Archives par mot-clé : mozzarella

C’est mon blogiversaire!

Photo Paul Downey @Flickr

 

Ce 21 novembre, c’est le quatrième anniversaire de ce blog! 🍰
C’est fou comme le temps passe vite! Lorsque j’ai posté mon premier article il y a 4 ans, je ne savais pas du tout vers quoi j’allais ni même si je tiendrais plus d’un mois de publications régulières! L’animation d’un blog de cuisine est un voyage au long cours qui demande de nombreuses heures à manger froid, photographier des plats, rédiger les articles, répondre aux commentaires et visiter d’autres blogs. Je consacre beaucoup de temps à ce blog, pas seulement pour rédiger des articles, mais aussi pour améliorer mes talents de photographe, tester et re-tester les recettes dans la cuisine, me former à la cuisine, écrire… Cela prend du temps certes, mais c’est un vrai bonheur de recevoir des retours de lecteurs qui ont vraiment testé mes recettes et les ont appréciées! Je trouve assez génial que ce blog reçoive un nombre de visites et de messages toujours grandissant, je n’aurais jamais imaginé en arriver là un jour!

 

Chaque blogiversaire est une étape importante pour moi. J’aime profiter des dates anniversaire pour prendre un peu de recul et revenir sur ce qui s’est passé. J’ai vécu beaucoup d’expériences enrichissantes au cours de ces 4  années. Je me suis régalée, j’ai découvert des produits inconnus pour moi, et surtout j’ai rencontré des blogueuses (et blogueurs car ils sont plus rare mais je ne les oublie pas!) super sympas qui sont devenues de vraies amies à mes yeux (virtuelles ou réelles suivant la distance qui nous sépare. 💐
 
 
J’ai beaucoup, beaucoup de projets pour ce blog l’année prochaine et j’espère que je les accomplirai tous. Quels sont-ils? Hé bien il y en a pas mal, dont je vous parlerai plus en détail au fil de l’eau mais voici un aperçu. Je compte déjà maintenir ma cadence de publication qui est assez sportive pour moi. J’ai aussi conscience que je dois encore progresser en photo. Même si je me suis vraiment mobilisée sur ce sujet cette année, il me reste du chemin à parcourir! J’ai aussi envie de mettre un peu à jour le design du blog, car il n’a presque pas changé en quatre ans et même si je m’y reconnais encore, je voudrais le mettre au goût du jour. Les changements seront sûrement subtils et progressifs, mais ils rendront le site plus clair et agréable. Enfin, j’aimerais avancer vers quelque chose de constructif, creuser un peu plus des sujets, et pour cela j’ai pensé à écrire des petits e-books sur des thèmes qui me plaisent. Affaire à suivre!

 

 

Au final, beaucoup de choses ont évolué en quatre ans, et ça va continuer! Mais une chose n’a pas changé cependant, c’est le plaisir que j’ai à animer ce blog. Je le dois principalement à vous, qui lisez mes articles. Je me dis que tout le temps consacré en vaut la peine quand je vois que vous lisez mes posts. Ce blog a commencé comme un moyen de partager ma passion pour la nourriture, et j’ai découvert que c’était bien plus, car c’est un super moyen de rester en contact et de discuter avec plein de gens d’horizons différents et j’adore ça.

 

Je profite donc de l’occasion pour vous remercier, que vous soyez blogueursses, lecteurs/trices, visiteurs/euses de mon blog. Merci pour vos commentaires que j’apprécie et qui m’encouragent beaucoup! 💗 Sans vos retours, je ne serais pas allée aussi loin et je n’aurais tant appris! Bon je vais arrêter de vous accabler de compliments, vous allez saturer 🙂 

 

Pour marquer ce quatrième anniversaire, j’ai pensé que j’allais simplement vous proposer une compilation de mes meilleures recettes : les 12 qui ont emporté vos suffrages au cours de l’année, mais aussi mes propres coups de cœur, les recettes qui me font encore baver rien qu’à y repenser!

 

Mes recettes les plus populaires

Novembre :

Grilled cheese au bleu et avocat

 

Décembre :

Pancakes salés au cheddar

 

Janvier :

 Mont d’or à l’ail

 

Février :

Coulants au chocolat

Mars :

Onion rings

 

Avril :

Omelette aux fanes de radis

 

 

Mai :

Tzaziki

 

 

Juin :

Oeufs au four à la sauce tomate épicée

 

Juillet :

One pot pasta tomates et basilic

 

Août :

Aubergines à la turque

 

Septembre :

Crèmes ultra vanillées au lait concentré

 

Octobre :

Tarte salée au potiron et comté

 

 

Celles qui m’ont le plus régalée :

Novembre :

Pain d’chien ou pudding du nord

 

 

Décembre :

Yakitori de canard

 

Janvier :

Lu rou fan

 

 

Février :

Tarte amandine pommes cannelle

 

Mars :

Huevos rancheros en taco bowl

 

Avril :

Pastizzu

 

Mai :

 Scones au cheddar

 

Juin :

 Crumb cake aux abricots et nectarines

 

Juillet :

 Tian de patate douce et fromage de brebis

 

Août :

 One pot de fettucine à la burrata

 

Septembre :

Galette rustique aux pommes caramélisées

 

Octobre :

Tatins aux echalotes

 
Voilà, j’espère que ça vous a plu! Vous êtes prêts à rempiler pour une année? Moi en tout cas oui!

Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé

Les bettes ou blettes sont des légumes que je cuisine rarement, simplement parce que j’ai du mal à en trouver. Vivant en centre ville, je ne fréquente que de petits commerces et je n’ai donc pas le choix que l’on peut avoir dans des hypermarchés ou quand on vit près d’une ferme! Pourtant j’adore ça, c’est bien simple, dès  que j’en trouve je me jette dessus!
C’est un légume composé d’une tige blanche, les côtes, et d’une partie verte, les feuilles. Tout se consomme, mais pour cette recette j’ai décidé de mettre à l’honneur les côtes! La dernière fois que j’avais trouvé des bettes, j’avais utilisé les feuilles pour réaliser des barbagiuans, des petits chaussons aux bettes et au riz délicieux en provenance de Monaco! Il me fallait donc une recette pour utiliser les côtes, et convaincue par les petits chaussons monégasques, j’ai persévéré dans la piste du chausson, mais cette fois avec un grand chausson façon calzone!
Le mélange italien que j’utilise est un mélange d’épices dont l’ingrédient principal est du poivrons séché, accompagné d’ail, de marjolaine, de paprika, de basilic et d’origan. cela se trouve très facilement au rayon épices mais si vous n’en avez pas, remplacez par les mêmes épices, sauf le poivron rouge que l’on ne trouve pas tout seul je pense.
J’y ai ajouté de la mozzarella,  du parmesan, que voulez-vous, on ne se refait pas, j’aime le fromage… J’ai aussi utilisé un peu de saumon fumé pour égayer tout cela. Et voilà un plat simple et familial, parfait accompagné d’une salade verte!
  

Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé

Pour 2 personnes
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 oignon
  • 300 g de côtes de bettes
  • 1 boule de mozzarella
  • 20 g de parmesan
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 1 c. à c. de mélange italien (ou un mélange d’ail, de marjolaine, de paprika, de basilic et d’origan)
  • 1 c. à c.  de sauge
  • 1 pâte à pizza
Faites fondre l’ail haché dans une poêle dans l’huile avec un oignon, les côtes de bettes émincées finement, du sel, du poivre, 1 cuiller à café de mélange italien et 1 cuiller à café de sauge.
Retirez du feu, mélangez avec la mozzarella coupée en dés, le saumon émincé finement, le parmesan, étalez sur la moitié d’une pâte à pizza, repliez-la, roulez le bord pour bien la sceller.
Préchauffez le four à 180°C. Enfournez la calzone 15 à 20 minutes puis servez chaud.

Pizza tressée au chorizo

J’ai déjà testé depuis belle lurette le pizza cake et le pizza cône, mais la pizza tressée manquait encore à mon actif! J’ai donc profité d’une pâte à pizza rectangulaire que j’avais à disposition pour tester et voir ce que ça pouvait donner… Grand bien m’en a pris, car il s’avère que cette pizza au chorizo tressée est tout aussi bonne qu’elle en a l’air! Cette tresse est super gourmande et facile à réaliser – autant dire que c’est difficile de lui résister !

La pizza tressée est pas chère, extrêmement simple à fabriquer et parfaitement adaptée aux enfants (sans chorizo bien sûr). La recette ci-dessous vous permettra de réaliser une tresse basique et surtout délicieuse au chorizo, mais les possibilités sont infinies! Vous pouvez faire votre propre pâte, mais bien sûr si vous êtes pressés cela fonctionne très bien avec une pâte à pizza du commerce!

 

Avec cette recette je participe au jeu de Sylvie du blog La Table de Clara « Appropriez vous la recette » !

Pizza tressée au chorizo

  • 1 pâte à pizza rectangulaire
  • 30 g de chorizo coupé en petits morceaux
  • 4 c. à s. de pulpe de tomates
  • 100 g de mozzarella coupée en tranches
  • 60 g de fromage râpé spécial pizza
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence

Dans une poêle, faites revenir le chorizo sans matière grasse puis égouttez-le.

Coupez sur toute la longueur des franges d’1,5 cm d »épaisseur des deux côtés de la pizza.

Étalez sur la zone centrale (sans franges) de pâte la sauce tomate, le chorizo, la mozzarella, deux tiers du fromage râpé, saupoudrez par dessus les herbes et le piment.

Refermez en rabattant vers le centre une frange de chaque côté en alternance, en les faisant se chevaucher. Saupoudrez par dessus, le reste du fromage râpé, et un peu de piment et d’herbes supplémentaires.

Pizza nordique

Comment aimez-vous manger le saumon fumé? Avant je l’adorais sur des toasts avec du beurre ou sur des blinis avec une touche de crème fraîche, mais ces derniers temps je m’en suis un peu lassée. C’est pourtant simple à faire et délicieux mais je n’en avais plus du tout envie… à croire que je n’aimais plus le saumon!

Mais quand j’ai vu sur le blog Cam & Drey bricolent une pizza nordique au saumon, elle m’a fait immédiatement envie et j’ai profité d’avoir du saumon pour la réaliser!

Je dois dire que j’ai bien fait d’essayer, car cette pizza est une des meilleures que j’ai eu l’occasion de goûter ! Toutes pizzas confondues, et pourtant je peu vous dire qu’à la base je préfère d’autres parfums comme les pizzas au chorizo, au bacon… Je pense que cela vient de la quantité généreuse de fromage qui permet de couvrir harmonieusement la surface comme dans les pizzas que l’on commande au restaurant. Le résultat est vraiment parfait! Le mariage des saveurs entre le saumon, les crevettes et l’aneth est également au top!

Cette pizza au saumon fumé pourra faire un apéritif merveilleux coupée en petits carrés ou un repas d’été léger accompagnée d’une petite salade. Mangez-la bien chaude à la sortie du four quand le fromage est encore bien fondant! Bon je ne sais pas si c’est vraiment la peine de le préciser puisqu’elle sera engloutie à peine déposée sur la table!

Les ingrédients sont faciles à trouver dans n’importe quel supermarché et cette délicieuse pizza est très facile à réaliser, surtout si comme moi vous utilisez une pâte à pizza toute prête. Si vous préférez la faire maison, regardez la version de Cam & Drey bricolent !

J’en profite pour vous inviter à aller découvrir ce chouette blog si vous ne le connaissez pas! Ce n’est pas un blog de cuisine mais un blog qui mixe DIY, couture, tricot, crochet, et… cuisine ou un peu quand même! J’adore le parcourir car il déborde de créativité, tout comme ses auteures!

P.S. : SI vous préférez une pizza à la viande, jetez un œil à celle-ci, trop bonne également!

Pizza nordique

Pour la garniture

  • 6 tranches de saumons fumés
  • 3 c. à s. bombées de crème fraîche épaisse
  • 70 g de petites crevettes cocktail
  • 1 petit oignon
  • 250 g de mozzarella
  • 50 g de mélange de fromage râpé spécial pizza
  • 1 c. à s. d’estragon frais
  • 1 pincée de graines de fenouil
  • 1 filet de jus de citron

Commencez à préparer la garniture. Coupez très finement les oignons en lanières et faites revenir dans un peu d’huile d’olive 5 minutes à feu très doux.

Étalez la crème fraîche sur la pâte. Ajoutez les oignons.

Coupez de fines lamelles de saumon et ajoutez-les. Disposez un peu partout les crevettes .

Coupez des tranches de mozzarella et disposez-les sur la pizza. Ajoutez une grosse pincée d’estragon et de graines de fenouil. Parsemez la pizza de fromage râpé.

Préchauffez le four à 200°C.

Enfournez la pizza pour 18 à 25 minutes.

Sortez du four et servez avec un filet de citron si vous aimez.

Source d’inspiration :
http://camdreybricolent.canalblog.com/archives/2016/07/29/34123978.html

Tarte salée au lonzu et courgettes

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette d’inspiration corse! Oui je sais, je vire obsessionnelle avec la Corse, je suis tombée amoureuse de cette île, de ses hauteurs, de ses plages, de ses paysages, et bien sûr aussi surtout de sa gastronomie!
Cette recette n’est pas corse à proprement parler, mais elle m’a été inspirée par une charcuterie corse que j’aime beaucoup : le lonzu!
Pour ceux qui se connaissent pas, le lonzu est un filet maigre de cochon corse préparé… en Corse. Bah oui logique pour une charcuterie corse.
C’est une viande que l’on laisse reposer quelques jours dans du sel, avant de la rincer au vin, de la sécher et de la poivrer. Elle est ensuite fumée et vieillie en cave. Vous imaginez donc le régal que ça peut être…
Si vous n’en trouvez pas par chez vous, une seule solution, allez visiter la Corse d’urgence! Bon, j’avoue que ça fait un sacré budget pour aller acheter sa charcuterie, mais vous ne regrettez pas le voyage! Sinon, le lonzu étant une viande maigre, j’imagine que vous pouvez la remplacer par un jambon fumé ou de la viande des grisons.
J’ai choisi de mettre à l’honneur ce lonzu dans une tarte salée aux courgettes, un légume estival qui est assez doux au goût et qui laisse la vedette à cette délicieuse charcuterie!
Pour un menu aux accents corses, faites vous de délicieux roulés au jambon sec, brocciu et miel en entrée et surtout un moelleux corse à la châtaigne (oh le truc de dingue) en dessert!
Ayant une légère tendance à la démesure, j’ai acheté de TRÈS GROSSES quantités de lonzu, donc d’autres recettes arriveront un jour ou l’autre ^^
  

 Tarte salée au lonzu et courgettes

    • 30 g de courgettes en rondelles
    • 1 pâte brisée
    • 6 tomates cerises
    • 70 g de mozzarella
    • 40 g de lonzu en dés
    • 2 c. à s. de pulpe de tomates
    • 30 g d’emmental râpé
    • 1 pincée de marjolaine
    • 1 pincée d’estragon
    • 1 pincée d’ail semoule
    • 1 c. à c.  de moutarde

Faites revenir les rondelles de courgette avec du sel, du poivre et l’ail semoule dans une poêle avec 2 cuillers à soupe d’huile pendant une dizaine de minutes à feu doux.

Dans un plat, étalez votre pâte. Étalez  la  moutarde et la pulpe de tomates dessus.

Répartissez par dessus le mélange aux courgettes, puis le lonzu coupé en lamelles, puis la mozzarella et enfin les tomates cerise coupées en deux. saupoudrez d’emmental râpé, d’estragon et de marjolaine.

Préchauffez le four  à 180°C et enfournez pour 20 minutes environ.

Fettucine à la burrata en one pot

Faites un voyage express en Italie avec ce plat de fettucine aux tomates séchées et à la burrata! Cette assiette vous emmènera directement en Toscane en moins de 20 minutes tout compris! Ce repas incroyablement simple est un de mes must de l’été, une période où j’aime me faire plaisir sans passer des heures dans la cuisine ou allumer le four (sauf pour une petite pizza à l’occasion, j’avoue).
Ce plat de pâtes se cuit façon « one pot », et ne contient que des ingrédients super simples. La sauce est simplement composée de tomates séchées cuites directement avec l’eau des pâtes, de l’huile d’olive, de la poudre d’ail, des épices italiennes, du sel et du poivre.
A propos de ces épices italiennes, j’ai la chance de recevoir un mélange italien nommé assaisonnement spaghetti de la part de mon partenaire l’Étal des épices. Je l’avais déjà cuisiné en clafoutis aux tomates, et je savais que ce mélange était divin, j’ai donc voulu l’utiliser une seconde fois d’une manière tout indiquée, avec des pâtes! J’avais envie d’un plat un peu robuste, j’ai donc choisi des fettucine, qui sont des spaghettis en plus larges !
Parlons de la burrata. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la burrata est un fromage italien originaire de la région des Pouilles. La burrata est un peu la cousine moins connue, mais clairement meilleure que la mozzarella fraîche. Au premier coup d’œil, elle ressemble à une boule de mozzarella, mais le vrai charme de la burrata se cache à l’intérieur. Coupez la boule et vous découvrirez un cœur coulant, vraiment très très très crémeux! C’est un peu la rencontre de la mozzarella et de la ricotta en quelques sortes!
La burrata est une de mes obsessions du moment, j’ai envie d’en mettre partout… Si vous ne la connaissez pas, testez-la d’urgence, elle pourrait bien devenir votre nouvelle passion à vous aussi! Son goût est incroyable, et sa texture tellement crémeuse, c’est bien simple, c’est un régal! Mélangez ce délice dans un plats de pâtes encore fumantes, laissez fondre quelques instants dessus et vous obtiendrez votre nouveau plat favori, les pâtes à la burrata!
Si vous ne trouvez pas de burrata, vous pouvez simplement la remplacer par des morceaux de mozzarella fraîches de très bonne qualité. Mais dès que l’occasion se présentera de tester la burrata, n’hésitez pas une seconde!
Servez ce plat avec un vin rouge italien pétillant bien frais, et le bonheur est à portée de main!
  

 Fettucine à la burrata en one pot

Pour 2 personnes
  • 225 g de fettucine
  • 6 pétales de tomate séchée hachés
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 1 c.  à s. d’assaisonnement spaghetti
  • 3 c. à s. d’huile d’olive vierge extra
  • 70 cl d’eau
  • 1 c. à c. de miel
  • Sel, poivre
Pour le service
  • 150 g de burrata fraîche
  • 2 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à c. de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre
Mélangez les pâtes, les tomates, l’ail, l’assaisonnement spaghetti, le miel, l’huile et l’eau dans une grande casserole.
Portez à ébullition à feu vif. Faites bouillir, en remuant jusqu’à ce que les pâtes soient al dente et cuites et que l’eau soit presque évaporée, environ 8 à 9 minutes. Assaisonnez au goût avec du sel et du poivre fraîchement moulu. Servez avec la burrata fraîche, le persil et le vinaigre balsamique, ajoutez du sel et du poivre supplémentaires si besoin et remettez un peu d’assaisonnement spaghetti.

Ricotta rôtie aux légumes confits et zaatar

Je ne sais pas vous, mais moi dès que l’été est là, il me prend des envies des envies d’Italie! A défaut d’y aller, je laisse les produits italiens envahir ma cuisine! La cuisine italienne occupe une place prestigieuse dans le hit-parade des meilleures cuisines du monde selon moi-même. Parmi les bons produits que l’on peut savourer en provenance de magnifique pays, on compte la célèbre ricotta. La ricotta est un fromage à pâte fraîche originaire d’Italie. La recette traditionnelle utilise du lait de brebis ou de vache. C’est un fromage riche en eau et relativement peu calorique.
La ricotta est un produit que je cuisine peu. En fait même si je trouve ça très bon, je n’ai pas trop d’idées de quoi en faire, ou alors elle n’est pas la star du plat à proprement parler. Je me suis pourtant régalée avec ce gâteau sicilien à la ricotta l’an dernier, je l’avais trouvé mémorable et je ne peux qu vous le recommander!
Avec l’été, j’aime troquer mon maroilles chéri et ma raclette adorée contre des fromages que je trouve plus de saison comme la feta, la mozzarella ou… la fameuse ricotta. J’ai donc eu envie de tenter ma chance en la mettant à l’honneur dans une recette où elle est consommée cuite et en version salée. J’avais vu passer notamment une recette de ricotta rôtie aux tomates cerises chez Julia du blog Cooking Julia puis chez chez Plaisir et équilibre. J’ai eu envie de décliner ma propre version sur le même principe, avec un mélange de légumes d’été.
 
Le résultat est tout simplement délicieux ! J’ai beaucoup aimé la texture de la ricotta qui devient plus ferme et un peu moins humide, et le côté sucré des légumes. Tout ceci, en se mélangeant à la ricotta et au pain, donne un plat très parfumé et plutôt léger. Accompagné d’une petite salade verte et pourquoi pas de quelques noix, ce plat fera merveille que vous soyez végétarien ou non, mais bien sûr selon la quantité de pain que vous mangez avec, ça peut devenir beaucoup moins léger!
Dans cette recette, j’ai couvert ma ricotta de zaatar, un mélange d’épices libanais qui me vient de mon partenaire l’Étal des épices. J’adore ce mélange de sumac, sel, thym, sésame doré et sésame blanc, il est parfait pour mettre du soleil et de l’originalité dans les assiettes. On peut le mélanger à de l’huile d’olive pour le badigeonner sur les pains par exemple, ou s’en servir pour parfumer un plat comme je l’ai fait ici.
Pour découvrir la recette, c’est sur le site de l’Étal des épices que ça se passe!

Clafoutis aux deux tomates et polenta

Je réalise que je ne vous ai jamais proposé de recette à base de polenta ! En fait, c’est un produit que je cuisine très peu, je n’ai pas franchement d’idée de quoi en faire, pourtant c’est délicieux! Je me suis donc dit qu’il fallait que ça change! Je ne sais pas pourquoi, le clafoutis salé m’est tout de suite venu à l’esprit, j’ai pensé qu’y ajouter de la polenta pourrait donner quelque chose de très sympa!

 

J’ai donc improvisé ce petit clafoutis aux tomates où la polenta vient apporter du goût et de la texture. C’est la première fois que l’on mangeait de la polenta depuis bien longtemps, et nous avons beaucoup aimé!Je dirais même que nous nous sommes régalés avec ce clafoutis agréablement parfumé et très moelleux !

Pour cette recette, j’ai utilisé un mélange d’épices nommé « assaisonnement spaghetti » qui me vient de mon partenaire L’Étal des Épices.  C’est un mélange d’épices délicieux, réalisé à base de basilic, d’origan, d’ail, de poivron, et de tomate. Il vient apporter immédiatement une touche italienne aux plats dans le quel on l’utilise. Un peu de ce mélange d’épices et un filet d’huile d’olive sur vos pâtes, et vous obtenez un plat délicieux! Évidemment pour contredire son nom, j’ai eu envie de le tester dans autre chose que des spaghetti, mais une recette plus conventionnelle (et tout aussi délicieuse) suivra bientôt…

J’ai également utilisé des tomates green zebra qui m’ont fait de l’œil pendant mes courses. C’est l’été et la saison des tomates bat son plein, je ne pouvais donc pas résister à ce plaisir de saison! Cette variété ancienne à la couleur vert éclatante zébrée de jaune peut surprendre au premier abord, mais elle est délicieuse ! Je l’ai trouvée très juteuse et un peu plus acide que ses copines rouges, mais ce n’est peut-être qu’une impression!

Ce clafoutis se déguste chaud, tiède ou froid, après quelques heures passées au réfrigérateur. Vous pouvez bien sûr varier la garniture de cette recette tout au long de l’année.

 

Pour découvrir la recette sur le site de l’Étal des épices, c’est ici!

 

 

 

Mozzarella sticks

Aujourd’hui, je vous propose une recette typiquement américaine que l’on trouve dans les fameux « dinners ». Moins répandus en France, à part dans certaines chaînes de pizzerias par exemple, ces mozzarella sticks ou bâtonnets de mozzarella constituent un apéritif très sympa! Il suffit que j’en voie à la carte d’un restaurant pour que j’en commande inlassablement à partager (ou pas) à l’apéro. Imaginez de délicieux bâtons de mozzarella chauds et fondants à la panure bien dorée, difficile de trouver quelque chose se de plus gourmand!

Les mozzarella sticks font partie des façons que j’adore de grignoter du fromage! D’ailleurs, chez nous, tout le monde adore les mozzarella sticks. En fait ce n’est pas compliqué, tous les membres de ma famille aiment le fromage! Même ma fille a commencé à boulotter sans broncher du Maroilles puissance 10 sur l’échelle de Richter fromagère alors qu’elle avait à peine dépassé les 2 ans.

Au niveau de la chapelure, une chapelure classique fera l’affaire, mais personnellement j’aime la chapelure panko. J’ai découvert la chapelure panko il y a quelques années au hasard de mon shopping compulsif en épicerie asiatique. Que voulez vous, certaines sont accros aux chaussures, moi c’est aux nouilles chinoises et aux sauces au wasabi! Cette chapelure japonaise est en un mot DE-LI-CIEUSE. Elle est plus légère que la chapelure ordinaire. Elle absorbe moins d’huile et a une texture incroyablement croquante.

C’est bien simple, chez moi elle est devenue un indispensable du placard et a totalement remplacé la chapelure de pain classique, sauf quand j’ai du pain à finir et que j’en profite pour faire de la chapelure maison bien sûr! Vous trouverez de la chapelure panko dans les épiceries asiatiques et dans la plupart des hypermarchés.

Revenons à ces mozzarella sticks! Ces mozzarella sticks sont plus simples à réaliser qu’on ne peut le penser, d’autant qu’il est très facile de les faire à l’avance, de les garder au congélateur et de les sortir au dernier moment pour les jeter dans la friteuse.

Pour réussir votre recette à coup sûr, il n’y a pas grand chose à savoir. Pensez simplement à les servir bien chauds directement à la sortie du four, car comme n’importe quel fromage, la mozzarella durcit rapidement en refroidissant. Servez vos sticks avec une petite sauce tomate, salsa ou béarnaise, et vous obtiendrez un apéritif que tout le monde adorera!

P.S. : Si vous voulez vous faire une soirée grignotages à l’américaine, essayez aussi ce poulet pané aux smacks!

Mozzarella sticks

  • 1 œuf battu
  • 3 cl d’eau
  • 100 g de chapelure
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1/2 c. à c. de poudre d’ail
  • 35 g de farine
  • 25 g de fécule de maïs
  • 250 g de mozzarella
  • Huile pour la friture
  • Sel

Dans un petit bol, mélangez les œufs et l’eau. Dans un autre bol, mélangez la chapelure, les herbes de Provence, le sel et l’ail . Dans un autre bol, mélangez la farine et la fécule de maïs.

Coupez la mozzarella en bâtonnets.

Allumez la friteuse à 185°C ou faites chauffer l’huile dans une grande casserole jusqu’à 180°C.

Enrobez chaque bâtonnet de mozzarella dans le mélange de farine, puis dans le mélange d’œuf, puis dans la chapelure. Plongez-les dans l’huile 30 secondes environ, jusqu’à ce que la chapelure soit dorée. Retirez du feu et égouttez sur du papier absorbant.

Servez immédiatement.

Tarte couronne au chèvre frais et tomates séchées

Depuis quelques temps, on voit passer sur internet des tartes couronnes de toutes sortes. Je les adore car elles sont très jolies et parfaites pour épater les invités en deux temps, trois mouvements ! En plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles sont très rapides et faciles à réaliser. J’en avais fait une première version au chèvre et aux légumes du soleil l’an dernier, et elle avait eu beaucoup de succès. Je savais dès lors que j’en referais des que possible avec d’autres saveurs!
Alors quand j’ai vu cette version au chèvre frais sur le blog Cooking 4 you, je l’ai tout de suite mise de côté! Si vous ne connaissez pas ce blog, allez vite le découvrir! Il regorge de belles recettes, tant sucrées que salées, c’est un régal rien qu’à regarder!
J’ai servi cette tarte couronne à un repas de famille, nous étions en petit comité et je voulais quelque chose qui soit à la fois gourmand et pas trop lourd! Tout le monde l’a trouvée non seulement jolie, mais surtout très bonne! A la fois croustillante, fondante et parfumée, il aurait été dur de ne pas être séduits!
Vous pouvez servir cette jolie tarte aussi bien au cours d’un repas que lors d’un apéritif. En mode repas elle est parfaite pour deux, pour l’apéro vous en tirerez 8 portions si vous coupez entre chaque pointe.
  

Tarte couronne au chèvre frais et tomates séchées

  • 1 pâte feuilletée ronde
  • 200 g de fromage de chèvre frais
  • 6 tomates séchées
  • 4 tomates cerises
  • 1/2 mozzarella
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 jaune d’œuf
  • Sel, poivre
Coupez la mozzarella en 4 tranches et recoupez-les en 2.
Mélangez le fromage, l’huile, les herbes, le sel, le poivre et les tomates séchées coupées en morceaux.
Étalez la pâte feuilletée sur une plaque de cuisson. En partant du centre coupez la pâte en 4 pour obtenir une croix que vous découperez à nouveau en 4 afin d’obtenir 8 parts, sans aller jusqu’au bout de la pâte mais en laissant 10 cm sur tout le tour, de façon à pouvoir y placer les ingrédients.
Étalez le mélange au fromage de chèvre sur la pâte.
Rabattez les pointes en partant de l’intérieur du cercle vers les bords.
Placez les tomates cerises, les morceaux de mozzarella, saupoudrez un peu d’herbes supplémentaires, salez et poivrez.
Préchauffez le four à 180°C.
Badigeonnez le dessus de la couronne au jaune d’œuf.
Enfournez dans un four pour 25 à 30 minutes jusqu’à obtenir une tarte bien dorée. Servez chaud.
Source d’inspiration :