Archives par mot-clé : roquefort

Lasagnes au chou-fleur et au bleu de Bresse

Aujourd’hui, je vous propose un petit plat d’hiver délicieux et réconfortant! Les lasagnes sont parmi mes plats préférés, j’ai beaucoup de mal à résister à une nouvelle variante quand j’en vois une. Je me suis donc retrouvée séduite irrésistiblement par une version proposée par la célèbre (oui oui) Claudine du blog La cuisine de Gut. Son blog regorge de recettes gourmandes et à chaque fois que j’en ai testé une, c’était la régalade!
 
Les lasagnes sont en général parfaites quand on reçoit. D’abord parce qu’on peut les préparer à l’avance pour n’avoir qu’à enfourner quand les invités sont là, mais aussi parce que c’est super agréable d’entendre tout le monde s’exclamer : On mange des lasagnes? Youhou! Les gens ont toujours l’air d’adorer ça et d’en manger assez rarement pour être ravis quand vous leur en servez.
 
 
Cette recette n’a pas démérité et s’est avérée aussi bonne que toutes celles que j’ai testées chez Claudine. C’est honnêtement, tellement bon! Pour une accro à la nourriture réconfortante comme moi, ces lasagnes sont divines. Vous ne pouvez pas en faire trop. Les gens vont se resservir et au pire, vous serez contents de trouver un reste le lendemain au frigo! Leur bon goût vient du fait qu’elles contiennent beaucoup de légumes, mais pour être honnête, j’aime par dessus tout le gout du bleu. J’en ai d’ailleurs mis plus que Claudine, et comme j’en avais beaucoup, je ne l’ai pas mis dans la sauce, mais par dessus les lasagnes pour qu’il gratine. C’était top! Au final, avec tout ce fromage, le chou-fleur se fait tout doux et passe tout seul, même pour ceux qui n’en raffolent pas. Si vos enfants se sentent peu inspirés par leurs légumes, ces lasagnes au chou-fleur bien fondantes peuvent être la solution!
 
Vous pouvez servir ces lasagnes telles quelles, ou rendre le repas plus copieux en les servant avec un rôti ou comme nous, une chipolata et une salade.
 
J’ai utilisé 6 feuilles de lasagnes prêtes à cuire en les cassant pour leur faire épouser la forme de mon plat arrondi, mais suivant la taille de vos feuilles de lasagnes et de votre plat, vous devrez peut-être en utiliser un peu plus ou un peu moins. Si vous n’utilisez pas de feuilles de lasagne prêtes à cuire au four, vous devrez les faire précuire dans de l’eau bouillante, mais j’ai l’impression que désormais on ne trouve quasiment plus que des feuilles qui vont au four directement. Il faut dire que c’est bien plus pratique!
 
 

P.S. : Si vous aimez le chou-fleur, j’ai fait un récap de mes meilleures recettes par ici!

Lasagnes au chou-fleur et au bleu de Bresse

 
  • 6 feuilles de lasagnes
  • 1 demi petit chou fleur déjà cuit mais encore ferme (600 g)
  • 250 g de champignons de Paris
  • 100 g de Bresse bleu
  • 20 g de Parmesan
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Pour la Béchamel

  • 20 g de beurre
  • 40 g de Maïzena
  • 50 cl de lait
  • Une pincée de muscade
  • Une pincée de cumin

Coupez les bouquets de chou-fleur cuit en tranches. Réservez.
Épluchez les champignons et ciselez-les.

Mettez un filet d’huile dans une casserole faites revenir l’échalote  5 minutes puis ajoutez et faites cuire les champignons. 3 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez l’ail. Réservez.

Réalisez la béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole, puis ajoutez la farine et mélangez au fouet. Ajoutez alors le lait petit à petit en fouettant continuellement. Ajoutez la muscade et un peu de cumin, le sel et le poivre.

Ajoutez ensuite les champignons dans la béchamel et remuez.

Mettez un peu de béchamel au fond d’un plat allant au four. 

Posez des feuilles de lasagnes par dessus.

Ajoutez à nouveau un peu de béchamel. Ajoutez quelques tranches de chou fleur. Disposez à nouveau des feuilles de lasagnes et recommencer l’opération avec chou-fleur et béchamel. Terminez par le bleu. Saupoudrez le tout de parmesan.

Enfournez dans un four préchauffer à 180°C. Faites cuire durant 40 minutes environ.

 

Source d’inspiration :
https://cuisinedegut.net/2017/10/12/lasagnes-de-chou-fleur-et-champignons-au-roquefort

 

Avec cette recette au chou-fleur, je participe à Cuisinons de saison !
 

Salade d’automne au gorgonzola et figues

J’ai déjà dit plusieurs fois par le passé que je n’étais pas une grande fan de salade. Je veux dire, il est assez difficile de me faire rêver en me parlant de lolo rossa, de laitue ou de feuille de chêne!  Mais en réalité, cette déclaration est assez fausse, puisqu’à condition d’y mettre le bon assaisonnement et les bonnes garnitures, je deviens presque fan de salade! Le secret c’est bien sûr une très bonne vinaigrette ( allez, avouez, la vinaigrette est plus importante que la salade dans une salade, hein ?) et des garnitures gourmandes et aux textures variées. Par exemple, si la salade contient disons, du fromage et noix, banco, je dis oui tout de suite!
 
Ces derniers temps, j’ai même tenté le coup de prendre de la salade au restaurant, chose que j’avais dit ne jamais au grand jamais faire, mais comme j’ai fait vraiment beaucoup de restaurants d’affilée, je n’en pouvais plus de la cuisine grasse. J’ai vu sur les cartes de certains restaurants des salades bien alléchantes, et j’ai craqué. Quelle erreur! Je me souviens notamment d’un resto où on m’a servi une quantité invraisemblable de salade, il y en avait quasiment un seau rempli, mais la salade était absolument sans intérêt ! Laitue en sachet, garnitures tout droit sorties de boites de conserve, fromage inexistant (il était pourtant indiqué à la carte) et le pire de tout, assaisonnement fadasse et insuffisant! Ajoutez à cela la quantité gargantuesque de cette salade et vous comprendrez pourquoi pour la première fois de ma vie je n’ai pas terminé mon assiette au resto!
 
 
Je vais donc revenir à mes vieux principes, et je ne commanderai plus de salade au resto, surtout si c’est pour qu’on me serve quelque chose que je réussis mieux à la maison en 5 minutes chrono!
 
Je sais que l’automne n’est pas la saison officielle des salades, mais cette saison regorge d’ingrédients que j’adore et qui passent très bien dans les salades, par exemple les figues, les noix… Aussi quand j’ai vu une belle salade au bleu chez La cuisine du p’tit chef, je me suis dit que je pourrais y mettre des figues et  le gorgonzola que j’avais,  pour un repas vite fait bien fait! Allez faire un tour sur ce blog si vous ne le connaissez pas, il regorge de recettes et de nouveautés produits à découvrir!
 
Au final, cette salade toute simple est une réussite. Elle résume bien les plats que j’aime. Chaque élément est si simple – figues, noix, fromage, balsamique – mais chacun est mis en valeur en présence des autres.
 
  
P.S. : Si comme moi vous aimez les salades automnales, découvrez cette salade de patates douces rôties et boulgour, une des toutes premières de mon blog!

Salade d’automne au gorgonzola et figues

 
  • 50 g de mâche
  • 4 figues moelleuses
  • 20 g de cerneaux de noix
  • 50 g de gorgonzola
  • 6 tomates cerise
  • 1 pincée d’herbes de Provence

Pour la sauce

  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • Sel, poivre
 
Confectionnez la vinaigrette dans un bol en émulsionnant vinaigre et huile. Poivrez. Réservez.
 
Dans une grande assiette, déposez la mâche, suivie des noix et des figues. Enfin, ajoutez le gorgonzola.
 
Arrosez de vinaigrette au moment de servir.
 
Source d’inspiration :
 
Avec cette recette aux noix et à la mâche, je participe à Cuisinons de saison !
 

Que faire avec du vinaigre balsamique?

L’été touche à sa fin ! J’espère que le vôtre a été au top et vous a apporté votre lot de voyages, dépaysement, bonheur, relaxation, tomates, mojitos, soirées entre amis, barbecues, melons, séances de bronzage, pastèque, coups de soleil, courgettes, défilés en maillot de bain, vitamines, bonne humeur, repos, et tout ce que vous voulez d’autre, car tout ça c’est malheureusement très bientôt fini! Si comme moi vous avez du mal à lâcher la cuisine estivale et si vous avez tendance à accumuler les vinaigres et les huiles parfumés ramenés de voyages dans le sud et en Italie, vous serez peut-être contents de trouver ces idées pour utiliser votre vinaigre balsamique autrement qu’en salade.
Hé oui, je me suis découvert une obsession pour ce produit d’épicerie italienne. Ce vinaigre sucré et piquant est l’un de mes ingrédients préférés, et j’ai trouvé toutes sortes de manières de le glisser dans ma cuisine du quotidien.
Si le seul moment où vous pensez à le sortir du placard est quand il est temps de faire une salade, alors voilà de quoi changer vos habitudes. Avec ça, vous devriez finir vos stocks et avoir une bonne excuse pour partir en Italie l’an prochain en racheter !

Dans les soupes et les sauces à base de tomates

Les tomates estivales bien mûres sont bien sûr le premier produit que l’on pense à marier au vinaigre dans les salades, mais ce mariage fonctionne aussi dans les soupes et sauces à base de tomate. Ajoutez un filet de balsamique à la fin de la cuisson de vos sauces et soupes pour pour leur donner un petit goût plein de pep’s!
Source F_A @Flickr

Dans les plats braisés

En ajoutant un peu de vinaigre balsamique dans vos plats braisés, vous donnerez à vos plats un goût profond, riche et légèrement sucré.
Source atl10trader @Flickr

Dans les bouillons et soupes

Ajoutez une cuiller de vinaigre balsamique dans les bouillons ou autres soupes pour les parfumer subtilement… Je l’apprécie notamment dans les soupes de chou.

Dans les glaces

Vous pouvez également simplement en verser un filet sur une grosse boule de glace à la vanille ou en faire une sauce caramel au balsamique.

Réduit en sirop

Faites réduire de moitié votre vinaigre dans une petite casserole avec du sucre, puis laissez refroidir. Le sirop de balsamique réduit est délicieux sur une boule de glace à la vanille ou sur des fraises fraîches ou poêlées. C’est très bon aussi avec de la salade de tomates, du roquefort…

Avec de la viande

Le vinaigre balsamique est l’un des vinaigres que je préfère utiliser pour la marinade. Mélangez du vinaigre avec des échalotes tranchées et une cuiller de moutarde, et vous obtenez une marinade délicieuse pour du steak, du poulet, des côtelettes de porc, mais également pour le tofu et les champignons. Encore plus simple, badigeonnez du vinaigre balsamique sur un steak et poivrez généreusement avant de le griller dans du beurre. Il est également très bon avec du boudin blanc poêlé.
 
Source jeffreyw @Flickr

Dans les cocktails

Cela va peut être vous surprendre, mais une touche de balsamique dans les cocktails, notamment au bourbon, ça fonctionne bien !
 
Source David Ashleydale @Flikr

Avec des légumes

Mélangez un peu de mélange balsamique avec une quantité égale d’huile d’olive et pourquoi pas un peu de moutarde, et versez sur des betteraves ou des haricots verts cuits. Servez chaud ou à température ambiante. Le balsamique fonctionne aussi très bien avec les choux de Bruxelles : assaisonnez-les avec un filet de balsamique, de l’huile d’olive ou du beurre, du poivre, et des lardons. Au final, le balsamique est un régal ajouté aux légumes grillés : patates douces, carottes, panais… J’aime aussi mettre du balsamique sur ces toasts à la patate douce, ou dans les gratins de courgette.
Source Gloria Cabada-Leman @Flickr

Avec du fromage

Le chèvre arrosé de balsamique, d’huile d’olive, de poivre, d’olives émincé et accompagné de pain tranché fait un apéritif absolument délicieux. Le balsamique met aussi merveilleusement en valeur la burrata, un de mes fromages préférés.

Dans des pâtes

Mélangez de l’huile d’olive, de la moutarde de Dijon avec de la réduction de vinaigre balsamique jusqu’à obtenir une consistance lisse et crémeuse. Ajoutez dans vos pâtes. Vous êtes au paradis. Une recette ultra simple et rapide est disponible ici si vous voulez essayer!

Dans les confitures d’oignons

Que ce soit en confit d’oignons, ou des tout petits oignons glacés, c’est facile à faire et délicieux.
Étalez des petits oignons grelots ou des échalotes dans un plat  sans chevauchement. Versez 8 cl de balsamique sur les oignons et  2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Faites cuire au four à 180 ° C pendant 25 minutes, tournez les oignons et cuire pendant 25 minutes supplémentaires. Les échalotes peuvent prendre un peu plus de temps .

Dans des croque-monsieur

Nous aimons beaucoup ajouter une touche de balsamique dans nos croque-monsieur ou dans nos grilled-cheese.

Avec un avocat

Mettez simplement une cuiller de vinaigre dans un avocat et mangez-le comme ça, c’est bien plus sain que la mayonnaise au passage !

Avec des fruits rouges

Faites macérer les fraises bien mûres dans du sucre, puis ajoutez un peu de balsamique. Cela fonctionne aussi sur les pavlova aux fruits rouges ou sur les eton mess bien sûr ! Essayez aussi sur de la rhubarbe rôtie avec des fraises.
Source Gail @Flickr

Avec des oeufs

Le balsamique ou la réduction de balsamique est délicieuse sur un œuf au plat ou un œuf poché, ou encore dans ces oeufs au four.
Source Seika @Flickr

Dans les dips

Donnez de la profondeur a vos tapenades et sauces pour dips en y ajoutant une cuiller de vinaigre balsamique.

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Envie d’un bon plat tout chaud et gratiné ? Rien de mieux qu’un gratin de pommes de terre! J’adore ça mais ce n’est pas toujours facile de se renouveler et de ne pas tomber dans le syndrome « Lundi des patates, mardi des patates, mercredi, des patates aussi… »!

Mais voici une version qui permet de ré-inventer ce plat! Ce gratin est réalisé avec des poires qui apportent une douceur sucrée et du roquefort qui donne du pep’s à l’ensemble. Cette combinaison sera peut-être rebutante pour certains, mais c’est un grand classique en cuisine. Cela mérite de s’y risquer car le mélange est aussi surprenant que délicieux. Bien sûr il faut aimer le roquefort… Perso ce n’est pas un souci, le roquefort j’adore! Quand aux poires, leur présence reste subtile, donc même si vous n’êtes pas fans de sucré-salé, rassurez-vous!

J’ai trouvé cette recette sur le super blog la cuisine de Gut, et je peux vous dire que ce fut un véritable délice! Fondant, goûteux, réconfortant, ce gratin a tout pour me plaire! A tel point que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai repéré plein de recettes gourmandes chez elle!

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Pour 2 gratins individuels

  • 400 g de pommes de terre de petit calibre cuites
  • 1 échalote
  • 80 g de roquefort
  • 1 petite poire
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 œuf
  • 10 cl de lait
  • 70 g de mozzarella râpée
  • 10 g de noix concassées
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Épluchez les pommes de terre cuites et coupez-les en rondelles, salez-les un peu puis mettez-les dans un plat allant au four. Émincez l’échalote et ajoutez-la dans le plat.
Cassez l’oeuf et battez-le dans un bol. Salez et poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Mélangez. Ajoutez le lait avec les œufs.
Épluchez la poire et coupez-la en petits dés.
Répartissez ces dés de poires sur les pommes de terre.
Parsemez le roquefort émietté en gros morceaux sur le tout.
Ajouter la mozzarella râpée.
Saupoudrez les noix émiettées et les oignons frits.
Donner un tour de moulin à poivre.
Enfournez et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré, environ 30 minutes.

Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre, poires et roquefort

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

Aujourd’hui je vous propose une petite entrée toute simple et rapide à réaliser, parfaite pour les dimanches soir et les jours de flemme : l’œuf cocotte ! C’est généralement le plat que j’aime cuisiner lorsque je rentre du travail sans aucun courage pour cuisiner… C’est aussi un élément de choix des des plateaux télé.

Je vous propose une version aux épinards et au bleu. J’ai utilisé du Stilton anglais, mais du gorgonzola ou du roquefort peuvent convenir également. Le fromage bleu apporte une touche de goût et de caractère super agréable… Accompagnez le tout de pain grillé et beurré et hop… Vous avez de quoi vous régaler!

Cette recette est très simple et ne demande que peu d’ingrédients et dans ce cas, j’ai tendance à dire que de bons ingrédients font la différence encore plus qu’ailleurs. Prenez de bons œufs de poule élevés en plein air et bio, vous sentirez la différence au goût et vous ferez bien sûr la différence pour la manière de traiter les poules ! Même quand on n’a pas les moyens de manger tout bio, tout local, tout en provenance de la ferme car cela a un coût, changer sa consommation d’œufs est un geste plus facilement atteignable mais qui compte vraiment !

P.S. : Si vous aimez le stilton, essayez aussi cette tartinade au cheddar, stilton et à la bière qui envoie!

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

  • 60 g d’épinards hachés
  • 20 g de stilton
  • 5 cl de crème liquide
  • 1 œuf
  • Sel poivre
  • Pincée d’ail semoule

Salez et poivrez le fond du ramequin.

Versez la crème, les épinards, l’ail semoule et mélangez un peu.  Ajoutez la moitié du stilton coupé en petits dés, l’œuf puis ajoutez par dessus le reste du fromage par dessus.
Préparez un plat à four rempli d’eau bouillante et préchauffez le four à 180°C.
Déposez vos ramequins dans le plat à four pour qu’ils soient baignés dans l’eau, et enfournez pour  8 à 10 minutes. Le blanc doit être coagulé mais le jaune encore coulant.

Mes idées pour un apéro rapide mais épatant

Je crois qu’avec le brunch, l’apéro est mon repas préféré certes ce n’est pas un repas à la base, plutôt une entrée en matière, mais j’aime tellement picorer toutes ces gourmandises salées que je pourrais m’en gaver et zapper le plat et le dessert… Si vous aussi vous aimez servir de jolis apéros bien appétissants mais n’avez pas trop envie de vous casser la tête, voici mes recettes qui ont un très bon rapport temps/ résultat : rapides à faire mais elles en jettent!

Rondelles de concombre fromage frais

toasts-concommbre-chevre

 Rouleaux à la tapenade et tomaterouleaux-apero-tomate-tapenade-4

 Mini croque-dogs apéro

croque-dogs-2

Crackers au cheddar et tomato relish

crackers-cheddar-tomato-relish

Tartinade aux œufs et anchois

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Pains polaires au fromage de brebis

mini-sandwich-concombre-3

Cannelés à la figue et au fromage de brebis

canneles-figue-brebis

Tartine aux figues, roquefort et noix

tartine-figue-roquefort-noix-2

Rillettes de sardines à la japonaise & rillettes de saumon

rillettes-thon-sardine

 Mini cakes bleu miel romarin

cake-bleu-noix

 Magret séché au piment d’Espelette

magret-seche-espelettte

Pois chiches grillés

pois-chiches-grilles-2

Barquettes au fromage et herbes fraîches

barquette-feta-menthe-3

Grilled cheese bleu avocat

Depuis que j’ai testé le grilled cheese, j’en suis tombée littéralement amoureuse. Ce pain croustillant, ce fromage fondant… C’est tout ce qu’il faut pour me donner faim immédiatement !

Alors quand on le conjugue avec deux de mes produits favoris, le bleu et l’avocat, c’est un véritable feu d’artifice de saveurs qui se produit!

grilled-cheese-bleu-avocat

Inutile de préciser que ce plat, qui n’est pas franchement gastronomique, a un fort pouvoir réconfortant. Je le recommande donc fortement en cas de fatigue, blues hivernal ou crise de boulimie post rupture!

Si vous n’avez jamais tenté l’aventure du grilled cheese, c’est le moment de vous lancer!

 

grilled-cheese-bleu-avocat-3

P.S. : Je suis une inconditionnelle de la cuisine américaine, à condition de prendre le temps de la faire maison avec de bons ingrédients comme ici! Si vous voulez approfondir, offrez-vous ce joli livre pas cher :

Grilled cheese bleu avocat

  • 2 grandes tartines coupées en 2
  • 1 avocat mûr
  • 40 g de roquefort
  • 20 g de beurre
  • 1 c. à c. d’huile
  • Poivre

Écrasez grossièrement l’avocat dans un bol et poivrez-le. Tartinez vos tranches de pain de beurre recto verso. Sur deux tartines, déposez de la purée d’avocat, puis le fromage. Sur les deux autres, mettez le reste de purée d’avocat et utilisez-les pour le dessus de vos grilled cheese.  Chauffez une poêle dans laquelle vous aurez mis un peu d’huile, laissez le grilled cheese dorer 3 minutes de chaque côté, à couvert.

Servez immédiatement.

grilled-cheese-bleu-avocat-2

Burrata à la vanille

Je me devais de vous le dire: il est tout à fait possible que la burrata soit le meilleur fromage sur terre. Bon, allez, peut-être après le maroilles, le camembert, le comté,  le chaource, le roquefort et… Bref, ce qui compte, c’est que c’est quand même super bon!

Si vous n’avez jamais goûté ce fromage ou n’en avez jamais entendu parler, voici quelques éclaircissements.
Originaire de la région des Pouilles, la burrata est née de la volonté d’un fromager de ne pas gaspiller sa mozzarella de la veille.  À la base, la burrata commence donc comme une mozzarella, par du lait caillé malaxé pour former une boule de mozzarella fraîche. Mais alors, les restes de lait caillé sont fourrés à l’intérieur de la boule de fromage, puis enrichis de crème fraîche. L’ensemble de cette pochette surprise est scellé par un petit nœud qui forme une sorte de nombril à la mozzarella.
burrata-vanille
Au final, vous obtenez une carapace de mozzarella avec un cœur coulant qui se libère quand on la tranche!
Comme la mozzarella, la burrata est parfaite dans les salades, mais avec sa texture plus crémeuse, c’est un véritable plaisir de la tartiner sur du pain grillé également!
Si traditionnellement, la burrata est réalisée à base de lait de bufflonne, on la retrouve  souvent en grande distribution au lait de vache, parce que c’est moins coûteux à la production.
Comme la mozzarella, ce fromage s’accorde bien aux recettes les plus simples, pour ne pas masquer son goût. J’ai voulu la marier avec des saveurs italiennes par excellence, comme la tomate ou le vinaigre balsamique, mais surtout, pour apporter une note d’originalité, avec de la vanille.
J’ai eu la chance de recevoir de l’excellente vanille d’Inde du site David Vanille, les gousses sont superbes et très parfumées et je m’amuse donc à tester des manières originales de découvrir ou redécouvrir cette épice. Ici le mariage est tout simplement magique : la burrata et la vanille, aux saveurs subtiles toutes les deux, se complètent et se subliment l’une l’autre pour un mariage toute en finesse! C’est une véritable réussite et je suis sûre que je referai cette alliance à l’avenir tant elle m’a séduite!

La burrata se trouve souvent en format 300 ou 500 g, conservée dans son petit lait ou de l’eau salée. Comme tout le plaisir de la burrata passe par le fait de découvrir son cœur coulant, il est important que chacun ait son propre fromage individuel dans l’assiette. La recette que je vous propose a été réalisée avec des burrata de 300 g par personne, mais si vous voulez en faire un plat, mettez des plus grosses, un peu plus de pain et ça sera parfait!
   burrata-vanille-3

Burrata à la vanille

  • 1 gousse de vanille
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 3 cl de vinaigre balsamique
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • 2 branches de romarin frais
  • 2 burratas individuelles
  • 1 tomate
  • Sel, poivre
Sortez la burrata du frigo au moins une heure avant le service.
Placez la vanille ouverte avec les graines grattées et l’huile dans une casserole.
Faites chauffer l’huile sans la faire bouillir, coupez le feu et laissez refroidir 1/2 heure en laissant la vanille infuser. Assaisonnez avec du sel et du poivre.
Ajoutez le vinaigre, le miel et mélangez bien.
Nettoyez la tomate et coupez la en tout petits dés.
Déposez les tomates dans le fond de deux assiettes, puis la burrata, la vinaigrette, saupoudrez du romarin frais.
Servez avec du pain grillé.
burrata-vanille-2

Mac’n blue cheese

Le mac’n cheese est une institution américaine. Avant d’en goûter pour de vrai, j’imaginais que ce plat avait quelque chose de commun avec nos gratins de pâtes : des coquillettes mises à gratiner au four avec du gruyère râpé. J’adorais ce plat quand j’étais enfant!

 Mais après avoir goûté un vrai mac’n cheese dans un restaurant, et après avoir tenté l’improbable, le mac’n cheese en boîte ramené de vacances, je peux vous le dire : le mac’n cheese ne ressemble à aucune spécialité française !

Ce plat de pâtes est extrêmement crémeux, à tel point qu’on dirait qu’il contient plus de fromage que de pâtes.
Le fromage est fondu et aggloméré comme une sauce épaisse, un peu comme un mélange de fondue savoyarde et de béchamel, cela donne une texture très particulière et vraiment très riche!

Ici j’ai choisi de le réaliser avec du Stilton, le bleu typiquement anglais, pour un goût qui envoie, mais un roquefort ou un gorgonzola peuvent fonctionner très bien aussi!

mac-n-blue-cheese

C’est un plat réconfortant par excellence, et même s’il n’a pas peuplé notre enfance, on imagine sans difficulté notre grand mère nous le servir le dimanche soir devant Philippe Dana et ses mythiques cartoons… Désolée pour ceux qui ne sont pas nés dans les années 80 et n’ont pas ce souvenir d’enfance, mais vous pouvez facilement en trouver un autre qui fonctionne!

mac-n-blue-cheese-2
P
.S. : SI vous voulez être encore plus régressif, j’ai également une version burrito mac’n cheese!

 Mac’n blue cheese

  • 275 g de macaronis
  • 20 g de beurre
  • 2 c. à s. de farine
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1 pincée de poudre d’oignons
  • 1 pincée de poudre d’ail
  • 1 c. à s. de persil
  • 270 ml de lait concentré non sucré.
  • 150 ml de bouillon de poulet
  • 200 g de Stilton ou autre fromage bleu
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les pâtes jusqu’à ce qu’elles soient juste cuites. Égouttez et réservez.

Préchauffez le four en mode gril à 200°C. Beurrez un plat de cuisson.

Dans une casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez la farine, les épices et laissez cuire 1 minute en remuant.

Ajoutez le lait concentré, le bouillon et la moutarde, portez à ébullition en remuant à l’aide d’un fouet.

Retirez du feu, incorporez le fromage et le persil. Mélanger jusqu’à ce que le fromage soit fondu.

Incorporez les pâtes et réchauffez sur le feu 2 minutes en mélangeant si elles ont eu le temps de refroidir. Rectifiez l’assaisonnement.

Répartissez dans le plat de cuisson. Parsemez de chapelure.

Faites cuire au four environ 5 minutes.

mac-n-blue-cheese-3

Mini cakes au bleu, miel et romarin

Voilà une recette qui sonne la fin de l’été… Elle a encore les pieds dans l’eau avec les saveurs estivales du romarin et du miel, mais elle va vous aider à remettre votre estomac en route pour les plats riches en fromage d’automne grâce à sa belle concentration en bleu! Et oui, pour moi les saisons froides sont les époques bénies où l’on mange beaucoup de fromage , pourquoi pensez-vous que je vis dans le nord?

cake-bleu-noix-3

Alors on profite des derniers jours de beau ciel bleu pour s’installer une dernière fois en terrasse, on se sert un dernier petit rosé (chez moi c’est interdit d’en boire si l’on n’est pas en terrasse!) et on mange tranquillement ces petits cakes dont le petit côté sucré-salé ne vous laissera pas de marbre!

cake-bleu-noix-2

 

P.S. : Si vous êtes comme moi amateurs de fromages bleus, ce crumble à la courge butternut et au gorgonzola devrait vous plaire!

 Mini cakes bleu miel romarin

  • 3 œufs
  • 200 g de farine complète
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100 g de beurre
  • 15 cl de lait
  • 150 g de roquefort coupé en dés
  • 50 g de parmesan râpé
  • 2 c. à s. de miel d’acacia
  • 20 g de noix grossièrement hachées
  • 1 c. à c. de romarin
  • Sel, poivre

Faites fondre le beurre au micro-ondes. Si le miel est dur, faites-le fondre avec le beurre. Battez les œufs avec la farine, la levure, le beurre fondu, le lait , le parmesan, les noix coupées en gros morceaux, le miel, le romarin et enfin le roquefort. Salez et poivrez à votre goût. Beurrez des mini moules à cakes,  versez-y la pâte et faites cuire à 180° pendant 40 à 45 minutes. Laissez tiédir avant de démouler.

cake-bleu-noix

Source d’inspiration :
http://www.750g.com/cake-au-roquefort-et-aux-noix-aux-parfums-de-miel-et-de-romarin-r19227.htm#MuzeW3ocGkPgqZW5.99