Archives de catégorie : Pâtes et riz

Gratin de pastas brocoli fromage

Je ne sais pas comment c’était chez vous, mais chez moi le gratin de pâtes était un grand classique de mon enfance. Celui dont je me souviens était composé de coquillettes mélangées à du jambon coupé en petits morceaux, couvert de gruyère râpé et gratiné au four quelques instants… Cela peut sembler tout bête mais ça me fait baver encore aujourd’hui rien que d’y repenser!
gratin-pates-brocoli-fromage-3

Le gratin de pâtes que je vous propose aujourd’hui, c’est aussi un gratin d’enfance, mais c’est plutôt celui des enfants américains, vous savez celui avec lequel Susan Mayer entame la discussion avec son futur mari plombier John Delfino dans un des premiers épisodes de Desperate Housewives…
Je vous rassure celui ci n’est pas raté, ni  ratable d’ailleurs!

 Très riche en fromage avec une sauce bien épaisse, c’est un régal presque équilibré grâce aux brocolis… En tout cas j’essaye de m’en convaincre!

J’ai utilisé un mélange de trois fromages que j’ai râpés moi même et que je vous recommande car il était excellent. Mais vous pouvez tout à fait râper n’importe quel reste de fromage, ou juste acheter du gruyère râpé si vous voulez faire au plus simple!

 Faites-en une plâtrée énorme et congelez les portions restantes pour plus tard, vous serez heureux de les réchauffer un soir de flemme!
gratin-pates-brocoli-fromage
P.S. : Si vous aimez le gratin de pâtes, pourquoi ne pas le manger dans des burritos?

Gratin de pastas brocoli fromage

Pour 8 personnes
  • 1 litre de lait
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 2 feuilles de laurier
  • 500 g de macaroni complets
  • 500 g de brocoli en petits bouquets
  • 65 g de beurre
  • 65 g de farine
  • Une pincée de muscade râpée
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
  • 2 tiges de persil haché grossièrement
  • 210 g de fromage râpé : idéalement un mélange de 70 g d’emmental, 70 g de brebis et 70 g de mimolette
  • Sel, poivre
Portez le lait à ébullition avec l’ail et les feuilles de laurier  dans une petite casserole, puis retirez du feu et laisser infuser. Faites cuire les pâtes « al dente » en suivant les instructions d’emballage, en ajoutant le brocoli pour les 2 dernières minutes de cuisson puis égouttez.

Faites chauffer le beurre dans la poêle  puis ajoutez la farine et mélangez pendant 1 min. Ajoutez le lait petit à petit, en remuant constamment pour éviter les grumeaux. Laissez cuire pendant 1 à 2 minutes, en remuant constamment jusqu’à ce que vous ayez une belle sauce.
Retirez du feu et incorporez la muscade, les graines de moutarde, le persil, les trois quarts du fromage, le sel et le poivre.

Préchauffez le four à 200°C.

Mélangez avec les pâtes et le brocoli et  transférez dans un gros plat  résistant à la chaleur ou des plats individuels. Salez et poivrez. Parsemez le reste du fromage et mettez au four pour 5  minutes jusqu’à ce que le fromage soit bien doré et bouillonnant.

 gratin-pates-brocoli-fromage-2

Source d’inspiration :
http://www.bbcgoodfood.com/recipes/1094665/cheesy-broccoli-pasta-bake

Lasagnes blanches aux échalotes

Dans le cadre d’une opération pour mettre en valeur ce beau légume de terroir qu’est l’échalote traditionnelle, Prince de Bretagne m’a envoyé une tresse d’échalotes ainsi qu’un filet d’échalotes bio avec la mission de vous préparer une bonne recette!
J’ai voulu démontrer que l’échalote n’est pas qu’un condiment qu’on ajoute en petite dose aux vinaigrettes. C’est un légume au goût très fin et différent de l’oignon classique, même si certains oignons allongés peuvent lui ressembler visuellement. L’échalote est douce, son parfum est délicat et elle est aussi plus digeste que l’oignon.

lasagnes-blanches-aux-echalotes-3
L’échalote se consomme crue, par exemple dans les salades qu’elle parfume délicieusement. Cuite, elle se caramélise et se consomme en confits. L’échalote se glisse également un peu partout, et peut être cuisinée de mille manières, notamment dans la recette que je vous propose ici!
J’ai choisi de donner le rôle principal aux échalotes dans une recette de lasagnes, où leur goût subtil se marie parfaitement avec le fromage et les herbes. Je vous le dis tout de suite, c’est un régal aux accents italiens et rustiques. Vous risquez de devenir accros, je vous préviens…

lasagnes-blanches-aux-echalotes-2

Pour découvrir le blog Prince de Bretagne  plein de belles recettes, de conseils et d’infos sur les légumes,rendez-vous sur Cuisinons les légumes!

lasagnes-blanches-aux-echalotes

Lasagnes blanches aux échalotes

Pour 4 personnes

  • 500 g d’échalotes
  • 30 g de beurre
  • 25 cl d’eau
  • 250 g de mascarpone
  • 200 g de crème fraîche épaisse
  • 90 g de parmesan
  • 90 de gruyère
  • 1 boule de mozzarella
  • 100 g de pancetta
  • 9 feuilles de lasagne
  • Sel, poivre
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 3 pincées d’ail semoule
  • 1 filet d’huile d’olive au basilic

Faites chauffer 20 grammes de beurre dans une poêle. Faites revenir les échalotes 15 minutes à feu doux. Ajoutez ensuite l’eau, salez et prolongez de 15 minutes.
Ajoutez le beurre restant, coupez le feu et mélangez.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol, mélangez le mascarpone, la crème fraîche, 60 g de parmesan, 75 g de gruyère, l’ail semoule, la moitié du romarin, salez, poivrez.

Faites bouillir un litre d’eau. Dans un plat, déposez les feuilles de lasagne, puis versez l’eau bouillante dessus avec une cuiller d’huile. Laissez reposer 5 minutes.

Dans un plat allant au four, déposez un tiers des échalotes,puis un quart de la crème au fromage, puis 3 feuilles de lasagne, recommencez deux fois puis mettez le dernier quart de mélange au fromage.

Couvrez avec la pancetta en faisant se chevaucher les tranches, puis la mozzarella en tranches, et le reste de gruyère, de parmesan et de romarin. Versez la cuiller d’huile d’olive et enfournez pour 25 minutes environ.

lasagnes-blanches-aux-echalotes-4

Risotto à la Fourme d’Ambert

Je pense l’avoir déjà précisé par le passé, notamment ici ou ici, je suis une grande fan de risotto. Qu’ils soient à la viande, au poisson, aux fruits de mer ou même végétariens je ne me lasse pas de les décliner à toutes les sauces! 
On peut facilement être rebuté par la cuisson à priori fastidieuse du risotto, mais honnêtement ce n’est pas si terrible comparé au résultat obtenu… La fin (faim?) justifie les moyens!

Aujourd’hui je vous propose une variante que j’ai voulu tester avec un fromage que j’ai pas mal cuisiné (avec succès) sur ce blog : la fourme d’Ambert. Son goût se révèle vraiment en cuisson, ce risotto me l’a confirmé une fois de plus!

J’ai accompagné ce risotto d’un parmesan au noix qui complète parfaitement l’ensemble. Servez-le directement dessus ou à part pour que chacun puisse le doser à son goût!

 

risotto-fourme-ambert2

P.S. : Si vous aussi vous aimez la fourme, découvrez ce grilled-cheese d’urgence!

Risotto à la Fourme et chapelure de noix torréfiées

Pour 4 personnes
  • 320 g de riz à risotto
  • 1 oignon
  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 50 ml de vin blanc sec
  • 1,5 litre de bouillon de volaille
  • 160 g de Fourme d’Ambert
  • 50 g de Parmesan
  • 50 g de noix
  • 2 c. à s. de chapelure
  • 15 g de beurre
risotto-fourme-ambert3

Épluchez l’oignon et émincez-le finement. Mettez votre bouillon à chauffer. Quand il bout, baissez le feu au minimum.

Versez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse. Faites y revenir sans coloration les oignons pendant 5 minutes.

Ajoutez ensuite le riz et laissez-le cuire environ 1 minute en mélangeant. Il doit devenir nacré. Mouillez ensuite avec le vin blanc sec. Une fois le vin évaporé, ajoutez la première louche de bouillon, remuez et laissez le riz l’absorber avant de rajouter une nouvelle louche. Procédez ainsi jusqu’à ce que le riz soit cuit (comptez 18 minutes environ).
Pendant ce temps, faites revenir les noix 5 minutes dans une poêle très chaudes en remuant régulièrement.

Mixez le parmesan et les noix et servez ce mélange dans un petit bol à part.

Quand le risotto est cuit, enlevez du feu, ajoutez la Fourme coupée en dés et le beurre. Laissez reposer 5 minutes à couvert puis poivrez, mélangez à nouveau et servez tout chaud.

 

risotto-fourme-ambert

Pâtes aux petits pois de Jamie Oliver

J’ai déjà dû vous en parler, notamment ici, je voue un véritable culte à Jamie Oliver. C’est bien simple, sa cuisine représente tout ce que j’aime dans le fait de manger! Mais au final, je m’aperçois qu’avec mon blog, je cuisine beaucoup de recettes glanées à droite à gauche sur d’autres blogs, sur Pinterest, et surtout des recettes que j’ai en tête et que j’invente ou adapte. Au final, mes livres de cuisine me servent beaucoup moins qu’avant, et quand par hasard je me plonge dedans, je réalise qu’il y a des tas de recettes intéressantes et un peu différentes de celles qu’on voit sur la toile!

pates-petits-pois-jamie-2

Du coup en 2015, j’ai décidé de renouer avec mes bons vieux livres, en particulier ceux de mon vieil ami Jamie!

J’ai donc choisi de faire ce joli plat de pâtes issu du livre Ministry of food (désolée de me la péter avec le nom anglais du bouquin, mais il se trouve que je l’ai en anglais donc je ne connais pas le titre français ^^), et une fois de plus, j’ai été transportée par le goût de ce plat. Vraiment, j’arrive à être surprise avec des ingrédients simples, simplement parce que Jamie Olivier les prépare et les assemble d’une manière tellement différente de la mienne que je n’y aurais jamais pensé!

Bref, je vous invite à tester d’urgence cette petite tuerie!

P.S. : Pour un menu à thème Jamie Oliver, enchaînée avec cet apple pie qui démonte!

pates-petits-pois-jamie

Pâtes aux petits pois de Jamie Oliver

  • 10 tranches de poitrine fumée
  • 1 c. à c. de menthe fraiche hachée
  • 150 g de parmesan
  • Sel, poivre
  • 400 g de pâtes
  • Huile d’olive
  • 1 noix de beurre
  • 300 g de petits pois
  • 2 grosses cuillères de crème fraîche
  • 1 citron

Émincez finement la poitrine fumée. Râpez le parmesan.

Amenez une grande casserole d’eau a ébullition. Mettez les pâtes a cuire suivant les instructions du paquet.

Faites chauffer une poêle avec un filet d’huile et le beurre. Ajoutez le bacon, un tour de moulin et faites revenir jusqu’à ce qu’il soit doré et croustillant.
Ajoutez alors les pois et mélangez. Après une a deux minutes, ajoutez la crème et la menthe.
Égouttez les pâtes et ajoutez-les dans la poêle avec les autres ingrédients. Gardez l’eau de cuisson des pâtes.
Coupez le citron deux et pressez tout le jus sur les pâtes.
Des que le mélange bouillonne, retirez du feu.
Si le mélange est trop sec, remettez une ou deux cuillers de l’eau des pâtes.

Ajoutez le parmesan, mélangez et servez.

pates-petits-pois-jamie-3

Risotto aux crevettes, rosé et oignon rouge

Ma résolution du jour est de cuisiner plus de poisson et de fruits de mer. C’est bizarre, car j’ai beau adorer ça, au quotidien je cuisine très peu de produits de la mer. Pourtant il n’y a rien le meilleur qu’un pavé de saumon, des saint Jacques juste poêlées ou encore des crevettes revenues avec de l’ail! Mais c’est vrai que mon homme est plutôt un carnivore pure souche, du coup j’ai tendance à choisir la facilité au quotidien en cuisinant du bœuf, du bœuf, et encore du bœuf…

risotto-crevettes-au-rose-3

Bref, il est temps que ça change! Je me lance donc dès maintenant dans un délicieux risotto au crevettes… Quoi de plus adapté qu’un bon risotto crémeux pour faire manger des fruits de mer aux plus réticents?

On a souvent tendance à faire ses risotto avec du vin blanc, mais en réalité cela fonctionne très bien avec du vin rouge ou même du rosé. C’est ce que j’ai choisi d’utiliser ici pour changer un peu.

Certains rosés peuvent dégager un peu trop d’acidité. Personnellement j’ai utilise un syrah et j’ai trouvé le risotto un peu trop acide à mon goût. Dans cas cas, ajoutez en fin de cuisson la cuiller de bicarbonate de soude. Le risotto va mousser une minute et toute l’acidité aura disparu par magie!

risotto-crevettes-au-rose-2

Risotto aux crevettes, rosé et oignon rouge

  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à s. d’ huile d’olive
  • 1 oignon rouge
  • 150 g de riz arborio
  • 30 cl de rosé
  • 30 cl de bouillon de poisson
  • 20 crevettes cuites
  • 25 g de beurre
  • 1 c. à c. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de persil ciselé
  • 30 g de parmesan
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude (facultatif)
  • Sel, poivre

Faites revenir l’ail et l’oignon émincés dans l’huile puis ajoutez le riz et laissez le nacrer quelques minutes.
Ajoutez le rosé.
Laissez cuire. Pendant ce temps, décortiquez les crevettes et préchauffez votre bouillon.
Quand le rosé est évaporé, ajoutez le bouillon louche par louche.
Quand le bouillon est presque évaporé, ajoutez la cuiller de bicarbonate de soude si vous trouvez le risotto acide, sinon ce n’est pas nécessaire. Faites revenir 1 à 2 minutes les crevettes dans une poêle avec 10 g de beurre et l’ail semoule.
Salez et poivrez puis versez les crevettes dans le risotto. Coupez le feu dès que le bouillon est fini.
Hors du feu, ajoutez le parmesan, les 15 g de beurre restants, assaisonnez de sel et poivre si besoin, saupoudrez du persil ciselé et servez vite.

risotto-crevettes-au-rose

Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

Ma résolution du jour est de manger complet. Vous savez, les pâtes, riz et semoules complètes qu’on trouve (plus cher) au supermarché et dans les boutiques bio… Ces produits ont l’avantage d’être réalisés a base de blé qui a conservé son enveloppe et donc contiennent plus de fibres… ça en fait un produit bon pour la santé qui n’en a pas l’air, puisque cela ne change pratiquement rien au goût, au mode de préparation ou à la texture… J’ai choisi d’utiliser des coquillettes complètes pour réaliser cette recette. L’avantage des pâtes complètes est qu’elles ont une meilleure tenue que les pâtes classiques : elles restent al dente au lieu de finir molles, comme c’est le cas notamment des petites pâtes comme les coquillettes.

Le risotto est un plat dont je suis tout simplement ultra fan. C’est bien simple, je pourrais en manger à tous les repas et à tous les parfums. C’est pourquoi j’ai été immédiatement tentée de tester quand j’ai entendu parler de son petit frère le pastasotto… Grand bien m’en a pris car au même titre que pour le riz, la cuisson au bouillon donne un goût totalement nouveau, riche et savoureux aux pâtes… C’est un véritable régal à tester d’urgence!

J’ai réalisé cette recette avec des coquillettes au blé complet, qui ont un peu plus de tenue que des coquillettes blanches. Elles boivent le liquide et s’imprègnent du goût mais sans se désintégrer ou devenir collantes.

P.S. : Si vous préférez un risotto plus classique, essayez ce risotto aux petits pois, une vraie tuerie!

coquilettesoto-3

Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

Pour 2 personnes

  • 200 g de coquillettes complètes
  • 1 blanc de poulet
  • 75 g de champignons
  • 1 oignon
  • 1 belle tige de persil
  • 1 gousse d’ail
  • 33 cl de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 1  cl d’huile d’olive
  • 1  cl d’huile d’olive aromatisée ( pour moi au fenouil)
  • 50 g de jambon cru
  • 20 g de parmiggiano Reggiano râpé
  • 4 cl de vin blanc sec
  • Sel, poivre

coquilettesoto-2

Taillez la volaille en cubes de 3 cm de côté.
Épluchez l’oignon puis ciselez-le finement. Lavez et émincez les champignons de Paris.

Lavez, effeuillez et ciselez le persil plat. Épluchez, dégermez puis hachez l’ail.

Dans une poêle avec un trait d’huile d’olive, saisissez les cubes de poulet, assaisonnez. Deux minutes avant la fin, ajoutez le jambon cru coupé en fines lanières. Des que le poulet est doré, mettez de côté.

Mettez votre bouillon à réchauffer et gardez-le au chaud.

Mettez ensuite à revenir l’oignon ciselé, puis les champignons et laissez cuire 3 minutes jusqu’à complète évaporation du jus de cuisson. Ajouter ensuite les coquillettes et faites-les nacrer 1 à 2 minutes. Versez le vin blanc et laissez cuire jusqu’à évaporation de celui-ci.
Mouillez progressivement avec le bouillon de volaille. Laissez cuire jusqu’à cuisson complète des pâtes, soit environ 11 minutes. Il ne doit plus rester de liquide lorsque les coquillettes sont cuites.
En fin de cuisson, ajoutez la volaille, l’ail et le persil ciselé, la crème et le parmesan puis coupez le feu instantanément. Mélangez et servez en ajoutant sur chaque assiette un filet d’huile aromatisée.

 

coquilettesoto

Chilisotto

Je continue dans la rencontre de l’Italie et du Mexique avec un nouveau sacrilège culinaire : un mix entre le chili et le risotto! Les puristes m’en voudront peut-être mais honnêtement le résultat en valait la chandelle.

chilisotto

Le mode de préparation du riz apporte vraiment un goût nouveau à ce plat alors que tous les ingrédients sont exactement ceux du chili!

Le risotto est généralement préparé avec du vin blanc, mais le vin rouge était historiquement utilisé dans les recettes de risotto a l’époque de l’invention de ce plat! N’ayez pas peur, le vin se fond totalement au mélange et on ne le reconnaît pas du tout!

Avec cette recette, je participe au concours du blog Fish Custard, un des blogs que j’adore lire régulièrement!

fishcustard

Le thème : Quand le classique se déguise.

 

chilisotto-3

Chilisotto

Pour 2 personnes

300 g  de tomates pelées concassées
300 g de haricots rouges
200 g de bœuf haché
1/2 oignon haché
2 gousses d’ail hachées
1/2 c. à c. de cumin
1/2 c. à c. de paprika
1/2 c. à c. d’origan
1/2 c. à c. de laurier
1 pincée de cannelle
2 c. à s. de sirop d’agave
60 cl d’eau
1 cube de bouillon de volaille
100 g de riz arborio
1 c. à s. d’huile
5 cl de vin rouge
25 g de beurre
25 g de cheddar ou emmental râpé

Faites frémir l’eau avec le  bouillon cub et les tomates concassées.
Faites nacrer le riz dans l’huile d’olive quelques minutes.
Ajoutez l’oignon et l’ail.
Laissez blondir puis ajoutez le vin.
Laissez le s’évaporer puis ajoutez le bouillon louche à louche.
Quand la moitié du bouillon est utilisé, ajoutez les haricots rouges, les épices et le sirop d’agave.
Faites cuire la viande hachée dans une poêle avec un peu d’huile.
Après 16 à 18 minutes, le riz doit avoir la bonne consistance et le bouillon doit être bu. Ajoutez la viande hachée, rectifiez l’assaisonnement si nécessaire   puis ajoutez le beurre froid hors du feu, couvrez et laissez reposer 5 minutes. Servez saupoudré de fromage râpé.

 

chilisotto-2

Lasagnes à la crème de basilic

S’il existe de nombreux plats familiaux que j’adore, les lasagnes sont très certainement tout en haut de la liste. De celles de ma maman aux barquettes surgelées premier prix, je ne suis pas compliquée :  j’aime les lasagnes sous toutes leurs formes. C’est presque étrange que je n’aie pas essayé plus tôt de décliner ma propre  variante… Mais jusqu’à maintenant je ne voyais pas quelle touche personnelle ajouter à ce plat, il est déjà tellement bon dans sa version de base!
Du moins c’est ce que je me disais jusqu’à ce que j’entende parler de crème de basilic (il suffit de prononcer ces mots pour que je commence à baver instantanément). Ce fut le déclic, car je n’ai jamais apprécié plus que ça la béchamel mais je n’avais jamais pensé à la remplacer…

Malgré la présence de la crème de basilic, ce sont bien des lasagnes « classiques » que je vous propose, c’est à dire à la tomate. En réalité on ne peut pas vraiment parler de lasagnes classiques : les premières recettes ancestrales de lasagnes ne contiennent pas la moindre once de tomate puisque c’est un plat très très vieux et qu’il n’y avait pas encore de tomates en Europe quand ce plat a été inventé…
Mais aujourd’hui les lasagnes telles qu’on les entend classiquement sont à la tomate, sinon on se sent obligé de préciser à quoi elles sont, comme quand on dit « lasagnes aux épinards » ou « lasagnes au saumon » quoi. Bref, vous avez compris!

La crème de basilic ajoute un peu de goût et de fraîcheur à la version de base mais sans dénaturer la recette d’origine dont on retrouve bien les saveurs.

Nous n’étions que 4 à manger à la maison mais je n’ai pas résisté à l’envie de faire un plat gigantesque. Quand je me lance dans ce genre de recettes traditionnelles je ne peux m’empêcher de revêtir mon tablier invisible de nonna de famille nombreuse, c’est incontrôlable !

De nos jours la plupart des lasagnes sèches en vente sont prétendues « sans pré-cuisson », mais personnellement je préfère quand même les précuire. Cela permet de laisser le plat moins longtemps au four ensuite et donc d’avoir un ensemble moins sec, mais aussi de manger plus vite, bah oui c’est aussi bête que ça.
Pour la précuisson des lasagnes, je fais cuire les lasagnes « al dente » dans un grand récipient, en remuant régulièrement, puis je les égoutte et les passe à l’eau froide, afin d’arrêter la cuisson, et enfin je les pose, l’une à coté de l’autre sur des torchons. Cela évite qu’elles se collent entre elles ce qui est très fréquent et pénible si on n’y fait pas attention !
lasagnes-creme-basilic

Lasagnes à la crème de basilic

Pour la sauce bolognaise
  • 2 tranches de poitrine fumée
  • 2 oignons moyens
  • 2 gousses d’ail
  • 2 carottes
  • 2 tiges de céleri
  • 500 g de mélange de veau et porc haché
  • 2 c. à c. bombées d’origan
  • 2 boites de 400g de tomates concassées
  • Sel, poivre
  • 50 g d’emmental râpé

Pour les lasagnes

  • 250 g de feuilles de lasagnes (aux œufs)
  • 100 g de gruyère
  • 1 tomate bien mûre
  • 2 c. à s. d’huile d’olive

Pour la crème de basilic

  • 1 bouquet de basilic frais
  • 125 g de ricotta
  • 50 g de parmesan râpé
  • 10 cl de crème fraiche
  • 2 gousses d’ail
  • Sel, poivre

lasagnes-creme-basilic-2

Mixez ensemble tous les ingrédients de la crème de basilic et mettez de côté au frais.

Coupez finement la poitrine fumée. Pelez et hachez les oignons, l’ail, les carottes et le céleri.
Faites chauffer de l’huile d’olive dans une sauteuse, ajoutez la poitrine, l’origan, laissez dorer en mélangeant de temps en temps. Ajoutez les légumes et laisser cuire environ 7 minutes en mélangeant de temps en temps. Ajoutez ensuite la viande et les tomates plus un volume d’eau d’une des boites de tomates. Salez et poivrez. Portez à ébullition, couvez et laissez mijoter à feu doux pendant 30 minutes, en remuant de temps en temps.

Préchauffez le four à 190°. Retirez la poêle du feu et ajoutez un quart du gruyère râpé dedans. 
Faites cuire les lasagnes dans de l’eau bouillante salée avec un filet d’huile d’olive environ 3 à 4 min.
Égouttez les feuilles de lasagnes puis déposez-les sur du papier absorbant.

Versez un tiers de la sauce bolognaise au fond d’un plat allant au four. Continuez avec une couche de lasagnes.
Étalez un tiers de la crème fraiche par dessus afin de tout recouvrir. Salez et poivrez et saupoudrez de gruyère.
Recommencez l’opération une fois en terminant par une couche de lasagnes puis de crème au basilic et enfin le reste de gruyère.
Décorez avec quelques tranches de tomates, de basilic et arrosez de quelques gouttes d’huiles d’olive.
Recouvrez de papier alu et enfournez environ 20 min.
Ôtez le papier alu et laissez cuire encore 35 min, le temps que les lasagnes soient bien colorées.

lasagnes-creme-basilic-3

Source d’inspiration
http://www.ohbiteit.com/2014/07/caprese-lasagnawith-basil-cream.html

Risotto aux petits pois

Ah, l’Italie est vraiment un pays que j’adore, aussi bien pour sa beauté que pour sa gastronomie. Avec ma passion pour la junk food, pour l’instant j’ai surtout publié des recettes de pizzas, mais la cuisine italienne représente bien plus que ça et à mon goût elle représente une des cuisines les plus simples et savoureuses que je connaisse. Parmi les nombreuses spécialités de ce beau pays, le risotto est certainement ma préférée.
Ici je vous en propose un végétarien, mais malgré tout ultra goûtu.
Pour en faire un plat plus complet vous pouvez y ajouter un peu de charcuterie italienne ou encore un pavé de saumon, ou rien pour un repas léger.
Pour renforcer le goût du romarin que j’adore, j’utilise une huile d’olive parfumée au romarin ramenée d’Italie. Si vous n’en trouvez pas, de l’huile nature fera très bien l’affaire!
Je n’ai pas mis de parmesan dans cette recette. Cela ne fait pas partie des ingrédients classiques du risotto même si on a tendance à en mettre systématiquement.

Cette recette peut facilement être adaptée aux régimes végétariens, en remplaçant le bouillon de volaille par du bouillon de légumes.

 risotto-petit-pois2

Risotto aux petits pois

Type : sans gluten

Pour 2 personnes

  • 50 cl d’eau
  • 200 g de petits pois écossés
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 100 g de riz arborio
  • 1 c à c d’ail émincé
  • 1 c à s huile
  • 1 oignon
  • 5 cl de vin blanc sec
  • 25 g beurre
  • 1 c à s de Romarin
  • Quelques olives noires
risotto-petit-pois3

Faites frémir l’eau avec le  bouillon cube.
Faites nacrer le riz dans l’huile d’olive quelques minutes.
Ajoutez alors l’oignon et l’ail.
Laissez blondir puis ajoutez le vin.
Laissez le s’évaporer puis ajoutez les petits pois, le romarin, et enfin ajoutez le bouillon louche à louche.
Laissez cuire pendant 16 à 18 minutes en remuant régulièrement et en ajoutant du bouillon chaud dès que nécessaire. Dès que le riz est cuit et l’eau absorbée, retirez du feu, puis ajoutez le beurre froid  coupé en dés, couvrez, laissez reposer 5 minutes. Décorez avec des olives noires coupées et serviez tout de suite.

 

risotto-petit-pois

Risotto fleuri pour le retour du Printemps

Ah le printemps, le beau temps qui revient, les premières fleurs, les envies de voyage, et avec elles l’envie de perdre ce foutu pneu de gras de se sentir légère! Bref, pour le retour du printemps, je vous propose (une fois n’est pas coutume) un plat sain et fleuri avec ce risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose. Quel joli nom me direz-vous, mais l’essentiel est surtout de savoir si c’est bon!! Je vous confirme que c’est à se taper le cul par terre. Après je ne suis pas d’une objectivité folle, car le risotto est un de mes plats préférés, je pourrais m’en gaver tous les jours sans jamais me lasser! Mais mon homme qui n’est pas fan de Saint Jacques, pas fan d’aubergines, pas fan de cuisine aux fleurs a tout mangé sans râler, c’est pour dire si c’est bon!^^
 risotto-rose

Risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose

Pour 2 personnes

  • 100 g de riz arborio
  • 1 aubergine
  • 1 échalote
  • 5 cl de vin blanc
  • 400 ml de bouillon de légumes
  • 40 g de parmesan
  • 2 cà s de beurre
  • 2 c à c d’huile d’olive
  • 1 c à c d’ail en poudre
  • 1 c à c d’herbes de Provence
  • 1 pincée de piment
  • 12 belles saint Jacques
  • 2 pincées de pétales de roses séchées
  • 1 c à s d’eau de rose

Coupez les aubergines en rondelles épaisses de 1 cm.
Déposez-les dans une assiette, salez généreusement.
Laissez dégorger 40 min.
Préchauffez votre four a 220°.
Rincez et séchez les rondelles d’aubergine.
Saupoudrez d’ail, piment et herbes de Provence. Ajoutez un filet d’huile d’olive.
Grillez 4-5 min par face, retournez à mi-cuisson.
Elles doivent être tendres et dorées.
Épluchez et émincez l’échalote. Râpez le parmesan.
Mettez votre bouillon à chauffer.
Faites fondre le beurre dans une casserole.
Ajoutez l’échalote, elle ne doit pas colorer, puis ajoutez le riz. Il doit devenir translucide et légèrement nacré.
Versez le vin blanc.
Lorsque le vin est presque évaporé, ajoutez la première louche de bouillon.
Ajoutez le bouillon louche par louche une fois que la précédente est pratiquement évaporée. Vérifiez le temps de cuisson en goûtant (en général 18 à 20 minutes). Il est possible qu’il vous reste du bouillon à la fin.
Coupez l’aubergine en gros morceaux. Ajoutez-la au risotto 5 minutes avant la fin de la cuisson.
Dans une poêle, faites chauffer un filet d’huile d’olive et faites dorer les noix de saint Jacques avec les pétales de rose.
A la fin de la cuisson du risotto, ajoutez le parmesan et l’eau de rose. Gardez quelques pincées de parmesan pour décorer le plat.
Couvrez pendant 2 minutes.
Déposez les Saint Jacques sur le risotto, puis le parmesan, et mangez vite!

risotto-rose2