Archives par mot-clé : oeufs

Spécialité de Belgique : Filet américain

Aujourd’hui, je vous propose une recette de chez moi ou presque! Le filet américain est, comme son nom ne l’indique pas, une recette belge, et par extension adoptée dans le nord de la France. Cette spécialité fait partie des incontournables de la gastronomie populaire de l’autre côté de la frontière, au même titre que les fameuses frites. D’ailleurs, il se déguste accompagné de frites maison et d’une bonne bière bien fraîche!
 
Le filet américain aurait été inventé en 1924 par un restaurateur nommé Albert Niels. Il était à l’époque réalisé à partir de viande de cheval, qui était abondante en Belgique. On faisait même frire les frites à la graisse de cheval en ce temps là. C’est une tradition encore perpétuée dans certaines friteries belges d’ailleurs. De nos jours, le filet américain est plus couramment composé avec du bœuf haché.
 
Si vous n’avez jamais goûté de filet américain, c’est un plat très proche du tartare français, mais il y a quelques nuances. La principale est qu’il contient de la mayonnaise. Cela lui donne une texture plus pâteuse, plus proche d’une sauce que le tartare français. Le filet américain est aussi relevé d’oignons finement hachés, de sauce Worcestershire et de câpres. On le sert idéalement accompagné de la bouteille de sauce Worcestershire, pour permettre à chacun d’ajuster l’assaisonnement. 
 
Ici dans le nord, tout le monde connait le filet américain, mais comme c’est censé être une spécialité du coin, je me demande si vous en consommez beaucoup dans les autres régions? Chez nous, on ne le consomme pas qu’au restaurant. Il constitue aussi une garniture de sandwich extrêmement populaire, le « pistolet à l’américain » comme on dit chez nos amis les belges (à ne pas confondre avec l’américain tout court, qui lui ne contient pas nécessairement de filet américain!). On trouve donc dans toutes les bonnes boulangeries des sandwiches au filet américain, et beaucoup de gens achètent des barquettes toutes faites au supermarché ou chez le boucher, qu’il ne reste plus qu’à tartiner sur du pain. 
C’est mon homme qui a décidé il y a quelques temps de se lancer dans la réalisation d’un vrai bon filet américain maison. Il a étudié et mixé de nombreuses recettes vues sur la toile, fait quelques tests et est arrivé à cette version qui nous a beaucoup plu. Ce n’est pas « la » recette classique de l’inventeur du filet américain, mais une version qui s’approche de nos goûts et de ce qu’on a pu goûter de meilleur ! Je doute notamment que la recette originale contienne de la sauce samouraï, mais elle donne un coup de fouet à l’ensemble qui est très sympa. A l’opposé de la barquette toute faite dans laquelle on a du mal à distinguer les ingrédients, celui-ci est un pur régal! 
 
Voici quelques infos si vous voulez vous lancer dans le filet américain. La viande doit être de première qualité et être préparée le plus tard possible avant le repas pour la garder bien fraîche. Les petits oignons au vinaigre et les câpres sont les petits secrets de fabrication qui vont donner du pep’s à l’ensemble. Ne prenez pas de mayonnaise toute faite pour cette recette mais une mayonnaise maison, c’est vraiment meilleur. Au passage, faites-en un peu plus et vous en aurez pour accompagner vos frites! 
 
 
P.S. : Pour un menu belge, complétez par cette délicieuse tarte au riz!
 
Spécialité de Belgique : Filet américain

Ingrédients

    Pour la mayonnaise
  • 2 jaunes d’œuf
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 15 cl d’huile de tournesol
    Pour le reste de la recette
  • 500 g de steak haché de bœuf
  • 2 échalotes
  • 1/2 oignon
  • 3 cornichons
  • 4 petits oignons pickles
  • 3 c. a s. de ketchup
  • 1 c. a s. de sauce samouraï
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 c. à s. de persil plat haché
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 c. à s. de câpres
  • Quelques gouttes de Tabasco
  • Sel, poivre

Préparation

    Pour la mayonnaise
  1. Battez les 2 jaunes d’œufs avec les deux cuillers de moutarde. Ajoutez petit à petit 15 cl d'huile de tournesol tout en battant au fouet.
    Pour le tartare
  1. Taillez grossièrement l'oignon et l’échalote. Mettez la viande dans le mixeur avec la mayonnaise et mixez pour bien mélanger, puis ajoutez les autres ingrédients en mixant jusqu’à ce que tout soit mélangé. Réservez au frais jusqu'au service.

Que faire avec de la spiruline?

Photo Vegan Photo @Flickr
 
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir plus en détail la spiruline. Oui oui! Avez-vous déjà goûté cette algue à la si jolie couleur? On la trouve en gélules à prendre comme un complément alimentaire, ou en poudre, à utiliser en cuisine. C’est bien sûr de celle que l’on peut cuisiner que je vais vous parler! Avant tout chose, ne vous inquiétez pas ,car malgré les propriétés presque miraculeuses qu’on lui porte, la spiruline reste un aliment et non un médicament. Tout le monde peut donc en consommer, y compris les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées… Il n’y a aucune contre-indication à en intégrer dans votre alimentation!
 
Le goût de la spiruline est assez fort et son odeur peut dérouter au premier abord, mais utilisée avec parcimonie et de la bonne façon, elle peut apporter un vrai plus à une recette. Si vous avez acheté un sachet et ne savez pas quoi en faire, découvrez mes idées!
 
   
Photo Philipp Alexander @Flickr

Saupoudrée sur les salades

La spiruline ne nécessite pas de cuisson. Vous pouvez donc la saupoudrer sur vos salades au moment du service. Elle sera par exemple parfaite sur des crudités, une salade à la feta ou encore sur une salade de la mer…

En vinaigrette

Vous pouvez mélanger la spiruline à vos sauces : vinaigrettes, mayonnaises ou sauces froides en tous genres pour leur donner un peu de pep’s et une jolie couleur.
 
Photo VLCinéaste @Flickr

En dips

Ajoutez un peu de spiruline dans vos dips apéro : houmous, tapenade, tarama… Le résultat sera très sympa notamment dans les guacamole, ou bien sûr dans les tartinades au poisson.
 

Avec des œufs

La spiruline se marie très bien avec la saveur de l’œuf, elle fera donc merveille dans vos omelettes ou encore pour changer un peu, en tamagoyaki.
 

Avec des plats de poisson

Sa saveur marine se fait l’alliée des plats au poisson, que ce soit votre terrine de poisson du dimanche, un crumble de saumon…

Dans les potages

Ajoutez la spiruline après cuisson pour ne pas altérer ses bienfaits.

Dans des galettes ou crêpes

La spiruline se glissera discrètement dans des galettes de type galette d’avoine, ou blinis, ou encore dans des crêpes, auxquelles elle donnera une très jolie couleur.

Sur vos tartines

Saupoudrée sur des toasts, une tartine de beurre ou de fromage et en particulier sur les fromages de chèvre, la spiruline fera mouche.
 

Dans vos desserts

Mélangée avec un yaourt, du fromage blanc, un bol de muesli, la spiruline peut dérouter, mais elle se masquera assez bien dans la compote de pommes.
 
Photo Wild Tofu @Flickr

Avec un jus de fruits

Mettez en quelques pincées dans un jus ou un smoothie. Pensez au jus de pommes qui masquera la saveur de l’algue.
 

Dans vos latte

La spiruline peut très bien sa marier aux boissons chaudes comme les lattes, je l’ai notamment testée dans le unicorn latte et c’était très bon!
 
Avez-vous déjà testé la spiruline? Si oui, avez-vous d’autres idées pour l’utiliser? Je suis preneuse de vos idées!

Petits paniers d’œufs mimosa

Pâques approche à grand pas! Je n’arrive pas à croire que cette fête soit arrivée aussi vite cette année! Je sais qu’elle arrive car il y a des publicités pour du chocolat partout dans ma boîte aux lettres, mais j’ai l’impression que Noël était juste hier! 
 
Pâques est une fête où le chocolat est omniprésent, mais aussi les œufs sous toutes leurs formes. Je ne suis pas une fan de l’agneau pascal, donc je vous avoue que je préfère largement explorer le thème de l’œuf au long de ce repas! Le deviled egg, ou comme on dit chez nous l’œuf mimosa est une spécialité un peu désuète en France mais très fréquemment proposée dans les repas américains.
 
 
Il existe notamment des recettes super mignonnes où les oeufs prennent la forme de poussins qui sortent de leur coquille, ou encore des variantes avec des œufs colorés. J’ai voulu préparer moi aussi une version sympa dans sa présentation, en réalisant des petits paniers avec de la ciboulette pour former les anses. Je me suis bien amusée à les faire et tout le monde les a trouvés adorables au moment du service!
 
Maintenant, je dois vous avertir : ces œufs vont disparaître de votre table rapidement, alors assurez-vous d’en faire une belle quantité. J’ai été agréablement surprise de voir à quel point ceux-ci étaient populaires, alors que la préparation n’a vraiment rien de sorcier. Ma recette est pour 2 œufs mais elle est très facile à multiplier suivant le nombre d’invités que vous aurez. 
 
Ces œufs plairont aussi bien à la table des enfants qu’à la table des adultes, mais au cas où vous chercheriez des saveurs plus prononcées pour les grands, jetez un œil à mes œufs de Pâques aux anchois.
 
 
 

Petits paniers d’œufs mimosa

 
  • 2 œufs
  • 30 g de poivron rouge émincé très finement
  • 1 échalote
  • 30 g de betterave cuite râpée 
  • 2 tiges de ciboulette
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • Sel, poivre

Pour le montage

  • Quelques tiges de persil
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à s. de mayonnaise
 
Faites cuire les œufs pendant environ 10 à 12 minutes, puis passez-les sous l’eau froide et écalez-les.
 
Coupez en tout petits cubes les poivrons, râpez la betterave, émincez l’échalote et hachez la ciboulette et le persil.
Coupez le haut de chaque œuf, de façon à accéder au jaune et pouvoir le retirer de la cavité très délicatement. 
 
Écrasez-le et mélangez-le avec les légumes.
 
Assaisonnez avec le sel et le poivre, ajoutez la mayonnaise et remuez jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
 
Déposez un peu de mayonnaise dans une assiette et trempez y les bords de vos œufs. Trempez-le ensuite dans le persil haché.
 
Remplissez les œufs du mélange réalisé précédemment, puis plantez une tige de ciboulette de chaque côté pour qu’elle forme une anse.
 
Avant le service, conservez vos œufs au réfrigérateur, recouverts d’une feuille.
 
 
Source d’inspiration :
http://www.mohakonyha.hu/2014/04/husveti-tojaskosarkak.html

 

Spécialité du Royaume-Uni : cheese onion pie

Durant l’hiver, j’ai une envie permanente d’aliments copieux et chauds qui remplissent bien le ventre. En fait, c’est comme si j’avais un besoin biologique de manger des aliments réconfortants. Avec le retour des beaux jours, cette envie va diminuer au profit des produits plus frais et légers. En mars, ce sont les derniers moments où je me fais plaisir avec des plats bien lourds, et la Saint Patrick est donc la dernière fête que je fais en mode « hivernal », quelques jours avant le printemps! 
 
Je sais que la majorité d’entre nous ne fête pas saint Patrick, ce n’est pas une fête traditionnelle chez nous. Mais je trouve qu’il n’y a pas besoin d’être irlandais pour faire la fête. Vous n’avez même pas besoin d’aimer la bière ou la couleur verte, encore que, ça aide. La Saint-Patrick est pour moi une occasion amusante de manger des spécialités  irlandaises… Et pourquoi pas pousser un peu plus loin le concept en portant du vert de la tête aux pieds, et en buvant de la bière d’origine irlandaise?
 
Je suis sûre que certains seront dubitatifs à l’idée de manger de nourriture irlandaise, car les britanniques sont moins réputés pour leur gastronomie que pour leur bière ou leur mauvais temps. Et pourtant! Il y a des spécialités délicieuses en Irlande comme dans le reste du Royaume-Uni. Avez-vous déjà goûté au colcannon par exemple? C’est un régal! 
 
Je me fais donc plaisir à choisir des plats nourrissants et qui évoquent la gastronomie d’outre-Manche, que j’adore. Cette tourte au fromage et aux oignons peut sembler un peu bizarre au premier abord, mais c’est un plat britannique classique, je dirais même un pilier des tables familiales et des pubs au Royaume-Uni. 
 
Imaginez : une garniture crémeuse faite à partir d’oignons émincés revenus dans du beurre puis mélangés avec une quantité généreuse de cheddar, le tout niché dans une pâte bien croustillante. Les oignons, le fromage et la moutarde sont de très bons amis et ils fonctionnent merveilleusement bien ensemble dans cette tarte.
 
 
Il n’y a pas de complexité particulière pour cette recette, si vous vous sentez flemmards vous pouvez même remplacer la pâte maison par une pâte toute faite. J’aime faciliter le retrait de mes tourtes du moule en utilisant une feuille de papier cuisson plus grande que le moule, de façon à ce que le papier dépasse. Lorsque la tourte a refroidi un peu, il suffit de tirer sur le papier cuisson pour soulever la tarte et la déposer sur un plat de service.
 
Au cours des dernières années, j’ai publié plusieurs recettes pour la saint Patrick, aussi si vous chez des idées, regardez mon irish bannock ou mon irish champ.
 
  

Cheese onion pie

 
Pour 2 plats individuels
 
  • 12g  de beurre non salé
  • 1 oignon émincé
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 200 g de cheddar râpé
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée

Pour la pâte

  • 175 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 6 cl de lait

Pour la dorure

  • 1 jaune d’œuf battu
 
Commencez par préparer la pâte. Tamisez la farine dans un grand bol. Faites un puits au centre. Faites fondre le beurre et le lait dans une casserole à feu moyen-vif jusqu’à ce que l’ensemble arrive à ébullition. Versez ce mélange dans le puits que vous avez  fait dans la farine. Mélangez rapidement, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Divisez la pâte en quatre boules, avec deux un peu plus grandes que les deux autres. Étalez les plus grandes boules de pâte dans deux moules à gratin individuels graissé. Étalez les deux autres pâtes sur un plan de travail et réservez les.
 
Préchauffez le four à 180° C.
 
Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-y revenir l’oignon émincé à feu doux jusqu’à ce qu’il ramollisse mais sans le laisser brûler, puis laissez refroidir. Mélangez l’oignon dans un bol avec le fromage râpé, l’œuf, la crème, la ciboulette, le sel, et mélangez. Versez ce mélange dans les moules.
 
Avec un peu d’eau, humidifiez les bords des pâtes et couvrez-les avec les deux pâtes restantes, soudez bien les bords ensemble en appuyant.
 
A l’aide d’un pinceau, recouvrez le dessus de jaune d’œuf, et faites un trou au milieu de chaque gratin.
 
Faites cuire au four pendant 40 à 50 minutes jusqu’à obtenir une coloration dorée et que le fromage bouillonne hors du trou.
 
Laissez tiédir quelques minutes avant de servir.
 

Spécialité d’Irlande : irish whiskey cake

La Saint-Patrick sera bientôt là, et même si je ne suis pas d’origine irlandaise, j’aime l’idée de préparer une petite fête à cette occasion. Je ne prévois pas une grande fête, mais plutôt un prétexte pour passer un moment convivial, boire une bière irlandaise et manger un petit repas à thème où le cheddar coule à flots. La date approche, et j’ai pensé que ce serait l’occasion parfaite de partager avec vous quelques plats irlandais vraiment sympa, au cas où vous seriez d’humeur à organiser une fête irlandaise vous aussi.
 
Au fil des ans, j’ai préparé des plats qui mettaient en scène la bière comme ma soupe au welsch, ou encore ma tarte à la bière et spéculoos. J’ai aussi fait une tartinade à la Guiness, vraiment violente mais que j’ai beaucoup aimée (âmes sensibles s’abstenir).
 
 
Je vous propose aujourd’hui une idée de dessert vraiment sympa à faire pour cette occasion. Ce whisky cake est un peu un gâteau «Irish Coffee» puisqu’il contient aussi de l’expresso! Le gâteau en lui-même est simple : c’est un gâteau à la pâte assez aérée que l’on imbibe d’un mélange au café et à l’orange et que l’on sert avec une sorte de sirop de whisky. Inutile de vous dire que c’est l’imbibage et le sirop qui font beaucoup ! Je n’ai pas eu l’occasion de photographier le sirop qui est ajouté lors du service, mais sa texture était parfaite. Je vous aurai prévenus, ce gâteau est top : dense, super parfumé… Vraiment, c’est impossible de ne pas l’aimer!
 
L’alcool cuit, donc vous n’avez pas besoin d’empêcher les plus jeunes d’en manger, mais les saveurs chaudes et épicées du whisky sont bien présentes. J’avoue que le (bon) whisky est un alcool que j’apprécie, cela a sûrement influencé mon amour pour ce gâteau, mais vous n’avez pas besoin d’être un buveur pour l’aimer. Même des non buveurs l’ont apprécié dans mon entourage, car le mélange avec le café et l’orange est vraiment top.  Juste un petit conseil pour conclure : ne faites pas trop cuire ce gâteau, il doit rester moelleux et humide.  Si comme moi vous avez deux mains gauches et ratez toujours la phase du démoulage, choisissez un moule plus classique que le mien, sans trou au centre ni forme torsadée, (un moule à gâteaux rond ou un moule à cake par exemple), cela évitera que certains morceaux ne cassent au démoulage.
 
  
 

Irish whiskey cake

 
Pour 6 portions
 
Pour la marinade
  • Le zeste d’une orange non traitée et son jus
  • 3 c. à s. de whisky
  • 2 c. à c. d’expresso en poudre
  • 110 g de raisins secs

Pour le gâteau

  • 150 g de beurre doux
  • 150 g de sucre roux
  • 3 œufs gros
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique

Sauce au whisky 

  • 6 cl de Irish whiskey
  • 50 g de sucre
  • 6 cl d’eau
  • 60 g de beurre non salé coupé en dé
 
 La veille, mélangez les zestes et le jus d’orange, les raisins secs, l’expresso et le whisky dans un bol. Couvrez et laissez macérer toute la nuit.
 
Le lendemain, préchauffez le four à 180°C.
Battez le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajoutez les œufs un à un en alternant avec la farine mélangée à la levure.
Ajoutez les raisins ainsi que leur jus de trempage. Mélangez. Versez dans un moule beurré.
Faites cuire au four 1 h à 1 h 15, en couvrant d’une feuille d’aluminium si le dessus brunit trop vite.
 
Laissez refroidir avant de démouler.
 
Faites fondre à la casserole les ingrédients du sirop. Amenez à ébullition, puis baissez le feu et laissez cuire à petits bouillons 5 minutes. Laissez tiédir, versez ce sirop sur chaque part au service.
 
 
 
http://www.bettycrocker.com/recipes/boozy-irish-whiskey-cakes/44fd4e1e-0948-4e08-a102-f36a602f74ac
http://m.marmiton.org/recettes/recette_irish-whisky-cake-cake-irlandais-au-whisky_34459.aspx
 
Forme bundt

Oeufs brouillés à l’avocat

Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit de saison : l’avocat ! Oui, c’est vrai qu’on le trouve toute l’année, mais sa vraie saison c’est maintenant, plus précisément de l’automne jusqu’au printemps, même si on est plus tentés d’en mettre dans nos belles salades estivales !
 
Alors puisque l’avocat est de saison dans les mois où il fait moche, j’ai eu envie d’une recette réconfortante pour le consommer! Il n’est pas d’usage de consommer l’avocat chaud, mais c’est en réalité très bon, comme je l’avais déjà remarqué avec cette recette d’avocats farcis à l’oeuf et au bacon que j’avais adorée. De manière générale d’ailleurs, j’aime consommer l’avocat avec des œufs. Je dépose des tranches d’avocat sur des tartines que je couvre d’un œuf au plat par exemple, et j’associe souvent avocat et œuf dur dans mes salades. Mais je n’avais jamais essayé d’ajouter de l’avocat aux œufs brouillés. J’ai voulu donc voulu continuer dans ce mariage réussi de l’avocat et de l’œuf, en intégrant de l’avocat dans ce plat qui me fait adorer le brunch à lui tout seul! Et pourquoi pas après tout?
 
 
Les œufs brouillés sont des œufs que l’on cuit assez peu, ils sont juste coagulés à feu très doux, et ici l’avocat bien mûr et écrasé est ajouté à la fin de la cuisson donc il ne cuit pas à proprement parler. En moins de 10 minutes, vous aurez votre petit déjeuner ou un dîner léger, simple et rapide pour un soir de flemme!
 
Les œufs sont une excellente source de protéines et l’avocat regorge de vitamines, de minéraux et de fibres et de graisses saines. Autant dire que vous vous rendez service en mangeant ce plat quoi!
 
Je serai la première à admettre que l’aspect de l’avocat dans les œufs brouillés peut sembler un peu bizarre. L’avocat donne une coloration un peu verdâtre à l’ensemble. Mais il faut passer au dessus de ça. Les œufs bien crémeux associés à la texture fondante de l’avocat donnent un résultat  délicieux et tout sauf ennuyeux! L’accompagnement parfait pour ce plat sera bien sûr du bon pain frais, et pourquoi pas, du bacon et un bon jus d’orange si vous êtes en mode brunch.
 
 

Oeufs brouillés à l’avocat

Pour 1 personne
 
  • 2 œufs
  • 5 cl de crème liquide
  • 1/2 avocat mûr à point
  • 1 pincée de paprika
 
Cassez les œufs dans un bol et battez-les. Faites cuire les œufs au bain-marie en remuant continuellement avec une cuiller en bois. Dès qu’ils commencent à coaguler, mais avant qu’ils soient solides comme une omelette, arrêtez la cuisson en retirant la casserole du feu et en ajoutant immédiatement la crème liquide.
 
Écrasez l’avocat à la fourchette et mélangez avec le paprika et ajoutez au mélange d’œufs brouillés, mélangez grossièrement et servez immédiatement.
 

Tarte poireaux reblochon

Et si on préparait une petite tarte salée pour reprendre des forces après une froide journée? C’est l’occasion de se faire plaisir avec un fromage savoyard… Le reblochon !
 
On pense toujours à la tartiflette quand on évoque le reblochon, mais ce fromage a beaucoup d’autres façons d’être consommé. Il y a déjà de nombreux plat chauds et hivernaux qui peuvent se réaliser avec, mais c’est aussi un fromage parfait sur un plateau ou même dans une salade.
 
D’ailleurs, même si on le consomme plutôt en hiver, c’est un fromage qui est meilleur l’été, quand il est produit avec du lait de vaches ayant pu manger de l’herbe et non du foin comme en hiver.
 
 
 Vous remarquerez que pour cette recette je n’utilise pas une pâte brisée ou feuilletée, mais une pâte maison à base de pain dur. Je ne supporte pas le gaspillage alimentaire et j’ai donc adopté cette pâte qui me permet d’écouler mon pain dur, faisant de cette recette une super solution en cas de stock de pain trop important! Vous pouvez garder la recette de la pâte pour toutes vos recettes de tarte salée, elle est très bonne et rapide à faire. 
 
Si comme moi vous voulez réduire le gaspillage alimentaire, voici donc mes petits conseils pour utiliser le vieux pain, en plus de cette pâte à tarte. Vous pouvez bien sûr en faire des puddings sucrés comme le pain d’chien du nord, ou la mixer pour obtenir de la chapelure. Il est aussi très bon coupé en dés revenus dans un peu de beurre et servis dans une soupe. Par contre, ne le donnez surtout pas aux oiseaux, contrairement à ce qu’on peut penser : le pain dur gonfle dans leur estomac, et peut les blesser! 
 
  

Tarte poireaux reblochon

 
Pour la pâte 
  • 200 g de pain rassis
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait
  • 75 g de parmesan râpé
  • 3 c. à s. de gruyère râpé
  • 1/2 c. à c.  de muscade
  • Poivre
Pour la garniture
  • 4 petits poireaux
  • 125 g de reblochon
  • 2 oeufs
  • 5 cl de crème fraîche
  • 5 cl de lait
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre
Préparez la pâte :
Battez les œufs avec le lait, ajoutez le parmesan, la muscade et le poivre.
Émiettez grossièrement le pain et incorporez-le à la préparation précédente.
 
Laissez gonfler 15 minutes.
 
Mettez le pain imbibé dans un moule à fond amovible tapissé d’un papier sulfurisé. Tassez bien.
 
Préchauffez le four à 180°C.
 
Précuisez cette pâte 15 minutes au four.
 
Pendant ce temps, préparez la garniture.
Nettoyez puis émincez les blancs des 3 poireaux. Faites revenir les poireaux dans l’huile et 5 cl d’eau une quinzaine de minutes. 
 
Dans un bol, battez les œufs, la crème et le lait. Assaisonnez à votre goût de muscade, sel et poivre puis versez le mélange dans la tarte. Réservez.
 
Répartissez les poireaux sur le fond de tarte une fois que celui-ci est précuit. versez par dessus le mélange aux œufs.
 
Découpez enfin le reblochon en tranches, que vous déposerez sur la quiche. 
 
Cuisez au four de 25 à 30 minutes.
 
 
Avec cette recette aux poireaux, je participe à Cuisinons de saison !
 
 

Spécialité d’Indonésie : Mie goreng végétarien

Pour le nouvel an chinois, je vous propose de réaliser une recette indonésienne… Cherchez l’erreur! Ce n’en est qu’une petite, car même si cette fête porte ce nom, elle est en réalité célébrée aussi dans d’autres pays où les communautés chinoises sont présentes et l’influence de la culture chinoise est importante, comme la Malaisie, l’Indonésie ou encore le Viêt Nam. C’est aussi devenu un événement majeur dans les quartiers chinois de New York, de Londres et d’autres capitales mondiales. Bref, le Nouvel An chinois est un des événements les plus célébrés au monde, et pas qu’en Chine!
 
Les chinois ont très peu de jours de congés au sens où on l’entend chez nous, et pour eux les occasions de vacances sont plutôt liées aux jours fériés et aux ponts, par exemple pour le nouvel an chinois, il y a 7 jours de congés nationaux.
 
 
Les célébrations du nouvel an chinois commencent la veille du Nouvel An et durent généralement jusqu’au 15ème jour du Nouvel An, qui est le jour du Festival des Lanternes. Les festivités commencent avec le nettoyage de la maison pour balayer les mauvais esprits et faire de la place pour la bonne fortune, le bonheur, la richesse et la longévité. 
 
Le nouvel an chinois, aussi appelé Festival du Printemps, est une fête que j’apprécie beaucoup. J’ai toujours été fascinée par les différentes cultures asiatiques, et j’ai eu la chance de voyager en Chine, pays qui m’a littéralement conquise, à tel point que j’ai même pris des cours de chinois, dont je n’ai pas retenu grand chose, je dois l’avouer!
 
Bref, je suis toujours contente d’approfondir ma connaissance de la culture asiatique, et ce, surtout quand ça passe par la cuisine, vous me voyez venir, grande gourmande que je suis!
 
Venons en à ce plat indonésien que je vous propose aujourd’hui! Le mie goreng (en indonésien, « nouilles frites »), aussi connu sous le nom de bami goreng, est un plat à base de nouilles frites dans l’huile avec de l’ail, de l’oignon ou des échalotes, des crevettes, du poulet, du porc, du bœuf ou des boulettes de viande, du piment, du chou ou du chou chinois, des tomates, divers autres légumes et des œufs. C’est un plat très répandu et très prisé que l’on retrouve dans quasiment tous les restaurants et les étals de l’archipel, de même que le nasi goreng.
 
Ce plat est dérivé du chow mein chinois, comme quoi, ça tient la route de le cuisiner au nouvel an chinois! Il a très probablement introduit par les nombreux immigrants chinois qui se sont établis tout au long de l’histoire dans l’archipel et la péninsule malaise.
 
J’ai toujours adoré les nouilles, et cette version indonésienne est l’un de mes plats préférés. Ce qui fait ce plat, c’est la sauce. Sa saveur principale vient du kecap manis, une sauce de soja super douce et collante, qui ressemble presque à de la mélasse. C’est super addictif. J’avais reçu cette sauce de la part de Rappelle-toi des mets suite à un concours que j’ai eu la chance de remporter sur son blog, et depuis je suis accro à cette sauce, j’en rachète très souvent!
 
La recette vous donnera 2 portions pas très grosses, si vous avez très faim n’hésitez pas à augmenter un peu la quantité de nouilles.
 
 
P.S. : Si vous cherchez d’autres idées pour le nouvel an chinois, regardez cet article qui regroupe plein d’idées! Et si vous voulez en savoir plus sur la cuisine indonésienne, offrez-vous ce joli livre :
 
 

Mie goreng végétarien

 
Pour 2 personnes
 
  • 75 g de nouilles soba non cuites ou ramen
  • 1/2 oignon haché finement
  • 2 échalotes hachées
  • 60 g de haricots plats
  • 50 g de chou râpé
  • 35 g de haricots mungo
  • 1 carotte râpée
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 1 cm de gingembre râpé
  • 2 c. à s. d’huile d’arachide
  • 2 c. à s. de ketjap manis
  • 1 c. à c. de purée de piments sambal oelek ou de piment de cayenne
  • 1 œuf sur le plat
  • 1 c. à c. d’oignons frits
 
Préparer les nouilles selon les instructions de l’emballage; Égouttez et mettez de côté.
 
Dans un wok ou une grande poêle, chauffer l’huile et ajouter l’oignon, l’ail et le gingembre; Faire sauter jusqu’à ce que l’oignon est mou. Ajoutez les échalotes, les pois mange-tout, le chou et les haricots mungo et la crotte râpée, et cuire jusqu’à ce que tendre-croustillante.
 
Puis ajouter les nouilles, le kecap manis et le sambal.  Mélangez sur le feu Jusqu’à ce qu’il soit chaud (environ 5 minutes).
 
Faites cuire 2 oeufs au plate et déposez-les dessus, saupoudrez d’oignons frits.
 

Purée au chou et aux lardons

Voilà un moment que je ne vous avais pas proposé de purée! C’est pourtant l’un de mes plats favoris! Cette purée vous rappellera peut-être le colcannon irlandais, que j’avais déjà proposé par le passé, et adoré! En effet, elle contient du chou, qui est un des ingrédients phares du colcannon. La recette étant un peu différente mais néanmoins délicieuse, j’ai décidé de vous la partager également! 
 
 
J’aime la combinaison des pommes de terre, du chou et des lardons. Pendant les mois les plus froids de l’automne et de l’hiver, ce sont des aliments vraiment réconfortants! J’aime servir la purée avec des oeufs au plat, mais vous pouvez aussi l’accompagner d’une viande, ou juste la consommer telle quelle puisqu’elle contient déjà des lardons.
 
Puisque la saint-Patrick approche, vous pourriez également servir cette purée accompagnée de ces boulettes irlandaises et d’un irish bannock, pour vous faire un menu à thème. Je sais que tout le monde ne célèbre pas la saint Patrick en France, mais je trouve que toutes les occasions sont bonnes pour faire un repas à thème et pour partager un moment convivial!
 
 
  

Purée au chou et aux lardons

 
  • 400 g de chou blanc
  • 800 g de pommes de terre
  • 1 cube de bouillon saveur pot-au-feu
  • 1,25 l d’eau 
  • 1 pincée de gros sel
  • 100 g de lardons
  • 10 cl de lait
  • 50 g de beurre
  • Sel, poivre
 
Effeuillez le chou et émincez-le en lamelles fines.
Faites-le cuire dans de l’eau 30 minutes avec le cube de bouillon et une pincée de gros sel.
Pendant ce temps, faites cuire les pommes de terre à l’eau.
Une fois que le chou est cuit, égouttez-le.
 
Poêlez les lardons sans matière grasse.
 
Mélangez le chou avec les pommes de terre. Écrasez le tout avec un presse-purée en y ajoutant le beurre et le lait.
 
Salez, poivrez, déposez la lardons par dessus.
 

Mes recettes pour les amateurs d’œufs cocotte

Qu’existe-t-il de plus dingue qu’un œuf? Ça ne coûte rien, ça se cuisine en 5 minutes, ça s’accorde avec absolument tout, c’est l’aliment de base indispensable à avoir en permanence dans son frigo, et le meilleur allié des soirs sans idée! Sortez deux œufs, quelques restes du frigo, oui le bout de jambon qui s’ennuie là, et le morceau de fromage rabougri! Un peu de crème fraîche qui traîne ou au pire, de yaourt brassé quand on n’a que ça, et hop, la magie opère… C’est mignon, appétissant, et accompagné d’une soupe c’est le compagnon parfait des soirées légères mais gourmandes! Découvrez mes petits préférés qui je l’espère, vous donneront des idées!
 

 

oeuf-cocotte-chorizo3🍳 Oeuf cocotte tout simple au chorizo : Tout simple mais trop bon! 

oeuf-cocotte-vache-qui-rit2🍳 Oeuf cocotte à la vache qui rit : un must pour les enfants (et les grands)

oeuf-cocotte-puree-3🍳 Petite cocotte d’œufs et purée de légumes : pour une version un peu plus consistante


🍳 Oeuf cocotte aux épinards et stilton : pour les amateurs de sensations fortes


🍳 Oeuf cocotte raclette : le chouchou de l’hiver


🍳 Oeuf coulommiers cranberries : pour une version sucrée-salée toute en douceur