Tarte à la patate douce marshmallows

Aujourd’hui on va parler d’une bizarrerie américaine, la tarte aux marshmallows! Je vous épargne le « pire », car les américains mettent aussi des marshmallows sur leurs gratins salés… On aime ou on n’aime pas! 
 
 
Ici, il s’agit d’une tarte à la patate douce servie en dessert. De la patate douce et des marshmallows dans une tarte, il faut s’accrocher, c’est clair… Mais si on passe outre les à priori, c’est quand même super bon!
 
J’avoue avoir été agréablement surprise par ce dessert, et je dirais même qu’il n’a pas fait long feu. La saveur des épices, la texture moelleuse et fondante apportée par la patate douce et le petit côté régressif des marshmallows m’ont fait fondre!
 
Alors, tenterez-vous l’expérience?
 
 
 
Tarte à la patate douce marshmallows

Tarte à la patate douce marshmallows

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 400 g de dés de patates douces
  • 20 cl de crème de coco
  • 100 g de sucre de canne complet
  • 2 c. à s. de fécule de maïs
  • 1 c. à s. de sucre vanillé
  • 1/4 c. à c. de gingembre
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • les zestes d'une clémentine
  • 50 g de marshmallows

Instructions

  1. Faites cuire les dés de patates douces à l'eau 20 minutes environ. Égouttez-les et réservez-les.
  2. Tapissez un moule à tarte avec la pâte et placez au réfrigérateur.
  3. Transférez la chair des patates douces et dans un robot, ajoutez la crème de noix de coco, le sucre, la fécule de maïs, le sucre vanille, le gingembre, la noix de muscade, la cannelle et le sel, les zestes de clémentine. Mixez jusqu'à ce que le mélange soit lisse.
  4. Versez la garniture dans un moule à tarte et cuire au four préchauffé à 175°C pendant 40 minutes.
  5. Déposez les marshmallows et remettez au four 2 à 3 minutes en mode grill  en surveillant pour éviter que cela ne brûle.

Chaussons au boudin, chou rouge et pomme

Je vous ai déjà parlé de mes aventures avec le boudin noir ici… Bien que détestant cette spécialité, j’ai hérité d’un grand stock de boudins noirs et chez moi, si une chose est exclue, c’est le gaspillage! Alors j’ai congelé tout ce que je pouvais, et je les sors à chaque fois que je reçois des gens qui aiment ça. je leur réalise alors  des petites recettes apéro pour écouler mes stocks !

 

Comme les fois précédentes, je n’ai donc pas goûté cette recette en la réalisant, j’en suis incapable, mais mes invités m’ont confirmé qu’elle était délicieuse.

Si vous cherchez d’autres façons de cuisiner du boudin noir, essayez  aussi ces croustillants de boudin noir!

 

Cette recette vous donnera 24 mini chaussons pratiques à manger avec les doigts. Pour servir en plat, vous pouvez aussi en réaliser de plus grands à manger à la fourchette, et les accompagner d’une salade.

Ce n’est pas la dernière recette que je vous propose à base de boudin car il m’en reste encore… Ce stock est interminable! Affaire à suivre!

  

Chaussons au boudin, chou rouge et pomme

Portions : Pour 24 mini chaussons

Chaussons au boudin, chou rouge et pomme

Ingrédients

  • 2 pâtes brisées
  • 125 g de chou rouge râpé
  • 1 boudin noir
  • 1/2 pomme en dés
  • 1 oignon rouge
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à c. de cumin + 1 pincée
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 c. à s. de moutarde
  • Eau

Instructions

  1. Faites blanchir 5 minutes le chou râpé finement dans l'eau bouillante avec le cumin.
  2. Faites-le revenir ensuite 10 minutes à la poêle avec l'oignon émincé, puis ajoutez la pomme, le boudin noir émietté, 1 c. à s. de vinaigre de cidre, 1 gousse d'ail, un peu de cumin supplémentaire, du sel, du poivre.
  3. Laissez tiédir ce mélange.
  4. Pendant ce temps découpez des petits ronds de pâte et tartinez-les de moutarde.
  5. Mettez au four à 200°C pendant 30 minutes.

Spécialité des Etats-Unis (Midwest) : Pudding aux kakis

C’est la saison des kakis! Je ne crois pas vous avoir déjà parlé de mon amour (relativement récent) pour le kaki. En fait, j’avais déjà remarqué ce fruit, mais je n’en avais jamais goûté et je ne m’en portais pas plus mal. N’étant à l’époque pas une folle de fruits en général, je n’avais pas une curiosité dingue sur la question. Et puis un jour, après un repas un peu lourd pris en commun avec d’autres personnes, j’entends quelqu’un qui s’exclame de joie car il a repéré des kakis dans le panier de fruits. Je lui demande alors si c’est si bon que ça pour qu’il soit si heureux? Il me répond que je dois absolument goûter immédiatement ce fruit! Il l’avait lui-même connu par sa femme iranienne et en était devenu fan. Dans sa belle-famille, tout le monde consommait de grandes quantités de kakis dès que c’était la saison. 
 
Il m’a donc appris comment manger ce fruit : en voyant sa forme, je ne savais même pas comment le couper, l’éplucher… Il m’a aussi montré comment reconnaître un kaki bien mûr, c’est à dire, très mou sous la peau.
 
J’ai donc goûté ce mystérieux fruit et… j’ai été transcendée! Ce fruit est tout simplement magique, et s’est placé immédiatement en tête de mes fruits favoris! Il a une texture incroyable, et un parfum si doux et sucré, que c’est un pur bonheur!
 
Après ce jour, j’ai cherché sans relâche des kakis dans mon supermarché mais je n’en trouvais jamais, jusqu’au jour où je suis tombée sur un méga lot, une boite d’une dizaine de kakis! Ça ne me faisait pas peur, et je me suis dit que j’allais au passage convertir mon homme et ma fille à ce fruit délicieux!
 
Une fois chez moi, j’ai constaté que les kakis étaient tout durs. Je me suis donc décidée à les laisser mûrir, mais après plusieurs jours, j’ai réalisé qu’ils ne ramollissaient pas du tout! J’ai donc enquêté sur internet et découvert deux choses. 
 
 
La première, c’est qu’il existerait deux types de kaki, le kaki dur et le kaki persimmon (ce qui veut dire la même chose hein! Persimmon est le mot anglais pour « kaki »), qui se mange mou… Le kaki dur n’est pas voué à ramollir, mais plutôt à être croqué comme une pomme. C’est ce que j’ai donc fait, et en effet, ce kaki était tout à fait mûr et sucré, bien que pas mou.
 
Deuxième chose, même si on a un kaki qui n’est pas destiné à devenir mou, on peut forcer les choses… En le congelant! Oui oui! vous mettez votre kaki dur au congélateur une nuit, vous le laissez dégeler à température ambiante, et hop, vous obtenez un kaki mou tout à fait délicieux!
 
Bref, voilà, je vous ai dit tout ce que je savais sur ce fruit, et bien sûr, après avoir découvert à quel point il était bon, je voulais absolument le cuisiner!
 
Ce pudding au four légèrement épicé est un dessert traditionnel d’automne et d’hiver dans le Midwest et le sud des Etats-Unis. 
 
Cette recette se fait avec des kakis mous et bien mûrs. Vous pouvez aussi utiliser la technique du congélateur, le but étant d’avoir des kakis avec une texture pâteuse dans cette recette.
 
 
Ce pudding est  très humide, comme doit l’être un bon pudding. Cela est dû au fait que l’on met le kaki dans la pâte à gâteau, un peu comme on le fait dans le carrot cake. Le dessert obtenu est sucré et pâteux, la pâte gonfle au four et une fois refroidie un peu, elle retombe et la texture ressemble à celle de la tarte à la citrouille.
 
Ce pudding de kaki va devenir un classique de ma cuisine, car je l’ai littéralement adoré! Mais je suis aussi impatiente de voir quels autres délices parfumés au kaki je pourrais essayer! 
 
P.S. : Si vous aimez le pudding, dans un registre totalement différent, découvrez mon banana pudding!
 
 
 
Spécialité des Etats-Unis (Midwest) : Pudding aux kakis

Spécialité des Etats-Unis (Midwest) : Pudding aux kakis

Ingrédients

  • 600 g de kaki (pesés entiers, soit 3)
  • 80 g de beurre fondu 
  • 2 gros œufs
  • 100 g  de sucre roux 
  • 150 g de farine 
  • 1 c. à c. de cannelle moulue
  • 50 g d'amandes effilées ( dont une pincée à réserver pour décorer)
  • 15 cl de lait ou lait végétal
  • 2 c. à c. de levure
  • 1 c. à c. d'extrait de vanille
  • ½ c. à c. de sel

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C et graissez un moule.
  2. Coupez vos kakis en deux et prélevez la chair avec une cuiller.
  3. À l'aide d'un mixeur, mixez la pulpe de kaki. 
  4. Mélangez ensemble la farine, la poudre à pâte, le sel et la cannelle dans un grand bol. Réservez.
  5. Dans un bol moyen, mélangez ensemble la pulpe de fruit, le beurre, les œufs, les sucres et la vanille. Ajoutez le lait. Ajoutez lentement ce mélange aux ingrédients secs et mélangez jusqu'à ce que tout soit bien homogène. 
  6. Incorporez délicatement les amandes.
  7. Répartissez ce mélange dans un plat allant au four, saupoudrez les amandes restantes et faites cuire au four pendant 35 à 45 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré dans le centre en ressorte sans morceaux, mais mouillé, car le gâteau doit encore être très humide.

Blancs de poulet au four au parmesan

Besoin d’une recette ultra rapide, saine et parfumée? J’ai ce qu’il vous faut! Cette recette ne demande que quelques ingrédients, mais elle est ultra parfumée et vous permettra de composer un repas complet, accompagnée de pâtes ou de ou de riz par exemple.
 
 
J’ai imaginé cette recette pour un repas de Thanksgiving. On y sert traditionnellement de la dinde, mais quand on a une famille peu nombreuse, cela n’est pas envisageable, d’où mon idée de faire un plat de volaille avec des portions normales. J’ai utilisé du poulet parce que je trouve cela plus moelleux, mais des blancs de dinde conviendront également.
 
Si vous voulez organiser un repas de Thanksgiving, vous pourrez accompagner ce plat de purée de patates douces et de fagots de haricots verts.
 
 
C’est une recette qui rappelle un peu l’été entre le parmesan et la sauge, alors si vous préférez la réaliser durant les beaux jours, vous pourrez l’accompagner d’un peu de ratatouille et vous régaler!
 
  
 
 
Blancs de poulet au parmesan

Portions : Pour 2 personnes

Blancs de poulet au parmesan

Ingrédients

  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1/2 gousse d'ail émincée
  • 50 g de chapelure
  • 30 g de parmesan râpé
  • 1/2 c. à c. de sauge séchée
  • 2 blancs de poulet
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Préchauffez le four à 175°C. Graissez légèrement un plat de cuisson.
  2. Dans un bol, mélangez l'huile d'olive et l'ail. Faites dorer l'ail mélangé à l'huile à la poêle et faites refroidir.
  3. Dans un autre bol, mélangez la chapelure, le parmesan, le basilic et le poivre.
  4. Trempez chaque morceau de poitrine de poulet dans le mélange d'huile et d'ail, puis dans le mélange de chapelure.
  5. Disposez les poitrines de poulet enrobées dans le plat de cuisson, et couvrez le tout avec le mélange de chapelure restant.
  6. Faites cuire au four 30 minutes dans le four préchauffé, ou jusqu'à ce que le poulet ne soit plus rose.
 
 
 

Cookies au chocolat et granola

Qui veut un bon cookie tout chaud juste sorti du four? J’ai déjà posté un grand nombre de recettes de cookies, mais je finis toujours par en trouver de nouveaux à tester. Un nouveau parfum, une recette avec plus ou moins de noisettes, du chocolat blanc ou au lait… Il y a toujours une bonne excuse pour expérimenter et en profiter pour se régaler!
 
 
Aujourd’hui, c’est une recette au granola que je vous propose de tester. J’adore le granola, aussi je ne rate jamais une occasion d’en acheter ou d’en réaliser maison. Mais ensuite, il m’arrive de ne pas le finir car je ne petit-déjeune pas régulièrement. Vous allez vous demander pourquoi j’en achète du coup, et vous aurez raison! Je ne suis pas à une contradiction près.
 
 
Aussi je l’utilise autrement, par exemple saupoudré sur un bol de fromage blanc, ou comme ici, dans des cookies! Le granola apporte une touche de céréales croquantes à ces biscuits, c’est un délice.
 
La recette vous fera un beau volume de cookies, je dirais une petite trentaine environ. Si vous n’êtes pas nombreux à la maison, divisez les quantités par deux ou vous risquez d’en avoir pour un régiment!
 
  
 
Cookies au chocolat et granola

Portions : Pour 24 à 30 biscuits

Cookies au chocolat et granola

Ingrédients

  • 225 g de farine
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 c. à c. de sel
  • 225 g de beurre doux à température ambiante
  • 180 g de sucre granulé
  • 100 g de cassonade
  • 1 œuf
  • 1 c. à c. d'extrait de vanille
  • 200 g de granola
  • 60 g de noix de pécan hachées

Instructions

  1. Incorporez la farine, la levure, le bicarbonate de soude et le sel dans un bol moyen.
  2. Dans un autre bol, battez le beurre et les sucres. Continuez à battre jusqu'à obtenir une consistance légère et mousseuse.
  3. Ajoutez l’œuf et la vanille et mélangez.
  4. Ajoutez le mélange de farine et mélangez.
  5. Ajoutez le granola et les noix, et mélangez jusqu'à ce qu'ils soient bien incorporés.
  6. Formez des boules de la taille de balles de ping pong.
  7. Placez les biscuits sur les plaques à pâtisserie, en les espaçant un peu.
  8. Réfrigérez la plaque au moins une heure avant la cuisson.
  9. Préchauffez le four à 180°C.
  10. Couvrez 2 grandes plaques à pâtisserie de papier sulfurisé ou d'une feuille d'aluminium.
  11. Faites cuire au four une plaque à la fois jusqu'à ce que les biscuits soient dorés, soit 8 à 12 minutes.
  12. Laissez refroidir complètement avant de décoller délicatement les cookies de la grille.
 
Source d’inspiration :
http://food52.com/blog/4664-magical-marvelous-cookies

Que faire avec du caramel au beurre salé?

Avis aux gourmands, aujourd’hui on parle caramel au beurre salé! Quand je pars en vacances en Bretagne et que je vois cette petite merveille à l’état pur dans les petites épiceries artisanales, je ne peux pas m’empêcher d’en ramener un (ou plusieurs ) pots pour me régaler à la maison.
 
Il m’arrive aussi de me lancer dans sa réalisation maison… Mais ensuite, je me demande parfois ce que je vais en faire. Je ne me vois pas tout manger à la cuiller ( bien que j’en sois capable, il faut « savoir raison garder » comme dirait Aristote, à moins que ce ne soit de maître Yoda… Hihi), alors il me faut des idées pour l’utiliser et varier les plaisirs.
 
Si comme moi vous avez parfois un pot complet ou entamé de caramel au beurre salé qui dort chez vous, voici quelques idées pour l’utiliser.
 
Et vous, vous utilisez comment votre caramel au beurre salé?

 

Sur des crêpes, gaufres 

Dans un tiramisu

tiramisu-caramel-beurre-sale-2

 

Dans un crumble

crumble-pomme-beurre-sale-3

Dans un gâteau pommes caramel

Dans des crèmes vanille caramel

Dans des muffins

cupcake-caramel-beurre-sale5

Dans un poke cake

caramel-poke-cake

Dans un dutch baby

dutc-baby-pomme-caramel-2

 

Boulettes au four avec cœur de fromage

Aujourd’hui, je vous propose une recette de boulettes que j’ai réalisée pour un repas où je recevais plusieurs enfants à manger.

 

J’ai toujours une crainte quand je reçois des enfants, car même s’ils ne sont pas forcément difficiles, ils ont tous leurs petites lubies que seuls leur parents maîtrisent : « surtout pas d’oignons« , « il aime les tomates mais seulement crues et pas coupées en dés mais en lanières« , « le poivron il le détecte même mixé et mélangé« … J’exagère, mais c’est un peu ça! Ma fille par exemple adore les légumes mais seulement à condition qu’ils soient servis à côté du féculent, pas mélangés.

 

Ma hantise est donc que des enfants refusent catégoriquement mon plat parce que j’aurais commis par hasard l’impair qui les rebute en bloc. Pour autant, je n’ai pas envie de leur faire de simples coquillettes nature avec une tranche de jambon. Cette fois-ci, j’ai donc décidé de tenter une recette de boulettes de viande maison. Qui n’aime pas les boulettes? Personne hein?

Je pense que j’ai été bien inspirée avec ce choix. Ces boulettes sont fourrées au cœur avec un peu de fromage fondu et, je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, elles ont plu à tous les enfants que je recevais sans exception : un succès donc!

 

Boulettes au four avec cœur de fromage

Portions : Pour 8 personnes

Boulettes au four avec cœur de fromage

Ingrédients

  • 500 g de bœuf haché
  • 500 g de mélange veau /porc haché
  • 6 tranches de fromage à raclette
  • 100 g de mie de pain
  • 15 cl de lait
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 2 c. à c. de piment doux séché
  • 1 c. à s. de cumin
  • 2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. de coriandre séchée
  • 1 oignon
    Pour la sauce tomate
  • 1 boite de pulpe de tomates
  • 80 g de poivrons émincés
  • 15 g de céleri haché
  • 50 g de carottes
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 bouillon cube de légumes
  • 1 gousse d'ail
  • 1 oignon
  • 12 cl d’eau
  • 30 g de lard
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites tremper la mie de pain dans le lait.
  2. Commencez par les boulettes de viande : mélangez la viande hachée, l’ail, la mie de pain essorée de son lait, les épices.
  3. Formez des boulettes moyennes en mettant un dé de fromage au coeur lorsque vous les modelez.
  4. Dans un moule allant au four, mettez un peu d’huile.
  5. Coupez l’oignon et les poivrons en lanières, coupez finement les carottes et le fenouil.
  6. Faites pré-cuire les carottes et le poivron dans de l'eau bouillante 5 minutes environ. Dans un grand bol, mélangez la sauce tomate, l'oignon, le poivron, le fenouil, la carotte, l'eau, l’ail écrasé, le lard émincé finement, le sucre, le sel et le poivre noir.
  7. Versez cette sauce sur les boulettes de viande.
  8. Faites cuire au four préchauffé à 180° C, pendant 20 à 30 minutes,  en remettant de l’eau à mi-cuisson si besoin.

Paupiettes à la moutarde

Qui aime les paupiettes par ici? J’ai longtemps détesté cette spécialité, car j’avais en tête un truc un peu mou au goût de pâtée pour chat que l’on me servait à la cantine quand j’étais jeune…
 
 
Mais un jour, mon homme m’a proposé de m’en réaliser maison, et là j’ai compris que cela pouvait être bien meilleur que je ne le pensais! Voici donc une recette qu’il a mitonnée et composée après pas mal de recherches sur internet, et avec laquelle je me suis clairement régalée! Comme quoi, avoir un homme qui aime cuisiner ça a du bon!
 
 
Pour réussir cette recette, il vous faudra des filets de dinde bien plats : ainsi ils cuiront uniformément. Pour la farce, un mélange veau/porc est parfait, mais vous pouvez faire avec le mélange de votre choix.
 
  
 
 
Paupiettes à la moutarde

Portions : Pour 2 paupiettes

Paupiettes à la moutarde

Ingrédients

    Pour la farce
  • 100 g de veau haché
  • 100 g de porc haché
  • 4 gousses d'ail hachées finement
  • 1 grosse échalote
  • 1 c. à s. de persil frais
    Pour l'assemblage et le service
  • 2 filets de dinde bien fins et plats
  • 2 tranches de jambon serrano
  • 200 g de riz
    Pour la sauce
  • 1 oignon
  • 4 gousses d'ail
  • 1 poignée de champignons de paris émincés
  • 1 c. à s. fond de veau
  • 10 cl de vin blanc
  • 10 cl d'eau
  • 3 . à s. de crème épaisse bombées
  • 2 c. à s. de moutarde à l'ancienne
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 c. à c. de paprika

Instructions

  1. Émincez l'oignon et les 4 gousses d'ail, réservez.
  2. Mélangez les ingrédients de la farce.
  3. Étalez le jambon sur la dinde puis ajoutez une boule de farce.
  4. Fermez la viande autour de la farce avec une ficelle.
  5. Dans 2 cuillers à soupe d'huile olive, faites revenir à feu vif de tous les côtés.
  6. Baissez le feu, ajoutez l'oignon et les 4 gousses d'ail, remettez un peu d'huile si besoin.
  7. Une fois l'oignon doré, ajoutez 1 c. à s. de fond de veau.
  8. Ajoutez les 10 cl de vin blanc.
  9. Ajoutez enfin 10 cl d'eau, baissez sur feu très doux, couvrez et laissez cuire 15 minutes.
  10. Pendant ce temps, faites cuire le riz.
  11. Quand c'est prêt, ajouter 3 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse, 2 cuillers à soupe de moutarde, salez, poivrez, ajoutez le paprika et le persil, mélangez et servez.
 

Spécialité d’Indonésie : soupe soto

Connaissez-vous la cuisine indonésienne? Moi pas spécialement jusqu’à maintenant je dois dire, et bien que je rêve de visiter ce pays, je me suis dit que d’ici à ce que ce rêve se réalise, je pouvais tester cela à la maison.

 

J’ai donc décidé de me lancer dans une soupe soto, le plat indonésien de base que l’on trouve à chaque coin de rue en Indonésie. Ce bouillon est à la base de nombreux plats comme le Soto Mie, le Soto Tangkar et le Bubur Ayam.

Cette base permet de préparer la soupe soto, qui est souvent servie avec des nouilles, des légumes… Elle sert dans de nombreuses recettes indonésiennes, en ce qui me concerne j’ai simplement servi ce bouillon avec des pommes de terre pour en faire un plat complet. Si vous voulez l’utiliser pour une autre recette, ne mettez pas les pommes de terre et utilisez le bouillon obtenu dans votre recette.

Les noix de kemiri sont des noix assez dures et qui ressemblent visuellement aux noix de macadamia. Ces noix ont une légère toxicité à cru et sont donc toujours à consommer cuites, comme ici.Elles sont dures à trouver mais typiques de cette recette, si vous n’en trouvez pas, les noix de macadamia feront sans doute l’affaire mais ça ne sera pas exactement pareil. 

 

Spécialité d'Indonésie : soupe soto

Spécialité d'Indonésie : soupe soto

Ingrédients

  • 5 noix de kemiri
  • 4 oignons rouges moyens
  • 1 tige de citronnelle
  • 5 cm de galanga frais
  • 4 feuilles de laurier
  • 4 feuilles de keffir
  • 2 c. à s. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de poivre blanc moulu
  • 1 c. à c. de cumin moulu
  • 1,5 c. à s. de curcuma en poudre
  • 15 cl de bouillon de bœuf
  • 20 cl de crème de coco
  • 4 c. à s. d'huile
  • 500 g de pommes de terre nouvelles cuites et épluchées

Instructions

  1. Écrasez la tige de citronnelle et la racine galanga dans votre mortier et votre pilon pour en extraire les huiles aromatiques.
  2. Mettez vos noix de kemiri, le poivre blanc, la coriandre et le cumin avec l'oignon au mixeur.
  3. Mixez ce mélange jusqu'à ce que vous obteniez une consistance homogène.
  4. Faites frire cette pâte avec l'huile jusqu'à ce qu'elle soit aromatique et translucide.
  5. Ajoutez la citronnelle, le galanga et le laurier.
  6. Ensuite, froissez les feuilles de  keffir entre vos doigts et ajoutez-les dans votre poêle.
  7. Incorporez le mélange et laissez cuire pendant quelques minutes sur petit feu.
  8. Ajoutez le curcuma, salez.
  9. Ajoutez le bouillon de bœuf.
  10. Une fois que le bouillon commence à bouillir, ajoutez la crème de coco.
  11. Laissez le mélange mijoter pendant environ 5 à 10 minutes. Retirez la citronnelle, les feuilles de laurier et le galanga.
  12. Servez avec les pommes de terre déjà cuites et réchauffées.

Source d’inspiration :
https://snapguide.com/guides/make-an-indonesian-soto-soup/

Brownie aux oranges confites

Après les muffins chocolat orange, je vous propose aujourd’hui un brownie chocolat oranges! Je me suis d’ailleurs inspirée de la pâte réalisée pour les muffins pour décliner cette version très proche dans sa composition. C’est surtout le format qui change!
 
 
Comme je vous le disais, j’ai toujours des écorces d’oranges confites chez moi et cela me permet de créer des recettes super gourmandes, tout en ne coûtant pas un centime puisque je les réalise moi-même avec mes pelures d’oranges. Si vous voulez vous lancer, la méthode est ici.
 
 
Ce brownie est totalement végétal, car il ne contient ni œuf, ni lait, ni beurre, mais il n’en est pas moins extrêmement gourmand. Les amateurs du mariage chocolat-agrumes y trouveront leur compte! Chez nous, ce fut la régalade!
 
 
 
Brownie aux oranges confites

Brownie aux oranges confites

Ingrédients

  • 240 g d'huile de coco
  • 75 g de sucre brun complet
  • 225 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 300 g de chocolat en poudre sucré
  • 20 cl de crème de soja
  • 25 cl d'eau
  • 210 g de chocolat pâtissier
  • 140 g d'écorces d'oranges

Instructions

  1. Hachez grossièrement le chocolat pour former des morceaux assez gros. Réservez.
  2. Préchauffer le four à 180°C.
  3. Dans un saladier, mélangez le sucre et le beurre de coco.
  4. Ajoutez ensuite le yaourt de soja , et mélangez. Ajoutez l'eau et mélangez encore un peu.
  5. Ensuite versez la farine, la levure et le cacao, et mélangez sans insister à la spatule jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  6. Ajoutez 110 g de chocolat cassé en morceaux. Mélangez.
  7. Remplissez chaque empreinte du moule à muffins jusqu’à ½ cm du bord.
  8. Ajoutez enfin les 30 g de chocolat restant, en les saupoudrant au-dessus de chaque muffin.
  9. Enfournez durant 25 à 35 minutes environ. Vérifiez la cuisson en enfonçant la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche.
  10. Laissez refroidir puis démoulez sur une grille avant de vous régaler !
 

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!
Menu Title