Archives par mot-clé : moutarde

Hot-dogs au relish et moutarde au miel maison

Je pense avoir déjà dit une cinquantaine de fois au minimum de fois que j’adore les hot-dogs. Je pourrais le porter sur un t-shirt ou mettre un poster dans mon salon tellement c’est vrai : j’adore les hot-dogs! Plus jeune je ne les aimais pas tant que ça par contre : le ketchup et la moutarde de la version de base ne me faisaient pas franchement rêver. Mais quand j’ai découvert qu’on pouvait en faire des variations au fromage, aux oignons, aux haricots rouges… J’ai commencé à beaucoup plus apprécier!
Quand j’ai pu ramener du hot-dog relish des États Unis, je suis littéralement devenue accro de ce condiment.  C’est étonnant qu’il ne soit pas plus connu chez nous en France, car ce mélange légèrement acide de concombres et d’épices est un véritable régal qui peut s’utiliser dans plein d’autres recettes… Mais aujourd’hui pas de digression, c’est bien dans un hot-dog que je vous propose d’utiliser le relish!
Il est possible de faire du relish maison en grandes quantités et de le conserver dans des bocaux stérilisés, mais là c’est une petite quantité parfaite pour les hot-dogs que je vous propose de faire! Si après ça vous êtes accro, vous pourrez toujours en faire plus!
  
P.S. : Si vous êtes lancés dans la réalisation d’un menu bien décadent, regardez aussi ces hot-dogs à la saucisse fourrée au fromage et bacon!

Hot dogs au relish et moutarde au miel maison

Pour le relish
  • 80 g de concombre émincé finement
  • 1 c. à c. d’huile végétale
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
  • 1 cm de gingembre émincé
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1 pincée de muscade
  • 5 cl de vinaigre de riz ou de cidre
  • 1 c. à s. rase de sucre poudre
Pour la moutarde au miel
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 1 c. à c. de miel liquide

Pour le hot-dog

  • 30 g de gouda râpé
  • 2 buns
  • 2 grosses saucisses type knacks de lorraine

Faites revenir l’huile et les graines de moutarde 2 minutes dans une casserole.  Ajoutez les épices du concombre et faites revenir 2 minutes de plus. Ajoutez le vinaigre et le sucre et amenez à ébullition.
Coupez feu, ajoutez le concombre émincé, mélangez et réservez.
Tranchez à moitié saucisse, déposez à l’intérieur le gouda râpé. Maintenez fermé à l’aide de cure dents.
Mélangez la moutarde et le miel.
Tartinez les pains avec cette moutarde au miel, puis déposez du relish.
Faites dorer les saucisses à la poêle et mettez dans le pain.

 
 Source d’inspiration :

http://www.myrecipes.com/recipe/chicago-char-dog-fresh-cucumber-relish

Spécialité des États-Unis : mac’n cheese

Le mac and cheese est un classique de la cuisine américaine, très proche du « macaroni cheese » anglais. Aux Etats-Unis, ce plat de comfort food peut être vendu directement en boite, c’est LE plat que l’on fait 5 minutes quand on a besoin de réconfort! Le mac & cheese peut sembler banal ou simple au premier abord, mais ne vous y trompez pas!

En utilisant du fromage de qualité et en travaillant une texture bien fondante, ce plat peut devenir un véritable régal que vous risquez d’adopter parmi vos incontournables de semaine !

mac-n-cheese-3

Cette version, au cheddar et aux graines de moutarde apporte de la saveur à ce plat familial. Une fois que vous l’aurez testée, il y a fort à parier que vous voudrez réaliser très vite d’autres versions avec le large panel de fromages dont on dispose en France !

mac-n-cheese-2

P.S. : Pour un repas purement américain, finissez le repas avec un bon brownie!

Mac’n cheese

  • 400 g de pâtes
  • 45 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de poivre
  • 1/8 c. à c. de paprika
  • 50 cl de lait
  • 200 g de cheddar râpé

Faites cuire les pâtes al dente, selon les instructions du paquet. Égouttez et rincez à l’eau froide pour arrêter la cuisson et mettez de côté.
Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole à feu moyen, faîtes fondre le beurre. Ajoutez la farine, le sel, les grains de moutarde, le poivre, et le paprika.
Remuez constamment à feu moyen pendant environ trois minutes.
Délayez avec le lait et laissez cuire toujours sur feu moyen en mélangeant au fouet constamment pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que l’ensemble ait une texture de sauce assez fluide.
Enlevez du feu et ajouter 130 g de fromage, et remuez jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.

Versez la sauce au fromage sur les pâtes et mélangez délicatement jusqu’à ce que les pâtes soient enrobées.

Versez la moitié des pâtes dans un plat allant au four. Saupoudrez la moitié du fromage. Ajoutez le reste de pâtes. Saupoudrez le reste de fromage et saupoudrez légèrement avec du paprika.

Mettez au four environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.

mac-n-cheese

Chili dog pizza

Il paraîtrait que manger du fast-food nuit au bonheur… C’est du moins ce qu’affirme cet article : les consommateurs de fast food ne prendraient pas le temps apprécier les choses! N’est ce pas un raccourci un peu facile?

Personnellement j’aime énormément la cuisine de fast-food : burgers, pizzas et autres font partie de mes plats préférés ! De mon point de vue, j’aurais presque tendance à dire que le fast food remonte le moral!  Cela représente pour moi une cuisine réconfortante que j’aime manger les jours ou il fait froid ou quand la vie semble moche!

chili-pizza-dog-3
Imaginez : vous marchez dans le caca de bon matin, votre chauffeur de bus démarre avec la minute d’avance qui fait la différence, et il vous snobe quand vous vous humiliez à lui courir après.
Vous enchaînez avec quelques doux problèmes au travail, vous apercevez que vous n’avez pas pensé à vous prendre à manger pour le midi, la boulangerie est fermée, vous finissez avec un hachis parmentier premier prix réchauffé au micro-ondes. Vous rentrez chez vous pour découvrir une erreur de la banque en votre défaveur, ou EDF qui réalise qu’il aurait du vendre le gaz plus cher il y a 5 ans pour être rentable, et qui vous impute cette erreur en vous demandant une rallonge de 150€ à verser pour hier.

chili-pizza-dog

Bon bah là, franchement, je ne me vois pas sortir la cocotte et mitonner une tête de veau sauce gribiche franchement !
Je sors mes pantoufles en forme de lapins géants, un plaid XXL, et je me plante devant Netflix en attendant qu’un gentil étudiant en vélo affronte la pluie et m’amène tout droit une dose de gras là devant moi!
Et franchement je trouve que ça fait un bien fou… J’ai tout à fait le sentiment de le savourer!

Et il y a toutes les fois où je vais bien, et où j’ai quand même envie de pizza… Là je me dis, savourons, prenons le temps, tartinons nous même notre burger de sauce, pétrissons nous mêmes notre pâte à pizza… Est ce que ça reste du fast-food? Un burger est un burger, qu’on le gobe chez Mc Do dans la file d’attente ou qu’on prenne le temps de le faire chez soi!

Moralité : selon moi, ce n’est pas le plat qui fait le fast-food, c’est son consommateur qui est speed et ne prend pas le temps de l’apprécier !

Si vous voulez le vérifier, je vous propose de vous préparer cette pizza absolument démoniaque: inspirée du chili dog, un hot dog au chili que l’on consomme beaucoup au Etats-Unis, elle enferme dans sa croûte des knackis bien cachées… Est-ce raisonnable? Est-ce équilibré? Est-ce sain? Je suppose que vous connaissez la réponse! Mais est-ce qu’on l’a appréciée? Mille fois oui!

chili-pizza-dog-2

P.S. : Si après ça vous avez encore besoin de réconfort, j’ai un brownie au nutella qui sera parfait pour vous!

Chili dog pizza avec sa hot-dog crust

  • 1 pâte à pizza
  • 5 knackis

Pour le chili

  • 75g de haricots rouges
  • 1 tomate pelée en boite
  • 20 g d’ oignon émincé
  • 25 g de poivron émincé
  • 1 pincée de paprika
  • 2 pincées de cumin moulu
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée d’ail séché
  • 1 c. à c. de sauce barbecue

Pour l’assemblage

  • 125 g de bœuf haché
  • 60 g de coulis de tomate
  • 50 g de cheddar râpé
  • Ketchup
  • Moutarde

Etalez la pâte à pizza.
Posez les knackis coupées en 2 tout le tour de la pâte, à 2 cm du bord puis roulez la pâte autour pour enfermer les knackis dans les bords de la pâte.

Mélangez dans un bol tous les ingrédients du chili.
Faites revenir le steak haché effrité a la poêle avec un peu d’huile.

Préchauffez le four à 180°C.
Étalez la sauce tomate sur le fond. Déposez le mélange aux haricots puis le steak haché.
Saupoudrez de cheddar râpé.

Enfournez pour 8 à 10 minutes et servez immédiatement, en versant un filet de ketchup et de moutarde tout le long de la croûte de la pizza.

Colombo de potiron

Le colombo est un curry créole qui nous vient tout droit de la Martinique et de la Guadeloupe, mais ses origines sont plus lointaines, puisque ce plat s’inspire du curry Sri Lankais. Sur les îles, « Colombo » est devenu un terme générique pour désigner un ragoût de viande ou de fruits de mer.

Si le colombo est souvent au porc ou au poulet, j’ai été tout de suite interpellée quand j’ai vu cette super recette végétarienne sur le blog Ce soir on clape quoi? C’est un blog que j’apprécie beaucoup, j’y ai d’ailleurs pioché pas mal de recettes, allez vite le découvrir si vous ne le connaissez pas!

Comme j’adore le potiron, j’ai tout de suite eu envie de tester cette recette, par contre mon homme n’est pas fan de ce légume, donc j’ai hésité à lui faire goûter ce plat… Mais je me suis lancée et cette fois-ci, il a trouvé qu’avec tous les autres ingrédients, c’était délicieux ! C’est la première fois qu’il apprécie un plat au potiron, c’est pour dire! J’ai moi-même beaucoup aimé : le potiron se désintègre en partie pendant la cuisson, et il épaissit la sauce pour lui donner une texture parfaite!

Mélange d’épices antillais par excellence, la poudre de colombo est composée dans des proportions variables de curcuma, de coriandre, de fenugrec, de clou de girofle, de cumin, de graines de moutarde et d’ail. Comme je n’avais pas d’épices à colombo, j’ai choisir de composer moi même mon mélange, et ce fut parfait!

On en trouve bien sûr tout prêt dans le commerce, notamment au rayon exotique des supermarchés ou dans les épiceries du monde, mais rien ne vous empêche de préparer vous même votre mélange comme moi! Bien que ces épices ressemblent à du curry, résistez à la tentation de remplacer le mélange à colombo par du curry…. Sinon ça sera très bon, mais ça ne sera plus un colombo, mais un curry!


P.S. : Si comme moi vous ne vous lassez pas de manger du potiron tout l’hiver, jetez un œil à cette recette!

Colombo de potiron

  • 400 g de potiron
  • 20 cl de lait de coco
  • 1/2 c. à s. de purée de cacahuètes
  • 1 oignon jaune
  • 1 peu d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de colombo en poudre (ou les épices ci-dessous pour le faire vous-même)
  • Sel, poivre

Pour la poudre de colombo

  • 1/2 c. à c. de coriandre sèche
  • 1/2 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 graines de fenugrec
  • 1/4 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de poudre de gingembre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 filament de safran en poudre

Si vous faites les épices vous-mêmes, pilez les épices qui ne sont pas moulues, puis mélangez l’ensemble des épices.

Épluchez et lavez l’oignon et le potiron. Coupez le potiron en petits cubes. Émincez finement l’oignon, faites-le revenir 2 minutes dans un peu d’huile. Ajoutez le potiron et faites-le cuire 5 minutes à feu vif en remuant de temps en temps avec 2 cuillères a soupe d’eau. Pendant ce temps, dans un bol, mettez les épices a colombo, le lait de coco, le sel et la purée de cacahuètes, mélangez bien puis versez ce mélange dans la sauteuse, et faites cuire 10 à 15 minutes supplémentaires à couvert.

Plantez la pointe d’un couteau dans un dé de potiron pour voir si cela est cuit.

Goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2016/05/20/33838396.html

Mes défis culinaires pour 2017

Nous voilà déjà en 2017! L’an dernier je m’étais lancé quelques résolutions principalement techniques comme apprendre à cuire une viande ou un poisson. Je les ai quasiment toutes tenues à part une, cuire un artichaut… Cette année, sans vouloir me mettre trop la pression car le temps file déjà super vite, j’aimerais tester quelques exercices créatifs dans ma cuisine! Voici donc mes idées de résolutions culinaires ou petits défis à réussir dans mon quotidien pour 2017!

Commander un plat en livraison et essayer de le refaire en version maison

J’adore me faire livrer ou manger à emporter, que ce soit chinois, thaï, indien ou encore des burgers… Alors pourquoi ne pas essayer de reproduire l’un de ces fameux plats, ou refaire le plat d’un restaurant que j’aurai vraiment apprécié par exemple, rien qu’en analysant le goût que j’aurai décelé!
4201205072_14cec00b9b_z
Photo Ged Carroll @Flickr

Cuisiner au vin

Que ce soit pour finir une bouteille ou pour avoir un prétexte pour boire le reste de la bouteille avec le dîner, j’aimerais tester plus de recettes au vin rouge, blanc ou encore à la bière.

Me faire des menus complets basés sur mes livres de cuisine

Par exemple un menu entrée-plat-dessert issu de mon livre de cuisine non officielle de l’univers Harry Potter, parce que j’adore les livres de cuisine mais que je ne les utilise pas assez!

11609957304_bf606de9e7_z

Photo Polka Dots and Pastries @Flickr

Créer mon plat « signature » et le faire tester à mon entourage

Vous savez, le genre de pat pour lequel je serai célèbre dans ma famille et que tout le monde me demandera de faire à chaque fois. On peut toujours rêver !

Faire un menu de saisons inversées

Cuisiner des plats d’hiver en été et vice versa, pareil pour l’automne et le printemps… Par exemple, un barbecue de canard hivernal, ou une raclette d’été aux tomates et olives. Oui enfin, je vais y réfléchir ^^

Manger de saison chaque fois que possible

C’est plus une ligne de vie qu’un défi à proprement parler! Je m’y applique déjà beaucoup mais on peut toujours mieux faire dans ce domaine, donc je continue à le garder en tête!

15430545906_18fa7cd2ab_z

Photo daveynin@Flickr

Faire mon bouillon de légumes maison

Parce que j’en consomme une quantité astronomique et que c’est forcément meilleur quand il est maison!

 

Célébrer une fête que je n’ai jamais fêtée avant, issue d’une autre culture

Comme Thanksgiving, Sainte-Lucie, ou je ne sais quelle autre fête issue des traditions d’ailleurs.

2113746343_a8b32989ba_z

Photo Rhett Sutphin @Flickr

Apprendre à maîtriser mes cocktails préférés

J’avais listé dans cet article mes cocktails préférés mais pour autant je ne les ai pas tous réalisés maison, j’aimerais m’y atteler et vous partager les recettes!

Composer mes plateaux de fromage

Et vous partager des compositions sympa, des accords avec le vin ou la bière…

9326877587_452867d75a_z

Photo Alan Light @Flickr

Réaliser un menu régressif

A base des produits préférés de mon enfance : Nutella, Kinder, Dragibus, Vache qui rit et autres!

Faire mes condiments préférés à la maison

J’adorerais me lancer dans la préparation de condiments : moutarde, ketchup, sauces tomates, pickles…

3065093728_c340a0b8e1_z

Photo Ben Mason @Flickr

Cuisiner ce qu’on jette habituellement

Je voudrais essayer de cuisiner jusqu’à la moindre pelure de légume pour en faire une soupe, des chips ou je ne sais quoi d’autre, et réduire au maximum mes déchets comestibles.

Trouver « mon » gâteau au chocolat

Trouver la recette parfaite, comme je l’aime, c’est à dire très fondant et très fort en chocolat!

4221886521_533b50271e_z

Photo Kimberly Vardeman @Flickr

 

Et vous, vous avez des résolutions ( culinaires ou non) pour l’année qui démarre?

Mini cakes au chou-fleur

Aujourd’hui je vous propose une recette bien sympathique à base de chou-fleur. Sérieusement, ces mini-cakes au chou-fleur sont si savoureux que même un enfant ou un adulte récalcitrant au chou-fleur les engloutira! Les œufs sont assez présents et il y a très peu de farine, juste assez pour dire que c’est un cake et pas une omelette en fait! Ils sont moelleux, tendres et pas secs du tout… Bien parfumés avec le curry, le romarin, et le fromage, ces mini cakes sont délicieux chauds mais aussi tièdes, et se gardent bien au réfrigérateur si vous voulez les préparer à l’avance.

Si vous n’avez pas de mini moules à cake, vous pouvez simplement utiliser un moule à cake de taille normale, ou encore un moule à gâteaux ou un moule à brownie : il vous suffira de couper des petits carrés pour le service.

J’ai trouvé cette délicieuse recette sur un de mes blogs fétiche, Qu’est ce qu’on clape ce soir? que je vous présente plus tant j’en ai parlé ces derniers temps!


P.S. : Si ces mini cakes vous ont plu, essayez aussi cette pâte à pizza au chou-fleur!

Mini cakes au chou-fleur

Pour 4 mini cakes

  • 400 g de chou fleur surgelé ou fleurettes
  • 35 g de farine
  • 2 oeufs
  • 70 g de crème épaisse
  • 70 g de fromage râpé
  • 1/2 c. à c. de curry
  • 1 c. à  c. de romarin
  • 1 c. à c. de moutarde
  • Sel, poivre

Faites cuire le chou-fleur au micro-ondes : déposez-le dans un plat, versez 5 cl d’eau dans le fond, couvrez de film alimentaire, et mettez à chauffer 15 minutes à pleine puissance.  Prolongez si nécessaire.  Il faut qu’il soit bien fondant pour pouvoir l’écraser a la fourchette. Egouttez-le puis écrasez-le. Si il rend trop d’eau, faites-le sécher à la casserole quelques minutes.

 

Préchauffez le four à 180°C. Dans un saladier, battez la crème liquide avec les œufs puis le chou-fleur,  le gruyère, la moutarde, le sel, le poivre, puis le curry, le romarin et la farine. Mettez du papier sulfurisé dans vos mini moules, versez la pâte, et faites cuire a four chaud 20 minutes.

 

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2014/10/03/30663832.html

Mes idées de cadeaux gourmands pour Noël

A Noël, quoi de plus agréable pour vos proches que de recevoir des cadeaux faits maison ? Bon peut-être une nouvelle voiture, un kitchen aid ou de quoi solder le crédit de la maison certes. Mais à part ça, je suis sûre qu’ils adorent tous les cadeaux gourmands! Biscuits sablés, sel parfumé, confits en tous genres… Emballez le tout dans un un joli paquet décoré, vous ferez des heureux autour de vous, notamment parmi les plus gourmands!

Vous n’avez pas beaucoup de budget? Pas de souci! Tout est possible avec les cadeaux gourmands, et la majorité sont réalisées à partir d’ingrédients de base! Il vous suffit de composer votre panier en fonction de votre budget mais aussi du temps dont vous disposez! Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin : ce n’est même pas la peine d’être un cordon bleu, la plupart des recettes sont ultra simples !

Alors, pour faire plaisir et vous faire plaisir en les réalisant, découvrez ici toutes mes idées pour remplir vos paniers gourmands!

Des biscuits

Amaretti
Crinkles au citron vert
Fiorentini ou florentins
Sablés chocolat blanc et blé soufflé
Ozne aman
Bredele zimsterme
Rochers coco

crinckles-citron-vert

Des cookies

Cookies aux raisins et noisettes
Cookies banane céréales
Cookies aux pépites de chocolat sans oeuf
Cookies aux baies de  goji et sucre de coco
Cookies au Nutella

cookies-nutella

Des chocolats et gourmandises

Chocolat noir aux noix grillées
Reese peanut butter cup
Nuages croustillants au chocolat
Des cuillers pour chocolat chaud
Ecorces de clémentines confites

 bark-noix

Des confitures

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé
Confiture de clémentines à la cannelle
Confiture de patates douces

confiture-patates-douces-3

Des confits et chutneys

Confit d’oignons rouges

 confit-oignon-rouge-2

Des boissons

Sirop de rhubarbe
Sirop de concombre
Sirop de bonbons à la violette

 sirop-concombre-2

Toasts saumon, miel, moutarde à l’ancienne et pain noir

Dans beaucoup de familles, il n’y a pas de réveillon sans ses toasts au saumon fumé. C’est le cas en tout cas dans la mienne. Ok je l’admets, tout le monde connaît ces toasts, et il n’y a aucune difficulté à les préparer, alors pourquoi je vous en parle?

Parce que cette petite variante avec une légère touche sucrée a détrôné dans mon cœur le classique toast au beurre et au citron! Le mélange miel et moutarde associé au saumon est vraiment très bon, et il renouvelle vraiment la recette de base des toasts au saumon!

toasts-saumon-miel-moutarde

Veillez à utiliser un saumon fumé de bonne qualité pour réaliser ce classique, c’est ce qui fera la différence et rendra le résultat vraiment délicieux! Pour prendre une longueur d’avance, réalisez le mélange au saumon à l’avance et conservez-le au réfrigérateur. Il ne vous restera plus qu’à tartiner à la dernière minute! À moins que vous ne mettiez le mélange à disposition dans un bol et que chaque invité se fasse ses tartines, ce qui vous fera moins de travail! Bah quoi, c’est Noël pour tout le monde, même pour la maîtresse (ou le maître) de maison!

 

toasts-saumon-miel-moutarde-2

P.S. : Besoin d’idées pour votre menu de Noël? Je vous en donne par ici!

Toasts saumon, miel, moutarde

  • 32 toasts de pain noir
  • 1 c. à s. rase de miel liquide
  • 1 c. à s. bombée de moutarde à l’ancienne
  • 1 c. à s. bombée de crème fraîche
  • 150 g de saumon fumé
  • Poivre
  • 1 c. à c. d’Aneth

Emincez en tout petits dés le saumon. Mélangez -le avec tous les ingrédients dans un bol. Réservez au frais. Avant le service, tartiner ce mélange sur des toasts, décorer d’un peu d’aneth supplémentaire s’il vous en reste.

Spécialité de Suède : Kåldolmar ou chou farci

Avec le mauvais temps qui revient, on recommence à cuisiner des légumes roboratifs et aux connotations rustiques comme ce bon vieux chou.
Le chou est un légume que j’apprécie, mais je suis vite à court d’idées pour le préparer. Alors, pourquoi ne pas piquer des idées à des spécialistes du froid, du mauvais temps et donc des plats réconfortants? Je pense à nos amis suédois, même si bien d’autres pays pourraient répondre à la même description!
 chou-farci-2
Ce chou farci est un plat hivernal et familial par excellence. Imaginez vous, après que Sven (un bel homme barbu, pas un renne) soit aller couper du bois dans la forêt pour allumer un feu de cheminée, vous servez cette délicieuse recette avec une bonne salade après des Gubbröra en apéro…
Bon, chacun ses fantasmes, certaines d’entre vous préfèrent peut être les apollons Grecs ou italiens, mais pour cela il faudra attendre l’été prochain!

Chou farci Kåldolmar

  • 1 chou blanc

Pour la farce

  • 600 g de viande hachée de porc et de bœuf
  • 2 œufs
  • 3 pommes de terre déjà cuites
  • 12 cl de lait
  • 40 g de chapelure
  • 2 c à s. de sirop d’agave ou miel
  •  sel, poivre
Pour la sauce
  • 1 oignon
  • la queue du chou
  • 1 litre d’eau
  • 3 c. à s. de fond de veau
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
 chou-farci-3
Coupez la queue du chou et plantez une fourchette à la place pour pouvoir tenir le chou et maintenir les feuilles. Mettez le chou dans une grande casserole d’eau bouillante et laissez les feuilles tomber de la tête de chou progressivement en cuisant. Laissez-les cuire pendant quelques minutes, puis prenez-les et mettez-les sur un torchon ou une serviette en papier pour les sécher.
Mettez  la chapelure à tremper dans le lait pendant dix minutes.
Mélangez la viande hachée, les œufs, les pommes de terre, le lait et la chapelure dans un robot culinaire et mixez. Assaisonnez avec du sel et du poivre.
Pelez et hachez l’oignon et la queue du chou et faites revenir dans le beurre dans une casserole 5 minutes.
Ajoutez l’eau, le fond de veau et les épices et laissez mijoter pendant environ 45 minutes. Assaisonnez avec du sel si nécessaire.
Préchauffez le four à 200° C.
Coupez la veine dure dans le milieu des feuilles de chou. Formez une boulette oblongue avec une cuillère à soupe de viande hachée et roulez-la dans une feuille de chou. Repliez les côtés pour que la viande hachée reste dans la feuille. Placez dans un plat allant au four et continuez jusqu’à épuisement de la viande .
Arrosez de sirop d’agave et faites cuire au four pendant environ 30 minutes.
Réduisez alors le feu à 175°C. Versez  la sauce sur les boulettes et laissez cuire encore 40 minutes. Humidifiez fréquemment avec la sauce.
Récupérez la sauce et servez-la avec.
chou-farci
Source d’inspiration :
http://pernillaelmquist.com/2013/11/02/swedish-cabbage-rolls-kaldolmar/

Spécialité du Danemark : Spegesild ou toast au hareng mariné

Connaissez-vous la tradition danoise des smorrebrod?
Ce sont des tranches de pain de seigle beurrées sur lesquelles on ajoute de la charcuterie, du poisson, des condiments, du fromage ou une tartinade. Il s’agit d’un déjeuner traditionnel de la cuisine danoise que j’ai eu le plaisir de goûter lors de mes vacances là-bas.
Côté cuisine, on trouve de tout dans les restaurants danois. De la simple tranche de pain industrielle tartinée à la va-vite au pâté de foie jusqu’à la magnifique tranche de pain noir croustillante débordant de fruits de mer et de légumes bien frais qui vire à l’œuvre d’art sur pain…
Les prix en conséquence vont du simple au triple, voire plus!
toasts-hareng
Mais je ne critique pas les petites tartines basiques à 3 sous, car c’est là que se trouve selon moi l’essence du smorrebrod : un repas simple, rapide et peu goûteux, accessible à tous dans un pays où tout est cher… Une aubaine pour les touristes comme pour les habitants qui peuvent donc s’offrir un petit resto dans leur budget!
  toasts-hareng-3
L’une des plus surprenantes que j’ai eu l’occasion de goûter est celle que je vous présente aujourd’hui. Le hareng en France on connaît, mais chez nous personne n’aurait l’idée de le servir cuisiné… sucré! Oui ce hareng est sucré, et pas qu’un peu, vraiment sucré! Mais passé l’effet de surprise, j’ai trouvé ça très bon, et je voulais vraiment vous faire découvrir cette curiosité!

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

P.S. : Cette recette est ma première recette danoise, mais si vous voulez faire un menu nordique, vous pouvez continuer votre repas avec des boulettes suédoises encore meilleures que celles d’Ikea!

 Spegesild ou toast au hareng mariné

Pour environ 32 toasts

  • 400 g de filets de hareng
  • 25 cl de vinaigre de vin
  • 25 cl d’eau
  • 115 g de sucre
  • 1 carotte
  • 2 feuilles de laurier
  • 6 cm de gingembre
  • 4 cm de raifort émincé
  • 2 c. à c. de graines de moutarde
  • 6 baies de poivre de Jamaïque
  • 1 pincée de coriandre

Pour le service

  • 1 oignon rouge coupé en fines tranches
  • 16 tranches de pain se seigle
  • aneth pour servir
Rincez les filets de hareng  plusieurs fois à l’eau claire. Mettez dans un plat rempli d’eau, couvrez et laissez au frigo pour la nuit. Le lendemain, videz l’eau et rincez à nouveau. Déposez le hareng dans un bocal en glissant des rondelles d’oignon rouge entre chaque.
Dans une casserole, faites bouillir le vinaigre, l’eau et le sucre pendant 10 minutes à découvert.
Ajoutez les autres ingrédients et prolongez de 10 minutes.
Versez ce mélange bouillant sur les harengs et les oignons rouges.
Réservez au réfrigérateur et laissez macérer au minimum une nuit et jusque 4 jours.
Servez sur le pain de seigle tartiné de beurre, avec quelques rondelles d’oignon et quelques pluches d’aneth.
toasts-hareng-2