Archives par mot-clé : radis

Gratin de pâtes aux champignons et courge butternut

En voyant les décorations de Noël apparaître partout dans les vitrines des magasins, j’ai réalisé que oui, l’automne est résolument là, et même que l’hiver approche à grands pas! Je dois dire que je ne suis pas encore au taquet sur Noël, je préfère prolonger encore un peu la période de l’automne avec ses feuilles mortes et ses citrouilles ! L’odeur des courges ne quitte pas ma maison depuis 2 mois et aujourd’hui une fois de plus, elles sont de la partie!
 
Il y a quelques semaines, j’ai vu une recette qui avait l’air divine sur le blog Les petits plats de Béa et je n’ai pas pu résister. Des pâtes à la  sauce bien crémeuse à la tomate, avec de la courge, des champignons et beaucoup, beaucoup de cheddar… Ce plat gourmand et copieux fut forcément un gros un coup de cœur! Il combine mon amour des gratins de pâtes façon mac & cheese et ma passion dévorante pour les courges.
 
 
Dans ce plat, les oignons, la courge et les champignons sont tous revenus à la poêle ensemble. C’est un gain de temps et votre cuisine est parfumée avec toutes les odeurs en même temps, c’est le paradis! À la base c’est une recette végétarienne, où la citrouille, les champignons et les pâtes sont gratinés au four avec du  fromage (tout un programme!). J’y ai ajouté du chorizo et c’était terrible, mais vous pouvez l’omettre pour rendre ce plat à nouveau végétarien!
 
Ce plat de pâtes constitue un repas plutôt équilibré grâce à la quantité de légumes, et il ne manquera pas de vous donner un regain d’énergie pour vous permettre de continuer la journée. C’est un plat réconfortant et vraiment parfait pour l’automne.
 
J’ai fait ce plat avec des tagliatelles, mais il doit être déclinable avec n’importe quel style de pâtes, pourquoi pas même des feuilles de lasagne!
 
 

Gratin de pâtes aux champignons et courge butternut

 
Pour 4 personnes
 
  • 180 g de tagliatelles
  • 1/2 courge butternut
  • 200 g de champignons de paris
  • 1 oignon
  • 3 c. à s. de concentré de tomates
  • 50 g de chorizo fort
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 15 g de beurre
  • 25 cl de lait
  • 1 c. à s. de farine
  • 80 g de cheddar râpé
  • Sel, poivre
 
Faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau salée selon les instructions figurant sur l’emballage.
 
Pelez la courge et coupez-la en cubes.
Pelez l’oignon et émincez-le.
Nettoyez les champignons et coupez-les en lamelles.
Coupez le chorizo en rondelles.
Faites-le revenir dans la poêle puis égouttez-le et réservez-le.
 
Chauffez l’huile d’olive dans une sauteuse et faites revenir l’oignon 2 minutes , puis ajoutez les champignons et prolongez de 5 minutes, et enfin la courge et prolongez d’encore 5 minutes, salez et poivrez.
 
Préchauffez le four à 180°C
 
Chauffez le beurre dans une casserole, ajoutez la farine, mélangez, puis versez le lait et laissez épaissir en fouettant constamment, incorporez le concentré de tomates, le chorizo et rectifiez l’assaisonnement.
 
Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les et mélangez-les aux légumes, ajoutez la sauce au chorizo et mélangez encore.
 
Versez la préparation dans un plat allant au four.
 
Répartissez le cheddar râpé et enfournez dans le four chaud pour faire gratiner 10 minutes à 180°C.
 
 
Source d’inspiration :
 

Que cuisiner en décembre?

De nos jours, la plupart des fruits et légumes sont disponibles toute l’année, mais si vous les achetez en saison, ils sont non seulement moins chers, cultivés moins loin et dans des conditions plus naturelles, mais en plus, vous apprécierez également les fruits et légumes à leur apogée au niveau du goût! C’est pourquoi je vous propose un petit récapitulatif des fruits et légumes  qui sont de saison en décembre, ainsi que mes meilleures recettes à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci!
 
Blogueurs et blogueuses culinaires, si vous faites une recette en utilisant les ingrédients de saison ce mois-ci, n’hésitez pas à aller découvrir le défi de Gut, « Cuisons de saison« . Pour ceux qui ne connaissent pas, Claudine diffuse chaque début de mois, sous une page intitulée : CUISINONS DE SAISON, la liste des légumes et fruits que vous pouvez utiliser pour faire votre recette.

Durant tout le mois, vous pouvez proposer n’importe le recette, à condition qu’elle soit réalisé avec des produits qui auront été ciblés dans CUISINONS DE SAISON du mois en question. Claudine réunit alors toutes ores recettes sur une page, ce qui permet d’avoir un très beau récap de recettes parfaitement de saison!

 
 

🥝 Côté fruits : 

 
 
Pommes : Galette aux pommes caramélisées et fleur de sel, un véritable régal
 
Citron : Lymonik, un gâteau russe réalisé avec des citrons entiers
 
Grenade : salade d’automne à la feta marinée, un régal et pourtant je ne suis pas une fan de salade!
 

🍠 Côté légumes : 

 soupe-betterave-chou-2
Betteraves : une soupe toute rose!
 
brocoli-balls
Brocoli : Brocoli balls, pour séduire même les plus jeunes!
 
parmentier-chou-bruxelles-2
Chou de Bruxelles : parmentier aux choux de Bruxelles, ni vus ni connus!
 
chou-farci-2
Chou : Kaldomar, le chou farci à la suédoise, j’adore!
 
Carotte : carottes au Coca-Cola, elles surprendront les plus réticents ^^
 
Roquette : j’ai beau savoir que la roquette est un légume d’hiver, je trouve qu’elle met du soleil à table, surtout avec ce houmous à la roquette!
 
buddha_bowl-kale-patate-douce
Chou kale : Avec ce légume fashion faites-vous un buddha bowl aux pois chiches!
 
Pommes de terre : ces petits muffins vont bien avec pratiquement tout!
 
Patate douce : tout sent l’automne dans ce ragoût à la bière, patate douce, champignons et châtaignes.
 
Radis : une omelette non pas avec les radis mais avec leurs fanes!
 
enchiladas-vegetariens-courge-haricots-2
Courge butternut : En enchiladas, c’est délicieux!
 
IMG_0856
Panais : en stoemp, une spécialité belge délicieuse!
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

 

– Les biscuits de Noël
– Le stollen
– Le chocolat chaud
– La raclette
– La tartiflette et plats au fromage
– Le Mont d’or
 
Et vous, vous prévoyez de cuisiner des choses en particulier en décembre?

C’est mon blogiversaire!

Photo Paul Downey @Flickr

 

Ce 21 novembre, c’est le quatrième anniversaire de ce blog! 🍰
C’est fou comme le temps passe vite! Lorsque j’ai posté mon premier article il y a 4 ans, je ne savais pas du tout vers quoi j’allais ni même si je tiendrais plus d’un mois de publications régulières! L’animation d’un blog de cuisine est un voyage au long cours qui demande de nombreuses heures à manger froid, photographier des plats, rédiger les articles, répondre aux commentaires et visiter d’autres blogs. Je consacre beaucoup de temps à ce blog, pas seulement pour rédiger des articles, mais aussi pour améliorer mes talents de photographe, tester et re-tester les recettes dans la cuisine, me former à la cuisine, écrire… Cela prend du temps certes, mais c’est un vrai bonheur de recevoir des retours de lecteurs qui ont vraiment testé mes recettes et les ont appréciées! Je trouve assez génial que ce blog reçoive un nombre de visites et de messages toujours grandissant, je n’aurais jamais imaginé en arriver là un jour!

 

Chaque blogiversaire est une étape importante pour moi. J’aime profiter des dates anniversaire pour prendre un peu de recul et revenir sur ce qui s’est passé. J’ai vécu beaucoup d’expériences enrichissantes au cours de ces 4  années. Je me suis régalée, j’ai découvert des produits inconnus pour moi, et surtout j’ai rencontré des blogueuses (et blogueurs car ils sont plus rare mais je ne les oublie pas!) super sympas qui sont devenues de vraies amies à mes yeux (virtuelles ou réelles suivant la distance qui nous sépare. 💐
 
 
J’ai beaucoup, beaucoup de projets pour ce blog l’année prochaine et j’espère que je les accomplirai tous. Quels sont-ils? Hé bien il y en a pas mal, dont je vous parlerai plus en détail au fil de l’eau mais voici un aperçu. Je compte déjà maintenir ma cadence de publication qui est assez sportive pour moi. J’ai aussi conscience que je dois encore progresser en photo. Même si je me suis vraiment mobilisée sur ce sujet cette année, il me reste du chemin à parcourir! J’ai aussi envie de mettre un peu à jour le design du blog, car il n’a presque pas changé en quatre ans et même si je m’y reconnais encore, je voudrais le mettre au goût du jour. Les changements seront sûrement subtils et progressifs, mais ils rendront le site plus clair et agréable. Enfin, j’aimerais avancer vers quelque chose de constructif, creuser un peu plus des sujets, et pour cela j’ai pensé à écrire des petits e-books sur des thèmes qui me plaisent. Affaire à suivre!

 

 

Au final, beaucoup de choses ont évolué en quatre ans, et ça va continuer! Mais une chose n’a pas changé cependant, c’est le plaisir que j’ai à animer ce blog. Je le dois principalement à vous, qui lisez mes articles. Je me dis que tout le temps consacré en vaut la peine quand je vois que vous lisez mes posts. Ce blog a commencé comme un moyen de partager ma passion pour la nourriture, et j’ai découvert que c’était bien plus, car c’est un super moyen de rester en contact et de discuter avec plein de gens d’horizons différents et j’adore ça.

 

Je profite donc de l’occasion pour vous remercier, que vous soyez blogueursses, lecteurs/trices, visiteurs/euses de mon blog. Merci pour vos commentaires que j’apprécie et qui m’encouragent beaucoup! 💗 Sans vos retours, je ne serais pas allée aussi loin et je n’aurais tant appris! Bon je vais arrêter de vous accabler de compliments, vous allez saturer 🙂 

 

Pour marquer ce quatrième anniversaire, j’ai pensé que j’allais simplement vous proposer une compilation de mes meilleures recettes : les 12 qui ont emporté vos suffrages au cours de l’année, mais aussi mes propres coups de cœur, les recettes qui me font encore baver rien qu’à y repenser!

 

Mes recettes les plus populaires

Novembre :

Grilled cheese au bleu et avocat

 

Décembre :

Pancakes salés au cheddar

 

Janvier :

 Mont d’or à l’ail

 

Février :

Coulants au chocolat

Mars :

Onion rings

 

Avril :

Omelette aux fanes de radis

 

 

Mai :

Tzaziki

 

 

Juin :

Oeufs au four à la sauce tomate épicée

 

Juillet :

One pot pasta tomates et basilic

 

Août :

Aubergines à la turque

 

Septembre :

Crèmes ultra vanillées au lait concentré

 

Octobre :

Tarte salée au potiron et comté

 

 

Celles qui m’ont le plus régalée :

Novembre :

Pain d’chien ou pudding du nord

 

 

Décembre :

Yakitori de canard

 

Janvier :

Lu rou fan

 

 

Février :

Tarte amandine pommes cannelle

 

Mars :

Huevos rancheros en taco bowl

 

Avril :

Pastizzu

 

Mai :

 Scones au cheddar

 

Juin :

 Crumb cake aux abricots et nectarines

 

Juillet :

 Tian de patate douce et fromage de brebis

 

Août :

 One pot de fettucine à la burrata

 

Septembre :

Galette rustique aux pommes caramélisées

 

Octobre :

Tatins aux echalotes

 
Voilà, j’espère que ça vous a plu! Vous êtes prêts à rempiler pour une année? Moi en tout cas oui!

Sirop de pumpkin spices

Nous sommes enfin en octobre! Le mois d’octobre signifie deux choses pour moi:
La première, c’est que la saison de la citrouille a sérieusement commencé! Je ne vais pas m’excuser ou essayer de cacher mon obsession des courges. La citrouille est un de ces aliments bizarres que certaines personnes adorent, alors que d’autres le détestent. De mon côté, mon amour de ce produit est peut-être lié à mon premier souvenir de citrouille, une soupe faite par ma maman qui connait sacrément son affaire en matière de soupe à la citrouille! Je suis tombée amoureuse de ce légume immédiatement! Quand j’ai plus tard commencé à décliner la citrouille dans d’autres recettes, je suis devenue un peu plus folle encore, voire obsessionnelle. J’aime la tartes à la citrouille, les risottos de citrouille, les muffins de citrouille, les colombo de potiron, bref, j’aime la citrouille dans tout et n’importe quoi!
Pour cette raison, j’envie les américains car la citrouille semble vraiment envahir leur vie en automne, on en voit partout, aussi bien dans les assiettes que dans leur déco! Ils ont un même mélange d’épices, les « pumkpin spices », ou épices à citrouille, qui sont vraiment symboliques de cette saison et se marient parfaitement avec la citrouille! La base de ces épices est la cannelle, et on y trouve aussi un peu de muscade, de clou de girofle… Le mélange le plus proche chez nous serait peut-être le mélange à pain d’épices ou à vin chaud, mais les proportions diffèrent.
Alors quand j’ai vu que l’on pouvait faire soi-même du sirop d’épices à citrouilles (qui contient de la vraie citrouille en plus des épices), je me suis dit que ça serait l’occasion de compenser le manque que j’ai du fait que je trouve pas ce délicieuses épices en France!
La seconde chose qui m’emballe en octobre, et pas des moindres, c’est qu’Halloween approche! J’ai trop hâte, je n’arrête pas de penser à ce marathon de films que je vais faire pour l’occasion. Il y a la série Stranger Things qui sort à cette date, et en fan inconditionnelle je compte la regarder dès le jour de sa sortie! Et j’aime aussi me faire un bon film d’horreur, si vous avez des suggestions, n’hésitez pas je suis preneuse!
Comme la saveur la plus populaire à Halloween est celle de la citrouille, je me suis dit que mon sirop serait parfait pour accompagner le repas d’Halloween : il peut notamment vous permettre de faire un cocktail de fêtes parfumés à la citrouille ou de faire des pumpkin spice latte! Je l’utilise aussi pour parfumer des porridges, des chocolats chauds… Je vous partagerai tout ça au fur et à mesure de la saison!
Bref, si vous vous hésitez, dites vous qu’avec ce sirop c’est la paradis que vous aurez dans votre tasse, rien de moins! Il est épicé et parfumé à souhait, je pourrais le manger à la cuiller! Allez, rejoignez-moi et plongez-vous dans l’esprit d’octobre, des citrouilles et d’Halloween !
  

Sirop de pumpkin spices

  • 100 g d’eau
  • 100 g de sucre blanc
  • 100 g de cassonade
  • 200 g de citrouille cuite en purée
  • 1/2 gousse de vanille

Pour les épices « pumkpin spice »

  • 1 c. à c.  de cannelle
  • 1 pincée de gingembre en poudre
  • 1/2 c. à c. de graines de cardamome
  • 1 clou de girofle
  • 1 pincée muscade en poudre
  • 1 pincée de poivre noir
Fendez la gousse de vanille en deux et grattez les graines. Mettez tout ensemble dans une casserole. Portez à ébullition puis baissez le feu au minimum et prolongez  la cuisson de 10 minutes. Mettez en bouteille et laissez refroidir.

Dans mon placard russe

Vous le savez peut-être, j’ai eu la chance de visiter la Russie il y a quelques temps, c’est un pays superbe qui m’a laissé de magnifiques souvenirs ! J’en avais profité pour vous partager mon avis sur ce qu’il faut absolument goûter sur place. Aujourd’hui, je vous propose un petit focus sur quelques produits incontournables de la cuisine russe et que j’adore utiliser dans mes recettes. Je vous rassure, pas besoin d’aller trop loin pour les trouver, ce sont des produits qui se trouvent à peu près facilement en France! C’est parti !

De la confiture de cerises

La confiture de cerises se trouve très facilement en France, mais elle me rappelle la Russie car la cerise comme les autres fruits rouges sont très présents dans les desserts là-bas. Je mangeais des crêpes à la cerise au petit-déjeuner et depuis je suis capable de résister au Nutella ! J’aime surtout la confiture de cerises quand elle a un petit goût d’amandes, comme les cerises amarena (pas du tout russes pour le coup). Déposez en une cuiller et une autre de fromage blanc sur une crêpe et c’est le paradis !

Des airelles

Les baies sont très consommées là-bas et on trouve des airelles séchées, très proches des cranberries que l’on trouve chez nous.

Du pavot

Cette graine ne sert souvent qu’à décorer les pains, mais la bas c’est un parfum de gâteaux à part entière ! Ils en font des fourrages délicieux.
  Photo Jeena Paradies @Flickr

Du kasha grillé

Cette céréale au goût particulier permet de varier de la semoule et des pâtes. Je l’utilise notamment pour réaliser ces falafels. Dans le même esprit, une autre céréale très utilisée et que j’adore en Russie est le millet.
 
 Photo Leslie Seaton @Flickr

Du raifort en poudre

Voilà un petit condiment qui donne du peps aux plats, miam! On le trouve aussi très souvent dans la cuisine allemande ou alsacienne, et il peut facilement remplacer la moutarde dans certaines recettes.

Du paprika fumé

J’adore cette épice, surtout quand elle est fumée, pour sa saveur intense.
 
 Photo cookbookman17 @Flickr

Que faire avec du vinaigre balsamique?

L’été touche à sa fin ! J’espère que le vôtre a été au top et vous a apporté votre lot de voyages, dépaysement, bonheur, relaxation, tomates, mojitos, soirées entre amis, barbecues, melons, séances de bronzage, pastèque, coups de soleil, courgettes, défilés en maillot de bain, vitamines, bonne humeur, repos, et tout ce que vous voulez d’autre, car tout ça c’est malheureusement très bientôt fini! Si comme moi vous avez du mal à lâcher la cuisine estivale et si vous avez tendance à accumuler les vinaigres et les huiles parfumés ramenés de voyages dans le sud et en Italie, vous serez peut-être contents de trouver ces idées pour utiliser votre vinaigre balsamique autrement qu’en salade.
Hé oui, je me suis découvert une obsession pour ce produit d’épicerie italienne. Ce vinaigre sucré et piquant est l’un de mes ingrédients préférés, et j’ai trouvé toutes sortes de manières de le glisser dans ma cuisine du quotidien.
Si le seul moment où vous pensez à le sortir du placard est quand il est temps de faire une salade, alors voilà de quoi changer vos habitudes. Avec ça, vous devriez finir vos stocks et avoir une bonne excuse pour partir en Italie l’an prochain en racheter !

Dans les soupes et les sauces à base de tomates

Les tomates estivales bien mûres sont bien sûr le premier produit que l’on pense à marier au vinaigre dans les salades, mais ce mariage fonctionne aussi dans les soupes et sauces à base de tomate. Ajoutez un filet de balsamique à la fin de la cuisson de vos sauces et soupes pour pour leur donner un petit goût plein de pep’s!
Source F_A @Flickr

Dans les plats braisés

En ajoutant un peu de vinaigre balsamique dans vos plats braisés, vous donnerez à vos plats un goût profond, riche et légèrement sucré.
Source atl10trader @Flickr

Dans les bouillons et soupes

Ajoutez une cuiller de vinaigre balsamique dans les bouillons ou autres soupes pour les parfumer subtilement… Je l’apprécie notamment dans les soupes de chou.

Dans les glaces

Vous pouvez également simplement en verser un filet sur une grosse boule de glace à la vanille ou en faire une sauce caramel au balsamique.

Réduit en sirop

Faites réduire de moitié votre vinaigre dans une petite casserole avec du sucre, puis laissez refroidir. Le sirop de balsamique réduit est délicieux sur une boule de glace à la vanille ou sur des fraises fraîches ou poêlées. C’est très bon aussi avec de la salade de tomates, du roquefort…

Avec de la viande

Le vinaigre balsamique est l’un des vinaigres que je préfère utiliser pour la marinade. Mélangez du vinaigre avec des échalotes tranchées et une cuiller de moutarde, et vous obtenez une marinade délicieuse pour du steak, du poulet, des côtelettes de porc, mais également pour le tofu et les champignons. Encore plus simple, badigeonnez du vinaigre balsamique sur un steak et poivrez généreusement avant de le griller dans du beurre. Il est également très bon avec du boudin blanc poêlé.
 
Source jeffreyw @Flickr

Dans les cocktails

Cela va peut être vous surprendre, mais une touche de balsamique dans les cocktails, notamment au bourbon, ça fonctionne bien !
 
Source David Ashleydale @Flikr

Avec des légumes

Mélangez un peu de mélange balsamique avec une quantité égale d’huile d’olive et pourquoi pas un peu de moutarde, et versez sur des betteraves ou des haricots verts cuits. Servez chaud ou à température ambiante. Le balsamique fonctionne aussi très bien avec les choux de Bruxelles : assaisonnez-les avec un filet de balsamique, de l’huile d’olive ou du beurre, du poivre, et des lardons. Au final, le balsamique est un régal ajouté aux légumes grillés : patates douces, carottes, panais… J’aime aussi mettre du balsamique sur ces toasts à la patate douce, ou dans les gratins de courgette.
Source Gloria Cabada-Leman @Flickr

Avec du fromage

Le chèvre arrosé de balsamique, d’huile d’olive, de poivre, d’olives émincé et accompagné de pain tranché fait un apéritif absolument délicieux. Le balsamique met aussi merveilleusement en valeur la burrata, un de mes fromages préférés.

Dans des pâtes

Mélangez de l’huile d’olive, de la moutarde de Dijon avec de la réduction de vinaigre balsamique jusqu’à obtenir une consistance lisse et crémeuse. Ajoutez dans vos pâtes. Vous êtes au paradis. Une recette ultra simple et rapide est disponible ici si vous voulez essayer!

Dans les confitures d’oignons

Que ce soit en confit d’oignons, ou des tout petits oignons glacés, c’est facile à faire et délicieux.
Étalez des petits oignons grelots ou des échalotes dans un plat  sans chevauchement. Versez 8 cl de balsamique sur les oignons et  2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Faites cuire au four à 180 ° C pendant 25 minutes, tournez les oignons et cuire pendant 25 minutes supplémentaires. Les échalotes peuvent prendre un peu plus de temps .

Dans des croque-monsieur

Nous aimons beaucoup ajouter une touche de balsamique dans nos croque-monsieur ou dans nos grilled-cheese.

Avec un avocat

Mettez simplement une cuiller de vinaigre dans un avocat et mangez-le comme ça, c’est bien plus sain que la mayonnaise au passage !

Avec des fruits rouges

Faites macérer les fraises bien mûres dans du sucre, puis ajoutez un peu de balsamique. Cela fonctionne aussi sur les pavlova aux fruits rouges ou sur les eton mess bien sûr ! Essayez aussi sur de la rhubarbe rôtie avec des fraises.
Source Gail @Flickr

Avec des oeufs

Le balsamique ou la réduction de balsamique est délicieuse sur un œuf au plat ou un œuf poché, ou encore dans ces oeufs au four.
Source Seika @Flickr

Dans les dips

Donnez de la profondeur a vos tapenades et sauces pour dips en y ajoutant une cuiller de vinaigre balsamique.

Spécialité d’Espagne (Catalogne) : Pan amb tomaquet

Le pa amb tomàquet, ou pain à la tomate, est une des préparations les plus typiques de Catalogne. Elle est très répandue également dans toute l’Espagne. Là-bas, il existerait des livres entiers consacrés à cette spécialité!
Le pa amb tomàquet rappelle un peu la bruschetta italienne même s’il n’est pas préparé tout à fait de la même manière. Il s’agit tout simplement de tranches de pain frottées avec une moitié de tomate, de l’ail, et assaisonnées avec de l’huile d’olive, du sel et du poivre.
Il se marie très bien avec de la charcuterie, comme un bon jambon de pays, ou avec de fines tranches de fromage, des légumes grillés, ou encore des sardines ou des gambas poêlées. Le pain à la tomate est souvent servi en Catalogne pour accompagner les tapas, mais il est aussi parfois mangé au petit-déjeuner ou utilisé comme base pour les sandwiches. Il faut dire que notre tendance à tout tartiner généreusement de beurre n’est pas aussi répandue en Espagne!
J’ai trouvé cette recette sur la cuisine de Gut, je ne sais pas si je dois encore présenter ce blog tant il m’a inspirée ces derniers temps! J’y ai notamment testé les aubergines à la turque et cette salade de melon, feta et concombre. Allez très vite y faire un tour si vous ne le connaissez pas!

J’ai réalisé cette recette en cinq minutes chrono, et je dois dire que tout le monde a adoré ces petits encas! Comme dans beaucoup de plats simples, le seul secret de la réussite réside dans le fait d’utiliser des produits de qualité : tomate bien mûre, huile d’olive extra vierge bien parfumée, fleur de sel… Et vous filez directement au paradis !
 

Pan amb tomaquet

  • 2 tranches de pain assez larges
  • 1/2 tomate
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • Fleur de sel
  • Poivre au moulin

Faites griller les tranches de pain au grille-pain, assez longtemps pour qu’il soit un peu dur mais pas brûlé.

Épluchez l’ail et frottez le pain avec la gousse.

Frottez le pain avec votre demi tomate pour qu’il s’imbibe  du jus de tomate.
Arrosez d’un beau filet d’huile d’olive.

Poivrez et mettez un peu de fleur de sel.

 
Source d’inspiration :

Spécialité des Etats-Unis : Oeufs Bénédicte

Je le dis souvent, je ne suis pas franchement copine avec le petit-déjeuner en semaine. En fait, tant que je ne suis pas bien réveillée, je n’aime pas manger! Je préfère me contenter d’un bon thé et faire l’impasse sur les aliments plus consistants, même si je sais que c’est mal! Mais proposez-moi un brunch le week-end et je suis au paradis!

Le brunch n’est pas quelque chose que l’on doit préparer dans la précipitation. Il faut l’apprécier sans tenir compte du temps, c’est pourquoi il est parfait pour le dimanche!

J’aime généralement servir des paniers remplis de scones et de viennoiseries avec diverses confitures, fromages et du bon beurre bien sûr. J’aime aussi servir des œufs brouillés pas trop cuits avec des copeaux de parmesan et une petite touche d’huile de truffe.

Mais pour les occasions vraiment spéciales, j’adore servir des œufs Bénédict. Ce plat délicieux rend immédiatement le brunch spectaculaire tant il présente bien et bluffe tout le monde au niveau du goût. Je ne dirais pas que c’est mon petit-déjeuner préféré de tous les temps, mais presque, car il me rappelle de délicieux brunchs que j’ai pu apprécier lors de mes voyages aux États-Unis, ce qui en fait pour moi un plat chargé de souvenirs. C’est un plat riche et généreux, à l’image des vrais brunchs américains!

La réalisation de la sauce hollandaise peut effrayer au premier abord mais si j’ai réussi, vous le pouvez aussi !

J’ai trouvé cette recette dans un de mes livres favoris, New York, les recettes culte. C’est une mine d’or pour tester les grands classiques de la cuisine nord américaine, je l’adore!

Oeufs Bénédicte

Pour 2 personnes

  • 2 muffins
  • 4 œufs
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • Sel

Pour la sauce hollandaise

  • 1 jaune d’œuf
  • 1/2 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de vin blanc
  • 60 g de beurre fondu

Faites la sauce : battez jaune d’œuf, le jus de citron et le vin blanc au fouet jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Mettre sur le feu allumé à doux, ajoutez 60 g de beurre fondu et battez toujours en chauffant jusqu’à obtenir une émulsion qui sera plus liquide que de la mayonnaise. Réservez au chaud et à couvert.

Au grille-pain, faites griller les muffins, puis beurrez-les.
A la poêle, faites griller la poitrine fumée et déposez-la sur les muffins.
Pocher les œufs : Dans une casserole, faites bouillir 2 litres d’eau avec 2 cs vinaigre blanc.  Déposez les œufs ( sans leur coquille) délicatement à l’aide d’une louche et laissez les cuire en les tournant délicatement pendant la cuisson pur que le blanc se recroqueville autour du jaune. Retirez de l’eau dès que les blancs sont pris , très délicatement et déposez sur les muffins.
Couvrir de sauce hollandaise, poivrez et ajoutez une pincée de piment de cayenne.

Source : New york, les recettes culte

Spécialité du Bengale : Épinards bengali

J’aime, que dis-je, j’ADORE la nourriture indienne. Que ce soit les mélange d’épices, les textures ou le côté réconfortant des plats, tout me plait dans cette cuisine, qui se rapproche clairement de mon idée du paradis. Oui rien que ça! Je suis un peu excessive lorsqu’il s’agit de déclarer mon amour en cuisine!

Pour sortir des sentiers battus et des classiques currys, vindaloo et tikka masala, j’aime explorer les cuisines proches de la cuisine indienne, et notamment celle du Bangladesh ou plus précisément comme ici du Bengale, une zone géographique située à cheval entre l’Inde est le Bangladesh.

La cuisine bangladaise (du Bangladesh) et la cuisine bengali (du Bengale donc) sont très subtiles, discrètes et assez peu connues en dehors de cette zone, contrairement à la cuisine indienne qui est ultra populaire dans le monde entier!

Pourtant, il y a des trésors à découvrir là-bas aussi, comme la recette très simple que je vous propose aujourd’hui. Le mélange d’épices est moins complexe que dans d’autres recettes de cette zone, et pourtant on obtient un plat très goûteux.

Un peu d’amandes par ici, une subtile pincée de fenugrec et de graines de moutarde par là, un peu de noix de coco râpée comme ingrédient secret et voila, vous obtenez un plat subtilement épicé avec le goût des épinards bien mis en valeur.

Cette recette contient du fenugrec, une épice que j’avais repérée à de nombreuses reprises  dans des plats de cuisine du monde sans pour autant la connaitre. J’ai enfin eu l’occasion de la goûter race à L’Étal des épices et je ne suis pas déçue! Cette épice à la saveur subtilement piquante concourt vraiment au côté authentique de cette recette. Je l’ai utilisée moulue, mais on peut aussi la mettre entière, dans ce cas il faut la faire revenir dans la poêle avec les graines de moutarde pour faire ressortir encore mieux sa saveur.

Épinards bengali

  • 30 g d’amandes entières
  • 25 cl d’eau tiède
  • 15 g de ghee ou de beurre
  • 1/2 c. à s. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de graines de fenugrec
  • 2 c. à c. de cassonade
  • 1 c. à c. de gingembre râpé
  • 1 c. à c. d’ail écrasé
  • 1/2 c. à s. de piment vert haché
  • 800 g d’épinards fraîchement coupés ou 400 g d’épinards surgelés en branches
  • 15 g de noix de coco en poudre
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. d’eau
  • 1 pincée de muscade

Chauffez le ghee ou le beurre dans une grande casserole à feu moyen.

Lorsque c’est chaud, ajoutez les graines de moutarde et la cassonade.

Faites frire jusqu’à ce que les graines s’assombrissent et que le sucre se caramélise.

Ajoutez alors le gingembre, le piment, le fenugrec, le cumin, les épinards, les amandes, l’ail, la noix de coco et le sel.

Couvrez, réduisez le feu bien doux et faites cuire pendant 10 minutes.

Découvrez. Ajoutez l’eau si nécessaire et laissez cuire encore 10 minutes. Incorporez la noix de muscade et chauffez pendant 1 à 2 minutes.

Servir.

 

Source d’inspiration :

https://www.google.fr/amp/www.food.com/amp/recipe/bengali-spinach-482876

 

Houmous à la roquette

Le houmous est un apéro que j’aime beaucoup, il faut dire que je suis une fan de tartinades en tous genres. Mais étrangement, le houmous que j’aime le moins est l’original aux pois chiches et tahin, alors même que j’adore les pois chiches et le tahin! Je lui préfère des houmous originaux comme celui au chou, ou celui aux haricots blancs.

J’ai remarqué au fil de mes expérimentations en cuisine que le citron et la roquette vont super bien ensemble. C’est vraiment pour moi un couple star, les Brad et Angelina des ingrédients, au même titre que le bleu et les noix, ou le chèvre et le miel par exemple! La roquette a une saveur poivrée et fraîche qui se trouve renforcée par l’acidité du citron. Bref vous avez compris, c’est un binôme parfait pour un aller-retour au paradis! Vous trouverez sûrement que je m’extasie pour rien, mais que voulez-vous, j’adore ça!

 

J’ai donc voulu tester un nouveau houmous avec plus de verdure que l’original, à base de ce mariage star, le citron et la roquette! Quelle est la différence entre le houmous de base et celui-ci? Ils ont tous les deux les mêmes ingrédients de base. Mais avec la roquette et le citron, vous découvrirez un petit côté piquant et relevé très agréable.

Cette recette est super facile à réaliser en cinq minutes à peine. Vous avez juste besoin d’un robot. L’avantage de faire une préparation au robot culinaire, c’est que vous n’avez pas à découper les ingrédients ou à écraser l’ail, puisque le robot fait tout le travail pour vous! Pour faire ce houmous, il suffit donc de tout mettre dans le robot et de mixer. Ne mixez pas jusqu’à obtenir un mélange trop lisse, mais au moins jusqu’à ce que tout soit bien mélangé. Vous pouvez mettre tous les ingrédients à la fois et simplement ajuster l’eau si la texture ne vous convient pas parfaitement.

 

Houmous à la roquette

  • 800 g de pois chiches en boite égouttés
  • 50 g de roquette
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de tahin
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 3 c. à s. d’eau
  • 1/2 c. à c. de paprika doux
  • 1 c. à c. de graines de sésame
  • Sel

Mettez tous les ingrédients sauf les graines de sésame dans votre robot culinaire et mélangez jusqu’à homogénéité. Si nécessaire, ajoutez un peu d’eau pour le rendre plus lisse. Saupoudrez des graines de sésame sur le dessus.

Gardez au frais jusqu’au service.