Archives par mot-clé : salade

Pommes de terre rôties au romarin

Aujourd’hui nous allons parler de simplicité. Cette recette de pommes de terre est du genre ultra simple. Pas d’ingrédient sophistiqué, on revient aux basiques et pourtant, son succès est garanti!
D’abord, je pense que serez d’accord avec moi pour dire qu’un repas n’a pas besoin d’être compliqué pour être bon! Et en plus, ce n’est parce qu’une recette est simple qu’elle n’a rien d’épatant, au contraire! Moins il y a ingrédients et d’étapes à respecter, plus chacun d’entre eux doit être irréprochable! Au final quand c’est simple, il faut malgré tout rechercher la perfection dans la qualité des ingrédients et dans les cuissons.
Cette délicieuse recette de pommes de terre rôties contient du romarin frais et de l’huile d’olive, rien de plus. Et le résultat est top! Les pommes de terre que j’ai achetées étaient petites, rouges et à la peau bien fine. Non seulement elles ont apporté une super saveur, mais leur texture était également parfaite : une bonne tenue tout en étant fondantes! Avec les herbes, du sel et du poivre, vous avez ici un accompagnement parfait pour une viande rouge, ou pourquoi pas pour un barbecue!

Petite info bonus : si vous avez des restes, il suffit de réchauffer ces pommes de terre à la poêle avec du bacon haché, de la crème fraîche et de la ciboulette pour une variante sympa. Vous pouvez aussi servir vos restes de pommes de terre froides avec de la mayonnaise, de l’échalote et de la ciboulette pour une salade vite improvisée.
  

Pommes de terre rôties au romarin

Pour 6
  • 500 g de petites pommes de terre rouge bien propres
  • 1 c. à s. d’huile d’olive extra-vierge
  • 2 c. à s. de romarin frais haché
  • 2 c. à c. de sel
  • Poivre

Préchauffez le four à 210°C. Tapissez une plaque de cuisson avec une feuille ou un tapis antiadhésif de cuisson.

Coupez les pommes de terre et en morceaux sans les éplucher. Mettez les pommes de terre dans un grand bol et mélangez avec l’huile d’olive, le romarin et le sel. Assurez-vous que les pommes de terre sont enrobées uniformément par l’huile.

Répartissez les pommes de terre sur la plaque de cuisson.Mettez à cuire au four pendant 45 à 50 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre soient uniformément dorées, en remuant toutes les 15 minutes.

Servez bien chaud et croustillant.

Scones au cheddar

Quand je ne sais pas quoi faire pour le dîner, je choisis souvent de faire un « petit-déjeuner » à la place. Quelques scones, quelques œufs, une petite salade, et hop, voilà un repas du soir parfait! Quelqu’un d’autre que moi est fan du petit déjeuner au dîner? Il faut dire que j’adore tout ce qui compose le petit-déjeuner en général, mais que je ne petit-déjeune pas! Il faut donc que je trouve d’autres occasions de me gaver délecter de baked beans, œufs brouillés, bacon et autres douceurs typiques de ce repas!
Lorsqu’on pense aux scones,  on imagine d’abord une recette sucrée : à la confiture de groseille, aux pépites de chocolat… Mais les scones sont tout aussi délicieux dans les versions salées! Aussi, quand j’ai vu des scones au cheddar chez Carole du blog Cuisiner en paix, j’ai su que j’allais bien vite me faire un repas « petit-déjeuner! J’adore ce fromage et je pouvais pas résister à la tentation de goûter ces délicieux scones! Si vous ne connaissez pas ce super blog, il est temps d’aller y faire un tour!
J’ai simplement modifié un peu le mélange de farine de la recette d’origine, pour y ajouter des flocons d’avoine que j’adore, et j’ai augmenté la proportion de cheddar parce que je n’y résiste pas.
Le résultat? Un bon goût de fromage bien prononcé, une texture bien moelleuse, aérée… Franchement, j’y suis totalement accro et après les avoir goûté, je pense que vous serez également fans comme moi de ces scones au cheddar et aux flocons d’avoine! vraiment, ils sont parfaits pour accompagner des œufs brouillés, que ce soit au réveil ou le soir! Laissez-vous tenter!
  

Scones au cheddar

  • 75 g de farine
  • 75 g de farine complète
  • 80 g de flocons d’avoine
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 55 g de beurre coupé en petits dés
  • ½ c. à c. de sel
  • 15 cl de lait ribot (ou de lait normal + 1 c. à s. de jus de citron, 15 mn temp ambiante, mélanger)
  • 15 g de cheddar fermier râpé
  • 45 g de mozzarella râpée
  • ½ c. à c. de poudre de moutarde
Pour décorer
  • 15 g de mélange de graines
  • 20 g de cheddar fermier râpé
Préchauffez le four à 200°C.
Dan un saladier, mettez l’ensemble des ingrédients. Mélangez jusqu’à formation d’une belle boule.
Sur une feuille de papier sulfurisé légèrement farinée, étalez la pâte en lui donnant une forme ronde. Il faut qu’elle ait une épaisseur d’au moins 1 centimètre.
A l’aide d’un pinceau, badigeonnez de lait sur la surface.
Couper ensuite le cercle de pâte en 8 parts. Détachez-les les unes des autres.
Ajoutez sur chaque part quelques graines ainsi qu’un peu de cheddar râpé.
Posez la feuille de papier sulfurisé avec les scones crus sur une plaque de cuisson.
Mettez à cuire au four 12 minutes à 200°C.
Laissez refroidir ou tiédir avant de les manger.
 Source d’inspiration :

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Vous avez sans doute remarqué que je  ne suis pas un bec à salade. Un bec à sucre, un bec à fromage, un bec à burgers, ou plein d’autres choses encore, mais pas à salade.  Je fais bien un petit essai de ci de là, et je sais qu’il existe des salades plus gourmandes que d’autres, mais jamais la salade ne m’apporte la satisfaction d’un bon gros plat chaud… À une exception près!
Un de mes plats préférés d’été est salade la salade caprese. J‘attends toute l’année pour manger mon poids de salade caprese pendant l’été. Les tomates en tranches, la mozzarella fraîche, et les feuilles de basilic offrent selon moi une combinaison parfaite de saveurs. Mais manger le mélange caprese dans sa forme classique de salade est juste une façon de l’apprécier parmi d’autres. Il s’avère également que ces ingrédients sont parfaits pour réaliser un délicieux grilled cheese!
 
Qu’est-ce que le grilled cheese ? Pour ceux qui ne connaissent pas, le grilled cheese est une préparation américaine à base de pain et de fromage qu’on pourrait rapprocher du croque-monsieur français. La différence se situe surtout dans le mode de cuisson, puisque le croque monsieur est souvent cuit au four ou dans un appareil à croque-monsieur alors que le grilled cheese cuit à la poêle. Cela semble anodin mais marque une vraie différence au niveau du goût et de la texture! Rien ne vous empêche de faire comme ça vos croque-monsieur aussi bien sûr, je sais que certain(e)s le font! Le grilled cheese traditionnel ne comprend que du pain et du fromage, pas de jambon, mais il prend tout son sens quand on s’amuse à le personnaliser… Quel régal de sentir l’odeur du beurre fondu quand il grésille dans la poêle et de voir le fromage coulant déborder peu à peu du pain grillé…
Cette version façon caprese est vraiment délicieuse et super facile à faire. Vous obtenez un sandwich délicieux que vous n’oublierez pas facilement!J’ai utilisé du pain coupé classique pour ce sandwich et c’était un régal, mais évidemment, vous pouvez utiliser un pain italien type ciabatta si vous en avez, votre sandwich n’en sera que meilleur! Au lieu du traditionnel beurre sur l’extérieur du pain, j’ai mis un peu d’huile d’olive, plus en accord avec cette spécialité italienne.

Vous cherchez une idée simple et rapide pour le déjeuner ou le dîner? Ne cherchez pas plus loin, ce grilled cheese est pour vous!
  

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Pour quatre sandwiches
  • 8 tranches de pain coupé
  • 1 boule de mozzarella
  • 8 tomates séchées
  • 4 feuilles de basilic frais
  • 1 c. à c. d’huile d’olive au basilic
  • Sel, poivre
A l’aide d’un pinceau , appliquez l’huile d’olive sur le recto et le verso de chaque tranche de pain.
Déposez la mozzarella coupée en tranches sur une face, puis les tomates séchées coupées en lanières sur l’autre face et la feuille de basilic coupée en gros morceaux. Salez, poivrez et refermez les sandwiches.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez les sandwiches et couvrez.

Laissez 2 minutes puis retournez les sandwiches et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

Nuggets de poulet panés aux smacks et oignons frits

+++++Je vous propose aujourd’hui des nuggets de poulet. Je trouve presque étrange de ne pas avoir publié de recette de nuggets jusqu’à maintenant, alors que c’est un classique de la cuisine de fast-food, une cuisine que j’adooooore! Mais je dois dire que les fast-food en France ne rendent pas honneur à cette spécialité et ce n’est donc pas mon accompagnement favori!
Pourtant, quand on les réalise maison, ça n’a rien à voir! Même s’ils ne deviennent pas des aliments santé, je pense qu’il y a beaucoup à gagner en les fabricant soi-même, avec des ingrédients que l’on connaît. Le goût s’en ressent et la qualité aussi bien sûr!
J’ai été intriguée par une panure aux céréales que j’avais déjà vue plusieurs fois avec des sortes de céréales différentes (Smacks, Rice Krispies, Corn Flakes…), et j’étais franchement un peu dubitative. Mais je me suis lancée, et après avoir testé, je peux vous dire que s’il y a des nuggets parfaits, c’est ceux-là. Ils sont croustillants à souhait, avec une panure légèrement sucrée. Personne ne devinerait que la panure est faite de céréales si vous n’en parlez pas je pense, mais tout le monde les appréciera!
Pour les jours où vous avez un peu de temps pour faire plaisir à tout le monde, ces nuggets de poulet sont super simples et passent extrêmement bien avec les plus jeunes aussi bien qu’avec les adultes.  Si vous êtes comme moi, vous avez toujours des céréales dans le placard, ça  fait donc une recette parfaite pour improviser une recette quand les estomacs de tout le monde crient famine!
Même s’il est riche, ce plat n’est pas si décadent qu’il en a l’air, la cuisson étant faite au four. Vous pouvez les picorer tels quels bien chauds avec une petite sauce, mais  vous pouvez également les servir dans des tortillas avec un peu de salade, de sauce au yaourt et des oignons croustillants.
Si vous préférez, vous pouvez aussi intégrer ces nuggets dans un menu équilibré, avec des légumes verts et une viande!
P.S. : Pour un menu american-style, faites aussi des onion rings, un de mes « side dishes » préféré!
 

Nuggets de poulet panés aux smacks et oignons frits

  • 1 blanc d’œuf
  • 1/2 c. à s. d’eau
  • 30 g de céréales Smacks
  • 40 g d’ oignons frits
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée d’ail en poudre
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 225 g de poitrine de poulet
  • 10 g de beurre fondu
  • Sel, poivre
Dans un plat peu profond, mélangez le blancs d’œuf et l’eau. Écrasez grossièrement les smacks dans un sac en plastique. Il peut en rester des entiers ce n’est pas gênant.
Dans une grande assiette, mélangez les smacks, le paprika, le sel, herbes de Provence, la poudre d’ail, les oignons frits.
Coupez le poulet en morceaux de 3 ou 4 cm. Trempez les morceaux de poulet dans le mélange de blanc d’œuf, en recouvrant tous les côtés. Roulez ensuite dans le mélange de céréales.
Préchauffez le four à 200°C.
Déposez les morceaux de poulet sur une plaque à pâtisserie couverte de papier cuisson. Arrosez-les de beurre fondu. Faites cuire au environ 12 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.
Servez chaud.

Miel de pissenlit

Dès le mois d’avril on voit les pissenlits jaunir nos pelouses, surtout si comme moi vous avez une conception particulière de l’entretien de votre jardin!

via GIPHY

En début de saison, les jeunes plants font de délicieuses salades, mais saviez-vous que l’on pouvait faire de la gelée avec les fleurs? Elle a la saveur du miel, elle vient du sud, où on la trouve sous le nom de cramaillotte! Ce nom fait référence à celui qu’on donne au pissenlit en Franche-Comté, le cramaillot !
Le miel de pissenlit a l’apparence d’une gelée avec une couleur dorée qui rappelle celle du miel. Elle a d’ailleurs un goût assez proche du miel, mais avec une saveur subtile et douce très agréable.
Cette gelée se consomme comme le miel, sur des tartines, dans les yaourts et fromages blancs, mais aussi en version sucrée-salée, avec du fromage de chèvre, dans les vinaigrettes,… Bref, elle est vraiment multifonction et très économique!
Je ne saurai vous dire quelle est la recette traditionnelle, mais je peux vous donner cette recette délicieuse… Je l’ai trouvée sur le blog Les petits plats de Béa, et je l’ai un peu adaptée en fonction de ce que j’avais sous la main, en utilisant du jus de citron et de la fleur d’oranger notamment. Le résultat est divin!
J’ai profité d’un  jour où il faisait beau et chaud, je vous vois venir mais oui, cela existe dans le nord! Les pissenlits foisonnaient dans mon jardin, alors j’ai enfilé mes bottes roses et je suis partie à la cueillette de jolies fleurs bien épanouies. Tout le monde connaît le pissenlit, je ne vous le présente pas, mais faites attention à bien choisir le lieu de votre récolte. Choisissez une prairie loin des champs cultivés pour éviter les pesticides. Si vous en avez dans votre jardin, c’est encore plus simple!
Le plus long dans l’histoire est de cueillir toutes les fleurs. Il vous faut un petit saladier rempli pour atteindre 250 g et l’air de rien ça fait beaucoup de fleurs! Après la cueillette, il faut agir vite avant que les fleurs ne fanent. Débarrassez chaque fleur de ses tiges. Certains recommandent même d’enlever les parties vertes (amères) sous la fleur jaune pour ne conserver que les pétales, mais c’est un peu long et il vous faut encore plus de fleurs! Personnellement je les ai laissés pour gagner du temps. Le fait de les laisser donnerait un goût moins subtil et plus amer à la gelée, mais je l’ai quand même trouvée très bonne et très douce! Enfin, rincez les pétales rapidement sous l’eau dans une passoire fine avec un peu de vinaigre blanc.
Pour la cuisson de votre gelée, mon astuce est la même que tout le monde : versez quelques gouttes de gelée sur un récipient bien froid et regardez si elle gélifie… Sinon prolongez la cuisson d’une ou deux minutes mais pas plus!
  

Miel de pissenlit

  • 250 g de fleurs de pissenlit
  • 1 c. à s. d’eau de fleur d’oranger
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • 1 litre d’eau
  • 550 g à 750 g de sucre spécial confiture
Enlevez toutes les tiges pour ne garder que les fleurs. Lavez les fleurs dans de l’eau un peu vinaigrée pour retirer les éventuels insectes.
Dans une casserole, mettez les fleurs de pissenlit, le jus de citron, l’eau et l’eau de fleur d’oranger.
Portez à ébullition et laissez cuire à petits bouillon à couvert pendant 45 minutes.
Laissez tiédir puis filtrez dans une passoire recouverte d’un linge.
Pressez les fleurs et les fruits dans l’étamine pour récupérer le maximum de jus.
Pesez le jus obtenu et ajoutez le même poids de sucre spécial confiture.
Portez à ébullition et laissez cuire 5 minutes en écumant régulièrement.
Vérifiez la cuisson sur une soucoupe bien froide, la gelée doit se figer, si c’est encore trop liquide poursuivez la cuisson 1 à 2 minutes.
Versez la gelée dans des pots ébouillantés. Fermez les couvercles et laisser refroidir les pots poser à l’envers.
Source d’inspiration :

Cromesquis au fromage frais

Le nom « cromesqui » sonne assez haute gastronomie vous ne trouvez pas? D’ailleurs je crois qu’il n’y a pas eu une saison de Top Chef qui n’ait eu sa recette de cromesqui. On dirait que chaque candidat s’oblige à en placer dans ses plats!
Mais au risque de vous décevoir, le cromesqui n’est rien d’autre qu’une croquette panée et garnie, en somme, une boulette au nom qui se la joue!
Le cromesqui peut être à base de viande mais celui du jour est au fromage. Quand j’ai vu cette recette sur le blog La cuisine de Gut, un de mes blogs favoris, je n’ai pas pu résister à la tentation!  Et grand bien m’en a pris! Ces boulettes sont franchement faciles à faire (et pourtant je ne fais pas Top Chef), et ont une texture, un goût et une panure parfaites! Les boulettes sont parfaitement enrobées, croquantes autour et fondantes dedans. Bref, je me suis régalée!
Chez moi, c’est mon homme qui manie la friteuse, et on s’est donc associés pour réaliser cette recette. En fait, je n’ai pas fait grand chose, à part assaisonner le fromage, et ensuite mon homme a roulé les boulettes sous ses aisselles et les a frites à la chaîne!
Comme l’indiquait Gut dans son article, les cromesquis dorent très vite, donc faites-les frire deux par deux pour avoir le temps de les retourner et de les retirer de l’huile avant qu’elles ne brûlent!
Si vous cherchez de la chapelure panko, vous en trouverez en épicerie asiatique ou par ici :
  
P.S. : Quitte à faire chauffer la friteuse, profitez-en pour vous faire aussi des boulettes de camembert pané, trop bonnes!

Cromesquis au fromage frais

Pour 8 cromesquis
  • 200 g de Philadelphia
  • 2 œufs
  • 100 g de chapelure panko
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 pincée d’ail en poudre
  • 1 grosse pincée d’herbes de Provence
  • 1 bain d’huile de friture neutre
  • Sel, poivre

Écrasez le fromage à l’aide d’une fourchette.

Saupoudrez d’herbes de Provence, de curcuma et d’ail et ajustez selon votre goût.
Battez les œufs avec une fourchette dans un plat creux, salez et poivrez.

Mettez la chapelure dans un autre plat creux.

Réalisez de belles boulettes de fromage en les roulant dans vos mains sans appuyer. Trempez les boulettes une à une dans l’oeuf battu puis dans la chapelure.

Recommencez l’opération une 2 ème fois pour que les boulettes soient mieux panées.

Faites chauffer l’huile jusqu’à léger frémissement.

Déposez les cromesquis  dans l’huile chaude avec précaution et faites-les dorer en les retournant régulièrement.

Déposez les cromesquis sur un papier absorbant et dégustez-les bien chauds.

 
 Source d’inspiration :

Spécialité de Jordanie : ful madammas

On pense souvent au houmous comme spécialité du Moyen-Orient, mais le ful madammas, moins connu chez nous, est un plat phare de leur cuisine. On pourrait presque dire que la fève est LA légumineuse du Moyen-Orient! D’ailleurs je dois dire que je trouve la popularité du houmous un peu surfaite! Certes il est bon, je ne vais pas dire le contraire, mais à côté du ful madammas, il fait pâle figure! Crémeux et un peu épicé, c’est un plat que j’adore!
Le ful madamas, aussi appelé « Ful » tout court, est un plat de fèves cuites et écrasées, servies avec de l’huile d’olive, du jus de citron, du cumin, de l’ail, l’oignon…  Les fèves sont l’ingrédient-clé, et associées à cette riche variété d’épices et à l’huile d’olive, cela donne un mélange délicieux qui rappelle le houmous en mieux mais que l’on sert garni, notamment de tranches d’œuf dur pour en faire un encas copieux. Pour un repas complet, vous pouvez faire griller du pain pita et ajouter une petite salade de concombres en accompagnement.
Ce plat très simple remonte à des milliers d’années et on en trouve des références dans l’histoire de nombreux pays du Moyen-Orient. On le consomme en Jordanie, mais aussi dans de nombreuses cultures arabes, moyen-orientales et africaines, notamment en Égypte, au Liban, en Syrie…
Au Moyen-Orient, il est le plus souvent consommé pour le petit déjeuner, mais il peut aussi constituer un accompagnement aux autres repas, et même être servi comme collation. Là-bas, on dit qu’il s’agit du petit-déjeuner du riche, du déjeuner du commerçant et du souper du pauvre!
  

Ful madammas

 Pour 2 personnes
  • 450 g de fèves surgelées ou en conserve
  • 1/2 oignon émincé
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à c. de cumin
  • 6 c. à s. de jus de citron
  • 12 cl d’eau
  • 1 c. à s d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Toppings :
  • 2 œufs durs
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 tomates bien mûres
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 pincée de piment rouge
  • 1 pincée de paprika
  • 1 c. à s. de tahin
Si vous utilisez des fèves en conserve, versez-les dans une passoire pour les égoutter puis rincez-les haricots dans l’eau froide et réservez.
 Si vous utilisez des fèves surgelées, décongelez-les avant de démarrer la recette et réservez.
Dans une grande poêle, faites chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’olive à feu moyen. Faites revenir l’oignon coupé en dés jusqu’à ce qu’il devienne translucide et doré. Ajoutez l’ail et le cumin, faites sauter pendant 1 minute jusqu’à ce que l’ensemble soit bien parfumé. Ajoutez les fèves à la casserole, puis ajouter environ 12 cl d’eau dans la poêle. Amenez le mélange à ébullition. Réduisez le feu à moyen-doux, assaisonnez de sel et poivre au goût. Couvrez la poêle.
Laissez mijoter pendant environ 10 minutes à feu moyen jusqu’à ce que les fèves soient tendres. Retirez le couvercle de la casserole et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le liquide ait réduit d’environ 75 %. Retirez du feu.
Versez le mélange de fèves dans un bol, ajoutez le jus de citron. Écrasez le mélange pour obtenir une consistance semi-lisse, un peu plus épaisse que le houmous.
Servez dans un bol. Creusez un puits peu profond au centre.  Arrosez légèrement d’huile d’olive à l’intérieur de ce puits. Déposez dessus les tomates en dés, l’œuf dur tranché, la coriandre fraîche hachée, les épices et une cuiller à soupe de tahin. Servez chaud.
Source d’inspiration :
http://toriavey.com/toris-kitchen/2014/05/ful-mudammas-recipe/

Sweet potatoast au chèvre

Je voue à la patate douce un véritable culte et je ne me lasse pas de découvrir de nouvelles manières de la cuisiner.

Il y a quelques temps, j’ai été interpellée quand j’ai vu passer des articles sur le sweet potato toast, qui n’est autre qu’une façon de remplacer le pain par une tranche fine de patate douce.

Le plus drôle est que certains se contentent comme pour le pain, de se couper une tranche et de la glisser dans le grille-pain, qui se charge de faire la cuisson ! J’aime les expériences insolites mais je tiens à mon grille-pain, donc je réfléchis toujours à la pertinence de cette idée.

En attendant, je me suis dit que rien ne m’empêchait d’imaginer une version au four, où tous ingrédients seraient chauds… C’est l’occasion de mettre du fromage fondu par dessus, et de réunir tout ce que j’aime dans un repas relativement sain, en tout cas un peu plus que la version au pain!

Il faut résolument aimer le sucré salé pour apprécier cette recette, si c’est votre cas, lancez-vous, vous serez conquis tout comme je l’ai été!

P.S. : Avec le retour du beau temps, vous apprécierez aussi de manger des patates douces en salade!

Sweet potatoast au chèvre

  • 1 patate douce assez grande et de forme régulière
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 75 g de chèvre
  • 25 g de cranberries

Sauce miel moutarde

  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à s. de miel liquide
  • 1 c à c. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 filet de vinaigre balsamique
  • 1 poignée de roquette

Préchauffez le four à 220°C. Mélangez dans un bol les ingrédients de la sauce miel moutarde crème. Réservez.

Coupez la patate douce au centre pour y prélever deux grandes tranches d’1/2 cm d’épaisseur, au pinceau couvrez-les d’huile recto verso.
Déposez ces tranches sur une plaque couverte de papier cuisson, et enfournez au four à 220°C, laissez cuire 7 minutes recto puis retournez les tranches et prolongez de 7 minutes pour le verso.

Sortez vos morceaux de patate douce du four sans les casser.

Étalez dessus le mélange crème miel moutarde,  puis le fromage, les cranberries, le persil, et enfournez à nouveau pour 7 à 10 minutes.

Sortez vos toasts du four, ajoutez une poignée de roquette et une cuiller à soupe de vinaigre balsamique par dessus.

Tartinade feta, citron et romarin

Un petit dip ou une tartinade maison est toujours sympa à préparer en début de semaine et à mettre au frigo pour en profiter toute la semaine. Que ce soit pour emporter en petites portions au bureau pour le déjeuner, pour manger le soir en accompagnement d’ une soupe ou d’une salade, ou pour la dégainer lors d’un apéro improvisé!

Cette tartinade à la feta et au citron est une de mes meilleures surprises en la matière. La feta n’est pas mon fromage préféré, loin de là, mais mélangée au citron elle prend un parfum très particulier, vraiment frais et sympa! Ce dip est crémeux, acidulé et savoureux… Que demander de plus?

Cette recette est en plus incroyablement facile à faire, c’est une des plus simples imaginables! Seuls 5 ingrédients sont nécessaires pour cette recette : le creamcheese, le romarin, le jus de citron, la feta, et l’ail. Du sel, du poivre (ok, ça fait 7) et hop! Vous aurez un fromage à tartiner en quelques minutes!

Ce dip est bon servi avec des craquelins, des tranches de baguette grillées, du pain pita, des chips, des légumes en bâtonnets ou n’importe quoi d’autre que vous pourriez avoir dans vos placards.

Pour un apéro aux accents méditerranéens, vous pouvez le servir sur un joli plateau avec du houmous et du baba ganoush.

Si vous avez encore besoin d’être convaincus, j’ajouterais que ce dip peut être fait plusieurs jours à l’avance et servi quand ça vous arrange, ce qui en fait une préparation hyper pratique!

Assurez-vous que le fromage à la crème est à température ambiante pour le rendre facile à mélanger. Au lieu de mélanger à la main, vous pouvez également placer les ingrédients dans un robot culinaire et mixer jusqu’à ce que tout soit bien mélangé.

Tartinade feta, citron et romarin

  • 115 g de creamcheese
  • 200 g de fromage feta nature émiettée
  • 3 c. à s. de romarin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d’ail séché
  • Sel, poivre

Dans un bol, mélangez  le creamcheese, la feta, le romarin, le jus de citron et l’ail jusqu’à ce que l’ensemble soit bien lisse. Ajoutez le sel et le poivre. Gardez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

 

Source d’inspiration :
http://snappygourmet.com/rosemary-lemon-feta-spread/#_a5y_p=2379194

7 moyens de retrouver le moral après l’hiver

Après 6 (ou 8 ou 10 suivant votre région) mois d’un temps froid qui vous a semblé interminable, le printemps fait officiellement son entrée. Mais fatigués par le manque de lumière, de vitamines A et l’abus de fromage à 40% de matières grasses, vous avez encore du mal à prendre le pli! Retrouvez le moral et passez à l’heure d’été avec mes idées gourmandes au goût de soleil !

Faîtes un tour à la mer

Pas besoin d’attendre le mois d’août pour tremper un orteil dans l’eau et manger des moules en bord de mer! Au premier rayon de soleil, prenez la route et jouez le jeu à fond : pull marin, chapeau de paille, appareil photo autour du cou… Vous voilà déjà bien plus détendus! Si la mer est trop loin de chez vous, un pique-nique au bord d’un lac fera parfaitement l’affaire !

Photo Zoltán Vörös @Flickr

Adoptez le fromage frais

Si l’hiver est la saison des raclettes, tartiflettes et autres reblochonnades, l’été est celle des fromage frais! Alors commencez tout de suite à troquer vos fondues par des tartinades au chèvre frais, des dés de feta ou de la mozzarella di buffala bien fondante!


Photo Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Cuisinez les fraises et les asperges

Les asperges et les fraises sont parmi les produits les plus emblématiques du retour des beaux jours, mais ne boudez pas non plus les radis, les petits pois et les fèves fraîches!


Photo Rool Paap @Flickr

Plantez des herbes aromatiques

Dès le mois d’avril, il est possible de planter des plants de ciboulette, du persil ou de démarrer un semis de basilic sur votre bacon. Ils permettront de mettre de la fraîcheur et des vitamines dans tous vos plats printaniers sans rien vous coûter ou presque!


Photo Clemens v. Vogelsang @Flickr

Faîtes vous des limonades et thés glacés

L’hiver, on adore se réchauffer avec de bons thés chaï ou chocolats chauds. Dès le retour des beaux jours, on hydrate notre machinerie avec des boissons fraîches et peu sucrées à base de thé, de citron ou de concombre !


Photo Rob Bertholf @Flickr

Organisez un pique-nique d’intérieur

Si le beau temps est long à décoller, ce n’est pas une raison pour se laisser faire. On sort une nappe à carreaux, on l’étale sans le salon, et on s’installe pour y manger salades, sandwichs et œufs durs joliment disposés dans un panier.


Photo Wicker Paradise @Flickr

Faites un ménage de printemps de la bouffe

Si vous avez tendance à acheter beaucoup de produits qui s’entassent dans vos placards, c’est le moment de les explorer et de décider de ce que vous allez cuisiner avec : une omelette avec ce pesto, une salade avec ces graines de lin, une bruschetta avec ces tomates confites.. Objectif : vider les pots qui encombrent les placards et inventer quelques chouettes idées recettes au passage!


Photo Jessica Spengler @Flickr

Et vous, comment faites vous quand l’hiver n’en finit pas, vous avez vos astuces pour faire arriver le printemps plus vite? N’hésitez pas à me les donner!