates cerise, des courgettes, de l’estragon de la ciboulette et du persil.
mon-potager-en-ville9

L’estragon est vivace il a repris de l’an dernier et il est déjà magnifique… Le premier poivron commence à pointer tandis que les courgettes ont plus de mal que l’an dernier… des petites pousses apparaissent mais elles tombent avant de réussir à se développer à leur taille finale, aucune idée de pourquoi…

 

mon-potager-en-ville7

J’ai hâte de voir mes légumes sortir et de pouvoir vous les cuisiner dans de prochaines recettes!
mon-potager-en-ville6

Pour ceux et celles qui n’ont pas la chance d’avoir un grand jardin mais qui rêvent de faire pousser leurs légumes, je vous invite à découvrir cet article, il y a même des idées pour les balcons ou les gens qui n’ont pas de fenêtre !

mon-potager-en-ville5
mon-potager-en-ville4

7 bonnes raisons de ne pas maigrir en été

Si comme moi vous êtes un(e) abonné(e) régulier(e) aux régimes qui échouent inlassablement, vous devez connaitre la saisonnalité des motivations à perdre du poids : l’hiver, on voudrait perdre du poids pour être parfait l’été, mais au final on finit par se dire qu’avec le froid, le manque de lumière et les microbes qui circulent, la maladie et la déprime nous guettent si on se prive trop, et que donc on devrait la manger cette raclette, bordel.
Arrive ensuite le printemps où l’on se dit qu’avec les premiers rayons de soleil on devrait avoir un regain d’énergie pour une diète express, mais au final il pleut tout le temps, il ne fait pas si beau, et l’été est déjà proche donc de toutes façons c’est foutu pour le bikini en taille 36!
A ce moment là on se console en se disant qu’à la plage on ne connaît personne, que tout le monde se moque de nos bourrelets une fois dans l’eau et qu’en prime avec la chaleur, l’été on se nourrit exclusivement de salade et de fruits frais, ce qui nous laisse une chance de revenir avec un corps de déesse à la rentrée sans même avoir fait trop d’efforts…

Au risque de vous décevoir, vous n’êtes sans doute pas prêts de perdre le moindre gramme cet été! 
Voici déjà 7 bonnes raisons qui montrent que vous risquez si non de grossir, tout au moins de rentrer de vacances avec le même poids qu’avant de partir. Chienne de vie…

– Les salades

2334882118_a76bda37df_z  Photo @Flickr par jenny downing

On pense souvent qu’en mangeant de bonnes salades, l’été il sera naturel de perdre du poids. C’est sans compter le fait qu’une salade peut souvent être aussi calorique qu’un plat (Ex : la salade Mc Do). De plus vous devez admettre que dans la salade, ce que vous préférez ce ne sont pas les feuilles vertes, mais la vinaigrette, les dés de fromage, les lardons ou la tartine de chèvre chaud qui est posée dessus!… Des composants aussi caloriques que ceux qui entrent dans la préparation d’une tartiflette quoi!

– Les cocktails d’été et le rosé

8296263650_87fff79eaf_z
Photo @Flickr  par gabriel amadeus

Le soleil et le beau temps font une parfaite excuse pour s’enfiler bouteilles de rosé et mojitos en tous genres pendant de longues heures… A moins d’être enceinte ou de détester l’alcool, vous n’échapperez sans doute pas à toutes ces calories liquides!

– Les glaces

1191717420_8672c73223_zPhoto @Flickr par Christian Cable

Les glaces, on peut en manger toute l’année mais il n’y a qu’avec la chaleur qu’elles dont vraiment appréciables. Attention, contrairement à une idée dans laquelle on aime généralement se conforter, les glaces ce n’est pas que de l’eau! C’est avant tout du lait ou de la crème, du sucre, et d’autres choses démoniaques comme coulis de caramel, pépites de chocolat ou noisettes grillées !

– Les barbecue

4570117128_5c8be7a130_z
Photo @Flickr par stevendepolo


Bien sûr, un barbecue peut être sain, mais la plupart de temps il est surtout constitué de trop de viande, trop de sauce, trop de pain! On ajoute à ça des salades composées, saines dans l’absolu mais comme on veut toutes les goûter on en mange en trop grandes quantités… Si en prime vous êtes adepte du camembert au barbecue ou des marshmallows grillés pour le dessert, alors là je ne réponds plus de rien.

– Les tapas et apéros à rallonge

3370372292_57193455e0_z
Photo @Flickr par WordRidden


Pour accompagner les mojitos cités plus haut, on s’enfile souvent biscuits apéro, brochettes de légumes et dés de fromage ou saucisson, puis on finit par se rendre compte qu’il est tard et par sauter le repas… Mais on a déjà ingurgité l’équivalent de 3 assiettes de frites rien qu’en cacahuètes donc on n’y gagne pas franchement!

– Les spécialités de vacances

 12696684825_68253d4c26_z
Photo @Flickr par msquirrell

Qu’on parte à deux heures de chez soi sur la côte ou à l’autre bout du monde, il y a forcément des spécialités locales, qu’on ne peut pas rater puisqu’elles sont locales et que c’est peut être notre seule occasion de les goûter cuisinées « comme il se doit ». Une bonne excuse pour manger des plats souvent trop copieux et trop riches! Sans compter que pour ceux qui partent à l’hôtel, cela signifie restaurant deux fois par jour pour toute la durée du voyage.

– L’automne arrive à grand pas

Une fois l’été arrivé, il est trop tard pour espérer perdre du poids pour les vacances à la plage qui démarrent genre, demain. Par contre dans un mois on sera en septembre, on pourra inaugurer un nouveau jean et cette petite veste qui cache si bien notre vilain bidon. Et pour les vacances de l’été prochain, on a encore le temps de s’y mettre!

11 questions, 11 réponses pour mieux me connaître – Liebster Awards

Qu’est-ce que le Liebster Award ?

C’est une récompense (crée par le site Hellocoton) qu’un blogueur décerne à 11 autres blogueurs, qui vise à faire découvrir des blogs et blogueurs, peu ou pas assez connus dans le monde du blogging.

Quel est le principe ?

Il suffit de respecter les 5 règles suivantes :

1 Écrire 11 choses sur soi.

2. Répondre aux 11 questions posées par le blogueur tagueur.

3. Nominer 11 autres blogueurs en mettant le nom et le lien vers leur blog dans l’article.

4. Poser 11 nouvelles questions.

5. Prévenir les 11 personnes taguées en mettant un petit mot sur leur blog.

 Les 11 questions de 120StreetCook

1/Quel est ton plat préféré et ton ingrédient préféré?
Mon plat préféré : burger… Ah non, risotto… Ah non, un Welsch… Bon, de préférence un truc avec du fromage et qui tient bien au corps quoi! Pour mon ingrédient préféré je dirais le fromage, car il rend absolument tout délicieux! (voir l’anecdote 5 , un peu plus bas)

2/Quel est le plat ou l’ingrédient que tu déteste le plus ?
La langue de bœuf, je peu vomir rien qu’en la regardant!

3/Quelles sont tes plus belle réussites dans la vie ?
Être heureuse c’est déjà pas mal! Et dernièrement j’ai réussi à casser un œuf avec une seule main sans m’étaler tout le contenu dans la main, j’en suis plutôt fière!

4/Quelles sont tes plus belle réussite en cuisine ?
Je n’ai jamais réussi d’exploit particulier je crois, mais enfin faire à manger pour plusieurs personnes et que tout le monde se resserve c’est déjà une grande réussite 🙂

5/Quel est ton plus gros plantage en cuisine ?
Une tartiflette (pourtant pas compliqué) avec les patates quasi crues… La première fois que j’ai voulu faire de la semoule je l’ai cuite 13 minutes dans l’eau bouillante comme du riz, c’était un carnage!

6/Quand as tu commencé à cuisiner ?
J’ai quelques livres de cuisine pour enfant donc j’ai du attaquer assez tôt par quelques gâteaux… Ensuite de manière plus sérieuse depuis quelques années, je ne sais pas vraiment ce qui a déclenché ça…

7/Avec quel appareil prend tu tes photos ?
Un Canon 600D avec un objectif 18-135mm la plupart du temps, mon téléphone Nexus quand je n’ai pas l’appareil sous la main!

8/Quelles sont tes inspirations culinaires, cuisinier, bouquin,famille, amis, voisins, ton chien, ton chat…?
Mon homme, la télé, les chefs comme Jamie Oliver ou Gordon Ramsay, mais avant tout les voyages, ceux que je fais ou ceux que je rêve de faire!

9/Aimes-tu les courses de Poneys si oui pourquoi?
Honnêtement je préfère les combats de coccinelles!

10/Que penses-tu de la situation géopolitique et économique du Bidonkistan ?
J’ai arrêté la politique il y a 2 ans en même temps que la cigarette, alors je peux pas dire!

11/Es-tu heureu(se) si oui pourquoi?
Bah oui, car je fais ce que j’aime et avec des gens que j’aime, c’est bien l’essentiel 🙂

11 Trucs perso sur moi

1/ J’ai eu les cheveux rasés quand j’étais en pleine crise d’adolescence
2/ Ça fait 3 ans que j’ai 28 ans

3/J’ai visité 18 pays différents à ce jour
4/Je suis capable de m’endormir debout au milieu d’un concert de métal

5/ Je suis accro au fromage. A Pâques mes parents remplacent mon chocolat par du camembert et du maroilles.
6/Je me décidé à mettre une machine à laver en route seulement quand j’arrive à ma dernière culotte dans le placard
7/Je ne sais pas utiliser une friteuse
8/J’ai un chat idiot qui trempe ses pattes dans la farine quand je fais un gâteau
9/ J’achète tous les appareils culinaires qui passent : appareil à hot dog, à pain, à wok, à raclette, à pop corn…
10/Je ne pense quasiment qu’à manger
11/Je suis une éternelle optimiste à limite du réalisme

Mes 11 Questions

1/ Comment t’est venue l’idée d’ouvrir un blog ?

2/Quel est ton dessert préféré ?

3/Quelle est ta spécialité culinaire ?

4/Pour qui préfères-tu cuisiner ?

5/A quoi ressemble ta cuisine (le lieu) ?

6/Si tu étais un burger, à quoi serait-il ?

7/Avec quel appareil prends-tu tes photos ?

8/Chez quel grand chef aimerais-tu aller manger ?

9/Camembert au nutella, tartines de ketchup… Quel est ton repas, plat ou gourmandise un peu honteuse que seul toi aimes manger?

10/Y a-t-il un plat que tu détestes faire mais que tu fais tout de même pour faire plaisir à tes proches ?

11/Quelle est la meilleure recette (à tes yeux) que tu aies proposé sur ton blog dans l’année écoulée?

Les 11 Blogs que j’ai Taggué

La cuisine en amateur de Maryline
Perle en sucre
Cuisine d’amour
Au centre des délices
Carnet de saveurs
Un Flo de bonnes choses
La galerie du régal
Aurelie’s cooking
Mélie Mélo en cuisine
Chocopralin
Les ptits desserts

Voilà aujourd’hui j’espère que vous en savez plus sur moi j’ai essayé de répondre aux questions le plus sincèrement possible … 🙂

bonne journée!

Happy Middleyear à tous!

Nous sommes aujourd’hui à la moitié tout pile de 2014 et je peux déjà vous dire que cette année me plait beaucoup!

C’est aujourd’hui l’occasion de fêter le centième article sur mon blog (mon Dieu déjà?) mais aussi de revenir sur l’un des premiers articles publié sur ce blog, mes résolutions de 2014...

Certaines sont déjà tenues alors que d’autres sont déjà mises au placard pour une prochaine fois.

  1. Essayer de réaliser un mojito moléculairePeut-être pour les fêtes de fin d’année?
  2. Tester 10 recettes de burger maison déjà 9 burgers postés, et j’en ai déjà 4 autres en cours de rédaction!
  3. Inaugurer Big Fernand et Burger King à Lille Big Fernand est prévu pour bientôt, mais Burger King tarte pour l’instant à ouvrir par chez nous, risquant de compromettre cette résolution…
  4. Tester le bœuf de Kobé au Japon (ce qui vous donne une idée de mon prochain projet de voyage) Le voyage est annulé pour cause de bébé en cours de préparation, cette résolution ne sera donc pas tenue!
  5. Atteindre 50 articles sur ce blog J’ai déjà doublé cet objectif! Quelle productivité!
  6. Tester 10 produits jamais goûtés Actuellement j’ai testé le muguet, la rose, la salicorne et l’anone
  7. Trouver la meilleure friterie de Lille Je n’en ai testé qu’une, il faut que je m’active!
  8. Tester enfin mon siphon Je vais commencer par m’offrir un joli bouquin pour me motiver!
  9. Re-tenter de faire de la bière maison (si vous avez déjà bu un verre de vinaigre, alors vous avez une idée du goût de ma dernière tentative, et vous savez donc que je ne peux que m’améliorer) – Peut-être en fin d’année, mais tout comme la première résolution, étant enceinte je ne pourrai pas boire ma préparation!
  10. Garder la ligne malgré les 9 défis ci-dessus On verra ce que je peux faire après l’accouchement 😉

Bref, pour fêter mon centième article et cette moitié d’année très bien démarrée, je vous prépare un concours pour gagner un joli livre estival. A très vite!

 

 

 

La box Eat Your Box d’avril

box-avril

Ce mois-ci, j’ai été gâtée avec une box sur un thème qui était destiné à me plaire : l’Italie. L’Italie est le pays des plats de pâte, des pizzas et des risottos, rien qu’avec ça je suis fan… Mais niveau sucre,  c’est la débauche de bonnes choses, avec la panna cotta et le tiramisu, deux de mes desserts préférés !
Côté quantité et choix je n’ai pas été déçue, cette box est très variée. Cette box de produits classiques en version « industrielle » a intérêt d’être à la hauteur de mes exigences!

box-avril2

Elle contient :
– Du riz à risotto Riso Gallo
– des gnochetti Barilla
– des Grok ( autrement dit, des pétales de parmesan à picorer)
– du pesto basilic et roquette
– une préparation pour panna cotta : ce dessert fait partie de mon top 10 des meilleurs desserts de ma vie donc la préparation a intérêt à avoir du niveau!
– des gaufrettes à la noisette
– du Campari : Je n’ai jamais bu cet alcool seul mais il entre dans la composition d’un cocktail que j’aime beaucoup et au’ on peut savourer un peu partout en été en Italie : le Spritz
– une roulette a pizza : je suis déjà équipée donc elle finira sûrement dans un colis cadeau pour l’un(e) d’entre vous!

box-avril3

Menu de Pâques

A mes yeux, Pâques n’a jamais eu l’aura et l’ambiance magique de Noël. C’est une tradition familiale qu’on perpétue année après année, et je suis toujours contente d’y participer, mais au final c’est juste un repas de famille avec un gigot quoi! Bon, le ramassage des œufs dans le jardin est quand même un moment assez fun, surtout si vous avez une maman comme la mienne qui s’acharne à cacher les œufs dans le jardin alors que le plus jeune enfant de la famille a 25 ans… Mais quand même, rien de comparable a Noël. Je pense que ça vient surtout du fait que Pâques se célèbre le midi, sans réveillon la veille… cela casse un peu le moment magique de l’attente avant la découverte des œufs.
7035894093_8742c1ea75_z
Photo par WillowGardeners @Flickr
Afin de remédier à cette injustice, cette année je vous propose de réaliser un menu qui donnera un peu d’ampleur à Pâques. Il ne vous reste plus qu’à travailler une déco digne de ce nom pour faire vivre la magie de cette fête traditionnelle et familiale!

Voici donc ma proposition de menu qui renouvelle un peu les classiques!

comment-faire-menu-paques

Apéritif :  Chips de carotte au cacao et piment d’Espelette

chips-carotte-cacao3

Entrée : Oeufs cocotte à la vache qui rit

 oeuf-cocotte-vache-qui-rit2

Plat : Burger d’agneau, pommes de terre rôties au romarin et petits haricots blancs maison

burger-agneau-feta2

puree-chou-fleur-romarin

lingots-du-nord-baked-beans

Dessert : Cookies vanille amande façon œufs de Pâques

cookies-oeufs-de-paques3

Cultivez votre propre menthe!

Pour toutes celles qui disposent d’un jardin, d’un balcon ou même d’un rebord de fenêtre, planter de la menthe me semble une riche idée. D’abord parce qu’elle sent bon et pousse ultra facilement. Pas besoin d’être née avec des pelles à la place des mains pour savoir la cultiver, la jolie verte se débrouille toute seule!
Presque trop, au point d’envahir tout votre jardin si vous n’y prêtez pas garde.
P1060548

De mon côté, quand j’ai eu la chance d’avoir un jardin après dix ans d’appartement, j’ai vite piqué deux pousses un peu miteuses a ma maman, que j’ai mises en pot, et au vu de leur aspect défraîchi, j’ai vite profité d’une balade chez compagnons des saisons pour acheter un deuxième plant que j’ai mis dans un autre pot a côté des premiers. Quelques jours plus tard, les premières pousses étaient totalement requinquées et celle achetée s’épanouissait à vue d’œil.
Quelques semaines plus tard, les beaux jours arrivant, je découvre sous ma haie quelques plantations qui pointent leur nez : avec l’hiver, je n’avais pas remarqué que j’avais déjà de la menthe chez moi!
Suivant les conseils de mon entourage, je décidé de la déterrer pour éviter qu’elle ne se propage, et je la replante dans une jolie bassine.
Il faut que je vous explique que jamais en 30 ans d’existence je n’ai gardé une plante en vie, de ma première kalanchoé au bonsaï que j’ai eu lycéenne et que j’arrosais au coca cola.
Bref je déterre, je plantouille tant bien que mal, les pousses ne tiennent même pas debout et je ne suis   P1060547même pas sûre d’avoir gardé assez de racines pour que le machin puisse vivre. J’abandonne dubitative ma bassine dans un petit coin, et puis je n’y pense plus.

Quelques jours plus tard, j’avais un champ de menthe dans la bassine… Et ça commençait déjà à repousser dans le jardin là ou j’avais tout arraché !
Cette plante a un instinct de survie dingue, et peut vous fournir plusieurs fois par an sur un même plant!

Et c’est tant mieux, car il en faut une belle quantité, rien que pour le thé a la menthe et le mojito.

P1060549

Ensuite, il y a  des dizaines d’utilisations magiques pour la menthe, comme :

Une astuce déco pour les boissons d’été : les glaçons framboise et menthe

Personnellement vers la fin de l’été avant qu’elle ne commence à dépérir, je cueille tout et je congèle en petites portions : dans les mojitos il suffit de la mettre encore gelée dans le verre, elle dégèle immédiatement au contact du liquide.

Les 5 (+1) manières de reconnaître un burger digne de ce nom au restaurant

408384716_52cde3b4f1_zPhoto  par pointnshoot  @Flickr
Aujourd’hui, je vous livre mes astuces pour reconnaître un vrai bon restaurant de burgers. C’est en gardant cela en tête que (j’évalue les restaurants cités sur ce blog d’ailleurs. Bon la plupart du temps, pour pourvoir évaluer le urger, il faut l’avoir devant soi, et dans ce cas le plus simple est encore de le goûter. Mais dans certaines brasseries où je buvais un verre, en me demandant s je ne resterais pas manger le simple fait de voir les burgers arriver à une table voisine m’a permis de changer de crèmerie pour manger et d’éviter un gros fail.
2525387947_0e0d0ef572_b
Photo par dweekly @Flickr

1 – Le pain

Il est fait maison, ou par le boulanger du quartier. En tout cas, il n’a pas Harry’s gravé au milieu du bun.

2 – la viande

Le patty doit être composé sur place, donc sa forme ne doit pas être trop régulière ni trop plate. Idéalement, il est même plutôt épais, pour rester moelleux à cœur même en étant grillé sur les côtés

3 – le fromage

S’il est orange, tout carré comme les burgers Charal micro-ondables, c’est pas bon. Si ce n’est pas vraiment du fromage mais plutôt une sauce parfum fromage, fuyez, vous êtes chez Mc Do.

4 – les frites

Idéalement elles devraient être maison. Malheureusement beaucoup d’établissements proposant de très bons burgers n’ont pas encore compris cette règle. Certains s’en sortent mieux que d’autres en proposant des potatoes, qui à mon avis supportent mieux le surgelé que les frites classiques ( qui font tout de suite mc cain, mc do ou kebab).

5 – les légumes

Si vous avez 3 feuilles de salade, une rondelle de tomates et 3 morceaux d’oignons émincés, vous êtes dans un kekab. Si la salade n’est pas en sachet, que l’assaisonnement est maison, et qu’on vous ajoute quelques pickles marinés sur place ou un coleslaw maison, vous avez gagné.

6 – en bonus : les sauces maison

Rien de tel qu’une vraie mayonnaise ou sauce cocktail. Cela ne prend que quelques instants à préparer mais la plupart ne s’embêtent pas et posent la Bénédicta et le Heinz à même la table. Le pire c’est qu’on ne sait pas depuis combien de temps il sèche là (le bout rouge tout collé de ketchup donne parfois une idée) , ni qui a mis ses doigts dedans ( cf certains restaurants où la moutarde et à moitié à l’air libre). Vraiment, une sauce maison, à al fois dans le burger et pour accompagner les frites, c’est le détail qui fait la différence entre une bonne adresse et une adresse exceptionnelle.
La plupart des adresses de bons burgers ne respectent pas intégralité de ces points. Disons que si la moitié des points est remplie, (avec la priorité sur les premiers), vous pouvez vous régaler. Si vous trouverez une adresse qui cumule l’ensemble de ces remarques, vous avez tiré le gros lot : ne donnez cette adresse à personne!

La Box Eat Your Box de mars

J’ai pas mal traîné avant de vous présenter la box Eat Your Box de mars, non pas que je l’aie reçue en retard ou qu’elle ne m’ait pas plu, mais j’avais préparé l’article et oublié de le poster ^^.
Heureusement le mois de mars n’est pas fini et je m’empresse donc de vous dévoiler son contenu.
box-mars3
Cette box m’a beaucoup plus car contrairement aux précédentes les produits salés sont un peu plus présents. Le reproche principal que je faisais ces derniers mois étant justement que les sélections contenaient trop de produits sucrés…
La plupart des produits m’ont bien plu et ont déjà fini dans mon estomac, seul regret sur le Melfor, qui était déjà présent dans une box il y a 2 ou 3 mois… J’aime beaucoup ce produit et ce sont deux arômes différents, mais j’aurais préféré qu’il se passe plus de temps avant de recevoir cette nouvelle bouteille.
box-mars
La box de mars contient :
  • Un smoothie nu ananas banane coco : je l’ai englouti aussi sec, un très bon smoothie qui n’est pas sans rappeler la Pina Colada ( version sans alcool à consommer dès 8 h du matin…)
  • Une mayonnaise au Wasabi : goût très sympa qui reproduit bien le wasabi, une sauce idéale pour grignoter et trempouiller des crudités à l’apéro
  • 2 paquets de chips pop chips une texture et des parfums sympa
  • Une bouteille de Melfor, sorte de vinaigre assez doux parfumé aux épices, spécialité d’Alsace
  • Une préparation à cupcakes Valentine et Patachou : je n’avais jamais testé ce type de préparation, je me suis donc empressée de cuisiner ce produit et le résultat est très sympa!
  • Une huile d’olive aromatisée au basilic Oliviers et Co : produit que je connais déjà et que j’aime beaucoup
  • Un zesteur   qui finira bientôt en cadeau pour vous car j’en ai déjà un 😉
Voilà, vous découvrirez prochainement les tests réalisés avec ces produits, et notamment les cupcakes au caramel au beurre salé réalisés avec la préparation pour cupcakes, et un tartare de Saint Jacques au Melfor.
box-mars2

Mon top 10 des pâtisseries indétrônables

Si vous avez suivi un peu ce blog précédemment, vous savez que j’aime la junk food, et notamment les plats salés, burgers, meatballs et américains en tous genres. Il est donc temps de rétablir la vérité, j’aime aussi le sucre. Voici mon top 10 des meilleurs desserts testés à ce jour.  Cheesecake

1- Les pastéis de nata

Les touristes font la queue dans certaines boutiques à Lisbonne pour s’en gaver, et une fois qu’on a testé, on ne peut qu’approuver. Les pastéis de nata élèvent le flan au rang de dessert gastronomique, et m’ont définitivement convertie à la cannelle.

2 – Le cheesecake aux fruits rouges

Je suis tellement accro au fromage que même en version sucrée j’en suis dingue… Les meilleurs que j’ai mangés étaient évidemment aux Etats-Unis, mais heureusement avec la mode du burger, chaque restaurant s’essaye maintenant à sa recette de cheesecake en France, pour mon plus grand bonheur.

3 – La panna cota

Un véritable bonheur tout doux, super facile à réaliser et encore plus à manger… comme le cheesecake, il se décline à l’infini et peut même se targuer de certaines versions plutôt light.

4 – Le riz au lait à la cannelle

Comme les pastéis de nata, ma passion pour le riz au lait à la cannelle vient d’un voyage au Portugal. Ma mère qui est une sacrément bonne cuisinière, avait une version assez compacte du riz au lait, qu’on tartinait de confiture pour ne pas s’étouffer en le mangeant. C’était bon mais pas fou non plus. Version portugaise, plus laiteux, plus crémeux et couvert de cannelle, j’ai failli m’évanouir de bonheur en le testant! Depuis je me suis acheté un livre de cuisine contenant la fameuse recette du arroz doce, j’ai effectué moi même la laborieuse traduction, et j’ai conservé cette fameuse recette comme MA version du riz au lait!

5 – Le gâteau aux petits beurres

Ce monstre fourré à la crème au beurre et roulé dans le café vous file immédiatement une crise de diabète. Personnellement je l’aime dans une version un peu plus légère dont je garde un souvenir d’enfance, une version où la crème au beurre était remplacée par de la danette au chocolat

6 – La tarte poire chocolat

Peut-être le premier dessert que j’ai appris à réaliser par moi même quand je me suis installée dans mon premier appartement, et je m’en lasse pas. Je ne suis pas une fan du chocolat accompagné de fruits, ce dessert étant l’exception indispensable qui confirme la règle.

7 – Le ch’tiramisu

Le tiramisu c’est dingue, mais avec des spéculoos à la place des biscuits cuiller, ça devient tout bonnement démoniaque. Et en plus ça permet s’assumer ses racines nordiques, alors pourquoi s’en priver?

8 – Le gâteau basque aux amandes

Le vrai gâteau basque est à la confiture de cerises noires et non amandes, chose qu’on ignore souvent. Avec la pénurie de cerises noires, la version aux amandes est venue s’installer au fil du temps, pour mon plus grand bonheur. Je suis une dingue d’amandes, je pourrais tirer les rois tous les mois juste pour me gaver de galette. Le gâteau basque, avec sa crème onctueuse, est encore meilleur selon moi!

9 – Le coulant au chocolat

Un classique souvent imité et trop rarement égalé : le coulant au chocolat est à la carte de quasiment tous les restaurants, et malheureusement même quand il est prétendu maison, il l’est rarement… En version surgelé c’est pas mal non plus, mais rien ne vaut la préparation maison, ce petit trésor de tentation étant relativement facile à préparer!

10 – Le pain perdu au caramel

Le pain perdu, c’est un  véritable souvenir d’enfance pour moi, un des repas qu’on mangeait le dimanche soir quand y’avait plus rien dans le frigo et que ma maman avait la flemme de cuisiner un vrai repas… Petite, je le noyais dans le sucre, mais après quelques tests concluants, il est encore bien meilleur avec du caramel au beurre salé!