Archives par mot-clé : salade

Sweet potatoast au chèvre

Je voue à la patate douce un véritable culte et je ne me lasse pas de découvrir de nouvelles manières de la cuisiner.

Il y a quelques temps, j’ai été interpellée quand j’ai vu passer des articles sur le sweet potato toast, qui n’est autre qu’une façon de remplacer le pain par une tranche fine de patate douce.

Le plus drôle est que certains se contentent comme pour le pain, de se couper une tranche et de la glisser dans le grille-pain, qui se charge de faire la cuisson ! J’aime les expériences insolites mais je tiens à mon grille-pain, donc je réfléchis toujours à la pertinence de cette idée.

En attendant, je me suis dit que rien ne m’empêchait d’imaginer une version au four, où tous ingrédients seraient chauds… C’est l’occasion de mettre du fromage fondu par dessus, et de réunir tout ce que j’aime dans un repas relativement sain, en tout cas un peu plus que la version au pain!

Il faut résolument aimer le sucré salé pour apprécier cette recette, si c’est votre cas, lancez-vous, vous serez conquis tout comme je l’ai été!

P.S. : Avec le retour du beau temps, vous apprécierez aussi de manger des patates douces en salade!

Sweet potatoast au chèvre

  • 1 patate douce assez grande et de forme régulière
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 75 g de chèvre
  • 25 g de cranberries

Sauce miel moutarde

  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à s. de miel liquide
  • 1 c à c. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 filet de vinaigre balsamique
  • 1 poignée de roquette

Préchauffez le four à 220°C. Mélangez dans un bol les ingrédients de la sauce miel moutarde crème. Réservez.

Coupez la patate douce au centre pour y prélever deux grandes tranches d’1/2 cm d’épaisseur, au pinceau couvrez-les d’huile recto verso.
Déposez ces tranches sur une plaque couverte de papier cuisson, et enfournez au four à 220°C, laissez cuire 7 minutes recto puis retournez les tranches et prolongez de 7 minutes pour le verso.

Sortez vos morceaux de patate douce du four sans les casser.

Étalez dessus le mélange crème miel moutarde,  puis le fromage, les cranberries, le persil, et enfournez à nouveau pour 7 à 10 minutes.

Sortez vos toasts du four, ajoutez une poignée de roquette et une cuiller à soupe de vinaigre balsamique par dessus.

Tartinade feta, citron et romarin

Un petit dip ou une tartinade maison est toujours sympa à préparer en début de semaine et à mettre au frigo pour en profiter toute la semaine. Que ce soit pour emporter en petites portions au bureau pour le déjeuner, pour manger le soir en accompagnement d’ une soupe ou d’une salade, ou pour la dégainer lors d’un apéro improvisé!

Cette tartinade à la feta et au citron est une de mes meilleures surprises en la matière. La feta n’est pas mon fromage préféré, loin de là, mais mélangée au citron elle prend un parfum très particulier, vraiment frais et sympa! Ce dip est crémeux, acidulé et savoureux… Que demander de plus?

Cette recette est en plus incroyablement facile à faire, c’est une des plus simples imaginables! Seuls 5 ingrédients sont nécessaires pour cette recette : le creamcheese, le romarin, le jus de citron, la feta, et l’ail. Du sel, du poivre (ok, ça fait 7) et hop! Vous aurez un fromage à tartiner en quelques minutes!

Ce dip est bon servi avec des craquelins, des tranches de baguette grillées, du pain pita, des chips, des légumes en bâtonnets ou n’importe quoi d’autre que vous pourriez avoir dans vos placards.

Pour un apéro aux accents méditerranéens, vous pouvez le servir sur un joli plateau avec du houmous et du baba ganoush.

Si vous avez encore besoin d’être convaincus, j’ajouterais que ce dip peut être fait plusieurs jours à l’avance et servi quand ça vous arrange, ce qui en fait une préparation hyper pratique!

Assurez-vous que le fromage à la crème est à température ambiante pour le rendre facile à mélanger. Au lieu de mélanger à la main, vous pouvez également placer les ingrédients dans un robot culinaire et mixer jusqu’à ce que tout soit bien mélangé.

Tartinade feta, citron et romarin

  • 115 g de creamcheese
  • 200 g de fromage feta nature émiettée
  • 3 c. à s. de romarin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d’ail séché
  • Sel, poivre

Dans un bol, mélangez  le creamcheese, la feta, le romarin, le jus de citron et l’ail jusqu’à ce que l’ensemble soit bien lisse. Ajoutez le sel et le poivre. Gardez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

 

Source d’inspiration :
http://snappygourmet.com/rosemary-lemon-feta-spread/#_a5y_p=2379194

7 moyens de retrouver le moral après l’hiver

Après 6 (ou 8 ou 10 suivant votre région) mois d’un temps froid qui vous a semblé interminable, le printemps fait officiellement son entrée. Mais fatigués par le manque de lumière, de vitamines A et l’abus de fromage à 40% de matières grasses, vous avez encore du mal à prendre le pli! Retrouvez le moral et passez à l’heure d’été avec mes idées gourmandes au goût de soleil !

Faîtes un tour à la mer

Pas besoin d’attendre le mois d’août pour tremper un orteil dans l’eau et manger des moules en bord de mer! Au premier rayon de soleil, prenez la route et jouez le jeu à fond : pull marin, chapeau de paille, appareil photo autour du cou… Vous voilà déjà bien plus détendus! Si la mer est trop loin de chez vous, un pique-nique au bord d’un lac fera parfaitement l’affaire !

Photo Zoltán Vörös @Flickr

Adoptez le fromage frais

Si l’hiver est la saison des raclettes, tartiflettes et autres reblochonnades, l’été est celle des fromage frais! Alors commencez tout de suite à troquer vos fondues par des tartinades au chèvre frais, des dés de feta ou de la mozzarella di buffala bien fondante!


Photo Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Cuisinez les fraises et les asperges

Les asperges et les fraises sont parmi les produits les plus emblématiques du retour des beaux jours, mais ne boudez pas non plus les radis, les petits pois et les fèves fraîches!


Photo Rool Paap @Flickr

Plantez des herbes aromatiques

Dès le mois d’avril, il est possible de planter des plants de ciboulette, du persil ou de démarrer un semis de basilic sur votre bacon. Ils permettront de mettre de la fraîcheur et des vitamines dans tous vos plats printaniers sans rien vous coûter ou presque!


Photo Clemens v. Vogelsang @Flickr

Faîtes vous des limonades et thés glacés

L’hiver, on adore se réchauffer avec de bons thés chaï ou chocolats chauds. Dès le retour des beaux jours, on hydrate notre machinerie avec des boissons fraîches et peu sucrées à base de thé, de citron ou de concombre !


Photo Rob Bertholf @Flickr

Organisez un pique-nique d’intérieur

Si le beau temps est long à décoller, ce n’est pas une raison pour se laisser faire. On sort une nappe à carreaux, on l’étale sans le salon, et on s’installe pour y manger salades, sandwichs et œufs durs joliment disposés dans un panier.


Photo Wicker Paradise @Flickr

Faites un ménage de printemps de la bouffe

Si vous avez tendance à acheter beaucoup de produits qui s’entassent dans vos placards, c’est le moment de les explorer et de décider de ce que vous allez cuisiner avec : une omelette avec ce pesto, une salade avec ces graines de lin, une bruschetta avec ces tomates confites.. Objectif : vider les pots qui encombrent les placards et inventer quelques chouettes idées recettes au passage!


Photo Jessica Spengler @Flickr

Et vous, comment faites vous quand l’hiver n’en finit pas, vous avez vos astuces pour faire arriver le printemps plus vite? N’hésitez pas à me les donner!

Spécialité de Russie : Salade Olivier ou salade russe

Cette recette n’est pas innocente, car c’est pour moi l’occasion de vous annoncer que j’ai réservé mes vacances de cet été direction… La Russie! Je suis folle de joie et il me tarde tellement de boire des vodkas découvrir la place rouge que je sautille partout depuis que nos billets sont réservés! Pour fêter ça, je vous propose donc une petite recette russe, nul doute que je vous en partagerai plein d’autres à mon retour! En attendant je vais déjà vous raconter l’histoire de cette fameuse salade!
  
La salade russe, appelée « salade Olivier » en Russie et dans d’autres pays, est une salade composée de dés de légumes accompagnée de mayonnaise. En quelques sortes, c’est la macédoine russe, mais elle me plaît beaucoup plus que notre macédoine! Elle fait partie des traditions culinaires russes et là-bas, on la sert à l’occasion de toutes les grandes fêtes de famille, particulièrement le Jour de l’an.
Passons à la petite page histoire, car cette salade en a une! Elle a été inventée dans les années 1860 par Lucien Olivier, chef belge d’un célèbre restaurant moscovite de l’époque. Ce plat est rapidement devenu très prisé par les habitués du lieu et sa renommée a vite dépassé les frontières du restaurant.
La recette exacte était le secret du chef Lucien Olivier, mais on raconte que son assistant, Ivan Ivanov, parvint un jour à l’éloigner de sa cuisine et à noter la mise en place des aliments pour en déduire la composition du plat et de sa sauce.
Le vil et mesquin Ivanov se fit alors engager comme chef dans un autre restaurant où il proposa la « stolichnyj », une salade proche de celle d’Olivier… Mais les gourmets notèrent que la sauce n’était pas aussi bonne. On sait que celle d’Olivier était une sorte de mayonnaise, faite avec du vinaigre, de la moutarde et de l’huile d’olive, mais personne n’en connaît les proportions exactes.
Ivanov vendit sa recette à diverses maisons d’édition ce qui explique sa célébrité. Les ingrédients rares, coûteux ou difficiles à préparer ont été progressivement remplacés par des denrées moins chères et plus facilement accessibles, notamment pendant la révolution russe, jusqu’à devenir aujourd’hui une recette de tous les jours.
 
P.S. : Si vous voulez déouvrir la cuiisne russe, testez aussi le boeuf stroganov, un plat que j’adore!

Salade russe

  • 200 g de salami
  • 125 g de pommes de terres cuites
  • 2 c. à s. de petits pois cuits
  • 1 carotte cuite
  • 100 g de mayonnaise
  • 125 g de pickles
  • 1 c. à s. de moutarde
  • Sel, poivre
Coupez le salami, la carotte et les pommes de terre en petits dés, émincez grossièrement les pickles. Dans un bol, mélangez l’ensemble des ingrédients. Salez et poivrez à votre convenance et gardez au frais jusqu’au moment de servir.

Cake aux poireaux et lardons

En cuisine, le cake c’est la recette incontournable, facile à préparer et déclinable à l’infini! C’est aussi la recette qui plaît à tous les coups aux petits comme aux plus grands !

J’ai mis beaucoup de temps à trouver une recette qui me convienne au niveau de la texture et celui-ci est parfait! Attention à la cuisson, que vous pouvez bien sûr contrôler en plantant la pointe d’un couteau au cœur du cake comme pour les gâteaux! Le mien manquait un tout petit peu de cuisson mais cela ne l’a pas empêché de se faire engloutir en moins de deux!

cake-poireau-lardons

Ce cake salé sera parfait pour l’apéro, coupé en petits morceaux, ou en pique-nique quand le temps le permettra!
Accompagné d’une petite salade ou d’une soupe, il sera parfait pour les repas légers du soir…

 

cake-poireau-lardons-3

P.S. : En fait je vous ai menti, ce n’est pas la première fois que je réussis un cake avec une super texture, il y avait aussi celui-ci!

Cake aux poireaux et lardons

  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 4 œufs
  • 7 cl d’huile de tournesol
  • 12,5 cl de lait
  • 100 g d’emmental râpé
  • 250 g de poireaux
  • 200 g de lardons
  • Sel, poivre

Faites revenir poireaux et lardons ensemble 10 minutes à la poêle.

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, mélangez la farine et la levure.

Ajoutez les œufs, le lait et l’huile.  Ajouter l’emmental râpé, le sel et le poivre. Ajoutez enfin le mélange poireaux lardons, mélangez délicatement, Versez dans un moule à cake.

Enfournez pour 30 à 40 minutes en surveillant bien la cuisson sur la fin.

cake-poireau-lardons-2

Spécialité de Monaco : barbagiuans

Si on connait Monaco pour ses casinos, sa famille royale, son grand prix et ses nombreux milliardaires, on connait moins sa gastronomie. La gastronomie monégasque, en toute logique vu l’emplacement géographique de Monaco, est une cuisine du soleil, qui mêle des influences de cuisine française provençale et niçoise et de cuisine italienne. La cuisine monégasque se compose de plats et de saveurs basés sur l’utilisation d’huile d’olive, de légumes, le poisson et les fruits de mer.

barbagiuans-3

Parmi les spécialités locales de Monaco, on trouve les Barbagiuan ou barbajuan. J’ai découvert pour la première fois ces petits chaussons lors d’une balade à Monaco, quand j’étais à la recherche d’un petit goûter pour reprendre des forces dans une boulangerie locale. J’ai été attirée par le look très appétissant de ces petit beignets farcis de feuilles de blettes. Je n’ai pas cherché à comprendre car pour moi dans une boulangerie on trouve des gâteaux! J’ai donc croqué mon beignet de blettes froid sur le bord de la route en plein soleil à Monaco, et je dois dire que ça m’a semblé horrible. D’abord parce que je m’attendais à un dessert, et que le goût salé m’a surprise, et ensuite parce que ces petits beignets sont bien meilleurs réchauffés! Mais comme je ne suis pas rancunière et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, j’ai profité dès que j’ai trouvé des blettes pour donner une deuxième chance à ce plat. Bien chauds avec une salade, je les ai cette fois trouvé délicieux!

Il existe un grand nombre de variantes pour les barbagiuans. Dans tous les cas, ce sont les légumes qui doivent prédominer dans la farce, mais certaines recettes proposent d’y ajouter de la viande, des anchois, des blancs de poireaux, ou encore du pecorino.

barbagiuans-2

P.S. : Si vous aimez la cuisine du sud, jetez aussi un œil à ces mini pissaladières super bonnes!

Barbagiuans ou barbajuans

Pour une quinzaine de barbagiuans

  • 250 g de farine
  • 11 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • les feuilles d’une botte de blettes
  • 30 g de riz complet cru
  • 2 œufs
  • 2 échalotes
  • 40 g de parmesan
  • 1 c. à s. huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 c. à s. herbes de Provence

Mélangez la farine, l’eau, l’huile d’olive et le sel et pétrissez cette pâte jusqu’à l’obtention d’une boule. Réservez.

Faites cuire le riz complet et réservez. Émincez les feuilles de blette et faites les blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante. Émincez également les échalotes et faites les dorer dans un peu d’huile d’olive.

Dans un bol, mélangez bien le riz cuit, les feuilles de blette, les échalotes et les œufs, salez et poivrez.

Préchauffez votre four à 210°C.

Étalez la pâte le plus finement possible et, avec un verre, découpez des cercles. Vous devez en obtenir une quinzaine. Répartissez un peu de farce sur chaque moitié de cercle, repliez les bords pour former des mini-chaussons. Déposez-les sur une plaque farinée allant au four

Arrosez les chaussons d’un filet d’huile d’olive, quelques tours de moulin de poivre et d’herbes de Provence et mettez au four  pour 20 minutes environ. Servez bien chaud avec une salade.

barbagiuans

Source d’inspiration :

http://voyages.ideoz.fr/barbaguians-de-monaco-recette-mediterraneenne/#ZxFCcjMUqA38P4rw.99

Que faire avec de la pâte à pizza?

Si j’ai trouvé une très bonne recette de pâte à pizza qui ne prend pas longtemps du tout à faire, j’aime aussi parfois avoir une pâte à pizza toute prête dans le frigo. Cela permet d’improviser des petits plats gourmands qu’on peut picorer devant un film, à l’apéro ou entre amis! Mais ce n’est pas parce qu’on l’appelle pâte à pizza qu’on ne peut faire que de la pizza avec! Découvrez ci-dessous toutes mes idées pour utiliser de la pâte à pizza, toutes testées et approuvées!

 

De la pizza

Bien sûr c’est l’évidence, mais on peut varier les parfums! Pizza blanche été hiver, lardons et maroilles, salami et basilic, chèvre, miel et noix… Plus classique, la traditionnelle pizza napoletana est un délice qui met à l’honneur des ingrédients simples. J’ai aussi testé une spécialité italienne qui s’appelle pizza de scarole, elle a plutôt le look d’une tourte, et c’est un délice!

pizza-blanche-trois-fromages

Du pizza bread

C’est super bon, original et parfait avec une soupe ou une salade, ou encore tranché à l’apéro!

pain-pizza-2

Des pizza cônes

Le goût est celui de la pizza, mais la forme est vraiment sympa et originale!

pizza-cone-boeuf-epice-4

 

Une pizza burger

Cela ressemble à une tourte géante, ça a le goût de burger, mais la texture d’une pizza, c’est la pizza burger! Excessif mais vraiment très bon!

pizza-burger-2

 

Un pizza cake

Un cake dont l’extérieur est fait de pâte à pizza, et le coeur est fait de garniture de pizza : un régal!

pizza-cake-chorizo

 

Des barquettes au fromage

Trop mignonnes et surtout hyper bonnes, elles en jettent à l’apéro!

barquette-feta-menthe-3

Des hot pockets

Cette spécialité américaine ressemble à des feuilletés mais faits dans de la pâte à pizza, c’est délicieux pour un repas du soir rapide et qui plaira aux enfants:

croque-pizza-3

Du cheesy bread

Vous savez, ces bouchées apéritives individuelles qui sont vendues par certaines chaines de pizza, et qui au final, ressemblent simplement à de la pizza coupée en rectangle pour être facile à grignoter?

cheesy-bread-chou-fleur3

 

Et vous, vous avez d’autres idées pour utiliser une pâte à pizza?

Spécialité de Jamaïque : beef patties

Quand on pense à la Jamaïque, on pense à Bob Marley, au reggae, aux substances illicites… Mais connaissez-vous la cuisine jamaïcaine ?

Je crois que je n’avais jamais entendu parler d’une recette de là-bas avant de découvrir cette spécialité. Les beef patties sont des sortes de petits chaussons qui rappellent les empanadas d’Amérique du sud.

beef-patties-3

Ils sont fourrés au bœuf, et leur pâte est joliment colorée grâce au curry qu’elle contient…

Si vous aimez les repas réconfortants, ces petits chausson sont une bonne manière de les renouveler! Si toutes les recettes de chaussons sont généralement bonnes et faciles à faire, là vous aurez la fierté d’avoir fait une recette d’un pays inédit!

– Ah t’as fourré du bœuf dans de la pâte?
– Non, j’ai fait une spécialité jamaïcaine moi d’abord!

Si vous voulez prendre de l’avance, la pâte se conserve au réfrigérateur jusqu’à 5 jours. Retirez-la du réfrigérateur quelques minutes avant de l’utiliser.

beef-patties

P.S. : Pour un repas fun et complet, cette salade d’avocats et feta sera parfaite en accompagnement!

 

Beef patties

Pour 8 patties

Pour la pâte

  • 300 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/4 c. à c. de baking powder
  • 2 c. à s. de poudre de curry
  • 110 g de beurre
  • 15 cl d’eau glacée

Pour la garniture

  • 500 g de boeuf
  • 1 oignon haché finement
  • 3 échalotes hachées finement
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 2 piments épépinés et hachés
  • 1 cuillère à café de thym séché
  • 5 cl d’huile végétale
  • 2 c. à c. de de curry
  • 1 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de poivre
  • 25 cl d’eau
  • 75 g de chapelure

Pour la dorure

  • 1 oeuf battu
  • 1 c. à c. d’eau

Mélangez la farine, le sel, la baking powder et le curry en poudre dans le bol d’un mixeur. Coupez le beurre en petits morceaux et ajoutez-le dans le bol. Mélangez rapidement jusqu’à ce que le mélange ressemble à un sable très grossier puis ajoutez l’eau progressivement toujours en mélangeant.

Avec les mains farinées, mélangez et pressez la pâte. Formez une boule, en saupoudrant de la farine dessus si besoin jusqu’à ce que la pâte ne colle plus. Couvrez de film alimentaire et mettez les deux boules dans le réfrigérateur pendant au moins 15minutes.

Mélangez le boeuf, l’oignon, les échalotes, l’ail, les piments et le thym dans un grand bol.

Dans une grande poêle, chauffez l’huile à feu vif jusqu’à ce qu’elle soit très chaude, et ajoutez le mélange de boeuf.

Faites frire jusqu’à ce que  la viande soit dorée et que l’humidité soit évaporée, soit  environ 8 minutes.

Ajoutez le curry, le sel et le poivre noir, en remuant de temps en temps sur feu vif, jusqu’à ce qu’une croûte se forme sur le fond de la casserole.

Ajoutez l’eau et remuez le mélange en raclant le fond pour intégrer la croûte dorée.

Ajoutez la chapelure et remuez. La consistance doit être comme un ragoût épais. Couvrez, laissez réduire le feu à très doux, et faites cuire pendant 5 à 10 minutes. Mettez de côté pour refroidir.

Préchauffez le four à 200°C. Coupez chaque morceau de la pâte en 8 morceaux. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur une surface farinée, abaissez chaque morceau de pâte en forme de cercle.

Étalez une grosse cuiller du mélange à la viande refroidi sur un côté de la pâte, en laissant au moins 1 cm sur le bord extérieur. Avec votre doigt, étalez de l’eau autour de la frontière. Repliez l’autre côté de la pâte dessus et pincez les bords. Appuyez légèrement avec une fourchette farinée sur les bords.

Placez le chausson obtenu sur une plaque à four et répétez la manipulation avec le reste de la pâte.

Battez l’œuf avec l’eau. Badigeonnez chaque chausson avec la dorure à l’œuf et faites cuire au four pendant 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que les chaussons commencent à prendre une couleur dorée.

beef-patties-2

Source d’inspiration :
http://www.marthastewart.com/349211/beef-patties

Spécialité de Chine : concombre écrasé

J’ai réalisé il y a peu que je ne vous ai jamais proposé de recette en provenance de Chine …

J’ai bien réalisé des recettes inspirées par ce beau pays, comme la chinese tourte, mais des recettes qui proviennent vraiment de là-bas, jamais !

C’est une lacune que je me devais de combler au plus vite car :

concombre-ecrase

– J’adore la Chine que j’ai eu la chance de pouvoir visiter.
– La découverte de la cuisine chinoise sur place a été une de mes plus grosses claques culinaires en voyage.
– L’écart entre la cuisine chinoise de restaurant chinois en France et celle de restaurant chinois en Chine est long comme la grande muraille.
– C’est une cuisine qui est du coup souvent sous-estimée et méconnue en France.

Non, la cuisine chinoise ne se limite pas aux nems et au riz cantonnais ! C’est une cuisine riche en saveurs, en légumes et en épices, très pimentée parfois, surtout quand on part du côté du Sichuan, mais avant tout c’est une cuisine vraiment délicieuse!

La recette que je vous propose aujourd’hui est extrêmement simple, ce n’est pas une star du repas à proprement parler, mais c’est un accompagnement léger et rafraîchissant qui peut se préparer rapidement. Ce plat est parfait pour accompagner un bon plat un peu épicé et éteindre le feu du piment !

La méthode de préparation du concombre est un peu déroutante mais amusante, et en prime elle défoule, vous verrez! Si vous avez des doutes sur la manière d’éclater le concombre, vous pourrez voir ça en live dans cette vidéo !

concombre-ecrase-3

Salade de concombre écrasé

  • 1 concombre
  • 1/4 c à c. de sel
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à s. d’huile de sésame
  • 1/2 c. à c. de sucre granulé
  • 1 pincée de piment

concombre-ecrase-2

Coupez les extrémités du concombre, puis écrasez-le avec le pkat d’un gros couteau jusqu’à ce qu’il casse. Coupez alors le concombre en tronçons de 10 centimètres environ, puis coupez-le en petits morceaux d’environ 1,5 cm de large.

Ajoutez tous les autres ingrédients et mélangez jusqu’à ce que le concombres soit bien assaisonné uniformément. Goûtez et rectifiez au besoin. Vous pouvez manger tout de suite ou laisser le concombre au réfrigérateur pour développer davantage les saveurs.

Source d’inspiration :
http://kirbiecravings.com/2014/09/smashed-cucumber-salad.html

Spécialité du Danemark : Stenbiderrogn ou toast aux oeufs de lump

Je vous ai déjà parlé des smorrebord danois par ici, je les avais adorés lors de mon voyage à Copenhague…
Il n’y a rien de plus traditionnel dans la culture danoise que les smorrebrod, que l’on peut traduire littéralement par  « pain ouvert ». Ces sandwichs à face ouverte comportent généralement du pain de seigle accompagné de différentes combinaisons de fruits de mer, viande, légumes et condiments. On les apprécie avec une bière locale bien fraîche ou en mode plus « old school » avec de l’aquavit.
Parmi les plus célèbres smorrebrod, il y a celui au hareng fumé, celui au pâté de foie, mais il y a aussi des variantes avec de la salade de poulet, du gibier fumé, des œufs brouillés, de la saucisse, du fromage, du saumon, de l’anguille fumée, et j’en passe!
toasts-danois-oeufs-de-lump-3
Il y a quelques règles à retenir lorsque vous consommez des smorrebrod, notamment un ordre de consommation à respecter. Il faut toujours manger le hareng d’abord, puis les autres poissons, puis la viande, pour finir avec le fromage. Utilisez un couteau et une fourchette et non vos doigts, et portez un un toast (on dit Skal! en danois) en fixant vos acolytes bien dans les yeux au moment où vous trinquez, un peu comme on fait dans le nord au final!
Le smorrebord que je vous propose aujourd’hui est l’un des plus simples à réaliser, mais aussi un des plus de saison puisqu’il contient des œufs de lump qu’on aime généralement consommer en décembre! Pour les fêtes, inspirez-vous de ce toast typique pour donner un peu de pep’s à vos classiques toasts aux œufs de lump!
 toasts-danois-oeufs-de-lump-2

Toasts aux œufs de lump danois

Pour 24 Toasts
  • 6 tranches de bon pain blanc sans croûte
  • Un peu de beurre à température ambiante
  • 100 g d’œufs de lump
  • 10 cl de crème fraîche
  • 1/2 oignon rouge
  • 4 c. à c. d’aneth frais
  • Citron
Émincez finement l’oignon rouge.
Toastez légèrement le pain, et coupez chaque tranche en 4 triangles. Beurrez légèrement.
Tartinez les œufs de lump, déposez une petite cuiller à café de crème fraîche, une pluche d’aneth, quelques morceaux d’oignon rouge et par quelques gouttes de citron.
toasts-danois-oeufs-de-lump