Pâte sablée à l’amande

Si je suis avant tout une grande fan de salé, je ne refuse pas un bon petit dessert une fois de temps en temps, surtout quand il est réalisé maison! J’ai longtemps fait des gâteaux maison, mais des tartes seulement semi-maison, avec des pâtes à tarte toutes faites. Ce n’est pas mauvais, ça permet d’aller vite, mais… Il manque un petit quelque chose! Récemment, je me suis dit que j’étais prête à passer au niveau supérieur et à essayer de faire mes pâtes maison! Il faut dire que mes meilleurs souvenirs de pâtisserie passent souvent par de délicieuses pâtes sablées bien croquantes, beurrées et parfumées! Quand elle est réussie, on ne rechigne pas à manger la croûte, au contraire, on a presque envie de commencer par là et de
manger celle de ses voisins!
 
 
Alors quand j’ai vu sur le blog (Presque) bonne à marier une recette de pâte sablée à l’amande, ça a été mon déclic, je me suis décidée à tester sa recette. Résultat des courses, cette pâte a été 100% adoptée, à tel point que j’en ai même déjà réalisé plusieurs variantes suivant mes envies. Je vous en parlerai plus tard, mais  cette première version à l’amande est juste délicieuse! Ça fait réellement la différence entre un dessert simple et un dessert exceptionnel, croyez moi!
 
Je ne voulais pas m’embarquer quoi que ce soit de trop  compliqué, et je vous rassure ce n’est pas le cas de cette recette. Depuis que je l’ai testée, je n’achète plus du tout de pâte sablée toute prête!
 
Si vous ne connaissez pas le blog d’Alexandra, (Presque) bonne à marier, j’en profite pour vous inviter à aller lui rendre visite et découvrir ses recettes ultra gourmandes!
 
 
 
P.S. : Maintenant que vous avez la pâte, il vous faut une idée de tarte, comme cette tarte amandine pommes cannelle délicieuse!

Pâte sablée à l’amande

 
Pour un moule de 25 cm de diamètre
 
  • 100 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre glace
  • 1 petit œuf
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 200 g de farine
  • 1 pincée de sel
 
Sortez le beurre à l’avance pour qu’il ramollisse. Dans un bol, mélangez le beurre pommade avec le sucre glace. Ajoutez la poudre d’amandes, et le sel l’œuf. En dernier, incorporez progressivement la farine, jusqu’à obtenir une boule de pâte compacte. Réfrigérez 30 minutes.
 
Étalez la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm et foncez votre moule à tarte. Laissez reposer 30  minutes au réfrigérateur.
Préchauffez le four à 200°C.
 
Couvrez le fond de tarte de papier cuisson puis d’une couche de billes de cuisson ou légumes secs et enfournez pour 20 minutes.
 
 
 
Source d’inspiration :

Parmesan végétal

  Aujourd’hui, je vous propose une recette qui change (enfin pour moi), puisqu’il s’agit d’une recette végane qui permet de remplacer le parmesan dans les recettes : le parmesan végétal! J’ai vu cette recette sur Geek et balsamique, un blog que j’aime beaucoup, et je me suis dit que ca vaudrait le coup de tenter!
Comme le dit Delphine sur son blog, de plus en plus de gens sont intolérants aux produits laitiers, et contrairement à ce qu’on pense, les habitants de pays qui consomment moins de lait sont en meilleure santé osseuse que dans nos pays où nous en consommons beaucoup… Oui ça peut surprendre mais c’est vrai! Bref, réduire la consommation de produits laitiers peut-être bon pour la santé, même si ça représente (pour moi en tout cas) un trop grand sacrifice au niveau du goût!
Loin de moi l’idée d’arrêter le fromage je vous rassure, j’y suis bien trop accro et le parmesan fait d’ailleurs partie de mes petits préférés! Mais la curiosité l’emportant, j’ai voulu goûter pour savoir à quoi ressemblait ce faux-mage!
Visuellement, ce parmesan végétal est plutôt crédible je trouve. Par contre niveau goût, ne vous attendez pas à avoir des saveurs vraiment ressemblantes. Peut-être qu’en petite quantité, quand on ne le sait pas on peut se faire avoir, et encore! Mais quoi qu’il en soit, ce petit mélange est délicieux. Il a un petit goût de noix et évoque une sorte de chapelure parfumée, c’est très agréable! J’ai adoré le saupoudrer sur mes plats! Petit bonus, ils se conserve très bien donc jai trouvé ça très pratique d’en avoir d’avance!
Saupoudrez-en vos plats de pâtes, gratins, risottos… Bref comme vous le feriez avec du parmesan classique!
 
P.S. : Si vous cherchez une recette pour utiliser ce parmesan végétal, vous pouvez regarder ce risotto aux champignons.

Parmesan végétal

Pour 1 pot
  • 60 g de noix de cajou non salées et non grillées
  • 30 g de levure maltée en paillettes
  • 1/2 c.à.c. de sel
Déposez les noix de cajou dans le mixeur. Mixez grossièrement (en mode « pulse » si vous l’avez) afin de ne pas chauffer les noix.
Ajoutez la levure maltée et le sel. Mixez à nouveau par accoups. Vous devez obtenir une poudre qui ressemblera visuellement à du parmesan .
Versez votre parmesan végétal dans un bocal et conservez-le au frais.
 
 Source d’inspiration :

Power bowl d’automne

Vous arrive-t-il parfois de manquer de temps et de grincer des dents à l’idée de préparer le dîner? Moi je plaide coupable! Si je ne prends pas le temps de planifier ce que je compte faire et de préparer un peu à l’avance, ça peut virer à la panique totale! L’automne semble d’ailleurs être une période inhabituellement chargée pour nous cette année, et je suis donc constamment en recherche de solutions rapides et faciles qui me permettent de manger sainement.
J’ai remarqué que plus je suis speed, plus c’est important pour moi de manger des aliments sains et nutritifs pour garder de l’énergie, un esprit clair et un système immunitaire au top, sauf quand je décide de boire de la bière et de me faire livrer des pizzas. Mais regardons les choses en face, il y a des jours où j’ai envie de mettre mon costume de Bree Van Kamp et de préparer des plats magiques qui vont époustoufler toute la maison… Et il y a d’autres jours où j’officialise le fait que j’ai une flemme incontrôlable, et dans ce cas, je mérite un bon repas tout en ne faisant pas grand chose! Oui je suis exigeante, ce n’est pas parce que j’ai la flemme que je ne veux pas me régaler!
Donc, pour ces jours où vous aussi vous vous  sentez raplapla en cuisine, mais où vous voulez manger quelque chose de sain et gourmand, je vous recommande d’essayer un power bowl. Sérieusement, les power bowls sont top parce que non seulement vous mangez des choses bonnes pour vous, mais en plus c’est ultra facile à faire! Nos amis américains les appellent power bowl ou encore buddha bowl, nourrish bowl… Mais peu importe que leur nom soit branché, ils sont faciles à assembler et constituent un excellent moyen de préparer un repas nutritif avec un minimum d’effort. Voici la recette d’un de mes favoris du moment! Ce bol à base de quinoa, de patates douces et de choux de Bruxelles est une solution rapide et saine, et en prime, végétalienne!
Pour aller au plus vite, j’aime cuisiner d’avance les céréales et de légumes rôtis au début de la semaine quand je suis pleine d’énergie : les patates douces, le quinoa, les choux de Bruxelles. De cette façon, le lendemain quand j’ai la flemme, je mets tout cela dans un bol, je réchauffe, je garnis de ma sauce ultra rapide et j’obtiens un repas sain et délicieux en moins de 5 minutes! Merveilleux n’est-ce pas?
La petite sauce est une de mes favorites, je l’utilise dans de nombreux plats. Elle est à base de tahin et de citron, c’est un régal!
Ce bol a toutes les saveurs que j’aime, et il est sain puisqu’il est à base de quinoa et d’ingrédients frais et de saison. Saviez-vous que le quinoa est une véritable bombe nutritive? Il contient une teneur élevée en protéines végétales et de nombreuses vitamines, minéraux et antioxydants. Avec 100 g de quinoa, plus d’un tiers de la quantité quotidienne recommandée de magnésium et de fer est couverte. Comme le quinoa est sans gluten, il constitue également une excellente alternative pour toutes les personnes intolérantes au gluten.
Pour parfumer ce bol, j’ai utilisé du piment de Jamaïque, un nouveau produit que je viens de recevoir grâce à L’étal des épices. L’étal des épices, c’est un site internet qui propose des épices et des herbes de super qualité. On y trouve un large choix et notamment des produits parfois difficiles à trouver dans les magasins habituels, qui permettent de renouveler la cuisine!
 
P.S. : Si comme moi vous adorez la patate douce, vous aimerez aussi ces sweet potato toast.

Power bowl d’automne

  • 300 g de patates douces
  • 400 g de courge butternut
  • 6 choux de Bruxelles
  • 150 g de quinoa
  • 3 c. à c. de zaatar
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 30 g de tahin
  • 65 g de soja cuisine fluide
  • 1 c. à s. de citron
  • 1 c. à s. huile de pépin de courges
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 c. à c. de graines de grenade séchées
  • 2 c. à  c. de graines de courge
  • Piment Jamaïque
35 g de soja cuisine dans la sauce, le reste dans le quinoa
Épluchez et coupez la courge butternut et la patate douce en dés. Épluchez et coupez les choux de Bruxelles en deux.
Mélangez la courge butternut et la patate douce avec 2 cs d’huile et 2 cuillers à café de zaatar, idem avec les choux de Bruxelles mais avec 1 cs d’huile et 1 cs d’herbes de Provence.
Déposez de manière espacée sur une plaque et enfournez pour 30 minutes à 180°C.
Réalisez la sauce au tahin en mélangeant le tahin avec 35 g de crème au soja liquide, le jus de citron et la dernière cuiller à café de zaatar.
Faites cuire le quinoa à l’eau suivant les indications du paquet. Quand il est cuit, mélangez-le avec la crème de soja fluide restante et l’huile de pépins de courge. Donnez un bon tour de moulin de piment de Jamaïque.
Dans deux bols déposez le quinoa, puis posez par dessus les choux de bruxelles, la courge, la patate douce et la sauce au tahin Saupoudrez par dessus des graine de grenade et des graines de courge. Donnez un dernier tour de moulin de piment de Jamaïque.
Avec cette recette à la courge butternut, aux choux de Bruxelles et à la patate douce, je participe à Cuisinons de saison !

 

Courge spaghetti façon carbonara au kiri

Autant vous le dire tout de suite, le titre de cette recette « façon carbonara » est tout à fait usurpé. Cette recette n’a de carbonara que le nom et le côté crémeux, car voyez-vous, j’y ai mis du kiri qui n’a absolument rien de traditionnel ni d’italien. Les vraies carbonara, celles que l’on sert en Italie, ne contiennent même pas de crème. Leur texture provient de la combinaison des jaunes d’œufs, du parmesan, du poivre et d’un peu d’eau de cuisson des pâtes. Mais en France, les pâtes à la carbonara sont souvent très riches en crème.
Cette recette n’est donc absolument pas une reproduction fidèle des carbonara traditionnelles de style italien, d’autant plus que les pâtes ont été remplacées par de la courge spaghetti! L’un des aliments phare de l’automne est la courge, j’aime en mettre partout, et parmi toutes les variétés qui existent, la courge spaghetti est dans mes favorites. C’est l’une des variétés de courge les plus polyvalentes je trouve, car sa texture lui permet de remplacer les pâtes.
Comme les pâtes, cette courge peut prendre n’importe quel goût suivant avec quoi vous l’accompagnez! Vous pouvez même enrouler les « fils » de courge autour de votre fourchette comme des spaghettis, d’où son nom. Dans ma recette, j’ai choisi de la mélanger à des « vraies » pâtes, pour en faire un plat gourmand, complet et plus léger car une partie des pâtes est remplacée par la courge!
Côté calories, vous serez forcément gagnants par rapport à la recette des carbonara originales, car la courge spaghetti contient 7 fois moins de calories que des pâtes de type spaghetti pour une même quantité.
Si vous n’avez jamais cuisiné de courge spaghetti auparavant, c’est en fait beaucoup plus simple que cela en a l’air. Comme pour toutes les courges, l’étape la plus difficile est de la découper, car la peau est très dure avant la cuisson. Un couteau pointu et bien solide sera votre meilleur allié!
Ensuite, si vous vous demandez comment faire cuire une courge spaghetti, je dirais que c’est très simple. Il est possible de la cuire au micro-ondes ou au four. Je préfère le faire au four, simplement parce que la texture de la courge est un peu plus ferme lorsqu’elle est cuite de cette façon. Mais je la fais aussi parfois au micro-ondes, suivant de combien de temps je dispose et de ma faim et donc du degré d’urgence d’avoir une assiette à me mettre sous la dent!
Ne vous laissez pas décourager par le temps de cuisson de la courge de spaghetti au four, car pendant ce temps, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, il n’y a pas besoin de surveillance. Une fois le temps de cuisson écoulé, utilisez un fourchette pour retirer les fils de la courge spaghetti et vous n’avez plus qu’à en faire ce que vous voulez!
Cette recette de courge spaghetti carbonara est parfaite comme comme plat principal. Si vous êtes à la recherche d’un dîner à la fois réconfortant et pas trop riche, croyez-moi, c’est celui-là. Il va réchauffer votre cœur exactement de la même manière que le ferait un bon gros plat de pâtes… avec (un peu) moins de calories!
  
P.S. : Si vous avez une grosse envie de pâtes, essayez aussi les one pan drunken pasta, hyper réconfortantes avec ce temps!

Courge spaghetti façon carbonara au kiri

Pour 4 personnes
  • 250 g de tagliatelles
  • 1 courge spaghetti
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 oignons
  • 200 g de lardons
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 2 kiri
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Poivre

Préchauffez le four à 180°C. Coupez votre courge en deux dans la longueur et enlevez les graines. Posez les deux moitiés de courge, chair vers le haut, sur une grille de cuisson. Badigeonnez chaque face d’huile d’olive.

Faites cuire pendant environ 35 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau transperce facilement la chair de la courge.

Sortez la courge du four et retirez la chair avec une fourchette.
Dans une poêle, faites revenir les lardons et les oignons.

Quand ils commencent à bien dorer, mettez les spaghettis de courge et ajoutez la crème et les kiri. Mélangez et réservez quand tout est bien fondu.

En parallèle, faites cuire vos tagliatelles à l’eau suivant les indications du paquet. Quand elles sont cuites, égouttez-les, ajoutez- le mélange de courge spaghetti. Salez et poivrez et enfin saupoudrer de parmesan.

Avec cette recette à la courge spaghetti, je participe à Cuisinons de saison !

 

Crèmes au riz à la vanille et figues poêlées

Le riz au lait à la vanille est le dessert réconfortant et régressif par excellence. Je pense qu’il fait retomber en enfance la majorité d’entre nous dès la première bouchée! Quand j’étais enfant, ma maman faisait de gros gâteaux de riz plutôt compacts qu’elle servait avec de la confiture. C’était très bon, et assez différent des riz au lait tout prêts que l’on peut trouver sous forme de yaourts dans le commerce, qui sont tellement crémeux qu’on a parfois l’impression de manger une crème à la vanille dans laquelle quelques grains de riz sont tombés par hasard.
Bien sûr, au niveau du goût rien ne vaut le fait maison et la recette de ma maman, mais je me suis souvent demandé comment obtenir un dessert aussi crémeux que ceux du commerce au niveau de la texture. Récemment, j’ai donc décidé de me lancer dans la réalisation de ce que j’appelle des crèmes au riz, et non du riz au lait, puisqu’il y a plus de crème que de riz!
J’ai profité d’avoir reçu une vanille de Papouasie Nouvelle Guinée magnifique de la part de David Vanille pour me lancer dans la réalisation de ces crèmes. Cette vanille est de la même espèce que celle de Tahiti (la vanille tahitensis), et David vanille l’importe chez un  petit producteur. C’est une vanille bien humide aux notes intenses et florales. Ses notes gourmandes peuvent faire merveille dans de nombreuses recettes je pense, et notamment dans les macérations.
Si vous ne connaissez pas David Vanille, n’hésitez pas à aller découvrir sa sélection de vanilles ( car il y en propose plein d’autres!) c’est par ici que ça se passe!
Puisque c’est l’automne, j’ai enrichi mes petites crèmes de miel, de figues et de noix. Grand bien m’en a pris car l’ensemble était tout simplement à tomber. Au niveau de la texture, ce simple dessert fait avec les ingrédients habituels du riz au lait dans des proportions un peu modifiées est tout simplement parfait! La texture est celle d’une crème assez liquide dans laquelle se mêlent de gros bouts de noix croquants, des figues fondantes rôties au miel, du riz bien moelleux, et bien sûr, cette vanille parfume le tout d’une manière subtile et forte à la fois… Si vous aimez la saveur de la vanille authentique, cette crème au riz addictive est faite pour vous. J’espère vous avoir donné envie de tester cette recette d’urgence!
 
P.S. : On n’y pense pas toujours, mais la vanille fait aussi des merveilles dans les recettes salées, comme dans cette  purée à la vanille.

Crèmes au riz à la vanille et figues poêlées

  • 50 g de riz arborio
  • 70 cl de lait entier
  • 30 cl de crème liquide + 10 cl en fin de cuisson
  • 40 g  de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 1 jaune d’œuf

Pour la poêlée de figues

  • 200 g de figues sèches
  • 30 g de miel liquide
  • 1 c. à s. d’eau
  • 40 g de beurre
  • 30 g de noix
  • 1 pincée de cannelle
Rincez le riz puis  mettez-le dans une casserole avec le lait froid,  les 30 cl de crème liquide, la gousse de vanille fendue et grattée et le sucre.
Allumez le feu et laissez cuire le riz tout doucement. Le lait doit à peine frémir pendant la cuisson.
La cuisson va durer 35 à 40 minutes, les grains de riz doivent être parfaitement moelleux et la crème et le lait doivent encore être présents dans la casserole. Ne vous inquiétez pas si le riz n’affleure pas la surface comme d’habitude, il y a volontairement plus de lait que de riz dans cette recette!
Dans un bol, mélangez les 10 cl de crème et le jaune d’œuf. Quand la cuisson du riz est terminée, versez ce mélange dans le riz au lait encore sur le feu.
Mélangez quelques minutes puis éteignez le feu et laissez refroidir.
Versez votre riz au lait  dans des ramequins et mettez au réfrigérateur.
Coupez les figues en quatre.
Dans une casserole, faîtes revenir les figues émincées dans le beurre avec le miel, les noix et une pincée de cannelle. Mélangez bien et laissez caraméliser quelques minutes.
Attendez que le riz au lait ait pris quelques heures puis déposez ce mélange délicatement sur chaque riz au lait. Le mélange va un peu s’enfoncer dans le riz au lait. Remettez au frais jusqu’à lendemain et servez frais.
 

Tartelettes montagnardes

Puisque c’est de saison, je vous propose de profiter des fromages bien coulants comme j’aime! Non pas que j’aie besoin de l’excuse de la météo pour me faire plaisir à ce niveau là, mais l’été j’ai plutôt tendance à me gaver de mozarella, chèvre, feta et autres fromages plus frais! Par contre dès que reviennent les mauvais jours (qui durent sacrément longtemps chez moi dans le nord), je remplis le frigo avec raclette, reblochon et maroilles en tous genres! Je vous laisse imaginer l’odeur!
La première idée que l’on a quand on pense au reblochon, c’est bien sûr de l’utiliser en tartiflette, et je ne renierai pas cette spécialité que j’adore. Mais quand on a un reste de fromage après une tartiflette, on n’a pas forcément envie d’en refaire une deuxième (quoique!). Pas de souci, le reblochon est un fromage polyvalent que l’on peut utiliser dans plein d’autres recettes, comme aujourd’hui dans ces mini tartelettes.
L’hiver, j’ai souvent envie de me faire plaisir avec de bonnes quiches et tartes salées qui tiennent bien au corps. Une tarte salée au reblochon? Et pourquoi pas? Celles-ci sont toutes mignonnes en version mini, mais restent très gourmandes, je vous rassure! Rien de plus réconfortant qu’une bonne tartiflette quand il fait très froid, et en version tartelette, ça réconforte tout aussi bien! Ces petites tartelettes sont délicieuses et elles font un super accompagnement avec une bonne soupe pour un repas léger, ou une entrée vraiment gourmande pour démarrer un repas rustique.  Évitez juste de servir une tartiflette juste après!
  

Tartelettes montagnardes

Pour  tartelettes

  • 2 cercles de pâte feuilletée
  • 2 oeufs
  • 20 g de crème fraîche
  • 1 pincée de thym
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 grosse tranche de jambon de Bayonne
  • 80 g de reblochon
  • 1/2 pomme de terre moyenne
  • Sel, poivre
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un bol, mélangez la crème et les œufs, puis ajoutez le jambon de Bayonne émincé, du sel, du poivre, du thym  et la gousse d’ail émincée.
Étalez les deux cercles de pâte dans 2 moule s à tartes individuels, déposez les pommes de terre  en tranches et le reblochon coupé en tranches. Couvrez avec le mélange aux œufs.
Enfournez pour 15 minutes environ.

Mini tatins d’échalotes au parmesan

Je vous propose aujourd’hui une version à base de légumes de la fameuse tarte tatin !

Je suis sûre que vous connaissez tous la tatin aux pommes et sa petite histoire… Elle serait née de la maladresse de deux sœurs qui auraient fait tomber leur tarte et c’est pourquoi on l’a sert avec la pâte posée au-dessus pour la cuisson puis la tarte retournée pour le service. J’ai récemment lu qu’en fait la tarte ne serait pas tombée mais simplement brûlée, c’est ce qui est sympa avec les légendes, il y en a plein de versions!

Cette tarte tatin savoureuse a une saveur sucrée salée, dûe à la douceur naturelle des échalotes qui la composent. C’est une manière très agréable de profiter des qualités de ces légumes, toujours présents sur les étales des marchés, mais qui viennent égayer nos assiettes de leurs belles couleurs surtout en hiver. J’aime beaucoup l’idée de mettre à l’honneur ce légume qui n’est souvent utilisé que comme faire valoir d’un plat. L’échalote est tellement douce et parfumée qu’elle se suffit à elle seule !

En plus d’être succulente par sa saveur et le fondant des légumes, cette tatin est très jolie visuellement! Servez cette tatin en entrée ou en accompagnement, et servez la chaude, tiède ou même froide. Accompagnez-la d’une salade de crudités et d’un verre de vin et partagez-la avec vos amis, c’est ça le bonheur!

 

Tatins d’échalotes au parmesan

Pour 4 tartelettes

  • 600 g d’échalotes
  • 1 pâte feuilletée
  • 40 cl de lait
  • 15 cl de bouillon de légumes
  • 30 g de beurre
  • 2 c. à c. de miel
  • 30 g de parmesan
  • 2 c. à c. de crème de balsamique
  • Sel, poivre

Épluchez les échalotes en les laissant entières.
Mettez-les dans une casserole avec le lait, portez à ébullition, baissez le feu et laissez cuire 10 à 15 minutes à feu doux en surveillant jusqu’à ce qu’il n’y ait quasiment plus de lait.

Dans une poêle, faites fondre le beurre avec le miel, ajoutez les échalotes et faites confire à feu doux pendant 30 minutes en ajoutant du bouillon petit à petit pour ne pas qu’elles brûlent.
Les échalotes doivent être dorées et fondantes.

Préchauffez le four à 230°C.

Coupez 4 cercles dans votre pâte feuilletée au format des moules. Disposez les échalotes dans quatre plats à tartelettes, salez et poivrez et recouvrez avec la pâte feuilletée.

Enfournez pour 15 minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien gonflée et dorée.
Démoulez sur un joli plat, faites un tourbillon de balsamique sur els échalotes, râpez le parmesan par dessus, parsemez de poivre et servez.

Pumpkin Spice Latte

Saviez-vous qu’en moins de temps que vous en passez à faire la queue chez Starbucks pour votre Pumpkin spice latte, vous pouvez en faire un chez vous? Ce n’est pas un secret que j’aime la citrouille et le café, alors forcément le mélange des deux ne peut que me plaire! J’avoue que le Pumpkin spice latte de Starbucks est merveilleux, mais je ne peux pas justifier de consommer autant de sucre, ni de payer si cher pour une tasse, sans compter le temps d’attente!
J’ai donc réalisé cette recette de pumpkin spice latte maison. Il a un goût très similaire à celui servi chez Starbucks mais vous épargne les colorants artificiels, le sucre (du moins une partie) et les édulcorants. Oh, et il contient réellement de la citrouille!
En fait, la base est un jus de citrouille fait maison qui mêle un soupçon de purée de citrouille, des épices d’automne (nommées pumkin spice aux États-Unis) et du sucre. Ce sirop est dément et fait beaucoup dans ce pumkin spice latte. Je vous partagerai la recette bientôt, mais si vous préférez aller vite, achetez du sirop tout fait! On en trouve très facilement aux États Unis, en France un peu moins, mais la marque Monin en fait.
Cette recette vous donnera une tasse, mais elle peut facilement être adaptée à de grandes quantités et peut être doublée, triplée ou même plus suivant le nombre de peronnes que vous devez servir. Si vous ne voulez pas consommer de produits laitiers, utilisez du lait d’amande à la place du lait entier, et zappez la chantilly.
Je trouve que ce café aux épices à citrouille est une excellente recette pour les vacances de la Toussaint pour vous mettre dans l’état d’esprit d’Halloween si comme moi vous fêtez Halloween, ou tout au moins dans l’ambiance de l’automne! Rien ne réchauffe autant que les boissons chaudes lors d’une froide après-midi d’automne, quand la nuit est tombée tôt. Ce Pumpkin Spice Latte vous réchauffera et vous apportera du réconfort par son goût, mais aussi par son odeur d’épices qui est démente!

 Pumpkin Spice Latte

  • 15 cl  de lait entier
  • 8 cl de café fort ou espresso
  • 2 cs de sirop pumpkin spice
  • 1 pincée d’épices à citrouille ou cannelle
  • Crème chantilly

Réchauffez le lait au micro-ondes pour une minute. faites-le mousser avec un batteur ou un mousseur spécial lait.

Dans une tasse, versez le sirop de citrouille, le café, puis le lait.

Couvrez de crème chantilly et saupoudrez d’épices à citrouille ou de cannelle.

 

Source d’inspiration :

http://cincyshopper.com/copycat-starbucks-pumpkin-spice-latte-recipe/

Cookies à la citrouille et pépites de chocolat

Même si j’adore l’été, au moment où l’automne arrive je suis à 100% dans l’état d’esprit de l’automne. Je dégaine mes chaï latte, mes crumbles aux pommes, mes chaussettes fluffy et mes chaussons en laine et me voilà parée! J’ai du mal à croire qu’on est déjà fin octobre, mais j’apprécie vraiment chaque moment de cette saison. J’ai hâte d’être à mardi car même si je ne découpe pas de citrouilles comme les américains, je sais que les enfants du quartier vont frapper à ma porte et mon seau en forme de citrouille les attend déjà bien garni de bonbons en tous genres! Cette année j’ai même trouvé des bières spéciales d’Halloween à boire ce soir-là, qui n’ont rien d’autre de spécial que l’étiquette je pense, mais que voulez-vous, je suis une victime du marketing!

L’an dernier, je vous avais d’ailleurs compilé une petite liste de choses à faire durant l’automne. Vous pouvez y jeter un œil ici, elle reste 100% d’actualité!

Et donc avec l’automne, je commence à avoir des irrésistibles envies de citrouille! C’est incontrôlable chez moi, veuillez m’excuser par avance pour la gène occasionnée! Dans ce domaine, que pourrait on imaginer de mieux que des cookies a la citrouille? Eh bien, des biscuits à la citrouille ET au chocolat, bien sûr!

Ces cookies à la citrouille et au chocolat sont un must à essayer cet automne. Ils sont fondants et épicés, et la saveur subtilement sucrée de la citrouille est parfaite dans ces délicieux biscuits! Hmmm, je me donne envie d’en refaire rien qu’en en parlant!

Cookies citrouille et chocolat

  • 215 g de beurre doux mou
  • 200 g de sucre blanc
  • 200 g de cassonade
  • 2 gros œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille
  • 300 g de citrouille cuite et mixée
  • 450 g de farine tout usage
  • 2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de cannelle moulue
  • 1/2 c. à c. de gingembre moulu
  • 1/4 c. à c. de noix de muscade moulue
  • 1/4 c. à c. de clous de girofle moulus
  • 300 g de copeaux de chocolat au lait

Préchauffez le four à 180°C. Tapissez vos plaques de cuisson de papier antiadhésif.

Battez dans un grand bol le sucre et la cassonade avec le beurre ajouté petit à petit, jusqu’à ce que le mélange soit léger et mousseux.

Ajoutez les œufs 1 à 1 au mélange tout en battant, puis ajoutez la vanille et la purée de citrouille. Dans un grand bol, fouettez ensemble la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la cannelle, le gingembre, la muscade et le clou de girofle. Incorporez lentement le mélange de farine dans la pâte en mélangeant. Incorporez les pépites. Formez des boules de pâte avec une cuiller à soupe bombée et déposez-les sur les plaques à biscuits.

Faites cuire au four 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés sur les bords. Retirez les plaques à biscuits du four et laisser reposer pendant 2 minutes. Prenez les biscuits avec une spatule et laissez-les refroidir sur une grille.

Source d’inspiration :
http://www.foodnetwork.com/recipes/pumpkin-chocolate-chip-cookies-recipe.html

Avec cette recette à la citrouille, je participe à Cuisinons de saison !

Petits cannelés au potimarron et comté

J’espère que vous avez passé un beau début d’automne! De notre côté l’année a démarré sur les chapeaux de roue avec la première rentrée scolaire de notre fille qui n’a pas été de tout repos, et l’enchaînement d’anniversaires à préparer (le mien puis 15 jours plus tard celui de ma fille). Désormais je n’aspire qu’à un peu de tranquillité et… à préparer Halloween! Que voulez-vous, j’aime quand une fête succède à une autre!
En attendant, j’ai déjà rempli ma corbeille de fruits et de légumes d’automne, et les courges sont souvent de la partie à table. Plus jeune, je ne savais rien cuisiner d’autre que la soupe de potimarron, mais cette époque est révolue et je mets les courges à l’honneur absolument partout dans mes recettes! Comme j’aime me renouveler, j’ai cherché une petite recette légère et sympa à faire avec un beau potimarron. J’ai jeté mon dévolu sur un lot de petits moelleux salés au comté et à la sauge.
Ces cannelés sont faits à base de farine, de crème fraîche et d’une belle dose de potimarron. Ils n’ont pas le texture d’un cannelé mais plutôt d’un petit moelleux, je leur ai donné ce nom juste à cause du moule utilisé! Je les ai parfumés à la sauge et à la muscade, mais vous pouvez essayer différentes herbes pour de nouveaux goûts à chaque fois. Vous pouvez également les corser un peu avec une touche de piment d’espelette si vous aimez!
Ces petits gâteaux salés sont bien moelleux avec une saveur inattendue mais délicieuse. Ils ont une belle couleur dorée et les enfants ne devinent pas qu’ils sont en train de manger du potimarron quand ils croquent dedans! Ces cannelés salés sont parfaits en entrée, et ce sont d’excellents accompagnements aux soupes d’hiver pour changer un peu du pain!  Ils font aussi une bonne surprise si vous êtes invités à un repas et que vous devez ramener un accompagnement! Au final, je pense que vous avez compris que nous les avons vraiment beaucoup aimés!
  

Petits cannelés au potimarron et comté

Pour 12  cannelés
  • 400 g de potimarron
  • 3 oeufs
  • 240 g de farine
  • 100 g de crème fraiche
  • 80 g de comté
  • 10 cl de lait
  • 1 c. à s. de sauge
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre
Épluchez puis faites cuire le potimarron 20 minutes environ dans un de l’eau. Égouttez-le bien et réduisez-le en purée.
Préchauffez votre four à 180°C.
Dans un saladier, battez les œufs avec la crème fraîche et le lait. Ajoutez ensuite la farine et la purée de potiron. Assaisonnez et mettez les épices.
Remplissez des petits moules individuels avec la moitié de la préparation de potiron. Déposez au centre un dé de comté et recouvrez du reste de la préparation au potiron.
Enfournez pour 25-30 minutes environ.
Avec cette recette au potimarron, je participe à Cuisinons de saison !

Recettes méchamment gourmandes en provenance directe de partout et nulle part

Suivez-moi!
Menu Title