Archives par mot-clé : Ch’ti

8 recettes qui réveillent la cuisine ch’ti

La cuisine ch’ti ne se limite pas aux tartines de maroilles trempées dans le café! Bon d’accord il y a le maroilles, c’est vrai… Mais aussi plein d’autres bons produits à découvrir! Découvrez ma sélection de recettes authentiques , ou pas, autour des produits du nord!

Nordiste Cheese steak

nordique-cheese-steak

Mug cake coulant au spéculoos

mug-cake-speculoos-2

Carbomug flamand

carbomug-flamand-2

Tarte au mugroilles

mug-tarte-maroilles-2

Tarte feuilletée au Maroilles et au cumin

tarte-maroilles-cumin-2

Pommes de terre farcies à la Brique du Nord

pomme-de-terre-four-brique-nord-2

Croissants à la brique du Nord

croissant-brique-nord-2

Welsch Rarebit

IMG_0878

Organiser une soirée bière et fromage

Organiser un dîner implique généralement pas mal de préparatifs et d’organisation, entre les plats à préparer à l’avance et la supervision pendant la soirée pour s’assurer que tout soit cuit et chaud au bon moment… Au final, tout le monde passe une bonne soirée sauf vous, l’organisateur dévoué, qui risquez d’avoir l’impression de vivre la soirée en pointillés!

Si belle-maman passe dans le coin, que vous devez un dîner à des amis ou à un voisin et que la perspective d’une longue soirée en cuisine vous pousse à repousser constamment, ou encore si vous voulez fêter la Saint Patrick sans sortir de chez vous, la soirée bière-fromage peut être la solution flemmardise non assumée qui en jette un max!

 Plus originale et moins chère qu’une soirée vin-fromage, cette thématique vous permettra de belles découvertes dans une ambiance bon vivant décontracté du gland et surtout, sans stress pour vous!

Voici mes conseils pour organiser une jolie soirée bière-fromage sans galère, sans trop de budget et même sans connaissance, les mains dans les poches quoi!

9335477417_a3375cdb22_z
Photo par Christer Edvartsen @Flickr
Et c’est parti!

Sélectionnez vos fromages
Le repas étant basé sur ​​le fromage, choisissez trois à cinq fromages (je sais, ce premier conseil n’est pas une surprise!), appartenant tous à un différent groupe de fromages :

– Les bleus, chèvres et brebis (Ex : Roquefort, Crottin de Chavignol…)
– Les fermes ( Ex : Saint Paulin, Edam,  Saint Nectaire)
– Les fromages durs et secs (Ex : Comté, Emmental, gouda…)
– Les corsés (Ex : Maroilles, boulette d’Avesnes… pour n’en citer que deux de mon coin!)
– Les crémeux et moelleux (Ex : camembert, coulommiers, brie…)

 Par exemple, cela pourrait donner ce plateau de fromages :
 – Gorgonzola

– Mimolette
– Comté
– Munster
– Cœur de Neuchâtel

8399449733_5ca5e23491_z
 Photo par Patrick Kuhl @Flickr

N’hésitez pas à vous fournir dans une fromagerie locale ou au marché de votre quartier pour profiter des conseils avisés et sympathiques des fromagers!

Côté quantité, prévoyez 250 grammes environ de fromage par personne pour un apéritif. Si la dégustation fait office de repas, doublez les quantités.

Pour la présentation, espacez bien vos fromages sur le plateau afin qu’ils ne se touchent pas, ou mettez les chacun sur une assiette. Pour éviter le mélange des saveurs, prévoyez également un couteau par fromage. Enfin, sortez vos fromages du réfrigérateur 1 heure avant de les servir pour qu’ils soient à température ambiante.

Sélectionnez vos bières
Chaque fromage doit s’accorder avec une bière spécifique, ce qui signifie que vous devez prévoir 5 bières différentes pour accompagner votre planche de fromages.

Si vous êtes nombreux, prévoyez plusieurs bouteilles de chaque sorte. Essayez d’avoir au moins une bière blanche, une blonde, une ambrée,  une brune et une fruitée.

En m’inspirant des dégustations de vin, je vous propose de servir les bières en progressant de la bière la plus claire vers la plus foncée.
Pour accorder les bières, sachez déjà que plus les bières sont légères et claires (blanches, blondes légères), plus elles iront avec les fromages les plus doux et crémeux, tandis que les bières ambrées et goûtues iront bien avec les fromages corsés ou plutôt vieux. Enfin, les bières brunes ou fruitées, légèrement sucrées, peuvent s’accorder avec les chèvres et bleus.

L’accord parfait entre la bière et le fromage est une science complexe… Que vous ne maîtrisez sans doute pas, et moi non plus d’ailleurs! Ne vous en faites pas si vos choix sont approximatifs. En respectant la règle ci-dessus vous ne ferez pas de faux pas à moins d’avoir un véritable expert tatillon et rabat-joie parmi vos invités! Mais rassurez-vous, les experts en accord mets-bière sont plus rares que les experts en vin (sauf peut-être chez nous dans le nord ^^)

Par ailleurs, la bière se marie naturellement très bien avec le fromage, c’est donc gagné d’avance! Notez les accords qui ont eu le plus de succès à la fin de la soirée, et la prochaine fois, gardez les meilleures sélections tout en essayant d’innover pour remplacer les paires les moins concluantes.

Voici quelques exemples d’accords qui peuvent très bien fonctionner, pour vous aider :

Brie : Moulins d’Ascq blanche
Fromages bleus: Kasteel
Cheddar : Guiness, Gueuze Lambic
Brie: Afflighem, Bellerose
Gruyère: Leffe blonde
Camembert: 3 monts, Ambre des Flandres
Chèvre frais : Blanche de Bruges
Fromage de brebis : Kriek Framboise

14304454199_be00412366_z
 Photo par Smabs Sputzer @Flickr

Attention, j’ai composé ces accords en suivant les règles de base, mais je ne sais pas si elles seraient validées par un biérologue… Je les testerai à l’occasion et viendrai corriger l’article si besoin. Si vous testez, n’hésitez pas à me faire un retour!

Dans le nord, la bière est une véritable institution et ce qui peut sembler une bière originale dans le reste de la France est ici une bière de consommation courante (Karmeliet, Kwak, Cuvée des trolls, Delirium…). Même le plus petit supermarché regorge de choix! Si vous vivez dans un coin où la bière originale est plus dure à trouver, vous pouvez commander sur ce site, qui propose le plus large choix que j’aie jamais vu :
http://www.saveur-biere.com

Les pains et accompagnements
Le plaisir d’un repas bière-fromage ne serait pas complet sans du bon pain!
Choisissez une ou plusieurs variétés de pains, de la baguette croustillante aux grosses tranches de pain de campagne. Évitez les pains blancs (ou pire le pain de mie, arhh!) et choisissez les plus rustiques possibles : avec une croûte épaisse, une mie marron, des céréales, ce seront les plus parfumés.

N’hésitez pas à aller dans une boulangerie de qualité, le prix ne s’en ressentira pas forcément mais la différence sera évidente!

 Vous pouvez ensuite coordonner vos pains avec les types de fromages que vous avez choisis (là on se la joue très très pro!), ou simplement laisser le choix aux invités.
9555425606_f680253e2f_z
 Photo par Allagash Brewing @Flickr

Enfin, pour compléter, ajoutez des petits bols de fruits frais (tranches de pommes, raisin), de fruits secs (noix, amandes, abricots), des confits et tartinables (tapenade, confit de figues ou de cerise noire, chutney, miel liquide bien parfumé).

Proposez des crudités et de la salade verte, pour alléger un peu l’ensemble et apporter une touche fraîche au repas.
Enfin, quelques terrines ou tranches de charcuterie plairont toujours aux invités.

La présentation
Vos bouteilles, votre planche de fromage et vos petits bols de fruits vont déjà constituer un super décor. Ensuite, il vous faut étiqueter chaque fromage afin que vos invités sachent ce qu’ils mangent! Pour cela, vous pouvez réaliser à la main des petites étiquettes, acheter des petites pancartes ardoises (on en trouve dans les jardineries), ou même poser vos fromages sur des assiettes en ardoise et écrire à la craie directement dessus!

Mettez à disposition des petites assiettes : le format assiette à dessert peut très bien convenir, pour que chacun prenne une petite portion et se serve au fur et à mesure. Prévoyez un stock conséquent de serviettes de table, et aussi de l’eau pour ceux qui veulent faire passer le goût d’un fromage avant d’attaquer le suivant!

La dégustation
Pour que vos invités profitent de leurs bières comme ils profiteraient d’un bon vin, essayez d’avoir de bons verres à bière. L’idéal est d’avoir le verre de la marque que vous consommez, mais  comme vous aurez 5 bières différentes ce n’est pas forcément évident!
Évitez en tout cas les verres droits, les verres de forme ballon bien larges valoriseront mieux vos bières blondes ou ambrées.
Des verres hauts et légèrement évasés pourront convenir pour la bière blanche ou la brune de type Stout.

Essayez de penser à quelques mots pour décrire les bières que vous servez comme le ferait un sommelier, si vous manquez d’inspiration vous pourrez toujours piquer votre bla-bla sur le site internet des différentes marques!

Enfin, voici une méthode de dégustation: buvez une gorgée de bière, mordez une bouchée de fromage, puis prenez une gorgée de bière à nouveau.

Le dessert
L dessert n’est absolument pas indispensable dans ce type de soirée, !amis si vous voulez bluffer tout le monde, une tarte spéculoos bière ou un brownie double chocolat bière devraient bluffer tout le monde!

Voilà, mes recommandations vous donnent les bases d’une bonne soirée même si mes conseils n’ont pas la prétention d’être experts! L’essentiel bien sûr est de passer une soirée conviviale et sans prétention 🙂

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou astuces pour améliorer ce petit guide!

Mes 5 recettes préférées au Maroilles

Le Maroilles, c’est « the » fromage qui pue par excellence, celui qui vous fait hésiter avant de recevoir des invités parce que toute votre maison pue des pieds, mais qui procure un véritable bonheur quand on l’engloutit, trempé dans le café façon « Bienvenue chez les Ch’tis », ou pas! personnellement je le préfère cuisiné traditionnellement, en flamiche ou autres gourmandises salées, et je ne me lasse pas de le décliner! Découvrez ci-dessous mon florilège de recettes au Maroilles et régalez-vous!

Tatin d’endives au Maroilles

tatin-endives-maroilles-2

Émulsion de Maroilles au lard fumé

Tarte feuilletée au maroilles et au cumin

tarte-maroilles-cumin-2

Nordiste cheese steak

nordique-cheese-steak

Tarte au mug’roilles

mug-tarte-maroilles-2

 

 

Lillois(e) or not Lillois(e)? Les 100 choses qu’il faut avoir testées à Lille

35297701_8ed76902a8_b 
Photo par FoeNyx @Flickr
Y’a pas à dire, je suis (entre autres) une grand amatrice de listes. Quand je vois des livres comme  les 1001 saveurs qu’il faut avoir goûtées dans sa vie, la liste de mes  envies, ou encore la liste des 10 voyages culinaires à faire dans sa vie, je fonds littéralement.
Et quand j’ai découvert cette liste de 100 choses à avoir faites pour être un(e) vrai(e) parisien(ne) sur le site du figaro, je n’ai pas pu m’empêcher de la décliner…. version Lilloise!
J’ai passé pas mal de temps à trouver toutes ces idées et je dois avouer que je n’ai pas accompli l’intégralité de la liste moi-même, mais j’y travaille ardemment ! Pour les lillois, pensez-vous que j’aie oublié une institution lilloise?

Quand la faim justifie les moyens

1. Avoir dîné à la Laiterie
2. Avoir dîné à l’écume des mers, et croiser les grands patrons Lillois
3. Avoir acheté une glace en cornet chez Kokoa
4. S’être délecté du merveilleux de chez Fred, rue de la monnaie.
5. S’être fait plaisir en remplissant son panier à l’abbaye des saveurs dans le Veux Lille
6. Avoir craqué pour les macarons de Pierre Harmand, rue Gambetta
7. Avoir dégusté une assiette de fromages chez les frères Delassic
8. S’être ruiné un dimanche matin au marché de la place du concert
9. Avoir dépensé 45 euros à deux pour 12 huitres Gillardeau à l’huitrière
10. Avoir acheté son thé préféré chez Mariage Frères
11. Avoir pris un café place Rihour
12. S’être assis dans les chaises Ghost de Stark au Crowne plaza pour un brunch dominical

13. Avoir mangé une gaufre dans les salons classés de chez Meert

Quand notre cœur fait « boum »

14. S’être embrassé quai du Vault
15. Avoir commandé un cocktail au Windsor aux couleurs des yeux de son invitée
16. Avoir loué une chambre d’amour au couvent des minimes
17. Se donner rendez-vous pour une promenade au jardin des géants
18. Avoir visité Lille en 2 CV
19. S’être donné rendez-vous au moins une fois sur le parvis de Notre-Dame de la Treille, place aux oignons ou sur les marches de l’Opéra de Lille
20. Avoir pris un poulet au maroilles en amoureux à l’estaminet Chez la Vieille

 

 

232828448_33b5c0aa26_o

Photo par gamy @Flickr

Quand on n’a pas encore fait le tour

21. S’être promené dans le vieux Lille à la recherche de la maison natale de Charles de Gaulle
22. Avoir foulé les pavés lillois et cassé son talon (pour les femmes)
23. Avoir fait son jogging dans la citadelle
24. Être allé jusqu’à Roubaix visiter la Condition Publique et la Piscine
25. S’être inscrit à l’une des randos en rollers dans Lille
26. Avoir flâné dans la ville et mangé des moules lors de la Braderie de Lille
27. Avoir pris un abonnement VLille
28. Avoir parcouru le parc du Musée d’Art Moderne
29. Être allé faire un tour de grand roue sur la grand place avant Noël
30. Avoir mangé une entrecôte au Barbier Lillois
31. S’être perdu à la recherche des anciens canaux lillois enfouis
32. Avoir arpenté la rue de la Monnaie sans dépenser un centime
33. Avoir traversé la rue de Gand de long en large à la recherche d’un restaurant avec une place libre un samedi soir
34. Avoir confondu gare Lille Flandres et Lille Europe et avoir raté son train
35. Avoir assisté à un défilé du 14 Juillet boulevard de la Liberté
36. Être allé voir la tombe de Rameau
37. Avoir achevé la lecture d’un roman sur l’une des grilles rouges du parc Jean-Baptiste Lebas
38. S’être cru à New York en dégustant un burger accompagné d’une bellerose, au Bellerose
39. S’être assis autour d’une table au bistrot de Pierrot.
40. Avoir mangé un couscous à la Mamounia
41. Avoir pique-niqué au parc Vauban
42. Avoir mangé libanais au Jazzique pour se croire à Beyrouth
43. Avoir déjeuné d’un bento au Kyoto
44. Avoir trinqué avec les vignerons lors du salon des vignerons indépendants au grand Palais
45. S’être promené entre zèbres et rhinocéros blancs au zoo de Lille
46. Avoir essayé les frites de la brasserie André, lieu classique par excellence
47. Avoir bu un vin chaud au marché de Noël place Rihour

4948768282_725f2ea595_b
Photo par AndyRobertsPhotos @Flickr

Quand vient la nuit

48. Avoir pris son billet pour une nuit du court métrage à l’Univers
49. Avoir pesté contre les taxis, qui refusent de vous emmener car vous n’allez pas assez loin
50. Être allé(e) danser au Bal rock’n Lille, place de la République
51. Avoir vu les étudiants en médecine se baigner dans la fontaine de la grand place
52. Avoir pris l’apéro devant la Deûle, à la guinguette de la marine
53. Avoir ondulé au son d’un DJ’s set au Name’s
54. Avoir bondi sur le dernier Kebab ouvert rue Massena
55. Avoir mangé un Welsch à deux heures du matin à la chicorée

 

Quand les lendemains sont difficiles

56. Avoir bu une bière à onze heures du matin en face de l’église au marché de Wazemmes
57. Avoir fait une pause au Ch’ti Long pour se remettre du nouvel an chinois
58. Avoir pris un thé chez Léontine, rue Solférino
59. Être rentré à pied au petit matin, faute de bus et de métro
60. Avoir mangé un fallafel un dimanche chez Aspendos à Wazemmes
61. Avoir fait la fête toute la nuit à Solferino et s’arrêter pour un poulet rôti aux aurores, sur le marché place Sébastopol
62. Avoir pris un brunch au Basilic Café
63. Avoir fait la fête de la soupe à Wazemmes

Quand l’art a la manière

64. Écouter du son rock à la Capsule, au Carré des Halles ou à l’Atomic
65. Avoir lézardé au soleil sur la terrasse de la gare saint sauveur, après une exposition
66. Être allé à la braderie de l’art à Roubaix
67. Avoir vu un opéra à l’Opéra de Lille
68. Être allé au musée des beaux arts, ne serait-ce que pour comparer les jeunes et les vieilles de Goya et s’attarder devant la descente de la croix de Rubens
69. Avoir vu les jeunes talents de l’humour jouer au spotlight le mardi soir
70. Avoir emmené sa progéniture ou sa compagne à la Barraca Zem
71. Avoir flâné dans les rayons du bateau livre, de BD fugues ou du furet du nord, le géant Lillois
72. Avoir visité toutes les maisons folie lilloises
73. Être entré dans les ateliers de La Sécu à Fives
74. Avoir assisté à un concert dans la cave du Biplan
75. Être monté dans le beffroi pendant les journées du patrimoine
76. Avoir visité l’Hospice Comtesse
77. Être descendu au métro Porte de Valenciennes pour voir la Main de César
78. Avoir vu jouer l’Orchestre National de Lille avec Casadesus au Nouveau Siècle
79. Avoir grignoté au restaurant éphémère du Tri Postal après une expo


Quand rien ne va plus

80. S’être battu pour une place sur la terrasse des compagnons de la grappe
81. Avoir parié, un soir d’hiver, sur une course à l’hippodrome de Marcq
82. Avoir pris du temps pour soi au hammam Kechmara
83. Avoir enchéri (mais pas trop) aux enchères Mercier
84. Avoir acheté des vinyles chez Notes en Bulles rue Solférino
85. Servir soi-même sa bière au fût et à mesure
86. Avoir refait sa garde robe aux maisons de mode
87. Être ressorti du petit souk avec plein d’objets inutiles
88. Avoir eu envie d’acheter un chiot, ou un lapin, ou un oiseau, là tout de suite, un dimanche au marché aux animaux rue Littré
89. Avoir assisté à une chorale gospel à l’église Notre Dame de la Treille

Quand les curiosités l’emportent

90. Avoir dévoré l’onglet de bœuf coupé devant vous au Fossil
91. Avoir testé les frites de la friterie Sensas
92. Avoir dépensé 3 € pour un saucisson avec Lille aux Saucissons
93. Avoir parcouru les Halles de Wazemmes, à la recherche de nouvelles saveurs
94. Être tombé sur un chauffeur de taxi sympathique
95. Avoir pris un verre à l’étage de l’illustration
96. Avoir pris un cours de tango place de la vieille bourse les dimanches d’été
97. Avoir assisté à un concert à la péniche
98. Poser pour une photo devant les tulipes de Shagri-La de Yayoï Kusama, devant Euralille
99. N’avoir juré que par la tête de veau du pot beaujolais
100. Avoir passé un mois d’août à Lille

Velouté d’endives, brique du nord et clémentines

Me revoici avec une recette à l’endive, après ma réconciliation avec ce légume grâce à ma délicieuse tatin d’endives au maroilles.
J’ai eu envie de tenter un nouveau mariage régional, en associant cette fois l’endive à la brique du nord, un fromage à pâte dure que vous pourrez remplacer par de la moi mimolette si vous n’êtes pas « d’min coin ».
veloute-endives-brique-du-nord

Une fois de plus, l’endive m’a totalement conquise! Cette soupe est douce, généreuse et goûteuse, et ceci sans amertume. Testez- la vite, vous ne serez pas déçus!

veloute-endives-brique-du-nord-3

 Velouté d’endives, brique du nord et clémentines

Pour 4 personnes

  • 200 g d’endives
  • 75 g de poireaux
  • 250 g de pommes de terre épluchées et lavées
  • 2 oignons épluchés
  • 70 g de brique du nord râpée
  • 30 g de beurre
  • 1 l de bouillon de volaille
  • 20 cl de crème fraîche
  • 10 cl de jus de clémentines
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre

Pour le service

  • 1 c. à s. de pignons
  • 30 g de brique du nord
  • 1 c. à s. de thym

Émincez finement les oignons et les poireaux. Enlevez les feuilles extérieures et le cœur des endives puis émincez-les. Mettez l’ensemble à suer doucement dans le beurre.
Après 5 minutes, ajoutez les pommes de terre coupées en petits morceaux. Salez et poivrez.
Mouillez avec le bouillon de volaille et ajouter le jus de clémentines.
Laissez cuire à léger frémissement durant 40 minutes.
Passez au mixeur plongeant. Ajoutez la crème fraîche et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement.
Incorporez 70 g de brique du nord râpée et la muscade.
Servez dans des bols saupoudré du fromage restant, des pignons et de thym.

veloute-endives-brique-du-nord-2

Soupe de pois cassés au Vieux-Lille et lard fumé

Le printemps est presque là, pourtant le beau temps tarde à se montrer par chez nous… Je ne pouvais pas finir l’hiver sans vous proposer une petite recette de famille, qui a bercé mon enfance et me fait saliver rien qu’à y penser : la soupe de pois cassés. J’ai aujourd’hui choisi de la revisiter pour la moderniser un peu, et j’en ai profité pour lui donner quelques accents du nord en l’accompagnant d’un fromage bien de chez nous : le Vieux-Lille. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un fromage orange à pâte molle au goût plutôt prononcé. Ceux qui n’en trouveraient pas peuvent le remplacer par du maroilles, qui s’en rapproche pas mal.
soupe-pois-casses-vieux-lille-3
Personnellement je ne fais pas tremper mes pois cassés la veille, je ne suis pas assez organisée pour ça Si vous y pensez, n’hésitez pas à le faire, il parait que cela améliore encore la texture de la soupe, qui est pourtant déjà parfaite comme ça !
Avec cette recette, je participe au défi « recettes de grand-mères » du site recettes.de:
P.S. : Si vous aimez les soupes consistantes en guise de repas du soir, cette soupe aux lentilles corail et potiron devrait vous convaincre!
soupe-pois-casses-vieux-lille-2

Soupe de pois cassés au Vieux-Lille et lard fumé

Pour 4 bols

  • 1 gros oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 500 g de pois cassés
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 litre d’eau
  • 1 cube de bouillon
  • 1 feuille de laurier
  • 50 g de poitrine fumée
  • 80 g de vieux Lille ou maroilles
  • 4 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. de miel liquide

Rincez les pois cassés.
Faites revenir l’oignon et l’ail dans une casserole avec une cuiller à soupe d’huile pendant 5 minutes.

Ajoutez les épices, prolongez de 5 minutes en remuant régulièrement.

Ajoutez les pois cassés, l’eau, le bouillon cube, la feuille de laurier, salez et couvrez.

Mettez à cuire pour 1 heure trente en vérifiant régulièrement que le mélange n’attache pas, et en retirant l’écume qui se forme à la surface.

Au bout d’une heure trente, vérifiez la cuisson, ajoutez le miel, le vinaigre, rectifiez l’assaisonnement et mixez.

Coupez le maroilles en tout petits dés. Émincez finement le lard.

Faites revenir le lard 5 minutes à la poêle sans matière grasse jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Réservez.

Servez en déposant sur chaque bol de soupe une cuiller de crème, des dés de vieux Lille et saupoudrez de lard grillé.

 

soupe-pois-casses-vieux-lille

Tatin d’endives au maroilles

Je n’avais jamais pris le temps jusqu’à maintenant de me pencher sur la question des endives. J’en avais goûté une fois quand j’étais jeune, que j’avais trouvé très amères en salade, et j’étais restée sur cette idée d’un légume que je n’aime pas, ce qui est quand même assez exceptionnel car je suis une grande légumivore. Mais bon, les légumes de type « salade » ne sont dans tous les cas pas mes préférés, donc j’ai passé mon chemin sans chercher à comprendre.

Il y a quelques années, j’avais eu l’occasion de goûter un gratin d’endives au maroilles délicieux au restaurant et j’ai réalisé que ce légume pouvait être bon. Alors, j’ai tenté l’expérience en essayant d’en cuisiner moi-même mais j’ai du rater quelque chose dans l’histoire, car elles étaient une fois de plus amères, et totalement gorgées de liquide, c’était un ratage total. Malheureusement je n’avais pas de blog à cette époque, sinon j’aurais pu vous partager une photo de ce ratage mémorable.

Bref, j’ai à nouveau abandonné toute velléité à manger des endives, jusqu’au mois dernier. Je me suis dit que je ne pouvais pas rester en froid avec un légume, qui plus est un légume de mon coin, que je devrais régulièrement mettre à l’honneur sur mon blog pour le faire découvrir aux autres.

 tatin-endives-maroilles

Alors j’ai retroussé mes manches, acheté un paquet d’endives avec une moue dubitative, et j’ai testé quelques recettes. Et là, le déclic est arrivé. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu autant de mal et comment j’ai pu rater mes endives par le passé, mais là, tout s’est bien passé. Pas d’amertume, un goût fin et subtil, un mariage parfait avec le maroilles, bref, me voilà absolument réconciliée avec ma némésis!

J’ai réalisé cette recette dans une poêle Tefal à manche amovible, ce qui m’a permis de la passer du gaz au four sans salir deux plats. Ma poêle n’étais pas très grande, je n’ai donc pas utilisé toute la pâte feuilletée et je dirais que c’était une petite tarte pour 4. Si vous avez un plat plus grand, ajoutez deux endives et un peu de fromage pour bien remplir toute la surface.

tatin-endives-maroilles-3

P.S. : Si vous aimez vous aussi les endives, testez ma lunchbox aux endives, gorgonzola et cranberries

Tatin d’endives au maroilles

Pour 4 personnes

  • 6 petites endives
  • 150 g de maroilles
  • 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
  • 1 c. à c. de romarin frais effeuillé
  • 5 cl de jus de clémentine
  • 40 g de beurre
  • Sel, poivre

Nettoyez les endives, ôtez les feuilles abîmées.
Rincez-les rapidement puis séchez-les avec du papier absorbant.
Coupez les endives en deux dans le sens de la longueur.
Faîtes chauffer le beurre dans une grande poêle.
Déposez les endives dans la poêle côté bombé vers le haut.
Faîtes revenir dans la poêle les endives pendant 5 minutes environ. Ajoutez le jus de clémentines, le romarin effeuillé, du sel et du poivre et prolongez de 5 minutes. Retournez les endives et placez-les en étoile, salez et poivrez.
Déposez le maroilles en tranches puis la pâte feuilletée et repliez les bords vers l’intérieur.
Enfournez pendant 30 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

tatin-endives-maroilles-2

Le Nordiste Cheese Steak

Déjà conquise pour l’éternité par le Philly Cheese Steak, curiosité locale de Philadelphia découverte dans l’émission Man Versus Food et testée ici, cela faisait un moment que j’en imaginais une variante encore plus riche à base d’un fromage régional : le Maroilles. 
C’est aujourd’hui chose faite et je ne suis pas peu fière de vous annoncer que cette variante est encore meilleure (selon moi) et encore plus démoniaque (incontestablement) que l’originale. Adam Richman peut faire un détour par Lille quand il veut maintenant, je l’attends!
 nordique-cheese-steak2

Nordiste Cheese steak

Pour 2 sandwiches
  • 3 steaks hachés
  • 1 c. à s d’huile d’olive
  • 100 g de champignons tranchés finement
  • 1 petit oignon émincé
  • 30 ml de bouillon de poulet
  • 1 c. à s de sauce Worcestershire
  • 100 g de maroilles coupé en tranches d’1/2 cm d’épaisseur
  • 2 faluches
  • Quelques feuilles de laitue iceberg
  • Sel et poivre

Placez la grille au centre du four. Préchauffez le four en position gril.
Dans une grande poêle anti-adhésive à feu vif, dorez la viande hachée dans l’huile en l’effritant à la cuillère de bois. Salez et poivrez. Réservez sur une assiette.
Dans la même poêle, dorez les champignons et l’oignon. Salez et poivrez. 
Remettez la viande dans la poêle. Ajoutez le bouillon, la sauce Worcestershire et bien mélanger. Rectifiez l’assaisonnement. Posez les tranches de fromage sur la viande et laissez-le fondre sans remuer. Retirez la poêle du feu.
Ouvrez les pains et déposez-les à plat sur la plaque de cuisson. Grillez les pains au four de chaque côté.
Déposez chaque pain sur une assiette. Garnissez de laitue et répartissez le mélange de viande. 
Mangez tout de suite, accompagné de frites et d’une bonne bière.

nordique-cheese-steak

Emulsion de maroilles au lard fumé

Je vous en avais parlé dans mon bilan 2014, j’ai reçu il y a plus d’un an un siphon en cadeau, et je n’ai jamais pris la peine de l’utiliser! Je ne sais pas pourquoi, quand je reçois ce genre de gadgets en cadeaux, je saute de joie et je trépigne d’impatience à l’idée de l’utiliser. Et puis je me rends compte que je n’ai pas de recette pour l’utiliser, et que je ne maîtrise pas l’objet en tant que tel, et je me fais donc une montagne de ma première recette.

Pour le siphon, j’avais peur de ne pas savoir utiliser la cartouche de gaz, de mal serrer quelque chose ou d’oublier une étape type  » laisser la préparation au frais », bref, j’avais peur de rater mon plat, et en plus comme cela se prépare à la dernière minute, le moment venu j’avais toujours trop faim et je préférais choisir la facilité.

Bref, quand j’ai décidé de prendre 30 résolutions 2015, je me suis dit que je devais absolument prendre ma revanche sur mon échec de 2014 en persévérant avec le siphon.

Sans compter que lors d’un repas au Bloempot, le restaurant de Florent Ladeyn à Lille, j’avais goûté une recette au siphon qui m’avait totalement transcendée, et que je voulais absolument réessayer maison : c’est celle que je vous propose ici.

 emulsion-maroilles-lard-persil

Elle semble simple cette recette : du maroilles, de la crème, du lard et du persil. 4 ingrédients, un siphon, pas de quoi se torturer le cerveau, mais quand même, j’ai procrastiné tout le mois de janvier pour finir par la réaliser in extremis à deux jours de février, parce que quand même, ayant réussi à tenir les 29 autres objectifs, ça serait trop bête d’échouer si près du but!

Figurez-vous que les difficultés que je redoutais tant ne sont absolument pas arrivées. L’utilisation du siphon a été ultra simple, et le résultat, s’il n’est évidemment pas à la hauteur de la recette de Florent Ladeyn, s’en approche quand même un peu et m’a en tout cas procuré ce plaisir de gavage de fromage et de gourmandise que j’espérais!

Amateurs de fromage, lancez-vous absolument!

P.S. : Pour un repas à tendance ch’ti plutôt fun, essayez ma tarte à la bière et spéculoos en dessert!

 

emulsion-maroilles-lard-persil-2

Maroilles au siphon et lard fumé

Pour 2 personnes
  • 200 g de maroilles fermier
  • 40 cl de crème fleurette
  • 100 g de poitrine fumée
  • 2 c. à s. de persil haché
  • Sel, poivre
  • Du bon pain
Émincez très finement la poitrine, ou hachez-la. Faites-la revenir doucement dans une poêle sans matière grasse en mélangeant régulièrement, pour obtenir de tous petits bouts bien grillés. réservez au chaud.
Dans une casserole, mettez la crème et le maroilles coupé en dés.
Faites chauffer le mélange doucement jusqu’à ce que le maroilles soit dissout. Assaisonnez suivant votre goût de sel et de poivre. Mixez au mixeur plongeant pour vous assurer qu’il ne reste aucun morceau dans le mélange.
Faites bouillir un litre d’eau dans une bouilloire, puis versez cette eau dans une casserole et déposez le siphon dedans. Laissez-le se réchauffer une ou deux minutes puis remplissez-le avec le mélange au maroilles. Refermez le siphon, ajoutez le gaz.
Secouez 4 à 5 fois (voir sur le mode d’emploi de votre siphon) puis versez le mélange dans deux bols. Saupoudrez de bacon puis de persil haché et d’un peu de poivre.
Servez immédiatement avec une bonne baguette coupée en rondelles et trempez la baguette ans ce mélange.

Burger au Vieux-Lille

Ma résolution du jour est de manger local.  Alors bon, je me doute que quand vous avez entendu parler de cuisiner locale, ce n’est pas au fromage que vous avez pensé en premier lieu… Quand on parle de cuisine locale, on a d’abord en tête les légumes et fruits de nos petits producteurs ou nos viandes régionales… Mais que voulez-vous?  Je viens du pays de la bière, du Maroilles et de la « tarte au chuc »! Il fait froid par chez nous, l’hiver dure 9 mois, c’est donc important de cuisiner des plats réconfortants!

burger-vieux-lille

C’est pourquoi j’ai choisi de vous faire découvrir un fromage un peu moins connu que le Maroilles mais tout aussi fort en goût… et en odeur : le Vieux-Lille. Comme son nom l’indique, ce fromage vient de… Lille, bingo!

Tout comme le Maroilles, le Vieux-Lille a un goût très corsé qui se marie à la perfection avec le cumin. Cette recette très simple met à l’honneur le fromage avec une simple sauce et un peu de poitrine fumée, et croyez-moi, il n’en faut pas plus pour que vous l’adoriez!

P.S. : pour continuer avec les fromages du nord qui puent, c’est par ici!

burger-vieux-lille-3

Burger au Vieux-Lille

Pour 2 burgers

  • 2 steaks hachés
  • 2 pains à burger
  • 100 g de vieux-Lille
  • Sel, poivre

Pour la sauce :

  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de ketchup
  • 1/2 c. à c. d’ail en poudre
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 échalote émincée finement
  • 2 tranches de poitrine fumée

Mélangez les ingrédients de la sauce.
Faites revenir l’échalote et la poitrine tranchée émincée puis ajoutez-les à la sauce.

Faites cuire les steaks à votre goût. Quand ils sont presque cuits, déposez le vieux-lille tranché dessus, mettez un couvercle et laissez cuire 2 minutes jusqu’à ce que le fromage fonde sur la viande.

Pendant ce temps, passez les buns sous le grill ou au grille-pain, puis tartinez-les de sauce.
Déposez les steaks couverts de fromage et mangez immédiatement.

burger-vieux-lille-2