Archives par mot-clé : vodka

Tagliatelles citron vodka

C’est la fête du citron en ce moment à Menton! Cet événement attire chaque année plus de 230 000 visiteurs, ce qui en fait la deuxième manifestation de la Côte d’Azur après le carnaval de Nice et avant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco! Si 145 tonnes d’agrumes y sont utilisés, saviez-vous qu’ils ne sont pas dégustés? En fait, cette fête est avant tout un énorme corso dont la décoration est faite avec des citrons!

J’adorerais aller à Menton à cette période de l’année pour y assister! Et vous, y êtes-vous déjà allés ?

En attendant, pour m’y croire un peu, j’ai longuement hésité à couvrir mes murs de citron façon chars, et puis je me suis dit que vous faire découvrir une recette citronnée serait plus adéquat !

Je raffole des pâtes et je ne vous en propose pas si souvent, donc je me suis dit que ce serait l’occasion d’innover avec des pâtes… au citron et à la vodka! Oui oui! C’est super facile et rapide à faire en plus d’être original !

Le résultat est très bon, le citron est beaucoup plus présent que la vodka, ce qui peut vous rassurer, ou pas, tout dépend de ce que vous aimez!

 Si de mon côté j’ai adoré ce plat, mon homme l’a trouvé bien trop citronné et c’est rvai que le citron est très marqué, alors si vous avez peur du résultat, je vous invite à presser votre citron dans un bol et à le verser progressivement dans la sauce en goûtant au fur et à mesure… Je pense que pour certains l’équivalent d’un seul ou deux citrons serait amplement suffisant! On n’a pas tous la même appréciation de l’acidité!

Côté vodka pas de panique, on ne sent pas le goût de l’alcool, la vodka donne juste une profondeur à votre plat qui fait tout la différence ! Si vous voulez bien sentir la vodka, n’hésitez pas à utiliser une vodka à l’herbe de bison pour le petit goût atypique et inimitable qu’elle apportera à ce plat. Pas de panique non plus, vous n’allez pas être ivre même si vous êtes sensible à l’alcool, car les 10 minutes de cuisson suffisent à faire évaporer l’alcool.

Pour le poivre, n’hésitez pas à ajuster selon votre goût. En tant qu’amatrice de cuisine épicée, je vous dirais qu’il ne faut pas hésiter à être généreux là-dessus!
 
P.S. : Il ne vous manque plus qu’un gâteau et vous avez un menu à thème citronné! Regardez ce cake au citron, pavot et limoncello, un bonheur à l’état pur!

 Tagliatelles citron vodka

Pour 4 personnes

  • 400 g de capellini
  • 3 citrons jaunes non traités
  • 10 cl de vodka
  • 50 g de beurre
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de persil frais haché
  • Sel, poivre
Rincez et essuyez 1 citron. Prélevez son zeste avec un zesteur.

Pressez les 3 citrons.

Dans une autre casserole à fond épais, faites fondre à feu doux les zestes avec le beurre, sans le faire colorer environ 5 minutes.
Réservez hors du feu.

Faites bouillir 3 l d’eau salée au gros sel dans un faitout.
Faites-y cuire les pâtes al dente, 8 à 12 min, selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, versez la crème liquide, le jus de citron et la vodka dans la casserole contenant les zestes.

Laissez réduire sur feu doux d’environ un quart.
Égouttez les pâtes et versez-les dans un plat creux chaud, nappez aussitôt de sauce, ajoutez le persil, poivrez généreusement  et mélangez.
Servez sans attendre.

Source d’inspiration :

http://m.cuisineetvinsdefrance.com/,tagliatelles-citron-vodka,29699.asp

Mes idées de cadeaux gourmands pour Noël

A Noël, quoi de plus agréable pour vos proches que de recevoir des cadeaux faits maison ? Bon peut-être une nouvelle voiture, un kitchen aid ou de quoi solder le crédit de la maison certes. Mais à part ça, je suis sûre qu’ils adorent tous les cadeaux gourmands! Biscuits sablés, sel parfumé, confits en tous genres… Emballez le tout dans un un joli paquet décoré, vous ferez des heureux autour de vous, notamment parmi les plus gourmands!

Vous n’avez pas beaucoup de budget? Pas de souci! Tout est possible avec les cadeaux gourmands, et la majorité sont réalisées à partir d’ingrédients de base! Il vous suffit de composer votre panier en fonction de votre budget mais aussi du temps dont vous disposez! Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin : ce n’est même pas la peine d’être un cordon bleu, la plupart des recettes sont ultra simples !

Alors, pour faire plaisir et vous faire plaisir en les réalisant, découvrez ici toutes mes idées pour remplir vos paniers gourmands!

Des biscuits

Amaretti
Crinkles au citron vert
Fiorentini ou florentins
Sablés chocolat blanc et blé soufflé
Ozne aman
Bredele zimsterme
Rochers coco

crinckles-citron-vert

Des cookies

Cookies aux raisins et noisettes
Cookies banane céréales
Cookies aux pépites de chocolat sans oeuf
Cookies aux baies de  goji et sucre de coco
Cookies au Nutella

cookies-nutella

Des chocolats et gourmandises

Chocolat noir aux noix grillées
Reese peanut butter cup
Nuages croustillants au chocolat
Des cuillers pour chocolat chaud
Ecorces de clémentines confites

 bark-noix

Des confitures

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé
Confiture de clémentines à la cannelle
Confiture de patates douces

confiture-patates-douces-3

Des confits et chutneys

Confit d’oignons rouges

 confit-oignon-rouge-2

Des boissons

Sirop de rhubarbe
Sirop de concombre
Sirop de bonbons à la violette

 sirop-concombre-2

Spécialité d’Andorre : trinxat

Aujourd’hui je vous emmène à la découverte d’une spécialité culinaire d’un endroit dont on parle peu en matière de cuisine : l’Andorre.
Cette principauté de moins de 500 m2 est un des plus petits états d’Europe. À cause de sa position géographique et parce que la langue officielle est le catalan, on a tendance à associer l’Andorre à une région d’Espagne, mais cet état est indépendant, et au niveau de la cuisine aussi!
trinxat
Personnellement je suis passée une ou deux fois en Andorre, pas pour le tourisme à proprement parler mais pour faire le plein d’alcool et de tabac de spécialités locales avant des vacances en Espagne. Oui je sais, c’est mal mais que voulez-vous, entre le rhum à moins de 7€ le litre et la vodka à moins de 5 €, je ne peux pas résister!
N’étant pas restée assez longtemps là-bas,  je n’ai pas pu découvrir la gastronomie andorrane. J’ai donc enquêté sur Internet pour dégoter ce plat, qui étrangement rappelle plus le stoemp flamand ou l’Irish champ qu’une paella espagnole.
  trinxat-3
Le trinxat est une purée de chou et de pommes de terre servie avec du lard. C’est un plat assez peu gras car on n’ajoute pas de beurre, on capitalise juste sur le gras laissé par la tranche de lard dans la poêle.
J’ai vu des recettes où le chou était écrasé à la main, mais personnellement j’ai dû le mixer, sinon il restait en trop gros morceaux et ne se mélangeait pas aux pommes de terre.

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

Trinxat

  • 300 g de feuilles de chou
  • 300 g de pomme de terre
  • 2 tranches de bacon
  • 2 gousses d’ail
Lavez le chou et émincez-le, lavez également les pommes de terre, pelez-les  et coupez-les en morceaux.
Faites cuire le chou et les pommes de terre dans une cocotte à l’eau pendant 30 minutes départ eau froide à couvert.
Une fois que tout est cuit, mélangez  les pommes de terre et le chou dans une casserole à sec et écraser avec une fourchette. Si le chou résiste trop, passez l’ensemble au mixeur quelques instants.
Dans une poêle, faites griller les tranches de bacon jusqu’à ce qu’elles soient bien croustillantes puis réservez.
Dans la même poêle, en conservant le gras du bacon, faites réchauffer quelques secondes la purée pour l’assécher un peu et la parfumer avec l’odeur du lard.
Servez avec le lard.
trinxat-2
Source d’inspiration :
http://www.andorralavella.ad/fr/node/360/trinxat

Jello shots vodka citron

Des « shots » ou « shooters » de toutes les couleurs et qui ne se renversent pas, qui dit mieux pour une soirée un peu mouvementée ? Vodka, tequila, gin… cette recette se décline facilement avec votre alcool préféré et le parfum de votre choix, c’est facile !
Ces Jello shot sont l’une façons des plus créatives de se retourner la tête servir de l’alcool à une fête.
La réalisation est parfaitement identique à la fabrication d’une gelée normale, sauf que vous la ferez avec de l’alcool au lieu de l’eau froide.
Pour la petite histoire, on raconte  que les Jello Shots sont originaires des années 1800. Le chef de cuisine de Napoléon Bonaparte aurait alors réalisé une « Gelée de fleur d’oranger au vin rosé de Champagne. »
jello-shot
Ces Jello shots sont parfaits pour donner un aspect festif à n’importe quelle soirée. Vous pouvez même en réaliser de couleurs différentes pour correspondre à des événements thématiques : bleu, transparent et rouge pour le 14 juillet, orange et jaune pour Halloween… Bref, vous avez compris le principe!
Idéalement, servez ces gelées dans des petits verres en plastique pour pouvoir comprimer le gobelet pour pouvoir obtenir la gelée, ou alors fournissez des cuillers car le démoulage dans un verre en verre sera plus compliqué!
P.S. : Si vous préférez consommer la vodka de façon plus traditionnelle, essayez ce cosmopolitain!
  jello-shot-3

Jello shots vodka citron

Avec du Jello liquide
  • 1 boite de jello citron gélifiée (135g)
  • 100 ml d’eau froide
  • 150 ml de vodka
  • 230 ml d’eau
  • 2 c. à s. de jus de citron
Avec du Jello en poudre
  • 1 boite de 85 g de Jello en poudre au citron
  • 240 ml d’eau bouillante
  • 90 ml d’eau froide
  • 150 ml de vodka
  • 2 c. à s. de jus de citron
Pour la version à base de Jello liquide :
Mettez la gelée avec 100 ml d’eau froide au micro-ondes 1 minute, mélangez puis ajoutez le reste des ingrédients froids, mettez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.
Pour la version à base de Jello en poudre :
Mélangez la poudre dans 240 ml d’eau bouillante, puis ajoutez le reste des ingrédients froids, mettez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.
jello-shot-2
Source d’inspiration :

Dans mon placard anglais

L’Angleterre est un pays que j’adore :  le temps n’y est pas forcément sublime, mais j’ai toujours été fascinée par l’ambiance qui se dégage des romans d’Agatha Christie, et par l’opposition entre traditionalisme et folie qui semble régner dans tout ce pays!

Par extension, j’aime beaucoup également la cuisine anglaise, et comme celle-ci a mauvaise réputation, je me fais un grand plaisir de bousculer les idées reçues en réalisant des plats délicieux en provenance de là-bas!

Lorsque je je vais à Londres, j’aime visiter les supermarchés et épiceries à la recherche de produits rigolos à ramener en France. Découvrez ici mes petits favoris!

 

La mustard powder

La moutarde en poudre est un condiment très sympa : on peut soit renconstituer de la moutarde à partir de cette poudre, soit la verser directement dans un plat. La saveur est légèrement différente de celle de notre moutarde française, et donne une notre très originale aux plats.

5204996556_7e8c0a6e0d_zPhoto SteveR- @Flickr

La jelly

Ces petites gelées multicolores aux parfums chimiques sont un cliché qui résume la cuisine anglaise aux yeux de beaucoup d’entre nous, mais bien qu’elles ne soient pas délicieuses telles qu’elles, j’adore les détourner! On peut les utiliser pour faire des jello shot, petits shooters de jelée à la vodka à boire à l’apéro, ou encore en mettre dans les gateaux pour leur donner une texture spongieuse originale.

5315744700_c218752d0e_zPhoto Fiona Henderson @Flickr

Le tomato relish

Le tomato relish est une véritable gourmandise dont je ne me lasse pas : il s’agit d’une sorte de sauce tomate très concentrée, dont le goût se situe entre le ketchup, le concentré de tomate et la tomate séchée, mélangée à des aromates, c’est tout simplement un délice tel quel sur des crackers ! On peut aussi en mettre une ou deux cuillers dans des sauces tomate, pour leur donner un goût plus fort.

La marmite

On ne va pas se mentir, la marmite a un goût tout à fait atroce. C’est comme du bouillon cub à tartiner, mais encore plus concentré. Manger une cuiller de marmite un lendemain d’une soirée trop arrosée, c’est le vomi assuré. Mais à petites doses, il permet de faire des recettes assez fun! Sa variante australienne, la vegemite, est très sympa également, et 100 % végétale comme son nom l’indique!

2995874035_d0b7ef6ebf_zPhoto David Martyn Hunt @Flickr

Les biscuits digestive

Ces biscuits très basiques sont idéaux pour la réalisation des cheese cakes ! On peut bien sûr les remplacer par des dizaines d’autres biscuits bien français, mais quand j’en trouve j’aime m’en acheter un ou deux paquets d’avance.

La worcestershire sauce

Cette sauce se trouve en France, mais elle est emblématique de la cuisine anglaise. On l’utilise assez peu au quotidien pourtant elle permet de donner une touche originale à un plat. Je l’adore également dans le welsch rarebit, un de mes plats au fromage favori!

Le porridge

On trouve du porridge partout en France mais je ne pouvais pas parler de cuisine anglaise sans l’aborder : le porridge me rend dingue, j’adore ça! En Angleterre, on le trouve en cups individuelles, déjà parfumé à la cannelle ou d’autres parfums, il ne reste plus qu’à ajouter de l’eau ou du lait et à passer au micro-ondes. Ce pays est fait pour moi!

9671842200_03590a322e_zPhoto Health Gauge @Flickr

Attention…

Il y a parfois des produits très bizarres en Angleterre, et dont il faut connaitre l’utilisation. La sauce à la menthe pour le gigot est assez bizarre, et la préparation mincemeat est atroce si on la goûte telle quelle! J’ai cru que c’était une confiture, et j’en ai mangé une pleine bouchée, avant de découvrir qu’il s’agit d’un condiment à base de graisse de rognon à cuisiner!

Et vous, connaissez vous d’autres produits anglais que vous aimez?

 

Cosmo cranberry framboise

Aujourd’hui c’est la journée de la femme. Cette célébration issue des luttes féministes me laisse perplexe, comme beaucoup de ces journées qu’on organise à propos de tout de nos jours… Bien sûr que je soutiens le droit des femmes, et même si en France des lois protègent les femmes au même titre que les hommes, je sais que tous ne respectent pas cela au quotidien, et que de nombreux autres pays ne sont pas au quart de là ou nous en sommes. Il reste tellement de chemin à parcourir que toute sensibilisation est bonne à prendre. Mais pourquoi se mobiliser seulement une journée par an? Quand je pense au nombre de machos qui vont dire aux femmes de leur entourage « bonne fête » aujourd’hui, alors que ça ne les empêchera pas de se faire servir tout le reste de l’année, ça me laisse dubitative! Le fait d’observer une journée spéciale ne doit pas nous dédouaner de penser à nos actions les 364 autres jours de l’année!
cosmopolitain-framboise-cranberries-4
Enfin, puisque cette journée existe, autant la célébrer, et je choisis donc de trinquer avec toutes les femmes de la planète aujourd’hui avec un petit cocktail ultra girly tout rose!
cosmopolitain-framboise-cranberries
Ce cocktail est simple à faire, ne demande pas d’avoir dans ses placards des alcools rares dont vous ne saurez que faire, et il est franchement, vraiment très très bon. Alors, lancez-vous vite!
  cosmopolitain-framboise-cranberries-3

P.S. : J’ai un autre cocktail girly avec une déco très mignonne à vous proposer ici!

 Cosmopolitain cranberry framboise

Pour 2 ou 4 verres

  • 100 g de framboises congelées
  • 6 cl de jus de cranberries
  • 6 cl de liqueur de framboises
  • 12 cl de bonne vodka
  • 4 cl de jus de citron vert
  • 3 cl de sirop de sucre de canne
  • Glaçons

Mixez les framboises avec 37 cl d’eau. Versez dans un saladier. Ajoutez la liqueur de framboises, le sirop de sucre de canne, la vodka, le jus de cranberries et le jus de citron et mélangez.

Remplissez deux petits ou quatre grands verres avec de la glace.
Versez le mélange aux framboises par dessus jusqu’en haut du verre.
cosmopolitain-framboise-cranberries-2

52 luxes au quotidien pour bien démarrer l’année

Pour bien démarrer l’année, je vous propose de vous faire découvrir mes 52 « luxes » préférés du quotidien, on pourrait également les appeler mes petits bonheurs, ou anti dépresseurs sans effets secondaires pour la santé!

J’aimerais me promettre de m’offrir un de ces plaisirs chaque semaine, mais parfois, pris dans le tourbillon des événements on oublie de se faire plaisir… Au moins culinairement parlant, cela ne m’arrive jamais puisque la cuisine est ancrée dans mon quotidien et me permet de me détendre chaque jour ou presque!

Alors… champagne, macarons ou chocolats chauds, voici mes petits plaisirs à renouveler d’urgence, ils ne sont pas tous culinaires mais la gastronomie y a la part belle! Et vous, quels bonheurs pratiquez-vous? Vous en connaissez d’autres auxquels je n’ai pas pensé ?

  1. Manger des noix de saint Jacques poêlées
    5492378428_fb20204f18_z
    Photo par francois schnell @Flickr
  2. Boire du champagne
  3. Boire une vodka framboise, un Sex on the beach…
    Bref, se faire un cocktail géant décoré comme dans un bar branché
  4. Manger des petits fours
  5. Se faire faire une manucure
  6. Se faire un masque aux fruits
  7. Boire un thé de luxe
    15072394470_9f10be9077_z
    Photo par Laura D’Alessandro
  8. Boire un vrai chocolat chaud
  9. Boire un vrai jus d’orange
  10. Manger des macarons
    5471190091_404f6ba72b_z
    Photo par julien haler
  11. Manger du fromage et boire du vin qui s’accorde bien avec
  12. Écouter de la musique classique
  13. Prendre un bain moussant
  14. S’éclairer aux bougies
    Pour prendre un bain ou pour un repas romantique par exemple!
  15. Se faire un brunch
    Si vous avez besoin d’idées à ce sujet, regardez ici, ici et ici par exemple ^^
  16. Se faire un plateau repas ou petit déjeuner au lit
    Et se le faire amener bien sûr!
  17. Se glisser dans des draps bien propres et parfumés comme à l’hôtel
    Pas juste après le plateau repas donc, sinon y’a des miettes qui grattent partout!
  18. Se faire masser
  19. Diffuser des huiles essentielles
  20. Boire un mojito au soleil…
    15072446911_5719a84a7e_z

     Photo par Personal Creations
    …Ou en plein hiver, comme ce mojito aux cranberries!
  21. Manger des huîtres avec du Sancerre, de préférence en regardant la mer en Bretagne, avec l’air iodé qui vous fouette le visage… Mais pas trop
  22. Se boire un très bon café
    Genre au minimum ceux que boit George Clooney
  23. Se faire un irish coffee à la fin d’un repas
     12723929455_9a60217943_z
    Photo par David Hall
  24. Ouvrir un très bon rouge
  25. S’offrir un bouquet de roses bien parfumées
  26. Acheter son vin chez un caviste
    En prenant le temps d’écouter ses conseils
  27. Se plonger dans un livre dans une chaise longue
    3591108120_b73d0df696_z
    Photo par Sam Greenhalgh
  28. Allumer une bougie au parfum subtil
  29. Accompagner le café du soir d’un carré de très bon chocolat…
    Ou d’une petite douceur, comme au restaurant
  30. S’écouter un vinyle qu’on n’a pas entendu depuis longtemps en fermant les yeux
  31. Rire
  32. Aller au restaurant et se faire plaisir sans bloquer sur les prix ou les calories
    Quitte à choisir dès le départ un restaurant pas trop cher et pas trop gras pour se faciliter la tâche
  33. Aller dans une librairie et craquer sur un livre au hasard des couvertures…
    Et aller commencer à le feuilleter sur une terrasse a proximité avec un café noir.
  34. Se laisser tenter au gré des étals du marché de quartier ou des halles couvertes.
     4918115302_3484a2dde8_z
    Photo par Yuri Long
  35. Regarder un feu crépiter dans la cheminée
  36. Se faire (ou faire faire) un soin des pieds
  37. S’autoriser à rêver
    A n’importe quoi, et surtout aux idées folles, en ignorant les contraintes et les obligations
  38. Goûter un produit jamais testé…
    Déniché par hasard au marché ou au supermarché
  39. S’offrir un produit au prix légèrement indécent dans une épicerie fine…
    Comme une confiture de violettes et jasmin, ou un foie gras au chocolat, et le déguster presque religieusement en appréciant chaque bouchée
  40. Se préparer un plateau pique-nique de luxe avec vin et petits fours et le déguster assis sur une nappe, dehors ou dedans avec quelqu’un qu’on aime
    3586893833_af08eac07d_z
    Photo par Steven Depolo
  41. Se faire un dîner aux chandelles, au restaurant ou à la maison
  42. S’offrir une ou deux douceurs chez un artisan selon ses conseils…
    Par exemple dans une très bonne pâtisserie, fromagerie ou chez le  traiteur
  43. S’organiser une soirée film…
    Et voir les choses en grand : plateau télé, glace, pop corn…
  44. Se composer une planche gourmande comme dans les bars
    Charcuterie de pays, fromages régionaux, tapenade artisanale, et accompagner tout cela d’un très bon pain
    5452884143_30ba3d2f25_z
    Photo par Dana Moos
  45. Aller en amoureux dans un bar à cocktails à l’ambiance feutrée et branchée…
    Et s’habiller chicos pour y aller.
  46. Lire la presse ou un bon roman dehors l’été…
    Ou dans le bain l’hiver
  47. Chiner des objets vintage et/ou inutiles dans un vide-grenier le dimanche matin
  48. Acheter ses produits au hasard des saisons et des conseils des artisans
  49. Boire un chai latte
    8065460539_0eb27d8280_z
    Photo par Selena N. B. H.
  50. S’arrêter, respirer, et se dire qu’on est heureux tout simplement!

Spécialité de Russie : Belyachi

La Russie est un pays qui m’intrigue beaucoup. J’adorerais visiter Moscou ou Saint Petersburg, découvrir les bâtiments aux toits en spirale de la place rouge qui me font penser à un parc d’attractions… En attendant je me contente d’une petite vodka à l’occasion, mais en dehors de ça je ne connais pas du tout la gastronomie russe. Aussi j’étais ravie quand j’ai vu que la Russie allait disputer un match contre l’Algérie ce soir.

J’ai choisi une recette de petits farcis, les belyachi. Ils sont trop bons, mais plutôt costauds… Si vous en servez à l’apéro, prévoyez un repas light derrière!

Soyez bien organisé et démarrez la recette en avance car il y a pas mal de temps de repos.

Pour la friture, mettez suffisamment d’huile pour qu’après un aller-retour, l’ensemble du farci ait été immergé.

belyachi

Belyachi

Pour la pâte :

  • 25 cl de lait tiède
  • 1/4 cube de levure de boulanger
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • 1 œuf
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à s. de rhum
  • 1/2 c. à c. d’huile
  • 500 g de farine
belyachi-2

Pour la farce:

  • ½ kg de mélange de porc et de bœuf haché
  • 1 oignon finement haché
  • 4 gousses d’ail finement hachées
  • 1 c. à c.de sel
  • 1 c. à c. de poivre noir fraîchement moulu
  • 1 c. à c. de cumin en poudre

Délayez la levure de boulanger dans 1 verre de lait tiède (environ 36°C). Ajoutez le sucre et 1-2 cuillères à soupe de farine. Mélangez bien, couvrez et laissez pendant un quart d’heure, ou jusqu’à la formation de bulles à la surface.

Ajoutez le reste du lait tiède, l’œuf battu, le sel, le rhum, l’huile et la farine. Mélangez d’abord avec une spatule en bois, puis finissez par pétrir à la main afin d’obtenir une pâte souple, homogène et élastique. Façonnez cette pâte en boule, mettez-la dans un grand bol, huilez légèrement sa surface et laissez-la reposer à couvert pendant 1 heure. Pendant ce temps, préparez la farce en mélangeant tous les ingrédients. Séparez la pâte en 4 parties. Laissez 3 d’entre elles dans le bol en prenant soin de remettre le couvercle pour éviter qu’une croûte ne se forme sur la surface.

Séparez la quatrième partie en morceaux de la taille d’une noix que vous allez rouler en boules. Étalez chaque boule avec un rouleau à pâtisserie pour obtenir une forme ronde. Mettez sur chacune d’elles une cuillère à café de la farce, puis pliez et refermez la pâte en appuyant bien avec les doigts de façon de recouvrir partiellement la farce. Gardez les pâtés sur une surface légèrement huilée.

Quand vous épuisez le premier quart de la pâte, commencez à frire les pâtés farcis dans l’huile chaude, en les mettant tout d’abord du coté de la farce visible vers le bas.

Une fois qu’ils deviennent bien dorés, retournez-les et faites cuire de l’autre côté.  Procédez ainsi avec le reste de la pâte jusqu’à l’épuisement total (de la pâte … ou de vous-même…). Servez chaud.

belyachi-3

Source :
http://dianascook.blogspot.com/2011/08/belyachi-pates-farcis-la-viande.html?m=1

6 cocktails provoquant un bonheur presque parfait!

 Un cocktail magique n’est pas, à mon sens, un cocktail complexe à réaliser, avec des dégradés de huit couleurs et des sculptures de fruits au dessus.  Celui là, on se le garde à boire au View bar de Shanghaï ou au Mariott de Varsovie, et on laisse à leurs talentueux barmans le plaisir de nous faire mouiller la culotte fondre sur nos chaises.

 

Là, je vous parle plutôt du cocktail simple, voire simplissime pour certains, au point qu’on les boit au quotidien presque aussi facilement qu’une bière, et qu’ils deviennent nos petites madeleines (d’alcoolos).

Cette sélection est très personnelle, et elle sera amenée à bouger dans le temps, au fil des découvertes et des envies.

1 – Le mojito basilic

 

Mojito made with rum, lime, sugar, mint, club soda, served in a tall glass.

Le mojito, qui est récemment devenu un sport national en France, est une passion depuis plusieurs années chez nous. Les bars à mojito fleurissent de partout, avec leurs recettes de mojito fraise, framboise, leurs french mojito avec même pas de rhum, j’en passe et des meilleures. Une variante qui a conquis mon cœur est le mojito basilic, tellement plus frais que frais qu’il en deviendrait presque plus mojito que le mojito classique. Une autre variante sympa est le mojito concombre, mais je ne l’ai pas retenu ici car j’ai déjà un autre cocktail au concombre dans ma liste (oui, j’aime pouvoir boire en ayant l’impression d’être au potager)


=>6 cl de rhum blanc
=>eau gazeuse Citron/Citron Vert
=>5 cl de sucre de canne liquide
=>1/2 cuillère de sucre roux
=>1/2 citron vert
=> 7 feuilles de basilic
=>glace pilée ou glaçons

Couper une rondelle de citron vert et la déposer au fond du verre à cocktail.
Mettre des glaçons dans un torchon propre, et les piler avec un marteau.
Couper les feuilles de basilic en petits morceaux et les mélanger à la glace pilée.
Remplir le verre de glace pilée/basilic aux 2/3.
Ajouter les 5 cl de rhum, 5 cl de sucre de canne liquide et le jus du reste de citron vert, puis compléter avec l’eau gazeuse.
Saupoudrer de sucre roux.

Photo par TheCulinaryGeek @Flickr

2 – La vodka caramel

Une petite douceur dont je ne me lasse pas, à noyer de glace pilée pour plus de plaisir.

2 cl de sirop au caramel Monin

4cl de vodka

Glace pilée à outrance

Mélanger- boire

3 – La poire vanille

Une association magique testée dans de nombreux cocktails. A la maison, je le bois en version on ne peut plus simple, et c’est un régal. Glace pilée exigée ici aussi.

2 cl de sirop de vanille

4 cl de vodka

6 cl de jus de poire

Mélanger- boire

4 – L’absolut Pears cranberry

Découvert dans un petit bar de Stockholm, ce mélange est simplement divin et tellement simple à réaliser, si ce n’est la grande difficulté à trouver la fameuse absolut Pears en France. On peut toujours remplacer l’absolut Pears  par de la absolut normale et du jus de poire, mais ça n’a alors plus vraiment le même goût qu’en suède.

4 cl d’absolut pears

10 cl de jus de cranberry (Oceanspray va très bien)

Mélanger- boire

5 – Le kir châtaigne

Selon moi, le sirop de châtaigne rend sa dignité à tout mauvais mousseux, et rien que pour ça, il faut lui dire merci.

1,5 cl de sirop de châtaigne

10 cl de mousseux, clairette, ou champagne (mais l’intérêt est plutôt de rendre buvable les mauvais mousseux, le bon champagne est bon sans rien)

Mélanger- boire

6 – Le pimm’s

5670084817_4b7b4db2fa_b

Découvert au Dog’s bar d’Édimbourg, après un repas au restaurant du même nom, ce cocktail tout frais me rappelle immédiatement l’ambiance cosy et chaleureuse de ce lieu, aménagé comme une vieille bibliothèque de grand mère Scottish dans un sous sol.

Le Pimm’s est assez dur à trouver en France. Il y a en aurait dans les Lafayette Gourmet ( le bon vieux Lafayette de Lille ne fait malheureusement pas ce rayon), chez Nicolas ( en ligne tout au moins, à vérifier en boutique) et (oh!) on en trouve actuellement à bas prix chez Cdiscount. (oui, oui).


– 4cl de Pimm’s
– de la limonade
– un concombre
– des fruits: fraises, pommes oranges, citrons…à ajuster suivant la saison
– de la menthe fraîche


Dans un grand verre, mettre des glaçons, le Pimm’s.
Ajouter une rondelle de concombre coupée en quarts, une fraise coupée en 4, une lamelle de pomme, une framboise, une mini tranche d’orange coupée en triangle isocèle et 4 ou 5 feuilles de menthe.
Arroser le tout de limonade et mettre une paille dans le verre.

Mélanger- boire
Photos par whitneyinchicago @Flickr

Comment réaliser un menu russe!

9255303518_bcd98d925f_c
Photo par Nataraj Metz @Flickr

La cuisine russe est assez peu connue chez nous, mais elle regorge de petits plats simples, savoureux et originaux à base d’ingrédients facilement trouvables par chez nous. Je vous rassure rien à voir avec le Kloug du père Noël est une ordure!

Pour épater vos invités avec une soirée à thèmes, ou simplement pour le plaisir de la découverte, je vous propose ce menu à thème russe…

 comment-reussir-menu-russe

Pour l’apéritif

Commencez le repas par une dégustation de vodkas pas trop connues en France, en toute petite quantité sinon la soirée risque de s’arrêter là 🙂

Sinon, réalisez un Russe blanc :
– remplissez un verre bas (type verre à eau ou à whisky) avec de la glace

– versez 3 cl de de vodka
– ajoutez 1,5cl de Kahlua
– ajoutez 3 cl de crème liquide
– mélangez et décorez avec des copeaux de chocolat

Accompagnez tout cela de belyachi, des petits pains fourrés à viande :

belyachi-2

En entrée

Si vous souhaitez réaliser un grand classique, vous pouvez vous essayer aux pierogi russes. Ce sont de petits raviolis qu’on picore sans fin à l’apéritif, et on peut les décliner en plein de parfums différents.

Pierogi
Photo par futureshape @Flickr

En plat

Essayez des boulettes russes au riz : elles devraient remplir les estomacs affamés. Pour les encore plus affamés à tendance « trou sans fond », le kournik sera parfait : un cake énorme, rempli de champignons, œufs et poulet. Enfin, le poulet à la kiev est une alternative plus légère, que vous pourrez servir avec des champignons. De mon côté, j’ai testé le boeuf stroganov, un plat de pâtes au bœuf simple à réaliser et franchement délicieux!

boeuf-stroganov

En dessert

Je vous recommande un joli gâteau aux cranberries ou encore un medovik, bombe calorique aux noix, miel et confiture de lait qui est un véritable régal…

Si vous préférez sortir

A ma connaissance il n’y a qu’une adresse russe a Lille, mais la bonne nouvelle c’est qu’elle est bonne et pas très chère… Que demander de plus?

Baba Yaga // 261 rue Solférino à Lille

Cette petite adresse qui ne paye pas de mine propose une cuisine traditionnelle russe et ukrainienne, simple et savoureuse!