Archives par mot-clé : potiron

Purée de lentilles corail et potiron

Si vous lisez ce blog depuis un certain temps, vous devez savoir que j’aime la nourriture réconfortante. J’ai tendance à cuisiner des plats complets et familiaux qui tiennent bien au corps, surtout l’hiver bien sûr, parce que j’aime ça!

Mais cela ne veut pas dire manger mal pour autant (enfin, pas toujours). La nourriture qui a du goût et vous fait vous sentir bien n’est pas forcément calorique, ou du moins elle peut contenir de « bonnes » calories!

Cette purée de lentilles et potiron ne fait pas exception à cette règle : elle tient au corps et apporte plein de fibres, d’antioxydants et de minéraux pour être en pleine forme et affronter le froid!

Cette purée est un plat polyvalent, qui va avec à peu près tout tout au long de l’automne et de l’hiver : elle accompagnera parfaitement du canard, du poulet ou une côte de porc par exemple. Si comme moi vous mangez peu de viande, elle est aussi parfaite avec un œuf poché dessus! Mon conseil, n’écrasez pas trop la purée pour garder des morceaux et de la texture!

J’ai trouvé cette chouette recette chez Babeth Cuisine, qui l’a elle même « créée » à partir d’un dahl qui avait trop cuit et pris une texture de purée! Eh bien, c’est un super incident de parcours, car cette purée est délicieuse et bien épicée, je l’ai adorée! Sa version était au patidou, la mienne est au potiron car j’en avais à utiliser!

 

P.S. : Si le mariage des lentilles corail et du potiron vous a conquis, essayez aussi ce tajine poulet, lentilles et potiron, super bon!

Purée de lentilles et potiron

  • 500 g de potiron
  • 2 oignons
  • 300 g de lentilles corail
  • 3 pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à c. de graines de cumin,
  • 1 c. à c. de graines de coriandre
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 4 capsules de cardamome
  • 1 pointe de couteau de piment en poudre
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Lavez le potiron et les pommes de terre, épluchez-les ainsi que les oignons et coupez le tout en petits morceaux.

Dans un faitout, faites revenir la gousse d’ail écrasée et les oignons dans un peu d’huile d’olive avec les épices. Ajoutez rapidement les lentilles et les autres légumes, couvrez d’eau froide et laissez cuire une vingtaine de minutes.

Les légumes et les lentilles doivent être tendres. Retirez les capsules de cardamome et écrasez grossièrement. Prolongez la cuisson 8 à 10 minutes si vous voulez épaissir un peu la purée.

Salez et poivrez.

Saupoudrez d’un peu de coriandre fraîche avant de servir.

Source d’inspiration :
http://babethcuisine.blogspot.fr/2013/01/lentilles-et-patidou-rattrapees-par-des.html

Colombo de potiron

Le colombo est un curry créole qui nous vient tout droit de la Martinique et de la Guadeloupe, mais ses origines sont plus lointaines, puisque ce plat s’inspire du curry Sri Lankais. Sur les îles, « Colombo » est devenu un terme générique pour désigner un ragoût de viande ou de fruits de mer.

Si le colombo est souvent au porc ou au poulet, j’ai été tout de suite interpellée quand j’ai vu cette super recette végétarienne sur le blog Ce soir on clape quoi? C’est un blog que j’apprécie beaucoup, j’y ai d’ailleurs pioché pas mal de recettes, allez vite le découvrir si vous ne le connaissez pas!

Comme j’adore le potiron, j’ai tout de suite eu envie de tester cette recette, par contre mon homme n’est pas fan de ce légume, donc j’ai hésité à lui faire goûter ce plat… Mais je me suis lancée et cette fois-ci, il a trouvé qu’avec tous les autres ingrédients, c’était délicieux ! C’est la première fois qu’il apprécie un plat au potiron, c’est pour dire! J’ai moi-même beaucoup aimé : le potiron se désintègre en partie pendant la cuisson, et il épaissit la sauce pour lui donner une texture parfaite!

Mélange d’épices antillais par excellence, la poudre de colombo est composée dans des proportions variables de curcuma, de coriandre, de fenugrec, de clou de girofle, de cumin, de graines de moutarde et d’ail. Comme je n’avais pas d’épices à colombo, j’ai choisir de composer moi même mon mélange, et ce fut parfait!

On en trouve bien sûr tout prêt dans le commerce, notamment au rayon exotique des supermarchés ou dans les épiceries du monde, mais rien ne vous empêche de préparer vous même votre mélange comme moi! Bien que ces épices ressemblent à du curry, résistez à la tentation de remplacer le mélange à colombo par du curry…. Sinon ça sera très bon, mais ça ne sera plus un colombo, mais un curry!


P.S. : Si comme moi vous ne vous lassez pas de manger du potiron tout l’hiver, jetez un œil à cette recette!

Colombo de potiron

  • 400 g de potiron
  • 20 cl de lait de coco
  • 1/2 c. à s. de purée de cacahuètes
  • 1 oignon jaune
  • 1 peu d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de colombo en poudre (ou les épices ci-dessous pour le faire vous-même)
  • Sel, poivre

Pour la poudre de colombo

  • 1/2 c. à c. de coriandre sèche
  • 1/2 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 graines de fenugrec
  • 1/4 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de poudre de gingembre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 filament de safran en poudre

Si vous faites les épices vous-mêmes, pilez les épices qui ne sont pas moulues, puis mélangez l’ensemble des épices.

Épluchez et lavez l’oignon et le potiron. Coupez le potiron en petits cubes. Émincez finement l’oignon, faites-le revenir 2 minutes dans un peu d’huile. Ajoutez le potiron et faites-le cuire 5 minutes à feu vif en remuant de temps en temps avec 2 cuillères a soupe d’eau. Pendant ce temps, dans un bol, mettez les épices a colombo, le lait de coco, le sel et la purée de cacahuètes, mélangez bien puis versez ce mélange dans la sauteuse, et faites cuire 10 à 15 minutes supplémentaires à couvert.

Plantez la pointe d’un couteau dans un dé de potiron pour voir si cela est cuit.

Goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2016/05/20/33838396.html

Risotto à la truffe noire

Il y a peu de choses aussi délicieuses et appétissantes qu’un bon gros bol de risotto aux champignons crémeux, surtout s’il est aromatisé avec des truffes noires fraîches.
Aujourd’hui, c’est vraiment une recette d’exception que je vous propose, parce qu’elle contient de la truffe noire d’hiver… Ce n’est pas une légende, les truffes noires sont de véritables diamants de la cuisine, en tout cas leur prix s’en approche!
Jusqu’à récemment, je n’avais jamais cuisiné avec des truffes fraîches. Même si j’aime la saveur de la truffe, pour des raisons de budget j’avais plutôt tendance à utiliser de l’huile de truffe pour me donner ce petit plus au niveau du goût. Mais je rêvais de cuisiner au moins une fois de la truffe fraîche et c’est désormais chose faite (plusieurs fois d’ailleurs, car avec une truffe on peut faire plusieurs recettes).
risotto-truffe-3
Ici j’ai mélangé les deux : l’huile de truffe pour bien parfumer l’ensemble et la truffe fraîche en copeaux parsemée à la fin afin que son goût ne soit pas modifié par la cuisson.
J’ai trouvé ma truffe chez un maraîcher lillois, il n’y en a pas toute l’année mais durant les 3 derniers mois de l’année oui, avec les fêtes cela devient un aliment de choix!
Avec les truffes comme avec beaucoup d’aliments de luxe, la simplicité est de mise. Il ne faut pas prendre le risque de noyer la saveur de votre truffe! On pense donc très vite aux plats de base comme les œufs brouillés ou encore le fameux risotto! J’ai décidé de faire le risotto parce que c’est l’un de mes plats préférés  et je n’ai franchement pas trouvé de meilleure façon d’accommoder les truffes. Pour couper la truffe, j’ai utilisé un économe qui m’a permis de râper de fines lamelles, c’est vraiment très pratique et tout le monde en a un!
Le résultat final est juste succulent et parfumé. Le riz est infusé aux truffes grâce à l’huile et prend une saveur terreuse. C’est vraiment un repas que l’on savoure à chaque bouchée, car soyons réalistes, ce n’est pas tous les jours qu’on va s’en refaire.
Ajoutez une bonne bouteille de vin et vous obtenez instantanément un repas de fête. C’est un plat tout trouvé pour un dîner aux chandelles, un anniversaire de mariage ou encore un tête à tête à nouvel an!
 risotto-truffe-2
P.S. : En grande fan de risotto j’en ai pas mal à mon actif, si je peux vous en recommander un avant la fin de la saison des courges c’est celui-ci , au potiron, bacon et safran.

Risotto à la truffe noire

  • 200 g de riz arborio
  • Des copeaux d’une petite truffe fraîche
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 30 g de beurre
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl d’huile d’olive
  • 2 c. à s. d’huile d’olive à la truffe
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel et poivre

Réchauffez votre bouillon et gardez-le au chaud.
Pelez et hachez finement les échalotes.
Versez 10 cl d’huile dans une cocotte, ajoutez les échalotes finement hachées et faites-les suer environ 2 minutes sans coloration. Ajoutez l’ail et mélangez bien.
Ajouter le riz et mélangez pour bien l’enrober de matière grasse.
Laissez-le cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le riz nacre.
Ajoutez le vin blanc et laissez-le s’évaporer. Ne cessez pas de remuer.
Incorporez alors le bouillon louche après louche en laissant au riz le temps d’absorber le liquide. Répétez l’opération jusqu’à ce que le riz soit cuit, soit environ 20 minutes de cuisson. Goûtez au fur et à mesure pour vérifier la texture du riz. 
Coupez le feu puis ajoutez le beurre, l’huile de truffe ainsi que la truffe finement coupée en fins copeaux.

risotto-truffe

Mes idées de cadeaux gourmands pour Noël

A Noël, quoi de plus agréable pour vos proches que de recevoir des cadeaux faits maison ? Bon peut-être une nouvelle voiture, un kitchen aid ou de quoi solder le crédit de la maison certes. Mais à part ça, je suis sûre qu’ils adorent tous les cadeaux gourmands! Biscuits sablés, sel parfumé, confits en tous genres… Emballez le tout dans un un joli paquet décoré, vous ferez des heureux autour de vous, notamment parmi les plus gourmands!

Vous n’avez pas beaucoup de budget? Pas de souci! Tout est possible avec les cadeaux gourmands, et la majorité sont réalisées à partir d’ingrédients de base! Il vous suffit de composer votre panier en fonction de votre budget mais aussi du temps dont vous disposez! Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin : ce n’est même pas la peine d’être un cordon bleu, la plupart des recettes sont ultra simples !

Alors, pour faire plaisir et vous faire plaisir en les réalisant, découvrez ici toutes mes idées pour remplir vos paniers gourmands!

Des biscuits

Amaretti
Crinkles au citron vert
Fiorentini ou florentins
Sablés chocolat blanc et blé soufflé
Ozne aman
Bredele zimsterme
Rochers coco

crinckles-citron-vert

Des cookies

Cookies aux raisins et noisettes
Cookies banane céréales
Cookies aux pépites de chocolat sans oeuf
Cookies aux baies de  goji et sucre de coco
Cookies au Nutella

cookies-nutella

Des chocolats et gourmandises

Chocolat noir aux noix grillées
Reese peanut butter cup
Nuages croustillants au chocolat
Des cuillers pour chocolat chaud
Ecorces de clémentines confites

 bark-noix

Des confitures

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé
Confiture de clémentines à la cannelle
Confiture de patates douces

confiture-patates-douces-3

Des confits et chutneys

Confit d’oignons rouges

 confit-oignon-rouge-2

Des boissons

Sirop de rhubarbe
Sirop de concombre
Sirop de bonbons à la violette

 sirop-concombre-2

Velouté de potiron, carotte et vache qui rit

C’est la saison des courges et je vous avais prévenus, je vais vous en servir à toutes les sauces!

La soupe de potiron est parmi mes préférées et je ne mélasse pas de la décliner, c’est pourquoi quand j’ai vu cette variante sur le blog La cuisine de Poupoule j’ai immédiatement sauté sur l’occasion!

eloute-potiron-carotte-vache-qui-rit

Cette soupe de potiron est délicieuse, crémeuse et veloutée. Et la saveur de citrouille? Elle est bien présente, mélangée à celle de la carotte et de la vache qui rit, c’est un régal!

Vous pouvez servir cette soupe dans des bols comme des gens normaux (et comme moi)… ou vous la jouer et la servir dans les courges évidées pour donner immédiatement du style à votre table! Dans de toutes petites courges type Little jack, ça pourrait être super mignon, mais peut-être pas assez grand pour ceux qui comme moi ont un appétit démesuré!

veloute-potiron-carotte-vache-qui-rit

P.S. : Si comme moi vous adorez le potiron, essayez aussi cette recette de risotto!

Velouté de potiron, carotte et vache qui rit

  • 400 g de potiron
  • 300 g de carotte
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 4 vaches qui rit
  • 50 cl d’eau
  • 1 oignon
  • 10 g d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Épluchez et faites revenir l’oignon dans une poêle 4 minutes.

Pendant ce temps, épluchez et coupez les carottes en morceaux. et Epluchez  le potiron et coupez-le en gros dés.

Mettez les légumes dans une casserole ainsi que l’eau, le cube de bouillon et le sel et poivre. Mettez à cuire à couvert pendant 25 minutes.

Quand le potiron et les carottes sont tendres, mettez la vache qui rit et mixez à l’aide d’un mixeur plongeant.

Servez aussitôt.

veloute-potiron-carotte-vache-qui-rit-2

Source d’inspiration :

http://lacuisinedepoupoule.com/2015/01/veloute-de-potiron-carottes-a-la-vache-qui-rit-au-thermomix.html

Chocolat noir aux noix grillées

Le retour de l’automne signifie pour moi l’arrivée de produits que j’adore : des pommes, des poires, des courges, voilà de quoi me faire passer la pilule de la reprise du travail! Les saveurs automnales me régalent et me mettent en joie bien plus efficacement qu’un tube de prozac! Il suffit de me parler d’une part de tarte au potiron accompagnée d’un thé à la cannelle pour que j’aie le sourire immédiatement!
Parmi mes autres « anti déprime » naturels, il y a évidemment le chocolat, que j’aime sous toutes ses formes!

C’est aujourd’hui un chocolat de saison que je vous propose, puisqu’il est enrichi de noix grillées avec un peu de sirop d’érable. Cette recette ultra simple à faire est digne de délicieuses tablettes achetées toutes faites au prix d’un rein, alors que cela ne prend que quelques secondes à faire!

bark-noix-2

Si vous êtes amateurs, n’hésitez pas à prendre un chocolat bien fort, ça n’en sera que meilleur!

La seule difficulté dans cette recette est la fonte du chocolat : il doit fondre à feu très doux et être enlevé du feu dès qu’il est assez fondu pour être coulé. Si vous le laissez plus, il va d’abord perdre son brillant, puis se ratatiner et devenir presque friable. Si jamais vous arrivez à ce stade ne désespérez pas, vous pourrez limiter les dégâts en ajoutant un peu de matière grasse, type crème épaisse ou beurre au mélange. Il faudra juste le manger plus rapidement ensuite pour éviter que le mélange ne tourne!

bark-noix-3

P.S. : SI vous aimez réaliser vos petites douceurs maison, essayez également ces petits nuages croustillants au chocolat, ultra simples à faire et trop bons!

Chocolat noir aux noix grillées

  • 200 g de chocolat noir
  • 50 g de noix
  • 2 c. à s. de sirop d’érable pur
  • 1 pincée de sel

 

bark-noix

Tapissez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.
Préchauffer une poêle à sec sur feu moyen-vif pendant quelques minutes. Ajouter les noix, le sirop d’érable et le sel et mélangez. Laissez cuire, en remuant constamment, jusqu’à ce que le sirop d’érable ait épaissi et adhère aux noix. Dès que l’ensemble commence à caraméliser, arrêtez le feu pour éviter que cela ne brûle.
Déposez les noix sur la plaque à pâtisserie préparée, et étalez-les rapidement pour éviter qu’elles ne se collet les unes aux autres. Laissez refroidir, puis réservez.

Faites fondre le chocolat noir au bain-marie ou au micro-ondes. Versez le sur une feuille de papier sulfurisé et étale-le à l’aide d’une spatule.

Saupoudrez les noix harmonieusement dessus. laissez le chocolat durcir avant de le casser en gros morceaux.

 

Spécialité tahitienne : poulet fafa

Il fait moche aujourd’hui par chez vous? Pas grave, je vous emmène en voyage à Tahiti avec cette délicieuse recette au lait de coco!
Le poulet fafa tient son nom du fafa, une plante de là-bas qui entre dans la composition du plat. Comme on ne peut pas en trouver en France, on remplace le fafa par de l’épinard, qui est apparemment assez proche au niveau du goût… Mais je n’ai jamais eu la chance de visiter Tahiti donc je ne peux pas vous le confirmer avec certitude!

 poulet-fafa-tahitien

Ne vous fiez pas à l’aspect simple de ce plat, c’est une véritable tuerie que tous les amateurs de cuisine du monde se doivent de tester d’urgence!

Servez le poulet avec du riz pour un repas complet et bien nourrissant!

 

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

poulet-fafa-tahitien-3
P.S. : Si vous aimez le mariage du poulet et des légumes dans des gros plats nourrissants, testez ce plat de lentilles, potiron et poulet!

Poulet fafa

  • 8 pilons de poulet
  • 400 g de fafa ou d’épinards frais
  • 2 oignons
  • 1 citron vert
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 2 c. à s. d’huile de tournesol
  • 30 g de racine de gingembre frais
  • 30 cl de lait de coco
  • Sel, poivre

Lavez et nettoyez les feuilles de fafa ou les pousses d’épinard.
Coupez finement les feuilles.
Faites-les cuire dans une grande casserole d’eau salée bouillante agrémentée de la moitié du jus de citron vert pendant 10 minutes.
Égouttez-les et réservez-les.
Émincez finement les oignons.
Epluchez et râpez la racine de gingembre frais.
Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu d’huile de tournesol les oignons hachés.
Ajoutez le gingembre frais, les gousses d’ail puis les cuisses de poulet.
Faites revenir le tout à feu doux jusqu’à coloration des cuisses de poulet.
Faites bouillir un litre d’eau avec le cube de bouillon de volaille.
Ajoutez au poulet les feuilles de fafa ou les pousses d’épinards.
Assaisonnez du reste de jus de citron vert et de sel et de poivre.
Terminez avec la pâte de curry.
Faites revenir le tout en mouillant plusieurs fois avec le bouillon de volaille pendant une dizaine de minutes en remuant doucement.
Mettez alors un couvercle sur votre sauteuse et laissez cuire 45 minutes à feu très doux.
A mi-cuisson cuisson, ajoutez le lait de coco.
Dégustez le tout bien chaud accompagné de riz.

 poulet-fafa-tahitien-2

Source d’inspiration :
http://www.over-blog.com/Comment_preparer_un_poulet_a_la_tahitienne-1095204284-art112995.html

Voyage gourmand à Porto : Que manger et que ramener?

Une petite virée à Porto en prévision? Pour profiter à fond des spécialités culinaires sans avoir peur de commander de la cervelle de singe farcie, et pour ramener quelques souvenirs gourmands et typiques, suivez ce mini guide purement orienté food!

45329664_83dc77c1de_z

Photo Bernt Rostad @FLickr

Côté salé

Petiscos – Tapas


Ces entrées ressemblent beaucoup aux tapas espagnols, avec des beignets, des olives, poivrons, de la charcuterie… Vous pouvez vous en régaler à l’apéro, ou en manger tellement que ça finira par faire office de repas!

Sopas – Soupes


A Porto, on peut notamment goûter le caldo verde, une soupe au chou émincé. Dit comme ça ça ne fait pas forcément rêver, mais pour l’avoir goûtée je peux vous dire qu’il y a de la saucisse aussi dedans et donc bin, c’est bon!

Carna – De la viande


De ce côté aussi il y a de quoi faire. On peut déguster le bife a portuguesa (du steak nappé de tranches de bacon) ou un cozido (une sorte de pot-au-feu avec un mélange de plusieurs viandes bouillies et de légumes qui évoqué plutôt les soirées hivernales). Un autre plat célèbre vient de l’Alentejo : la carne de porco alentejana, à base de morceaux de filet de porc cuits à l’étouffée avec des palourdes.
Si vous voulez prendre moins de risques, tentez côté volaille, avec un grand classique : le frango piri piri (poulet grillé avec une sauce à base d’huile d’olive et de piments), ou le frango no churrasco (poulet cuit à la braise).
Pour ceux qui aiment les tripes (pas moi, donc), porto a sa propre spécialité, Les tripas a moda do Porto.

Bacalhau – De la morue


Préparée en Pastéïs (beignets ou acras de morue), frite (avec des oignons à la mode de Braga), avec de la nata (de la crème liquide), ou en Bacalhau Ze do Pipo (gâteau cuit au four fait avec du lait, des pommes de terre et de la mayonnaise),  la morue se déguste à toutes les sauces, souvent accompagnée de frites et de vinho verde. C’est au Portugal que j’ai découvert à quel point la morue était délicieuse alors prenez en au moins une fois vous ne serez pas déçus!

Sardinhas assadas – Des sardines grillées


Porto est tout près de la mer donc forcément elles sont bien fraîches, simplement grillées c’est un pur régal estival!

543776096_a415055f2b_z

Photo ricardo @Flickr

De la street food


La bas vous pourrez découvrir le Terylene, un  sandwich au porc qui doit sa tendreté et sa saveur à ses longues heures de cuisson et sa marinade… Si vous avez un gros creux, ne passez pas à côté de la francesinha, « petite française », sorte de croque-monsieur démoniaque aux nombreuses viandes et trempant dans une sauce tomate. Je vous en ai proposé une version légèrement plus « gastronomique » ici si vous voulez tester!

2318467094_ae247acf92_z

Photo Nelson Alexandre Rocha @Flickr

Côté sucré

Des pâtisseries aux œufs


Les habitants de Porto sont de gros consommateurs de pasteis de nata, des petites tartes à la crème originaires de Lisbonne. Ce n’est pas exactement d’ici mais populaire dans tout le Portugal, et tellement bon…
Les caramujo sont des pâtisseries composées de pâte feuilletée en forme de coquillage fourrées d’une sorte de crème anglaise et recouverte de sucre glace qu’on retrouve dans de nombreuses viennoiseries. A Porto, beaucoup de pâtisseries proposent aussi des éclairs avec un choix de parfums impressionnants, beaucoup plus large qu’en France!
Le arroz doce est une variante du riz au lait, avec plus d’œufs et de la cannelle, bref délicieux. Enfin, les Doces conventuais sont des petits gâteaux aux amandes très sucrés.

Des desserts au fromage


Goutez la Queijadinha ou les Queijadas de Sintra, un dessert préparé en croûte avec du sucre, du fromage et de la cannelle moulue, ou le Requeijão com doce de abóbora, de la ricotta avec de la confiture de potiron, qui convient pour le petit déjeuner comme pour le dessert.

Que boire à porto?

Du porto


Sans blague… De l’autre côté du douro, que vous pouvez traverser à pieds avec une vue magnifique sur le pont Dom Luis, toutes les grandes maison de Porto ont leur visite guidée. Vous visitez des caves, découvrez la fabrication du porto, dégustez à la fin et vous pouvez bien sûr acheter ce qui vous a plu!

Du vinho verde


Typiquement portugais, c’est une sorte de vin blanc très frais et très agréable.

Que ramener de Porto? (À des amis morfales)

Du fromage


Du Queijo da Serra da Estrela : un des meilleurs fromages du Portugal, fort et coulant quand il est jeune.

De la charcuterie


Du Presunto (grand jambon cru, soit le Bísaro du nord ou le Porco Preto du sud), du paio, du salpico, du chourico.

Des sardines


Dans des jolies boites au look authentique

Du porto

of course

Un livre de cuisine de Chakall


Pour celles que le portugais n’effraie pas, c’est une sorte de Jamie Oliver de là-bas! Il a plusieurs restaurants au Portugal et a écrit de nombreux livres plus appétissants les uns que les autres qui rajeunissent la cuisine portugaise.

Cozinha De Chakall. Receitas Rapidas Para O Bom Humor (Em Portuguese do Brasil)

Des boites de pâtisseries


Pasteis de nata, pastéis de feijão, areias brancas et bien d’autres se vendent sous forme de boîtes de 6 ou 12, qui supportent le voyage et se conservent 2 à 3 semaines.

Des olives ou de l’huile d’olive portugaise


Il n’y a pas que les français et les italiens qui ont de bonnes olives!

9134237580_696f7b3e8d_z

Photo Daniel70mi Falciola @Flickr

Risotto au potiron, bacon et safran

Le potiron, vous aimez? Personnellement j’adore et ce légume et ses cousines les courges sont à l’honneur dans mes repas tout au long de l’hiver!
Si j’adore le potiron sous forme d’une bonne soupe bien épaisse, il se décline très facilement dans un grand nombre de recettes, et notamment dans un de mes plats italiens préférés, le risotto! Le potiron bien fondant se marie très bien au crémeux du riz et donne un mélange à la texture très agréable… L’ensemble est relevé par le parmesan et le bacon bien croustillant pour créer un véritable petit régal hivernal!
risotto-potiron-bacon

Contrairement à ce qu’on pense souvent, le risotto n’est ni long ni compliqué à réaliser, à condition de rester pas loin pour mélanger et remettre du bouillon régulièrement, alors lancez vous vite!

P.S. : si comme moi, le risotto est un des seuls plarsqui parvient à vous réconforter l’hiver, alors notez aussi ce risotto à la fourme d’Ambert!

risotto-potiron-bacon-3

Risotto au potiron, bacon et safran

Pour 2 personnes

  • 125 g de riz à risotto
  • 1 l d’eau
  • 1 bouillon cube
  • 250 g de potiron coupé en cubes
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 dose de safran
  • 10 g de beurre
  • 20 g de parmesan
  • 1 c. à s. d »huile d’olive
  • 4 tranches de poitrine fumée

Faites frémir l’eau avec le  bouillon cube.
Faites nacrer le riz dans l’huile d’olive quelques minutes.
Ajoutez alors l’échalote et l’ail.
Laissez blondir puis ajoutez le vin.
Laissez le s’évaporer puis ajoutez le potiron enfin ajoutez le bouillon louche à louche.
Laissez cuire pendant 16 à 18 minutes en remuant régulièrement et en ajoutant du bouillon chaud dès que nécessaire. Dès que le riz est cuit et l’eau absorbée, retirez du feu, puis ajoutez le safran, le beurre froid  coupé en dés et le parmesan, couvrez, laissez reposer 5 minutes.

Pendant ce temps, faites dorer la poitrine fumée.  Servez le risotto dans deux assiettes. Coupez la poitrine fumée en petits morceaux et déposez les sur les assiettes de risotto bien chaud. Servez tout de suite.

risotto-potiron-bacon-2

Gnocchis à la courge butternut et pancetta

C’est dans un restaurant italien que j’ai eu l’occasion de goûter ce plat, qui m’a semblé hyper alléchant en le voyant sur la carte… Mais au final à la dégustation j’avoue qu’il m’a un peu déçue, j’avais trouvé qu’on ne sentait pas vraiment le potiron qui est un légume que j’adore totalement.
gnocchis-courge-pancetta-2
C’est pourquoi j’ai voulu ensuite refaire une interprétation bien à moi de cette recette, dans une variante plus riche en potiron et en goût… Sans vouloir me vanter (mais je le fais quand même héhé), cette recette est amplement meilleure que celle testée au restaurant, alors économisez 50 euros en vous achetant une bonne bouteille de chianti et en réalisant vous mêmes ce bon plat de saison, que vous pourrez accompagner en dessert d’un petit tiramisu au beurre salé ou encore de fiorientini maison!
  gnocchis-courge-pancetta-3.
Avec cette recette, je participe au défi orange du mois d’octobre lancé par le site recette.de http://recettes.de/defi-orange.

Gnocchis à la courge butternut et pancetta

Pour 4 personnes

  • 400 g de courge butternut
  • 50 g de pancetta
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à s. bien chargées de crème fraîche
  • 5 cl de vin rouge
  • 50 cl d’eau
  • 30 g de gruyère râpé
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. de fond de veau
  • 300 g de gnocchis
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Pour accompagner
Parmesan

Mettez à chauffer l’huile d’olive dans une casserole, faites-y revenir l’oignon et l’ail.
Ajoutez la pancetta tranchée en petites lamelles et la courge coupée en cubes, faites revenir le tout 5 minutes.
Ajoutez le verre de vin rouge, laissez-le s’évaporer 5 minutes, puis ajoutez l’eau, les épices et le fond de veau.
Quand la courge est bien cuite soir environ 30 minutes, écrasez le grossièrement (en compote), ajoutez la crème fraîche et le gruyère.
Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Cuire les gnocchis suivant les indications du paquet, égouttez-les, ajoutez la moitie de la sauce dans poele sauce.
Servez, déposez le reste de la sauce dessus et Saupoudrez de parmesan si vous voulez.

gnocchis-courge-pancetta