Archives par mot-clé : pois chiches

Spécialité d’Inde : pakoras

Souvent, les jours de pluie (ou de poisse), j’aime préparer un repas vraiment réconfortant. Dans ce cas, je me penche du côté des petites choses grasses à grignoter avec les doigts! Avec le retour du mauvais temps qui ne saurait tarder, je commence donc à réfléchir à des petites recettes gourmandes et faciles à faire!
J’adore les pakoras, je me jette toujours dessus au restaurant indien. A Lille nous avons aussi des chaînes de restauration rapide indiennes, et on y trouve des sortes de kebabs, mais où la galette est remplacée par un naan et la garniture par des pakoras végétariens. J’aime beaucoup cette variante qui est plus épicée et plus équilibrée (enfin, je crois) qu’un kebab!  Maintenant que je sais faire les pakoras, j’essayerai sûrement un jour ou l’autre de faire des sandwichs garnis comme ceux-là version maison!
D’ailleurs en Inde et au Pakistan, les pakoras sont vendus également comme street food. Ils peuvent aussi être servis comme une collation pour accompagner le thé pendant les fêtes ou tout simplement quand on reçoit des amis.
Les pakoras que je vous propose sont aux légumes, mais il existe de nombreuses variantes, j’espère avoir l’occasion de vous les faire découvrir petit à petit!
La réalisation des pakoras est assez simple, il suffit de préparer la pâte et ensuite de frire l’ensemble. Il est aussi important d’émincer bien finement les légumes pour obtenir le côté très irrégulier de ces beignets. La pâte est faite avec de la farine de pois chiches, elle est donc complètement sans gluten.
Servez vos pakoras aux légumes avec du chutney de mangue, de la sauce pimentée ou de la sauce au yaourt et à la menthe ( ou les 3!)
 
P.S. : Pour un menu indien, vous pouvez enchaîner sur un poulet korma!

Pakoras

Pour 6 pakoras
  • 40 g de chou finement haché
  • 30 g de carotte hachée finement
  • 30 g de chou-fleur finement haché
  • 30 g de poivron finement haché
  • 25 g de haricots verts finement hachés
  • 30 g  d’oignons hachés
  • 1 piment vert haché
  • 3 c. à s. de feuilles de coriandre hachées
  • ½ c. à c. de gingembre haché
  • 1/2 c. à c. d’ail haché
  • 70 g de farine de pois chiches
  • 7 cl d’eau (+ ou – )
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 c. à c. de graines de Grenade
  • 1 pincée de piment rouge
  • 1 pincée de garam masala en poudre
  • Sel

Rincez, pelez et hachez finement toutes les légumes. Mettez-les dans un bol.
Ajoutez également les oignons hachés, les piments verts et le gingembre.
Ajoutez toutes les épices, y compris le sel. Mélangez le tout, puis ajoutez la farine.
Mélangez encore et mettez de côté pendant 5 minutes.
Ajoutez de l’eau progressivement. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte épaisse mais fluide.
Faites chauffer l’huile pour la friture. Lorsque l’huile devient chaude, déposez des cuillerées de la pâte dans l’huile. Faîtes frire les pakoras.
Quand un côté est cuit et bien doré, retournez et faites frire de l’autre côté.
Retournez quelques fois et faites frire jusqu’à ce que les pakoras soient croustillants et dorés partout.
Enlever les pakoras de la friture. Égouttez-les sur des essuie-tout. Continuez de frire les pakoras par petites quantités de cette façon.

Houmous à la betterave

Je ne sais pas si vous aimez le houmous, moi j’adore, et surtout j’adore le décliner avec tous les légumes qui passent. Je crois que je ne m’arrêterai que quand je les aurai tous faits! J’en ai d’ailleurs déjà testé à la roquette et à la citrouille… Parmi toutes les versions possibles, le houmous à la betterave m’attirait particulièrement pour sa jolie couleur rose, du plus bel effet sur les plateaux apéro! C’est tellement lumineux et coloré qu’on ne peut qu’apprécier au milieu de l’hiver quand les jours sont gris!

J’ai trouvé cette recette sur un blog que j’aime beaucoup, Eva et Torocoro, c’est un blog qui parle de cuisine mais aussi de la balades avec de très très belles photos, j’adore y faire de belles découvertes!

J’avais un peu peur de me lancer dans la réalisation de ce houmous, car je craignais que la betterave ne soit trop trop puissante, voire qu’elle écrase le goût si fin des pois chiches. Mais pas du tout, le mélange s’est avéré parfait! Le citron et l’huile d’olive ont contribué à équilibrer parfaitement la saveur de ce houmous. Il est légèrement sucré, mais pas trop terreux. Je ne suis d’ailleurs pas la seule à avoir apprécié ce houmous. Je l’ai partagé avec plusieurs amis et ils ont tous convenu qu’il était au top!

Si vous voulez mon avis, ce houmous n’a que des qualités. D’abord, il est rose vif, et ça c’est drôlement cool. Deuxièmement, enrichir votre houmous avec un légume comme la betterave est en fait une façon de l’alléger puisque la betterave va augmenter votre quantité de houmous tout en augmentant à peine les calories car elle est très légère! Et la betterave apporte, comme tous les légumes, plein de bonnes choses! Enfin, ce houmous est super crémeux et savoureux!

Cerise sur le gâteau  c’est une recette très simple à faire. Il suffit en fait de tout mettre dans un robot culinaire et de mixer. Ce houmous se conserve également environ une semaine au réfrigérateur dans une boite hermétique, ce qui fait que s’il vous en reste après l’apéro, vous pouvez le recycler pour vos déjeuners en semaine ou vos collations à emporter. Je dois aussi avouer que j’ai mis de ce houmous sur à peu près tout ce qui passait : des légumes, des sandwichs, du pain grillé, des salades… La prochaine fois, je pense que j’en mettrai dans des burgers!

 

Houmous à la betterave

  • 250 g de pois chiches cuits
  • 65 g de betterave cuite
  • le jus d’un citron
  • 1 c. à s. de tahin
  • 4 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • Menthe fraîche

Lavez et rincez les pois chiches et mettez-les dans le bol de votre robot avec le reste des ingrédients sauf la menthe. Mixez.

Rajoutez quelques feuilles de menthe coupées finement par dessus et un filet d’huile d’olive.

Source d’inspiration :
http://evaettorocoro.com/pink-houmous-lapero-en-rose/

 

Que cuisiner en janvier?

Comme démarré le mois dernier, je vous propose de vous partager un petit récapitulatif des fruits et légumes  qui sont de saison chaque moise, ainsi que mes meilleures recettes à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci!
 
Nous entrons dans l’hiver, la période où il y a le moins de choix mais ce n’est pas une raison pour ne pas manger de saison, il suffit juste de se creuser un peu la tête et on trouve de très bonnes recettes!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Citron : Infusion citron, curcuma gingembre, pour se remettre en forme après les fêtes
 
Clémentine : Petites crèmes à la clémentine, ultra bonnes et faciles
 
Kiwi : Un fromage blanc kiwi quinoa, plutôt light après les excès de décembre!
 
Pommes : Gâteau pommes cidre
 
 
 
Poires : Poire au sirop prise dans une panna cotta, beau et bon à la fois!
 

🍠 Côté légumes : 

Betteraves : Petits shooters menthe betterave, un concentré de vitamines
 
Brocoli : Hachis parmentier brocoli et curcuma
 
Carotte : Tarte à la carotte râpée et aux épices marocaines, trop bonne
 
 
Chou : Poêlée de chou, pommes et cidre, tout simplement divine!
 
Chou-fleur : Chou-fleur au four au curcuma, tout simple et super bon!
 
Endives : Ce gratin d’endives, oranges et munster peut sembler bizarre mais j’ai adoré, et pourtant je ne suis pas fan d’endives!
  
Mâche : Salade d’automne au gorgonzola et figues
 
Poireau : Un délicieux cake poireaux lardons
 
Pommes de terre : ces muffins de pomme de terre aux 3 fromages vont avec TOUT!
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

– La galette des rois
– Les recettes detox pour se remettre après les fêtes
– Le chocolat chaud
– La raclette
– La tartiflette et les plats au fromage
– Le Mont d’or
 
Et vous, vous prévoyez de cuisiner des choses en particulier en janvier?

Salade aux champignons, pommes, parmesan et vinaigre de cidre

Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi si je dis que la salade est juste un prétexte pour manger d’autres aliments vraiment gourmands et délicieux, comme les garnitures ou… la vinaigrette? Quand j’étais enfant, je n’envisageais pas de manger une salade sans avoir du pain à côté, car ce que j’aimais le plus, c’était saucer la vinaigrette… 
 
Une fois adulte, j’ai longtemps acheté de la vinaigrette toute faite (honte sur moi, je sais), parce que j’aimais le fait d’en avoir tout le temps à disposition pour les moments de flemme, qui étaient plus fréquents que les moments de non-flemme. Mais bon, à force de faire des recettes de plus en complexes et délicieuses sur ce blog, j’ai fini par me rendre à l’évidence : cela devenait ridicule que je ne prenne pas le temps de de mélanger deux ingrédients pour assaisonner mes salades. J’ai donc banni une fois pour toutes les vinaigrettes toutes faites, et retrouvé le bon goût des vinaigrettes maison comme celle que j’aimais tant dans mon enfance. Par la même occasion, j’ai retrouvé le plaisir des salades composées, vous avez d’ailleurs peut-être remarqué que j’en ai déjà proposé pas mal cet automne!
 
Alors quand j’ai reçu un vinaigre de cidre bio de la cidrerie artisanale Kerné, grâce à Pierre du site  » Cuisine à l’Ouest« , j’étais ravie! C’est un de mes vinaigres favoris car il ajoute une note de finesse à toutes les recettes, tout en étant très polyvalent. J’ai tout de suite su que j’allais me régaler en tentant une nouvelle salade de de saison.
 
Mes salades ne se ressemblent pas d’une saison à l’autre. D’abord parce que j’essaie au maximum de cuisiner de saison, et cela prend encore plus son sens dans une salade où l’on mange des produits frais exclusivement. Et aussi parce qu’en été, je recherche des textures croquantes et des saveurs gorgées de soleil, alors qu’en hiver, même dans une salade, j’aime le réconfort d’aliments plus riches et consistants pour affronter le froid. 
 
Dans cette salade, j’ai eu envie de mettre des pommes pour faire écho à la vinaigrette au cidre, mais aussi des noix, des cranberries,et des champignons, qui apportent un petit côté terreux que j’aime beaucoup. Pour rendre la salade plus nourrissante, j’y ai ajouté du sorgho, une de mes céréales chouchou du moment.
 
 
Le sorgho est une céréale ancienne très consommée dans les pays d’Afrique, mais on le trouve encore assez peu par chez nous. Cette céréale sans gluten a une texture moelleuse semblable au blé entier. Il est assez polyvalent et peut être utilisé dans une salade froide comme celle-ci, à la place du riz ou du couscous dans des plats chauds, ou encore dans les soupes comme on le ferait avec du vermicelle. 
 
Cette salade hivernale ne m’a pas déçue. Il n’en faut pas plus pour se régaler et prendre une dose de vitamines!  J’ai adoré le mariage de la pomme légèrement sucrée avec le parmesan au goût prononcé, et la vinaigrette toute simple au vinaigre de cidre était parfaite… Je l’ai tellement appréciée, que je l’ai saucée, comme dans mon enfance! 
 
  

Salade aux champignons, pommes, parmesan et vinaigre de cidre

 Pour une assiette
 
  • 15 g de roquette
  • 30 g de pois chiches cuits
  • 20 g de parmesan
  • 1 champignons 20 g
  • 30 g de sorgho cuit (10 g cru)
  • 10 cranberries 
  • 10 g de noix
  • 1/4 de pommes

Pour la sauce

  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • 1/2 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Faites cuire le sorgho dans de l’eau bouillante salée pendant 30 minutes, laissez reposer 5 minutes, égouttez puis réservez.

Nettoyez puis coupez le champignon en fines lamelles. Émincez grossièrement les noix. Coupez le parmesan en cubes. Épluchez puis coupez la pomme en dés.

Mélangez les ingrédients de la vinaigrette.

Dans l’assiette, déposez la roquette, puis le sorgho, la pomme, les pois chiches, les tranches de champignon, le parmesan, les noix et les cranberries. 

Versez la vinaigrette par dessus.

Que cuisiner en décembre?

De nos jours, la plupart des fruits et légumes sont disponibles toute l’année, mais si vous les achetez en saison, ils sont non seulement moins chers, cultivés moins loin et dans des conditions plus naturelles, mais en plus, vous apprécierez également les fruits et légumes à leur apogée au niveau du goût! C’est pourquoi je vous propose un petit récapitulatif des fruits et légumes  qui sont de saison en décembre, ainsi que mes meilleures recettes à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci!
 
Blogueurs et blogueuses culinaires, si vous faites une recette en utilisant les ingrédients de saison ce mois-ci, n’hésitez pas à aller découvrir le défi de Gut, « Cuisons de saison« . Pour ceux qui ne connaissent pas, Claudine diffuse chaque début de mois, sous une page intitulée : CUISINONS DE SAISON, la liste des légumes et fruits que vous pouvez utiliser pour faire votre recette.

Durant tout le mois, vous pouvez proposer n’importe le recette, à condition qu’elle soit réalisé avec des produits qui auront été ciblés dans CUISINONS DE SAISON du mois en question. Claudine réunit alors toutes ores recettes sur une page, ce qui permet d’avoir un très beau récap de recettes parfaitement de saison!

 
 

🥝 Côté fruits : 

 
 
Pommes : Galette aux pommes caramélisées et fleur de sel, un véritable régal
 
Citron : Lymonik, un gâteau russe réalisé avec des citrons entiers
 
Grenade : salade d’automne à la feta marinée, un régal et pourtant je ne suis pas une fan de salade!
 

🍠 Côté légumes : 

 soupe-betterave-chou-2
Betteraves : une soupe toute rose!
 
brocoli-balls
Brocoli : Brocoli balls, pour séduire même les plus jeunes!
 
parmentier-chou-bruxelles-2
Chou de Bruxelles : parmentier aux choux de Bruxelles, ni vus ni connus!
 
chou-farci-2
Chou : Kaldomar, le chou farci à la suédoise, j’adore!
 
Carotte : carottes au Coca-Cola, elles surprendront les plus réticents ^^
 
Roquette : j’ai beau savoir que la roquette est un légume d’hiver, je trouve qu’elle met du soleil à table, surtout avec ce houmous à la roquette!
 
buddha_bowl-kale-patate-douce
Chou kale : Avec ce légume fashion faites-vous un buddha bowl aux pois chiches!
 
Pommes de terre : ces petits muffins vont bien avec pratiquement tout!
 
Patate douce : tout sent l’automne dans ce ragoût à la bière, patate douce, champignons et châtaignes.
 
Radis : une omelette non pas avec les radis mais avec leurs fanes!
 
enchiladas-vegetariens-courge-haricots-2
Courge butternut : En enchiladas, c’est délicieux!
 
IMG_0856
Panais : en stoemp, une spécialité belge délicieuse!
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

 

– Les biscuits de Noël
– Le stollen
– Le chocolat chaud
– La raclette
– La tartiflette et plats au fromage
– Le Mont d’or
 
Et vous, vous prévoyez de cuisiner des choses en particulier en décembre?

Salade de lentilles à la feta

Décidément je ne sais pas ce qui me prend, mais je ne vous aurai jamais proposé autant de salades que cet automne! Il faut dire que récemment, plusieurs salades m’ont apporté une satisfaction totale, au point de mériter d’être publiées ici!
 
Cette salade de lentilles est au top sur plein d’aspects. Il faut quelques efforts (à peine) pour couper tous les légumes et herbes fraîches, mais une fois que vous avez terminé, vous avez assez de nourriture pour une semaine. Bon j’exagère, mais on a pu emmener nos restes de salade au bureau donc elle nous a fait plusieurs repas. Cette salade est parfaite pour les repas de midi, car elle se transporte bien,  se conserve bien au réfrigérateur pendant 2-3 jours, et mieux : elle se bonifie avec le temps!
 
 
Elle se consomme aussi bien en hiver qu’au printemps, en été ou en automne. C’est une bonne source  de protéines végétales et de fibres, notamment grâce aux lentilles.
 
Ce plat me vient de Marlyzen, un fabuleux blog de cuisine du monde. Moi qui suis sensible aux recettes qui font voyager, j’adore aller chez elle dénicher de nouvelles trouvailles. Cette recette de salade de lentilles ne m’a pas déçue. Les saveurs de ce plat sont fines et fraîches, notamment grâce au citron et à la coriandre… Ce n’est pas la salade de lentilles de monsieur tout le monde. La liste des ingrédients est simple, ce qui n’enlève rien au résultat.  C’est la combinaison de saveurs qui crée une salade vraiment sympa!
 
La vedette du spectacle est la lentille du Puy. Les lentilles du Puy sont un peu plus petites que les lentilles vertes ou brunes et sont connues pour leur capacité à conserver leur forme après avoir été cuites, contrairement à d’autres variétés qui deviennent molles et ont tendance à partir en purée, ce qui n’est pas très adapté pour une salade.
 
Si vous voulez rendre cette salade encore plus complète, vous pouvez y ajouter du poulet froid, des pois chiches, des dés de poivron, ou même du riz cuit et refroidi, mais elle est à mon avis assez copieuse telle quelle pour être servie comme plat principal. Non seulement elle est délicieuse, mais elle est assez nourrissante, même sans viande ni pain.
 
  

Salade de lentilles à la feta

 
Pour 4 personnes
 
Lentilles
  • 200 g de lentilles vertes du Puy
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 575 ml d’eau
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1/2 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 morceau d’écorce de citron (1/4 de demi citron)

Salade

  • 250 g de tomates cerise
  • 1 petit concombre
  • 1 oignon rouge
  • 90 g de fêta
  • 2 poignées de salade
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 c. à s. de coriandre

Vinaigrette au citron

  • 5 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. à c. de zeste de citron
  • 1 c. à c. de moutarde de Dijon
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre
 
Préparez les lentilles : placez tous les ingrédients des lentilles dans une casserole. Portez à ébullition puis baissez à feu doux. Laissez cuire 25 minutes. Égouttez, retirez  l’écorce de citron. Réservez au frais.
 
Préparez la salade : coupez les tomates cerises en 2, le concombre,  et la fêta en dés. Épluchez l’oignon,  réservez quelques rondelles pour la déco, puis émincez le reste finement.
 
Préparez la vinaigrette : mélangez tous les ingrédients dans un bol. Rectifiez l’assaisonnement.
 
Dans un saladier, mélangez les lentilles bien froides, les tomates, le concombre, l’oignon, les herbes ciselées, les 2/3 de la fêta et la vinaigrette.
Déposez la salade verte sur les assiettes,puis la salade de lentilles. Décorez avec le reste de fêta et des rondelles d’oignon rouge.
 
 
Source d’inspiration :

Houmous de citrouille

Nous arrivons à cette époque de l’année où les gens deviennent dingues avec tout ce qui contient de la citrouille. Surtout moi je dois vous avouer! Même si je n’ai pas connu la tradition américaine du découpage de citrouille pour Halloween dans mon enfance, je suis fascinée par ce légume et l’univers qui l’entoure.

La plupart des gens pensent que la citrouille s’associe très bien avec des notes douces voire sucrées… ce qui est vrai! Mais ici j’ai voulu compléter les associations classiques. Il y a une touche de muscade et de cannelle quand même, mais ces épices ne dominent pas le goût de ce dip à la citrouille, car elles sont contrebalancées par l’utilisation du citron, du tahin et des pois chiches, typiques du houmous. Vous pouvez également servir ce dip saupoudré d’un peu de cannelle ou muscade si vous voulez renforcer le côté automnal de ce dip, ou d’un peu de ras el hanout pour le côté oriental si vous en avez.

J’ai utilisé mon robot pour mixer l’ensemble des ingrédients en quelques secondes. Vous pouvez mixer jusqu’à ce que le mélange soit lisse si vous le souhaitez, ou laisser quelques gros morceaux selon ce que vous préférez!

Ce houmous de citrouille est parfait pour l’automne et les vacances de la Toussaint, et surtout bien sûr pour Halloween! Réfrigérez-le un moment avant de le servir si possible et et ensuite il ne vous reste qu’à profiter! Si vous voulez faire un apéro à thème pour Halloween, regardez aussi ces bretzels balais de sorcières!

Servez ce houmous avec des morceaux de craquelins, de légumes et de pain. Croyez moi, tout va disparaître!

Houmous de citrouille

  • 225 g de pois chiches
  • 150 g de citrouille cuite
  • 2 c. à s. bombées de tahin
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. d’huile de sésame
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/4 c. à c. de cannelle moulue
  • 1/4 c. à c. muscade
  • Sel, poivre

Pour la décoration :

  • 1 c. à s. de sésame
  • 1 c. à s. d’huile de sésame

Dans un mixeur, mettez tous les ingrédients sauf ceux de la déco et mixez jusqu’à une consistance crémeuse, mais un peu irrégulière sauf si vous préférez plus lisse. Mettez dans un bol, versez un filet d’huile de sésame et saupoudrez de sésame, et gardez au frais jusqu’au service.

Avec cette recette à la citrouille, je participe à Cuisinons de saison !

Salade de pois chiches et poivrons

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette ultra simple piochée sur le blog de Lady Milonguera, Un siphon fon fon, un blog très sympa qui est une vraie bible de la cuisine fraîche et parfaite pour l’été qui approche!

salade-pois-chiche-poivron

Je ne suis pas très calée en salades, personnellement je cuisine mieux les burgers et les grilled-cheese, mais vous connaissez mon amour pour la cuisine du monde, ce qui fait que je n’ai pas pu résister à cette recette!

Cette salade se consomme très fraîche, bien épicée et selon moi, plutôt en accompagnement d’un bon tajine tunisien pour apporter une touche de fraîcheur au repas!

  salade-pois-chiche-poivron-3

P.S. : Gardez le jus de votre boite de pois chiche pour réaliser des mousses au chocolat végétales!

Salade de pois chiches et poivrons

 Pour 4 personnes

  • 3 poivrons
  • 400 g de pois chiches cuits
  • 1 c. à c. de cumin
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre



Préchauffez votre four à 200°c.
Coupez les poivrons en 2, ôtez la queue, les graines et les parties blanches. Posez-les sur un plat allant au four, côté bombé vers le haut. Enfournez pour 1/2 heure à 200°c puis 30 autres minutes en baissant la température à 150°C.
Laissez-les refroidir, pelez-les et coupez-les en lanières. Conservez le jus.
Rincez les pois chiches à l’eau courante, égouttez-les et transférez-les dans un saladier. Ajoutez les lanières de poivrons, le cumin, la coriandre ciselée, les gousses d’ail écrasées, le jus de poivrons et un filet d’huile d’olive. Salez et poivrez à votre goût.
Placez une nuit au réfrigérateur et dégustez le lendemain bien frais.

salade-pois-chiche-poivron-2

Source d’inspiration :
http://unsiphonfonfon.ladymilonguera.fr/2015/04/salade-pois-chiches-poivrons-maroc/

Houmous à la roquette

Le houmous est un apéro que j’aime beaucoup, il faut dire que je suis une fan de tartinades en tous genres. Mais étrangement, le houmous que j’aime le moins est l’original aux pois chiches et tahin, alors même que j’adore les pois chiches et le tahin! Je lui préfère des houmous originaux comme celui au chou, ou celui aux haricots blancs.

J’ai remarqué au fil de mes expérimentations en cuisine que le citron et la roquette vont super bien ensemble. C’est vraiment pour moi un couple star, les Brad et Angelina des ingrédients, au même titre que le bleu et les noix, ou le chèvre et le miel par exemple! La roquette a une saveur poivrée et fraîche qui se trouve renforcée par l’acidité du citron. Bref vous avez compris, c’est un binôme parfait pour un aller-retour au paradis! Vous trouverez sûrement que je m’extasie pour rien, mais que voulez-vous, j’adore ça!

 

J’ai donc voulu tester un nouveau houmous avec plus de verdure que l’original, à base de ce mariage star, le citron et la roquette! Quelle est la différence entre le houmous de base et celui-ci? Ils ont tous les deux les mêmes ingrédients de base. Mais avec la roquette et le citron, vous découvrirez un petit côté piquant et relevé très agréable.

Cette recette est super facile à réaliser en cinq minutes à peine. Vous avez juste besoin d’un robot. L’avantage de faire une préparation au robot culinaire, c’est que vous n’avez pas à découper les ingrédients ou à écraser l’ail, puisque le robot fait tout le travail pour vous! Pour faire ce houmous, il suffit donc de tout mettre dans le robot et de mixer. Ne mixez pas jusqu’à obtenir un mélange trop lisse, mais au moins jusqu’à ce que tout soit bien mélangé. Vous pouvez mettre tous les ingrédients à la fois et simplement ajuster l’eau si la texture ne vous convient pas parfaitement.

 

Houmous à la roquette

  • 800 g de pois chiches en boite égouttés
  • 50 g de roquette
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de tahin
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 3 c. à s. d’eau
  • 1/2 c. à c. de paprika doux
  • 1 c. à c. de graines de sésame
  • Sel

Mettez tous les ingrédients sauf les graines de sésame dans votre robot culinaire et mélangez jusqu’à homogénéité. Si nécessaire, ajoutez un peu d’eau pour le rendre plus lisse. Saupoudrez des graines de sésame sur le dessus.

Gardez au frais jusqu’au service.

 

Falafels au sarrasin kasha

Voilà un moment que je voulais partager avec vous cette recette et je ne pouvais plus attendre! Les falafels sont un de mes plats de fast-food préférés, je ne peux m’empêcher de vérifier s’il y en a à la carte quand je rentre dans un kebab .S’il y en a, un duel sans merci s’opère dans mon cerveau entre les falafels et le kebab mixte galette sauce blanche. Et bien souvent, ce sont les falafels qui l’emportent!
Le plus fou, c’est qu’une spécialité aussi gourmande soit végétalienne, sans gluten (sans le pain autour hein!) et remplie d’ingrédients sains. Réalisés avec des pois chiches, une des légumineuses les plus complètes, les falafels sont très nourrissants, riches en protéines végétales, en vitamines et minéraux… Que demander de plus?
Allez, à la limite, on peut améliorer le mode de cuisson. Si j’adore les falafels vendus dans les kebabs, quand je suis à la maison, je préfère éviter la friture. C’est le cas de cette version trouvée sur le blog Les recettes de Juliette, qui se cuit à la poêle avec assez peu de matière grasse. Pour couronner le tout, elle intègre un peu de légumes verts dans la préparation. J’ai complété sa recette avec une petite sauce que j’aime réaliser à base d’ail semoule, le mariage était parfait.
C’est une recette simple à préparer et un équipement minimal est requis : un robot culinaire vous suffira! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le sarrasin kasha, il s’agit de sarrasin décortiqué et grillé. Vous pouvez vous en procurer dans les épiceries bio, en vrac ou en sachet.
 
Côté préparation, ces falafels peuvent être un peu fragiles et friables. Maniez vos boulettes avec précaution et ajoutez un peu plus d’eau au mélange si besoin.
J’ai vraiment adoré ces falafels. Ils  sont croustillants et savoureux à l’extérieur, tendres à l’intérieur, et accompagnés de la petite sauce au citron, à l’ail et au tahin, c’est un festival de saveurs à chaque bouchée.
Servez ces falafels dans un pain pita avec quelques feuilles de laitue, de la tomate et la sauce à l’ail bien crémeuse. En mode plus léger, ils sont fantastiques servis seuls avec juste un peu de houmous. J’aime aussi les servir dans des wraps, sur une salade ou enfin avec de la semoule et des légumes, façon couscous. Et vous, vous avez d’autres idées pour accompagner les falafels?

Falafels au sarrasin kasha

Pour 4-6 personnes :
  • 800 g  de pois chiches
  • 200 g de sarrasin grillé kasha
  • 50 cl d’eau
  • 1 courgette
  • 1 c. à c. d’ail haché
  • 1 c. à c. de coriandre en poudre
  • 3 c. à c de graines de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • Sel, poivre du moulin
  • Huile d’olive
Sauce :
  • 12,5 cl de crème de soja
  • 1 c. à s. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche ciselée
  • 1. c. à s. de menthe fraîche ciselée
  • Sel, poivre
Dans une poêle, faites dorer le sarrasin kasha pendant 3 minutes. Versez l’eau dessus et laissez cuire 5 minutes jusqu’à absorption de toute l’eau. Laissez refroidir.
Epluchez et râpez la courgette.
Dans un blender, versez tous les ingrédients sauf l’huile d’olive. Mixez pendant 3-4 minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Placez au réfrigérateur pendant minimum 4 heures, toute une nuit si possible.
Formez des boulettes de pâte et faites-les cuire dans une poêle huilée, 3-4 minutes de chaque côté.
Plus vos boules sont rondes, plus le temps de cuisson sera long. J’ai choisi de les faire un peu plates pour qu’elles cuisent plus vite et avoir moins de risque de les casser.
Servez de suite avec la sauce.
Source d’inspiration :