Archives par mot-clé : parmesan

One pot pasta tomates et basilic

De temps en temps, un plat surgit, vous en met plein la tronche et vous fait repenser la façon dont vous cuisinez. Ces « one pot pasta », véritables plats de pâtes miracle ont eu exactement cet effet-là sur moi.

Récapitulons la situation : vous mettez littéralement tous les ingrédients de votre plat, y compris les pâtes non cuites, dans une casserole, et hop, vous mettez le gaz! Tout cuit ensemble, et vous n’avez même pas à égoutter les pâtes. Vous obtenez une sauce épaisse et bien chaude dans laquelle tous les parfums se diffusent bien. Le goût et la texture de ce plat sont incroyables! La sauce fabriquée par l’amidon issu des pâtes combiné avec le liquide réduit est vraiment top!

Depuis que j’ai testé les one pot, j’ai du mal à manger des pâtes faites autrement, et j’ai déjà testé un bon nombre de variantes, comme les one pan pasta saucisses ou les one pan torsades à l’aubergine épicée. Aujourd’hui, c’est une variante simple, efficace, comme on les aime en cette saison : des feuilles de basilic frais émiettées, des tomates d’été bien mûres et goûteuses, du poivron, et un peu d’huile d’olive! Quand j’en ai dans mets dans mes placards, je mets une huile d’olive au basilic, ça renforce encore le goût du basilic, c’est top. Et hop! Vous avez un dîner en 20 minutes.

J’ai ajouté un peu de parmesan histoire de rendre l’ensemble encore plus goûteux, je n’y résiste pas. Comme tous les autres one pot, j’ai adoré celui-ci. Je le redis, le one pot est une révélation, et je le ferai encore et encore. Si vous n’avez pas essayé, lancez-vous vite! C’est LE plat parfait à faire quand une belle soirée ensoleillée vous appelle à l’extérieur et que vous ne voulez pas rester dans la cuisine trop longtemps.

One pot pasta tomates et basilic

  • 1 gousse d’ail émincée
  • 4 tomates coupées en petits dés
  • 1 poivron émincé finement
  • 1 oignon émincé finement
  • 30 cl d’eau
  • 25 cl de lait
  • 30 g de beurre
  • 225 g de penne
  • 1 c. à c. de miel
  • 40 g de Parmesan
  • 40 g de gruyère râpé
  • 1 c. à s. de basilic haché
  • 1 c. à c. de purée de piment
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Chauffez l’huile d’olive dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajoutez le  poivron, l’oignon et l’ail et faites cuire, en remuant fréquemment, jusqu’à ce qu’ils soient dorés et parfumés soit environ 2 minutes.

Ajoutez alors les tomates, le lait, le miel, la purée de piment, le beurre et les pâtes. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Amenez à ébullition , puis baissez le feu et laissez mijoter en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les pâtes soient cuites, soit environ 12 à 15 minutes. Incorporez alors le parmesan, le gruyère et le basilic.

Décorez d’un filet d’huile d’olive, de basilic supplémentaire et d’un peu de parmesan en copeaux et servez immédiatement.

Crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires

Le crumble est un dessert d’origine anglaise qui est devenu en quelques années très populaire en France… Au point que chez nous aussi c’est devenu un classique, et je comprends pourquoi : il est vraiment délicieux! J’adore croquer le crumble bien gourmand et découvrir le mélange de fruits fondant qui se cache en dessous!
C’est donc avec plaisir que je l’emprunte régulièrement aux Britanniques! Les crumbles sont si bons et si faciles à faire qu’il serait dommage de s’en priver. En plus, ils sont toujours un succès auprès des invités. Aujourd’hui, ce fameux dessert britannique traditionnel fait un nouveau détour en France et se décline en version salée!
Pour cette version salée, j’ai utilisé des légumes de saison en ce moment, les aubergines, que j’ai cuites dans de la pulpe de tomate qui leur donne une saveur incomparable. Pour obtenir un crumble aux accents du sud, j’ai ai ajouté de la sardine et des olives noires. J’ai eu la chance de recevoir des sardines divines en provenance de Bretagne, grâce au site Cuisine à l’Ouest avec les Sardinettes Gonidec. Plus petites que d’habitude, elles sont surnommées sardinettes, et leur saveur est très fine, d’autant que celles-ci marinent dans une huile d’olive de qualité.
Si ce plat est très simple à faire, sa saveur m’a surprise car elle est riche et dépaysante… On part vraiment dans le sud de la France! Moi qui adore les sardines, je les ai trouvée bien mises en valeur et je me suis régalée! C’est simple, gourmand et on obtient un merveilleux déjeuner.

Cette recette participe à l’opération organisée par :

Avec les sardinettes Gonidec

  

Crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires

Pour un petit crumble pour 2
  • 300 g d’aubergines
  • 200 g de pulpe de tomates
  • 2 petits oignons
  • 10 cl d’eau
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 feuille de laurier
  • 1 pincée de piment doux
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 12 olives noires
  • 1 boite de sardinettes
  • Sel, poivre
Pour la pâte à crumble
  • 55 g de beurre
  • 40 g de parmesan
  • 55 g de farine complète
Pelez les oignons et émincez-les finement. Épluchez et émincez l’ail finement et  faites frire une minute à feu vif.
Mettez les oignons à fondre sur feu doux jusqu’à ce qu’ils soient tendres sans prendre de couleur.
Lavez et coupez les aubergines en cubes.
Verser les dés d’aubergines sur les oignons tendres.
Ajoutez les herbes de Provence, une feuille de laurier entière et laissez cuire 5 minutes à couvert.
Versez le coulis de tomates et l’eau. Mélangez, couvrez et laissez cuire sur feu doux en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les aubergines aient changé de couleur et soient devenu fondantes, 40 minutes environ. Salez et poivrez.
Déposez dans un plat à gratin. Écrasez les  sardines dans le mélange aux aubergines en réservant 3 demi sardines intactes pour la décoration et ajoutez les olives émincées.
Préparez la pâte à crumble : mélangez tous les ingrédients dans le bol du robot jusqu’à obtenir une pâte sableuse.
Préchauffez le four à 200°C.
Saupoudrez le crumble sur les aubergines, déposez les sardinettes restantes par dessus joliment.
Mettez au four pour 30 minutes et dégustez chaud.

Oeufs au four à la sauce tomate épicée

Aujourd’hui, je vous propose un plat que j’aime servir pour le petit-déjeuner, le brunch, le déjeuner ou le dîner. Enfin, tout le temps si vous préférez! Cette recette d’œufs au four est totalement adaptable et satisfaisante quel que soit le moment de la journée. Si vous n’avez jamais préparé des œufs de cette façon, je pense que vous serez étonnés de voir à quel point cette technique est facile. En plus, visuellement le rendu est très joli quand vous apportez les plats individuels à vos convives.

 

Ce plat est prêt en moins de 25 minutes, autant dire qu’il a tout pour plaire. La partie la plus « compliquée » de cette recette est la sauce, et encore, elle est super simple et mérite vraiment les 15 minutes qu’elle vous demandera. Autre avantage de cette recette, vous avez probablement tous les ingrédients dont vous avez besoin directement dans vos placards !

Une fois que votre sauce est prête, ajoutez des œufs, du fromage et quelques herbes, et hop, au four ! Petit plus gourmand, prévoyez du pain grillé à tremper dans la sauce tomate !

P.S. : Si ce genre de petits plats aux œufs vous plaît, vous aimerez aussi ces mini gratins de tomate, mozzarella et œufs durs!

Oeufs au four à la sauce tomate épicée

Pour 2 plats individuels

  • 1/2 oignon émincé
  • 1 grande gousse d’ail émincée
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • 1/2 c. à c. paprika
  • 400 g de pulpe de tomate en dés
  • 4 œufs
  • 4 c. à s. de parmesan râpé
  • 2 branches de romarin frais effeuillé ou 1 c. à c.
  • 2 tranches de pain complet
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel

Dans une casserole à feu moyen-doux, mettez à chauffer 1 cuiller à soupe d’huile d’olive. Ensuite, ajoutez les oignons, salez et faites cuire pendant 7 à 8 minutes ou jusqu’à ce que les oignon soient translucides. Baissez le feu s’ils brunissent trop vite.

Ajoutez l’ail et le paprika et laissez cuire encore 2 à 3 minutes.

Ajoutez le piment de cayenne et le poivre et remuez.

Ensuite, ajoutez les tomates en dés, le vinaigre balsamique et le sucre, salez et remuez.

Laisser encore mijoter pendant 10 à 12 minutes, réduisez la chaleur si la sauce bout trop. Goûtez et ajustez les assaisonnements. Préchauffez le four à 200°C et graissez légèrement deux plats de cuisson au four.

Faites griller les deux tranches de pain et déposez-les au fond des plats individuels.

Répartissez la sauce uniformément entre les deux plats et déposez par dessus deux œufs dans chaque.

Saupoudrez par dessus le parmesan et le romarin.

Enfournez pour 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que les œufs atteignent la cuisson désirée. Les blancs doivent être coagulés mais le jaune encore liquide.

Spécialité de Tunisie : Tajine végétarien aux haricots blancs et persil

Lorsqu’on entend le mot « tajine« , on pense immédiatement au ragoût marocain parfumé et subtilement épicé cuit dans le plat à cheminée du même nom. En Tunisie, le tajine peut représenter quelque chose de complètement différent! C’est une sorte de croisement entre une quiche et une tortilla un peu relevée, en plus épaisse et dense. On la sert souvent froide à manger avec les doigts à l’apéritif ou dans les buffets.

 

Le tajine tunisien traditionnel est constitué d’un mélange de viande, d’oignons et d’épices sautées. Dans cette version, j’ai remplacé la viande par des haricots blancs pour en faire une recette végétarienne. On ajoute ensuite des pommes de terre, ou de la chapelure comme dans ma recette puis, hors de la chaleur, on mélange avec des œufs battus et du fromage. Les épices embaument la maison avec une odeur merveilleuse pendant la cuisson.

Alors qu’il est traditionnellement servi froid, je n’ai pas pu attendre et j’ai goûté ce plat alors qu’il était encore chaud. J’ai adoré! Avec ces épices, ce tajine peut faire un merveilleux plat de brunch, pour servir quelque chose d’un peu différent de l’œuf et du bacon. Il peut aussi être servi en repas du soir avec une petite salade, ou encore en plat de pique-nique puisqu’il se consomme normalement froid!

 

Tajine végétarien aux haricots blancs et persil

Pour 4 à 8 personnes (en plat ou en buffet)

  • 75 g de haricots blancs secs, trempés pendant la nuit
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 30 g de concentré de tomates
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 3 c. à s. de persil plat haché
  • 65 g de chapelure
  • 40 g de parmesan râpé
  • 100 g d’emmental râpé
  • 1/2 c. à c. de boutons de rose séchés effrités
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • 6 œufs
  • Sel, poivre

Égouttez les haricots préalablement trempé une nuit, recouvrez d’eau non salée et faites cuire jusqu’à ce qu’ils soient à moitié tendres, environ 30 minutes. Conservez leur eau de cuisson.

Faites chauffer la moitié de l’huile dans une poêle. Faites cuire l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide, ajoutez les haricots et faites sauter pendant 5 minutes. Couvrez la poêle et faites cuire à feu doux quelques instants. Ajoutez la purée de tomates et faites  cuire, en remuant, jusqu’à ce que les haricots soient bien enduits. Ajoutez le piment de Cayenne, et environ 25 cl de liquide de cuisson. Couvrez la poêle et laissez cuire à feu moyen pendant 20 minutes de plus, ou jusqu’à ce que  les haricots soient complètement cuits et que le jus soit épais. Retirez du feu et laissez refroidir.

Préchauffez le four à 180° C.

Dans un bol, mélangez le contenu de la poêle, le persil, la moitié de la chapelure, le parmesan râpé et le gruyère, en mélangeant bien.

Assaisonnez bien avec du sel, du poivre, la cannelle, la rose effritée. Battre les œufs et ajoutez au mélange.

Utilisez l’huile restante pour recouvrir le fond et les côtés d’un plat allant au four.

Versez le mélange dans le plat, saupoudrez de la chapelure restante et mettez au four 20 minutes.

 

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

La frittata est l’un de mes plats préférés à préparer en semaine, car tout ce qui traîne dans le frigo et demande à être cuisiné en urgence peut aller dedans. En plus, préparer une frittata est tellement simple que chaque maman/cuisinier/gourmand overbooké devrait apprendre à en faire.
La frittata constitue un dîner plein de protéines et j’adore que l’on puisse changer les ingrédients que l’on met dedans suivant la saison. J’en fais souvent comme repas en début de semaine, car j’aime cuisiner plus simplement après le week-end. Mais j’aime aussi la manger froide, coupée en morceaux à l’apéro.
Si vous ne savez pas ce que c’est qu’une frittata, on ne va pas se mentir, c’est très proche de l’omelette française ou de la tortilla espagnole. En Italie, la frittata est simplement une omelette cuite avec pas mal d’huile d’olive et souvent garnie d’artichaut ou d’asperges. Beaucoup de cuisiniers finissent la cuisson de la frittata au four, surtout parce qu’elle elle est bien épaisse et a donc du mal à cuire uniformément à la poêle. En fait, il existe probablement un million de façons différentes d’en faire, comme pour les omelettes. Amusez-vous à expérimenter avec des garnitures différentes, vous ne serez pas déçus!
Celle-ci est d’inspiration printanière : des courgettes, du pesto et un peu de jambon serrano! Pour cette variante, j’ai choisi de faire des mini frittata individuelles! Et j’ai réalisé la cuisson au four, ce qui permet une recette moins grasse que l’originale, très généreuse en huile d’olive.
 

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

Pour 2 mini fritattas

  • 4 œufs
  • 10 cl de lait
  • 1 c. à s. de pesto
  • 100 g de courgette
  • 1 pincée d’ail semoule
  • 2 tranches de jambon serrano
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Battez les œufs avec le pesto et le lait, salez et poivrez.
Épluchez et coupez en 4 puis en rondelles les courgettes et faites les revenir avec l’ail semoule et l’huile 5 à 10 minutes à la poêle.

Dans deux plats individuels, versez les œufs battus et la moitié des courgettes.

Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 10 minutes.
Ajoutez le reste des courgettes, le jambon cru, saupoudrez de parmesan et ré-enfournez pour 5 minutes de plus.

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Il m’arrive souvent de manger des repas sans viande. Ce sont des repas économiques mais aussi sains car ils font la part belle aux légumes. Chez nous, on adore les légumes, donc cela ne nous pose aucun souci! Mais je ne suis pas un sainte ni un lapin, et je ne me satisfais pas que de légumes, souvent j’aime y associer du fromage pour le côté gourmand!
Les plats de pâtes et la gastronomie italienne se prêtant très bien à une cuisine sans viande, j’ai imaginé une recette de lasagnes végétariennes aux courgettes, brocolis et fromage frais. Le mélange de fromage frais et de fromage blanc remplace alors la bolognaise et j’ y ai associé 3 fromages différents pour obtenir des lasagnes vraiment savoureuses. Ce fut un délice!
Avant de les ajouter dans mes lasagnes, j’ai fait revenir mes légumes dans de l’huile d’olive avec un peu d’ail, du sel, du poivre, et j’ai déglacé au vin blanc, je trouve que ça donne du goût et du fondant aux légumes !
J’utilise des plaques de lasagnes sèches sans précuisson pour gagner du temps. J’ai entendu dire qu’on trouve maintenant des plaques de lasagnes fraîches au rayon pâtes fraîches des supermarchés. Elles permettraient de se rapprocher des pâtes fraîches maison au niveau du goût… Perso je n’ai pas essayé, mais je tenterai sûrement la prochaine fois! Et vous, vous avez déjà testé ? Si non, ça peut être l’occasion de vous régaler avec ces lasagnes!
  
P.S. : Si vous aimez les lasagnes, cette version de lasagnes blanches aux échalotes est sans doute ma meilleure réussite en la matière!

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Pour 2 petits plats individuels
  • 1 courgette
  • 1/2 brocoli
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 4 feuilles à lasagne
  • 175 g de fromage blanc
  • 175 g de fromage frais ail et fines herbes
  • 10 cl de lait
  • 4 c. à s. de gruyère râpé
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 5 cl de vin blanc
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel poivre
Épluchez et coupez en tout petits morceaux la courgette, puis le brocoli, l’oignon et l’ail.
Faites tout revenir 10 minutes à la poêle avec l’huile d’olive. Déglacez avec le vin blanc, prolongez jusqu’à de que tout le vin soit évaporé, salez, poivrez, et réservez.
Mélangez le fromage blanc et le fromage frais, salez et poivrez.
Dans 2 plats individuels, déposez une feuille de lasagne pour tapisser le fond du plat, couvrez avec le mélange de légumes puis le fromage blanc, le reste des feuilles de lasagne. Versez le lait, couvrez avec les deux fromages.
Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 20 minutes.

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

Aujourd’hui, je vous propose une recette simple et gourmande à base de champignons ! Je voue aux champignons un véritable culte, je crois que je pourrais manger de la poêlée de champignons à chaque repas, petit déjeuner et goûter inclus tellement j’adore ça! Que ce soit sur les pâtes, le riz ou dans les burgers, je trouve qu’ils apportent toujours quelque chose à un plat!

gratin-petits-pois-pates-parmesan

Si vous aussi vous êtes amateurs de champignons, avez vous repéré les kits qui fleurissent partout pour pouvoir en faire pousser soi-même ?

Mon homme m’en a offert un pour mon anniversaire avec des pleurotes roses, et le résultat été bluffant, pourtant je n’ai pas la main verte! Il ne va pas falloir trop tarder avant que je m’en reprenne un avec une autre variété de champignon!

gratin-petits-pois-pates-parmesan-3
P.S. : Si vous aussi le printemps vous donne envie de petits pois, ce crumble chèvre petits pois et haricots plats va vous plaire !

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

  • 250 g de pâtes fraîches farcies
  • 100 g de champignons en tranches
  • 80 g de petits pois
  • 15 cl de crème liquide
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. parmesan
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Faites revenir l’oignon et les champignon émincés jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.  Ajoutez les petits pois et prolongez de 2 à 3 minutes. Ajoutez alors la crème et l’ail semoule, mélangez, arrêtez le feu, salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C.
Déposez les pâtes dans un plat à gratin. Versez le mélange aux champignons sur les pâtes.
Saupoudrez par dessus le parmesan, la chapelure, et le romarin.
Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que l’ensemble ait bien gratiné.

gratin-petits-pois-pates-parmesan-2

Boulettes apéritives au surimi

 Voilà le printemps, et avec lui reviennent les envies de recettes faciles, fraîches et légères! Je vous propose donc une entrée très simple à réaliser qui devrait séduire les amateurs de surimi! Pour l’apéro, plutôt que de mettre sur votre table des bâtonnets et de la mayo à tremper, c’est l’occasion de changer un peu de présentation : on va mélanger l’ensemble pour obtenir de délicieuses petites boulettes!
C’est une super recette pour un apéro rapide à réaliser et pas cher : tout ce que j’aime! Chez moi, le succès a été immédiat auprès des petits et des plus grands, et on m’en redemande régulièrement! Je l’ai découverte sur un très joli blog,  Cuisinons en couleurs, que je vous invite à découvrir vous aussi si vous ne le connaissez pas!
Puisqu’on en est à parler de surimi, que je prépare assez rarement, je me permets de lancer l’éternelle question : qu’est-ce qu’il contient? Parce qu’au final le surimi, c’est comme la fricadelle, c’est bon, mais on ne sait pas ce qu’il y a dedans!
Allez, je ne vous laisse pas sans réponse, j’ai mené ma petite enquête sur ce bâtonnet étrange au goût de crabe!
Oui on commence par là, le surimi est souvent appelé « bâtonnet de crabe » mais c’est un titre abusif car il ne contient pas du tout de crabe ! Il est réalisé à base de chair ou de pâte de poisson, appelée surimi, « poisson haché » en japonais. Cette spécialité nous vient en effet du Japon! Là bas, dans les villages de pêcheurs, la chair de poisson était lavée à l’eau douce à plusieurs reprises puis salée et sucrée pour améliorer sa conservation. C’est cette pâte qui au cours des années 1970 à commencé à s’exporter en Europe.
Du fait de sa texture proche de celle du crabe, des arômes de crabe et une jolie couleur (donnée par du paprika) ont été ajoutés pour s’adpater au goûts européens.
Les principaux ingrédients sont le poisson (ouf!), mais aussi l’eau, le blanc d’œuf, la fécule ou de l’amidon, l’huile, le sucre, le sel et des arômes naturels de crabe. Les espèces de poisson utilisées en France sont des poissons sauvages à chair blanche pêchés en haute mer comme le colin d’Alaska par exemple. La teneur en poisson n’est pas dingue, souvent inférieure à 40℅ voire à 30% selon les marques.
Au final, si ce n’est pas un pur produit de la  mer (pas de risque de croiser des surimis sauvages en faisant de la plongée sous-marine), les ingrédients qui le composent restent assez naturels… Bien sûr cela varie d’une marque à l’autre et plus on part dans le premier prix plus la qualité des matières premières s’en ressent !

P.S. : Pour un apéro sympa, servez aussi ces sablés apéritifs au parmesan!

Boulettes apéritives au surimi

  • 180 g de miettes de surimi saveur crabe
  • 6 portions de kiri
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. à s. de ciboulette


Écrasez les portions de kiri à la fourchette puis ajoutez-y les miettes de surimi, le jus de citron et la ciboulette ciselée. Mélangez afin d’obtenir une pâte. Réservez ensuite au réfrigérateur 1h.

Façonnez des boulettes et piquez-les avec des cure-dents.



Source d’inspiration :
http://www.cuisinonsencouleurs.com/2012/06/boulettes-aperitives-au-surimi.html

One pan pasta saucisse

Je suis une inconditionnelle des one pot pasta. Comment ne pas aimer une recette qui salit une unique casserole? Encore mieux, pour cette recette en particulier, il vous suffira d’un couteau et d’une planche à découper pour couper la saucisse et émincer l’oignon et c’est tout!
J’ai un lave-vaisselle et je suppose que la majorité d’entre vous en a un aussi, mais ce n’est pas une raison pour le faire tourner 5 fois par jour!
Mais ici, vu le peu de vaisselle que vous salirez, vous devrez juste vous demander si vous mettez ou non cette casserole au lave-vaisselle… Il y a deux écoles en la matière, ceux qui lavent toujours leurs casseroles à la main et ceux qui les mettent au lave-vaisselle vaisselle même si elles sont énormes et prennent la place de 5 assiettes. Je suis flemmarde et j’appartiens donc à la deuxième catégorie !
Donc, cette recette a un atout de taille côté vaisselle mais ce n’est pas tout, elle est évidemment aussi très facile à faire, très gourmande et savoureuse!
C’est le genre de recette familiale que tout le monde apprécie, et que je pourrais refaire toutes les semaines !
  
P.S. : Si vous aussi vous aimez les one pot pasta, testez aussi cette recette que j’adore!

One pan pasta saucisse

Pour 4 personnes
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 saucisses de volaille coupées en rondelles
  • 100 g de poivrons multicolores émincés
  • 1 oignon émincé
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 200 g de tomates cerise
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 1 c. à c. romarin
  • 1 c. à c. de sauge
  • 60 cl d’eau
  • 35 cl de lait
  • 30 g de beurre
  • 500 g de penne
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 120 g de Parmesan râpé
  • Sel, poivre

Faites chauffer une grande poêle à feu vif avec l’huile d’olive. Ajoutez les saucisses, l’ail, le poivron et l’oignon et faites sauter jusqu’à ce que tout soit bien doré. Ajoutez les tomates et faites revenir 30 secondes. Ajoutez le bouillon de poulet, l’eau, le lait, les pâtes, le beurre, les herbes, le piment de Cayenne, salez et poivrez.

Mélangez et porter à ébullition. Baissez le feu et laissez mijoter 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les pâtes soient al dente.

Retirez le couvercle et éteignez la chaleur. Incorporer le parmesan râpé, laissez reposer une minute et servez chaud.

Source d’inspiration :

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Quand j’ai vu sur le site de Baba Kitchen un plat de pâtes qu’elle définissait comme le meilleur de sa vie, je vous assure que j’étais interloquée : j’adore les pâtes, j’adore le potimarron, j’adore le parmesan… Son plat contenait tout ça à la fois et si elle disait que c’était le meilleur plat de sa vie, comment résister à l’envie de le goûter?
J’ai la lubie des « one pot » depuis que cela existe, je trouve que cette méthode donne un crémeux vraiment incomparable aux pâtes, et comme en plus ça salit moins de vaisselle, j’ai tendance à onepotiser ( je mets un copyright sur ce terme) tout ce que je trouve! Donc je me suis dit que j’allais tester cette recette en version onepotisée!
Je confirme que ce plat était vraiment top : crémeux, goûteux, parfumé, une texture de rêve avec les morceaux de potimarron… Si vous ne l’avaez pas encore compris, vous devez tester ce plat tout simple et vraiment sympa !
Et si vous ne l’avez pas encore fait, profitez-en pour aller découvrir le blog Babakitchen!
 
P.S. : Si vous aimez les découvertes culianres, tentez ce drunken one pan pasta, promis vous ne finirez pas ivres!

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Pour 2 personnes
  • 80 g de parmesan
  • 300 g de potimarron coupé en cubes
  • 25 g d’huile d’olive
  • 35 cl d’eau
  • 20 cl de lait
  • 15 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de pâtes
  • 1 c. à s. de sauge
  • 1 oignon
Hachez l’oignon et faites-le rissoler dans une cocotte avec l’huile d’olive, ajoutez le potimarron coupé en dés.
Poivrer, couvrez la cocotte, baissez le gaz et poursuivez la cuisson 5 minutes environ.
Ajoutez les pâtes et l’eau, le lait et le beurre, et prolongez la cuisson jusqu’à ce que les pâtes soient cuites, soit une dizaine de minutes. Ajoutez le parmesan, rectifiez l’assaisonnement et servez.
Source d’inspiration :