Blondie au Galak et spéculoos

Avec le nom de ce gâteau, vous devez déjà penser que j’ai sorti ma perruque blonde, ma tenue disco, et que j’ai fait chauffer ma voix pour péter les scores au karaoké… Et peut-être que vous n’avez pas tort car je suis une grande fan de Blondie ^^

Call me on the line
Appelle-moi sur la ligne
Call me call me any anytime
Appelle-moi, appelle-moi, quand tu veux
Call me in my life
Appelle-moi dans ma vie
You can call me any day or night
Tu peux m’appeler jour et nuit
Call me
Appelle-moi

On peut dire qu’ils ne se sont pas foulés pour les paroles tiens…

Debbie Harry peut aller se rhabiller car ce gâteau n’a pas été créé en son honneur, mais il est plutôt un hommage au chocolat blanc, ou devrait-on dire “blond” ! Et moi je vous épargnerai ma douce voix car même si j’adore hurler à la mort chanter, la nature ne m’a pas dotée d’une voix à la hauteur de mes attentes, ce qui explique que finalement, je me suis rabattue sur la cuisine ^^

blondie-galak-speculoos-3

Bon, vous l’aurez compris, enfin j’espère, le blondie est un gâteau un peu jumeau du brownie, devrais-je dire son alter ego blondinet, réservé aux amateurs de chocolat blanc et de sensations (fortement) sucrées. C’est aussi ma façon de tenir ma résolution du jour : découvrir un gâteau américain. Hé oui, il en reste encore que je n’ai pas faits! N’hésitez pas à le réaliser c’est un véritable régal, et il change un peu du brownie plus classique que tout le monde connaît…

P.S. : Si vous préférez repasser du côté “Brown” de la force, essayez mon brownie chocorambar

blondie-galak-speculoos

Blondie au Galak et spéculoos

  • 12 spéculoos
  • 210 g de farine
  • 1 c. à c. de baking powder
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 180 g de beurre
  • 200 g de sucre
  • 100 g de vergeoise
  • 2 œufs
  • 4 c. à c. d’ extrait de vanille
  • 100 g de chocolat blanc

Préchauffez le four à 180° C. Cassez les spéculoos en morceaux et coupez le chocolat en dés.

Tapissez un moule carré avec du papier cuisson.

Mélangez la farine, la baking powder et le sel dans un bol et réservez.

Mélangez le beurre fondu et la cassonade dans un autre bol jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez les oeufs et la vanille et mélangez.

À l’aide d’une spatule en caoutchouc, ajoutez les ingrédients secs au mélange d’œufs; mélangez mais pas trop.

Incorporez le chocolat et les morceaux de spéculoos et mettez la pâte dans le moule, en lissant le dessus avec une spatule.

Cuisez jusqu’à ce que le dessus soit brillant, fissuré, et légèrement doré, 22 à 25 minutes. Ne faites pas trop cuire.
Laissez refroidir sur une grille à température ambiante. Coupez en carrés et servez.

blondie-galak-speculoos-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Barre de céréales aux figues et sésame

Je pense qu’entre mes barres de céréales façon Banania et mes barres aux Smarties, vous savez déjà que j’adore les barres de céréales maison pour le goûter (ou le petit déjeuner, ou sans raison particulière…). Ma résolution du jour étant de proposer un goûter sain, je retente l’expérience avec de nouvelles barres de céréales! Celles que je vous propose aujourd’hui sont très originales, aussi bien au niveau du goût que de l’aspect… D’abord, elles sont noires! Mais ne croyez pas qu’elles soient carbonisées, non! Elles sont juste réalisées avec de la purée de sésame noir, un délicieux produit dont je vous ai déjà parlé ici, que j’ai eu le plaisir de découvrir grâce à Keimling.

Keimling est une société allemande qui distribue des produits riches en substances nutritives et des fruits secs non traités en qualité crudité. Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio. Pour en savoir plus, visitez leur site internet : www.keimling.fr.

barre-figue-sesame-2

Au niveau du goût, l’originalité est présente aussi, le goût prononcé des graines de sésame rappelle un peu le goût des petites barres servies en dessert dans les restaurants chinois, mais en beaucoup moins riche en sucre, rassurez-vous! En bonus, un délicieux goût de grillé très agréable !

barre-figue-sesame

Barre de céréales aux figues et sésame

Pour une douzaine de barres

  • 90 g de purée de sésame
  • 80 g de cassonade
  • 60 g de sirop d’agave
  • 2 c. à s. d’huile de sésame
  • 75 g de figues en dés
  • 80 g de flocons d’avoine
  • 20 g de blé soufflé

Préchauffez le four à 170°C.
Tapissez un moule carré de papier sulfurisé.
Mélangez la purée de sésame avec la cassonade, le sirop d’agave et l’huile jusqu’à obtention d’un mélange homogène.
Ajoutez les figues, les flocons d’avoine et le blé soufflé.

Laissez ce mélange dans le moule préparé et couvrez avec une autre feuille de papier sulfurisé. Appuyez fermement.

Mettez à cuire au four 20 minutes, puis laissez refroidir 20 minutes dans le four chaud avant de le trancher en barres.

barre-figue-sesame-3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Burger au Vieux-Lille

Ma résolution du jour est de manger local.  Alors bon, je me doute que quand vous avez entendu parler de cuisiner locale, ce n’est pas au fromage que vous avez pensé en premier lieu… Quand on parle de cuisine locale, on a d’abord en tête les légumes et fruits de nos petits producteurs ou nos viandes régionales… Mais que voulez-vous?  Je viens du pays de la bière, du Maroilles et de la “tarte au chuc”! Il fait froid par chez nous, l’hiver dure 9 mois, c’est donc important de cuisiner des plats réconfortants!

burger-vieux-lille

C’est pourquoi j’ai choisi de vous faire découvrir un fromage un peu moins connu que le Maroilles mais tout aussi fort en goût… et en odeur : le Vieux-Lille. Comme son nom l’indique, ce fromage vient de… Lille, bingo!

Tout comme le Maroilles, le Vieux-Lille a un goût très corsé qui se marie à la perfection avec le cumin. Cette recette très simple met à l’honneur le fromage avec une simple sauce et un peu de poitrine fumée, et croyez-moi, il n’en faut pas plus pour que vous l’adoriez!

P.S. : pour continuer avec les fromages du nord qui puent, c’est par ici!

burger-vieux-lille-3

Burger au Vieux-Lille

Pour 2 burgers

  • 2 steaks hachés
  • 2 pains à burger
  • 100 g de vieux-Lille
  • Sel, poivre

Pour la sauce :

  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de ketchup
  • 1/2 c. à c. d’ail en poudre
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 échalote émincée finement
  • 2 tranches de poitrine fumée

Mélangez les ingrédients de la sauce.
Faites revenir l’échalote et la poitrine tranchée émincée puis ajoutez-les à la sauce.

Faites cuire les steaks à votre goût. Quand ils sont presque cuits, déposez le vieux-lille tranché dessus, mettez un couvercle et laissez cuire 2 minutes jusqu’à ce que le fromage fonde sur la viande.

Pendant ce temps, passez les buns sous le grill ou au grille-pain, puis tartinez-les de sauce.
Déposez les steaks couverts de fromage et mangez immédiatement.

burger-vieux-lille-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Curry de lentilles, potiron et poulet

Ma résolution du jour et de manger plus de légumes. Cela peut sembler moralisateur de prôner une alimentation saine, riche en fruits, légumes, avec moins de sel, pas de gluten, pas de viande, pas de lait, pas d’œuf et bien sûr bio et réalisée avec des aliments produits localement…

C’est vrai que si on essaye de manger parfaitement “comme il faut” l’exercice devient très compliqué, et même si certains y voient une source de créativité, je ne peux m’empêcher d’ y voir quand même quelques frustrations : citons le bon steak de mes burgers adoré, le beurre indispensable dans les bonnes galettes et biscuits mais par-dessus tout le fromage et les œufs que je ne pourrai jamais au grand jamais abandonner… Je les aime trop, et aucun substitut végétal aussi bon pour la santé et l’environnement soit-il ne trouvera grâce à mes yeux pour les remplacer!

curry-potiron-lentilles-2

Mais bon, le principe des résolutions c’est qu’il faut y aller simplement, par petites touches si on veut avoir une chance de les respecter. Alors je ne m’impose pas de supprimer quoi que ce soit mais plutôt d’ajouter : plus de légumes, plus de fruits, plus d’aliments complets, plus de sucres non raffinés, plus de protéines végétales mais aucun interdit! J’aime cette philosophie, elle me convient bien et me donne le sentiment d’être en accord avec moi-même tout en me faisant plaisir!

Ce plat en est le parfait exemple : on ne peut pas dire qu’il soit végétarien puisqu’il contient du poulet et du bouillon de poulet, mais ici la viande n’est pas la star! Ce sont légumes et légumineuses qui ont la part belle, il se marient parfaitement avec le curry! Un plat nourrissant mais pas lourd, plein de saveur et de textures et qui réconforte en ce jour d’hiver… si c’est à ça que ça ressemble de manger plus de légumes je veux bien m’y coller tous les jours!

 

curry-potiron-lentilles-3

Curry de lentilles, potiron et poulet

 

  • 150 g de lentilles vertes
  • 150 g de lentilles corail
  • 1 c à s. d’huile végétale
  • 1 gros oignon finement émincé
  • 2 gousses d’ail
  • 2.5 cm de gingembre frais émincé
  • 2 c. à c. de cumin
  • 2 c. à c. de graines de moutarde
  • 2 c. à c. de coriandre en poudre
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1/2 c. à c. de piment en poudre
  • 2 l de bouillon de volaille
  • 600 g de poulet émincé
  • 400 g de tomates pelées en dés
  • 500 g de citrouille coupée en cubes
  • 270 ml de lait de coco
  • 6 c. à s. de coriandre fraîche hachée

Rincez séparément les lentilles à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Chauffez une cuiller d’huile dans une grande poêle; faites revenir l’oignon, l’ail et le gingembre en remuant, jusqu’à ce que l’oignon ramollisse. Ajoutez les épices et laissez cuire encore quelques minutes, en remuant.
Ajoutez le bouillon et portez à ébullition. Ajoutez les lentilles vertes et faites cuire 15 minutes. Ajoutez les dés de potiron et prolongez de 10 minutes. Ajoutez enfin les tomates et les lentilles corail et laissez cuire 10 à 15 minutes supplémentaires jusqu’à ce que les lentilles corail soient cuites.

Pendant ce temps, coupez le poulet en petits dés. Salez, poivrez, saupoudrez de curcuma et de coriandre puis mettez à revenir 10 minutes dans une poêle avec un peu d’huile. Quand la cuisson des lentilles est terminée, ajoutez le poulet au mélange de lentilles. Salez et poivrez. Ajoutez le lait de coco. Mélangez et coupez le feu. Ajoutez la coriandre hachée et assaisonnez au goût. Servez avec des chapatis ou du riz.

curry-potiron-lentilles

Source d’inspiration :
http://www.lakeland.co.uk/r80345/Chicken-Lentil-and-Pumpkin-Curry–

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé

La résolution du jour est de taille : diminuer ma consommation de Nutella! Vous savez l’huile de palme, les calories, le prix du pot, mon incapacité à résister à tout manger à la cuiller quand je sais que j’en ai dans les placards…  Quand je sais que j’en ai, la tentation est grande de finir tout le pain, les biscottes, ou les cornichons de la maison en les trempant frénétiquement dans le pot…
Tout ça me fait de très bonnes raisons d’essayer d’arrêter ou tout au moins de réduire ma consommation. J’ai bien pensé à faire quelques séances d’hypnose, puis j’ai finalement trouvé une autre solution : une autre pâte encore meilleure, si c’est possibble ^^
Côté calories vous pourrez repasser, cette pâte a tartiner est certainement aussi calorique que le sacro-saint Nutella! Coté dépendance, c’est pas fameux non plus. Le risque de craquer compulsivement est encore plus grand à cause de l’excuse genre “C’est fait maison, ça ne va pas se garder plus de deux semaines…”
anigif_enhanced-buzz-1715-1419700411-11
Source : Walt Disney Productions / Via thatdisneygif.tumblr.com

Mais bon, j’ai dit que j’allais diminuer le Nutella, pas que j’allais devenir une sainte 🙂
La recette provient du super blog J’veux être bonne, qui fourmille de recettes démentielles, allez y faire un tour si vous ne le connaissez pas!

P.S. : Si vous êtes amateurs de caramel au beurre salé, essayez ces cupcakes, ils sont ultra faciles!

pate-tartiner-caramel

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé

Pour un pot de 250 g

  • 100 g de sucre
  • 1 c. à s. d’eau
  • 30 g beurre salé
  • 150 ml de crème liquide
  • 40 g de noisettes
  • 40 g d’amandes

pate-tartiner-caramel-3

Commencez par torréfier les noisettes et amandes dans une poêle sans matière grasse : chauffez à feu moyen, voire doux, en faisant tourner régulièrement la poêle. Le mélange va commencer à se colorer, à transpirer, continuez 5 minutes en évitant que cela brûle.

Ensuite dans un robot, mixez le mélange à pleine puissance. Dans un premier temps cela va devenir de la poudre, continuez à mixer jusqu’à ce que le mélange s’humidifie puis mettez de côté.

Versez le sucre et l’eau dans une casserole, et faites chauffer sans remuer à feu doux.

Le sucre va commencer à faire des bulles, et à colorer. Dès qu’il prend une teinte caramel, baissez à fond le feu et ajoutez le beurre en plusieurs fois, tout en mélangeant.

Ajoutez ensuite la purée d’amandes et de noisettes tout en remuant.

Ajoutez alors la crème liquide en faisant attention aux éclaboussures. Enfin, ajoutez une pincée de fleur de sel.

Laissez cuire 3 à 4 minutes, toujours en remuant, jusqu’à ce que le mélange épaississe un peu. Retirez du feu et versez dans un pot.

Après un petit séjour au frigo, le caramel au beurre salé deviendra épais comme une pâte à tartiner.

pate-tartiner-caramel-2

Source :
http://www.jveuxetrebonne.com/2014/02/pates-tartiner-au-caramel-au-beurre.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mangue pochée au thé

Aujourd’hui, ma résolution est de manger de saison. Manger de saison signifie manger un aliment lors de sa pleine période récolte “naturelle”. ça veut dire que potentiellement le fruit ou le légume a nécessité moins d’engrais pour pousser, qu’il a été cultivé de manière naturelle et que vous le consommez dans les meilleures conditions, quand il est le plus gorgé de bonnes choses, goûteux et pas trop cher.
Janvier n’est pas une saison idéale pour les fruits cultivés en France, mais c’est le meilleur moment pour acheter des fruits exotiques en général. J’ai donc choisi la mangue dont la saison s’étale de décembre à février, même si en variant les zones d’importation, on peut en trouver toute l’année. La mangue est un fruit que je ne connais pas bien : les seules fois où je me suis risquée à en acheter une fraîche, elle était dure et insipide et j’ai du me forcer pour la manger.
Aussi cette fois ci j’ai pris mon temps pour choisir ma mangue, et je me suis pas mal interrogée sur ce que j’allais en faire.J’ai finalement pensé la pocher dans du sirop, comme on le ferait avec une pêche. J’ai aromatisé mon sirop avec du thé mangue litchi, le petit goût obtenu est frais et exotique.

P.S. : Si vous voulez continuer dans la cuisine au thé, essayez mon cheesecake aux nashi et thé matcha !mangue-pochee-au-the

Mangue pochée au thé vert

Pour 2 personnes

  • 1 mangue
  • 1 sachet de thé vert mangue litchi (ou autre parfum de style “exotique”)
  • 500 ml d’eau
  • 75 g de sucre
  • 4 c à c d’amandes effilées
  • 4 c à c de pistaches concassées
 

Épluchez la mangue et coupez-la en 8 tranches.
Faîtes bouillir l’eau et le sucre.
Dès que le mélange arrive à ébullition, ajoutez la mangue et le sachet de thé.
Au bout de 2 minutes, enlevez le thé et poursuivez pour 10 minutes.
Laissez les pêches refroidir dans le sirop.
Coupez-les finement, et servez saupoudré d’amandes effilées et de pistaches concassées.

 

mangue-pochee-au-the2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

Ma résolution du jour est de manger complet. Vous savez, les pâtes, riz et semoules complètes qu’on trouve (plus cher) au supermarché et dans les boutiques bio… Ces produits ont l’avantage d’être réalisés a base de blé qui a conservé son enveloppe et donc contiennent plus de fibres… ça en fait un produit bon pour la santé qui n’en a pas l’air, puisque cela ne change pratiquement rien au goût, au mode de préparation ou à la texture… J’ai choisi d’utiliser des coquillettes complètes pour réaliser cette recette. L’avantage des pâtes complètes est qu’elles ont une meilleure tenue que les pâtes classiques : elles restent al dente au lieu de finir molles, comme c’est le cas notamment des petites pâtes comme les coquillettes.

Le risotto est un plat dont je suis tout simplement ultra fan. C’est bien simple, je pourrais en manger à tous les repas et à tous les parfums. C’est pourquoi j’ai été immédiatement tentée de tester quand j’ai entendu parler de son petit frère le pastasotto… Grand bien m’en a pris car au même titre que pour le riz, la cuisson au bouillon donne un goût totalement nouveau, riche et savoureux aux pâtes… C’est un véritable régal à tester d’urgence!

J’ai réalisé cette recette avec des coquillettes au blé complet, qui ont un peu plus de tenue que des coquillettes blanches. Elles boivent le liquide et s’imprègnent du goût mais sans se désintégrer ou devenir collantes.

P.S. : Si vous préférez un risotto plus classique, essayez ce risotto aux petits pois, une vraie tuerie!

coquilettesoto-3

Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

Pour 2 personnes

  • 200 g de coquillettes complètes
  • 1 blanc de poulet
  • 75 g de champignons
  • 1 oignon
  • 1 belle tige de persil
  • 1 gousse d’ail
  • 33 cl de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 1  cl d’huile d’olive
  • 1  cl d’huile d’olive aromatisée ( pour moi au fenouil)
  • 50 g de jambon cru
  • 20 g de parmiggiano Reggiano râpé
  • 4 cl de vin blanc sec
  • Sel, poivre

coquilettesoto-2

Taillez la volaille en cubes de 3 cm de côté.
Épluchez l’oignon puis ciselez-le finement. Lavez et émincez les champignons de Paris.

Lavez, effeuillez et ciselez le persil plat. Épluchez, dégermez puis hachez l’ail.

Dans une poêle avec un trait d’huile d’olive, saisissez les cubes de poulet, assaisonnez. Deux minutes avant la fin, ajoutez le jambon cru coupé en fines lanières. Des que le poulet est doré, mettez de côté.

Mettez votre bouillon à réchauffer et gardez-le au chaud.

Mettez ensuite à revenir l’oignon ciselé, puis les champignons et laissez cuire 3 minutes jusqu’à complète évaporation du jus de cuisson. Ajouter ensuite les coquillettes et faites-les nacrer 1 à 2 minutes. Versez le vin blanc et laissez cuire jusqu’à évaporation de celui-ci.
Mouillez progressivement avec le bouillon de volaille. Laissez cuire jusqu’à cuisson complète des pâtes, soit environ 11 minutes. Il ne doit plus rester de liquide lorsque les coquillettes sont cuites.
En fin de cuisson, ajoutez la volaille, l’ail et le persil ciselé, la crème et le parmesan puis coupez le feu instantanément. Mélangez et servez en ajoutant sur chaque assiette un filet d’huile aromatisée.

 

coquilettesoto

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Bundt pudding aux raisins secs et caramel Werther’s

Aujourd’hui, ma résolution est de moins gaspiller! Depuis quelques temps, la lutte contre le gaspillage alimentaire est dans l’air du temps, notamment avec l’émission les chefs contre le gaspillage, et la journée de lutte contre le gaspillage qui avait lieu le 16 octobre dernier. C’est un thème que j’adore et au quotidien plein de les recettes me sont inspirées par un reste à finir dans le frigo : vieux fromage rabougri qui pue, yaourt périmé, ou pommes à moitié déconfites… Mais quoi de plus emblématique de cette thématique que le pudding au pain sec?
bundt-pudding-caramel-werthers

Personnellement je garde toujours le vieux pain et je suis trop contente quand j’atteins la quantité qui permet de faire un gâteau. Bien que j’aie trouvé la recette de pudding idéale selon moi, j’aime toujours faire des tests et j’ai donc choisi de partir d’une autre base pour cette recette, qui provient d’un blog très sympathique, Pourquoi pas Isa. Je n’ai pas été déçue, ce pudding est un véritable régal! L’intérieur est tout moelleux, comme un pain perdu et la sauce au caramel est à tomber.

Ce pudding se conserve parfaitement quelques jours au frigo. Si vous n’avez pas de moule à bundt cake, un moule à cake classique sera parfait!

P.S. : Pour des bundt cake en version mini c’est par ici!
 bundt-pudding-caramel-werthers-2

Bundt pudding aux raisins secs et caramel werther’s

  • 250 g de pain sec
  • 4 œufs
  • 60 g de vergeoise brune
  • 50 cl de lait
  • 70 g de raisin sec
  • 2,5 cl de rhum
  • 7,5 cl d’eau
  • 350 g de compote
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 10 bonbons Werther’s
  • 15 cl de crème liquide

Mettez les raisins secs dans un bol avec l’eau et le rhum puis passez au micro ondes puissance faible pendant 5 minutes environ.
Coupez le pain sec en petits dés.
Battez en omelette les oeufs avec le sucre, la compote, ajoutez le lait, fouettez légèrement pour que la préparation soit homogène, ajouter les raisins secs égouttés, la cannelle puis le pain rassis, mélangez et laisser imbiber quelques minutes.

Pendant ce temps, préchauffez le four à 180° C.

Beurrez un moule à bundt cake, versez la préparation dedans, tassez avec le dos d’une cuillère puis enfourner pour 30 minutes.
Laisser complètement refroidir avant de démouler.
Dans une casserole, versez la crème liquide et les caramels Werther’s.
Faites fondre les caramels a feu doux pendant 5 minutes environ en remuant régulièrement jusqu’à ce qu’ils soient totalement dilués dans la crème.
Démoulez le gâteau et déposez-le dans un plat. Versez le caramel partout dessus et sans le cercle central.

 bundt-pudding-raisins-secs

Source d’inspiration :
http://pourquoi-pas-isa.blogspot.fr/2014/08/pudding-de-pain-sec.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 7

Spécialité parisienne : Tourte parisienne

Ah, Paris! Son métro malodorant pratique, ses habitants malpolis  cosmopolites, ses expositions au prix exorbitants  passionnantes…

Malgré le nom de mon blog, j’ai une affection toute particulière pour cette ville. D’abord, j’y suis née. Ça rend le nom de ce blog tout à fait mensonger j’en conviens!

Ensuite j’y ai une partie de ma famille et amis très chers, ce qui m’amène à y aller régulièrement et avec grand plaisir. Vraiment, au final, à part les parisiens, j’aime tout dans cette ville 😉

Il va sans dire que ce que j’aime le plus est la gastronomie… Même si beaucoup de plats qu’on pense parisiens sont plutôt français en général, ou typiques de la cuisine de brasserie…
Et pourtant je cuisine rarement des spécialités françaises ou parisiennes sur mon blog, ce qui est donc ma résolution d’aujourd’hui !

tourte-parisienne-2

Je n’avais jamais entendu parler de la tourte parisienne jusqu’à récemment…
Que ce soit en version salée avec ma tourte à la saucisse de Morteau ou en version sucrée avec ma tourte aux fraises et à la menthe, je pense que je n’ai plus besoin de vous parler de mon amour pour les tourtes.

J’y ai mis un fromage français pour être dans le thème, et c’était un pur régal!

tourte-parisienne-4

P.S. : Si comme moi vous aimez les tourtes, découvrez plein de recettes là dedans :

Tourte parisienne

Pour 4 personnes

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 4 tranches de jambon blanc
  • 120 g de comté en tranches
  • 250 g de champignons de Paris coupés en lamelles
  • 1 échalote hachée
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 20 g de beurre
  • 1 jaune d’œuf délayé dans un peu d’eau
  • 1 c. à s. de moutarde

tourte-parisienne

Faites revenir l’échalote 3 minutes dans le beurre.
Ajoutez les champignons et l’ail, et faites cuire environ 8 minutes jusqu’à ce que les champignons aient rendu leur eau.
Salez, poivrez et laisser refroidir.
Etalez une pâte feuilletée dans un moule à bords hauts.
Étalez une cuiller de moutarde dans le fond.
Disposez la moitié des tranches de jambon coupées en lanières, la moitié des tranches de comté, puis couvrez avec les champignons, et enfin mettez la fin des  tranches de comté et de jambon.

Recouvrez de la seconde pâte feuilletée et scellez les deux pâtes entre elles en mettant un peu d’eau et en appuyant bien sur les bords. Percez quelques trous dedans ou un motif comme moi.

Badigeonnez le dessus de la tourte de jaune d’œuf.

Enfournez pour 30 minutes à 180°C.

tourte-parisienne-3

Share and Enjoy !

0Shares

Chayotte farcie au curry et poivron

Quand je suis tombée sur cet espèce d’énergumène qu’est la chayotte dans une épicerie asiatique, mon cœur a fait un bond. “Chouette, un machin zarbi que je n’ai jamais cuisiné!” Me suis-je dit en l’attrapant de toute urgence comme si quelqu’un allait vider le rayon juste avant moi!

Je suis rentrée bienheureuse avec mes chayottes, mais ensuite elles ont trainaillé plusieurs jours dans ma cuisine, car j’étais bien incapable de savoir quoi en faire. J’ai pensé les manger telles qu’elles en dessert, mais grand bien m’en a pris de me renseigner un peu, car j’ai découvert que les chayottes étaient des légumes de la famille des cucurbitacées, je doute que ça aurait été fameux mangé cru!

Bref, après quelques recherches approfondies, j’ai découvert que ce légume se cuisine beaucoup à la Réunion et aux Antilles et qu’ils le cuisinent souvent en gratins ou farcis au four!

Comme 2015 est l’année du fun, je me suis donc lancée directement dans une recette de ma composition sans même connaître le goût du légume. Et comme 2015 est aussi l’année de la réussite inespérée, le résultat a été à la hauteur de mes espérances!

chayotte-farcie-poivrons-curry-3

Au final j’ai trouvé que la chayotte avait un super goût : un peu comme une courgette à la texture de navet si je peux essayer de vous décrire ça!

L’alliance avec le curry et le fromage fonctionne au top et c’est très simple à réaliser! Alors si vous voulez comme moi adopter la résolution du jour de cuisiner les légumes exotiques, lancez-vous sans attendre!

Je profite de cette recette pour vous annoncer le thème du concours du mois de janvier du site recettes.de : les légumes exotiques! Comme vous le voyez avec cette recette, ils ne sont pas forcément compliqués à cuisiner et super bons!

Mais qu’est ce qu’on entend par légume exotique ? Il y a par exemple les christophines, les chayottes et les chouchous, les avocats tropicaux, la banane plantain, les différents choux chinois, bok choï, pak choï etc., l’igname, la patate douce, le taro, mais aussi le fruit à pain, le gombo et bien d’autres !

Vous en trouverez sur les étals de votre marché habituel, de l’épicerie exotique, africaine, asiatique, antillaise etc. de votre quartier pour faire encore plus de découvertes!

Alors lancez-vous vite, je fais partie du jury et j’ai hâte de découvrir vos recettes ^^

C’est par ici que ça se passe :
http://recettes.de/defi-legumes-exotiques

N’hésitez pas à aller découvrir les blogs respectifs des autres membres du jury :
Les membres du jury ce mois-ci sont :

Bénédicte de Les gourmandises de Bénédicte
Christine de Secrets2cuisine
Coralie de Gourmet et gourmand
Dr Chocolatine de La médecine passe par la cuisine
Dorothée de Le journal de Mademoiselle M.
Erika de Sucre d’orge
Jean-Michel de Saveurs et traditions
Niniss de 123gourmandises
Ninou de Recettes piémontaises
Rabia de La ligne gourmande
Yaël de Gourmandise and Co

chayotte-farcie-poivrons-curry

Chayotte farcie au curry et poivron

Pour 2 personnes

Pour la farce :

  • 1 chayotte
  • 2 c. à s. de ricotta
  • 1/4 de c. à c. de pâte de curry rouge
  • 1/4 c. à c. de curry en poudre
  • 1/4 c. à c. de coriandre fraîche hachée
  • 1 pincée de cumin
  • 20 g de poivron vert coupé en tous petits dés
  • 30 g de comté coupé en tous petits dés
  • Sel, poivre

Pour gratiner : 

  • 2 c. à c. de chapelure
  • 1 pincée de paprika

Ouvrez la chayotte en deux et enlevez le noyau. Faîtes cuire la chayotte à l’eau bouillante salée 30 à 40 minutes.
Laissez refroidir puis évidez la pour récupérer la chair sans abimer la peau.
Faites revenir le poivron émincé en tous petits dés 5 à 10 minutes.

Mélangez tous les ingrédients et épices sauf la chapelure et le paprika, puis versez cette préparation dans les coques de chayotte.

Couvrez de chapelure puis de paprika.

Mettez au four 15 minutes à 180°C.

chayotte-farcie-poivrons-curry-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 15