Gaufres feuilletées au comté et pancetta

Aujourd’hui je vous propose THE recette pour un repas simple et efficace! Si vous avez un gaufrier, dégainez de la pâte feuilletée et une garniture de votre choix, et le tour est joué! Cette recette de gaufres feuilletées dont on parle partout en ce moment est parfaite pour tous les gourmands, surtout pour les plus pressés ou fainéants ! Personnellement je suis les deux à la fois, ce qui fait que j’ai adoré réaliser ce plat!
Oui, car cette recette est  on ne peut plus simple à réaliser, surtout si vous utilisez une pâte feuilletée toute prête. Il vous suffit de placer des rectangles de pâte que vous aurez fourré avec vos garnitures dans le gaufrier, de laisser cuire et la magie opère en quelques minutes!
Pour l’apéritif ou en plat léger du dimanche soir avec une salade, je vous propose une version ultra gourmande et pleine de saveurs au comté et à la pancetta.
Aussi bien chaudes à la sortie du gaufrier, que froides un peu plus tard, ou même coupées en morceaux pour l’apéro, la pâte est croustillante et dorée, le résultat est bluffant et le succès est garanti! Essayez donc, vous m’en donnerez des nouvelles !
  

Gaufres feuilletées au comté et pancetta

Pour 2 gaufres
  • 50 g de comté en tranches fines
  • 1 pâte feuilletée
  • 20 g de pancetta émincé finement
  • 2 c. à c. de moutarde
  • 15 g de beurre fondu
Faites chauffer votre gaufrier.
Déroulez votre pâte feuilletée et coupez-la en 4 rectangles, de façon à ce que vos rectangles de pâte feuilletée correspondent à la taille de votre gaufrier.
Tartinez chaque rectangle de moutarde.
Déposez les morceaux de pancetta et le comté en tranche, saupoudrez les herbes de Provence.
Refermez votre pâte feuilletée en appuyant bien sur les bords.
À l’aide d’un pinceau, couvrez le dessus de vos gaufres de beurre fondu.
Déposez vos gaufres et laissez cuire 10 minutes, en surveillant bien la cuisson.

Grits au chorizo et comté

Connaissez-vous le grits? Je ne sais plus où je suis allée trouver un ingrédient pareil, mais il s’agit d’une préparation d’origine amérindienne à base de maïs, une sorte de gruau, que l’on consomme beaucoup au petit déjeuner dans le sud des États-Unis. Sa texture rappelle un peu le porridge à mon avis, mais le goût est assez différent vu la présence du maïs!
Si vous êtes tentés de tester ce produit, vous le trouverez dans les épiceries américaines en ligne, inutile de vous dire que je consacre pas mal d’argent de temps sur ce genre de boutique en ligne!
On peut le cuisiner en version sucrée ou salée, le résultat est une sorte de pâte assez nourrissante mais franchement très bonne! Aujourd’hui je vous l’ai proposé avec des saveurs du sud épicées, et le mariage fonctionne vraiment très bien. Je réfléchis maintenant à une prochaine recette sucrée pour vous le faire découvrir autrement!
  

Grits au chorizo et comté

  • 6 tranches fines de chorizo émincé
  • 1/2 piment vert émincé
  • 50 cl d’eau
  • 85 g de grits à cuisson rapide
  • 40 g + 20 g de comté râpé
  • Sel, poivre

Dans une casserole moyenne, faites cuire 6 tranches finement hachées de chorizo avec le piment émincé, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le chorizo soit doré. Transférez le chorizo et le piment vert dans un petit bol. Retirez la casserole du feu et ajoutez-y l’eau sans la rincer.

Amenez le liquide à ébullition. Ajoutez-y le grits et laissez sur le feu jusqu’à ce que le mélange commence à épaissir, puis réduisez la le feu et faites mijoter doucement, en remuant de temps en temps pour éviter de coller, 5 minutes ou jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.

Assaisonnez avec le sel et le poivre, et ajoutez-y 40 g de comté. Versez dans 4 ramequins et déposez dessus le chorizo au piment ​​et le comté restant.

Préchauffez le four en mode grill à 200°C.

Passez sous le grill du four 3 à 5 minutes pour faire fondre le fromage.
Servez immédiatement.

Spécialité des Etats-Unis : Oeufs Bénédicte

Je le dis souvent, je ne suis pas franchement copine avec le petit-déjeuner en semaine. En fait, tant que je ne suis pas bien réveillée, je n’aime pas manger! Je préfère me contenter d’un bon thé et faire l’impasse sur les aliments plus consistants, même si je sais que c’est mal! Mais proposez-moi un brunch le week-end et je suis au paradis!

Le brunch n’est pas quelque chose que l’on doit préparer dans la précipitation. Il faut l’apprécier sans tenir compte du temps, c’est pourquoi il est parfait pour le dimanche!

J’aime généralement servir des paniers remplis de scones et de viennoiseries avec diverses confitures, fromages et du bon beurre bien sûr. J’aime aussi servir des œufs brouillés pas trop cuits avec des copeaux de parmesan et une petite touche d’huile de truffe.

Mais pour les occasions vraiment spéciales, j’adore servir des œufs Bénédict. Ce plat délicieux rend immédiatement le brunch spectaculaire tant il présente bien et bluffe tout le monde au niveau du goût. Je ne dirais pas que c’est mon petit-déjeuner préféré de tous les temps, mais presque, car il me rappelle de délicieux brunchs que j’ai pu apprécier lors de mes voyages aux États-Unis, ce qui en fait pour moi un plat chargé de souvenirs. C’est un plat riche et généreux, à l’image des vrais brunchs américains!

La réalisation de la sauce hollandaise peut effrayer au premier abord mais si j’ai réussi, vous le pouvez aussi !

J’ai trouvé cette recette dans un de mes livres favoris, New York, les recettes culte. C’est une mine d’or pour tester les grands classiques de la cuisine nord américaine, je l’adore!

Oeufs Bénédicte

Pour 2 personnes

  • 2 muffins
  • 4 œufs
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • Sel

Pour la sauce hollandaise

  • 1 jaune d’œuf
  • 1/2 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de vin blanc
  • 60 g de beurre fondu

Faites la sauce : battez jaune d’œuf, le jus de citron et le vin blanc au fouet jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Mettre sur le feu allumé à doux, ajoutez 60 g de beurre fondu et battez toujours en chauffant jusqu’à obtenir une émulsion qui sera plus liquide que de la mayonnaise. Réservez au chaud et à couvert.

Au grille-pain, faites griller les muffins, puis beurrez-les.
A la poêle, faites griller la poitrine fumée et déposez-la sur les muffins.
Pocher les œufs : Dans une casserole, faites bouillir 2 litres d’eau avec 2 cs vinaigre blanc.  Déposez les œufs ( sans leur coquille) délicatement à l’aide d’une louche et laissez les cuire en les tournant délicatement pendant la cuisson pur que le blanc se recroqueville autour du jaune. Retirez de l’eau dès que les blancs sont pris , très délicatement et déposez sur les muffins.
Couvrir de sauce hollandaise, poivrez et ajoutez une pincée de piment de cayenne.

Source : New york, les recettes culte

Caïpirinha

Aujourd’hui on passe en mode vacances avec ce petit cocktail on ne peut plus festif! Débranchez-vous du travail, des soucis du quotidien, éteignez vos smartphones et servez vous une petite caïpirinha… Vous les entendez les maracas?

Si vous n’avez jamais goûté de caïpirinha, je vais vous faire les présentations! Ce cocktail classique brésilien est fabriqué avec rien de plus que de la cachaça, du jus de citron et du sucre, ce qui en fait un cocktail rafraîchissant et parfait pour l’été. On dit qu’elle aurait été inventée à São Paulo où elle servait d’abord à guérir les malades atteints de la grippe espagnole.

Connaissez-vous la cachaça? Fondamentalement, la cachaça rappelle le rhum, rhum car ils proviennent tous deux de cannes à sucre. Ils sont cousins. La plus grande différence est que le rhum provient du sous-produit de la production de sucre (la mélasse) alors que la cachaça provient du jus de canne à sucre frais. Ce cocktail se popularise partout dans le monde à mesure que la cachaça devient disponible partout! Regardez dans votre supermarché, vous n’y avez sans doute pas fait attention mais vous devriez en trouver près du rhum!

Voici la recette pour créer la caïpirinha parfaite selon moi. N’hésitez pas à la tester et à me dire ce que vous en pensez!



P.S. : Si vous voulez continuer votre voyage en Amérique du sud, testez également un petit mojito à la fraise!

Caïpirinha

Par verre

  • 9 morceaux de citron vert
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 5 cl de cachaça
  • Glaçons

Lavez le citron vert et coupez les deux extrémités. Coupez le citron en 9 morceaux et retirez la partie blanche centrale responsable de l’amertume.

Placez les morceaux de citron dans le verre et versez une bonne cuillère à soupe de cassonade. Pilez fermement le tout dans le verre  jusqu’à l’extraction la plus complète possible du jus.

Recouvrez le mélange citron-sucre d’une bonne couche de glace pilée, puis ajoutez la cachaça.

Source d’inspiration :
http://www.1001cocktails.com/cocktails/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Source d’inspiration :

http://www.1001cocktails.com/mobile/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Poivronade jaune

Et si on réalisait une petite préparation à tartiner pour l’apéro pour changer des traditionnels tapenades et houmous? La poivronade est comme son nom l’indique très bien, une purée de poivrons. C’est un apéro facile à réaliser, en fait à la base il suffit d’avoir des poivrons et du sel! Ici c’est une version un peu plus travaillée que je vous propose, j’y ai ajouté du vinaigre pour le pep’s et du mascarpone pour le crémeux. Que demander de plus ? Quelques rondelles de baguette passées sous le gril du four, et le tour est joué !
Je fais toujours la cuisson de mes poivrons au four, même si c’est un peu long cela leur donne une saveur incomparable. Cela permet de plus de les éplucher très facilement une fois que la peau est bien noire.
 
N’hésitez pas à ajuster l’assaisonnement à votre goût lors de l’étape du mixage, et à choisir la quantité d’huile en fonction de la texture que vous voulez. Mettez en très peu pour obtenir une trempette assez épaisse, et un peu plus si vous voulez un mélange plus liquide et facile à tartiner.
Cette poivronade est pour moi idéale sur des toasts à l’apéro, mais vous pouvez l’utiliser sur des pâtes, ou pour tartiner des buns à burgers à la place de la sauce par exemple. Vous pouvez bien sûr choisir de la faire avec des poivrons verts ou rouges. J’ai choisi des jaunes car leur saveur est délicatement sucrée, et cela donne une très jolie couleur qui égaye les plateaux apéro. J’ai d’ailleurs renforcé encore le jaune avec une touche de curcuma. Évitez juste de faire un mélange de trois couleurs ou vous obtiendrez une tartinade toute marron moins jolie!

Poivronade jaune

  • 2 beaux poivrons jaunes grillés natures
  • 35 g de mascarpone
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • Sel et poivre blanc
Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four. Enfournez pour 30 minutes.
A partir de 20 minutes de cuisson, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursoufflés. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle, et ensuite épluchez.
Tout mixer.

Fettucine à la burrata en one pot

Faites un voyage express en Italie avec ce plat de fettucine aux tomates séchées et à la burrata! Cette assiette vous emmènera directement en Toscane en moins de 20 minutes tout compris! Ce repas incroyablement simple est un de mes must de l’été, une période où j’aime me faire plaisir sans passer des heures dans la cuisine ou allumer le four (sauf pour une petite pizza à l’occasion, j’avoue).
Ce plat de pâtes se cuit façon « one pot », et ne contient que des ingrédients super simples. La sauce est simplement composée de tomates séchées cuites directement avec l’eau des pâtes, de l’huile d’olive, de la poudre d’ail, des épices italiennes, du sel et du poivre.
A propos de ces épices italiennes, j’ai la chance de recevoir un mélange italien nommé assaisonnement spaghetti de la part de mon partenaire l’Étal des épices. Je l’avais déjà cuisiné en clafoutis aux tomates, et je savais que ce mélange était divin, j’ai donc voulu l’utiliser une seconde fois d’une manière tout indiquée, avec des pâtes! J’avais envie d’un plat un peu robuste, j’ai donc choisi des fettucine, qui sont des spaghettis en plus larges !
Parlons de la burrata. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la burrata est un fromage italien originaire de la région des Pouilles. La burrata est un peu la cousine moins connue, mais clairement meilleure que la mozzarella fraîche. Au premier coup d’œil, elle ressemble à une boule de mozzarella, mais le vrai charme de la burrata se cache à l’intérieur. Coupez la boule et vous découvrirez un cœur coulant, vraiment très très très crémeux! C’est un peu la rencontre de la mozzarella et de la ricotta en quelques sortes!
La burrata est une de mes obsessions du moment, j’ai envie d’en mettre partout… Si vous ne la connaissez pas, testez-la d’urgence, elle pourrait bien devenir votre nouvelle passion à vous aussi! Son goût est incroyable, et sa texture tellement crémeuse, c’est bien simple, c’est un régal! Mélangez ce délice dans un plats de pâtes encore fumantes, laissez fondre quelques instants dessus et vous obtiendrez votre nouveau plat favori, les pâtes à la burrata!
Si vous ne trouvez pas de burrata, vous pouvez simplement la remplacer par des morceaux de mozzarella fraîches de très bonne qualité. Mais dès que l’occasion se présentera de tester la burrata, n’hésitez pas une seconde!
Servez ce plat avec un vin rouge italien pétillant bien frais, et le bonheur est à portée de main!
  

 Fettucine à la burrata en one pot

Pour 2 personnes
  • 225 g de fettucine
  • 6 pétales de tomate séchée hachés
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 1 c.  à s. d’assaisonnement spaghetti
  • 3 c. à s. d’huile d’olive vierge extra
  • 70 cl d’eau
  • 1 c. à c. de miel
  • Sel, poivre
Pour le service
  • 150 g de burrata fraîche
  • 2 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à c. de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre
Mélangez les pâtes, les tomates, l’ail, l’assaisonnement spaghetti, le miel, l’huile et l’eau dans une grande casserole.
Portez à ébullition à feu vif. Faites bouillir, en remuant jusqu’à ce que les pâtes soient al dente et cuites et que l’eau soit presque évaporée, environ 8 à 9 minutes. Assaisonnez au goût avec du sel et du poivre fraîchement moulu. Servez avec la burrata fraîche, le persil et le vinaigre balsamique, ajoutez du sel et du poivre supplémentaires si besoin et remettez un peu d’assaisonnement spaghetti.

Sablés citron pavot

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement j’ai l’impression que ces petits sablés me crient : mange-moi! Il faut dire que dès que le soleil brille, j’ai envie de mettre du citron partout! Sa saveur acidulée est si rafraîchissante!

Légèrement citronnés et délicieusement sablés, ces biscuits sont absolument irrésistibles. Les zestes de citron donnent beaucoup de saveur aux biscuits. Les graines de pavot leur donnent de mignonnes petites taches bleues dont j’adore la texture!

 

Vous l’aurez compris, je vous recommande ces biscuits ! J’espère que vous les apprécierez autant que moi, je dois dire qu’il a été difficile de résister à la tentation de les engloutir encore tièdes à peine sortis du four!

C’est mon homme qui a réalisé cette recette, il est un très bon cuisinier et ces derniers temps, il s’amuse de plus en plus avec la pâtisserie. Depuis qu’il a fait ces biscuits, il en réalise souvent des variantes, nature, aux pépites de chocolat… C’est toujours un succès!

Sablés citron pavot

Pour 30 sablés

  • 4 jaunes d’œuf
  • 160 g de sucre
  • 180 g de beurre demi sel pommade
  • 270 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • Le zeste de citrons
  • 2 c. à s. de graines pavot

Sortez le beurre 45 minutes à l’avance pour qu’il soit pommade.

Mélangez les jaunes et le sucre.
Ajoutez le beurre, puis la farine et la levure, et enfin les zestes et les graines de pavot.
Faites un boudin et enveloppez-le dans un film alimentaire. Laissez reposer au frigo pendant 2 heures.

Préchauffez le four à 180°C.
Découpez vos sablés en coupant des tranches d’un centimètre d’épaisseur dans le boudin.

Déposez-les sur du papier cuisson et enfournez pour 20 à 25 minutes, en surveillant bien la fin de la cuisson.

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser une petit recette qui fleure bon l’ail la Méditerranée…
Le caviar d’aubergine, aussi appelé baba ghanoush, est un mezze très consommé dans la cuisine libanaise. Tout comme les tapenades et autres tartinades de légumes, j’adore en faire tout au long de l’été. Bah oui, qui dit été, dit apéros à gogo, et il faut bien éponger l’alcool! La version que je vous propose aujourd’hui n’est pas une version libanaise authentique mais plutôt « ma » version du caviar d’aubergines. J’y ai notamment mis de la purée de noisettes à la place de la traditionnelle pâte de sésame. cela donne un goût très sympa qui change un peu!
C’est un peu une double recette que je vous propose ici, car plutôt que de servir mon caviar d’aubergines avec du pain frais, j’ai choisi d’en faire une jolie présentation apéritive en déposant des cuillers de caviar sur des crackers puis en décorant l’ensemble de fêta.
Hop, on tartine tout ça et on obtient des petites merveilles à grignoter! Ces crackers sont un vrai délice et offrent une explosion de saveurs en bouche. Une fois de plus, les meilleures recettes sont souvent les plus simples!
Le caviar d’aubergines peut se conserver couvert au réfrigérateur pendant plusieurs jours. Alors, pour changer des éternels biscuits apéro, cacahuètes et autres biscuits en tous genre, laissez-vous tenter!
 

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Pour le caviar d’aubergines
  • 1 aubergine moyenne ou 3/4 d’une grosse aubergine
  • 1 large gousse d’ail, écrasée or finement émincée
  • le jus d’un citron
  • 2 c. à s. de purée de noisettes
  • 4 c. à s. de sésame
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. persil
  • Huile d’olive
  • Sel
Pour le service
  • 1 paquet de crackers triangulaires
  • 1 pot de fêta aux herbes de Provence
Pour le caviar d’aubergines :
Préchauffez le four en mode gril et placez la plaque du four le plus haut possible.
Coupez votre aubergine en tranches, saupoudrez-la de sel  et placez-la dans une passoire dans l’évier pour égoutter l’excès de liquide.  Au bout de 10 minutes, rincez  et séchez l’aubergine .
Déposez les tranches sur une plaque à pâtisserie et arrosez-les avec de l’huile d’olive et une pincée de sel.
Mettez à rôtir pendant 5 à 10 minutes, en les retournant une ou deux fois, jusqu’à ce que l’aubergine soit ramollie et dorée des deux côtés.
Retirez du four, empilez et enveloppez les tranches dans du papier d’aluminium et laissez reposer 5 minutes. Retirez la plupart de la peau de l’aubergine et mettez la chair dans un robot culinaire.
Ajoutez le jus de citron, l’ail, la pâte de noisettes, une pincée de sel et mixez jusqu’à obtenir consistance crémeuse. Ajoutez les herbes en dernier et mixez à nouveau pour incorporer.
Pour le montage
Déposez une cuiller de caviar d’aubergines sur crackers puis 1/2 cube de feta dessus.

Sirop de citron maison

Cette année, l’été est arrivé en avance et en fanfare avec des températures tout bonnement incroyables, surtout pour le nord! Je suis en joie car même si c’est un peu difficile de supporter ce temps quand on travaille, je suis une accro au beau temps et mon humeur est souvent assortie à la météo, ce qui n’est pas de bol quand on vit à Lille me direz vous!

Bref, dès qu’il fait beau je passe en mode « été extrême » : je remplis le frigo de pastèque (ce qui n’est pas dur vu la taille de ce fruit), et je me mets à réaliser des citronnades et eaux parfumées à tout va. Ajoutez à ceci une addiction totale au citron ces derniers temps, et vous comprendrez aisément que j’aie eu envie de me lancer dans la réalisation de ce sirop de citron !

Cette recette très facile et rapide est vraiment agréable pour l’été. Pour la réaliser, il vous faut simplement des citrons, du sucre et de l’eau, rien de plus ! Le sirop maison a une jolie couleur naturelle, qui n’a rien avoir avec celle du sirop du commerce. Au niveau du goût c’est pareil, il est beaucoup plus doux que celui que l’on trouve dans le commerce, j’ai beaucoup aimé cette saveur subtile et pas trop acide!

Ce sirop se sert dilué dans de l’eau bien fraîche, additionnée de glaçons pour obtenir une boisson hyper rafraîchissante. Comptez 1 volume de sirop pour 10 volumes d’eau. Il se conserve au frais pendant 3 à 4 mois.

J’ai trouvé cette recette sur un blog que j’aime beaucoup, la cuisine de Poupoule, qui l’avait elle même prise sur un autre blog que je lis beaucoup, la cuisine de Jackie. J’adore l’un comme l’autre, alors si vous ne les connaissez pas, allez de toute urgence découvrir leurs recettes!

Sirop de citron maison

  • 3 gros citrons bios
  • 375 g de sucre
  • 90 cl d’eau

Lavez les citrons.

Pressez le jus des citrons et récupérez les zestes des citrons pour obtenir une cuiller à soupe.

Mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez doucement à ébullition jusqu’à 120°C.

Mélangez, stoppez le feu et laissez tiédir.

Ajoutez le jus des citrons et les zestes et remettez à chauffer à feu doux pour 20 à 25 minutes.

Laissez ensuite infuser pendant une bonne demi-heure.

À l’aide d’un chinois, filtrez la préparation et laissez refroidir.

Mettez en bouteille et gardez au frais.

 

Sources d’inspiration :

http://lacuisinedepoupoule.com/2016/07/sirop-de-citron-maison.html

Sirop de citron maison

Maïs pimenté aux poivrons et chèvre

Même si on en trouve en conserve toute l’année, l’été est la saison du maïs par excellence! C’est un légume que j’aime énormément depuis toujours, donc j’avais envie de profiter de cette période pour le mettre à l’honneur.
Je me rends compte qu’en général je ne varie jamais ma manière de manger du maïs, je le réchauffe simplement avec un peu de beurre et des herbes pour le servir en accompagnement. A l’occasion, je mange un épi de maïs au barbecue, c’est un véritable régal mais à part ça, je n’innove jamais!
Alors, quand j’ai vu cette recette sur le site la cuisine facile de Chris, qui l’a elle même trouvée sur le blog Petite cuillière et charentaises,  je me suis dit que c’était le moment ou jamais de me faire plaisir avec du maïs!
Ici, sans trop se casser la tête, on le sublime et cela fait toute la différence! Il s’agit d’une recette simple à faire et très bonne, le poivron et le chèvre se mariant très bien avec le maïs sans le masquer! Cette recette fera l’accompagnement idéal d’une grillade. Mon homme qui n’aime pas trop le maïs l’a apprécié cuisiné de cette façon, c’est un signe que la recette est canon!
J’utilise beaucoup de maïs en conserve pour sa facilité de préparation, et c’est donc ce que j’ai fait ici, mais si vous avez l’occasion de réaliser cette recette à partir de maïs frais, comme l’a fait Chris dans sa version, elle n’en sera que meilleure.
 

Maïs pimenté aux poivrons et chèvre

Pour 2 personnes
  • 150 g de maïs
  • 60 g de fromage de chèvre
  • 60 g de poivron rouge
  • 1 pincée de paprika doux
  • 1 pincée de piment doux
  • 1 grosse noix de beurre
  • 1 pincée de sucre
  • Sel, poivre
Coupez le poivron en petits dés et le chèvre en cubes de moyenne grosseur.

Déposez les grains de maïs dans un plat allant au four. Préchauffez le four à 200°c.

Parsemez dessus le poivron et le chèvre, le piment et le paprika.

Répartissez une noix de beurre sur l’ensemble et enfournez pour 10 minutes.

Mettez en mode grill et continuez la cuisson 5 minutes.
Source d’inspiration :

Recettes méchamment gourmandes en provenance directe de partout et nulle part

Menu Title
Visit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On TwitterVisit Us On Google PlusVisit Us On LinkedinCheck Our Feed