Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé pizza par ici, vous ne trouvez pas? Remarquez que moi, je pourrais parler pizza chaque semaine et je ne trouverais pas ça excessif, tant c’est un plat que j’adore! Quand j’étais enfant, j’aimais les pizzas mais je n’ai pas souvenir que c’était un plat aussi gastronomique à l’époque. On achetait une jambon-fromage toute prête au supermarché, on la mettait au four et c’était parti! C’était déjà très chouette quand j’y repense.
 
 
  
 
De nos jours, on fait des pâtes à l’italienne, on met des fromage italiens, de la roquette dessus, un filet de balsamique, de la truffe parfois… C’est plus élaboré et je dois dire que j’adore, car c’est vraiment un repas qui met à l’honneur les produits frais. On est assez éloignés de la malbouffe quand on y réfléchit bien!
 
 
Ce qui m’a bien plu avec cette pizza, c’est la saveur du comté qui parfume bien l’ensemble. Il est un peu plus prononcé que du gruyère ou de la mozzarella. Additionné à la saucisse et aux pommes de terre, c’est une pizza finalement assez rustique et bien nourrissante!
 
 
Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Ingrédients

  • 1 pâte à pizza rectangulaire épaisse aux herbes
  • 100 g de pommes de terre cuites
  • 100 g de grosse saucisse fumée
  • 100 g de comté
  • 1 oignon rose coupée
  • 1/2 yaourt grec
  • 1 c. à s. bombée de moutarde
  • 1 pincée de muscade
  • 1 pincée de ciboulette
  • 1 pincée de laurier en poudre

Instructions

  1. Coupez votre comté en deux Râpez la moitié et coupez l'autre moitié en cubes.
  2. Coupez les pommes de terre en rondelles et réservez.
  3. Coupez la saucisse en 10 rondelles.
  4. Épluchez puis coupez l'oignon en rondelles.
  5. Mélangez le yaourt et la moutarde dans un petit récipient.
  6. Étalez la pâte à pizza.
  7. Tartinez-la avec la sauce yaourt moutarde.
  8. par dessus, éparpillez les morceaux de pomme de terre, l'oignon, la saucisse, le fromage râpé et en dés.
  9. Saupoudrez enfin les épices.
  10. Préchauffez le four à 200°C.
  11. Enfournez pour 12 à 15 minutes.
 
 
 

Meilleurs vœux!

Je profite de ce premier post de l’année pour vous souhaiter mes meilleurs vœux! Cette année a été riche en rebondissements pour moi, pas que positifs, mais je choisis d’en retenir ce qui m’a plu et surtout de me tourner vers l’avant et les projets à venir! 

Je vous souhaite une année pleine de joie, de nouvelles expériences, d’accomplissement et surtout de bonne humeur!

Je vous dis à très vite pour une nouvelle année toujours plus gourmande!

Photo Nenad Stojkovic @FLickr

Soupe de champagne au Cointreau

J’adore servir des cocktails lorsque je reçois, et s’il y a bien un jour où je trouve qu’un petit cocktail est indispensable, c’est le soir de nouvel an! Il y a un coté très festif et convivial à trinquer avec toutes ces jolies coupes garnies de pailles! Chez moi ce sont désormais des pailles réutilisables que j’utilise, mais sur la photo vous voyez les restes de mes derniers stocks de pailles en plastique. Je n’en achèterai plus car elles ne se dégradent pas, et finalement il existe des pailles réutilisables super jolies.
 
 
C’est un classique que je vous propose aujourd’hui : la fameuse soupe de champagne. Il en existe plusieurs variantes, où l’on fait généralement varier la liqueur. Celle au Cointreau est ma favorite car j’adore la saveur de l’orange dans les cocktails. Malgré son nom, ce cocktail peut facilement se décliner avec un vin mousseux de qualité correcte, même si je risque de contrarier les puristes en disant cela. Il vaut parfois mieux un crémant correct qu’un mauvais champagne, car je trouve qu’avec le champagne on paye beaucoup l’appellation, ce qui fait que les premiers prix aux alentours de 10 à 15 € ne sont généralement pas terribles, alors que dès 7 ou 8€ on peut trouver un très bon crémant… 
 
 
Ajoutez à cela que la méthode champenoise peut être reproduite dans de nombreuses régions, la vraie spécificité étant le terroir…
Mais qui dit terroir, ne dit pas toujours qualité, il faut connaître les bonnes maisons! 
 
Ces dernières années, j’ai aussi appris à apprécier le prosecco qui peut être délicieux, même pour des bouteilles autour de 10€. Tout cela pour dire que bien que j’aime acheter à l’occasion du champagne, pour ce cocktail, c’est vous qui voyez, cela marche avec n’importe quel blanc pétillant! D’autant plus qu’on le mélange donc on ne sent pas son goût aussi bien que si on le buvait tel quel!
 
 
 
Soupe de champagne au Cointreau

Portions : Pour environ 1 litre de cocktail

Soupe de champagne au Cointreau

Ingrédients

  • 10 cl de Cointreau
  • 5 cl de sirop de sucre de canne
  • 7 cl de jus de citron
  • 20 glaçons
  • 75 cl de champagne

Instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients sauf le champagne dans un saladier , puis ajoutez la bouteille de champagne rafraîchie préalablement au réfrigérateur .
  2. Ajoutez les glaçons et servez avec une louche.
 
Source d’inspiration :

Pudding au chocolat et noisettes

En hiver, nous apprécions une cuisine réconfortante et riche, surtout ici dans le nord où la grisaille dure longtemps! Je vous avais déjà proposé un pouding au vieux pain, ou pain de chien comme on dit dans le nord. Il m’arrive régulièrement de dériver de ce classique et d’en faire des versions aromatisées comme le pudding chocolat clémentines ou pudding raisins secs et caramel.
 
Aujourd’hui, je vous en propose une version aux noisettes et à la pâte à tartiner aux noisettes. N’importe quelle pâte à tartiner au chocolat et noisettes peut convenir dans cette recette, et même si j’utilise le nom de Nutella qui est presque devenu un nom générique, je vous recommande plutôt d’acheter une pâtes à tartiner bio, végane et sans huile de palme, comme la nocciolata. Cela reste quelque chose de très riche, mais c’est quand même plus respectueux de l’environnement, c’est toujours ça de pris!
 

Faire du pudding au pain n’est pas difficile du tout. C’est même très facile, ce qui en fait une excellente recette pour les apprentis pâtissiers ou les personnes qui ne sont pas très à l’aise en cuisine. 

Le pudding au pain est aussi une recette idéale quand vous avez du monde à nourrir, car vous pouvez faire un gros plat sans effort supplémentaire.
 
 
 
 
 
 
 
La clé d’un bon pudding au pain est de s’assurer que le pain soit bien imbibé. Pour cela, n’hésitez pas à augmenter légèrement la quantité de lait si vous voyez que le pain en a encore besoin, car suivant le type de pain utilisé et son état de sécheresse, aucune recette ne ressemble parfaitement à la précédente.
 
Les noisettes, la pâte à tartiner et le chocolat noir se marient très bien et donnent un pudding bien parfumé.
 
Il n vous reste plus qu’une chose à faire, garder votre vieux pain!
 
 
 
Pudding au chocolat et noisettes

Pudding au chocolat et noisettes

Ingrédients

  • 400 g de pain, brioche, croissant rassis
  • 100 g de pépites de chocolat noir
  • 60 g de noisettes décortiquées
  • 1 litre de lait de noisettes chaud
  • 125 g de sucre
  • 3 c. à s. de Nutella
  • 4 œufs
  • 1 sachet de préparation pour flan Impérial chocolat
    Pour le glaçage
  • 2 c. à s. de Nutella

Instructions

  1. Mettez le pain en morceaux dans un grand récipient et versez une partie du lait de noisettes chaud dessus, laissez-le s'imprégner et recommencez l'opération jusqu'à ce que le pain soit bien mouillé et qu'il se dissolve en une pâte épaisse.
  2. Préchauffez votre four à 200°C.
  3. Mixez le chocolat avec les noisettes pour obtenir de gros morceaux, puis incorporez au pain, ainsi que la préparation pour flan, le sucre, le Nutella et les œufs.
  4. Mélangez bien.
  5. Mettez dans un plat allant au four, et enfournez pour 30 minutes.
  6. Quand le pudding commence à être ferme, tartinez-le du Nutella restant et remettez à dorer 5 minutes avant de stopper la cuisson.
  7. Mettez au réfrigérateur avant de déguster bien frais.

Comment réduire le plastique dans vos vies?

Photo moonjazz @Flickr
 
Ces dernières années, le plastique est devenu l’ennemi numéro 1 public. Bien qu’il ait ses avantages, ce dernier est coupable de polluer nos coins de verdures et nos océans… Pire, à une échelle quasi microscopique, celui-ci s’insinue dans à peu près tout ce que nous consommons et est quasiment impossible à faire disparaître totalement! S’il est difficile de le supprimer totalement de nos vies, il est possible de réfléchir à moins et mieux l’employer! Ci-dessous, je vous partage mes conseils pour facilement en faire disparaître une belle quantité de votre vie.
 
 

Refusez les sacs plastique

 
On a tendance à dire qu’ils sont désormais interdits, que ce n’est plus un problème, mais dans les faits, il y a encore de nombreux magasins qui écoulent leurs stocks et notamment les petits magasins de quartier. Prévoyez toujours un tote bag et refusez les sacs à usage unique qu’on vous propose. Dans les grandes surfaces, les fruits et légumes sont désormais proposés dans des sacs faits à base de maïs, mais attention, ce n’est pas la panacée. Leur production demande une énorme consommation énergétique, et en plus, une grande partie de ceux ci contiennent une infime quantité de plastique qui fait que certes ils se décomposeront, mais ils diffuseront un peu de plastique dans la nature. De plus, ils ne décomposent que dans un circuit adapté, et si vous les jetez dans les poubelles non recyclables classiques, il y a fort à parier que dans 10 ans, il ne seront toujours pas dégradés.
 
Photo zeevveez @Flickr

Achetez des fruits et légumes sans emballages

Entre es produits à acheter au poids et ceux qui sont déjà dans un emballage plastique et donc pré-pesés, par 500 g, 1 kg… privilégiez au maximum ceux au poids. Non seulement cela vous permettra d’utiliser moins d’emballage mais aussi d’acheter la juste quantité de fruits ou légumes qu’il vous fait. Pour mettre vos fruit et légumes, certaine enseignes proposent des sacs en papier, d’autres des sacs en plastique compostable (à base de fécule), d’autres encore vous autorisent à prendre  vos propres contenants, c’est encore le mieux. Si vous êtes obligés de prendre des sacs, sous réserve de ne pas les abîmer, vous pourrez les ramener la fois suivante et les utiliser plusieurs fois. Il est parfois sidérant de voir comment certaines enseigne suremballent leurs fruits et légumes, par exemple, ils mettent un seul avocat dans une barquette avec un autocollant « mûr à point « , ou deux bananes dans une barquette, ça ne sert à rien et en évitant de les acheter, les enseignes finiront peut être par se décider à arrêter de le faire. Malheureusement, quand on veut bien manger, la majorité des enseignes suremballent précisément les produits bio! La solution est alors d’aller acheter vos fruits et légumes bio chez le primeur, le fermier local ou en boutique bio, qui eux ne pratiquent pas le suremballage.


Photo Euro Slice @Flickr

Prévoyez vos accessoires pour le bureau

En une année, sans s’en rendre compte, ce sont des dizaines de gobelets et de couverts en plastique que l’on utilise au travail. On peut éviter tout cela très facilement en amenant de vieux couverts de chez soi au bureau!   Ajoutez à cela une gourde, un verre et une serviette en tissu, et vous êtes prêts. Il vous suffit de les laver chez vous le soir si vous n’avez pas tout le nécessaire pour le faire directement sur votre lieu de travail. Personnellement je remplis chaque matin ma gourde, en même temps que je prépare mon plat à réchauffer au bureau. J’ajoute la vaisselle nécessaire si je sais qu’il va me manquer quelque chose. 


Photo Thejas Panarkandy @Flickr

Évitez les plats cuisinés

Les plats cuisinés sont généralement emballés dans du plastique, ou tout au moins couvert d’un opercule en plastique. Il y a en plus un suremballage carton qui n’apporte rien. Si on ajoute que ces plats ne contiennent pas grand chose de bon pour vous, il y a tout à gagner à diminuer leur consommation.

Achetez moins de surgelés

La surgélation a de nombreux avantages et notamment celui de permettre d’avoir d’avancer des fruits et légumes sains prêts à cuisiner. Lorsqu’on a peu de temps, c’est une bonne façon de réussir à manger de façon équilibrée, mais malheureusement, ils sont la plupart du temps emballés du plastique. Privilégiez donc ceux qui sont emballés dans du carton, ou réalisez vous-mêmes vos surgelés à partir de fruits et légumes frais. Vous pouvez par exemple émincer une belle quantité d’oignons ou de poivrons d’avance, ou couper du chou-fleur en bouquets et le conserver pour un futur gratin. Cela vous coûtera moins cher, ce qui ne gâche rien!
 

Photo Mitch Kasanami @Flickr
 

Tourte au chou romanesco et morbier

Que prévoyez-vous pour le repas de nouvel an? Et pourquoi pas une tourte? Alors d’accord, si vous vous imaginez une soirée glam’ et paillettes à danser jusqu’au lever du soleil, ce n’est sans doute pas le bon plan d’aller se lester le ventre avec une part de tourte au chou. Mais si comme moi, vous préférez les soirées un peu plus cocooning à profiter d’un bon repas entre amis sans se mettre la pression pour rester éveillés jusqu’aux douze coups de minuit, cette tourte est faite pour vous! Oui parce qu’après en avoir mangé une bonne part, accompagnée de toasts de tarama végétal ou d’une panna cotta aux marrons glacés, vous risquez de partir directement au pays des songes, et de vous réveiller le 1er janvier!
 
 
Pour réaliser cette tourte, j’ai utilisé deux pâtes brisées. Maison ou du commerce, c’est vous qui voyez, évidemment c’est meilleur maison, mais plus rapide tout fait! Ce n’est pas nouvel an tous les jours alors l’effort peut se justifier, mais c’est aussi un repas où l’on a souvent plein de choses à faire, alors économiser 20 minutes sur le planning, ça peut rendre service!
 
 
Dans cette tourte, j’ai mis du chou romanesco, dont j’adore les jolis bouquets au motif fractal, oui oui, j’ai réussi à caser ce mot savant sur ce blog, hihi! S’il y a un blanc pendant votre repas, vous pourrez toujours expliquer cette histoire de motif fractal à vos invités pour relancer la conservation!
 
  
 
Tourte au chou romanesco et morbier

Tourte au chou romanesco et morbier

Ingrédients

  • 1 chou romasnesco  (+-500 g)
  • 200 g de morbier
  • 1 gros oignon rouge
  • 2 gousses d'ail
  • 75 g de gruyère râpé
  • 17 cl de vin blanc
  • 3 c. à s. bombées de crème fraîche
  • 500 g de pommes de terre
  • 200 g de champignons de paris
  • 1 c. à c. de thym
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. de cerfeuil
  • 2 c. à s. d'huile olive
  • 2 pâtes brisées
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 pincée de curcuma et de paprika

Instructions

  1. Épluchez le romanesco, coupez-le en morceaux grossiers et faites-le cuire à l'eau environ 20 minutes jusqu'à ce qu'il soit cuit. Laissez refroidir.
  2. Coupez les pommes de terre, faites-les cuire en dés, départ eau froide.
  3. Coupez le morbier en tranches, réservez.
  4. Coupez les champignons en tranches, réservez.
  5. Émincez l'oignon et faites-le revenir à la poêle 3 minutes avec 2 c. à  s. d'huile olive. Ajoutez les champignons en tranches, laissez revenir 5 minutes pour leur permettre de rendre leur jus, puis ajoutez l'ail, puis 10 cl de vin blanc et les épices, faites revenir environ 15 minutes en remuant jusqu'à ce que l'ensemble n'ait plus trop de liquide.
  6. Dans un plat, mélangez le chou romanesco avec le gruyère râpé, les pommes de terre en dés, la crème fraîche, du sel, du poivre, le mélange de champignons.
  7. Préchauffez le four à 180°C.
  8. Étalez la première pâte dans un moule à gâteaux à bords hauts, et tartinez-le de moutarde. Déposez le mélange chou-champignons dans la tourte, couvrez de tranches de morbier, refermez avec la deuxième pâte en scellant bien les bords.
  9. Dans un petit ramequin, mélangez l'huile d’olive, le paprika et le curcuma. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez le dessus de la tourte avec ce mélange.
  10. Mettez au four pour 50 minutes environ. La pâte doit être parfaitement cuite et l’intérieur fumant.
  11. Servez immédiatement.

Joyeuses fêtes!

Aujourd’hui, pas de recettes, mais je suis là simplement pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année! J’espère que vous avez passé une belle année 2019, mais quoi qu’il en soit l’essentiel est de regarder ce qui arrive et de se dire que 2020 sera extra!

Profitez bien de votre famille, de vos amis ou de qui vous voulez en cette période fêtes, et faites-vous plaisir! On se retrouve très bientôt pour de nouvelles recettes!

 

Photo Nathalie @Flickr

Parmentier de canard, courge butternut, marrons, et cranberries

Avis aux retardataires, voici peut être l’idée qu’il vous faut pour votre repas de Noël! Je vous propose aujourd’hui un parmentier très rapide à réaliser, puisqu’il se fait avec des cuisses de canard confites, que l’on achète déjà cuites en boite de conserve. En gros, vous n’avez qu’à cuire et éplucher vos légumes, réaliser une bonne purée, assembler, passer au four… Et le tour est joué!
 
 
Ajoutez à cela que les hachis parmentier présentent l’avantage de pouvoir être assemblés en avance et passés au four à la dernière minute, cela en fait un plat ultra pratique pour les soirs où l’on reçoit!
 
 
Pour le côté festif, j’ai intégré dans ce gratin des marrons et des cranberries. Elles apportent de la saveur et aussi un peu de fun et de magie de Noël au plat. La courge, le lait, la crème et le beurre apportent quand à elles beaucoup de douceur (et de calories) à la purée, c’est un vrai petit régal!
 
 
 
Parmentier de canard, courge butternut, marrons, et cranberries

Portions : Pour 6 personnes

Parmentier de canard, courge butternut, marrons, et cranberries

Ingrédients

  • 4/5 cuisses de confit de canard (+-700 g)
  • 700 g de pommes de terre
  • 200 g de courge butternut
  • 100 g de marrons
  • 5 cl de lait
  • 10 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de beurre
  • 2 grosses échalotes ciselées
  • 30 g de cranberries sèches hachées
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Rincez les cuisses de canard sous l'eau chaude afin d'enlever la majorité de la graisse. Réservez 2 cuillers à soupe de graisse.
  2. Faîtes fondre les 2 cuillers à soupe de graisse dans une poêle à feu doux. Ajoutez les échalotes émincées, une pincée de sel et faîtes cuire en remuant régulièrement pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’elles aient une belle couleur caramélisée.
  3. Remuez assez souvent pour que les échalotes ne brûlent pas, mais laissez les quand même bien caraméliser. Pendant que les échalotes cuisent, mettez les les pommes de terre dans une casserole remplie d’eau. Dans une deuxième casserole, mettez la courge à cuire également.
  4. Salez généreusement l’eau, portez à ébullition et faites cuire jusqu’à ce que la courge et les pommes de terre soient tendres.
  5. Égouttez la courge et les pommes de terre, laissez les un peu refroidir jusqu’à ce que vous puissiez les manipuler sans vous brûler puis épluchez-les. Écrasez ensuite avec les marrons et les cranberries à l’aide d’un écrase-purée manuel.
  6. Ajoutez la crème puis assaisonnez avec le sel et le poivre. Réservez.
  7. Retirez la peau et les os des cuisses de canard puis émiettez rapidement la chair à la fourchette.
  8. Déposez le canard effiloché dans votre plat à four ou vos ramequins, et parsemez d'échalotes ciselées. Poivrez.
  9. Préchauffez le four à 200° C.
  10. Recouvrez le contenu du plat de la purée de patates douces et pommes de terre et saupoudrez généreusement de chapelure et de quelques cranberries.
  11. Enfournez pour 20 à 25 minutes. Servez bien chaud.

Mes pains de fête

Pour les fêtes, quoi de mieux qu’un bon pain maison? Je vous propose ici ma sélection de pains faciles à faire pour accompagner vos entrées, plats, ou encore pour le petit-déjeuner du 25. Régalez-vous et surtout, passez de bonnes fêtes!

Apéro

Baguette à l’ail

baguette-ail

Baguette au saucisson et vin rouge

baguette-saucisson-vin-rouge

Pain chasseur

Pour le foie gras

Pain au muesli

Pour accompagner le plat

Pain au cidre

Pour le fromage

Mini baguettes à la châtaigne

Pour le lendemain

Baguettes viennoises aux pépites de chocolat

 

 

Noël aux accents british

Après le menu de Noël forêt enchantée, je vous propose une autre idée pour cette année : un noël aux saveurs british. J’adore le côté traditionnel et un poil désuet des recettes anglaises, et je trouve que leur cuisine se prête tout à fait à un repas de famille. 

Apéro

Soupe de pois cassés en verrine

soupe-pois-casses-vieux-lille

Pigs in blanket

pigs-in-blanket-3

Plat

Cottage pie

cottage-pie

Cheese onion pie

Accompagnement

Purée de petits pois, scones aux pommes de terre et sauce pistache

Dessert

Parfait aux cerises

Queen of puddings

queen-of-pudding-3

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!
Menu Title