Purée au gorgonzola

Le gorgonzola est un de mes fromages favoris, pour ne pas dire mon chouchou parmi tous! J’adore le servir à l’apéritif, bien crémeux, avec une baguette tranchée, quand je n’ai pas le temps de préparer une tartinade maison, ou en complément, quand je veux beaucoup de choix. J’adore aussi le cuisiner, et dès que je repère une recette qui en contient, je la mets de côté!
 
 
Dernièrement, nous avons réservé un petit week-end en mai à Venise. J’ai tout d’abord vraiment hâte de découvrir cette ville! Elle a l’air magnifique, et cela faisait vraiment longtemps que je rêvais d’y aller! Dans l’attente, je me mets à cuisiner italien à tout bouts de champs, que voulez-vous, cela m’aide à patienter…
 
 
Je ne pense pas que cette recette soit une « vraie » recette italienne, encore que, je n’en sais rien, mais l’ingrédient star est quand même un délicieux fromage italien! J’ai donc profité que j’avais un reste de fromage pour la réaliser. A la maison, nous sommes à la fois amateurs de purée et amateurs de fromage, donc je dois dire que nous nous sommes régalés!
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog Cuisine et couleurs, elle attendait sagement d’être réalisée, et je ne regrette pas de l’avoir testée! Vous pouvez être sûrs que cette purée fera désormais partie de nos classiques!
 
Purée au gorgonzola

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Purée au gorgonzola

Ingrédients

  • 1 kg de pommes de terres à purée
  • 100 g de gorgonzola crémeux
  • 15 cl de lait2 échalotes
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c. à s. d'huile d'olive 
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eau, départ eau froide, jusqu'à ce qu'elles soient tendres.
  2. Hachez grossièrement les échalotes et saisissez-les à feu vif à la poêle avec une cuiller à soupe d'huile d'olive pendant 3 minutes.
  3. Hachez l'ail et ajoutez-le dans la poêle puis prolongez d'1 minute.
  4. Réservez et laisser tiédir.
  5. Faites fondre le gorgonzola avec le lait dans une casserole.Réduisez les pommes de terre cuites en purée à l’aide d'un presse-purée.
  6. Ajoutez la crème au gorgonzola, mélangez pour obtenir une purée onctueuse Vérifiez l'assaisonnement.
  7. Ajoutez l'échalote et poivrez. Servez aussitôt.
 
Source d’inspiration :

Tarte aux fraises rapide

La fête des mères approche, c’est le week-end prochain! Si je n’ai plus l’âge de réaliser des colliers de nouille à ma maman, ma fille me confectionne désormais de jolis cadeaux de ses petites mimines et c’est toujours très amusant de les découvrir! La fête des mères est pour nous une occasion de passer un bon moment tous ensemble et qui dit moment en familles dit repas, avec un bon gâteau à la fin!
 
 
Si vous réfléchissez à ce que vous allez préparer pour la fête des mères, je vous propose de de réaliser une tarte aux fraises, parce que leur saison est courte et qu’il faut en profiter tant que c’est possible. Il s’agit d’une tarte très simple à base de biscuits sablés mixés et couverts de crème de coco puis de fraises. Ce n’est pas du grand art, je n’en suis pas capable mais cette tarte est quand même très jolie et parfumée, et a beaucoup plu dans ma famille!
 
 
La base demande simplement de mixer des sablés type biscuits bretons avec du beurre de coco et d’être bien tassée dans le moule.
 
Par dessus, la crème de coco et de banane est recouverte de fraises, mais un autre fruit rouge conviendra tout à fait, ou même n’importe quel autre fruit frais… Cela perdrait son côté printanier mais serait tout aussi bon, à vous de voir! 
 
 
 
Tarte aux fraises rapide

Tarte aux fraises rapide

Ingrédients

    Pour la base
  • 185 g de sablés bretons
  • 60 g d'huile de coco!
  • Pour la crème
  • 20 cl de crème de coco
  • 1 banane
  • 30 g de confiture de fraises
  • 30 g d'huile de coco !Pour la garniture
  • 300 g de fraises
  • 2 c. à s. de confiture
  • 2 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Faites fondre 60 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec les sablés.
  2. Mixez pour obtenir un mélange homogène.
  3. Versez le mélange dans un plat à bords amovibles et tassez bien. Mettez au frais.
  4. Faites fondre 30 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec  la banane, 30 g de confiture et la crème de coco. 
  5. Étalez ce mélange sur les sablés.
  6. Coupez les fraises en deux et déposez-les joliment par dessus.
  7. Délayez la confiture dans l'eau dans un petit récipient. Étalez sur les fraises à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  8. Mettez au frais jusqu’au service.

Comment préparer un barbecue végétarien?

Photo Marco Verch @Flickr
 
Les beaux jours reviennent et avec eux la saison des barbecue! Partout en France, on commence à vérifier que le stock de charbon est à bloc… Dans le nord, les plus téméraires ont même commencé à griller des saucisses dès février cette année! 
 
L’an dernier, j’ai eu l’occasion de recevoir un végétarien pour un barbecue et ce de manière imprévue, car je ne savais pas que cette personne ne mangeait pas de viande… Vous imaginez la panique au moment de sortir les saucisses lorsqu’il a dit qu’il n’en mangeait pas!
 
Nous avons donc improvisé avec ce qu’on avait dans notre frigo pour lui proposer une alternative, et tout s’est bien fini…  Il n’est pas mort de faim tout du moins! Cela m’a donné l’idée d’un petit article sur ce sujet. Que vous soyez végétarien, que vous deviez réduire la viande pour votre santé, ou que vous receviez un végétarien à dîner comme ce fut mon cas, ce petit guide pourra vous aider!

Les saucisses

Les saucisses et merguez sont l’emblème du barbecue et il serait dommage de s’en priver sous prétexte qu’on ne mange pas de viande. Il existe en substitut des saucisses et merguez végétales que l’on trouve facilement au supermarché ou en boutique spécialisée. Inutile de préciser qu’elles ne ressemble pas à 100%, mais avec un bout de pain, des crudités et de la sauce, ça fait quand même bien l’affaire. Vous pouvez aussi réaliser des saucisses ou merguez végétales maison.

 

Les brochettes

Les brochettes peuvent être 100% légumes, mais pour les rendre un peu plus nourrissantes, il est sympa d’y ajouter une protéine végétale comme le tofu, fumé de préférence ou aux herbes, le tempeh ou encore des morceaux de haché végétal. Une autre alternative est l’halloumi, un fromage qui peut se griller sans fondre, divin au barbecue. Coupé en cubes, il est parfait sur des brochettes. Ce mélange d’épices à barbecue vous aidera à réaliser une marinade qui leur donnera ce goût typique tant apprécié dans les barbecue.

 

Les autres viandes

On trouve des nuggets végétaux ou hachés végétaux qui peuvent tout à fait aller au barbecue et prendront cette saveur fumée très appréciée. Ils seront parfaits pour constituer des burgers ou pour les plus jeunes. A ma connaissance, il n’y a rien pour remplacer la poitrine de porc ou la côte de bœuf, mais si vous connaissez quelque chose, n’hésitez pas à me le dire!

Les salades et accompagnements

De manière générale, puisque tout le barbecue est construit autour la viande, il n’y a pas grand intérêt à en mettre aussi dans les salades. Faire des salades végétariennes de tous types vous permettra de satisfaire tout le monde et n’a rien de compliqué. Il existe plein de salades végétariennes, comme la salade de pommes de terre et patates douces, la salade de maïs à la mexicaine ou la salade de concombres à la russe. Vous pouvez aussi adapter n’importe quelle recette en enlevant la viande ou le poisson de la liste des ingrédients. Les pommes de terre au four et leurs variantes farcies ( au fromage ou aux légumes) conviennent très bien pour un barbecue végétarien.

Le fromage

Certaines personnes aiment servir un camembert rôti lors des barbecues et si vous préparez un repas pour des végétariens et non des végétaliens, c’est une solution très gourmande qui plaira sans doute! On peut le décliner avec d’autres fromages du même coin comme le coeur de Neufchâtel, le livarot… Ou avec un Mont d’Or, même si c’est plus hivernal. Faites juste attention à mettre la boîte dans de l’aluminium pour la protéger. L’halloumi dont je vous parlais plus haut est également un fromage que l’on passe au barbecue, mais contrairement au camembert il ne va pas couler, simplement devenir élastique et dorer en surface. Coupé en tranches et mariné des les herbes, c’est un régal!

 
Et vous, avez-vous déjà cuisiné un barbecue végétarien? Sinon, prévoyez-vous des légumes quand vous faites un barbecue pour équilibrer le tout? Racontez moi 🙂

Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Vive le printemps, et la verdure qui réapparaît et bourgeonne un peu partout! En cette saison, j’aime que mes assiettes soient comme mon jardin : vertes et bien fournies! Je pense vous avoir déjà dit que mon jardin ressemblait à une jungle, ce n’est pas peu dire, mais il va en s’améliorant! Et puis l’avantage de ce genre de jardin, c’est qu’il plaît aux insectes et petits oiseaux en tous genres, j’apprécie de les voir passer devant ma fenêtre bien que je vive en pleine ville!
 
 
Aujourd’hui, c’est donc un plat plein de verdure que je vous propose : des petits pois, des haricots plats, des épinards… On voit que l’hiver est derrière nous! J’ai accompagné tout cela de fromage  « creamcheese » bien crémeux, de parmesan, mais aussi d’une petite touche d’huile d’olive aromatisée à la truffe. 
 
 
J’adore l’huile à la truffe car elle permet d’obtenir un goût intense de truffe, sans devoir investir le même budget! Avec deux petites cuillers, le plat est une vraie explosion de saveurs… C’est un incontournable de mes placards!
 
 
 
 
Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Ingrédients

  • 200 g de coudes rayés
  • 120 g de petits pois
  • 100 g de haricots plats
  • 100  g d'épinards en branches surgelés
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1/2 oignon émincé très finement
  • 1 échalote émincée très finement
  • 80 g de Philadelphia
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 2 c. à s. d'huile de truffe
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Émincez l'oignon, les échalotes et l'ail.
  2. Coupez les haricots plats en tronçons.
  3. Faites bouillir les pâtes dans une quantité généreuse d'eau salée selon les instructions du paquet.
  4. Pendant que les pâtes cuisent, mettez dans une casserole les épinards, les haricots plats et l'ail avec 10 cl d'eau. 
  5. Faites cuire 12 minutes ces légumes.Arrêtez les pâtes dès que le temps est écoulé et égouttez-les.
  6. Au bout des 12 minutes, ajoutez aux légumes le Philadelphia , l'oignon, l'échalote et les petits pois, remuez et prolongez d'1 minute.
  7. Ajoutez ce mélange aux pâtes.
  8. Servez dans 2 assiettes, ajoutez 1 cuiller à soupe d'huile et 1 cuiller à soupe de parmesan par assiette en décoration.

Pains pita

Le 16 mai c’est la Saint Honoré, et Saint Honoré étant le patron des boulangers, c’est également la fête des boulangers. A cette occasion, je vous propose une recette de boulangerie. C’est assez rare que je vous propose de la boulangerie faite maison sur ce blog, pourtant il n’y a rien de meilleur qu’un bon pain qui sort du four…
 
 
C’est aujourd’hui du pain pita que je vous propose, celui que l’on utilise notamment pour réaliser les fameux kebab. On a tendance à penser qu’un kebab est forcément un plat ultra lourd de junk food, mais réalisé avec un pain maison et plein de crudités, c’est presque sain, non?
 
 
La recette que je vous propose contient du yaourt grec et de l’huile d’olive, qui lui donnent une texture bien moelleuse et parfumée. Les pains ne sont pas très gros, cela vous en donnera 4 mais si voulez des pains géants, gardez la même recette et ne faites que 2 pains avec.
 
Les pains à pita doivent rester bien moelleux, n’essayez pas de trop les cuire, tant pis s’ils n’ont pas une jolie couleur dorée… D’ailleurs ceux du commerce sont souvent très blancs!
 
 
 
Pains pita

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 petits pains

Pains pita

Ingrédients

  • 370 g de farine
  • 5 g de sel
  • 15 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • 10 g de levure fraîche boulangère
  • 1 œuf
  • 60 g de yaourt grec
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Préparation

  1. Faites tiédir le lait au micro-ondes.
  2. Faites-y fondre la levure avec un petit morceau de sucre. Réservez 10 minutes.Versez  la farine et le sel dans le bol de votre mixeur ou machine à pain. Mélangez.
  3. Ajoutez l’œuf, le yaourt et l’huile.
  4. Mettez en route votre robot et versez-y en doucement le mélange tout en mixant.Vous obtiendrez au bout de quelques minutes une pâte souple et homogène. Couvrez d’un linge et laissez reposer à température ambiante pendant une heure. La pâte doit plus ou moins doubler de volume.
  5. Dégazez-la. Pesez la pâte et divisez-la en quatre petits pâtons d’environ 100-110 g chacun. Faites chauffer sur feu vif une poêle.Sur un plan de travail légèrement fariné, abaissez un premier pâton, sur une épaisseur d’environ 0,5 mm. Faites-le cuire à sec dans la poêle, jusqu’à ce que le dessous soit légèrement doré mais sans insister trop.
  6. Retournez-le et faites cuire l’autre face.
  7. Placez ensuite le pain sur un grand linge propre, et recouvrez-le.Faites cuire les autres pâtons de la même façon, et couvrez-les du linge dès qu’ils sont cuits.

« Faux » bœuf mongol

Aujourd’hui nous partons en Mongolie… Encore un pays d’Asie que je rêve de visiter et dont la cuisine me fait saliver immédiatement! Le bœuf mongol est une de leurs spécialités. Il s’agit de morceaux de viande nappés d’une sauce caramélisée à base de sauce soja, ail, gingembre, sucre et piment. C’est un pur délice comme on en trouve seulement là-bas!
 
 
J’avais des protéines de soja dans mon placard que je voulais tester  depuis un moment, et je me suis dit « pourquoi pas? » Connaissez-vous ces protéines, que l’on appelle aussi PST (pour Protéines de Soja Texturées) ? Bien qu’elles soient à base de soja, elles n’ont aucun point commun avec le tofu, que ce soit au niveau du goût, de la texture, de la façon de les préparer… Tout ça pour dire que même si vous n’aimez pas le tofu, vous devriez laisser une chance aux protéines de soja, car vous risquez de les aimer!
 
Visuellement, ces protéines ressemblent à des petits morceaux de « pain » déshydratés, je les compare à du pain car ils sont pleins de petits trous, comme de la mie… Du fait qu’ils sont secs, ils présentent l’avantage de super bien se conserver. Vous pouvez en avoir un bocal d’avance dans votre placard pour les jours où vous n’avez pas d’idées, elles sont hyper polyvalentes!
 
 
On les réhydrate en quelques minutes en les faisant tremper dans un peu de bouillon chaud, ou encore dans de sauce soja diluée dans de l’eau. Cela va conditionner la saveur qu’elles prendront. Ensuite, on les cuisine comme on cuisinerait des petits de viande émincés : on les fait revenir quelques minutes, on les ajoute dans un bouillon, dans une sauce… Bien cuisinées, avec des oignons, de l’ail, des herbes… On pourrait s’y laisser prendre!
 
Il existe des PST de différentes tailles : toutes petites pour imiter la viande hachée, en petites boules, façon émincés ou carrément format gros nuggets. Pour cette recette, c’est le format « émincé » que j’ai utilisé, car visuellement il ressemble beaucoup à des lanières de bœuf. Si vous n’en  trouvez pas, vous pouvez prendre des morceaux encore plus gros que vous émincerez vous-mêmes, ou des morceaux plus petits, même si la ressemblance sera moins flagrante.
 
J’ai donc utilisé mes protéines à la place du bœuf pour réaliser ce « faux bœuf » mongolien : la richesse de la sauce mongolienne noie tout à fait le poisson, et personne n’a remarqué au premier abord que ma viande avait quelque chose de bizarre… Elle n’en était pas! Si vous recevez des végétariens ou voulez essayer ces protéines de soja texturées pour la première fois, je vous recommande cette recette!
 
 
 
« Faux » bœuf mongolien

« Faux » bœuf mongolien

Ingrédients

  • 85 g de protéines de soja assez grosses
  • 50 cl d'eau bouillante
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
    Pour la sauce
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 c. à s. de fécule de maïs
  • 4 c. à s. d'eau tiède
  • 5 c. à s. de sauce soja 
  • 5 cl de bouillon de légumes (récupéré après le trempage des protéines)
  • 2 gousses d'ail émincées
  • 1/2 c. à c. de gingembre émincé
  • 3 c. à s. de sucre brun
  • 1 / 2 c. à c. de flocons de piment rouge
  • 1 pincée de 5 épices!Pour le service1 vert d'oignon fraisRiz cuit

Préparation

  1. Faites tremper les protéines de soja dans 50 cl d'eau bouillante dans laquelle vous aurez délayé le cube de bouillon pendant 10 minutes, ou jusqu'à ce qu'elles soient complètement réhydratées.
  2. Égouttez les protéines de soja (gardez le jus restant) et extrayez-en toute l'eau en les pressant dans vos mains.
  3. Faites chauffer 2 cuiller à soupe d'huile dans une poêle et mettez à cuire les protéines de soja pendant 5 -10 minutes, en remuant régulièrement pour qu'elles ne collent pas à la casserole.
  4. Pendant la cuisson des protéines de soja, mélangez les ingrédients de la sauce dans un bol. Ajoutez-les dans la poêle et chauffez jusqu’à atteindre l'ébullition.
  5. Une fois que la sauce bout, baissez le feu et laissez cuire 1 à 2 minutes pour que la sauce épaississe un peu.
  6. Si la sauce devient trop épaisse, ajoutez un peu plus de bouillon récupéré des protéines.
  7. Servez sur du riz, et saupoudrez de vert d'oignon émincé par dessus.
 

Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Aujourd’hui, je vous présente des biscuits à deux ingrédients. Oui, vraiment, deux ingrédients! Il n’y a pas d’arnaque… Allez, je ne compte pas l’eau dans la liste mais tout le monde en a dans son robinet! Bien sûr, vous pouvez ajouter d’autres choses si vous voulez… mais ce n’est pas nécessaire! 
 
 
Ces biscuits à la banane et à la noix de coco conviennent à tout le monde ou presque : ils sont sans gluten, végétaliens, sans glucides, sans produits laitiers, sans œufs, sans noix, et même sans sucres ajoutés! Bonus, ils se réalisent en un clin d’œil! Ils peuvent être préparés en 30 minutes chrono et il vous faudra seulement un bol et une cuillère pour les préparer. Il suffit en gros de mélanger les deux ingrédients ensemble et de laisser la magie du four faire son travail.
 
Pour cette recette, j’ai utilisé de la noix de coco déshydratée non sucrée et grâce à la banane, les biscuits sont naturellement sucrés. Assurez-vous que votre banane n’est pas trop mûre ou les biscuits ne garderont pas leur forme. Il n’y a vraiment besoin de rien d’autre : de la banane et de la noix de coco et vous obtenez beaucoup de saveur!
 
Aimez-vous la noix de coco autant que moi? Je trouve qu’elle apporte vraiment une belle texture à cette recette, et quand vous la faites cuire, votre cuisine se remplit de son odeur… Au fur et à mesure de la cuisson, la noix de coco vire au brun doré et la saveur de la banane cuite au four s’approfondit à mesure qu’elle se ramollit, elle devient vraiment savoureuse et délicieuse car elle a tendance à caraméliser. 
 
 
Ces biscuits sont parfaits pour le petit-déjeuner. Ils sont aussi divins avec une tasse de thé et un bon livre lorsque vous profitez d’un après-midi de détente, le week-end.
 
Cette recette donnera environ 8 petits biscuits. Si vous voulez en faire plus, doublez simplement la recette. Vous pouvez les conserver dans un récipient fermé à la température ambiante pendant quelques jours.
 
Pour améliorer cette recette, ajoutez ce que vous voulez. Ajoutez par exemple des dattes, des graines de citrouille des pépites de chocolat ou ce que vous avez sous la main.  Mais je le répète, rien d’obligatoire, ils sont bons tels quels!
 
 
P.S. : Si vous aimez la noix de coco, découvrez aussi ce flan à la noix de coco
 
Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 biscuits

Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Ingrédients

  • 1 banane
  • 55 g de noix de coco
  • 2 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Réhydratez la noix de coco avec l'eau pendant une dizaine de minutes.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Mixez la banane et la noix de coco à l'aide d'un robot mixeur. Étalez le mélange sur une plaque en formant de petits ronds et enfournez à 180 pour 25 minutes ou jusqu’à ce qu'il soient dorés.
 
Source d’inspiration :

Riz vert

Les beaux jours sont là… Ou presque! Dans le nord, on a souvent un doute sur la question, parfois le soleil se montre mais la température n’est pas au rendez-vous, parfois c’est l’inverse, mais globalement, je ne sais pas s’il faut tristement dire « merci le réchauffement climatique », mais nous avons de plus en plus de belles journées! L’année dernière, l’été a été particulièrement beau, et cet hiver a été ultra doux. Espérons que l’on continuera sur cette lancée avec un beau printemps!
 
 
Pour rendre hommage à notre belle planète qui se couvre petit à petit de verdure en cette saison, c’est donc une recette toute verte et pleine de délicieuses herbes que je vous propose. Ce riz vert est composé de salade cuite, de cerfeuil et de coriandre, ainsi que d’oignons nouveaux. C’est un pur concentré de nature, et surtout un pur régal, si je m’écoutais, j’en re-cuisinerais immédiatement !
 
 
Ce riz accompagnera à la perfection d’importe quel plat. Si vous avez besoin d’une petite cure de vitamines après l’hiver, cette recette est faite pour vous! 
 
 
Pour accompagner ce riz vert, vous pouvez cuisiner des brochettes de kebab ou des nuggets aux corn flakes par exemple. Il est aussi très bon tout seul pour un repas léger!
 
Riz vert

Riz vert

Ingrédients

  • 400 g de riz basmati
  • 180 g de feuilles de salade feuille de chêne
  • Un  bouquet de cerfeuil frais
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 gousse d'ail
  • 5 cl d'huile olive
  • 75 cl de bouillon légumes
  • 1/4 c. à c. de pâte de piment
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 oignons nouveaux
  • Sel

Préparation

  1. Faites cuire le riz 10 minutes à l'eau bouillante puis égouttez-le.
  2. Dans une poêle, faites tomber la salade 1 à 2 minutes avec 1 cuiller à soupe d''huile d'olive. Mixez-la avec le cerfeuil, la coriandre, les oignons nouveaux, le piment, l'ail et 12 cl eau.
  3. Faites chauffer 6 cl d'huile olive dans une sauteuse et faites-y revenir le riz 3 minutes, ajoutez le bouillon et le mélange de légumes mixés, et laissez cuire 15 minutes jusqu'à ce que le riz soit totalement cuit.

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Revoilà la saison des apéros! En fait, je ne sais pas pourquoi j’associe les tartinades au retour des beaux jours car je ne vais pas vous mentir, chez moi il y en a toutes les semaines au menu, même en plein hiver! J’adapte simplement leur contenu : en hiver, tartinades de légumes racines aux fromages bien riches comme la raclette ou le cheddar, l’été des tartinades plus fraîches, avec de la feta, du fromage frais, des tomates séchées…
 
 
Celle-ci est une tartinade de mi-saison, car la carotte apporte un concentré de vitamines mais reste un légume que l’on trouve l’hiver en magasin. Elle a quand même de belles notes ensoleillées car elle intègre des épices comme le galanga, le gingembre, le cumin…. De quoi vous faire voyager dans les îles! Elle a une originalité, elle peut-être servie sous forme de boulettes, à croquer telles qu’elles ou à déposer sur un bout de pain suivant la préférence de chacun! Sans pain, c’est plus léger bien sûr ! Si vous décidez de la tartiner sur du pain, le façonnage en boulettes est tout à fait facultatif mais je trouve que ça fait très joli!
 
 
Si vous ne connaissez pas le galanga, c’est un rhizome très proche du gingembre et qui peut donc être substitué par ce dernier. je le le trouve plus subtil et très sympa, mais le gingembre convient parfaitement aussi, ne vous obligez donc pas à en acheter avant de tester cette recette… 
 
 
P.S. : En cette saison j’adore les carottes, vous vous régalez aussi avec ce dip carottes kiri!
 
Rillettes de carottes au cumin

Rillettes de carottes au cumin

Ingrédients

  • 200 g de carottes  
  • 75 g de Philadelphia
  • 25 g de beurre pommade
  • 1/2 c. à c. de gingembre frais haché
  • 1/2 c. à c. d'ail haché
  • 1 c. à c. de cumin moulu
  • 1 pincée de galanga en poudre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Râpez les carottes. Épluchez et hachez l'ail et le gingembre.
  2. Mélangez tous les ingrédients dans un bol.
  3. Version tartinade : mettez au frais jusqu’au service.
  4. Version boulettes : roulez la préparation en forme de petites boules et déposez-les dans une assiette. Mettez au frais jusqu’au service.

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

La rhubarbe est de retour! Mon histoire d’amour avec la rhubarbe est loin de ressembler à un coup de foudre, car à la base je la détestais. Mais à force de m’acharner dans le but de ne pas gâcher ma production du jardin, j’en suis venue à l’apprécier.
 
La rhubarbe ne ressemble à rien d’autre, elle a un côté acidulé et un parfum vraiment caractéristique typique du printemps, même si dans mon jardin elle pousse jusque fin octobre.
 

 
La bonne nouvelle, c’est que quand vous mangez un dessert à la rhubarbe, vous pouvez dire que vous avez mangé un légume!
 
Cette compote de rhubarbe est un excellent moyen de manger de la rhubarbe. Elle nécessite peu d’efforts et peu d’ingrédients, est prête en une demi-heure et peut être consommée immédiatement ou conservée dans un pot pendant quelques jours. Faites-en une grosse quantité, ça vous fera vos desserts tout prêts à déguster tout au long de la semaine! Si vous avez du mal à tout finir, cette compote sera parfaite pour accompagner vos yaourts, des flocons d’avoine ou une boule de glace à la vanille.
 
 
Vous serez peut-être surpris, comme moi,  de voir que cette compote ne nécessite pas beaucoup de sucre. Franchement, 50 g de sucre pour 1 kg de fruits, c’est raisonnable non? Vous pouvez aussi remplacer le sucre par du sirop d’agave pour une recette encore plus raisonnable.
 
La rhubarbe est souvent associée à des fraises, ici je l’ai mariée à des pommes car c’est le fruit qui permet de donner une texture parfaite aux compotes je trouve.
 
Une touche de gingembre, cannelle, cardamome et vanille viennent compléter les saveurs de cette compote. Ils permettent de parfumer l’ensemble et de faire oublier le côté acide de la rhubarbe.
 
 
P.S. : Si vous aimez la rhubarbe, essayez aussi cette tarte rhubarbe framboises et sucre perlé!
 
Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Ingrédients

  • 1 kg de rhubarbe
  • 5 pommes golden
  • 15 cl de jus d'orange
  • 50 g de sucre
  • 2 c. à s. de miel liquide
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 c. à c. d'arôme vanille

Préparation

  1. Nettoyez, épluchez et coupez en tronçons la rhubarbe.Épluchez, enlevez les trognons et coupez les pommes en dés.Dans une casserole, mettez l'ensemble des ingrédients et faites cuire à feu doux pendant un quinzaine de minutes, jusqu’à ce que les pomme et la rhubarbe soient ramollies.Mixez selon votre goût et rectifiez le sucre si besoin.Laissez refroidir totalement puis conservez au frais jusqu’au service.

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!
Menu Title