Archives par mot-clé : Algérie

Spécialité d’Algérie : Mderbel

A l’occasion de ses 1 an, le blog La cuisine est un jeu d’enfant organisait ce mois ci un petit concours , qui consistait à tester une recette de son blog… Comme ça faisait longtemps que je bavais sur ses belles recettes sucrées et salées (mais j’ai un faible pour ses douceurs sucrées!), je me suis dit que ça serait l’occasion… Après quelques hésitations, j’ai choisi de préparer un mderbel, un gâteau marocain à la confiture…

Mais j’ai bien failli rater l’échéance du concours car même si le gâteau est englouti depuis 2 semaines, j’ai eu la chance de donner naissance à une petite fille il y a juste 10 jours et la demoiselle chamboule totalement mes plannings pour mon grand plaisir!

Me voilà donc avec ma version du mderbel publiée tout pile le dernier jour du concours!

J’ai trouvé ce gâteau très simple à faire et franchement excellent! Je ne sais pas si la recette d’origine préconise un parfum de confiture en particulier, mais pour ma part j’ai utilisé un mélange de confiture poire et cassis. Vous pourrez bien sûr le décliner avec n’importe quel parfum suivant la saison et les envies…

 C’est vraiment une recette « du placard » qui peut sauver la vie, car à condition d’avoir les basiques de pâtisserie (œufs, huile, farine…) et un reste de confiture, on peut improviser ce gâteau sans avoir à courir au supermarché… Personnellement j’ai toujours de la confiture à finir donc pas d’excuse pour ne pas le refaire!

mderbel-confiture-3

J’ai congelé la pâte 1 heure pour pouvoir bien la râper. Il faut agir très vite car elle se réchauffe au contact de la main et devient plus compliquée à manier.

 Ce gâteau se conserve vraiment très bien, (plus d’une semaine pour moi!) à condition de le garder au réfrigérateur.

Merci à La cuisine est un jeu d’enfant de m’avoir fait de ouvrir cette recette!

98840042

Son concours est organisé  en partenariat avec Raifalsa, Alélor et Cap d’ambre vanille.

97344352.to_resize_150x3000  visite

 

mderbel-confiture

Mderbel gâteau algérien à la confiture

  • 4 œufs
  • 100g de sucre
  • 22 cl d’huile neutre
  • 2 paquets de levure chimique
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille liquide
  • 500 g de farine
  • 200 g de confiture de poire
  • 200 g de confiture de cassis
Faites blanchir le sucre avec la vanille et les œufs.

Ajoutez l’huile, mélangez puis ajoutez la farine et la levure.

Vous allez obtenir une pâte ferme mais facile à travailler et pas collante.

Mettez un bout de pâte au congélateur pendant 1 heure (environ la taille d’une balle de tennis).

Étalez le reste dans un moule carré et recouvrez avec les confitures mélangées et préalablement réchauffées au micro-ondes quelques secondes.

Attendez environ 45 minutes que la pâte au congélateur soit assez ferme.

Préchauffez le four à 180°C.
Râpez la pâte sur la confiture.

Faites cuire environ 35 minutes selon votre four.

Laissez refroidir complètement, puis découpez en carré et mettez dans des caissettes en papier.

mderbel-confiture-2
Source d’inspiration :

http://la-cuisine-est-1-jeu-d-enfant.over-blog.com/2014/08/mderbel-gateau-algerien-a-la-confiture.html

 

Spécialité de Russie : Belyachi

La Russie est un pays qui m’intrigue beaucoup. J’adorerais visiter Moscou ou Saint Petersburg, découvrir les bâtiments aux toits en spirale de la place rouge qui me font penser à un parc d’attractions… En attendant je me contente d’une petite vodka à l’occasion, mais en dehors de ça je ne connais pas du tout la gastronomie russe. Aussi j’étais ravie quand j’ai vu que la Russie allait disputer un match contre l’Algérie ce soir.

J’ai choisi une recette de petits farcis, les belyachi. Ils sont trop bons, mais plutôt costauds… Si vous en servez à l’apéro, prévoyez un repas light derrière!

Soyez bien organisé et démarrez la recette en avance car il y a pas mal de temps de repos.

Pour la friture, mettez suffisamment d’huile pour qu’après un aller-retour, l’ensemble du farci ait été immergé.

belyachi

Belyachi

Pour la pâte :

  • 25 cl de lait tiède
  • 1/4 cube de levure de boulanger
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • 1 œuf
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à s. de rhum
  • 1/2 c. à c. d’huile
  • 500 g de farine
belyachi-2

Pour la farce:

  • ½ kg de mélange de porc et de bœuf haché
  • 1 oignon finement haché
  • 4 gousses d’ail finement hachées
  • 1 c. à c.de sel
  • 1 c. à c. de poivre noir fraîchement moulu
  • 1 c. à c. de cumin en poudre

Délayez la levure de boulanger dans 1 verre de lait tiède (environ 36°C). Ajoutez le sucre et 1-2 cuillères à soupe de farine. Mélangez bien, couvrez et laissez pendant un quart d’heure, ou jusqu’à la formation de bulles à la surface.

Ajoutez le reste du lait tiède, l’œuf battu, le sel, le rhum, l’huile et la farine. Mélangez d’abord avec une spatule en bois, puis finissez par pétrir à la main afin d’obtenir une pâte souple, homogène et élastique. Façonnez cette pâte en boule, mettez-la dans un grand bol, huilez légèrement sa surface et laissez-la reposer à couvert pendant 1 heure. Pendant ce temps, préparez la farce en mélangeant tous les ingrédients. Séparez la pâte en 4 parties. Laissez 3 d’entre elles dans le bol en prenant soin de remettre le couvercle pour éviter qu’une croûte ne se forme sur la surface.

Séparez la quatrième partie en morceaux de la taille d’une noix que vous allez rouler en boules. Étalez chaque boule avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une forme ronde. Mettez sur chacune d’elles une cuillère à café de la farce, puis pliez et refermez la pâte en appuyant bien avec les doigts de façon de recouvrir partiellement la farce. Gardez les pâtés sur une surface légèrement huilée.

Quand vous épuisez le premier quart de la pâte, commencez à frire les pâtés farcis dans l’huile chaude, en les mettant tout d’abord du coté de la farce visible vers le bas.

Une fois qu’ils deviennent bien dorés, retournez-les et faites cuire de l’autre côté.  Procédez ainsi avec le reste de la pâte jusqu’à l’épuisement total (de la pâte … ou de vous-même…). Servez chaud.

belyachi-3

Source :
http://dianascook.blogspot.com/2011/08/belyachi-pates-farcis-la-viande.html?m=1

Spécialité d’Algérie : Maâkouda

Voilà un moment que j’avais entendu parler des maâkouda en me promenant sur des blogs et il me tardait d’en faire. Aussi quand j’ai vu que l’Algérie allait jouer pour la Coupe du Monde, j’ai tout de suite pensé à ce plat!

Je n’ai pas été déçue… Les maâkouda font partie à mes yeux de ces plats qui arrivent sans artifice à être exceptionnels avec des ingrédients de tous les jours!

 

maakouda

Bon, OK, vous me direz que ce ne sont que des galettes de pommes de terre. Mais pas n’importe quelles galettes! L’extérieur est croquant, l’intérieur fondant à souhait, et le goût est magique!

Nul doute que les Maâkouda deviendront un basique de la cuisine pour tous ceux qui se décideront à les tenter, sans compter qu’il est facile de les décliner à l’infini : avec d’autres légumes, comme de la patate douce, de la citrouille ou encore de la carotte. Vous pouvez également les farcir avec de la mortadelle, du salami, du poisson ou des fromages râpés.

Si vous cherchez du safran, vous en trouverez par ici :

maakouda-2

Maâkouda

  Type : végétarien
  • 4 pommes de terre épluchées et coupées en petits cubes
  • 1 poignée d’épinards frais émincés
  • 1 oeuf
  • Une poignée de persil haché
  • Quelques feuilles de coriandre
  • 3 gousses d’ail
  • 1 dose de filament de safran
  • sel, poivre

Panure : 

  • 2 c à s de farine
  • 2 œufs
  • 4 c à s de chapelure (aromatisée à votre goût d’herbes de Provence, de poivre, de sel, de paprika ou d’ail en poudre)

Farce (en option, ci-dessous celle que j’avais choisie)
50 g de gouda coupé en petits cubes


Faites cuire les pommes de terre dans l’eau salée. Lorsque les pommes de terre sont presque tendres, ajoutez dans l’eau les épinards et poursuivez la cuisson environ 5 minutes puis retirez du feu.
Égouttez bien les pommes de terre et épinards.
Écrasez l’ensemble à la fourchette ou au presse purée.
Ajoutez les épices et le fromage puis formez des petites boules.
Battez les deux oeufs dans un bol. Dans un autre bol mettez la farine et dans un dernier la chapelure.
Trempez les boules dans la farine, l’œuf, puis la chapelure mélangée aux herbes.
Aplatissez-les légèrement pour obtenir des galettes d’environ 1 cm d’épaisseur.

Mettez à frire dans une poêle avec 1 cm d’huile bien chaude.
Épongez pour enlever l’excédent d’huile puis salez et poivrez avant de servir.

Servez bien chaud avec de la salade.

maakouda-3

Source :

http://thetealtadjine.blogspot.com/2011/12/maakouda-algerian-potato-croquettes.html?m=1