Archives par mot-clé : Thanksgiving

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Quand j’ai vu sur le site de Baba Kitchen un plat de pâtes qu’elle définissait comme le meilleur de sa vie, je vous assure que j’étais interloquée : j’adore les pâtes, j’adore le potimarron, j’adore le parmesan… Son plat contenait tout ça à la fois et si elle disait que c’était le meilleur plat de sa vie, comment résister à l’envie de le goûter?
J’ai la lubie des « one pot » depuis que cela existe, je trouve que cette méthode donne un crémeux vraiment incomparable aux pâtes, et comme en plus ça salit moins de vaisselle, j’ai tendance à onepotiser ( je mets un copyright sur ce terme) tout ce que je trouve! Donc je me suis dit que j’allais tester cette recette en version onepotisée!
Je confirme que ce plat était vraiment top : crémeux, goûteux, parfumé, une texture de rêve avec les morceaux de potimarron… Si vous ne l’avaez pas encore compris, vous devez tester ce plat tout simple et vraiment sympa !
Et si vous ne l’avez pas encore fait, profitez-en pour aller découvrir le blog Babakitchen!
 
P.S. : Si vous aimez les découvertes culianres, tentez ce drunken one pan pasta, promis vous ne finirez pas ivres!

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Pour 2 personnes
  • 80 g de parmesan
  • 300 g de potimarron coupé en cubes
  • 25 g d’huile d’olive
  • 35 cl d’eau
  • 20 cl de lait
  • 15 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de pâtes
  • 1 c. à s. de sauge
  • 1 oignon
Hachez l’oignon et faites-le rissoler dans une cocotte avec l’huile d’olive, ajoutez le potimarron coupé en dés.
Poivrer, couvrez la cocotte, baissez le gaz et poursuivez la cuisson 5 minutes environ.
Ajoutez les pâtes et l’eau, le lait et le beurre, et prolongez la cuisson jusqu’à ce que les pâtes soient cuites, soit une dizaine de minutes. Ajoutez le parmesan, rectifiez l’assaisonnement et servez.
Source d’inspiration :

Mes défis culinaires pour 2017

Nous voilà déjà en 2017! L’an dernier je m’étais lancé quelques résolutions principalement techniques comme apprendre à cuire une viande ou un poisson. Je les ai quasiment toutes tenues à part une, cuire un artichaut… Cette année, sans vouloir me mettre trop la pression car le temps file déjà super vite, j’aimerais tester quelques exercices créatifs dans ma cuisine! Voici donc mes idées de résolutions culinaires ou petits défis à réussir dans mon quotidien pour 2017!

Commander un plat en livraison et essayer de le refaire en version maison

J’adore me faire livrer ou manger à emporter, que ce soit chinois, thaï, indien ou encore des burgers… Alors pourquoi ne pas essayer de reproduire l’un de ces fameux plats, ou refaire le plat d’un restaurant que j’aurai vraiment apprécié par exemple, rien qu’en analysant le goût que j’aurai décelé!
4201205072_14cec00b9b_z
Photo Ged Carroll @Flickr

Cuisiner au vin

Que ce soit pour finir une bouteille ou pour avoir un prétexte pour boire le reste de la bouteille avec le dîner, j’aimerais tester plus de recettes au vin rouge, blanc ou encore à la bière.

Me faire des menus complets basés sur mes livres de cuisine

Par exemple un menu entrée-plat-dessert issu de mon livre de cuisine non officielle de l’univers Harry Potter, parce que j’adore les livres de cuisine mais que je ne les utilise pas assez!

11609957304_bf606de9e7_z

Photo Polka Dots and Pastries @Flickr

Créer mon plat « signature » et le faire tester à mon entourage

Vous savez, le genre de pat pour lequel je serai célèbre dans ma famille et que tout le monde me demandera de faire à chaque fois. On peut toujours rêver !

Faire un menu de saisons inversées

Cuisiner des plats d’hiver en été et vice versa, pareil pour l’automne et le printemps… Par exemple, un barbecue de canard hivernal, ou une raclette d’été aux tomates et olives. Oui enfin, je vais y réfléchir ^^

Manger de saison chaque fois que possible

C’est plus une ligne de vie qu’un défi à proprement parler! Je m’y applique déjà beaucoup mais on peut toujours mieux faire dans ce domaine, donc je continue à le garder en tête!

15430545906_18fa7cd2ab_z

Photo daveynin@Flickr

Faire mon bouillon de légumes maison

Parce que j’en consomme une quantité astronomique et que c’est forcément meilleur quand il est maison!

 

Célébrer une fête que je n’ai jamais fêtée avant, issue d’une autre culture

Comme Thanksgiving, Sainte-Lucie, ou je ne sais quelle autre fête issue des traditions d’ailleurs.

2113746343_a8b32989ba_z

Photo Rhett Sutphin @Flickr

Apprendre à maîtriser mes cocktails préférés

J’avais listé dans cet article mes cocktails préférés mais pour autant je ne les ai pas tous réalisés maison, j’aimerais m’y atteler et vous partager les recettes!

Composer mes plateaux de fromage

Et vous partager des compositions sympa, des accords avec le vin ou la bière…

9326877587_452867d75a_z

Photo Alan Light @Flickr

Réaliser un menu régressif

A base des produits préférés de mon enfance : Nutella, Kinder, Dragibus, Vache qui rit et autres!

Faire mes condiments préférés à la maison

J’adorerais me lancer dans la préparation de condiments : moutarde, ketchup, sauces tomates, pickles…

3065093728_c340a0b8e1_z

Photo Ben Mason @Flickr

Cuisiner ce qu’on jette habituellement

Je voudrais essayer de cuisiner jusqu’à la moindre pelure de légume pour en faire une soupe, des chips ou je ne sais quoi d’autre, et réduire au maximum mes déchets comestibles.

Trouver « mon » gâteau au chocolat

Trouver la recette parfaite, comme je l’aime, c’est à dire très fondant et très fort en chocolat!

4221886521_533b50271e_z

Photo Kimberly Vardeman @Flickr

 

Et vous, vous avez des résolutions ( culinaires ou non) pour l’année qui démarre?

Purée de patates douces, carottes, petits pois au curry

puree-patate-douce-petit-pois-2Aujourd’hui, c’est Thanksgiving aux Etats-Unis! Au même titre que la dinde, la purée de patate douce est un incontournable de tout Thanksgiving qui se respecte…
Pourtant, la purée ne s’est pas intégrée tout de suite aux premiers repas de Thanksgiving de l’histoire en 1621… Ce n’est que vers les années 1700 que la purée est devenue le plat à la mode de Thanksgiving, mais d’abord à la pomme de terre, car celle-ci était facile et économique à produire, sans compter qu’elle calait bien!

Une cinquantaine d’année plus tard, autour des années 1800, la patate douce s’est démocratisée aux Etats-Unis et la recette de la purée de patate douce est devenue obligatoire sur les tables de Thanksgiving, au même titre que la dinde ou la pumpkie pie.

Aujourd’hui, je ne vous livre pas la recette traditionnelle de la purée de patate douce, que vous pourrez trouver ici en version bien gourmande aux oignons caramélisés, mais une version revisitée, un peu moins sucrée et  écœurante à mon goût ! Cette purée douce et colorée plaira beaucoup aux petits comme aux grands, que vous fêtiez Thanksgiving ou pas!

puree-patate-douce-petit-pois

Purée de patates douces, carottes, petits pois au curry

  • 50 g de carottes épluchées en dés
  • 450 g de patate douce épluchée en dés
  • 100 g de petits pois
  • 2 oignons pelés et émincés
  • 50 g de beurre
  • 1/4 c. à c. de curry
  • Sel, poivre

Faites cuire les carottes 5 minutes  dans de l’eau bouillante salée, puis ajoutez les patates douces et prolongez la cuisson de 15 minutes, jusqu’à ce que les carottes et les patates douces soient tendres sous la lame d’un couteau.

Pendant ce temps, faites revenir l’oignon 15 minutes avec un peu d’huile dans une poêle à feu doux. Ajoutez les petits pois et prolongez la cuisson de 6 minutes. Réservez au chaud.

Écrasez grossièrement les carottes et la patate douce à la fourchette puis ajoutez le mélange oignon petits pois et mélangez. Ajoutez le beurre en petits dés, le curry, le sel et le poivre et mélangez à nouveau.
Servez bien chaud.

puree-patate-douce-petit-pois-3

Spécialité des Etats-Unis : Ramequins de maïs à la crème

Je suis désolée pour ceux qui veulent garder la ligne, j’espère que vous ne faites pas d’overdose avec tous les plats riches et réconfortants que j’ai posté ces derniers temps. Je vous promets qu’après les fêtes, pour se remettre, ça sera un véritable défilé de quinoa, brocoli et salades à gogo… Enfin peut-être. Mais d’ici-là, je vous propose d’éviter les jeans trop slim, et de continuer à vous faire plaisir à fond! Et pour cela, on va se régaler avec ce maïs à la crème.

mais-creme

Je ne sais pas vous, mais je suis une grande fan de maïs, et particulièrement de maïs à la crème. Même si ce plat s’apparente plutôt à un accompagnement qui va parfaitement avec une viande ou une volaille, je pourrais facilement m’en bâfrer comme plat principal. Le maïs à la crème est un plat très consommé aux Etats-Unis, c’est d’ailleurs souvent un accompagnement de la dinde lors du repas de Thanksgiving, qui aura lieu demain! Ce plat est certes classique, voire un peu désuet, mais que voulez-vous, je ne résiste pas à son côté crémeux!

Justement, l’ingrédient secret du crémeux de ce plat est le fromage à la crème, ou creamcheese comme on voit souvent dans les recettes américaines. J’ai utilisé du Saint Môret, mais dans le même esprit le Philadelphia fonctionne aussi très bien!

Ce fromage riche et épais vous garantira que la sauce devient onctueuse et consistante!

mais-creme-3

P.S. : Ces ramequins seront parfaits avec une viande, ou pourquoi pas avec une part de cake à la courge muscade et lardons!

Ramequins de maïs à la crème

Pour 4 petits ramequins

  • 200 g de maïs
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à c. de sucre
  • 115 g de St Morêt
  • 50 g de beurre demi-sel coupé en dés
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée
  • Sel, poivre

Versez le maïs dans une casserole. Incorporez la crème fraîche, le fromage, le beurre le sucre et le poivre et mélangez bien.

Faites chauffer et remuer jusqu’à ce que le beurre et le fromage à la crème soient bien mélangés. Couvrez et lissez cuire à feu très doux pendant 15 minutes.

Saupoudrez la ciboulette ciselée et servez immédiatement.

mais-creme-2

Brownie au Nutella (c’est mon blogiversaire!)

Aujourd’hui c’est mon 3 ème blogiversaire! Ha, si seulement j’étais aussi jeune dans la vraie vie!
Mon blog quant à lui n’a pas pris une ride, et je m’éclate toujours autant à vous partager mes recettes, simples ou plus élaborées (mais surtout simples).
J’ai toujours autant de plaisir à découvrir vos messages et à parcourir la blogosphère chaque matin à la découverte des recettes de mes autres copinautes blogueuses, histoire de me donner faim dès le réveil.
Plus inimaginable, malgré 5 posts par semaine et un nombre de recettes non publiées vertigineux, je trouve toujours autant de recettes que j’ai envie de tester et d’ajouter à ma to-do list!
Tout cela pour vous dire donc, d’abord merci, car même si les chiffres et moi font douze, je vois que vous êtes de plus en plus nombreux à me lire et ça me fait grandement plaisir!
brownie-nutella
Et ensuite, je peux d’ores et déjà vous dire à dans un an, car je vous garantis que je serai  fidèle au poste! J’espère que vous serez au rendez-vous vous aussi!
Qui dit anniversaire dit gâteau, et c’est une très chouette recette trouvée sur un blog que j’adore que je vous propose aujourd’hui : un brownie au Nutella! Quoi de meilleur qu’un brownie ou que du Nutella? Le mélange des deux pardi!
Cette chouette recette vient du blog très sympa Mes inspirations culinaires, allez vite le  voir si vous ne le connaissez pas, il est simplement top! Je vous ai d’ailleurs proposé une autre recette de Samar pas plus tard qu’hier, des amaretti moelleux tout bonnement délicieux!
Cette recette est en prime très simple à faire, la seule difficulté, surtout pour moi qui ai acheté mon four directement en provenance des enfers, c’est de ne pas trop le cuire. Surveillez bien vers la fin pour que le cœur reste un peu humide et ça sera parfait!
  brownie-nutella-3

 Brownie au Nutella

  • 90 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de beurre mou
  • 240 g de nutella
  • 2 œufs
  • 150 g de sucre
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Préchauffez le four à 180° C.
Dans un saladier mélangez la farine et le sel
Dans un autre saladier, battez  le beurre jusqu’à obtenir une consistance légère et mousseuse.
Ajoutez dans le beurre le sucre, les œufs et l’extrait de vanille. Battez le tout jusqu’à incorporation des ingrédients.
Ajoutez le Nutella et mélangez jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
Incorporez ensuite la farine.
Versez dans un moule carré de 20 cm préalablement recouvert de papier sulfurisé et graissé.
Enfournez pour 30 à 37 minutes. Laissez refroidir avant de découper en carrés.

brownie-nutella-2

Comment fêter Thanksgiving comme aux États-Unis?

Une fois par an, le quatrième jeudi de Novembre, alors que nous sommes tranquillement au travail, les familles américaines se réunissent pour manger de la dinde accompagnée de tarte à la citrouille. Oui, vous avez deviné, elles célèbrent la fête de Thanksgiving… Je ne sais pas vous, mais moi j’adore voir les épisodes de fin d’année des séries télévisées. Il me semble en les regardant que la fête de Thanksgiving est presque plus ancrée dans les traditions américaines que celle de Noël, mais c’est peut-être juste une impression! Pourtant, chez nous elle n’est pas pratiquée et même plutôt méconnue. Si vous vous posiez la question du but de cette journée, Thanksgiving était à l’origine une fête pour rendre grâce pour la récolte précédente.
Si comme moi vous êtes intrigués ou même si vous souhaitez l’organiser à votre manière, je vous propose de découvrir un repas de Thanksgiving plus en détail pour vous en inspirer!

Quelle est l’histoire de Thanksgiving?

Avant tout, on commence par une petite page historique!

En Amérique, Thanksgiving remonte aux années 1600, plus précisément à l’année 1621. Les Pèlerins – colons hollandais de la colonie de Plymouth (devenue aujourd’hui le Massachusetts) ont célébré la récolte passée… Tradition qu’ils avaient eux -mêmes ramené… d’Europe! Hé oui c’est une fête religieuse bien de chez nous qui a inspiré Thanksgiving, même si la pratique a totalement disparu en Europe et que le Thanksgiving américain est totalement laïc.

Cette tradition s’est alors répandue dans le pays et a été célébrée à des jours différents suivant les communautés jusqu’à l’année 1789. Alors qu’on s’occupait en France de prendre la Bastille, aux États-Unis, George Washington a déclaré la première Journée nationale officielle de Thanksgiving.

 

La plupart des familles américaines suivent désormais les traditions initiées lors du premier Thanksgiving. Aujourd’hui l’un des plaisirs principaux de Thanksgiving et de ses préparatifs est de passer du temps en famille ou avec ses proches. Beaucoup de gens vivent loin des membres de leur famille et parcourent ce jour-là de longues distances pour être avec ceux qu’ils aiment. Thanksgiving est d’ailleurs le jour de l’année où il y a le plus déplacements aux États-Unis!

Voilà maintenant mon mode d’emploi pour organiser un Thanksgiving comme aux États-Unis chez vous!

305314063_20681ec66f_z

Photo woolennium @Flickr

Le repas

Thanksgiving fait la part belle aux aliments traditionnels américains. Si vous voulez réaliser votre propre menu de Thanksgiving, le plus classique est de servir une dinde farcie, pourquoi pas aux marrons avec des légumes de saison rôtis et de la purée de pommes de terre ou de patates douces. Vous pouvez accompagner l’ensemble d’une petite sauce aux cranberries pour donner un côté encore plus traditionnel à l’ensemble. Côté desserts, les tartes à la citrouille et celles aux noix de pécan sont en bonne position! La boisson qui accompagne ce repas est généralement du vin.

Si vous êtes végétarien, pas de souci : il y a des moyens d’adapter ce repas. Aux États-Unis certaines familles choisissent de servir une dinde végétarienne, qui est faite de tofu, mais personnellement je n’en ai jamais vu en France. Une autre solution est de préparer une courge farcie végétarienne, le reste du repas pouvant convenir sans aucun souci!

Côté décoration

La décoration est assez naturelle puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur le fruit des récoltes : des nappes et serviettes dans des tons chauds et automnaux, du orange au jaune, des feuilles mortes aux belles couleurs éparpillées, des épis de blé ou de maïs disséminés dans des vases ou grands plats, quelques citrouilles ou coloquintes accompagnées de jolies bougies et le tour est joué!

8559669105_1cdc3f8479_z

Photo HomeSpot HQ @Flickr

 

Quels rituels ?

Pas de vrai Thanksgiving sans le rituel de gratitude ou « Action de grâce ». Le principe, c’est de tous réfléchir à ce pour quoi on est reconnaissants vis à vis de l’année écoulée, et de faire un tour de table pour échanger sur cela dans la bonne humeur. Vous pouvez aussi demander à chacun d’écrire ce pour quoi il est reconnaissant sur des bouts de papier et de les mettre dans un vase, puis les tirer au sort de sorte que chacun lise le mot d’un autre.

Certaines familles comprennent le rituel de l’os de dinde dans cette journée. Vous connaissez certainement cette croyance. On récupère l’os en forme de « V » inversé qui se trouve attaché à la poitrine de la dinde. Après que la viande ait été enlevée et que l’os ait été nettoyé, deux personnes tirent chacun une sur une extrémité de l’os, fait un vœu, et tire. Celui qui obtient la plus grande partie de l’os cassé verra alors son souhait exaucé!

Que mettre en musique de fond?

La fête de Thanksgiving ne bénéficie pas de ses chants officiels contrairement à Noël. Mais vous pouvez facilement vous composer une playlist à partir de ce que vous avez! Des classiques américains type Sinatra peuvent tout à fait coller à l’esprit de Thanksgiving. Des musiques positives dont les paroles évoquent la reconnaissance et la joie de vivre sont aussi de circonstance, du genre « What a wonderful world » de Louis Armstrong. Des musiques typiquement américaines, du genre folk ou gospel peuvent compléter votre playlist.

5209955329_43848bfed3_z

Photo @joefoodie @Flickr

Même si clairement fêter Thanksgiving n’a pas de sens chez nous, je trouve que toute excuse est bonne à prendre pour se réunir et profiter ensemble! Je me laisserai donc certainement tenter un jour ou l’autre pour m’essayer un repas typique de Thanksgiving! Je trouve cette fête d’ailleurs moins commerciale que d’autres puisqu’à part un bon repas tous ensemble, elle n’impose pas d’achat de cadeaux ou de décoration spécifique! Et vous, vous connaissez cette fête, et si oui, est-ce que vous aimeriez la fêter?

Confiture de patates douces

Suite à la réalisation l’an dernier de ma tarte à la patate douce ou sweet potato pie, emblème américain de Thanksgiving, je suis devenue une fan absolue de patate douce. Je vous en ai d’ailleurs proposé des déclinaisons en soupe, en salade… Pour l’heure, les fêtes approchent et j’ai voulu vous proposer un cadeau gourmand vraiment original à offrir à vos proches.

 confiture-patates-douces-2

Cette confiture de patate douce surprendra tout le monde : son goût est doux et très original, et sa texture un peu granuleuse rappelle celle de la crème de marrons. Si vous avez des gens peu téméraires dans votre entourage, proposez leur cette confiture sous forme de blind test. Une fois qu’ils auront goûté et apprécié, vous pourrez leur révéler l’ingrédient secret, je doute qu’ils l’auront deviné d’eux mêmes!

   confiture-patates-douces-3

Confiture de patates douces

Pour 2 pots

  • 600 g de patates douces
  • 300 g de sucre en poudre
  • 15 cl d’eau
  • 1/4 de c. à c. de cannelle en poudre
  • 1/4 de c. à c. de gingembre en poudre
  • 1/4 de c. à c. de muscade en poudre
  • Les zestes d’une orange

Pelez les patates les couper en cubes d’environ 1,5 centimètres. Versez dessus le jus d’un citron pour éviter qu’elles ne noircissent.
Mettez dans une grande casserole tous les ingrédients, et laissez cuire environ 30 minutes, surveillez de temps en temps le niveau de l’eau. Ne laissez pas sécher.
A la fin de la demi heure vérifiez la cuisson, il faut que la confiture soit cuite, un peu fondue mais non en purée.

Mettez en bocaux préalablement stérilisés. Une fois ouverte, cette confiture se garde un mois au réfrigérateur.
confiture-patates-douces

Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Jingle bells, jingle bells, jingle bells rock, nana nana na nana nana… Bah quoi, je connais pas les paroles !

Les chants de Noël ont beau être ultra kitsch, j’avoue que j’aime bien les écouter! Que voulez-vous, je suis une obsédée de la tradition festive, si ça ne tenait qu’à moi, le pull à tête de renne serait obligatoire le 25 décembre, et on irait tous ensemble frapper aux portes des voisins pour leur chanter une interprétation foireuse très personnelle de « douce nuit », comme dans les films américains… Oui je sais, je regarde trop la télé ! Mais ils sont tellement heureux et parfaits ces américains de sériés TV, moi je craque 🙂

Du coup, pour les fêtes je vous propose aujourd’hui un accompagnement très répandu aux États-Unis pour Noël et Thanksgiving : la purée de patate douce. Ce légume a acquis ses lettres de noblesse en France ces dernières années pour mon plus grand bonheur car j’en suis dingue…

puree-patates-douces-oignons-caramelises

Ne vous fiez pas à la simplicité apparente de cette recette : c’est de la tuerie! De la patate douce, des oignons, je vous assure qu’il n’en faut pas plus pour vous transporter au septième ciel! Qui sait, vous y croiserez peut-être le père Noël en plus 🙂

P.S. : Pour un accompagnement de fêtes plus léger, essayez ma purée de chou-fleur au romarin.
P.P.S. : Si vous cherchez de nouvelles idées pour consommer des légumes, il y en a plein dans ce livre :
Irrésistibles légumes - 100 recettes inratables
  puree-patates-douces-oignons-caramelises-3

Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Pour 4 personnes

  • 4 patates douces moyennes
  • 60 g de beurre en morceaux
  • 2 grands oignons jaunes, émincés finement
  • 1 pincée de curry
  • 1 pincée de 4 épices
  • 2 cl de crème fleurette
  • Sel, poivre

Faîtes fondre 30 g de beurre dans une poêle à feu doux. Ajoutez les oignons émincés, une pincée de sel et faîtes cuire en remuant régulièrement pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleur caramélisée.

Remuez assez souvent pour que les oignons ne brûlent pas, mais laissez les quand même bien caraméliser. Pendant que les oignons cuisent, mettez les patates douces dans une casserole remplie d’eau.

 Salez généreusement l’eau, portez à ébullition et faites cuire jusqu’à ce que les patates soient tendres.

Égouttez les patates, laissez les un peu refroidir jusqu’à ce que vous puissiez les manipuler sans vous brûler puis épluchez-les.

 Mixez grossièrement les oignons caramélisés dans un robot culinaire avec le reste du beurre et les épices jusqu’à obtenir une pâte presque lisse. Écrasez ensuite cette purée d’oignons dans les patates douces, à l’aide d’un écrase-purée manuel.

Ajoutez la crème fleurette puis assaisonnez avec le sel et le poivre.

 Servez sans attendre.

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2

Spécialité des États-Unis : sweet potato pie

À l’instar d’Halloween, Thanksgiving est une fête américaine que j’adore, même si elle n’est pas traditionnellement pratiquée en France. J’aime l’idée de ce repas de famille généreux où l’on se réunit pour remercier d’un tas de trucs alors qu’on ne prend pas le temps de le faire le reste de l’année. J’aime le fait que cette fête annonce déjà les prémices de Noël, avec la dinde et le mauvais temps de rigueur!

Le repas traditionnel de Thanksgiving se compose de dinde farcie accompagnée de purée de pommes de terre ou de patates douces et d’une gelée de cranberries, et le dessert est généralement une tarte aux pommes, aux noix de pécan, au potiron ou à la patate douce.

sweet-potato-pie-2

Le dessert que je vous propose aujourd’hui est donc un classique de la gastronomie américaine : la sweet potato pie ou tarte à la patate douce. Ma recette ne correspond pas à la version de base, puisqu’ici la patate douce est accompagnée de cream cheese qui ajoute une touche de fraîcheur très agréable à l’ensemble.

Le goût orangé m’a rappelé des gâteaux de mon enfance : les Chamonix. Je crois qu’ils n’existent plus, quel dommage, c’était un régal même s’il fallait bien mâcher pour ne pas mourir étouffé en les mangeant!

Ne vous embêtez pas à éplucher les patates douces avant de les cuire. Après cuisson, la peau se détache toute seule!

sweet-potato-pie

Tarte à la patate douce

1 pâte brisée

Couche cream cheese

  • 225 g de cream cheese
  • 60 g de sucre
  • 1 œuf
  • 1 c. à c. de zestes d’orange

Couche patate

  • 400 g de patates douces
  • 8 cl de crème liquide
  • 8 cl de lait
  • 1 œuf
  • 120 g de cassonade
  • 1/2 c. à c. de gingembre
  • 1/4 c. à c. de cannelle
  • 1/4 c. à c. de muscade
  • 1/8 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de zestes d’orange

Cuisez les patates douces avec leur peau dans de l’eau salée 20 minutes environ jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
Laissez refroidir, épluchez et écrasez en purée.

Mélangez le cream cheese et la cassonade, puis ajoutez l’œuf.

Dans un robot, mixez la patate douce avec les autres ingrédients du mélange de patate douce.

Préchauffez le four à 180°C.

Étalez la pâte dans un plat. Couvrez avec le mélange au cream cheese. Couvrez ensuite délicatement avec le mélange de patate douce. Enfournez 50 à 60 minutes. Mettez au frais 3 heures minimum avant de servir.

sweet-potato-pie-3

Source d’inspiration :
https://m.flickr.com/#/photos/pillsburyrecipes/4058908164/

Le Maharani // Lille centre et livraison

 entrees-maharani2   Il est de ces instituions dont on aime qu’elles ne changent pas, justement parce que ce sont des instituions. Comme le port d’un pull moche à tête de renne pour Thanksgiving aux États-Unis, le burger bien gras englouti un lendemain de cuite, ou le film du dimanche soir, dont plus le scénario est faible, plus on est content de le regarder. Le Maharani c’est un peu pareil, une adresse qui existe certainement depuis plus longtemps que  nous, qui nous survira certainement, et qui a la stabilité de l’épaule sur laquelle on aime se reposer après une dure journée.
Le Maharani, malgré son emplacement très proche du centre de Lille est avant tout un ponte de la livraison à domicile. Ceux qui l’ont testé sur place savent que le lieu ne paie pas de mine, mais qu’on y est plutôt bien accueilli et que les menus sont de très bons rapport qualité prix.
entrees-maharani
Ce n’est pas la première fois que je teste cette adresse. C’est très rare pour moi de faire plusieurs fois le même restaurant, il y en a tellement de nouveaux tester! Mais le maharani fait partie de ceux pour lesquels je fais une exception, car quand on veut manger en livraison à domicile un bon indien, il est le seul avec les Indes à vraiment me satisfaire.
Nous avons attaqué l’entrée avec un Baigan Pakora et un poulet Tikka, accompagnés d’une sauce un peu piquante sucrée que j’adore (certainement aussi banale que du ketchup là bas)
Ensuite, un poulet Vindaloo et des crevettes Massala. L’agneau était parfaitement épicé. Pour les crevettes j’ai regretté qu’elles ne soient pas un peu plus pimentées, et qu’il y ait assez peu de crevettes par rapport à la sauce. Mais l’ensemble était très bon.
plat-poulet-maharani
Les nan sont excellents. SI vous êtes un abonné du cheese nan, soyez un peu fou et tentez le garlic nan, et le stuff au légumes, vous ne le regretterez pas.
Enfin pour le dessert nous avons pris un Suji Halwa, sorte de gâteau de semoule très sec  et très compact, mais avec un bon gout de fruits secs quand même qui compense. Comme dans beaucoup de cuisines asiatiques le dessert n’est pas un point fort, mais franchement ça ne m’a pas déplu non plus!
plat-crevette-maharani
Au final, le Maharani est l’adresse classique par excellence. Pas celle où on emmène une conquête potentielle qu’on veut impressionner pour un premier rencard, mais plutôt celle où on emmène ce meilleur ami d’enfance qu’on n’a pas revu depuis deux ans et avec qui on veut passer un moment simple et bon.
dessert-maharani
Maharani, 25 Rue de l’Hôpital Militaire à Lille. Tél : 03.20.50.76.23