Archives par mot-clé : risotto

Mes idées recettes pour Halloween

Halloween approche! Même si cette fête n’est pas franchement entrée dans notre folklore, j’aime prévoir un menu à thème pour cette occasion! Au programme : citrouille, bonbons et fruits d’automne! Je vous prépare quelques nouveautés dans les prochains jours, mais en attendant voici déjà un récap de ce que j’ai fait jusqu’à maintenant!

Risotto au potiron, bacon et safran

risotto-potiron-bacon-3

 

Soupe au potiron et aux lentilles corail

soupe-potiron-lentilles-3

 

Mug cake potiron cantal noix

mug-cake-potiron-cantal-2

Halloween pumpkin pie

pumpkin-pie-tarte-citrouille-3

 

Muffins potiron cannelle

muffin-potiron-3

 

Tarte à la patate douce

sweet-potato-pie-3

 

Crème dessert potiron et graines de chia

creme-brulee-chia-potiron-2

 

Citrouilles de mousse au chocolat végétale

mousse-choco-citrouille

Sirop de pumpkin spices

Nous sommes enfin en octobre! Le mois d’octobre signifie deux choses pour moi:
La première, c’est que la saison de la citrouille a sérieusement commencé! Je ne vais pas m’excuser ou essayer de cacher mon obsession des courges. La citrouille est un de ces aliments bizarres que certaines personnes adorent, alors que d’autres le détestent. De mon côté, mon amour de ce produit est peut-être lié à mon premier souvenir de citrouille, une soupe faite par ma maman qui connait sacrément son affaire en matière de soupe à la citrouille! Je suis tombée amoureuse de ce légume immédiatement! Quand j’ai plus tard commencé à décliner la citrouille dans d’autres recettes, je suis devenue un peu plus folle encore, voire obsessionnelle. J’aime la tartes à la citrouille, les risottos de citrouille, les muffins de citrouille, les colombo de potiron, bref, j’aime la citrouille dans tout et n’importe quoi!
Pour cette raison, j’envie les américains car la citrouille semble vraiment envahir leur vie en automne, on en voit partout, aussi bien dans les assiettes que dans leur déco! Ils ont un même mélange d’épices, les « pumkpin spices », ou épices à citrouille, qui sont vraiment symboliques de cette saison et se marient parfaitement avec la citrouille! La base de ces épices est la cannelle, et on y trouve aussi un peu de muscade, de clou de girofle… Le mélange le plus proche chez nous serait peut-être le mélange à pain d’épices ou à vin chaud, mais les proportions diffèrent.
Alors quand j’ai vu que l’on pouvait faire soi-même du sirop d’épices à citrouilles (qui contient de la vraie citrouille en plus des épices), je me suis dit que ça serait l’occasion de compenser le manque que j’ai du fait que je trouve pas ce délicieuses épices en France!
La seconde chose qui m’emballe en octobre, et pas des moindres, c’est qu’Halloween approche! J’ai trop hâte, je n’arrête pas de penser à ce marathon de films que je vais faire pour l’occasion. Il y a la série Stranger Things qui sort à cette date, et en fan inconditionnelle je compte la regarder dès le jour de sa sortie! Et j’aime aussi me faire un bon film d’horreur, si vous avez des suggestions, n’hésitez pas je suis preneuse!
Comme la saveur la plus populaire à Halloween est celle de la citrouille, je me suis dit que mon sirop serait parfait pour accompagner le repas d’Halloween : il peut notamment vous permettre de faire un cocktail de fêtes parfumés à la citrouille ou de faire des pumpkin spice latte! Je l’utilise aussi pour parfumer des porridges, des chocolats chauds… Je vous partagerai tout ça au fur et à mesure de la saison!
Bref, si vous vous hésitez, dites vous qu’avec ce sirop c’est la paradis que vous aurez dans votre tasse, rien de moins! Il est épicé et parfumé à souhait, je pourrais le manger à la cuiller! Allez, rejoignez-moi et plongez-vous dans l’esprit d’octobre, des citrouilles et d’Halloween !
  

Sirop de pumpkin spices

  • 100 g d’eau
  • 100 g de sucre blanc
  • 100 g de cassonade
  • 200 g de citrouille cuite en purée
  • 1/2 gousse de vanille

Pour les épices « pumkpin spice »

  • 1 c. à c.  de cannelle
  • 1 pincée de gingembre en poudre
  • 1/2 c. à c. de graines de cardamome
  • 1 clou de girofle
  • 1 pincée muscade en poudre
  • 1 pincée de poivre noir
Fendez la gousse de vanille en deux et grattez les graines. Mettez tout ensemble dans une casserole. Portez à ébullition puis baissez le feu au minimum et prolongez  la cuisson de 10 minutes. Mettez en bouteille et laissez refroidir.

Risotto aux champignons

Ce risotto aux champignons est une recette que je fais souvent. C’est une recette rapide, facile et garantie. Bref, une valeur sûre ! Allez savoir pourquoi je ne l’ai pas encore postée sur ce blog!
Avec ses saveurs terreuses, le risotto aux champignons est idéal pour les mois plus froids qui approchent (Winter is coming) et il est très polyvalent car vous pouvez utiliser n’importe quel type de champignon suivant ce que vous préférez/avez sous la main.
 
Le risotto est un plat assez délicat, mais avec un peu de pratique, de patience et d’amour, il devient à coup sûr le clou du spectacle de n’importe quel diner.
Lorsque vous servez un risotto, assurez-vous de l’associer à un dessert assez léger pour équilibrer le repas. N’hésitez pas à ajouter une viande ou une protéine végétale si vous voulez enrichir ce repas, personnellement je trouve qu’il se suffit à lui-même.
Saviez-vous que vous n’avez pas besoin de fromage pour obtenir la texture crémeuse et la saveur si parfaite des risottos? C’est l’amidon du riz qui permet d’obtenir cette texture et rien d’autre! Les risottos italiens n’en contiennent d’ailleurs pas à la base. Mais même en sachant ça, je suis inconditionnelle du parmesan! C’est un de mes fromages préférés, si ce n’est THE chouchou dans mon cœur ! Il se marie super bien avec les champignons d’ailleurs!
  

Risotto aux champignons

Pour 4 personnes
  • 300 g de riz arborio
  • 1 oignon
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1, 3 l d’eau
  • 140 g de champignons de Paris
  • 80 g de cèpes
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 35 g de parmesan
  • 35 g de beurre doux
  • 10 cl de vin blanc sec
Émiettez le cube de bouillon dans une casserole et versez-y l’eau. Faites bouillir puis gardez à feu doux.
Déchirez les cèpes et les champignons de Paris en suivant le sens des fibres.
Épluchez l’oignon et ciselez-le, puis faites-le suer avec les champignons dans de l’huile d’olive. Réservez.
Ajouter le riz et faites chauffer quelques minutes pour le faire nacrer.
Déglacez ensuite avec le vin blanc et faites réduire le liquide de moitié, puis ajoutez le bouillon progressivement et laissez cuire en remuant très souvent. Quand le liquide a été absorbé par le riz, rajoutez de l’eau jusqu’à ce que le riz soit cuit, soit de 15 à 17 minutes.
Ajouter pour finir le parmesan, le beurre et les champignons puis assaisonnez.
Décorez avec quelques copeaux de parmesan.
Avec cette recette aux champignons, je participe à Cuisinons de saison !

Coquillettesoto jambon truffe noix

Je crois avoir déjà dit souvent par le passé que j’étais fan de risottos, et aussi de one pot pasta. Il n’y a pas de hasard là-dedans, car ces deux plats ont un point commun! Il s’agit de la méthode cuisson, dite « par absorption ». Dit comme ça fait sérieux, mais cela signifie juste que le liquide de cuisson est absorbé par le riz ou les pâtes, et que l’amidon dégagé donne une texture crémeuse à l’ensemble. Au final, ce n’est pas bien compliqué, ça ne demande que peu de temps de préparation, c’est à peine plus long que la cuisson normale et ça dispense de faire une sauce à côté puisque l’eau de cuisson devient la sauce… Ha! Et surtout, n’oublions pas l’essentiel, c’est délicieux!
Voici donc une nouvelle recette dans le même esprit, où l’on cuit des coquillettes façon risotto. Hé oui les coquillettes, pâtes que l’on réserve très souvent aux enfants, sont parfaites cuisinées à la manière d’un risotto! Cela donne un pastasotto, ou dans mon vocabulaire totalement fictif, un coquillettesoto ! J’avais déjà tenté l’expérience du coquillettesoto par ici et j’avais adoré, aussi quand j’ai vu cette version chez Lady Milonguera, un blog que je suis quotidiennement, j’ai su que je la ferais un jour ou l’autre, et ce jour est venu!
C’est une recette facile et savoureuse où seule la cuisson demande un peu de surveillance car il faut quand même ajouter le bouillon louche par louche, mais les pâtes cuisent plus vite que le riz donc ce n’est vraiment pas la mer à boire. Ce plat est régressif gourmand et goûteux à souhait! Je vous conseille vraiment de le tester, vous serez forcément conquis!
  

Coquillettesoto jambon truffe noix

  • 500 g de coquillettes
  • 50 cl de bouillon de volaille
  • 1 oignon rouge
  • 50 g de beurre doux
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 60 g de parmesan
  • 1 c. à s. d’huile de truffe
  • Un filet d’huile d’olive
  • Sel
Pour le service
  • 50 g de pancetta
  • 60 g de cerneaux de noix concassés
  • 4 c. à s. d’huile à la truffe
  • 2 c. à s. de ciboulette hachée
  • Poivre
Taillez la pancetta en julienne, lavez la ciboulette et ciselez-la finement puis concassez les noix et mélangez ces 3 ingrédients. Réservez.
Épluchez l’oignon et ciselez-le. Faites chauffer le bouillon de volaille.
Versez un filet d’huile d’olive dans une casserole et faites suer l’oignon à feu doux avec une pincée de sel.
Ajoutez ensuite les coquillettes, laissez-les nacrer quelques minutes en remuant, puis versez le vin blanc. Lorsque celui-ci s’est totalement évaporé, ajoutez une louche de bouillon de volaille et renouvelez l’opération jusqu’à cuisson complète des pâtes (environ 12 minutes).
Hors du feu, ajoutez avec le beurre, l’huile à la truffe puis le parmesan. Couvrez et laissez reposer deux minutes, puis mélangez.
Dressez les coquillettes dans des assiettes creuses, puis ajoutez 1 cuiller à soupe d’huile de truffe et un tour de moulin à poivre par assiette.
Agrémentez ensuite les assiettes du mélange noix-ciboulette-pancetta. Servez sans attendre.
Source d’inspiration :
Avec cette recette aux noix, je participe à Cuisinons de saison !

Gâteau au chocolat au vin rouge

Si j’aime beaucoup parfois boire de la bière à l’apéro en bonne nordiste que je suis, je bois un peu moins de vin. Le problème du vin est qu’il a moins de succès chez nous et qu’une fois la bouteille ouverte, personne n’a envie de la finir… C’est dommage car parfois à l’apéritif ou pour accompagner du fromage, un bon verre de vin est parfait! Il faudrait trouver de petites bouteilles individuelles, ou un moyen de garder le vin ouvert plus longtemps…
Enfin bon, quand l’envie d’un verre de vin se fait sentir, je me dis que si le fond de la bouteille nous reste sur les bras, elle pourra toujours finir en cuisine. Le vin blanc est un classique notamment dans le risotto, et le rouge fait des merveilles dans pas mal de plats en sauce!
Cette fois j’ai eu envie d’une recette un peu plus osée et surprenante. J’ai donc tenté le vin rouge dans un gâteau au chocolat ! À l’instar de la bière, le vin rouge se marie parfaitement avec le chocolat, auquel il donne une profondeur supplémentaire. Ce gâteau n’utilise pas du sucre blanc, mais on le sucre à la confiture de fruits rouges, qui n’est pas reconnaissable mais apporte encore une dimension à la saveur du chocolat!
Avis aux amateurs, avec ce gâteau vous allez faire des heureux !
  

Gâteau au chocolat au vin rouge

  • 150 g de farine de blé entier
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 150 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  •  5 c. à s. d’huile de tournesol
  • 100 g de confiture de fruits rouges
  • 25 cl de vin rouge
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 40 g de cacao en poudre non sucré
Préchauffez le four à 160° C.
Mélangez tous les ingrédients secs dans un bol. Dans un second bol,  mélangez le vin rouge, la confiture et l’huile. Versez les ingrédients humides sur les ingrédients secs et mélangez bien.
Verser la pâte dans un moule couvert de papier sulfurisé. Faites cuire au four pendant 45 à 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.
Laissez le gâteau refroidir totalement sur une grille avant de le couper.
Source d’inspiration :
http://www.lovefoodeat.com/red-wine-chocolate-cake-100-whole-wheat-vegan-refined-sugar-free/

Risotto à la truffe noire

Il y a peu de choses aussi délicieuses et appétissantes qu’un bon gros bol de risotto aux champignons crémeux, surtout s’il est aromatisé avec des truffes noires fraîches.
Aujourd’hui, c’est vraiment une recette d’exception que je vous propose, parce qu’elle contient de la truffe noire d’hiver… Ce n’est pas une légende, les truffes noires sont de véritables diamants de la cuisine, en tout cas leur prix s’en approche!
Jusqu’à récemment, je n’avais jamais cuisiné avec des truffes fraîches. Même si j’aime la saveur de la truffe, pour des raisons de budget j’avais plutôt tendance à utiliser de l’huile de truffe pour me donner ce petit plus au niveau du goût. Mais je rêvais de cuisiner au moins une fois de la truffe fraîche et c’est désormais chose faite (plusieurs fois d’ailleurs, car avec une truffe on peut faire plusieurs recettes).
risotto-truffe-3
Ici j’ai mélangé les deux : l’huile de truffe pour bien parfumer l’ensemble et la truffe fraîche en copeaux parsemée à la fin afin que son goût ne soit pas modifié par la cuisson.
J’ai trouvé ma truffe chez un maraîcher lillois, il n’y en a pas toute l’année mais durant les 3 derniers mois de l’année oui, avec les fêtes cela devient un aliment de choix!
Avec les truffes comme avec beaucoup d’aliments de luxe, la simplicité est de mise. Il ne faut pas prendre le risque de noyer la saveur de votre truffe! On pense donc très vite aux plats de base comme les œufs brouillés ou encore le fameux risotto! J’ai décidé de faire le risotto parce que c’est l’un de mes plats préférés  et je n’ai franchement pas trouvé de meilleure façon d’accommoder les truffes. Pour couper la truffe, j’ai utilisé un économe qui m’a permis de râper de fines lamelles, c’est vraiment très pratique et tout le monde en a un!
Le résultat final est juste succulent et parfumé. Le riz est infusé aux truffes grâce à l’huile et prend une saveur terreuse. C’est vraiment un repas que l’on savoure à chaque bouchée, car soyons réalistes, ce n’est pas tous les jours qu’on va s’en refaire.
Ajoutez une bonne bouteille de vin et vous obtenez instantanément un repas de fête. C’est un plat tout trouvé pour un dîner aux chandelles, un anniversaire de mariage ou encore un tête à tête à nouvel an!
 risotto-truffe-2
P.S. : En grande fan de risotto j’en ai pas mal à mon actif, si je peux vous en recommander un avant la fin de la saison des courges c’est celui-ci , au potiron, bacon et safran.

Risotto à la truffe noire

  • 200 g de riz arborio
  • Des copeaux d’une petite truffe fraîche
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 30 g de beurre
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl d’huile d’olive
  • 2 c. à s. d’huile d’olive à la truffe
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel et poivre

Réchauffez votre bouillon et gardez-le au chaud.
Pelez et hachez finement les échalotes.
Versez 10 cl d’huile dans une cocotte, ajoutez les échalotes finement hachées et faites-les suer environ 2 minutes sans coloration. Ajoutez l’ail et mélangez bien.
Ajouter le riz et mélangez pour bien l’enrober de matière grasse.
Laissez-le cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le riz nacre.
Ajoutez le vin blanc et laissez-le s’évaporer. Ne cessez pas de remuer.
Incorporez alors le bouillon louche après louche en laissant au riz le temps d’absorber le liquide. Répétez l’opération jusqu’à ce que le riz soit cuit, soit environ 20 minutes de cuisson. Goûtez au fur et à mesure pour vérifier la texture du riz. 
Coupez le feu puis ajoutez le beurre, l’huile de truffe ainsi que la truffe finement coupée en fins copeaux.

risotto-truffe

Velouté de potiron, carotte et vache qui rit

C’est la saison des courges et je vous avais prévenus, je vais vous en servir à toutes les sauces!

La soupe de potiron est parmi mes préférées et je ne mélasse pas de la décliner, c’est pourquoi quand j’ai vu cette variante sur le blog La cuisine de Poupoule j’ai immédiatement sauté sur l’occasion!

eloute-potiron-carotte-vache-qui-rit

Cette soupe de potiron est délicieuse, crémeuse et veloutée. Et la saveur de citrouille? Elle est bien présente, mélangée à celle de la carotte et de la vache qui rit, c’est un régal!

Vous pouvez servir cette soupe dans des bols comme des gens normaux (et comme moi)… ou vous la jouer et la servir dans les courges évidées pour donner immédiatement du style à votre table! Dans de toutes petites courges type Little jack, ça pourrait être super mignon, mais peut-être pas assez grand pour ceux qui comme moi ont un appétit démesuré!

veloute-potiron-carotte-vache-qui-rit

P.S. : Si comme moi vous adorez le potiron, essayez aussi cette recette de risotto!

Velouté de potiron, carotte et vache qui rit

  • 400 g de potiron
  • 300 g de carotte
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 4 vaches qui rit
  • 50 cl d’eau
  • 1 oignon
  • 10 g d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Épluchez et faites revenir l’oignon dans une poêle 4 minutes.

Pendant ce temps, épluchez et coupez les carottes en morceaux. et Epluchez  le potiron et coupez-le en gros dés.

Mettez les légumes dans une casserole ainsi que l’eau, le cube de bouillon et le sel et poivre. Mettez à cuire à couvert pendant 25 minutes.

Quand le potiron et les carottes sont tendres, mettez la vache qui rit et mixez à l’aide d’un mixeur plongeant.

Servez aussitôt.

veloute-potiron-carotte-vache-qui-rit-2

Source d’inspiration :

http://lacuisinedepoupoule.com/2015/01/veloute-de-potiron-carottes-a-la-vache-qui-rit-au-thermomix.html

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

Généralement, on associe la cueillette des champignons à l’automne car c’est à cette période que beaucoup d’espèces poussent en abondance. Pourtant, on peut ramasser des champignons toute l’année, et il ne faut pas oublier notre cher champignon de Paris. Le champignon de Paris est l’un des rares cultivables industriellement et donc disponible toute l’année.

Mme si on le cultive intensivement, le champignon de Paris a quand même une saison, qui démarre en octobre et s’arrête au début de l’été. C’est donc le moment parfait pour en manger!

quinoasotto-champignons

Savez vous pourquoi on dit que les champignons de Paris doivent toujours être épluchés ? Car traditionnellement, ils poussaient dans des carrières et on utilisait le fumier des chevaux comme engrais.

Aujourd’hui je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas, mais dans le doute je vais continuer de les éplucher!

Bref, dans tous les cas, j’adore les champignons et je ne veux pas rater une seule occasion d’en manger! S’ils sont délicieux en risotto, je me suis dit qu’ils devaient très bien se marier avec du quinoa également, qui présente l’avantage d’être un peu plus léger pour le soir puisque ce n’est pas un « vrai » féculent!

 

quinoasotto-champignons-3

P.S. : Si cette recette vous a plu, j’ai aussi proposé un coquillettesotto et un céréalesotto!

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinards
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail émincée
  • 1 échalote émincée
  • 150 g de champignons
  • 200 g de quinoa
  • 15 cl de vin blanc
  • 75 cl d’eau
  • 2 bouillons cubes de légumes
  • 4 c. à s. de parmesan râpé
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajoutez l’ail, l’échalote, les champignons et les épinards ciselés. Faites cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que l’ail devienne parfumé mais ne brunisse pas.

Dans une casserole à part, faites chauffer l’eau et diluez-y les cubes de bouillon. Gardez chaud à feu doux.

Ajoutez le quinoa et faites cuire encore une minute, en remuant une ou deux fois. Ajoutez le vin et portez à ébullition. Faites cuire encore une minute jusqu’à ce que la plupart du liquide soit évaporé.

Ajoutez le bouillon et portez à ébullition lente. Faites cuire 10 à 12 minutes jusqu’à ce que plus de la moitié du liquide soit absorbé.

Arrêtez le feu, ajoutez le beurre et le parmesan, salez, poivrez. Laissez reposer 5 minutes à couvert, remuez et servez immédiatement.

quinoasotto-champignons-2

Risotto carottes vanille

La vanille est un produit magique et indispensable à toute personne qui aime faire de la pâtisserie. Que son arôme soit dominant ou qu’il complète un autre parfum, la vanille apporte toujours quelque chose, à plus forte raison quand on utilise une vraie gousse à la place du sucre vanillé ou de l’arôme.

J’aime tellement la vanille que quand j’ai reçu de sublimes gousses de Vanille bourbon de Madagascar de David Vanille, j’ai voulu leur dédier un sort tout particulier, qui permettrait de découvrir cette épice d’une autre manière que celles qu’on connait et où on ne lui prête pas toujours attention! Ces gousses sont tout simplement sublimes, bien humides et très parfumées, cela n’a rien à voir avec celles que l’on peut trouver dans les supermarchés! Si vous voulez découvrir sa sélection de vanilles ( car il y en a d’autres!) c’est par ici que ça se passe!

risotto-carotte-vanille

J’ai alors pensé préparer la vanille dans un plat salé. Je savais qu’elle pouvait réserver de bonnes surprises avec les poissons et saint Jacques, mais je voulais tester ma propre idée, une pure expérience sans garantie de réussite, en mettant la vanille dans un de mes plats favoris… Le risotto!

J’ai choisi un risotto aux saveurs simples pour que la vanille soit perceptible. Les carottes, tout comme les betteraves, le maïs, les patates douces, la courge ou encore les petits pois, sont naturellement doux, donc j’ai pensé qu’elles feraient une bonne alliée pour ma vanille.

Je dois vous avouer que j’ai été bluffée par le résultat : la vanille ne prend pas le dessus mais forme une sorte de « musique de fond ». De la façon dont un tour ou deux de moulin à poivre donnent une note épicée à une salade de fruits rouges, vous ne pensez pas « vanille » en mangeant ce risotto, vous remarquez juste un soupçon de douceur. Je pense que quand on ne le sait pas, on se dit que ce risotto est délicieux et qu’il a un goût unique, inédit, sans comprendre d’où il vient. Le mélange avec la carotte et la texture crémeuse du risotto fonctionne à merveille et ce risotto est définitivement entré dans le podium des meilleurs risottos que j’ai réalisés dans la vie, qui si elle n’est pas très longue, est régulièrement fréquentée par des risottos!

risotto-carotte-vanille-3

Risotto carottes vanille

Pour 2 personnes

  • 175 g de riz à risotto
  • 200 g de carottes
  • 1 c. à s. de ciboulette fraîche ciselée
  • 1/2 oignon rouge
  • 85 cl de bouillon de légumes
  • 5 cl de vin blanc
  • 3 c. à s. huile d’olive extra vierge
  • 1 gousse de vanille bourbon de Madagascar
  • 15 g de beurre
  • Poivre

Epluchez, lavez et coupez en petits dés les carottes. Pelez l’oignon, émincez-le et mettez-le à revenir dans une grande casserole avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive pendant 2 minutes; ajoutez les carottes, faites-les cuire pendant 2 minutes, puis versez le bouillon chaud et la vanille fendue et couvrez avec un couvercle. Laissez cuire à couvert pendant environ 20 minutes en remuant de temps.

Après 20 minutes, coupez le feu, réservez les carottes, la gousse et remettez le bouillon sur feu très doux pour le garder chaud.

Dans une poêle, faites fondre 1 cuiller à soupe d’huile d’olive. Ajoutez le riz, faites-le griller pendant 2 minutes, jusqu’à ce que les grains commencent à se coller aux parois de la casserole, puis versez le vin et laissez évaporer à feu vif. Remuez, puis ajoutez une louche de bouillon bouillant, laissez le riz cuire en ajoutant petit à petit le bouillon chaud dès que la louche précédente est absorbée.

Lorsque le riz est cuit al dente, retirez la casserole du feu et ajoutez 15 g de beurre, les morceaux de carotte, et les graines de la vanille grattées sur la gousse. Mélangez, couvrez avec le couvercle et laissez reposer pendant 2 minutes, puis retirez le couvercle, remuez et versez dans des plats individuels. Garnissez au goût avec la ciboulette et servez.

risotto-carotte-vanille-2

Céréalesotto

Je vous ai déjà parlé de ma passion, que dis-je, mon amour éternel et inconditionnel pour le risotto. Ce plat me fait saliver rien que d’en parler, et je l’aime au point de ne pas prendre de pizza au restaurant italien, c’est pour dire! Du coup, je suis toujours motivée pour tester les variantes que je découvre, y compris celles qui ne contiennent même pas de riz, comme ce coquillettesotto qui était à tomber!

Je n’ai donc pas pu résister à l’appel du cerealesotto quand je l’ai découvert sur le blog La cuisine de Chris!

cerealesotto-2

C’est une recette simple, que l’on peut facilement compléter avec des légumes pour en faire un plat plus nourrissant si on le souhaite, mais tout comme le risotto classique, il est déjà délicieux dans sa version de base!

Évitez les céréales à cuisson rapide genre 2 minutes, notamment à base de semoule, car elles n’auront pas de temps pour boire tout le bouillon, et donneront un résultat moins crémeux et goûteux. Suivant la composition de vos céréales, il est possible que vous n’ayez pas besoin de tout le bouillon, les miennes n’ont bu que 40 cl et ensuite elles étaient bien cuites!

cerealesotto-3

Céréalesotto

Pour 2 personnes

  • 180 g de mélange de céréales (quinoa, orge, épeautre, riz complet…)
  • 1 échalote
  • 5 cl de vin blanc
  • 70 cl l de bouillon de légumes
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 2 c. à s. parmesan
  • 1 noix de beurre
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Hachez très finement l’échalote et faites-la revenir dans l’huile.

Ajoutez les céréales et les herbes de Provence, remuez et laissez 2 à 3 min.

Ajoutez ensuite le vin blanc, remuez et laissez réduire,

Ajoutez une louche de bouillon, remuez et laissez cuire.

Recommencez jusqu’à ce qu’il ne reste plus de bouillon ou jusqu’à cuisson complète des céréales.

A la fin, ajoutez la crème et le parmesan, la noix de beurre et laissez reposer 2 minutes.

Salez, poivrez et servez immédiatement.

cerealesotto

Source d’inspiration :

http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/04/risotto-de-cereales.html