Mes inspirations d’avril

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Les légumineuses

 
J’adore les légumineuses comme les lentilles, les haricots blancs, les haricots rouges, les pois cassés… Mais j’ai tendance à les oublier au quotidien! En ce moment j’ai décidé de les redécouvrir et je me régale entre les chilis, les baked beans, les dahls et autres spécialités nourrissantes et parfumées!
 

La cuisine du Moyen-Orient

 
Je suis fan de cuisine du monde et plus c’est dépaysant plus je me fais plaisir! Je redécouvre depuis quelques mois la cuisine du Moyen Orient, au travers notamment la cuisine du chef Ottolenghi, dont j’adore les recettes! Avec les beaux jours qui reviennent, je sens que je vais encore m’en donner à coeur joie!
 
 

L’index glycémique

J’ai lu plusieurs ouvrages sur l’index glycémique et l’alimentation qui en découle, qui consiste notamment à manger moins de produits industriels et raffinés et plus de produits bruts, complets, naturels et j’aimerais réussir à intégrer certains de ces principes dans mon alimentation quotidienne pour continuer à entretenir ma santé. 
 
 

Les champignons

J’adore les champignons et ces derniers temps je crois que j’en mange presque quotidiennement! Que ce soit en poêlée, en soupe, tranchés pour tremper dans un dip à l’apéro, je ne m’en lasse pas!
 

Coté beauté

J’ai réalisé un mélange à utiliser dans les lampes Berger pour parfumer mon intérieur, le résultat est sympa et je vous le partagerai prochainement. J’ai aussi réalisé un élixir à la rose pour la peau, si avec ca je ne rajeunis pas immédiatement, je ne comprends pas! Enfin, je m’amuse à réaliser des savons que je compte offrir à ma famille à Pâques ( même si cette année encore, nos ne ne le fêterons pas ensemble à la vraie date, à cause des restrictions sanitaires).
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Petites bouchées apéro au fromage, knacks et blancs d’oeufs

Il y a quelques temps, j’avais repéré une recette qui permettait d’écouler des blancs d’œufs sur le site Quelques grammes de gourmandise, un de mes blogs favoris. Quand je vois ce genre de recettes, j’ai tendance à les mettre de côté, parce que c’est super pratique quand on doit se débarrasser de blancs d’œufs.
 
 
 
Dans ce cas, il faut pouvoir cuisiner vite, avant que ceux-ci ne s’abîment. Il peut m’arriver de mettre ce genre de recette de côté et de les oublier, de ne les ressortir que des mois ou des années plus tard, voire de ne jamais les faire… Mais celle-ci exceptionnellement, je l’ai faite très vite.
 
Il faut dire qu’en ce moment nous mangeons beaucoup de brioches qui demandent des jaunes d’œufs, et je ne peux pas à chaque fois faire des financiers, bien que j’adore ça! J’étais donc bien contente de trouver une recette salée pour une fois.
 
 
Cette recette est tellement pratique, rapide et bonne, que je l’ai déjà réalisée plusieurs fois.
 
La recette d’origine contient du chorizo, mais comme je n’en mange pas, j’ai mis des knacks à la place. C’était très très bon. J’ai aussi essayé des variantes sans, et cela fonctionne très bien aussi. Enfin, j’ai essayé plusieurs fois avec des fromages différents (raclette, bleu et chèvre notamment), et c’était toujours une réussite. 
 
 
Je n’ai pas changé beaucoup la recette d’origine, mais j’ai un peu augmenté la quantité de fromage, je suis incorrigible à ce niveau là! Vous pouvez essayer de décliner ces bouchées avec du morbier, du  gorgonzola, du maroilles… 
 
Cette recette est très pratique à faire et vraiment rapide, puisqu’il ne faut même pas battre les blancs en neige. On mélange, on met dans des moules et on enfourne, c’est prêt! En plus, il faut une toute petite quantité de fromage, cela permet aussi d’écouler les restes à ce niveau.
 
Cette recette peut se préparer à l’avance puis se réchauffer au micro-ondes ou au four, mais elle est bien meilleure consommée le jour J, en sortant du four.
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Gâteau au pamplemousse et rosé

Vous connaissez le cocktail pamplemousse rosé, à base de vin rosé et de liqueur de pamplemousse, qui avait fait fureur il y a quelques années ? 

 

 

Eh bien, ce n’est pas la recette que je vous propose aujourd’hui, mais elle m’en a inspiré une autre. J’avais un rosé entamé au frigo et comme il avait déjà quelques jours, je n’avais plus envie de le boire tel quel. Je me suis rappelée d’un gâteau au vin rouge délicieux que j’avais réalisé il y a longtemps, et je me suis demandé si le rosé pourrait s’adapter en pâtisserie lui aussi. J’ai alors vu un pamplemousse qui traînait dans mon panier de fruits, et je me suis dit que si ça se mariait bien dans un verre, cela fonctionnerait peut-être aussi dans un plat à gâteau ! Qui ne tente rien n’a rien… 

 

J’ai donc associé rosé et pamplemousse dans ce délicieux gâteau. Le gâteau est une base assez classique où les liquides sont remplacés par du rosé et du jus de pamplemousse. J’ai mis des rondelles de pamplemousse confit sur le dessus du gâteau qui viennent compléter le tout. 

Au final, le rosé ne se devine pas vraiment, mais l’ensemble est parfumé et délicieux. Voilà une façon originale et agréable de finir les fonds de bouteille!

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Spécialité d’Italie : Farinata

Lorsque je me suis promenée cet été en Italie et particulièrement dans les rues de Gênes, j’ai été frappée par le nombre de vitrines de boulangerie et de restaurant qui propose et la farinata. Moi qui suis une fan de cuisine italienne, moi qui teste toutes les spécialités italiennes que je trouve, moi qui feuillette tous les livres de cuisine italienne que je vois, comment se faisait t-il que je n’aie jamais entendu parler de cette spécialité avant ? Nous ne sommes pas restées assez longtemps en Italie pour que je puisse goûter cette fameuse farinata, mais régulièrement elle se rappelait à moi… J’étais vraiment déçue à la fin du voyage de n’avoir pas pu la tenter!
 
 
 
Aussi, la première chose ou presque que j’ai faite en rentrant, fut de me noter cette idée afin de la reproduire plus tard. Lorsque j’ai regardé les ingrédients nécessaires, bonne surprise ! Il ne fallait aucun d’ingrédients compliqué à part la farine de pois chiches, que j’avais justement dans mes placards ! Je n’avais donc aucune excuse pour ne pas m’y mettre.
 
 
La farinata est très simple à réaliser, mais elle demande de s’y prendre un peu à l’avance car la farine doit tremper quelques heures. Il est recommandé d’écumer la mousse qui se forme à la surface de l’eau de trempage. Au début, j’ai vu des petites bulles juste après avoir mélangé, et je les ai donc enlevées, mais en réalité après une heure d’attente, il y a une sorte d’écume qui se forme et c’est plutôt celle-ci qu’il faut enlever !
 
 
La cuisson se passe très facilement au four, il faut juste avoir un plat adapté en format, d’environ 28 cm de diamètre. La farinata est délicieuse servie bien chaude, saupoudrée de poivre et d’un peu de fleur de sel, je l’ai adorée comme ça. Ensuite, on peut la réchauffer au micro-ondes, mais c’est quand même moins sympa. Je l’ai terminée à l’apéro coupée en dés, ça passait bien.
 
La prochaine fois, je testerai une version aromatisée, aux olives ou aux tomates séchées par exemple. 
Pour cette recette, utilisez une poêle en aluminium légère de 28 cm de diamètre environ.
Dans la recette j’indique d’enlever l’écume, qui se forme à la surface durant l’étape de trempage de la farine de pois chiches. Cela doit  éviter que la farinata ne s’assombrisse pendant la cuisson.
 
La farinata est excellente chaude et fumante, mais elle se conserve 3 jours au réfrigérateur. Vous pouvez alors la réchauffer au micro-ondes ou au four!
 
 
Source d’inspiration :
https://www.tavolartegusto.it/ricetta/farinata-di-ceci-la-ricetta-originale/

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Mayonnaise chimichurri

Connaissez-vous la sauce chimichurri ? C’est un condiment d’Amérique du Sud à base de piment, d’ail, et d’herbes vertes, ce qui donne la couleur de cette sauce. C’est un peu la cousine de l’aïoli je dirais!
 
 
Généralement, elle est utilisée pour accompagner des viandes grillées, en marinade. Aujourd’hui je vous propose de la détourner pour aromatiser une mayonnaise, qui sera parfaite pour vos barbecues et vos burgers par exemple.
 
 
Il n’y a rien de compliqué dans cette recette. Vous pouvez réaliser la sauce chimichurri vous-même, ou en utiliser une toute faite en pot si vous avez ça dans vos placards… Il arrive qu’elle soit vendue au rayon cuisine du monde de certains supermarchés. Dans le cas contraire, elle n’est pas du tout compliquée à réaliser maison et ne demande pas d’ingrédients introuvables, rassurez-vous.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Gratin de semoule au roquefort

J’adore la semoule, mais je trouve que c’est un ingrédient qu’il est difficile de décliner. Bien sûr, elle est parfaite dans le couscous, ou dans les tajines, mais à part ça, j’ai du mal à me renouveler…
 
 
 
La recette que je vous propose aujourd’hui est donc une tentative de changer un peu. Je dirais même que ça change beaucoup,  à vrai dire, je n’avais jamais pensé avant à préparer de la semoule sous forme de gratin… Et encore moins à l’associer avec du fromage bleu ! Ce n’est pas ce à quoi on pense au premier abord, mais il s’avère que c’est très bon, sinon je ne vous le partagerais pas !
 
 
Le gratin est bien parfumé grâce aux champignons et aux poireaux, c’est un plat d’hiver par excellence. Maintenant que j’ai testé, je n’attendrai pas longtemps avant de retenter l’expérience des gratins de semoule… Et vous ça vous tente ?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Sirop de réglisse

Aujourd’hui, c’est la journée officielle de la réglisse. Avez-vous entendu parler de cette journée ? Je suppose que non et pour cause, il y a vraiment des journées pour tout et n’importe quoi, et on ne va pas non plus sortir le drapeau ou tirer un feu d’artifice pour si peu ! 
 
Mais bon, c’est le prétexte pour moi pour vous proposer une recette que j’ai réalisée avec ces petits bonbons noirs. On aime ou on n’aime pas, et beaucoup d’enfants n’aiment pas trop sa saveur particulière, mais avec l’âge on peut développer un véritable amour pour ces saveurs.
 
 
 
Personnellement, la réglisse me rappelle la série Fringe, où le père du héros est un fan de réglisse et en mange à tout bout de champs. De mon enfance, je garde le souvenir des bâtons de “bois” que l’on grignotait et mâchouillait pendant des heures, et que j’achetais chez l’épicier du coin. Je ne sais pas si ça se trouve encore, mon épicière est à la retraite depuis bien longtemps en tout cas!
 
 
Ici, c’est une recette toute simple qui permet de donner une saveur de réglisse à vos boissons et cocktails que je vous propose. Il suffit de faire fondre des bonbons à la réglisse (type rouleaux) dans de l’eau, et vous obtenez ce sirop très parfumé en quelques minutes chrono. 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Purée d’amandes maison

J’adore la purée d’amandes, et j’en ai toujours dans mes placards. Par facilité, j’ai tendance à l’acheter toute faite, mais au final, comme toutes les purées d’oléagineux, c’est très facile à réaliser maison. Il suffit d’avoir des amandes à mixer et c’est parti!
 
 
 
En réalisant vos purées d’oléagineux maison, vous ferez sans doute de belles économies, car les amandes en vrac ne sont pas très couteuses, alors que la purée d’amandes vaut assez cher.
 
 
La torréfaction n’est pas indispensable, mais elle va renforcer le goût des amandes et ajouter une petite note grillée à l’ensemble, c’est encore meilleur!
 
 
L’huile n’est pas indispensable en théorie, puisqu’en mixant, on extrait l’huile qui est déjà contenue à l’intérieur des amandes. Simplement cela facilite le démarrage du mixage et aidera à obtenir une purée bien lisse, sachant que nos robots (ou en tout cas le mien!) sont un peu moins puissants que ceux utilisés par les industriels.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Fruit de saison : le pamplemousse

Photo liz west @Flickr

Le pamplemousse est un fruit que l’on aime ou que l’on déteste, avec son amertume caractéristique. On l’utilise notamment pour son jus, mais il existe plein d’autres manières de le consommer : tel quel, en gâteau, en salade de fruits, pour son écorce…. Aujourd’hui, je vous dis tout sur ce fruit gorgé de vitamines!

Comment choisir des pamplemousses?

Ils doivent avoir une peau brillante et sans défaut et être lourds pour leur taille, denses, ce qui indique qu’ils contiennent beaucoup de jus et que la chair n’est pas sèche. Si vous avez l’intention d’utiliser l’écorce dans votre recette, par exemple en zeste ou pour faire des écorces confites, choisissez un pamplemousse bio.


Photo liz west @Flickr

Quand les pamplemousses sont-ils de saison?

Les pamplemousses sont disponibles toute l’année, mais sont à leur apogée  en hiver (de décembre à avril).

Comment conserver des pamplemousses?

Les pamplemousses se conserveront à la température de la pièce pendant une semaine et au moins deux semaines au réfrigérateur. Dans ce cas, sortez-les en avance et attendez qu’ils reviennent à température ambiante avant de les manger.


Photo isox4 @Flickr

Comment préparer des pamplemousses?

Les pamplemousses et leurs zestes sont des arômes de choix, utilisables aussi bien dans les plats sucrés que salés. 
Le pamplemousse cru peut être utilisé dans les salades de fruits mais aussi dans les salades salées. Ils se marie notamment très bien avec le fromage de chèvre.
Utilisez-le également dans les smoothies, les marinades et les vinaigrettes. Le pamplemousse fera aussi merveille dans les gâteaux, que ce soit en y ajoutant des zestes ou en les imbibant d’un sirop réalisé à partir du jus. 
Vous pouvez aussi réaliser une eau infusée au pamplemousse en mettant quelques rondelles à tremper dans de l’eau fraîche. 


Photo dailyfood @Flickr

Mes recettes favorites au pamplemousse

Sirop de pamplemousse rose

Cuillers apéritives crevette et pamplemousse rose

Daiquiris pamplemousse cerises

daiquiri-cerise-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Masque pour les cheveux à la banane

Il y a quelques temps, une grande marque de cosmétiques a lancé une gamme de soins, avec plein de produits alimentaires, comme par exemple un masque pour les cheveux à la banane. Cela m’a immédiatement plu, car je suis gourmande, jusque dans mes produits de beauté, j’aime que ceux-ci soient appétissants!
 
 
 
Je me suis dit qu’à la première occasion, j’essaierais donc de me fabriquer un soin home made à la banane. J’ai d’abord pensé écraser de la banane dans le soin, mais j’avais peur de la durée de conservation de celui-ci. J’ai ensuite pensé à un soin que je réaliserais à l’avance en partie, et où j’ajouterais la banane à la dernière minute avant l’application. Mais je n’ai pas toujours des bananes dans mon panier à fruits!
 
 
Enfin, par hasard j’ai découvert qu’il existait de la banane en poudre, que l’on peut acheter en pot pour les soins maison. En voilà une solution simple et efficace! C’était l’occasion de tester cette poudre et de mettre à exécution mon idée de masque pour les cheveux.
 
J’ai donc réaliser un masque, en m’inspirant d’une base de masque déjà réalisé par le passé et que j’ai un peu ajusté durant la réalisation pour obtenir la texture que je voulais. Ensuite, est venue l’heure du test…
 
 
Hé oui, quand on réalise des soins maison en “inventant” soi-même la recette, on prend le risque que celle-ci soit décevante… J’avais peur que le soin ne laisse mes cheveux tout gras, ne se rince pas bien, ou autre… Mais non, j’ai pu utiliser ce masque sans rinçage sur mes pointes sèches avec succès, mes cheveux se sont retrouvés plus jolis, souples et brillants. Le masque n’a pas fait de paquet ni graissé mes cheveux, le résultat est absolument parfait. Sans compter que je suis fan de l’odeur de ce soin ! C’est une odeur riche et gourmande, aux notes d’amandes et de vanille, avec un petit côté herbal. Me voilà convertie!  
 
Au niveau de l’utilisation, ce soin est à appliquer sur vos pointes et longueurs après lavage des cheveux. Appliquez de façon homogène et passez le peigne pour bien lisser l’ensemble. Il n’est pas nécessaire de rincer.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!