Archives par mot-clé : maïs

Mozzarella sticks

Aujourd’hui, je vous propose une recette typiquement américaine que l’on trouve dans les fameux « dinners ». Moins répandus en France, à part dans certaines chaînes de pizzerias par exemple, ces mozzarella sticks ou bâtonnets de mozzarella constituent un apéritif très sympa! Il suffit que j’en voie à la carte d’un restaurant pour que j’en commande inlassablement à partager (ou pas) à l’apéro. Imaginez de délicieux bâtons de mozzarella chauds et fondants à la panure bien dorée, difficile de trouver quelque chose se de plus gourmand!

Les mozzarella sticks font partie des façons que j’adore de grignoter du fromage! D’ailleurs, chez nous, tout le monde adore les mozzarella sticks. En fait ce n’est pas compliqué, tous les membres de ma famille aiment le fromage! Même ma fille a commencé à boulotter sans broncher du Maroilles puissance 10 sur l’échelle de Richter fromagère alors qu’elle avait à peine dépassé les 2 ans.

Au niveau de la chapelure, une chapelure classique fera l’affaire, mais personnellement j’aime la chapelure panko. J’ai découvert la chapelure panko il y a quelques années au hasard de mon shopping compulsif en épicerie asiatique. Que voulez vous, certaines sont accros aux chaussures, moi c’est aux nouilles chinoises et aux sauces au wasabi! Cette chapelure japonaise est en un mot DE-LI-CIEUSE. Elle est plus légère que la chapelure ordinaire. Elle absorbe moins d’huile et a une texture incroyablement croquante.

C’est bien simple, chez moi elle est devenue un indispensable du placard et a totalement remplacé la chapelure de pain classique, sauf quand j’ai du pain à finir et que j’en profite pour faire de la chapelure maison bien sûr! Vous trouverez de la chapelure panko dans les épiceries asiatiques et dans la plupart des hypermarchés.

Revenons à ces mozzarella sticks! Ces mozzarella sticks sont plus simples à réaliser qu’on ne peut le penser, d’autant qu’il est très facile de les faire à l’avance, de les garder au congélateur et de les sortir au dernier moment pour les jeter dans la friteuse.

Pour réussir votre recette à coup sûr, il n’y a pas grand chose à savoir. Pensez simplement à les servir bien chauds directement à la sortie du four, car comme n’importe quel fromage, la mozzarella durcit rapidement en refroidissant. Servez vos sticks avec une petite sauce tomate, salsa ou béarnaise, et vous obtiendrez un apéritif que tout le monde adorera!

P.S. : Si vous voulez vous faire une soirée grignotages à l’américaine, essayez aussi ce poulet pané aux smacks!

Mozzarella sticks

  • 1 œuf battu
  • 3 cl d’eau
  • 100 g de chapelure
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1/2 c. à c. de poudre d’ail
  • 35 g de farine
  • 25 g de fécule de maïs
  • 250 g de mozzarella
  • Huile pour la friture
  • Sel

Dans un petit bol, mélangez les œufs et l’eau. Dans un autre bol, mélangez la chapelure, les herbes de Provence, le sel et l’ail . Dans un autre bol, mélangez la farine et la fécule de maïs.

Coupez la mozzarella en bâtonnets.

Allumez la friteuse à 185°C ou faites chauffer l’huile dans une grande casserole jusqu’à 180°C.

Enrobez chaque bâtonnet de mozzarella dans le mélange de farine, puis dans le mélange d’œuf, puis dans la chapelure. Plongez-les dans l’huile 30 secondes environ, jusqu’à ce que la chapelure soit dorée. Retirez du feu et égouttez sur du papier absorbant.

Servez immédiatement.

Tarte panna cotta fraises

Il fait de plus en plus chaud ici, à Lille… Oui oui, cela arrive! Ce temps me donne envie de jardiner, de faire de longues promenades, de m’asseoir dehors en terrasse des cafés, de boire des cocktails fruités installée dans un transat et de me concocter des desserts légers, fruités et colorés à manger après un bon barbecue. Vous l’aurez compris, j’aime quand il fait beau! Je suis tellement contente de voir des fraises dans les supermarchés et de pouvoir cuisiner avec les fruits d’été à nouveau!
Autant j’aime une belle tarte aux pommes maison pendant les mois sombres d’automne et d’hiver, où les seuls fruits proposés sont des pommes ou des poires, autant je suis contente de les quitter pour les délicieux fruits sucrés dès que le soleil pointe son nez!
La panna cotta est l’un de mes desserts préférés dans les restaurants, car elle n’est pas trop sucrée et même quand on n’a plus trop faim, on peut l’apprécier. Je suis totalement obsédée par tout ce qui y ressemble de près ou de loin et je suis déterminée à explorer toutes les possibilités de ce petit dessert. Du coup, quand j’ai vu une recette de tarte panna cotta, j’ai immédiatement voulu tenter l’aventure!
J’ai trouvé cette super recette sur le blog Allergique gourmand, un blog que j’apprécie beaucoup… Il n’y a pas besoin d’avoir un allergique à la maison pour tomber amoureux de ses belles recettes ultra gourmandes! J’ai mixé deux recettes de son site, car je n’avais pas les bons ingrédients pour la pâte sablée d’origine, mais j’en ai trouvé une autre dans sa recette de tarte sablée aux fraises qui a très bien fait l’affaire… Pour cette recette, choisissez un moule pas trop grand car il faut une bonne épaisseur de pâte. J’ai un moule rectangulaire tout comme Marie, et je dois dire que la quantité de pâte était absolument parfaite.
Cette panna cotta façon tarte a été un grand succès, tout le monde l’a appréciée! La base est une pâte sablée sans gluten à base de farine de riz et de maïs. Elle est bien croquante et n’a rien à envier à une pâte sablée classique. La panna cotta est crémeuse, juste un peu plus gélatineuse que je ne les aime en dessert individuel, mais cela permet à la tarte d’avoir une tenue parfaite même après avoir coupé les parts. Cela vient je pense de l’agar agar qui est un peu plus puissant que la gélatine animale.
Quand aux fraises… Je vous ai appâtés en vous parlant plus haut de la saison des fraises, mais c’est de la confiture que j’utilise ici… Vous pouvez donc faire cette tarte n’importe quand! En ce qui me concerne, ma confiture était maison, mais une confiture du commerce conviendra très bien aussi! Le résultat final est tellement beau et gourmand qu’il est parfait pour les repas où vous recevez.
Si vous tentez cette recette, je vous recommande de laisser la tarte au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur, voire une nuit si vous pouvez. En dernier recours si vous manquez de temps, tentez le congélateur, mais je ne vous promets rien avec cette solution!
  

Tarte panna cotta fraises

Pour la pâte
  • 90 g de farine de riz
  • 30 g de farine de maïs
  • 30  g de fécule de maïs
  • 70 g de sucre
  • 70 g de beurre 1demi-sel
  • 4 cl d’eau
Pour la couche à la confiture
  • 200 g de confiture de fraises
  • 1 g d’agar agar
  • 2 c. à s. d’eau
Pour la couche de panna cotta:
  • 2 g d’agar agar
  • 60 g de sucre
  • 20 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait
  • 1 c. à s. de vanille liquide
Mélangez les farines, le sucre, le beurre, dans un saladier et malaxez au robot pâtissier ou à la main. Ajoutez l’eau et pétrissez. La pâte doit être bien homogène. Étalez la pâte dans votre moule.  Laissez reposer 30 minutes
Préchauffez votre four à 180° C. Enfournez la pâte. Faites cuire 15 à 20 minutes, puis laissez tiédir la pâte.
Dans une casserole, mettez la confiture avec l’agar agar. Chauffez à feu doux jusqu’à ébullition. Si la confiture est trop épaisse, ajoutez l’eau.
Etalez la confiture sur la pâte cuite et laissez tiédir.
Pendant que la confiture tiédit sur la pâte, préparez la panna cotta. Dans une casserole, mettez le sucre et l’agar agar. Versez la crème en remuant puis ajoutez le lait. Placez la casserole sur feu doux et remuez jusqu’à ébullition. Eteignez et laisser tiédir.
Une fois tiède, versez sur le mélange à la confiture et laissez refroidir.
Placez au réfrigérateur pour 2 heures minimum.
Source d’inspiration :
http://allergiquegourmand.over-blog.com/2016/08/tarte-confiture-de-fruits-rouges-panna-cotta-bio-sans-oeufs-gluten-etc.html

Huevos rancheros taco bowl

Une belle assiette de huevos rancheros est un peu un repas « joker » pour moi, un repas savoureux que je peux faire régulièrement sans jamais me lasser. Ma précédente version maison préférée dispose d’une sauce à l’avocat crémeux et haricots noirs épicés et elle est franchement trop bonne.
Aujourd’hui c’est une variante végétarienne que je vous propose. Elle constitue un petit déjeuner délicieux, copieux et sain qui se prêtera très bien à un repas du soir également!
C’est le genre de plat végétarien tellement varié et parfumé que même les mangeurs de viande peuvent l’apprécier.
Cette recette peut être faite en moins de 30 minutes, elle est donc parfaite un week-end de brunch « paresseux ». Si comme moi, vous avez toujours une boîte de haricots rouges et des galettes de blé au fond du placard pour les urgences tex-mex (oui, ce genre d’urgence existe), alors vous pouvez improviser ce plat n’importe quand sans faire de courses!
La recette fonctionne bien sûr avec des haricots secs, mais j’aime que mes brunchs ne me demandent pas trop d’anticipation ou de temps en cuisine!
Cette version est vraiment fun car elle est servie dans des bols faits de tortillas, une idée vue à droite à gauche sur Internet et que je n’avais jusqu’à maintenant pas eu l’occasion de tester. C’est finalement facile à faire, et le  résultat visuel est top! Même si certains sont d’abord perplexes sur la manière de manger ce plat sans en mettre partout, il suffit de se lancer et tout se passe bien!
 

 Huevos rancheros taco bowl

Pour les haricots
  • 400 g de pulpe de tomate
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon moyen
  • 1 poivron rouge
  • 1 boîte de 400 g de haricots rouges
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • Sel, poivre
Pour servir
  • 4 œufs
  • 4 tortillas de blé
  • 4 c. à s. de maïs, rincés et égouttés
  • 1 c. à s. de coriandre
  • 60 g de feta
  • 1/2 oignon rouge
Préchauffez le four à 180° C.
Hachez grossièrement l’oignon. Chauffez l’huile végétale dans une poêle à feu moyen et faites revenir l’oignon, l’ail et le poivron environ 5-10 minutes.
Versez la sauce tomate et les haricots, le cumin et le paprika. Laissez mijoter pendant 10 minutes et réservez au chaud.
Tapissez une feuille d’aluminium autour d’un bol qui est approximativement de la taille que vous voulez donner à votre bol de tortilla, de manière à modeler un bol en aluminium.
Micro-ondez les tortillas pendant 30 secondes. Mettez une tortilla dans le bol couvert d’aluminium, démoulez l’ensemble pour prendre la tortilla avec l’aluminium et recommencez pour chaque tortilla. mettez les tortillas maintenues par l’aluminium à cuire au four pendant 10 minutes ou jusqu’à coloration dorée en surveillant bien. Retirer les tortillas du bol d’aluminium et laissez-les refroidir.
Chauffez un peu d’huile végétale dans une poêle et faites cuire 4 œufs au plat.
Dans chaque bol déposez le mélange aux haricots rouges encore chaud, une cuiller de maïs, la feta, l’oignon rouge, un œuf, la coriandre fraîche hachée.

Breakfast burritos à la poêle

Je ne sais pas vous, mais moi qui petit déjeune rarement, j’ai un faible pour les petits déjeuners salés quand je me lance! Si j’aime beaucoup le petit déjeuner de type anglais, j’aime aussi varier les plaisirs, et c’est pourquoi j’ai voulu me lancer dans ce petit-déjeuner d’inspiration tex-mex! Les breakfast burritos (ou « burritos de petit-déjeuner » en français, mais c’est plus long) offrent tous les avantages d’un petit-déjeuner chaud et copieux.
breakfast-burritos
Faits avec des œufs brouillés, des haricots, du cheddar réunis dans des tortillas de blé ou de maïs bien chaudes, c’est un régal! Avec cette recette, vous obtenez un petit-déjeuner consistant et fortifiant pour commencer votre journée du bon pied, mais vous pouvez aussi tout à fait vous les préparer pour un déjeuner ou un dîner!
La recette est pour deux burritos, mais n’hésitez pas à augmenter les quantités au besoin!
 breakfast-burritos-2
P.S. : Si vous avez envie de burritos à un autre moment de a journée, regardez aussi ces mac and cheese burritos, indécents mais tellement bons!

 Breakfast burritos à la poêle

 Pour 2 burritos
  • 1,5 c. à s. d’huile
  • 1/2 oignon
  • 1/2 tomate
  • 30 g de poivron vert émincé
  • 3 c. à s. de haricots rouges
  • 3 c. à s. de maïs
  • 2 tranches de bacon haché
  • 2 œufs
  • 1 c. à s. d’eau
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d’herbes de Provence
  • 1 c. à s. de cheddar râpé
  • 2 tortillas de blé
  • Sel, poivre
Faites chauffer une cuiller à soupe d’huile dans une poêle antiadhésive moyenne à feu moyen-vif et faites cuire le poivron, la tomate et les oignons en dés et le bacon, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes soient tendres et le bacon soit croustillant, soit environ 4 minutes.
Pendant ce temps, mélangez les œufs, le cumin, les herbes de Provence, le sel, le poivre et l’eau dans un petit bol avec un fouet. Ajoutez ce mélange dans la poêle, les haricots rouges et le maïs, et remuez jusqu’à ce que les œufs prennent. Retirez le mélange d’œufs et de légumes de la poêle et répartissez-le uniformément  sur les tortillas. Garnissez de fromage puis roulez.
Essuyez la poêle avec du papier absorbant et faites fondre la demi cuiller à soupe restante sur feu moyen. Disposez les burritos, l’ouverture vers le bas et faites cuire, en les retournant une fois, jusqu’à ce qu’ils soient dorés, soit environ 2 minutes.
breakfast-burritos-3

Mes idées recettes à faire avec des tortillas

J’adore les tortillas de blé ou de maïs, et j’essaie d’en avoir toujours au moins un paquet d’avance dans mes placards! Mais bien sûr, je n’ai pas toujours envie de les cuisiner avec la recette indiquée sur la boite! Parce qu’elles sont parfaites pour la cuisine tex-mex mais aussi pour plein d’autres choses, voici mes recettes préférées à faire avec ces galettes tortillas!

Des wraps poulet kimchi

wrap-poulet-kimchi-2

Des wraps au poulet, poivron mariné et ricotta

wrap-poulet-mais-2

Des enchiladas aux haricots rouges et courge butternut

enchiladas-vegetariens-courge-haricots-2

Une pizza turque de Jamie Oliver

pizzas-turques-3

Une tacos party vegan

vegan-tacos-party-3

 Des breakfast burritos à la poêle

breakfast-burritos-3

Des lasagnes tortillas

lasagnes-tortillas

Spécialité des Etats-Unis : Ramequins de maïs à la crème

Je suis désolée pour ceux qui veulent garder la ligne, j’espère que vous ne faites pas d’overdose avec tous les plats riches et réconfortants que j’ai posté ces derniers temps. Je vous promets qu’après les fêtes, pour se remettre, ça sera un véritable défilé de quinoa, brocoli et salades à gogo… Enfin peut-être. Mais d’ici-là, je vous propose d’éviter les jeans trop slim, et de continuer à vous faire plaisir à fond! Et pour cela, on va se régaler avec ce maïs à la crème.

mais-creme

Je ne sais pas vous, mais je suis une grande fan de maïs, et particulièrement de maïs à la crème. Même si ce plat s’apparente plutôt à un accompagnement qui va parfaitement avec une viande ou une volaille, je pourrais facilement m’en bâfrer comme plat principal. Le maïs à la crème est un plat très consommé aux Etats-Unis, c’est d’ailleurs souvent un accompagnement de la dinde lors du repas de Thanksgiving, qui aura lieu demain! Ce plat est certes classique, voire un peu désuet, mais que voulez-vous, je ne résiste pas à son côté crémeux!

Justement, l’ingrédient secret du crémeux de ce plat est le fromage à la crème, ou creamcheese comme on voit souvent dans les recettes américaines. J’ai utilisé du Saint Môret, mais dans le même esprit le Philadelphia fonctionne aussi très bien!

Ce fromage riche et épais vous garantira que la sauce devient onctueuse et consistante!

mais-creme-3

P.S. : Ces ramequins seront parfaits avec une viande, ou pourquoi pas avec une part de cake à la courge muscade et lardons!

Ramequins de maïs à la crème

Pour 4 petits ramequins

  • 200 g de maïs
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à c. de sucre
  • 115 g de St Morêt
  • 50 g de beurre demi-sel coupé en dés
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée
  • Sel, poivre

Versez le maïs dans une casserole. Incorporez la crème fraîche, le fromage, le beurre le sucre et le poivre et mélangez bien.

Faites chauffer et remuer jusqu’à ce que le beurre et le fromage à la crème soient bien mélangés. Couvrez et lissez cuire à feu très doux pendant 15 minutes.

Saupoudrez la ciboulette ciselée et servez immédiatement.

mais-creme-2

Comment fêter Thanksgiving comme aux États-Unis?

Une fois par an, le quatrième jeudi de Novembre, alors que nous sommes tranquillement au travail, les familles américaines se réunissent pour manger de la dinde accompagnée de tarte à la citrouille. Oui, vous avez deviné, elles célèbrent la fête de Thanksgiving… Je ne sais pas vous, mais moi j’adore voir les épisodes de fin d’année des séries télévisées. Il me semble en les regardant que la fête de Thanksgiving est presque plus ancrée dans les traditions américaines que celle de Noël, mais c’est peut-être juste une impression! Pourtant, chez nous elle n’est pas pratiquée et même plutôt méconnue. Si vous vous posiez la question du but de cette journée, Thanksgiving était à l’origine une fête pour rendre grâce pour la récolte précédente.
Si comme moi vous êtes intrigués ou même si vous souhaitez l’organiser à votre manière, je vous propose de découvrir un repas de Thanksgiving plus en détail pour vous en inspirer!

Quelle est l’histoire de Thanksgiving?

Avant tout, on commence par une petite page historique!

En Amérique, Thanksgiving remonte aux années 1600, plus précisément à l’année 1621. Les Pèlerins – colons hollandais de la colonie de Plymouth (devenue aujourd’hui le Massachusetts) ont célébré la récolte passée… Tradition qu’ils avaient eux -mêmes ramené… d’Europe! Hé oui c’est une fête religieuse bien de chez nous qui a inspiré Thanksgiving, même si la pratique a totalement disparu en Europe et que le Thanksgiving américain est totalement laïc.

Cette tradition s’est alors répandue dans le pays et a été célébrée à des jours différents suivant les communautés jusqu’à l’année 1789. Alors qu’on s’occupait en France de prendre la Bastille, aux États-Unis, George Washington a déclaré la première Journée nationale officielle de Thanksgiving.

 

La plupart des familles américaines suivent désormais les traditions initiées lors du premier Thanksgiving. Aujourd’hui l’un des plaisirs principaux de Thanksgiving et de ses préparatifs est de passer du temps en famille ou avec ses proches. Beaucoup de gens vivent loin des membres de leur famille et parcourent ce jour-là de longues distances pour être avec ceux qu’ils aiment. Thanksgiving est d’ailleurs le jour de l’année où il y a le plus déplacements aux États-Unis!

Voilà maintenant mon mode d’emploi pour organiser un Thanksgiving comme aux États-Unis chez vous!

305314063_20681ec66f_z

Photo woolennium @Flickr

Le repas

Thanksgiving fait la part belle aux aliments traditionnels américains. Si vous voulez réaliser votre propre menu de Thanksgiving, le plus classique est de servir une dinde farcie, pourquoi pas aux marrons avec des légumes de saison rôtis et de la purée de pommes de terre ou de patates douces. Vous pouvez accompagner l’ensemble d’une petite sauce aux cranberries pour donner un côté encore plus traditionnel à l’ensemble. Côté desserts, les tartes à la citrouille et celles aux noix de pécan sont en bonne position! La boisson qui accompagne ce repas est généralement du vin.

Si vous êtes végétarien, pas de souci : il y a des moyens d’adapter ce repas. Aux États-Unis certaines familles choisissent de servir une dinde végétarienne, qui est faite de tofu, mais personnellement je n’en ai jamais vu en France. Une autre solution est de préparer une courge farcie végétarienne, le reste du repas pouvant convenir sans aucun souci!

Côté décoration

La décoration est assez naturelle puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur le fruit des récoltes : des nappes et serviettes dans des tons chauds et automnaux, du orange au jaune, des feuilles mortes aux belles couleurs éparpillées, des épis de blé ou de maïs disséminés dans des vases ou grands plats, quelques citrouilles ou coloquintes accompagnées de jolies bougies et le tour est joué!

8559669105_1cdc3f8479_z

Photo HomeSpot HQ @Flickr

 

Quels rituels ?

Pas de vrai Thanksgiving sans le rituel de gratitude ou « Action de grâce ». Le principe, c’est de tous réfléchir à ce pour quoi on est reconnaissants vis à vis de l’année écoulée, et de faire un tour de table pour échanger sur cela dans la bonne humeur. Vous pouvez aussi demander à chacun d’écrire ce pour quoi il est reconnaissant sur des bouts de papier et de les mettre dans un vase, puis les tirer au sort de sorte que chacun lise le mot d’un autre.

Certaines familles comprennent le rituel de l’os de dinde dans cette journée. Vous connaissez certainement cette croyance. On récupère l’os en forme de « V » inversé qui se trouve attaché à la poitrine de la dinde. Après que la viande ait été enlevée et que l’os ait été nettoyé, deux personnes tirent chacun une sur une extrémité de l’os, fait un vœu, et tire. Celui qui obtient la plus grande partie de l’os cassé verra alors son souhait exaucé!

Que mettre en musique de fond?

La fête de Thanksgiving ne bénéficie pas de ses chants officiels contrairement à Noël. Mais vous pouvez facilement vous composer une playlist à partir de ce que vous avez! Des classiques américains type Sinatra peuvent tout à fait coller à l’esprit de Thanksgiving. Des musiques positives dont les paroles évoquent la reconnaissance et la joie de vivre sont aussi de circonstance, du genre « What a wonderful world » de Louis Armstrong. Des musiques typiquement américaines, du genre folk ou gospel peuvent compléter votre playlist.

5209955329_43848bfed3_z

Photo @joefoodie @Flickr

Même si clairement fêter Thanksgiving n’a pas de sens chez nous, je trouve que toute excuse est bonne à prendre pour se réunir et profiter ensemble! Je me laisserai donc certainement tenter un jour ou l’autre pour m’essayer un repas typique de Thanksgiving! Je trouve cette fête d’ailleurs moins commerciale que d’autres puisqu’à part un bon repas tous ensemble, elle n’impose pas d’achat de cadeaux ou de décoration spécifique! Et vous, vous connaissez cette fête, et si oui, est-ce que vous aimeriez la fêter?

Gratin de quinoa à la mexicaine

Le quinoa ressemble à une céréale, on le mange comme une céréale, mais ce n’en est pas une en réalité! Cela va sans doute vous surprendre, mais il fait partie de la même famille que la blette, la betterave et l’épinard.

quinoa-gratin-mexicain

Originaire d’Amérique du Sud, le quinoa est naturellement recouvert d’une résine amère qui éloigne les oiseaux, et n’a donc pas besoin d’être traité pour être cultivé… C’est pourquoi il est presque toujours commercialisé sous le label bio!

Depuis quelques années, il est devenu super fashion en Europe, notamment grâce à ses qualités nutritionnelles… C’est un véritable aliment santé à ajouter dans votre alimentation en replacement du riz, des pommes de terre, ou des pâtes.

Pour jouer avec ses racines d’Amérique du sud, c’est en version mexicaine que je vous propose de le cuisiner aujourd’hui ! Dois-je vraiment vous préciser que ce gratin est super bon?

quinoa-gratin-mexicain-3

 

P.S. : Si cette recette vous a donné envie de cuisiner plus souvent du quinoa, testez aussi ce gratin de quinoa, butternut et cheddar! Et si après ça vous voulez encore approfondir avec plein d’idées recettes à base de quinoa, offrez-vous ce joli livre!

QUINOA

 

Gratin de quinoa à la mexicaine

Pour 2 personnes

  • 190 g de quinoa
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 1/2 piment vert émincé
  • 100 g de poivron tricolore
  • 1 c. à s. paprika
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/4 c. à c. de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. de d’ail en poudre
  • 25 cl de purée de tomates
  • 5 cl de vin rouge
  • 200 g de haricots rouges en boite rincés
  • 125 g de maïs
  • 6 c. à s. gruyère
  • 100 g de feta
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche

Préchauffez le four à 180°C.

 

Faites bouillir 50 cl d’eau et ajoutez-y le quinoa, faites-le cuire une douzaine de minutes puis laissez-le reposer 5 minutes hors du feu. Égouttez s’il reste de l’eau puis égrenez. .

Dans une grand poêle, faites chauffer de l’huile d’olive et faites revenir l’oignon, le piment et le poivron environ 5 minutes jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

Ajoutez le paprika, le cumin, l’ail, le piment de Cayenne, poivrez et salez, et prolongez de 3 minutes. Ajoutez les la purée de tomates et le vin rouge et prolongez pour encore 2 à 3 minutes. Retirez du feu, ajoutez les haricots, le quinoa, la feta, le maïs. Transférez le mélange dans un plat à gratin, saupoudrez de gruyère râpé et enfournez pour 15 15 minutes. Sortez du four, saupoudrez de coriandre fraîche et servez.

quinoa-gratin-mexicain-2

Pain à la bière

Levez la main si vous êtes ch’ti et n’êtes pas tentés par un pain à la bière!
Cette recette classique, réalisée avec des ingrédients simples, ne nécessite rien de plus qu’un bol, et un four, à la limite une machine à pain si vous avez la flemme de pétrir comme moi, mais elle n’est même pas indispensable!
Ce pain est bien dense et moelleux, parfait pour accompagner un repas ou un beau plateau de fromage, ou même réaliser des sandwiches! Je ne suis pas une experte du pain, mais je peux vous dire que c’est la première fois que je faisais un pain qui ressemblait autant à un vrai pain de boulangerie. Mais, désolée pour les boulangers de mon quartier, ce pain est meilleur que celui que j’achète chez eux!
Je serais hypocrite de vous dire que j’ai des restes de bière à la fin de mes soirées, nous laissons rarement une bouteille à moitié bue. Mais si c’est votre cas, cette recette vous permettra de finir votre bière éventée dignement! Il est tellement bon que vous allez peut-être faire exprès de garder des fonds de bière pour avoir un prétexte à faire du pain.
Le pain « basique » et la bière ont exactement les mêmes ingrédients – de l’eau et des céréales. La seule différence est que l’on broie les céréales sous forme de farine pour le pain. Pas besoin de chercher plus loin pourquoi ils s’associent aussi bien!
Si vous vous demandez si ce pain sent la bière je dirais que oui, il sent la bière… À l’odeur! Au goût, c’est difficile de la reconnaître, mais ce pain est un régal.

Donc, pour vous tous buveurs de bière ou pas, je dis … Lancez-vous et testez ce pain !
Ce pain peut se réaliser avec une farine blanche T55 ou une farine T 65, mais je dois vous dire que de mon côté, le gros « plus » vient du fait que j’ai utilisé une farine à pain noir et à graines, un mélange provenant des Moulins de la Bassée, qui est absolument parfait : il contient le dosage parfait de farine blanche, de farine de seigle, d’orge et de maïs et de graines de tournesol et de lin pour obtenir un superbe pain au look et au goût rustique et authentique!
pain-a-la-biere
Honnêtement,  j’ai un vrai coup de foudre pour cette farine et je vous la recommande vivement. Pour ceux qui vivent dans le nord, elle est disponible au moulin de la Bassée :
Boulevard du Canal – 59480 LA BASSÉE
Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Le samedi de 9 h à 12 h
Pour les autres, utilisez de préférence une farine de type T65 et n’hésitez pas à ajouter 3 cuillers à soupe de graines mélangées à l’ensemble, il n’en sera que meilleur!
Pour la bière, je vous recommande une bière de table pas trop amère, personnellement j’ai utilisé une Septante 5 et c’était juste parfait!
Vous vous retrouvez avec un pain avec aux saveurs douces et maltées, avec une petite touche de houblonnée à la fin. Ce pain est encore meilleur servi tiède et croustillant. Nous l’avons dégusté avec du fromage du nord et des rillettes et c’était parfait!

Si vous voulez faire votre pâte la veille, mettez la ensuite en pousse lente au frigo la nuit et laissez la ensuite à température ambiante 45 minutes environ avant de l’enfourner, ça sera parfait!
J’ai trouvé l’inspiration pour cette belle recette sur un blog que j’adore lire, Cooking Julia. Si vous ne le connaissez pas, jetez y un œil au plus vite, c’est une vraie mine d’idées gourmandes!
  pain-a-la-biere-3

Pain à la bière

  • 25 cl de bière blonde
  • 5 cl d’eau
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de miel
  • 450 g de mélange de farine céréales noir ou de farine T65
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
Version avec machine à pain
Mettez les ingrédients dans l’ordre ci-dessus dans la machine à pain. Lancez un programme pour pâte seul: 1 h 30.
Quand le programme est terminé, dégazez la pâte sur un plan fariné et formez une boule.
Version sans machine à pain
Dans un grand bol, mélanger la levure avec 100 g de farine ainsi que l’eau chauffée préalablement (mais pas bouillante); couvrez et laissez mousser 30 minutes.
Ajoutez alors la bière, le reste de farine ainsi que le sel et le miel; mélangez jusqu’à formation d’une boule de pâte qui se détache des bords. Couvrez et laissez lever jusqu’au double de volume, dans un endroit chaud, environ 2 heures.
Grattez les bords du bol à la spatule pour récupérer toute la pâte. Transférez la pâte sur une surface farinée, farinez le dessus de la pâte et façonnez une boule. Placez la miche sur une plaque allant au four farinée. Couvrez la miche avec un linge propre et laissez encore lever 45 minutes.
Pour les deux versions
Dans un moule à manqué de 26 cm de diamètre recouvert d’un papier sulfurisé, déposez la boule. Recouvrez le moule d’un saladier pour créer un climat chaud.
Laissez lever la pâte, elle doit doubler de volume pendant environ 45 minutes.
Quelques minutes avant la fin de la levée, Préchauffez votre four à 220 °C avec un ramequin d’eau.
Faites des grignes sur le pain et saupoudrez de farine.
Enfournez pendant 15 minutes à 220 °C et prolongez la cuisson pendant 25 minutes à 180°C en ôtant la coupelle d’eau.

Laissez tiédir avant de déguster.

pain-a-la-biere-2

Source d’inspiration :

http://cookingjulia.blogspot.fr/2014/11/pain-la-biere.html

Risotto carottes vanille

La vanille est un produit magique et indispensable à toute personne qui aime faire de la pâtisserie. Que son arôme soit dominant ou qu’il complète un autre parfum, la vanille apporte toujours quelque chose, à plus forte raison quand on utilise une vraie gousse à la place du sucre vanillé ou de l’arôme.

J’aime tellement la vanille que quand j’ai reçu de sublimes gousses de Vanille bourbon de Madagascar de David Vanille, j’ai voulu leur dédier un sort tout particulier, qui permettrait de découvrir cette épice d’une autre manière que celles qu’on connait et où on ne lui prête pas toujours attention! Ces gousses sont tout simplement sublimes, bien humides et très parfumées, cela n’a rien à voir avec celles que l’on peut trouver dans les supermarchés! Si vous voulez découvrir sa sélection de vanilles ( car il y en a d’autres!) c’est par ici que ça se passe!

risotto-carotte-vanille

J’ai alors pensé préparer la vanille dans un plat salé. Je savais qu’elle pouvait réserver de bonnes surprises avec les poissons et saint Jacques, mais je voulais tester ma propre idée, une pure expérience sans garantie de réussite, en mettant la vanille dans un de mes plats favoris… Le risotto!

J’ai choisi un risotto aux saveurs simples pour que la vanille soit perceptible. Les carottes, tout comme les betteraves, le maïs, les patates douces, la courge ou encore les petits pois, sont naturellement doux, donc j’ai pensé qu’elles feraient une bonne alliée pour ma vanille.

Je dois vous avouer que j’ai été bluffée par le résultat : la vanille ne prend pas le dessus mais forme une sorte de « musique de fond ». De la façon dont un tour ou deux de moulin à poivre donnent une note épicée à une salade de fruits rouges, vous ne pensez pas « vanille » en mangeant ce risotto, vous remarquez juste un soupçon de douceur. Je pense que quand on ne le sait pas, on se dit que ce risotto est délicieux et qu’il a un goût unique, inédit, sans comprendre d’où il vient. Le mélange avec la carotte et la texture crémeuse du risotto fonctionne à merveille et ce risotto est définitivement entré dans le podium des meilleurs risottos que j’ai réalisés dans la vie, qui si elle n’est pas très longue, est régulièrement fréquentée par des risottos!

risotto-carotte-vanille-3

Risotto carottes vanille

Pour 2 personnes

  • 175 g de riz à risotto
  • 200 g de carottes
  • 1 c. à s. de ciboulette fraîche ciselée
  • 1/2 oignon rouge
  • 85 cl de bouillon de légumes
  • 5 cl de vin blanc
  • 3 c. à s. huile d’olive extra vierge
  • 1 gousse de vanille bourbon de Madagascar
  • 15 g de beurre
  • Poivre

Epluchez, lavez et coupez en petits dés les carottes. Pelez l’oignon, émincez-le et mettez-le à revenir dans une grande casserole avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive pendant 2 minutes; ajoutez les carottes, faites-les cuire pendant 2 minutes, puis versez le bouillon chaud et la vanille fendue et couvrez avec un couvercle. Laissez cuire à couvert pendant environ 20 minutes en remuant de temps.

Après 20 minutes, coupez le feu, réservez les carottes, la gousse et remettez le bouillon sur feu très doux pour le garder chaud.

Dans une poêle, faites fondre 1 cuiller à soupe d’huile d’olive. Ajoutez le riz, faites-le griller pendant 2 minutes, jusqu’à ce que les grains commencent à se coller aux parois de la casserole, puis versez le vin et laissez évaporer à feu vif. Remuez, puis ajoutez une louche de bouillon bouillant, laissez le riz cuire en ajoutant petit à petit le bouillon chaud dès que la louche précédente est absorbée.

Lorsque le riz est cuit al dente, retirez la casserole du feu et ajoutez 15 g de beurre, les morceaux de carotte, et les graines de la vanille grattées sur la gousse. Mélangez, couvrez avec le couvercle et laissez reposer pendant 2 minutes, puis retirez le couvercle, remuez et versez dans des plats individuels. Garnissez au goût avec la ciboulette et servez.

risotto-carotte-vanille-2