Archives par mot-clé : Monaco

Comment composer un bar idéal?

Photo Adrian Scottow @Flickr

Vous l’aurez sans doute remarqué au nombre de recettes de tartinades que je propose, j’adore organiser des apéritifs. C’est un plaisir pour moi de recevoir et j’aime aussi bien préparer de petites choses gourmades à picorer que préparer des cocktails en tous genres. J’ai une collection de bouteilles assez étoffée (c’est un euphémisme) à force d’acheter toujours le petit ingrédient qui manque pour telle ou telle recette de cocktail… Et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose quand je repère une recette qui me plait, pas vous?

Alors, je me suis demandé quel étaient les basiques pour composer un bar qui permette d’improviser un grand nombre de cocktails, mais aussi de faire plaisir à des invités qui ont des goûts différents. Ma liste est déjà très étoffée et tout n’est pas indispensable bien sûr, cela dépend de vos goûts et de ce que vous aimez préparer… Mais en vous en inspirant, vous devriez être capables de préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre amis, mais aussi de profiter de bons alcools servis purs, bref, vous pourrez jouer au parfait barman à la maison!

Les eaux-de-vie

Les eaux de vie sont la base de nombreux cocktails. Certaines personnes n’aiment que les cocktails au rhum, d’autres au whisky, donc c’est à adapter selon vos goûts mais dans l’absolu,  les basiques les plus utilisés dans les cocktails sont la vodka, le gin, le whisky (et le bourbon),  le rhum et la tequila (et la cachaça si vous aimez la caïpirinha). Le cognac, l’armagnac et le calvados font aussi de délicieux cocktails à la française.  Si vous aimez voyager lors de vos apéritifs, l’aquavit permet de super associations également.

Bitters, vins cuits et autres

En association des alcools forts, ou seuls, les bitters comme l’Angostura et les vermouth (blanc, rouge et dry) sont des indispensables des cocktails. A consommer avec de l’eau mais aussi en cocktails, le pastis est aussi indispensable, et vous pouvez investir dans une bouteille d”absinthe si vous aimez ça.  A consommer tel quel mais aussi en cocktail, le porto rouge est souvent apprécie, ainsi que sa variante blanche, un peu moins connue. Enfin, je vous recommande d’avoir de l’Apérol pour les spritz, du Pimm’s pour le cocktail du même nom, et pourquoi pas un apéritif à base de vin un peu old fashionned comme le Lillet.


Photo Adrian Scottow @Flickr

Liqueurs

Les liqueurs peuvent être consommées sur glace telles quelles ou entrer dans la composition de pas mal de cocktails. Il en existe des dizaines, mais voici celles qui semblent servir le plus souvent dans les cocktails. Adaptez ce choix à vos goûts pour éviter d’avoir des bouteilles qui trainent 10 ans dans vos placards… Le basique indispensable est bien sûr la crème de cassis qui permet de composer le fameux kir ou sa variante royale au champagne. Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup la liqueur de pamplemousse pour réaliser le fameux rosé pamplemousse.  Du côté des saveurs gourmandes, le Bailey’s, la liqueur de cacao et la liqueur de café (Kalhua) entrent dans la composition de nombreux cocktails. Enfin, un triple sec comme le grand Marnier ou le Cointreau est toujours une valeur sûre. Ajoutez du curaçao bleu pour les cocktails aux couleurs des mers des du sud, et vous avez une bonne base de départ pour parer à toutes les envies.

Traditions régionales

J’aime beaucoup ramener des apéritifs et boissons régionales de mes voyages, ça permet de faire découvrir quelque chose d’un peu différent aux invités et on peut aussi faire des cocktails très sympa avec. Parmi mes chouchous, j’aime particulièrement le cap corse, le Picon, le Pineau des Charentes blanc et rouge, le Cidre  et le poiré et enfin le Pommeau de Normandie, mais chaque région regorge de trésors!


Photo Michael Korcuska @Flickr

Bière & cidres

En bonne nordiste, je n’imagine pas de ne pas avoir un choix de bières significatif pour mes invités. Ce n’est pas l’ingrédient à cocktails le plus répandu, mais il en existe quand même un certain nombre, comme le Picon bière ou le Monaco, mais aussi d’autres plus élaborés. Mes bières favorites sont les IPA dont j’apprécie l’amertume, mais cela ne plaît pas à tout le monde, aussi j’essaye d’avoir aussi d’avance une blonde et une ambrée. Plus spécifique mais il y a des amateurs (comme moi), les stout et les brunes sont aussi très sympa. Le cidre est une bonne option quand on reçoit des gens qui n’aiment pas trop l’alcool ou qui vont conduire car il est très léger. L’automne, j’aime faire des cocktails aux cidre avec un peu de calvados, du sirop de cannelle et des morceaux de pomme, un régal.

Vins et champagnes

Les vins et champagnes sont des basiques qu’on peut consommer tel quels ou utiliser dans une multitude de cocktails. Le crémant ou le champagne sont parfaits tels quels ou pour les kirs et soupes de champagne. Le Prosecco est idéal pour les spritz, mais peut être remplacé par un autre vin mousseux si vous voulez acheter moins de variantes. Un choix de vins rouges légers ( par exemple, Bourgogne, beaujolais, ou vins de la Loire comme le Bourgueil), de blanc frais (Bourgogne, Languedoc léger ou Loire), ou de rosé léger ( côte de Provence ou Anjou léger) permettront de répondre aux goûts de tous vos invités.

Sirops et édulcorants

Les sirops permettent d’aromatiser les cocktails. Il en existe un choix impressionnant et vous pouvez vous lancer dans une collection si vous en avez envie. Les plus utiles sont le sucre de canne, que l’on trouve dans énormément de cocktails, et la grenadine. Ensuite parmi les sirops à cocktail, vous n’avez que l’embarras du choix. Mes chouchous du moment sont ceux au sureau, à la verveine, à l’abricot, au melon, à la barbe à papa, à la vanille, à la mirabelle, au coquelicot, à la pistache… Enfin, il vous faudra toujours dans vos placards du sucre blanc et roux.

Jus de fruits

Les jus de fruits peuvent être servis seuls, en cocktails de fruits sans alcool ou bien sûr, entrer dans la composition de cocktails aux fruits. Le jus de citron jaune et vert peuvent vraiment vous dépanner lorsque vous n’avez pas de citrons frais, et ils se conservent très bien donc je recommande de toujours en avoir au frigo. Le jus d’orange est un basique à avoir d’avance, ainsi que le jus de tomates si vous êtes amateurs de bloody Mary.


Photo Michael Korcuska @Flickr

Eaux et sodas

Les eaux et sodas ont de nombreux usages. Si vous n’en consommez pas au quotidien, privilégiez des bouteilles individuelles pour éviter le gaspillage car ils s’éventent vite une fois ouverts. Les basiques à avoir sont l’eau gazeuse, pour le mojito, le tonic pour le gin tonic, le cola et la limonade.

Autres

Pour finir, il y a quelques basiques du placard très utiles pour les cocktails, comme la Sauce Worcestershire, le Tabasco, le sel de céleri qui vous permettront de réaliser le fameux Bloody Mary. Les olives vertes décoreront des cocktails comme le martini. Un shaker, un jigger, une cuiller à mélange, une passoire à glaçons (ce n’est pas pareil qu’une passoire à pâtes!), un chinois, un pilon, un presse agrume, sont les accessoires les plus utiles.

Voilà, avec cette liste, vous devriez être paré pour devenir un champion du cocktail et des apéros!  Et vous, quels sont vos cocktails préférés?

Sources d’inspiration  :
http://www.deguermantes.com/articles/2017/6/5/le-bar-maison-ideal
https://www.villaschweppes.com/article/les-alcools-et-les-ingredients-a-avoir-chez-soi_a648/1
https://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o26611-aperitif-quelles-bouteilles-pour-se-constituer-le-bar-ideal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Mon tour d’Europe en cuisine

Aujourd’hui, je vous propose de voyager à défaut de pouvoir sortir de chez vous! Que diriez-vous de visiter l’Europe à travers des recettes de chaque pays, ou presque? Je vous ai récapitulé ici tous les pays pour lequel je propose une recette sur le blog, et pour les autres, je les ajouterai au fur et à mesure. D’ailleurs si vous connaissez des recettes en provenance des pays qui manquent, n’hésitez pas à me faire part de vos idées en commentaire! Bon appétit!

Albanie : Kyopolou
Allemagne : Curry wurst
Andorre : Trinxat
Autriche : kasekrainers
Belgique : stoemp
Biélorussie : à venir
Bosnie-Herzégovine : pita sirnika
Bulgarie : à venir
Chypre : à venir
Croatie : strukli
Danemark : ristet hot-dog
Espagne : pan amb tomaquet
Estonie : à venir
Finlande : à venir
France : saucisson en brioche
Grèce : tzatziki
Hongrie : chaussons à l’oignon
Irlande : crisp sandwich
Islande : pyslur
Italie : piadina tomates mozzarella basilic
Lettonie : à venir
Liechtenstein : à venir
Lituanie : à venir
Luxembourg : gromperekichelcher
République de Macédoine
Malte : à venir
Moldavie : à venir
Monaco : barbagiuans
Monténégro : à venir
Norvège : à venir
Pays-Bas : kaasvlinders
Pologne : twarozek
Portugal : francesinha
République tchèque : tartinade à l’ail
Roumanie : platou taranesk
Royaume-Uni : cheese onion pie
Russie : salade Olivier
Saint-Marin : à venir
Serbie : à venir
Slovaquie : à venir
Slovénie : à venir
Suède : kokosböllar
Suisse : croûtes appenzelloises
Ukraine : zrazys de pomme de terre
Vatican : à venir

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Découvrez une recette de chaque pays que j’ai visité!

Comme vous l’avez sûrement remarqué, je suis fan de voyages et  j’aime ramener des souvenirs culinaires de chaque pays visités! J’aime aussi essayer à mon retour de voyage, de cuisiner des recettes du pays que je viens de visiter, pour prolonger mes souvenirs! Aujourd’hui, je me suis amusée à récapituler les pays que j’ai visités, et j’y ai associé une recette testée… Et approuvée! Ci-dessous j’ai mis une petite carte des pays que j’ai eu la chance de parcourir jusqu’à maintenant, en espérant qu’il y en ait plein d’autres!



 

 

 Russie


Salade Olivier : Je n’ai pas goûté cette recette là-bas mais elle me semble authentique!

 Danemark 


 Ristet hot-dog : Un des snacks dont je me suis quasiment exclusivement nourrie pendant mes vacances au Danemark, j’adore!

Principauté de Monaco 

barbagiuans-2
 Barbagiuan : Sur place, j’avais détesté car je m’attendais à une spécialité sucrée, mais maintenant j’adore!

Luxembourg


 Gromperekichelcher : Le nom est intrigant mais ce sont simplement de délicieuses galettes de pommes de terre que l’on trempe dans la compote de pommes!

Andorre

trinxat-2
 Trinxat :Je n’ai pas mangé typique là-bas car je n’y ai fait qu’un court passage, mais j’ai trouvé cette recette suite à des recherches faites à mon retour.

Chine

concombre-ecrase
 Salade de concombres écrasés :Simple et super bonne!

République Tchèque

dip-tcheque-3
 Tartinade à l’ail :Si vous aimez BEAUCOUP l’ail, vous adorerez!

Ecosse

scottish-stovies
 Scottish stovies : En fan de ragoûts, ça ma régalée!

Angleterre

fish-and-chips3
 Fish and chips : Un de mes plats fétiches depuis toujours!

Belgique

IMG_0856
 Stoemp : Ou l’histoire d’un coup de foudre culinaire à Bruxelles!

Pays-Bas

kaasvlinders
 Kaasvlinders : Ils pourraient devenir un classique de vos apéros!

Allemagne

curry-wurst-2
 Curry wurst : Tellement bon à toute heure 🙂

Suède

kottbullar-3
 Kottbullar : A servir avec une gelée de cranberries!

Autriche

wiener-schnitzel
 Wiener schnitzel : Est-ce autrichien, italien… Le débat est ouvert, mais c’est en Autriche que  j’ai mangé la plus grosse!

Pologne

szarlotka2
 Szarlotka : Un de mes plaisirs dans les salons de thé en vacances en Pologne!

Espagne

tapas-poivron-thon-2 Poivrons farcis au thon : Ha les tapas, quel bonheur!

Portugal

arroz-doce2
 Arroz doce : C’est au Portugal qu’a débuté mon histoire d’amour avec la cannelle, quel régal!

Italie

florentins
 Fiorentini : Dur de choisir une recette : tout est bon en Italie!

Etats-Unis

corn-dogs-sauce-miel-3
 Corn-dogs : Moins connus que le burger, et tellement gourmands!

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé

Les bettes ou blettes sont des légumes que je cuisine rarement, simplement parce que j’ai du mal à en trouver. Vivant en centre ville, je ne fréquente que de petits commerces et je n’ai donc pas le choix que l’on peut avoir dans des hypermarchés ou quand on vit près d’une ferme! Pourtant j’adore ça, c’est bien simple, dès  que j’en trouve je me jette dessus!
C’est un légume composé d’une tige blanche, les côtes, et d’une partie verte, les feuilles. Tout se consomme, mais pour cette recette j’ai décidé de mettre à l’honneur les côtes! La dernière fois que j’avais trouvé des bettes, j’avais utilisé les feuilles pour réaliser des barbagiuans, des petits chaussons aux bettes et au riz délicieux en provenance de Monaco! Il me fallait donc une recette pour utiliser les côtes, et convaincue par les petits chaussons monégasques, j’ai persévéré dans la piste du chausson, mais cette fois avec un grand chausson façon calzone!
Le mélange italien que j’utilise est un mélange d’épices dont l’ingrédient principal est du poivrons séché, accompagné d’ail, de marjolaine, de paprika, de basilic et d’origan. cela se trouve très facilement au rayon épices mais si vous n’en avez pas, remplacez par les mêmes épices, sauf le poivron rouge que l’on ne trouve pas tout seul je pense.
J’y ai ajouté de la mozzarella,  du parmesan, que voulez-vous, on ne se refait pas, j’aime le fromage… J’ai aussi utilisé un peu de saumon fumé pour égayer tout cela. Et voilà un plat simple et familial, parfait accompagné d’une salade verte!
  

Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé

Pour 2 personnes
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 oignon
  • 300 g de côtes de bettes
  • 1 boule de mozzarella
  • 20 g de parmesan
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 1 c. à c. de mélange italien (ou un mélange d’ail, de marjolaine, de paprika, de basilic et d’origan)
  • 1 c. à c.  de sauge
  • 1 pâte à pizza
Faites fondre l’ail haché dans une poêle dans l’huile avec un oignon, les côtes de bettes émincées finement, du sel, du poivre, 1 cuiller à café de mélange italien et 1 cuiller à café de sauge.
Retirez du feu, mélangez avec la mozzarella coupée en dés, le saumon émincé finement, le parmesan, étalez sur la moitié d’une pâte à pizza, repliez-la, roulez le bord pour bien la sceller.
Préchauffez le four à 180°C. Enfournez la calzone 15 à 20 minutes puis servez chaud.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tagliatelles citron vodka

C’est la fête du citron en ce moment à Menton! Cet événement attire chaque année plus de 230 000 visiteurs, ce qui en fait la deuxième manifestation de la Côte d’Azur après le carnaval de Nice et avant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco! Si 145 tonnes d’agrumes y sont utilisés, saviez-vous qu’ils ne sont pas dégustés? En fait, cette fête est avant tout un énorme corso dont la décoration est faite avec des citrons!

J’adorerais aller à Menton à cette période de l’année pour y assister! Et vous, y êtes-vous déjà allés ?

En attendant, pour m’y croire un peu, j’ai longuement hésité à couvrir mes murs de citron façon chars, et puis je me suis dit que vous faire découvrir une recette citronnée serait plus adéquat !

Je raffole des pâtes et je ne vous en propose pas si souvent, donc je me suis dit que ce serait l’occasion d’innover avec des pâtes… au citron et à la vodka! Oui oui! C’est super facile et rapide à faire en plus d’être original !

Le résultat est très bon, le citron est beaucoup plus présent que la vodka, ce qui peut vous rassurer, ou pas, tout dépend de ce que vous aimez!

 Si de mon côté j’ai adoré ce plat, mon homme l’a trouvé bien trop citronné et c’est rvai que le citron est très marqué, alors si vous avez peur du résultat, je vous invite à presser votre citron dans un bol et à le verser progressivement dans la sauce en goûtant au fur et à mesure… Je pense que pour certains l’équivalent d’un seul ou deux citrons serait amplement suffisant! On n’a pas tous la même appréciation de l’acidité!

Côté vodka pas de panique, on ne sent pas le goût de l’alcool, la vodka donne juste une profondeur à votre plat qui fait tout la différence ! Si vous voulez bien sentir la vodka, n’hésitez pas à utiliser une vodka à l’herbe de bison pour le petit goût atypique et inimitable qu’elle apportera à ce plat. Pas de panique non plus, vous n’allez pas être ivre même si vous êtes sensible à l’alcool, car les 10 minutes de cuisson suffisent à faire évaporer l’alcool.

Pour le poivre, n’hésitez pas à ajuster selon votre goût. En tant qu’amatrice de cuisine épicée, je vous dirais qu’il ne faut pas hésiter à être généreux là-dessus!
 
P.S. : Il ne vous manque plus qu’un gâteau et vous avez un menu à thème citronné! Regardez ce cake au citron, pavot et limoncello, un bonheur à l’état pur!

 Tagliatelles citron vodka

Pour 4 personnes

  • 400 g de capellini
  • 3 citrons jaunes non traités
  • 10 cl de vodka
  • 50 g de beurre
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de persil frais haché
  • Sel, poivre
Rincez et essuyez 1 citron. Prélevez son zeste avec un zesteur.

Pressez les 3 citrons.

Dans une autre casserole à fond épais, faites fondre à feu doux les zestes avec le beurre, sans le faire colorer environ 5 minutes.
Réservez hors du feu.

Faites bouillir 3 l d’eau salée au gros sel dans un faitout.
Faites-y cuire les pâtes al dente, 8 à 12 min, selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, versez la crème liquide, le jus de citron et la vodka dans la casserole contenant les zestes.

Laissez réduire sur feu doux d’environ un quart.
Égouttez les pâtes et versez-les dans un plat creux chaud, nappez aussitôt de sauce, ajoutez le persil, poivrez généreusement  et mélangez.
Servez sans attendre.

Source d’inspiration :

http://m.cuisineetvinsdefrance.com/,tagliatelles-citron-vodka,29699.asp

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de Monaco : barbagiuans

Si on connait Monaco pour ses casinos, sa famille royale, son grand prix et ses nombreux milliardaires, on connait moins sa gastronomie. La gastronomie monégasque, en toute logique vu l’emplacement géographique de Monaco, est une cuisine du soleil, qui mêle des influences de cuisine française provençale et niçoise et de cuisine italienne. La cuisine monégasque se compose de plats et de saveurs basés sur l’utilisation d’huile d’olive, de légumes, le poisson et les fruits de mer.

barbagiuans-3

Parmi les spécialités locales de Monaco, on trouve les Barbagiuan ou barbajuan. J’ai découvert pour la première fois ces petits chaussons lors d’une balade à Monaco, quand j’étais à la recherche d’un petit goûter pour reprendre des forces dans une boulangerie locale. J’ai été attirée par le look très appétissant de ces petit beignets farcis de feuilles de blettes. Je n’ai pas cherché à comprendre car pour moi dans une boulangerie on trouve des gâteaux! J’ai donc croqué mon beignet de blettes froid sur le bord de la route en plein soleil à Monaco, et je dois dire que ça m’a semblé horrible. D’abord parce que je m’attendais à un dessert, et que le goût salé m’a surprise, et ensuite parce que ces petits beignets sont bien meilleurs réchauffés! Mais comme je ne suis pas rancunière et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, j’ai profité dès que j’ai trouvé des blettes pour donner une deuxième chance à ce plat. Bien chauds avec une salade, je les ai cette fois trouvé délicieux!

Il existe un grand nombre de variantes pour les barbagiuans. Dans tous les cas, ce sont les légumes qui doivent prédominer dans la farce, mais certaines recettes proposent d’y ajouter de la viande, des anchois, des blancs de poireaux, ou encore du pecorino.

barbagiuans-2

P.S. : Si vous aimez la cuisine du sud, jetez aussi un œil à ces mini pissaladières super bonnes!

Barbagiuans ou barbajuans

Pour une quinzaine de barbagiuans

  • 250 g de farine
  • 11 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • les feuilles d’une botte de blettes
  • 30 g de riz complet cru
  • 2 œufs
  • 2 échalotes
  • 40 g de parmesan
  • 1 c. à s. huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 c. à s. herbes de Provence

Mélangez la farine, l’eau, l’huile d’olive et le sel et pétrissez cette pâte jusqu’à l’obtention d’une boule. Réservez.

Faites cuire le riz complet et réservez. Émincez les feuilles de blette et faites les blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante. Émincez également les échalotes et faites les dorer dans un peu d’huile d’olive.

Dans un bol, mélangez bien le riz cuit, les feuilles de blette, les échalotes et les œufs, salez et poivrez.

Préchauffez votre four à 210°C.

Étalez la pâte le plus finement possible et, avec un verre, découpez des cercles. Vous devez en obtenir une quinzaine. Répartissez un peu de farce sur chaque moitié de cercle, repliez les bords pour former des mini-chaussons. Déposez-les sur une plaque farinée allant au four

Arrosez les chaussons d’un filet d’huile d’olive, quelques tours de moulin de poivre et d’herbes de Provence et mettez au four  pour 20 minutes environ. Servez bien chaud avec une salade.

barbagiuans

Source d’inspiration :

http://voyages.ideoz.fr/barbaguians-de-monaco-recette-mediterraneenne/#ZxFCcjMUqA38P4rw.99

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0