Archives de catégorie : Que faire avec…

Comment remplacer les oeufs dans une recette?

Il y a quelques temps, je vous ai proposé un article pour vous aider à remplacer les produits laitiers dans une recette. Aujourd’hui, c’est aux œufs que l’on s’attaque! Bien que j’adore les œufs, il m’arrive régulièrement de devoir les substituer dans ma cuisine, que ce soit pour alléger ma recette, pour prendre en compte l’allergie ou les goûts d’un invité, m’adapter à une personne végétalienne… De plus, j’achète mes œufs auprès d’un petit producteur local, auquel je n’ai accès qu’une fois par semaine. Donc entre deux, si je suis à court, je fais sans! Tout cela m’a amenée à me questionner sur les meilleures façons de remplacer les œufs dans l’alimentation et à vous compiler ce petit récapitulatif! Si vous avez d’autres astuces, ou si vous souhaitez des conseils sur une substitution dans un autre type de recette, n’hésitez pas à me l’indiquer!

Les œufs consommés en tant que tels

 
Au plat, œuf coque, œuf poché… Consommés tels quels, clairement, à ma connaissance cela relève encore de l’impossible de remplacer les œufs! Par contre, contrairement à l’expression consacrée « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », il existe des solutions pour vous préparer des omelettes sans œufs. Vous pouvez acheter ces préparations toutes faites sous forme d’une poudre, en boutique végétale ou bio. Le goût n’est pas le même mais la texture est pas mal et cela peut s’agrémenter comme un vraie omelette d’un peu tout ce qu’on veut! Cette préparation peut aussi se faire « maison », je vous la partagerai prochainement!
 

Dans les quiches

Une quiche est un peu une omelette dans une pâte, aussi vous pouvez utiliser un préparation toute fait à omelette sans œufs sans problème. Vous pouvez aussi mixer du tofu soyeux, et l’utiliser comme si c’étaient des œufs. Comptez 50 g de tofu par œuf à substituer. Le résultat est assez intéressant.

 

Dans les gâteaux de type flan

Vous pouvez ici aussi utiliser du tofu soyeux, à hauteur de 50 g par œuf, ou de la fécule de maïs additionnée d’eau, qui va épaissir en cuisant comme le ferait l’œuf. Les graines de chia fonctionnement également bien car elles créent un mucilage ( comptez une cuiller à soupe trempée 20 minutes dans 2 cuillers à soupe d’eau), mais les graines se sentent sous la dent, on aime ou pas!

Dans les gâteaux moelleux et les biscuits

Vous pouvez utiliser la technique de l’œuf de lin : une cuiller à soupe de graines de lin broyées mélangées à deux cuillers à soupe d’eau et laissées à tremper 5 minutes. cette méthode va apporter du gonflant à la recette. Dans les gâteaux où une certaine humidité est appréciée, de la compote ou de la banane écrasée (50 g par œuf) fonctionnent bien également.

Dans les mousses

Ici opère le mystérieux miracle du jus de pois chiches (le jus récupéré dans les boîtes de conserve quand vous égouttez les pois chiches). Ce jus peut être battu et forme alors une mousse, tout à fait comme le blanc d’œuf. Cette mousse peut se travailler, se mélanger, se cuire, bref, vous en faites exactement tout ce que vous feriez avec celle obtenue avec du blanc d’œuf. Nature, elle a un goût de pois chiches, mais un fois cuisinée, le goût est imperceptible. C’est vraiment bluffant!

Et vous, avez vous déjà testé d’autres méthodes pour substituer les œufs en cuisine? Qu’en avez-vous pensé, le résultat a été convaincant?

Légume de saison : la rhubarbe

Photo regan76 @Flickr

En avril, on voit la rhubarbe fleurir sur les étals et dans nos jardins. Ce légume qui se prend pour un fruit est parfait dans les compotes, mais il peut aussi être utilisé dans le salé! Son petit goût acidulé peut dérouter mais lors qu’on sait la préparer, elle peut devenir délicieuse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce petit guide!

Comment choisir de la rhubarbe?

Les tiges doivent être croquantes, fermes et dodues et d’une belle couleur. Si les feuilles sont présentes, elles ne doivent pas être flétries ou trop abîmées.


Photo Emma Forsberg @Flickr

Quand la rhubarbe est-elle de saison?

On peut trouver de la rhubarbe dès janvier , mais dans ce cas, elle a été forcée et cultivée dans le noir. La vraie rhubarbe qui a poussé naturellement arrive sur les étals en avril et peut durer jusqu’à la fin de l’été.

Comment conserver de la rhubarbe ?

La rhubarbe fraîche et débarrassée de ses feuilles se conserve jusqu’à deux semaines au réfrigérateur. Elle se congèle bien , que ce soit crue ou cuite. Elle est également très bien adaptée à la réalisation de conserves, par exemple sous forme de compote. 


Photo Rebecca Siegel @Flickr

Comment préparer de la rhubarbe?

Lavez-la, coupez les deux extrémités des tiges et jetez les feuilles toxiques. Épluchez-la en tirant sur les « fils » extérieurs principaux. La rhubarbe est très acidulée et nécessite un sucrage pour être appréciée. Faites-la cuire à feu doux pendant 20 à 30 minutes avec un tout petit fond d’eau, en ajoutant du sucre au goût. Pour l’adoucir sans trop sucrer la recette, vous pouvez aussi utiliser du jus de pomme ou d’orange. 


Photo Rebecca Siegel @FLickr

Mes recettes favorites à la rhubarbe

 


Tarte rhubarbe, framboises et sucre perlé


Compote de pommes et rhubarbe


Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit


Cobbler groseilles et rhubarbe au muesli


Crumble rhubarbe

sirop-rhubarbe-3
Sirop de rhubarbe

crumb-cake-3
Crumb cake à la rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe
Cheesecake fraise rhubarbe

Comment remplacer les produits laitiers dans une recette?

Photo U.S. Department of Agriculture @Flickr

Vous est-il déjà arrivé de devoir adapter une recette pour enlever un produit laitier de la liste des ingrédients? Que ce soit parce que votre frigo est vide, parce qu’un membre de votre famille est intolérant au lactose ou encore parce que vous recevez un végétalien à dîner, il est parfois nécessaire de se creuser la tête pour substituer un ingrédient par un autre. Je me suis dit qu’il serait sympa de synthétiser tout cela dans un petit récapitulatif synthétique pour vous simplifier la vie!

 

Photo Denna Jones @Flickr

Le lait

Alors déjà, commençons par LE produit de base : le lait. Jusque là c’est plutôt simple, car les laits ou boisons végétales, type lait de soja, boisson à l’amande, au riz, etc. sont très nombreux et fonctionnent tous très bien dans les recettes à base de lait! Il suffit de les remplacer par la même quantité, et c’est parti! Petit bonus, il y a ainsi une variété de goûts à découvrir et dont certains vous réservent de très bonnes surprises! Mes chouchous sont le lait d’amande et le lait d’avoine.

Le lait en poudre

Là ça se complique! Il existe du lait végétal en poudre, notamment à base d’amandes, dont le principal défaut est le prix très élevé, une boîte étant en général vendue entre 15 et 20€… Elles sont certes grosses, un peu comme les boites de lait infantile, mais personnellement cela dépasse mon seuil psychologique! J’ai donc essayé de trouver d’autres solutions… En fait, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous comptez le saupoudrer sur votre café quand vous êtes à court de lait, ces boîtes de lait végétal en poudre sont encore la meilleure option et vu la quantité, vous en aurez pour un moment. Si c’est pour une recette cuisinée, là il y a d’autres solutions. D’abord, vous pouvez utiliser du lait végétal normal (liquide donc), et diminuer d’autant la quantité de liquide des autres ingrédients de la recette. Vous pouvez aussi utiliser de la farine de châtaigne. Délayez 1 cuiller à soupe dans 15 cl d’eau en ajoutant l’eau très progressivement pour éviter les grumeaux. Vous obtiendrez en quelques secondes un lait délicieux au bon goût de châtaigne! Je trouve aussi du lait de coco en poudre en épicerie asiatique, il suffit de le délayer beaucoup pour obtenir une texture de lait, ou moins pour obtenir une texture crémeuse suivant votre besoin.

Le yaourt

Le yaourt est très facile à substituer, puisqu’on trouve des yaourts brassés de soja utilisables de la même façon. Seul défaut de ces yaourts, le petit goût de soja qui ne plaît pas à tout le monde! En pâtisserie ça passera inaperçu, mais à consommer tel quel, on aime ou pas… Si vous n’aimez pas, on trouve maintenant d’autres yaourts végétaux, au lait d’avoine, d’amande, de coco… Ces derniers sont délicieux! A noter qu’on trouve désormais assez facilement du yaourt à la grecque végétal, qui reproduit assez bien la texture crémeuse et épaisse de ce yaourt.

 


Photo David Stewart @Flickr

Le fromage blanc

On trouve beaucoup moins facilement du fromage blanc végétal que du yaourt. Avant de se pencher sur les meilleurs substituts au fromage blanc, voici déjà un rappel de la différence entre les deux. Par leur aspect visuel, ces deux produits se ressemblent mais ils ont des différences. Le yaourt est un aliment qui appartient à la famille des laits fermentés. Pour porter le nom de yaourt, le lait doit être ensemencé ou fermenté avec deux souches de bactéries lactiques. Quant au fromage blanc, c’est un fromage à pâte fraîche. On ajoute la présure au lait pour le faire cailler puis on filtre le petit lait. Vous trouverez peut-être du fromage blanc végétal, notamment dans les boutiques spécialisées.  Sinon, dans les gâteaux, vous pouvez utiliser du yaourt de soja même si l’ingrédient d’origine est du fromage blanc, la différence ne sera pas perceptible. Pour consommer tel quel ( fromage blanc au muesli pour le dessert, ou aux herbes pour l’apéro par exemple), il existe plusieurs techniques simples pour faire votre propre fromage blanc végétal. Vous pouvez par exemple mélanger un yaourt de soja avec 3 cuillers à soupe de tofu soyeux ou de purée d’amandes, tremper des noix de cajou minimum 4 heures dans de l’eau puis les mixer avec un peu d’eau jusqu’à obtenir la constance désirée, ou encore faire égoutter dans une gaze un yaourt de soja additionné d’une pincée de sel et de deux gouttes de jus de citron pendant une nuit.

Les petits suisses

En cuisine, les petits suisses peuvent être substitués par du fromage blanc ou du yaourt bien égoutté (voir les chapitres précédents) sans aucun problème. Là ou cela se complique, c’est si vous ou vos enfants aimez consommer les petits suisses tels quels, car à ma connaissance il n’en existe pas d’alternative végétale toute faite. Pour les petits suisses au fruits, vous pouvez acheter des yaourts aromatisés végétaux et les égoutter ou les additionner d’un peu de purée d’amandes ou de tofu soyeux, pour obtenir cette texture un peu plus épaisse et fondante que le yaourt de base. Pour les petits suisses nature, on retombe souvent sur des recettes qui se rapprochent du fromage blanc végétal. Il existe une ou deux recettes spécifiques je n’ai pas encore testées, je les ai trouvées ici et ici.

La crème liquide

C’est un produit très facile à remplacer puisqu’on trouve de la crème liquide de soja partout, mais aussi de plus en plus de la crème d’avoine, d’amandes,.. Pour ceux qui évitent le soja. L’utilisation est exactement la même. Pour ce qui est de la crème fleurette destinée à faire de la chantilly, il vous faudra acheter une crème liquide où l est précisé spécifiquement qu’elle est adaptée pour la chantilly, on en trouve dans les magasins spécialisés. Vous pourrez aussi faire de la chantilly à partir de crème de coco.

 


Photo jules @Flickr

La crème épaisse

On trouve moins facilement la crème épaisse que la liquide en supermarché, mais dans les magasins spécialisés, elle est accessible. Suivant votre utilisation, le yaourt végétal, la purée d’oléagineux ou le fromage blanc végétal peuvent convenir pour remplacer la crème épaisse, surtout lorsque c’est un ingrédient anecdotique (ex, quelques cuillers dans une sauce ou un gâteau). Si votre plat des connotations asiatiques, la crème de coco sera parfaite avec sa texture bien crémeuse mais bien sûr, le goût n’est pas neutre. Vous pouvez aussi préparer une crème épaisse vous-même, en bous basant par exemple sur cette recette. Elle sera adaptée notamment pour les cas où la crème joue un rôle prédominant dans la recette, comme dans les champignons à la crème ou les concombres à la crème. Une autre technique avec les moyens du bord est de faire épaissir du lait avec un peu de fécule de maïs dans une casserole ( comptez 1 cuiller à soupe de fécule pour 25 cl de lait environ). Enfin, si vous avez un peu de temps devant vous (quelques heures), faites bouillir du lait végétal avec de l’agar-agar (comptez un sachet de 2 g pour 50 cl) et attendez qu’il prenne.

Le babeurre

Pour substituer le babeurre en cuisine, je mets à reposer un verre de lait végétal de soja additionné de deux cuillers à soupe de crème liquide végétale et d’une cuiller à café de jus de citron, pendant 15 à 30 minutes.

 


Photo Pauline Mak @Flickr

Le beurre

On trouve dans tous les supermarchés de la margarine, mais attention, bien que l’ingrédient principal soit de la matière grasse végétale, elles ne sont pas toutes sans molécule de lait, vérifiez les ingrédients. Certaines sont moins saines qu’il n’y parait (matières grasses hydrogénées), et peu écologiques (huile de palme). En contrôlant tout cela, vous devrez trouver votre bonheur. Je réalise de mon côté plusieurs substituts de beurre végétal maison que j’adore comme celui-ci et d’autres sont à venir, mais il existe des dizaines de recettes accessibles sur Google facilement. En cuisine, l’huile de coco fait également un bon substitut. Enfin, le plus simple, dans beaucoup des cas (cuisson, pâtisserie…), on peut simplement substituer le beurre par de l’huile, en s’assurant que c’est une huile qui supporte la chaleur si nécessaire.

Le fromage

Cette liste n’aborde pas la question des fromages, parce qu’il y en a tellement que j’ai pensé leur dédier un article complet une prochaine fois!

Est-ce qu’il y a d’autres produits laitiers qui vous font parfois galérer et que j’ai oubliés dans cette liste? Avez-vous d’autres astuces de substitutions que je n’ai pas évoquées? Faites-le moi savoir et j’enrichirai cette page pour qu’elle soit la plus complète possible!

Légume de saison : l’épinard

Photo Stewart Butterfield@Flickr

L’épinard est un des légumes verts les plus délicieux, polyvalents et sains qui soit. A la crème, sautés avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme les épinards frais redeviennent de saison à l’approche du printemps, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur leur choix, leur conservation et leur préparation. 


Photo RebeccaDawson@Flickr

Comment choisir des épinards?

À moins d’être hors saison, choisissez-les frais plutôt que congelé. Si vous n’êtes pas nombreux, achetez une petite quantité car ils ne se conservent pas bien longtemps.  Mais gardez en tête qu’ils diminuent énormément à la cuisson : ils perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagés, flétris, grignotés par les insectes.


Photo Rob Bertholf@Flickr

Quand les épinards sont-ils de saison?

Les épinards poussent bien en climat tempéré et sont donc faciles à trouver chez nous. Ils ont disponibles toute l’année en sachets, mais leur meilleure saison d consommation est de mars à septembre.

Comment conserver des épinards ?

Ne lavez pas les épinards avant de les stocker, l’exposition à l’eau accélérerait leur détérioration. Enveloppez les épinards dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour des épinard en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 5 jours.

Évitez de conserver les épinards cuits car ils ne se conserveront pas très bien.


Photo Rebecca Siegel@Flickr

Comment préparer des épinards?

Les épinards vendus en sacs ont été prélavés et ne doivent être rincés.
Les épinards achetés en bottes ou en vrac doivent lavés juste avant de les cuisiner.  Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez les racines et séparez les feuilles. Placez les épinards dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez les épinards, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si vos épinards sont particulièrement sales. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité avant de les servir ou de les cuire.

Mes recettes favorites aux épinards

 


Samossas au saumon, épinards et petits pois


Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar


Stoemp aux épinards frais


Épinards bengali


Oeufs cocotte aux épinards et stilton

quinoasotto-champignons-3
Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

curry-pois-chiches-epinards-23
Curry aux pois chiches et épinards

mug-cake-epinard-chevre
Mug cake saumon, chèvre, épinards

Légume de saison : le brocoli

Photo loulrc @Flickr

Le brocoli est un légume qui appartient à la famille des choux Brassica. Il est rapide et pratique à préparer et à cuisiner. Il est meilleur lorsqu’il est blanchi car cela préserve sa couleur et son goût. Le brocoli est une excellente source de vitamines A et C, d’acide folique et de fibres. Attention de ne pas le surcuire, ce qui détruirait les vitamines sensibles à la chaleur.

  
Photo Linda N. @ Flickr

Comment choisir des brocolis?

Choisissez des têtes de brocoli aux bouquets verts et serrés et aux tiges fermes. Le brocoli doit être lourd pour sa taille, dense. Les extrémités coupées des tiges doivent être fraîches et humides. Évitez les brocolis aux extrémités des tiges desséchées ou qui brunissent ou aux fleurons jaunis. 

Quand les brocolis sont-ils de saison?

La pleine saison du brocoli se situe de septembre à avril.


Photo MAURO CATEB @Flickr

Comment conserver des brocolis?

Conservez les brocolis non lavés dans un sac en plastique ouvert au réfrigérateur. Si vous l’avez acheté très frais (par exemple sur un marché de producteurs), votre brocoli se conservera jusqu’à 10 jours.

Comment préparer des brocolis?

Le brocoli est particulièrement populaire dans la cuisine italienne où il est souvent cuit au four avec des oignons, ajouté à une pizza ou servi avec des pâtes à la sauce à l’ail et à la tomate.


Photo Tamaki Sono @ Flickr

Mes recettes favorites aux brocolis

brocoli-balls
Brocoli balls

hachis-brocoli-curcuma-2
Hachis au brocoli et curcuma
gratin-pates-brocoli-fromage-2
Gratin de pastas brocoli fromage

crumble-courgette-brocoli-basilic-2
Crumble de courgettes et brocolis au basilic et parmesan

Légume de saison : l’oignon

Photo John Morgan @Flickr

Ultra répandus dans notre cuisine et connus pour leur capacité à nous faire pleurer, les oignons revenus à la poêle apportent une saveur unique à tous nos plats! Mais les oignons ont plus d’un tour dans leur sac et ne doivent pas être limités à leur rôle de condiment.  On peut aussi les utiliser en tant qu’ingrédient à part entière comme dans la fameuse soupe à l’oignon! Aujourd’hui, je vous parle un peu plus en détail de la façon de les choisir et de les préparer, car c’est maintenant qu’ils sont en saison, il faut en profiter!


Photo Jeremy Keith @Flickr

Comment choisir des oignons?

Les oignons existent dans une large variété de couleurs, et pour certaines recettes, des types particuliers d’oignons sont nécessaires. 

Les oignons se présentent sous différentes formes et couleurs, mais aucun n’est un indicateur fiable du goût ou de la force. Les oignons jaunes communs sont assez doux. L’oignon blanc ou jaune garde son goût piquant lorsqu’il est cuit. Les oignons roses ou rouges sont assez relevés et très agréables consommés crus dans les salades.

Choisissez des oignons fermes avec une peau brillante et mince. S’ils ont l’air trop secs ou décolorés ou s’ils ont des taches molles et humides, ils ne sont pas frais.

Les oignons verts, aussi appelés oignons frais, ou « oignons de printemps » parce que c’est la période de l’année où ils sont récoltés, ont de petits bulbes blancs et sont surmontés de minces tiges vertes.

Recherchez les oignons verts avec des feuilles croustillantes et non flétries. Pour un goût piquant, choisissez des bulbes plus gros; pour un goût plus sucré, les plus petits seront votre meilleur choix. 


Photo Damian Gadal @Flickr

Quand les oignons sont-ils de saison?

Bien qu’ils soient présents sur les étals toute l’année, la période récolte des oignons se situe de septembre à avril. Les oignons verts, ou oignons frais, se trouvent quand à eux au printemps.


Photo MICOLO J Thanx @Flickr

Comment conserver des oignons?

Les oignons « secs », ceux que l’on trouve toute l’année sur les étals, sont des oignons communs (jaunes, blancs ou rouges) qui ne nécessitent pas de réfrigération. Cela les distingue des oignons verts ou oignons frais, qui s’abîmeront rapidement s’ils sont conservés à la température ambiante.

Plus que n’importe quel autre légume, les oignons secs se conservent très bien, trois à quatre semaines à condition d’être stockés à l’abri de l’humidité, dans un endroit sec, sombre et frais. Ne les mettez pas au réfrigérateur, cela les ramollirait. Ne les stockez pas à côté de pommes de terre, qui dégagent un gaz susceptible d’accélérer leur vieillissement. 

Une fois coupés, si vous n’avez pas tout utilisé dans votre recette, il faut les cuisiner rapidement, car ils s’abîment vite. Emballez votre reste d’oignon dans du plastique, réfrigérez-le et utilisez-le dans un délai d’un jour ou deux, ou congelez-les pour une utilisation ultérieure . 

Au contraire des oignons secs, les oignons verts doivent être réfrigérés. Ils se conservent bien dans un sac en plastique ouvert dans le tiroir à légumes de votre réfrigérateur.

 


Photo Michele Dorsey Walfred @Flickr

Comment préparer des oignons?

Enlevez la couche extérieure qui est plus sèche que les autres, puis coupez-les en deux avant de les émincer ou couper selon vos besoins.

Les oignons peuvent être utilisé pour aromatiser des soupes, des sauces et des bouillons. Ils peuvent également être utilisés pour parfumer le pain, les quiches et les bases de pizza. Ils sont largement utilisés dans la cuisine indienne comme dans les bahjis et les pakoras. Des oignons peuvent être ajoutés à la purée de pommes de terre, pour aromatiser le riz pilaf et une multitude de salades différentes. Ils peuvent être grillés sur des brochettes avec de la viande ou d’autres légumes l’été pour les barbecues. Leurs utilisations sont quasiment illimitées!

Mes recettes favorites aux oignons

 


Confit d’oignons rouges au vin rouge


Pavé de bœuf sauce aux échalotes et oignons


Tempuras de carottes et oignons rouges, sauce miel, soja et gingembre

 


Egg boat à la tomme et aux oignons

gratin-oignons-rouges-3

Gratin d’oignons rouges

tartine-camembert-estragon-2
Tartines au camembert, estragon et oignons confits

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2
Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Que faire avec les restes de repas?

Les restes… Voilà un sujet qui occupe souvent mon esprit vu la quantité de repas que je prépare ! Je pense que nous avons tous de temps en temps quelques restes de nos dîners, et en cette période de fêtes, plus que jamais nous avons tendance à voir trop grand et à les accumuler. La plupart du temps, il n’est pas possible de les resservir tels quels, simplement parce que la quantité restante ne suffit pas pour constituer un autre repas pour toute la famille. Sans compter que certains membres de la famille peuvent râler quand les repas sont répétitifs! Ma fille par exemple peut adorer un repas un soir et le détester le lendemain si on lui ressert le même. C’est le membre le plus exigeant de la famille en matière de repas du haut de ses quatre ans!
 
Il y a de nombreux aliments faciles à réutiliser dans une autre recette, comme un reste de sauce tomate, un demi oignon, un peu de viande hachée, mais aujourd’hui ce que je vous propose, ce sont des recettes dans lesquelles vous pouvez recycler un reste entier d’un plat cuisiné avec des ingrédients mélangés, comme par exemple, un reste de ratatouille ou de bœuf bourguignon.
 

Dans un plat cuisiné individuel

Cette solution est de loin la plus basique. Vous n’avez peut être plus assez de restes pour nourrir toute la famille, mais il y en a peut être assez pour un seul membre. Vous pouvez donc congeler ce plat en portion individuelle et le garder pour le jour ou vous êtes seule à la maison, où l’un d’entre vous rentre plus tard que prévu, etc.
 

Dans une tourte

Si votre reste est assez conséquent, vous le glissez entre deux pâtes feuilletées et vous enfournez. Si votre reste est un peu juste en quantité et ne contient pas de féculent, vous y ajoutez une ou deux pommes de terre déjà cuites pour rendre l’ensemble plus compact et c’est parfait! Vous pouvez tout y mettre, même un reste de riz cantonnais!
 
 

Dans une quiche

N’importe quel reste peut être mélangé avec de l’œuf, du lait, du fromage râpé, versé dans une pâte et passé au four. Ça ne rate pour ainsi dire jamais, que votre reste contienne des légumes de la viande, du poisson, et même du riz ou des pâtes, peu importe! Ça sera toujours bon!
 
 
 

Dans une omelette

Encore plus rapide, mais l’esprit reste le même. Vous mélangez à de l’œuf, un peu de crème et de fromage et hop, à la poêle!
 
 

Dans un gratin

Si votre reste contient déjà un féculent, il vous faudra en rajouter pour augmenter la quantité globale et obtenir un plat assez conséquent pour votre famille. Par exemple si votre reste est une poêlée forestière avec quelques dés de pommes de terre, vous cuisiez à part 3 ou 4 pommes de terre supplémentaires, vous les coupez les rondelles et les ajoutez à la poêlée. Si votre reste ne contenait que des légumes, de la viande ou du poisson, vous n’avez qu’à choisir le féculent que vous voulez. Vous cuisez donc une bonne quantité de riz, pâtes pou pommes de terre que vous mélangez à votre reste. Vous rallongez de crème liquide ou de pulpe de tomates suivant ce qui va le mieux avec votre reste, vous couvrez de fromage râpé, chapelure et herbes en tous genres et vous enfournez.
 

Dans une pizza

N’importe quel reste peut finir sur une pizza. cela peut sonner bizarre mais au final ça sera bon! Vous tartinez la pâte de sauce tomate ou de crème, vous déposez votre reste, vous saupoudrez un peu de fromage et c’est parti! Il n’y  plus u’à enfourner!
 
 
 
 

Dans un hachis

Votre reste peut devenir la base de viande d’un hachis. Il ne vous reste plus qu’à le couvrir de purée et de chapelure et c’est parti! Peu importe si votre reste contenait un peu de pâtes ou de riz, ça ne se sentira pas une fois l’ensemble cuit. Si votre reste est un peu juste, il faut juste le compléter avec de la viande hachée ou du haché végétal en plus pour atteindre la bonne quantité, et délayer avec un peu de sauce tomate si besoin pour que ce ne soit pas trop compact. 
 
 

Dans une soupe

Ça peut sembler bizarre, mais n’importe quel reste, recuit dans un bouillon de légume puis mixé, vous donnera une soupe tout à fait sympathique. Si vous disposez de quelques légumes déjà présents dans le plat vous pouvez en rajouter au passage pour en renforcer le goût, ou rajouter un oignon, et cela fonctionnera! Vous pouvez aussi laisser le reste entier qui flottera dans le bouillon, pour former une sorte de minestrone.
 

Dans des bricks

N’importe quel reste est délicieux dans de la feuille de brick, que ce soit en format individuel, en samoussa ou en nem. Ajoutez un œuf en version individuelle si vous voulez rendre le plat plus nourrissant.
 
 
 Voilà mes techniques pour ne jamais rien jeter et franchement, je n’ai jamais été déçue, sans compter que cela permet de manger pour vraiment pas cher les jours où on capitalise sur un reste! Vous avez d’autres méthodes auxquelles je n’ai pas pensé pour écouler vos petits restes?

Légume de saison : le champignon

Photo Nikita @Flickr
 
Délicieux, faibles en matières grasses et riches en nutriments, les champignons sont très variés et constituent un ingrédient ultra polyvalent. Du champignon de Paris à la truffe noire en passant par le pleurote, les champignons apportent une grande valeur nutritive et du goût aux repas, à tel point qu’ils font un parfait substitut à la viande pour les végétariens. Sensibles à la lumière et à la température, ils poussent sur des matières en décomposition ou sur les plantes et les arbres vivants. Les premiers champignons cultivés étaient les champignons de Paris, cultivés dans des carrières remplies de fumier de cheval réparties autour de la ville, d’où leur nom. 
 
  Photo Charles de Mille-Isles @Flickr

Comment choisir des champignons?

Sur les 120 000 espèces de champignons enregistrées, 1 841 seulement sont comestibles. De nombreux champignons contiennent des toxines toxiques et mortelles, il est donc préférable de laisser le choix aux experts. Si vous partez à la cueillette, faites contrôler votre récolte par un professionnel pour éviter tout risque, certaines espèces étant très proches visuellement.
 
Quelle que soit la variété, les champignons frais doivent avoir une bonne forme et une couleur claire et sans défaut. Les champignons plus âgés ont tendance à se ratatiner et à avoir une teinte plus grise. Certaines variétés de champignons sont vendues préemballées, il peut donc être difficile de déterminer la fraîcheur du produit lors de l’achat. Recherchez tout signe de moisissure ou de flétrissement dû à la déshydratation. Lorsque vous achetez des champignons à « chapeau », comme le champignon de Paris, vérifiez que le celui-ci est toujours fermé et ferme, car il s’ouvrira avec le temps. 
 
Les champignons tels que les morilles ou les shiitake ne sont pas toujours faciles à trouver frais, mais sont disponibles séchés toute l’année dans les épiceries fines ou asiatiques. La saveur des champignons séchés est concentrée, ce qui en fait une bonne alternative aux produits frais.
 
Photo cristina.sanvito @Flickr

Quand les champignons sont-ils de saison?

Pour le ramassage des champignons sauvages, la meilleure saison est l’automne, au retour des pluies après les chaleurs estivales, mais en réalité vous pouvez tomber sur des champignons toute l’année. Le champignon de Paris est disponible toute l’année en magasins, mais sa pleine saison se situe plutôt d’octobre à juin.
 
Photo Jaro Larnos @Flickr

Comment conserver des champignons?

Les champignons achetés pré-emballés peuvent être conservés dans leur emballage jusqu’à trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Les champignons en vrac doivent être stockés au même endroit, dans un sac en papier.
 
Photo Leslie Seaton @Flickr

Comment préparer des champignons?

La plupart des champignons emballés ne nécessitent pas de nettoyage avant la cuisson, mais il est conseillé de vérifier l’absence de terre ou de sable, surtout au niveau des pieds.
Utilisez un chiffon humide pour nettoyer les champignons. En raison de leur chair poreuse, ils ne doivent jamais être lavés, car ils absorberaient les liquides.
Avant la cuisson, taillez la base des tiges où les champignons se rejoignent, car cette zone a souvent une texture caoutchouteuse.
 
Photo Jean-Jacques Abalain @Flickr

Mes recettes favorites aux champignons

Oeuf cocotte aux champignons
 
 
Croque-monsieur au morbier et champignons
 
Champignons rôtis au vinaigre balsamique
 
Ragoût de champignons, châtaignes et patates douces à la bière
 

Que faire avec du psyllium?

Photo Peyman Zehtab Fard@Flickr
 
Ces derniers temps, je suis assez intriguée par les super aliments et autres produits « healthy ». J’avais commencé à vous parler de mes favoris dans cet article, et cela m’a donné envie d’aller plus loin. Je ne parle pas de prendre des gélules ou des compléments alimentaires, mais bien de ces produits que l’on peut intégrer dans sa cuisine pour se faire du bien sans s’en rendre compte. Quand je lis leur prétendus pouvoirs magiques, une partie de moi a envie de croire qu’ils vont me faire pousser des cheveux blonds sublimes, faire remonter la graisse de mes fesses jusque dans mes seins ou faire qu’à 50 ans j’aurai l’air plus jeune qu’à 30… Et mon côté plus rationnel me dit qu’il ne faut pas en attendre grand chose, mais qu’après tout, s’ils contiennent des vitamines ou autres anti oxydants, pourquoi s’en priver? Alors je me suis dit que je pourrais creuser tout ça en réalisant des articles sur chacun de ces super aliments, avec ses super pouvoirs, et des idées pour les cuisiner de façon sympa! On attaque aujourd’hui avec le psyllium!
 
Le psyllium est une graine minuscule, ce qui a d’ailleurs donné son nom, du grec psyllos qui signifie « puce ». Ce qu’on consomme est l’enveloppe de la graine, sa cosse. Celle ci est constituée de fibres pures, réduites à l’état de poudre en vue d’une utilisation facile et rapide.
Le pysllium est apprécié car il apporte aux pâtes à gâteaux et pains du gonflant et les assouplit. 

Qu’est-ce que le psyllium?

Le psyllium provient de l’enveloppe extérieure de la graine d’une plante. C’est une source de fibres comestibles et de fibres solubles en particulier. 1 cuillère à soupe de psyllium contient environ 5 grammes de fibres. Idéalement, nous avons besoin d’environ 25 grammes à 30 grammes de fibres par jour, la plupart d’entre nous en sont loin.

Pourquoi le psyllium est un superaliment?

Le psyllium présente de nombreux avantages pour la santé. 
Ses fibres solubles absorbent l’eau et forment un gel dans l’intestin. Il est capable d’absorber jusqu’à 16 fois son volume sec en eau! Cela incite votre intestin à se contracter. Ça ralentit la digestion et l’absorption des glucides présents, et enfin, cela favorise  une élimination facile et saine en éliminant les déchets plus rapidement et plus efficacement et en réduisant la constipation. 
En comparaison avec les laxatifs en vente libre, le psyllium n’a pas d’effets secondaires connus et ne crée pas d’accoutumance du corps. Des études ont également montré que le psyllium peut aider à contrôler la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Il est  sans gluten, donc idéal pour ceux qui ne peuvent pas obtenir leur ration quotidienne de fibres à partir de blé.  Il peut réduire le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang, abaisser la tension artérielle et contribuer au traitement du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin. Il peut également vous aider à perdre du poids en vous faisant sentir rassasié plus longtemps.

Quel goût ça a ?

Le psyllium a un goût neutre de plante. Mélangé à des ingrédients qui sont bien parfumés, vous ne le sentirez pas.

Peut-on consommer trop de psyllium?

C’est possible, mais il faudrait vraiment forcer la dose. Votre corps vous dira si vous en en consommez trop, vous vous sentirez un peu gonflé.

Où trouver du psyllium?

Il s’achète dans les épiceries bio, en pharmacie, ou sur des boutiques spécialisées sur internet.

Comment le consommer?

Il est très facile à incorporer dans votre alimentation. Vous pouvez simplement le dissoudre dans de l’eau, ou du jus à hauteur d’une cuiller à soupe dans un verre, et boire. Étant donné que les fibres de l’enveloppe de psyllium absorbent beaucoup d’eau, assurez-vous de boire suffisamment lorsque vous prenez du psyllium. 

Mes idées pour en utiliser dans vos recettes :

 

Photo Marco Verch @Flickr
 
Dans des smoothies ou smoothie bowls
Ajoutez une cuillère à soupe de psyllium à vos smoothies et smoothie bowls. Vous ne le remarquerez même pas, mais votre corps vous remerciera.
 
Dans vos porridges
Ajoutez 1 cuillère à soupe de psyllium dans vos porridges, ce qui y ajoutera environ 5 grammes de fibres supplémentaires.
 
 
 
Dans vos yaourts et fromages blancs
Saupoudrez-en un peu dessus, pourquoi pas accompagné d’un peu de muesli.
 
 
Dans vos pains
Le psyllium est un ingrédient populaire dans les pains, auxquels il apporte du moelleux. Vous pouvez l’incorporer dans les pains sans gluten pour cette même raison.
 
 
Dans vos gâteaux
Par exemple, dans vos pancakes, mélanges à muffins, ou des crackers salés maison… Les gâteaux au chocolat, au goût fort, sont parfaits également.
 
Comme épaississant
Absorbant l’eau, le psyllium est un liant peu coûteux. Une demi-cuillère à café de psyllium suffira à épaissir vos recettes préférées.
 
Vous connaissez le psyllium? Si oui, vous le consommez comment vous?

Que faire avec les restes de l’extracteur de jus?

Photo Rob Bertholf@Flickr
 
Ce mois-ci, j’ai sauté le pas et investi dans un extracteur de jus! Je dis « investi », car c’est bien sûr un budget, et j’y ai donc bien réfléchi avant de me lancer.  Mais dans ma volonté de manger mieux et de faire de meilleurs choix pour ma santé, cela m’a semblé une bonne option!
 
Depuis que je l’ai, je ne me lasse pas de réaliser des jus en tous genres… Mais se pose ensuite une question : que faire de tous ces déchets de fibres que nous recrache la machine? Ils ressemblent à du fruit ou du légume mixé, en un peu moins humide bien sûr, et avec un peu moins de goût également, mais cela reste plutôt bon! Moi, je n’aime pas jeter, alors j’ai cherché comment les recycler! Je vous partage ici le fruit de mes recherches!
 
   

Le tri des fibres

 
Déjà, est-ce que toutes les fibres sont réutilisables? De mon côté, je jette les fibres des agrumes, dont la texture est trop désagréable à mon goût, je n’ai pas encore trouvé quoi en faire. Tout le reste, je le garde! Ensuite, faut-il trier chaque parfum de fibre pour des utilisations différentes? Cela dépend. Je dirais que les parfums harmonieux peuvent être mélangés et réutilisés ensemble, par exemple si vous faîtes un jus pommes, poires et abricot, vous pouvez tout laisser ensemble. Par contre, si vous faites un jus de fruits et de légumes, il sera plus facile de réutiliser les restes en séparant au moins les fruits des légumes. Difficile de trier après coup, alors changez de bol en cours d’extraction, ça sera plus simple. Je conserve aussi séparément les fibres de carottes et de concombre, car elles peuvent être réutilisées immédiatement dans les salades. Les fibres d’amandes et fruits secs sont également à séparer de celles des fruits frais.
 

Le geste qui sauve : congeler vite

 
Pas toujours facile de savoir quoi faire des restes de fibres en une minute. Elles ne se conserveront pas éternellement, alors avant même de risquer de les laisser s’abimer, congelez-les! Vous verrez plus tard ce que vous pourrez en faire. Concernant les fibres de noix, soit vous les faites sécher au four à basse température pour les conserver en bocal, soit pareil, vous les congelez immédiatement.
 

Mes idées de recettes salées pour réutiliser des fibres d’extracteur

 
Photo Rool Paap@Flickr

En omelettes, quiches

 
Mélangez simplement vos fibres de légumes à votre appareil à quiche ou à omelette, comme vous y mettriez de l’oignon émincé ou de la ciboulette.
 

Dans des beignets de légumes

 
Vous pouvez réaliser des beignets de type pakora en remplaçant une partie des légumes par des fibres, ou de type rösti, en ajoutant un peu de fibres à une préparation à rôtis classique.
 
Photo Ivana Sokolović@Flickr

Dans les purées

 
Mettez une portion de fibres pour 3 à 4 portions de pommes de terre pour obtenir une purée onctueuse et parfumée.

Dans les sauces et tartinades

 
Ces fibres peuvent se mélanger à vos sauces froides, dips et tartinades comme vous le feriez avec de l’oignon ou un aromate. Les fibres de concombre peuvent notamment entrer dans la composition d’une très bonne sauce au yaourt de type tzatziki.

Dans les poêlées et plats en sauces

 
Faites revenir vos fibres avec un oignon dans du beurre, puis ajoutez ce mélange à vos poêlées de légumes, ou à vos plats en sauce tomate, comme dans un plat de pâtes ou de quinoa par exemple. Avec cette méthode, vous pouvez égayer également vos sauces pour lasagnes ou vos gratins.

Dans des crackers

 
Réalisez des crackers en mélangeant la pulpe de légumes à une recette classique de crackers apéro que vous passerez au four.
 
Photo James Cohen@Flickr

En soupe

Ajoutez simplement vos fibres aux autres légumes, et mixez à la fin de la cuisson, comme d’habitude quoi!
 

En farces ou boulettes

 
Mélangez les fibres de légumes avec votre viande hachée et continuez la recette normalement. Les légumes parfumeront agréablement la viande. Cette méthode fonctionne aussi avec des boulettes végétariennes, mélangez alors vos fibres avec vos autres ingrédients (pois chiches, lentilles… )
 

En salades

 
Les fibres sont parfaites à mettre fraîches dans vos salades, notamment celles de carottes ou de concombres.
 

Mes idées de recettes sucrées pour réutiliser des fibres d’extracteur

 
Photo Foodista@Flickr

Dans les salades de fruits

 
Mélangez ces fibres aux autres fruits comme si de rien n’était!
 

En infusion

 
Mettez une cuiller à soupe de fibres dans votre boule à thé et laissez infuser  5 à 10 minutes pour une infusion légère et parfumée
 

En compotes

 
Mettez une portion de fibres pour 3 à 4 portions de pommes pour obtenir une compote rustique avec de la texture.
 
Photo LeonardKong@Flickr

Sur vos yaourts ou céréales

 
Déposez vos fibres sur un fromage blanc, ajoutez un peu de miel et du muesli, pour un dessert super gourmand. C’est notamment un délice avec les fibres de fraises, qui ressemblent à un coulis très parfumé.
 
Photo Glory Foods@Flickr

Dans vos gâteaux et muffins

 
Ajoutez un peu de ce mélange à vos recettes habituelles de gâteaux pour y ajouter une bonne dose de fibres. Les fibres de carotte peuvent être utilisées dans les carrot cakes, et l’okara d’amandes à la place d’amandes en poudre quand les recettes en demandent.
 

Cuirs de fruits

 
En ajoutant un peu d’eau, il vous suffit de mixer cette pulpe. Versez-la en fines couches sur du papier cuisson, et mettez au déshydrateur ou au four à très basse température. Lorsque la préparation a totalement figé, décollez-la en la roulant sur elle même.
 

En pancakes

 
Mélangez un peu de fibres à votre préparation avant de la cuire.

En sorbets

 
Mixez les fibres avec un volume identique de yaourt et congelez.

Photo Andrea Nguyen@Flickr

En biscuits

 
Les fibres peuvent être mélangées directement à une pâte à cookies.
 
Et vous, vous connaissez d’autres utilisations pour ces fameuses fibres d’extracteur de jus?
 
Si vous venez d’investir dans un extracteur de jus, un petit livre comme celui-ci pourra vous être utile, il regroupe plein de recettes et n’est pas cher du tout!