Archives par mot-clé : Provence

Comment organiser une crêpes party?

Photo Pug Girl@Flickr
 
La chandeleur approche! Que diriez-vous d’organiser une crêpes-party en famille ou entre amis ? C’est ma façon préférée de déguster des crêpes puisque chacun met ce qu’il veut dessus comme il en a envie, sans compter que c’est assez peu de travail. On commence avec des crêpes salées puis on ramène des garnitures sucrées pour finir de s’exploser le ventre… Si ça vous tente, suivez mes conseils et idées pour faire de ce moment festif un repas complet, savoureux et qui plaira à tout le monde !
 

La pâte à crêpes

Il existe de nombreuses recettes. De mon côté, je n’aime pas passer trop de temps à cette étape. Je fais donc une recette neutre que j’utilise de l’entrée au dessert. Si vous avez du courage, vous pouvez faire deux pâtes différentes, par exemple une au sarrasin type galette bretonne pour le plat, et une sucrée au rhum en dessert.
 

La réalisation des crêpes

La meilleure solution est l’appareil multi-crêpes. Ça vous évite de cuire les crêpes à l’avance et c’est très ludique pour les enfants. Comptez une plaque par personne. Si vous n’avez pas d’appareil adapté, cuisez à l’avance de petites crêpes et réservez-les au chaud, pour cela je les mets dans un four à 35°C avec un bol d’eau chaude.
 
 Photo torbakhopper@Flickr

Côté salé :

L’idéal est de proposer un assortiment qui comprend des protéines, des produits laitiers et surtout, des légumes. Voici ce que je mets en général à disposition sur ma table, que vous pouvez compléter suivant vos goûts.
 
  • Du salami
  • Du gruyère râpé
  • De la mozzarella
  • Des herbes de Provence
  • Des olives noires hachées
  • De la crème fraîche
  • Du reblochon ou de la raclette
  • Du jambon cru
  • Du jambon blanc
  • Des pommes de terre cuites
  • Des knacks coupées en rondelles
  • Du chorizo
  • Du chèvre
  • Des champignons boîte
  • Des oignons émincés
Suivant vos goûts, vous pouvez ajouter du saumon fumé, des lardons cuits, des épinards hachés, du bleu, des œufs de caille…
 

Côté sucré :

On pense très souvent au sucre, à la confiture, ou à la pâte à tartiner. Le top, c’est d’y ajouter quelques fruits de saison coupés en dés pour équilibrer le tout. Voici la liste de mes ingrédients favoris :
 
 Photo Abi Porter@Flickr
 
  • Du coulis de chocolat
  • De la pâte à tartiner
  • Du sucre
  • De la confiture
  • De la cassonade
  • Des rondelles de banane
  • Des dés de poire
  • De la sauce chocolat
  • De la crème de marrons
  • De la crème chantilly
  • Des mini smarties
  • Des mini schamallows
 Suivant vos goûts et ce que vous avez sous la main, vous pouvez ajouter du sirop d’érable, de la confiture de lait, des fruits secs, une boule de glace…
 
Photo jenn.b@Flickr

Pour accompagner :

J’aime proposer un gros plat de salade pour ajouter une touche de verdure et de fraîcheur au plat. En boisson, j’aime bien accompagner ce genre de repas de bière ou de cidre, mais du vin peut être sympa aussi, bien qu’il soit difficile de l’accorder vu le nombre d’ingrédients différents. Pensez à prévoir aussi du Champomy ou du jus de pomme pour ceux qui ne boivent pas d’alcool.
 
Voilà, vous savez comment va se dérouler ma Chandeleur! Si vous aimez ce genre de repas, n’hésitez pas à organiser des crêpes-party à n’importe quel moment de l’année, pour le simple plaisir de se retrouver entre amis ou en famille!

Salade d’automne au gorgonzola et figues

J’ai déjà dit plusieurs fois par le passé que je n’étais pas une grande fan de salade. Je veux dire, il est assez difficile de me faire rêver en me parlant de lolo rossa, de laitue ou de feuille de chêne!  Mais en réalité, cette déclaration est assez fausse, puisqu’à condition d’y mettre le bon assaisonnement et les bonnes garnitures, je deviens presque fan de salade! Le secret c’est bien sûr une très bonne vinaigrette ( allez, avouez, la vinaigrette est plus importante que la salade dans une salade, hein ?) et des garnitures gourmandes et aux textures variées. Par exemple, si la salade contient disons, du fromage et noix, banco, je dis oui tout de suite!
 
Ces derniers temps, j’ai même tenté le coup de prendre de la salade au restaurant, chose que j’avais dit ne jamais au grand jamais faire, mais comme j’ai fait vraiment beaucoup de restaurants d’affilée, je n’en pouvais plus de la cuisine grasse. J’ai vu sur les cartes de certains restaurants des salades bien alléchantes, et j’ai craqué. Quelle erreur! Je me souviens notamment d’un resto où on m’a servi une quantité invraisemblable de salade, il y en avait quasiment un seau rempli, mais la salade était absolument sans intérêt ! Laitue en sachet, garnitures tout droit sorties de boites de conserve, fromage inexistant (il était pourtant indiqué à la carte) et le pire de tout, assaisonnement fadasse et insuffisant! Ajoutez à cela la quantité gargantuesque de cette salade et vous comprendrez pourquoi pour la première fois de ma vie je n’ai pas terminé mon assiette au resto!
 
 
Je vais donc revenir à mes vieux principes, et je ne commanderai plus de salade au resto, surtout si c’est pour qu’on me serve quelque chose que je réussis mieux à la maison en 5 minutes chrono!
 
Je sais que l’automne n’est pas la saison officielle des salades, mais cette saison regorge d’ingrédients que j’adore et qui passent très bien dans les salades, par exemple les figues, les noix… Aussi quand j’ai vu une belle salade au bleu chez La cuisine du p’tit chef, je me suis dit que je pourrais y mettre des figues et  le gorgonzola que j’avais,  pour un repas vite fait bien fait! Allez faire un tour sur ce blog si vous ne le connaissez pas, il regorge de recettes et de nouveautés produits à découvrir!
 
Au final, cette salade toute simple est une réussite. Elle résume bien les plats que j’aime. Chaque élément est si simple – figues, noix, fromage, balsamique – mais chacun est mis en valeur en présence des autres.
 
  
P.S. : Si comme moi vous aimez les salades automnales, découvrez cette salade de patates douces rôties et boulgour, une des toutes premières de mon blog!

Salade d’automne au gorgonzola et figues

 
  • 50 g de mâche
  • 4 figues moelleuses
  • 20 g de cerneaux de noix
  • 50 g de gorgonzola
  • 6 tomates cerise
  • 1 pincée d’herbes de Provence

Pour la sauce

  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • Sel, poivre
 
Confectionnez la vinaigrette dans un bol en émulsionnant vinaigre et huile. Poivrez. Réservez.
 
Dans une grande assiette, déposez la mâche, suivie des noix et des figues. Enfin, ajoutez le gorgonzola.
 
Arrosez de vinaigrette au moment de servir.
 
Source d’inspiration :
 
Avec cette recette aux noix et à la mâche, je participe à Cuisinons de saison !
 

Salade d’automne à la feta marinée

L’automne n’est pas seulement ma saison préférée en matière de mode, de fêtes (aaah, Halloween!) ou de pumpkin spices latte. Dans la cuisine également, l’automne est mon favori invaincu! Citrouilles, choux, champignons, cannelle, pommes, poires… Ce ne sont que quelques-uns de mes ingrédients préférés d’automne!
 
Aujourd’hui, voici peut-être ma première recette de salade de l’année, bien que ce ne soit pas la saison la plus connue pour consommer des salades! J’ai eu envie de réaliser une salade de mâche avec de la feta marinée et bien sûr des produits d’automne, comme de la grenade, du chou de Bruxelles et de la patate douce. Cette salade est copieuse, cosy, parfumée, automnale, fraîche, fruitée, avec une légère touche sucrée! Elle est facile à préparer et peut être servie froide ou avec la patate douce et le chou de Bruxelles encore un peu tièdes (je préfère comme ça!). C’est le mélange parfait pour un déjeuner léger, équilibré et automnal. J’ai assaisonné l’ensemble avec une vinaigrette au miel et au vinaigre balsamique, simple et délicieuse!
 
Le résultat est vraiment merveilleux, tout le monde a aimé cette salade, même mon homme qui était pourtant bien dubitatif quand je lui ai annoncé le menu.
 
 
Avez-vous déjà utilisé une grenade? Ce fruit peut sembler un peu intimidant, j’ai longuement hésité à en acheter car je ne savais pas bien comment cela se préparait ni ce que j’allais en faire. Mais une fois qu’on connait le truc, c’est en fait très facile à utiliser. D’abord pour ouvrir la grenade, il faut la couper en deux mais en coupant juste la peau, pas les graines qui sont dedans. Vous entaillez la peau sur tout le tour, puis vous utilisez vos mains pour séparer délicatement les deux moitiés, un peu comme on ouvre une matriochka ou un œuf Kinder (enfin, les modèles de mon enfance car maintenant ils sont plus faciles à ouvrir que dans le temps!)
 
 
Il y a quelques méthodes pour facilement récupérer les graines de la grenade. Ma préférée c’est de frapper la grenade pour que les grains tombent, au passage ça défoule! Pour cela, tenez une moitié de grenade dans votre main au dessus d’un bol. Utilisez une grande spatule ou une cuiller pour frapper le haut de la grenade. Cela devrait faire tomber toutes les graines facilement!
 
J’espère qu’après avoir fait et mangé cette salade d’automne sucrée et croustillante à la grenade, vous aurez envie d’apprécier les grenades plus souvent! Cette salade est tellement bonne! Les noix ajoutent une texture et une saveur au top également.
 
Pour cette recette, j’ai fait mariner la feta moi-même, c’est très simple et bien meilleur que d’acheter du fromage qui baigne dans l’huile. J’ai utilisé un mélange d’épices à salades composé par l’Étal des épices, que voulez-vous, j’ai forcément été tentée de le détourner de son usage d’origine, mais pour avoir testé en salade je peux vous dire qu’il est top comme ça aussi! C’est un mélange qui contient notamment du de l’ail, du basilic, de la coriandre, du curcuma, du piment doux, de la cannelle, du poivre blanc et du clou de girofle. Ça change des simples herbes de Provence!
 
 
 
 Pour consulter cette délicieuse recette, c’est par ici!
 
 
 
 
 
Avec cette recette à la courge, au choux de Bruxelles et à la grenade, je participe à Cuisinons de saison !
 

 

Salade de lentilles à la feta

Décidément je ne sais pas ce qui me prend, mais je ne vous aurai jamais proposé autant de salades que cet automne! Il faut dire que récemment, plusieurs salades m’ont apporté une satisfaction totale, au point de mériter d’être publiées ici!
 
Cette salade de lentilles est au top sur plein d’aspects. Il faut quelques efforts (à peine) pour couper tous les légumes et herbes fraîches, mais une fois que vous avez terminé, vous avez assez de nourriture pour une semaine. Bon j’exagère, mais on a pu emmener nos restes de salade au bureau donc elle nous a fait plusieurs repas. Cette salade est parfaite pour les repas de midi, car elle se transporte bien,  se conserve bien au réfrigérateur pendant 2-3 jours, et mieux : elle se bonifie avec le temps!
 
 
Elle se consomme aussi bien en hiver qu’au printemps, en été ou en automne. C’est une bonne source  de protéines végétales et de fibres, notamment grâce aux lentilles.
 
Ce plat me vient de Marlyzen, un fabuleux blog de cuisine du monde. Moi qui suis sensible aux recettes qui font voyager, j’adore aller chez elle dénicher de nouvelles trouvailles. Cette recette de salade de lentilles ne m’a pas déçue. Les saveurs de ce plat sont fines et fraîches, notamment grâce au citron et à la coriandre… Ce n’est pas la salade de lentilles de monsieur tout le monde. La liste des ingrédients est simple, ce qui n’enlève rien au résultat.  C’est la combinaison de saveurs qui crée une salade vraiment sympa!
 
La vedette du spectacle est la lentille du Puy. Les lentilles du Puy sont un peu plus petites que les lentilles vertes ou brunes et sont connues pour leur capacité à conserver leur forme après avoir été cuites, contrairement à d’autres variétés qui deviennent molles et ont tendance à partir en purée, ce qui n’est pas très adapté pour une salade.
 
Si vous voulez rendre cette salade encore plus complète, vous pouvez y ajouter du poulet froid, des pois chiches, des dés de poivron, ou même du riz cuit et refroidi, mais elle est à mon avis assez copieuse telle quelle pour être servie comme plat principal. Non seulement elle est délicieuse, mais elle est assez nourrissante, même sans viande ni pain.
 
  

Salade de lentilles à la feta

 
Pour 4 personnes
 
Lentilles
  • 200 g de lentilles vertes du Puy
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 575 ml d’eau
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1/2 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 morceau d’écorce de citron (1/4 de demi citron)

Salade

  • 250 g de tomates cerise
  • 1 petit concombre
  • 1 oignon rouge
  • 90 g de fêta
  • 2 poignées de salade
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 c. à s. de coriandre

Vinaigrette au citron

  • 5 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. à c. de zeste de citron
  • 1 c. à c. de moutarde de Dijon
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre
 
Préparez les lentilles : placez tous les ingrédients des lentilles dans une casserole. Portez à ébullition puis baissez à feu doux. Laissez cuire 25 minutes. Égouttez, retirez  l’écorce de citron. Réservez au frais.
 
Préparez la salade : coupez les tomates cerises en 2, le concombre,  et la fêta en dés. Épluchez l’oignon,  réservez quelques rondelles pour la déco, puis émincez le reste finement.
 
Préparez la vinaigrette : mélangez tous les ingrédients dans un bol. Rectifiez l’assaisonnement.
 
Dans un saladier, mélangez les lentilles bien froides, les tomates, le concombre, l’oignon, les herbes ciselées, les 2/3 de la fêta et la vinaigrette.
Déposez la salade verte sur les assiettes,puis la salade de lentilles. Décorez avec le reste de fêta et des rondelles d’oignon rouge.
 
 
Source d’inspiration :

Power bowl d’automne

Vous arrive-t-il parfois de manquer de temps et de grincer des dents à l’idée de préparer le dîner? Moi je plaide coupable! Si je ne prends pas le temps de planifier ce que je compte faire et de préparer un peu à l’avance, ça peut virer à la panique totale! L’automne semble d’ailleurs être une période inhabituellement chargée pour nous cette année, et je suis donc constamment en recherche de solutions rapides et faciles qui me permettent de manger sainement.
J’ai remarqué que plus je suis speed, plus c’est important pour moi de manger des aliments sains et nutritifs pour garder de l’énergie, un esprit clair et un système immunitaire au top, sauf quand je décide de boire de la bière et de me faire livrer des pizzas. Mais regardons les choses en face, il y a des jours où j’ai envie de mettre mon costume de Bree Van Kamp et de préparer des plats magiques qui vont époustoufler toute la maison… Et il y a d’autres jours où j’officialise le fait que j’ai une flemme incontrôlable, et dans ce cas, je mérite un bon repas tout en ne faisant pas grand chose! Oui je suis exigeante, ce n’est pas parce que j’ai la flemme que je ne veux pas me régaler!
Donc, pour ces jours où vous aussi vous vous  sentez raplapla en cuisine, mais où vous voulez manger quelque chose de sain et gourmand, je vous recommande d’essayer un power bowl. Sérieusement, les power bowls sont top parce que non seulement vous mangez des choses bonnes pour vous, mais en plus c’est ultra facile à faire! Nos amis américains les appellent power bowl ou encore buddha bowl, nourrish bowl… Mais peu importe que leur nom soit branché, ils sont faciles à assembler et constituent un excellent moyen de préparer un repas nutritif avec un minimum d’effort. Voici la recette d’un de mes favoris du moment! Ce bol à base de quinoa, de patates douces et de choux de Bruxelles est une solution rapide et saine, et en prime, végétalienne!
Pour aller au plus vite, j’aime cuisiner d’avance les céréales et de légumes rôtis au début de la semaine quand je suis pleine d’énergie : les patates douces, le quinoa, les choux de Bruxelles. De cette façon, le lendemain quand j’ai la flemme, je mets tout cela dans un bol, je réchauffe, je garnis de ma sauce ultra rapide et j’obtiens un repas sain et délicieux en moins de 5 minutes! Merveilleux n’est-ce pas?
La petite sauce est une de mes favorites, je l’utilise dans de nombreux plats. Elle est à base de tahin et de citron, c’est un régal!
Ce bol a toutes les saveurs que j’aime, et il est sain puisqu’il est à base de quinoa et d’ingrédients frais et de saison. Saviez-vous que le quinoa est une véritable bombe nutritive? Il contient une teneur élevée en protéines végétales et de nombreuses vitamines, minéraux et antioxydants. Avec 100 g de quinoa, plus d’un tiers de la quantité quotidienne recommandée de magnésium et de fer est couverte. Comme le quinoa est sans gluten, il constitue également une excellente alternative pour toutes les personnes intolérantes au gluten.
Pour parfumer ce bol, j’ai utilisé du piment de Jamaïque, un nouveau produit que je viens de recevoir grâce à L’étal des épices. L’étal des épices, c’est un site internet qui propose des épices et des herbes de super qualité. On y trouve un large choix et notamment des produits parfois difficiles à trouver dans les magasins habituels, qui permettent de renouveler la cuisine!
 
P.S. : Si comme moi vous adorez la patate douce, vous aimerez aussi ces sweet potato toast.

Power bowl d’automne

  • 300 g de patates douces
  • 400 g de courge butternut
  • 6 choux de Bruxelles
  • 150 g de quinoa
  • 3 c. à c. de zaatar
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 30 g de tahin
  • 65 g de soja cuisine fluide
  • 1 c. à s. de citron
  • 1 c. à s. huile de pépin de courges
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 c. à c. de graines de grenade séchées
  • 2 c. à  c. de graines de courge
  • Piment Jamaïque
35 g de soja cuisine dans la sauce, le reste dans le quinoa
Épluchez et coupez la courge butternut et la patate douce en dés. Épluchez et coupez les choux de Bruxelles en deux.
Mélangez la courge butternut et la patate douce avec 2 cs d’huile et 2 cuillers à café de zaatar, idem avec les choux de Bruxelles mais avec 1 cs d’huile et 1 cs d’herbes de Provence.
Déposez de manière espacée sur une plaque et enfournez pour 30 minutes à 180°C.
Réalisez la sauce au tahin en mélangeant le tahin avec 35 g de crème au soja liquide, le jus de citron et la dernière cuiller à café de zaatar.
Faites cuire le quinoa à l’eau suivant les indications du paquet. Quand il est cuit, mélangez-le avec la crème de soja fluide restante et l’huile de pépins de courge. Donnez un bon tour de moulin de piment de Jamaïque.
Dans deux bols déposez le quinoa, puis posez par dessus les choux de bruxelles, la courge, la patate douce et la sauce au tahin Saupoudrez par dessus des graine de grenade et des graines de courge. Donnez un dernier tour de moulin de piment de Jamaïque.
Avec cette recette à la courge butternut, aux choux de Bruxelles et à la patate douce, je participe à Cuisinons de saison !

 

Tarte au potiron et comté

Ce n’est pas un secret que j’adore le potiron, j’en suis même totalement fan! J’en mets dans mes purées, mes colombos et même mes mug cakes! J’adore d’ailleurs la tarte au potiron sucrée si typique des États-Unis. Mais un jour, je me suis dit que puisque le potiron était un légume, il était temps de tester une tarte en version salée. Il faut dire que j’aime tout ce qui est fait avec ce légume, et je suis toujours partante pour de nouvelles façons de manger!
J’ai justement vu une très belle tarte au potiron sur le blog La cuisine de Poupoule et j’ai immédiatement su qu’elle allait me plaire. Je l’avais mise de côté et la saison des courges étant de retour, je me suis empressée de la tester!
Cette tarte au potiron et au comté est facile à faire et fait un beau plat principal végétarien. Nous nous sommes régalés, le goût est subtil et parfumé à la fois, et la texture est bien moelleuse comme j’aime! C’est un repas parfait pour un soir de semaine!
Par rapport à sa recette, je n’ai pas mis les lardons qui étaient facultatifs, remplacé le gruyère par du comté, et j’ai adapté la cuisson du potiron car je n’ai pas de Thermomix. La citrouille est donc cuite au four, ce qui est ma façon préférée de la préparer. Je trouve qu’en la cuisant à la casserole, elle s’imprègne trop d’eau. Si vous avez un robot, ce sera rapide de la mixer, sinon vous pouvez la couper en fines tranches avant de l’écraser à la fourchette mais ça sera plus sportif! Cette tarte sera meilleure consommée chaude juste à la sortie du four avec le fromage bien fondant.
Merci Christelle pour cette belle recette, allez vite découvrir son blog s’il ne fait pas encore partie de vos favoris!

Tarte au potiron et comté

Pour 1 tarte
  • 500 g de potiron
  • un filet d’huile d’olive
  • 75 g de comté
  • 2 œufs
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 pâte brisée
  • 12 cl de lait
  • 1/2 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Préchauffez

le four à 180° C.

Coupez votre citrouille en deux puis en tranches sans l’éplucher.

Placez les tranches de citrouille sur une plaque de cuisson et arrosez-les d’huile. Placez au four et faîtes rôtir 40 minutes ou jusqu’à ce que la citrouille soit tendre. Réservez.
Râpez 20 g du comté et coupez le reste en tout petits morceaux. Réservez.
Étalez votre pâte dans un plat à tarte. Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette.

Mettez le potiron dans le bol du mixeur et mixez 30 secondes.

Ajoutez la crème, le lait et les œufs ainsi que le sel et poivre, les herbes et la muscade et mixez à nouveau. Ajoutez le comté en dés, et mixez juste 1 seconde pour mélanger.

Versez sur le fond de tarte.

Parsemez de comté râpé et enfournez 20 à 25 minutes.

Source d’inspiration :

http://lacuisinedepoupoule.com/2014/11/tarte-au-potiron-au-thermomix.html

Avec cette recette au potiron, je participe à Cuisinons de saison !

Buns au chorizo

Aujourd’hui, on se régale avec une recette de buns au chorizo, tirée du blog Cooking 4 you. Pour être exacte, Marie  proposait une recette de buns au jambon, mais comme elle le précisait, c’est une recette très polyvalente que l’on peut adapter à ce qu’on a dans son frigo… C’est donc ce que j’ai fait, en gardant son idée de base de fourrer une pâte à pizza, ce qui ne pouvait que me plaire!
Vous pouvez donc vous aussi varier la garniture selon vos envies, bœuf haché, saucisse, légumes… Accompagnez ceci d’une bonne petite salade, comme cette salade de feta, melon et concombre, et hop, il n’y a plus qu’à se régaler!
J’ai donc fait cette recette à base de chorizo, et je dois dire que c’était fort sympathique. C’est une façon bien amusante d’utiliser une pâte à pizza… Je les ai mangés avec les doigts devant un bon film, c’était super pratique! Au final, c’est une super idée dont nous sommes devenus accros à la maison! Vous pouvez êtres sûrs que j’en referai pour les plateaux télé du vendredi soir, euh pardon, de tous les soirs!
Notre chorizo est assez fort, donc l’ensemble avait du caractère, et le piquant du chorizo était bien équilibré par la douceur du coulommiers.  Vous pouvez bien sûr choisir un chorizo doux si vous préférez.
Personnellement je fais dès que possible ma pâte à pizza maison, c’est meilleur est tellement facile à faire! Mais parfois quand on veut aller vite, une pâte toute faite rend bien des services, c’est vous qui voyez !
  

Buns au chorizo

  • 1 pâte à pizza
  • 80 g de chorizo
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 5 pétales de tomates séchées
  • 90 g de crème fraîche épaisse
  • 70 g de coulommiers
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 1 œuf
  • 2 c. à s de graines de pavot
  • 1 c. à s. de lait
  • Sel, poivre
Coupez le coulommiers en 10 morceaux. Émincez chorizo en tout petits morceaux. Mélangez le chorizo avec l’œuf, l’ail, la crème fraîche, la moutarde, les herbes de Provence. Salez et poivrez.
Coupez 10 cercles dans la pâte à pizza.
Posez un morceau de coulommiers puis  garnissez-les de la préparation, repliez-la et soudez bien les bords puis posez vos buns sur une plaque, soudure sur le dessous.
Dorez vos petits pains avec du lait à l’aide d’un pinceau, parsemez par dessus les graines  de pavot.
Mettez dans un four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes environ.
Servez tiède ou froid ou chaud.
Source d’inspiration :
http://cooking4you.canalblog.com/archives/2017/04/20/35086112.html

Pizza tressée au chorizo

J’ai déjà testé depuis belle lurette le pizza cake et le pizza cône, mais la pizza tressée manquait encore à mon actif! J’ai donc profité d’une pâte à pizza rectangulaire que j’avais à disposition pour tester et voir ce que ça pouvait donner… Grand bien m’en a pris, car il s’avère que cette pizza au chorizo tressée est tout aussi bonne qu’elle en a l’air! Cette tresse est super gourmande et facile à réaliser – autant dire que c’est difficile de lui résister !

La pizza tressée est pas chère, extrêmement simple à fabriquer et parfaitement adaptée aux enfants (sans chorizo bien sûr). La recette ci-dessous vous permettra de réaliser une tresse basique et surtout délicieuse au chorizo, mais les possibilités sont infinies! Vous pouvez faire votre propre pâte, mais bien sûr si vous êtes pressés cela fonctionne très bien avec une pâte à pizza du commerce!

 

Avec cette recette je participe au jeu de Sylvie du blog La Table de Clara « Appropriez vous la recette » !

Pizza tressée au chorizo

  • 1 pâte à pizza rectangulaire
  • 30 g de chorizo coupé en petits morceaux
  • 4 c. à s. de pulpe de tomates
  • 100 g de mozzarella coupée en tranches
  • 60 g de fromage râpé spécial pizza
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence

Dans une poêle, faites revenir le chorizo sans matière grasse puis égouttez-le.

Coupez sur toute la longueur des franges d’1,5 cm d »épaisseur des deux côtés de la pizza.

Étalez sur la zone centrale (sans franges) de pâte la sauce tomate, le chorizo, la mozzarella, deux tiers du fromage râpé, saupoudrez par dessus les herbes et le piment.

Refermez en rabattant vers le centre une frange de chaque côté en alternance, en les faisant se chevaucher. Saupoudrez par dessus, le reste du fromage râpé, et un peu de piment et d’herbes supplémentaires.

Tian à l’espagnole

Il y a quelque temps, j’avais testé un tian à la patate douce que j’ai adoré, et qui m’a fait réaliser les possibilités de cette spécialité. Il m’a pris l’envie de « tianiser » (verbe déposé par moi-même) tout ce qui passait! Alors quand j’ai vu un tian à l’espagnole sur le blog La cuisine de Poupoule, qui le tenait elle-même du blog Ça ne sent pas un peu le brulé?, je me suis dit que c’était l’occasion de continuer sur ma lancée !
Le tian est un plat provençal en terre dans lequel on cuisait toutes sortes de gratins. Par extension, de nombreuses préparations provençales s’appellent aujourd’hui « tian », et le plus connu est le tian provençal. Celui que je vous propose aujourd’hui est différent par l’ajout de riz et de chorizo, que j’ai choisi de remplacer par de la soubressade pour un côté plus olé olé (enfin surtout parce que j’en avais qui traînait au frigo pour être honnête). Par rapport à la recette d’origine, j’ai aussi ajouté du safran et du curcuma dans le riz, pour lui donner une jolie couleur et saveur rappelant la paella.
Au final, on obtient une recette savoureuse aux bons légumes du soleil. Courgettes, tomates et oignons se succèdent avec des tranches de soubressade qui apportent une saveur très agréable, surtout avec la charcuterie qui « fond » sur l’ensemble, le tout sur une couche de riz bien parfumé.
Dans cette recette, le riz est important car il absorbe l’excédent d’eau des légumes. Attention à parfaitement le couvrir avec les légumes, car les quelques grains que je n’avais pas protégés sont devenus croquants alors que le reste du riz avait une texture parfaite.
C’est une recette pour 4 personnes  mais j’aurais tendance à dire pour quatre « petites » personnes, soit deux gourmandes, comprenez que j’ai mangé une part, que mon homme s’est resservi deux fois et qu’il ne m’en est donc plus resté à la fin du repas.
 

 Tian à l’espagnole

  • 1 grosse courgette
  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 150 g de riz complet
  • 1 dose de safran
  • 1 pincée de curcuma
  • 10 olives vertes dénoyautées
  • 120 g  de chorizo ou soubressade
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Préchauffez le four à 180°
Faites cuire le riz. Pendant ce temps, coupez les courgettes, les tomates en tranches, émincez l’oignon en rondelles. Retirez la peau du chorizo et coupez de fine tranches.
Égouttez le riz, Ajoutez-y le safran et le curcuma, salez et mélangez.
Déposez le riz dans le fond d’un plat à gratin.
Répartissez les tranches de légumes et de chorizo sur le riz en alternant.
Coupez les olives vertes en rondelles et mettez les par dessus.
Salez et poivrez. Parsemez d’herbes de Provence. Arrosez d’un filet d’huile d’olive.
Enfournez 40 minutes à 180°C.
Sources d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2014/09/tian-a-l-espagnole.html
http://virginiemoreau.canalblog.com/archives/2013/09/03/27950431.html

Crumble aux légumes d’été

Il y a peu de temps, je vous avais proposé un crumble de tomates au parmesan. C’était vraiment hyper bon, à tel point que j’ai immédiatement su que je récidiverais avec les crumbles salés!

L’été, chez moi toutes les excuses sont bonnes pour manger des légumes de saison. J’aime les préparer de façon bien gourmande… J’ai eu envie de faire un crumble avec un mélange de légumes d’été : courgette, tomates, poivrons…

Et bien c’était une super idée car les légumes se sont très bien mariés avec le crumble croquant et bien parfumé au parmesan !

Ce plat plutôt léger sera parfait pour accompagner vos grillades ou un poisson, pourquoi pas du rouget qui se marie très bien aux saveurs du sud. Pour un gros mangeur ajoutez un peu de riz, mais on peut très bien s’en passer!

 

Crumble aux légumes d’été

Pour 2 personnes

  • 2 gousses d’ail
  • 1 poivron jaune
  • 12 tomates cerise
  • 1 oignon
  • 125 g de courgette
  • 2 c. à s. d’huile olive
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 50 g de fromage de brebis à pâte dure
  • 1 pointe d’harissa ou de pâte de piment
  • Sel, poivre

Pour la pâte à crumble

  • 25 g de beurre
  • 20 g de parmesan
  • 25 g de farine complète

Coupez les légumes en morceaux et faites-les revenir avec les herbes de Provence et la pâte de piment dans une sauteuse à feu très doux pendant 10 minutes avec l’huile d’olive.

Disposez les légumes dans un plat allant au four. Ajoutez le fromage de brebis en dés.

Préparez la pâte à crumble : mélangez tous les ingrédients dans le bol du robot jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

Préchauffez le four à 200°C.

Saupoudrez sur les légumes et faites cuire au four pendant 30 minutes. La pâte doit être dorée.