Mojito d’automne

L’automne est là, pour autant, je n’avais pas envie d’abandonner tout de suite les cocktails d’été. Parmi mes favoris, il y a le célèbre mojito, que j’aime pour sa fraîcheur et son côté désaltérant. J’ai eu envie de le retravailler façon cocktail d’automne, en y ajoutant de la pomme, de la poire…
 
 
 
 
J’ai utilisé du cidre et du Calvados pour renforcer le goût des fruits. Au final, mon cocktail n’a plus grand chose d’un mojito j’avoue !
 
 
Les fruits dans le verre ne sont pas typiques des mojitos, on est plutôt en fait sur une sorte de sangria d’automne, mais avec la menthe, mon idée d’origine se reconnaît plutôt bien au goût, les saveurs s’y retrouvent quand même!
 
Si vous voulez faire quelque chose de très joli, vous pouvez couper vos morceaux de pommes et de poires en forme d’étoile, c’est super mignon !
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Mes inspirations de septembre

Photo  Évie. @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en cette période de rentrée des classes!

La cuisine du sud

 

J’ai eu la chance de visiter plusieurs jolies destinations dans la méditerranée cet été, et cela a ravivé encore plus mon amour de cette cuisine dont j’étais déjà ultra fan ! Je pense profiter de l’été indien (j’y crois à fond!) durant les mois de septembre et octobre pour me régaler encore un peu de la cuisine du soleil.

Les fruits et légumes d’automne

Cela va vous sembler contradictoire avec le paragraphe précédent, mais autant j’ai envie de prolonger l’été, autant j’ai hâte de me régaler des premiers fruits et légumes d’automne ! Je compte bien faire un stock de pommes, poires, courges et champignons dès qu’ils arrivent sur les étals !

Les souvenirs de vacances

Tout au long de l’été, j’ai collecté des souvenirs gourmands lors de mes escapades et j’ai acheté des livres de cuisine. Maintenant que la rentrée est passée, je compte bien m’amuser à découvrir ces produits et à les cuisiner dans des recettes typiques. Cocktails, pâtisseries et plats traditionnels sont au programme des prochaines semaines !

 
 

Les latte

J’adore les boissons chaudes et notamment les latte, ces cafés au lait ultra sucrés et parfumés aux épices, au chocolat, au caramel… Avec le retour des jours plus frais, je compte me régaler, notamment avec le chai latte, le golden milk…
 

La rhubarbe

 
J’ai un pied immense de rhubarbe dans mon jardin et il ne me reste qu’un mois pour le cuisiner avant la fin de la saison. J’ai plein d’idées et je vous proposerai prochainement un petit article sur la meilleure façon d’écouler de grosses quantités de rhubarbe!
 

Désencombrement

J’ai lu cet été plusieurs livres sur le minimalisme et regardé pas mal de vidéos sur le sujet dont le documentaire “The minimalists” sur Netflix. Je compte bien en appliquer les principes ( posséder moins de choses, mais uniquement celles qui comptent vraiment et nous apportent de la joie). Ce n’est pas facile car je déteste jeter ou gâcher, et donner ou vendre prend énormément de temps, mais je vais essayer de tenir bon!
 
Photo marion beraudias @Flickr
 
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Tarte aux pommes et cassonade

Je suppose que comme moi, vous aimez la tarte aux pommes, qui n’aime pas ça ? Il existe autant de variantes de tarte aux pommes qu’il existe de foyers je pense. Celle-ci est très sympa car elle est à la fois très facile à réaliser et aussi bien parfumée grâce à la cassonade. C’est un peu une tarte aux pommes du nord d’une certaine façon ! 
 
 
 
C’est une recette qui va très vite à faire puisqu’il y a une base de pâte feuilletée que j’achète toute faite. Mais si vous avez le courage de la faire maison, cela n’en sera que meilleur. Utilisez des pommes golden qui sont bien sucrées et fondantes pour cette recette.
 
 
Si vous avez un four à chaleur tournante, vous devrez sans doute enlever 5 minutes aux 2 premières étapes cuisson, surveillez bien votre four! 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://scally.typepad.com/cest_moi_qui_lai_fait/2013/11/tarte-aux-pommes-la-recette-qui-efface-toutes-les-autres.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Voyage gourmand : Que manger en Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si vous aimez les grandes étendues vertes et les villes à taille humaine, c’est une destination parfaite ou se côtoient lacs turquoise et montagnes verdoyantes. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 
Source Jonas Bengtsson @Flickr

Les soupes

 
Il y a une multitude de soupes en Slovénie, et on en trouve très facilement au restaurant. L’un d’eux avait même affiché une pancarte qui disait qu’une journée sans soupe était une journée ratée ! Certaines sont très nourrissantes, avec des morceaux, comme la soupe de haricots, ou des sortes de ragoûts ou minestrones. Vous pouvez les commander en entrée la plupart du temps.
 
 

Les burek

 
Les burek sont des sortes de rouleaux de pâte filo entortillés sur eux-mêmes comme des escargots, et garnis de fromage ou d’épinards. J’ai aussi vu des parfums moins traditionnels comme une garniture façon pizza… On en trouve aussi des versions sucrées en dessert. C’est nourrissant et pas cher du tout, surtout si vous achetez ça en boulangerie ou dans des commerces qui proposent des snacks à emporter.
 

Du fromage slovène

 
Les fromages slovènes sont des fromages simples, majoritairement à pâtes pressées non cuites, et aux saveurs plutôt douces. Certains sont fumés ou aromatisés au poivron, au piment, à la truffe, au poivre… Dans de nombreux bars, vous pourrez commander une bonne planche de fromages slovènes, pour un repas pas cher et convivial.
 

De la cuisine italienne

 
Cela n’est pas typique au premier abord, mais la Slovénie a une frontière commune avec l’Italie et la cuisine italienne est très présente là-bas. Bien que je préfère manger local à l’étranger, j’ai fait un bon repas dans un restaurant italien qui proposait des variantes locales : pizzas aux charcuteries et fromages slovènes, pâtes croates aux truffes… On retrouvait les saveurs des balkans, mixées aux best-sellers italiens. Impossible d’être déçu !
 
 

Des bières locales

 
Il y a beaucoup de bonnes bières artisanales en Slovénie, et notamment de très bonnes pale ale et Ipa. J’ai testé et apprécié des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. Passez votre chemin sur la Union, la bière de base par excellence, ou la Staropramen, basique également et même pas slovène bien que très présente là-bas.
 
 

Les strukli

 
Les strukli sont des rouleaux de pâtes farcis au fromage, aux épinards… Un peu comme les burek cités plus haut me direz-vous, mais la pâte est différente et au final le résultat n’est pas du tout le même ! Le burek est croustillant alors que les strukli sont moelleux, c’est un peu comme si on comparait une feuille de brick et une crêpe ! C’est délicieux, cela peut être vendu en entrée ou en accompagnement, c’est assez nourrissant. Il existe aussi une version dessert, aux pommes ou à la cannelle par exemple.
 
 

La saucisse de kransjka et le cevapcici

 
La saucisse Kransjka ou carniolienne, est une saucisse bien dorée et croustillante, bombée, alors que le cepavcici, empruntée à la cuisine croate, est composé de viande hachée modelée en forme de saucisse, sans peau autour. On sert la saucisse avec du chou, alors que le cevapcici est servi avec de l’oignon blanc cru et de l’ajvar.
 
 

Les zganci

 
C’est une sorte de porridge ou polenta de sarrasin qui n’a pas une allure très attirante, mais il paraît que c’est bon! Je n’ai pas pu le goûter, donc je le réaliserai chez moi dès que possible pour compenser!
 

Les ravioli au sarrasin

 
Les ravioli au sarrasin ont une pâte moelleuse, car ils sont pochés dans de l’eau bouillante. Leur garniture est assez fade, mais s’ils sont servis avec une sauce bien parfumée, par exemple aux champignons, c’est très sympa. Il y a aussi les zlikrofi, des plus petits raviolis en forme de chapeaux, avec une garniture à base de pomme de terre. Ils sont servis dans un bouillon, comme un ragoût de mouton par exemple.
 
 

Des gâteaux

 
Il y a plein de délicieux gâteaux à tester ici ! Je n’ai pas pu tous les s’essayer, mais j’ai essayé très fort. Parmi mes favoris, je vous recommande le gâteau à la crème de Bled et le strudel, qui se décline au fromage, aux fruits rouges, à la pomme, aux noix, etc. Vous trouverez aussi le strukli, le placek, le potica, le gibanica… Il y a l’embarras du choix pour les amateurs !
 
 
Voilà en gros les meilleures spécialités que j’ai pu voir ou tester en Slovénie, mais il y en a des dizaines d’autres ! Si vous avez l’occasion de tester quelque chose de bon, n’hésitez pas à m’en parler ici !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Purée de noix de cajou maison

Ces dernières années, les purées de noix et d’arachides sont devenues des basiques de ma cuisine. Elles sont parfumées et apportent leur saveur et leur texture à de nombreuses recettes. J’en ai toujours au moins un pot dans mes placards !
 
 
 
Leur seul défaut est souvent leur prix, il peut être élevé, voire carrément exorbitant, notamment la purée d’amandes ou de noix de cajou. C’est pourquoi je le suis vite demandé si je ne pourrais pas la réaliser maison !
 
 
La recette des pâtes de noix est toujours la même, on met simplement des noix/amandes…, on mixe longtemps, longtemps, jusqu’à ce que l’huile s’exprime des noix. On peut toujours ajouter une petite cuillère d’huile dans le mélange pour faciliter la chose, et un mixeur de bonne qualité est évidemment un atout. Pour éviter que les noix de cajou (et le moteur de votre robot) ne surchauffent, vous faites-le faire en plusieurs fois en faisant de petites pauses entre deux. Raclez régulièrement les parois pour que la préparation soit bien mixée de façon homogène.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

One pan pasta brocoli camembert

Je vous disais récemment que j’aime beaucoup les one pot pasta pour leur facilité de réalisation, mais aussi pour leur côté crémeux, qui rappelle un peu le risotto façon pâtes. En voici une nouvelle variante que j’ai beaucoup aimée. Il s’agit d’une version au camembert, un de mes fromage favoris, et au brocoli, un légume que je cuisine peu mais qui fonctionne très bien dans les poêlées et plats composés je trouve.
 
 
 
Comme toujours, c’est rapide à faire, comme toujours c’est ultra crémeux, comme toujours j’ai adoré, je ne sais plus bien quels arguments donner en faveur des one pot pasta, à part que j’adore ça !
 
 
La variété de pâtes peut bien sûr être remplacée par une autre, simplement en ajustant le temps de cuisson. De la même manière, vous pouvez utiliser un autre fromage crémeux, comme le brie, le Coulommiers, ou même un gorgonzola si vous préférez la saveur des fromage bleus.
 
 
Poivrez bien si vous aimez ça, je trouve que cela fait bien ressortir les saveurs des pâtes et du fromage.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Petites crèmes aux pruneaux et lait d’avoine

Je vous présente une recette que j’ai découverte il y a de longues années mais que je n’avais pas encore pris le temps de vous partager. Il faut dire que j’ai énormément de retard à ce niveau, mais heureusement rien n’est perdu, tout est sauvegardé précieusement en attente de publication ! Cette recette me vient de Marie Chioca, je ne sais plus dans quel livre ou sur quel site précisément je l’ai trouvée, mais j’avais noté son nom en tant que créatrice de cette recette. 
 
 
 
Il s’agit d’une petite crème aux pruneaux ultra-simple dans sa réalisation. Les pruneaux s’imbibent simplement de lait végétal, on mixe, et c’est prêt en gros ! Comment faire plus simple ? Je ne sais pas ! Le résultat fut vraiment très savoureux, la texture était parfaite, et le bon goût des pruneaux était bien présent ! Il faut dire que j’adore les pruneaux, même si je ne pense pas très souvent à les utiliser, à part dans un flan à l’occasion.
 
 
Si vous avez un paquet de pruneaux qui attend d’être mangé, n’hésitez pas et tentez cette petite recette très rapide dès maintenant.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Voyage gourmand : Que ramener de Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si comme moi, vous aimez prolonger vos voyages et vous régaler, découvrez ci-dessous les meilleurs souvenirs à ramener dans vos bagages. Il y a l’embarras du choix et pour pas trop cher !
 
  
  
 

Des fromages

 
Il y a des fromage sympa en Slovénie, et comme ils sont plutôt fermes et peu odorants, vous devriez pouvoir en ramener sans trop de difficulté en soute. On en trouve dans des emballages soudés, parfaits pour le transport. Évitez simplement de les acheter à l’aéroport, où des fromages assez basiques sont vendus 15 à 20 euros pièce, surtout que leur goût n’est pas exceptionnel, du moins du point de vue d’un français!
 

Des liqueurs et boissons alcoolisées

 
On trouve beaucoup de liqueurs en Slovénie, notamment au miel, aux plantes… À réserver aux bagages en soute, ou à acheter (plus cher) à l’aéroport en duty free. Il y a aussi du vin slovène avec des cépages inconnus chez nous, du gin, du whisky slovène…
 
 

Du sel, des conserves

 
Il y a de gros marais salants historiques en Slovénie, donc vous pouvez acheter et ramener du sel local, nature, fumé ou aux herbes.
On trouve aussi des conserves de légumes ou de préparations, comme le célèbre ajvar connu dans l’ensemble des balkans.
 
 

Des pâtes, céréales…

 
On trouve quelques céréales (sarrasin, millet, blé entier…) ou des pâtes locales (aux formes différentes des nôtres). Si vous êtes curieux, rien d’extraordinaire ou d’introuvable en France, mais vous pourrez ainsi faire une recette vraiment typique à votre retour et dire que les ingrédients sont de là-bas!
 

De la bière

 
En Slovénie, il y a de très bonnes bières qui peuvent voyager en soute, d’autant que certaines sont en boîte métalliques. Essayez de ramener par exemple des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. 
 
 

Un livre de cuisine

 
Je le fais à chaque voyage, j’adore ramener un livre de cuisine pour partager mon voyage avec mes amis et invités par la suite.
 

De la céramique

 
J’ai vu beaucoup de jolies céramiques en Slovénie, parfaites pour une jolie table si vous n’avez pas peur de la casse durant le voyage.
 
 

Des pots à chocolat chaud

 
On trouve de jolis mugs en métal avec des motifs locaux et des petits pots avec une poignée pour verser le chocolat chaud. Un peu attrape-poussière, mais peut faire une jolie déco ou être vraiment utile si vous buvez souvent du chocolat chaud.
 

Du thé, du café, du chocolat en poudre…

 
J’ai vu plusieurs marques de thé, café et chocolats en poudre locales. J’ai notamment acheté du thé aux fruits rouges réalisé à base de fruits locaux, absolument délicieux.
 

Du miel slovène

 
On trouve beaucoup de miels slovènes, nature, ou avec des graines de courge, ou encore de la liqueur au miel.
 
Voilà, avec tout ça, vous devriez pouvoir vous régaler à votre retour, et prolonger un peu vos vacances gourmandes !

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Spécialité d’Inde : Naans à l’ail

Je suis une fan de cuisine indienne, et pour moi aucun repas indien ne peut avoir lieu sans que je prévoie des naans en accompagnement. C’est mon plaisir incontournable du repas !
 
 
 
J’ai toujours aimé les naans fromage. Il faut dire que façon générale dans ma vie, dès que je vois une option au fromage, je la choisis ! Mais plus récemment, j’ai eu l’occasion de goûter les naans à l’ail et je dois dire qu’ils sont incroyables aussi !
 
 
Ces naans sont parfaits pour accompagner un paneer lababdar, un aloo akbari ou encore des pakoras. Vous pouvez aussi les servir à l’apéro avec plusieurs petites sauces à tremper, comme une sauce à la menthe, une sauce pimentée, une sauce blanche… On m’en a déjà proposé servis de cette façon-là dans un restaurant et je m’étais régalée !
 
 
La recette inclut 1 gousse d’ail par naan, ca peut sembler beaucoup mais quand on aime l’ail c’est parfait! i cela vous inquiète, diminuez légèrement la quantité.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Beurre de radis noir

Je n’ai jamais été fan (devrais-je écrire “fane”?) de radis. Pour moi, on ne peut pas aimer réellement les radis. Je m’explique : j’ai l’impression que quand on en mange, c’est avant tout pour les accompagner de sel, de beurre, ou de pain. Et j’ai le sentiment qu’au final j’aime tout ce qu’il y a autour, mais je pourrais apprécier cela tout autant sans les radis ! Un peu comme quand on mange des escargots… Tout le monde dit c’est délicieux avec l’ail, mais à force d’entendre ça, j’ai toujours l’impression que les gens aiment l’ail, pas les escargots, pas vous? Ce sont des réflexions dignes d’une personne qui n’aime ni les radis ni les escargots, je vous l’accorde, il y a quelque chose qui m’échappe sans doute !
 
  
 
Toujours est-il que c’est très rare que je me laisse embarquer à acheter une botte de radis vu que je les apprécie pas vraiment. Mais le radis noir avec son look si rigolo, il m’a arnaqué une paire de fois. Je me laisse tenter même si au final, il est assez proche des radis roses au niveau du goût… Il y a des nuances bien sur, mais quand on n’aime pas l’un, il est assez logique de ne pas aimer l’autre ! Bref, j’ai fini avec un radis noir à utiliser alors que je n’en suis pas fan, mais puisque ce que j’aime c’est les accompagner de beurre et de sel, je me suis dit que je pouvais pousser l’expérience un peu plus loin et transformer ce radis directement en tartinade au beure.
 
 
Il n’y a rien de compliqué, c’est une sorte de beurre amélioré dans lequel on ajoute le radis haché et un peu de ciboulette. On tartine, on croque, et on a un concentré de radis au sel et au beurre directement ! Pour les gens comme moi qui aiment plus le beurre, le sel et le pain que le radis, c’est absolument parfait !
 
Servez avec de la baguette fraiche ou rapidement passée au four et coupée en rondelles.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!