Archives par mot-clé : sans gluten

Sorgho aux tomates, œufs et sardines à la poêle

Me revoilà avec un petit plat du soir façon shakshuka  comme j’en ai déjà fait quelques uns ces derniers temps ici ou ici car j’en raffole : des œufs au plat qui cuisent dans de la sauce tomate et coulent dans le plat quand on les coupe, c’est un régal!
Pour apporter du renouveau à cette version j’ai utilisé du sorgho, une céréale que j’ai découverte récemment! Cela permet de faire de cette recette un plat complet. Si vous ne connaissez pas le sorgho, voici quelques explications rapides.
Cette petite graine vient à l’origine il y a fort fort longtemps d’Afrique. Utilisée le plus souvent comme fourrage pour les animaux d’élevage par chez nous, le sorgho sort de l’ombre petit à petit et permet de varier les plaisirs dans le choix des céréales! Il présente le double avantage d’être sans gluten et plutôt écolo, car il ne nécessite pas de grandes quantités  d’eau ou de pesticides pour être cultivé.
On n’en trouve pas encore partout mais il y en a souvent en épicerie bio, notamment sous forme de farine. Il paraît qu’elle peut facilement remplacer une petite moitié de la farine de blé dans nos pâtisseries sans que l’on se rende compte de la différence, mais je n’ai pas encore testé pour vérifier si c’était vrai!
De mon côté j’ai trouvé du sorgho entier en épicerie asiatique, j’étais toute contente de faire cette découverte et j’avais donc hâte de le cuisiner! Je trouve qu’il est très agréable au goût et à la texture, il rappelle un peu le blé et devrait donc plaire à tout le monde même aux plus petits!
J’ai également utilisé des sardines dans cette recette, un de mes aliments chouchous de l’été. J’adore ça, je ne m’en lasse pas et je m’éclate  à en glisser dans mes plats!
Au final, j’ai obtenu un plat parfumé et vraiment délicieux, tout en étant plutôt sain! Je vous le recommande à 200%!
  

Sorgho aux tomates, œufs et sardines à la poêle

 

Pour 2 personnes

  • 100 g de sorgho
  • 400 g de tomates pelées concassées
  • 1 boîte de sardinettes
  • 125 g d’épinards frais ou surgelés
  • 40 g de fromage de brebis
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 oignon
  • 1/2 piment rouge
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à s. d’huile olive
  • 2 œufs
  • 1/2 c. à c. de mélange mapuche ou de paprika fumé
Faites cuire le sorgho 30 minutes dans de l’eau bouillante salée, laissez-le reposer 5 minutes et égouttez-le. Réservez.
Faites revenir l’oignon et l’ail 5 minutes à feu doux , ajoutez les épinards et le piment haché, ajoutez le sorgho et la sauce tomate, salez, poivrez, ajoutez les herbes, laissez chauffer 5 minutes à couvert, déposez les œufs et le fromage, les sardines, et laissez cuire 5 minutes à couvert. Retirez du feu, saupoudrez de coriandre fraîche et servez bien chaud.

Sweet potatoast au camembert

Non, je ne vais pas vous faire découvrir une nouvelle sorte de pain orange, mais vous proposer d’utiliser de la patate douce à la place du pain ! Le toast de patate douce est une tendance que l’on voit beaucoup sur Internet depuis quelques temps, et étant une fan inconditionnelle de la patate douce, j’ai vite sauté sur l’occasion de tester cette curiosité !

Réalisée avec une tranche d’un demi centimètre d’épaisseur de patate douce, cette «tartine» est sans gluten puisque sans pain.

Le principe, c’est de garnir ces toasts de vos garnitures préférées : avocat, bananes, œufs au plat, tahin, œufs au plat, saumon fumé, les possibilités sont infinies tout comme pour les tartines au four!Je vous avais fait découvrir ma première tentative, un toast de patate douce au chèvre par ici, et j’ai tellement aimé le résultat que j’ai voulu renouveler l’expérience !

Cette variante que j’ai réalisée au camembert est un régal! La saveur de la patate douce ajoute une délicieuse note sucrée, sans masquer le goût du camembert qui ressort très bien. Les tranches de patates douces cuisent parfaitement au four, leur texture est top, et elles se tiennent bien même avec une garniture généreuse comme dans cette recette!

Si comme moi vous adorez la patate douce, jetez aussi un œil à mes frites de patate douce au curry, mes chaussons à la patate douce et au curry ou encore ma salade de patates douces rôties et boulgour!

Sweet potatoast au camembert

Pour 2 toasts

  • Une patate douce assez grande et de forme régulière*
  • 75 g de camembert
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 40 g de poire
  • 15 g de noix
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • Un filet d’huile d’olive
  • Quelques feuille de roquette
  • 1 c. à s. d’estragon frais

Coupez deux tranches d’1/2 cm au centre de votre patate douce. Au pinceau, enduisez-les d’huile d’olive recto verso.
Préchauffez le four à 220°C, puis faites-les cuire 7 minutes recto puis 7 minutes verso. Sortez du four.

Étalez sur caque tranche de patate douce la crème, le camembert coupé en morceaux, la poire coupée en dés, saupoudrez les noix concassées grossièrement, saupoudrez d’estragon.

Enfournez à nouveau pour 7 à 10 minutes.

Ajoutez une poignée de roquette et 1 c. à s. de vinaigre balsamique sur chaque tartine avant de servir.

Falafels au sarrasin kasha

Voilà un moment que je voulais partager avec vous cette recette et je ne pouvais plus attendre! Les falafels sont un de mes plats de fast-food préférés, je ne peux m’empêcher de vérifier s’il y en a à la carte quand je rentre dans un kebab .S’il y en a, un duel sans merci s’opère dans mon cerveau entre les falafels et le kebab mixte galette sauce blanche. Et bien souvent, ce sont les falafels qui l’emportent!
Le plus fou, c’est qu’une spécialité aussi gourmande soit végétalienne, sans gluten (sans le pain autour hein!) et remplie d’ingrédients sains. Réalisés avec des pois chiches, une des légumineuses les plus complètes, les falafels sont très nourrissants, riches en protéines végétales, en vitamines et minéraux… Que demander de plus?
Allez, à la limite, on peut améliorer le mode de cuisson. Si j’adore les falafels vendus dans les kebabs, quand je suis à la maison, je préfère éviter la friture. C’est le cas de cette version trouvée sur le blog Les recettes de Juliette, qui se cuit à la poêle avec assez peu de matière grasse. Pour couronner le tout, elle intègre un peu de légumes verts dans la préparation. J’ai complété sa recette avec une petite sauce que j’aime réaliser à base d’ail semoule, le mariage était parfait.
C’est une recette simple à préparer et un équipement minimal est requis : un robot culinaire vous suffira! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le sarrasin kasha, il s’agit de sarrasin décortiqué et grillé. Vous pouvez vous en procurer dans les épiceries bio, en vrac ou en sachet.
 
Côté préparation, ces falafels peuvent être un peu fragiles et friables. Maniez vos boulettes avec précaution et ajoutez un peu plus d’eau au mélange si besoin.
J’ai vraiment adoré ces falafels. Ils  sont croustillants et savoureux à l’extérieur, tendres à l’intérieur, et accompagnés de la petite sauce au citron, à l’ail et au tahin, c’est un festival de saveurs à chaque bouchée.
Servez ces falafels dans un pain pita avec quelques feuilles de laitue, de la tomate et la sauce à l’ail bien crémeuse. En mode plus léger, ils sont fantastiques servis seuls avec juste un peu de houmous. J’aime aussi les servir dans des wraps, sur une salade ou enfin avec de la semoule et des légumes, façon couscous. Et vous, vous avez d’autres idées pour accompagner les falafels?

Falafels au sarrasin kasha

Pour 4-6 personnes :
  • 800 g  de pois chiches
  • 200 g de sarrasin grillé kasha
  • 50 cl d’eau
  • 1 courgette
  • 1 c. à c. d’ail haché
  • 1 c. à c. de coriandre en poudre
  • 3 c. à c de graines de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • Sel, poivre du moulin
  • Huile d’olive
Sauce :
  • 12,5 cl de crème de soja
  • 1 c. à s. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche ciselée
  • 1. c. à s. de menthe fraîche ciselée
  • Sel, poivre
Dans une poêle, faites dorer le sarrasin kasha pendant 3 minutes. Versez l’eau dessus et laissez cuire 5 minutes jusqu’à absorption de toute l’eau. Laissez refroidir.
Epluchez et râpez la courgette.
Dans un blender, versez tous les ingrédients sauf l’huile d’olive. Mixez pendant 3-4 minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Placez au réfrigérateur pendant minimum 4 heures, toute une nuit si possible.
Formez des boulettes de pâte et faites-les cuire dans une poêle huilée, 3-4 minutes de chaque côté.
Plus vos boules sont rondes, plus le temps de cuisson sera long. J’ai choisi de les faire un peu plates pour qu’elles cuisent plus vite et avoir moins de risque de les casser.
Servez de suite avec la sauce.
Source d’inspiration :

Tarte panna cotta fraises

Il fait de plus en plus chaud ici, à Lille… Oui oui, cela arrive! Ce temps me donne envie de jardiner, de faire de longues promenades, de m’asseoir dehors en terrasse des cafés, de boire des cocktails fruités installée dans un transat et de me concocter des desserts légers, fruités et colorés à manger après un bon barbecue. Vous l’aurez compris, j’aime quand il fait beau! Je suis tellement contente de voir des fraises dans les supermarchés et de pouvoir cuisiner avec les fruits d’été à nouveau!
Autant j’aime une belle tarte aux pommes maison pendant les mois sombres d’automne et d’hiver, où les seuls fruits proposés sont des pommes ou des poires, autant je suis contente de les quitter pour les délicieux fruits sucrés dès que le soleil pointe son nez!
La panna cotta est l’un de mes desserts préférés dans les restaurants, car elle n’est pas trop sucrée et même quand on n’a plus trop faim, on peut l’apprécier. Je suis totalement obsédée par tout ce qui y ressemble de près ou de loin et je suis déterminée à explorer toutes les possibilités de ce petit dessert. Du coup, quand j’ai vu une recette de tarte panna cotta, j’ai immédiatement voulu tenter l’aventure!
J’ai trouvé cette super recette sur le blog Allergique gourmand, un blog que j’apprécie beaucoup… Il n’y a pas besoin d’avoir un allergique à la maison pour tomber amoureux de ses belles recettes ultra gourmandes! J’ai mixé deux recettes de son site, car je n’avais pas les bons ingrédients pour la pâte sablée d’origine, mais j’en ai trouvé une autre dans sa recette de tarte sablée aux fraises qui a très bien fait l’affaire… Pour cette recette, choisissez un moule pas trop grand car il faut une bonne épaisseur de pâte. J’ai un moule rectangulaire tout comme Marie, et je dois dire que la quantité de pâte était absolument parfaite.
Cette panna cotta façon tarte a été un grand succès, tout le monde l’a appréciée! La base est une pâte sablée sans gluten à base de farine de riz et de maïs. Elle est bien croquante et n’a rien à envier à une pâte sablée classique. La panna cotta est crémeuse, juste un peu plus gélatineuse que je ne les aime en dessert individuel, mais cela permet à la tarte d’avoir une tenue parfaite même après avoir coupé les parts. Cela vient je pense de l’agar agar qui est un peu plus puissant que la gélatine animale.
Quand aux fraises… Je vous ai appâtés en vous parlant plus haut de la saison des fraises, mais c’est de la confiture que j’utilise ici… Vous pouvez donc faire cette tarte n’importe quand! En ce qui me concerne, ma confiture était maison, mais une confiture du commerce conviendra très bien aussi! Le résultat final est tellement beau et gourmand qu’il est parfait pour les repas où vous recevez.
Si vous tentez cette recette, je vous recommande de laisser la tarte au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur, voire une nuit si vous pouvez. En dernier recours si vous manquez de temps, tentez le congélateur, mais je ne vous promets rien avec cette solution!
  

Tarte panna cotta fraises

Pour la pâte
  • 90 g de farine de riz
  • 30 g de farine de maïs
  • 30  g de fécule de maïs
  • 70 g de sucre
  • 70 g de beurre 1demi-sel
  • 4 cl d’eau
Pour la couche à la confiture
  • 200 g de confiture de fraises
  • 1 g d’agar agar
  • 2 c. à s. d’eau
Pour la couche de panna cotta:
  • 2 g d’agar agar
  • 60 g de sucre
  • 20 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait
  • 1 c. à s. de vanille liquide
Mélangez les farines, le sucre, le beurre, dans un saladier et malaxez au robot pâtissier ou à la main. Ajoutez l’eau et pétrissez. La pâte doit être bien homogène. Étalez la pâte dans votre moule.  Laissez reposer 30 minutes
Préchauffez votre four à 180° C. Enfournez la pâte. Faites cuire 15 à 20 minutes, puis laissez tiédir la pâte.
Dans une casserole, mettez la confiture avec l’agar agar. Chauffez à feu doux jusqu’à ébullition. Si la confiture est trop épaisse, ajoutez l’eau.
Etalez la confiture sur la pâte cuite et laissez tiédir.
Pendant que la confiture tiédit sur la pâte, préparez la panna cotta. Dans une casserole, mettez le sucre et l’agar agar. Versez la crème en remuant puis ajoutez le lait. Placez la casserole sur feu doux et remuez jusqu’à ébullition. Eteignez et laisser tiédir.
Une fois tiède, versez sur le mélange à la confiture et laissez refroidir.
Placez au réfrigérateur pour 2 heures minimum.
Source d’inspiration :
http://allergiquegourmand.over-blog.com/2016/08/tarte-confiture-de-fruits-rouges-panna-cotta-bio-sans-oeufs-gluten-etc.html

Pizza poulet curry

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite recette concoctée par mon homme… Comme vous le savez peut-être déjà, c’est lui qui manie la friteuse à la maison, et une grande majorité des cuissons des viandes, il est notamment passé maître des paupiettes l’an dernier! Côté pizzas, on se partage la tâche. Cela dépend de l’inspiration de l’un ou de l’autre, ou de sa motivation, du genre :

– Lui : Je mangerais bien des pizzas ce soir!

– Moi:  Ah oui mais non, j’ai déjà prévu un excellent ragoût de tofu sans gluten et sans saveur hypocalorique! (OK, ce n’est pas crédible).

– Lui : Bon, et si c’est moi qui cuisine?

– Moi :  (Après deux secondes de pseudo hésitation) Allez d’accord, je prendrai 2 pizzas XXL, une double fromage et une curry avec supplément poulet! 

Voilà comment au final, on ne mange jamais sans gluten et hypocalorique, et comment parfois, je ne fais pas à manger !

pizza-poulet-curry-

Mon homme est un très bon cuisinier lui aussi, et je dois dire que ses pizzas sont plutôt du genre canon. Parmi toutes celles qu’il m’a faites, celle-ci est au sommet du top du haut du panier, c’est pour dire! Je suis une fan de curry insatiable, évidemment ça joue, mais cette pizza, tout en n’étant pas trop riche, est un vrai festival de saveurs complémentaires et parfaitement bien dosées! Rien que ça!

pizza-poulet-curry-2

Pizza poulet curry

  • 1 pâte à pizza
  • 50 g de fleurettes de brocoli
  • 30 g de poivron vert
  • 30 g de pommes de terre bien cuite
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de thym
  • 30 g de mozzarella râpée
  • Sel, poivre

Pour la sauce curry

  • 1 yaourt brassé nature
  • 1/4 de c. à c. de pâte de curry rouge
  • 1 c. à c. de curry en poudre
  • 1/2 c. à c. de coriandre fraîche hachée
  • 1 c. à s. de mayonnaise
  • Sel, poivre

Pour le poulet

  • 100 g de poulet rôti
  • 1 pincée de thym
  • 1 pincée de curry
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Faites revenir le poivron et le brocoli 5 minutes à la poêle avec une cuiller d’huile, du sel, du poivre, la paprika et le thym.

Faites mariner le poulet dans une cuiller a soupe d’huile d’olive avec du sel, du poivre, 1 pincée de thym, une pincée de curry.

Faites la sauce au curry en mélangeant tous les ingrédients dans un bol.

Préchauffez le four à 180°C.

Étalez la sauce , puis disposez le brocoli et le poivron, la pomme de terre et le poulet, Saupoudrez de fromage râpé.

Mettez 10 minutes au four.

pizza-poulet-curry

Dans mon placard américain

La cuisine américaine n’est pas reconnue pour son côté fin ou gastronomique, mais cela ne l’empêche pas d’être parmi mes préférées. J’aime son côté simple, tant dans la réalisation que dans le produits de base utilisés, et son côté « cuisine de famille » me plaît beaucoup également. Dans les produits de consommation courants que l’on trouve dans les supermarchés américains et souvent chez nous aussi, j’ai même trouvé certains de mes incontournables !

Photo Ray Bouknight @Flickr

Le marshmallow fluff

Cette pâte à tartiner au marshmallow est un véritable ovni, mais en plus de fasciner vos invités lors des brunchs, elle permet de réaliser des plats très fun, comme des brownies aux spirales de marshmallow par exemple !

 27019078255_83f17d3e22_z
Photo Mike Mozart @Flickr

Les candy corn

Je ne suis pas une grande mangeuse de bonbons dans l’absolu, mais ceux ci, qui ne ressemblent à rien de chez nous, me plaisent par leur texture et leur goût tout doux. Ils présentent l’avantage d’avoir de superbes couleurs qui en font les stars d’Halloween !

Le baking soda

Ce n’est autre que le bicarbonate de soude, que l’on connait aussi chez nous. Les américains l’utilisent cependant beaucoup plus souvent que nous en cuisine, notamment pour faire lever les gâteaux, mixé avec du sel et/ou de la baking powder.

La baking powder

C’est la levure des américains, qui possède la particularité d’être sans gluten comme le baking soda, ce qui en fait un super substitut pour les allergiques. J’aime aussi le fait que ces poudres à lever se vendent en gros pot familial et non en sachets individuels, je trouve ça beaucoup plus pratique!

La purée de citrouille

La citrouille est pour moi un ingrédient magique qui se cuisine dans tout ! Tartes à la citrouille, cakes, biscuits… La base de toutes ces recettes commence souvent par le fait d’éplucher, précuire puis mixer la chair de la citrouille : avec ces conserves, c’est chose faite et on gagne un temps précieux !

 27027001094_fc0f32fe34_z
Photo Rob Galloway @Flickr

Le Philadelphia

On ne présente plus le Philadelphia qui est devenu depuis 10 ans un basique en France également. Il n’empêche que je ne me lasse pas de ce fromage et des possibilités qu’il offre pour la cuisine salée ou sucrée, je me devais donc de le citer!

 14986244540_0d521aaebe_z
Photo Mike Mozart @Frickr

Les pop tarts

Les pop tarts sont des espèces es de pâtes feuilletées fourrés, à la cannelle, au straciatella ou d’autres parfums sucrés. Ces gâteaux individuels se passent au toaster avant d’être dégustés tièdes. Ce sont des bombes de sucre, mais c’est franchement délicieux ! J’en avais réalisé une interprétation salée il y a quelques temps par ici.

 13958270223_cbf9ec533a_z
Photo Mike Mozart @Flickr

La cannelle

Comme dans les pop tarts précédemment cités, la cannelle est omniprésente dans la pâtisserie américaine, ce qui n’est pas pour me déplaire. Elle donne du pep’s à n’importe quel apple pie ou tarte à la citrouille et permet la réalisation des fameux cinammon buns!

 3137194162_bf132f21d9_z
Photo Timothy Vollmer @Flickr

Le beef jerky

Le jerky, qui existe au bœuf mais aussi au porc et au poulet, est de la viande séchée avec des épices et parfois un peu de sucre. Le résultat donne une des petits morceaux de viande un peu « boucanée » et résistante que l’on croque à l’apéro comme des chips!

Mini cocottes de gratin de tomates, mozzarella et oeufs durs

J’aime beaucoup les œufs et je suis toujours ouverte à de nouvelles façons de les cuisiner. Je trouve qu’ils sont parfaits pour les repas légers et rapides en semaine, bien qu’ils apportent aussi une touche essentielle à certains repas très riches comme le welsch rarebit!

Si on voit beaucoup de recettes d’œufs cocotte ou d’œufs pochés, il est plus rare de trouver des recettes où les œufs sont cuisinés chauds et durs. C’est pour ça que ce petit gratin trouvé chez Qu’est ce qu’on clape ce soir? m’a beaucoup plu : des tomates, de la mozzarella, des œufs durs, voilà tout ce qu’il faut pour se régaler!

cocottes-oeuf-dur-tomate

J’ai choisi de cuisiner sa recette dans des mini cocottes, car je trouve cette présentation super mignonne ! Il n’y a plus qu’à ajouter une soupe ou une salade suivant la saison pour composer un repas léger et facile !

Si vous êtes toujours en mode course le soir, prévoyez juste de cuire vos œufs et de faire dégorger vos tomates la veille, vous gagnerez un temps précieux le jour J!

cocottes-oeuf-dur-tomate-2
P.S. : SI vous aimez la présentation en cocotte, je vous propose une autre recette du même type par ici!

Gratin de tomates, mozzarella et oeufs durs en mini cottes

Pour 4 mini cocottes

Type : sans gluten, végétarien

  • 3 oeufs
  • 125 g  de mozzarella
  • 3 tomates
  • 50 g de poivron émincé
  • 8 c. à s. de crème liquide
  • 1 pincée d’origan
  • 1 pincée de basilic
  • un peu d’huile d’olive
  • Poivre, sel

Lavez et coupez en rondelles les tomates, parsemez-les de sel et laissez-es dégorger dans un passoire pendant 30 minutes. Pendant ce temps, faites cuire les oeufs pendant 10 minutes, écalez les sous l’eau froide, coupez les en rondelles.

Lavez et émincez finement le poivron, coupez la mozzarella.

Préchauffez le four à 180°C.

Sur de l’essuie tout, épongez bien les tomates. Disposez les rondelles de tomates dans les mini cocottes, versez un peu d’huile d’olive, de l’origan et du basilic, ajoutez les œufs, la mozzarella, le poivron, versez 2 cuillers à soupe de crème par cocotte, poivrez bien et remettez un peu d’origan.

Enfournez pendant 30 minutes.

cocottes-oeuf-dur-tomate-3

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2015/10/19/32787087.html

Penne aux champignons et porto

Si je cuisine souvent au vin car cela me permet de finir des bouteilles, j’utilise assez peu les autres sortes d’alcool dans mes recettes. Mais quand j’ai vu une recette de pâtes au champignons et porto sur le blog Oh la gourmande!, j’ai eu envie de tenter au plus vite l’expérience!
La recette de Delphine contient du poulet, mais j’ai voulu la rendre végétarienne pour un repas plus léger en semaine.

penne-porto-champignon-3
J’ai eu la chance de visiter Porto il y a  2 ans, et par la même occasion des caves de porto. Face à la ville de Porto, le long du fleuve s’étendent de nombreuses caves de porto, dont une grande partie héberge un petit musée permettant de découvrir les caves, l’histoire de la marque…
C’est une visite très intéressante et qui se termine évidemment par une dégustation! C’est un inévitable des vacances à Porto, duquel on ressort plus bourré cultivé qu’on est rentré!
Le porto est un vin dit « muté », car à un moment précis dans la fermentation, on y ajoute un autre alcool de type brandy. Cela stoppe alors la fermentation primaire et conserve donc plus de sucre dans le vin tout en lui donnant une belle capacité de vieillissement.
Au final, j’ai trouvé que dans cette recette, le porto apporte un petit gout très agréable sans être trop présent, qui complète bien celui des champignons. La sauce crémeuse que l’on obtient m’a beaucoup plu et je n’en ai pas laissé une miette! C’est un plat simple et rapide à réaliser, parfait pour un repas en semaine!

Si vous essayez comme beaucoup de diminuer votre consommation de viande mais avez peur de vous ennuyer à table, découvrez ce joli livre plein d’idées inratables :

Végétarien, c'est bon, c'est sain : 100 recettes inratables

P.S. : Si vous êtes un fan de champignons, jetez un œil à cette recette également, succès garanti!

penne-porto-champignon-2

Penne aux champignons et porto

pour 2 personnes

  • 125 g de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de porto rouge
  • 2 échalotes
  • 200 g de champignons frais
  • 10 g d’huile d’olive
  • 150 g de penne rigate
  • Sel, poivre

Mettez à bouillir de l’eau et faites cuire les pâtes selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, préparez la sauce en commençant par faire revenir dans une poêle les échalotes finement émincées, avec les champignons coupés en lamelles et de l’huile d’olive pendant 5 à10 minutes. Salez la préparation. Ajoutez dans la poêle la crème fraîche et le porto.

Couvrez, laissez la sauce réduire 8 minutes, rectifiez l’assaisonnement avant de la servir sur les pâtes.

penne-porto-champignon
Source d’inspiration :
http://www.ohlagourmandedel.com/2016/06/tagliatelles-et-sauce-cremeuse-au-porto.html

Pot d’épices à barbecue

Aujourd’hui c’est le jour du barbecue, ou bbq day en anglais ! Si on cherche bien, il existe un jour pour fêter tout et n’importe quoi, c’est pourquoi je ne m’y attarde pas forcément toujours, mais bon, une fête du barbecue en plein mois de juillet, ça m’a semblé tout à fait de circonstance!

Pour changer un peu, j’ai choisi de ne pas vous proposer de recette de grillades, ni même de salade ou accompagnement! Je vous propose de réaliser vous même un bocal d’épices à barbecue, avec lesquelles vous pourrez assaisonner vos viandes tout au long de l’été!

 pot-epices-barbecue

Ce mélange est très simple à réaliser, se compose de produits que vous avez déjà dans vos placards, et vous pouvez ajuster le dosage de chaque épice suivant vos goûts…

Le mélange contient un peu de cassonade, qui va caraméliser à la cuisson et se mariera très bien avec les sucs de la viande!

Si vous êtes invités à un barbecue, cela peut vous faire une idée de cadeau minute home made! Et si vous voulez apporter une salade, mon recap des meilleures salades pour accompagner un barbecue vous aidera!

pot-epices-barbecue-3

 Pot d’épices à barbecue

Type : végétarien, sans gluten, vegan

  • 4 c. à s. de vergeoise brune
  • 3 c. à s. de paprika
  • 3 c. à c. de cumin
  • 2 c. à c. d’origan
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 c. à s. de thym
  • 1 c. à c. de muscade

Dans un joli bocal, mélangez l’ensemble des ingrédients. Utilisez saupoudré sur vos grillades.

pot-epices-barbecue-2

Pâte à pizza au chou-fleur

Le chou-fleur n’a pas arrêté de faire parler de lui ces dernières années : en soi, c’est déjà un super aliment, nos grand-mères l’avaient bien compris et en cuisinaient à foison en gratin ou en soupe.

Avec Internet sont nées de toutes nouvelles manières de l’utiliser qui sortent des sentiers battus : on l’a vu décliné notamment en taboulé et en pâte à pizza!

pate-pizza-chou-fleur

Étant amatrice de junk food mais n’ayant pas envie de finir obèse non plus, je suis toujours ravie quand on promet de revisiter une recette riche en plus light… Je m’étais donc promis de tester cette fameuse pâte à pizza au chou-fleur !

J’ai pris la recette sur le blog Qu’est-ce qu’on clape ce soir, un blog que j’adore lire quotidiennement!

Résultat des courses, je ne dirais pas que cette pâte ressemble à s’y méprendre à une pâte à pizza classique, elle n’a pas exactement la même texture et se tient un peu moins bien, mais c’est vraiment très bon et procure autant de plaisir qu’une vraie pizza, donc je la recommande pour multiplier les occasions de manger de la pizza! Au passage, cette recette très simple est également végétarienne et sans gluten, elle peut donc faire le bonheur de certains!

Il ne vous reste plus qu’à choisir avec quoi vous allez la garnir et c’est parti!

pate-pizza-chou-fleur-3
P.S.: Si vous cherchez un moyen de faire manger du chou-fleur aux enfants, ce cheesy bread peut être pas mal non plus ! On trouve aussi plein d’idées an ce joli livre pas très cher :

Bluffez vos enfants

Pâte à pizza au chou-fleur

Pour 4 personnes (1 pizza)

Type : végétarien, sans gluten

  • 1 chou fleur
  • 1 boule de mozzarella
  • 1 c. à c.  d’origan
  • Sel, poivre

Lavez le chou fleur et détaillez les bouquets. Râpez- les à l’aide d’une râpe pour obtenir de gros grains rappelant de la semoule.

Mettez le chou-fleur râpé dans un récipient, couvrez de film étirable,  et mettez pour 7 minutes au micro-ondes.

Étalez un torchon propre sur votre plan de travail, déposez le chou fleur au milieu, laissez refroidir quelques minutes. Quand le chou-fleur  ne brûle plus, rabattez le torchon et pressez le pour enlever un maximum d’eau du chou-fleur. Arrêtez lorsque le chou-fleur forme une boule assez compacte.

Mixez la mozzarella. Préchauffez le four a 180°. Mettez la semoule de chou-fleur égouttée dans le saladier avec la mozzarella, un peu de sel et du poivre, mélangez bien puis ajoutez l’œuf et mélangez encore.

Placez une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four, mettez la pâte et formez un cercle ou un rectangle suivant le besoin pour votre pizza.

Enfournez à 180° pendant 15 à 35 minutes selon votre four en surveillant régulièrement. Dès que la pâte est ben dorée, retirez et placez la garniture, puis remettez au four une vingtaine de minutes jusqu’à ce que les ingrédients soient chauds.

pate-pizza-chou-fleur-2

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2015/03/23/31730297.html