Archives par mot-clé : Iran

Brochettes de kebab koobideh

La cuisine iranienne est l’une des plus anciennes du monde. On en entend assez peu parler, mais elle a vraiment ses spécificités bien à elle par rapport à  la cuisine du Moyen-Orient.
Le kebab a une importance énorme dans la culture iranienne, preuve de leur bon goût.
Pour eux, le kebab koobideh n’est pas qu’une simple brochette. Traditionnellement il doit être réalisé sur une broche métallique nommée « Sikh ». Si comme moi vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser une brochette en bois, mais ne le dites à personne!
« Koobideh » signifie littéralement un kebab qui a été pilé. Le koobideh est fait avec de l’agneau, du boeuf haché ou un mélange des deux. C’est un peu le Saint Graal du kebab, l’un des kebabs les plus populaires que vous pourrez trouver dans les rues d’Iran.
Ce kebab est habituellement grillé sur des charbons et servi dans les restaurants, ainsi que dans des petites cabanes disséminées un peu partout. Il paraît que les kebab koobideh grillés au coin des rues seraient plus appétissants encore que ceux que l’on trouve au restaurant.
koobideh-kebab
On dit d’ailleurs qu’en Iran, le meilleur moyen de trouver un koobideh c’est de se fier à son nez à la recherche de la source de l’odeur qui embaume toute la rue…
Si avec tout ça, vous n’avez pas envie de partir en voyage là-bas, je ne comprends pas! Mais en attendant, vous pouvez déjà vous projeter en vous préparant ces délicieuses brochettes. Je n’ai pas de photos des brochettes cuites, car je les ai faites la nuit à un barbecue, mais je vous assure qu’elles étaient super appétissantes et délicieuses!
Je les ai trouvées sur le blog La cuisine de Poupoule, un blog vraiment très sympa que je lis régulièrement pour me donner faim des idées!
 koobideh-kebab-2

 Koobideh

Pour les brochettes
  • 500 g de viande hachée
  • 1 oignon
  • 4 gousses d’ail
  • 1 c. à s. de curcuma
  • 1 c. à c. de paprika doux
  • 1 bonne pincée de cumin
  • 1/2 c. à c. de piment doux
  • 1 c. à s.  de persil haché
  • 1 c. à s. de coriandre hachée
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
Pour la sauce au yaourt
  • 2 yaourts brassés
  • 1 pincée de cumin
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche finement ciselée
  • Sel, poivre
Émincez l’oignon et l’ail finement. Mélangez l’oignon, l’ail et la viande hachée puis ajoutez les épices, le persil et la coriandre. Mélangez le tout et réservez au frais quelques heures, ou mieux une nuit entière.
Préchauffez le four à 200° C.
Façonnez de longs boudins de viande hachée sur des pics en bois. Aplatissez-les un peu avec la main et badigeonnez d’huile d’olive avec un pinceau.
Au four :
Déposez ces brochettes sur une plaque légèrement huilée.
Passez au four 5 à 10 minutes environ.
Au barbecue :
Déposez ces brochettes sur la grille du barbecue, et retournez à mi-cuisson
Pendant ce temps, préparez la sauce au yaourt. Mélangez dans un bol les yaourts, une bonne pincée de cumin, salez et poivrez. Ajoutez la coriandre fraîche finement ciselée et réservez au frais jusqu’au service.
Servez les brochettes et trempez-les dans cette sauce.
 koobideh-kebab-3
Source d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2016/07/brochette-iranienne-koobideh.html

Purée de petits pois, scones aux pommes de terre et sauce pistache

La semaine dernière je vous ai parlé du superbe livre de Cléa, Recevoir en bio, que j’ai eu la chance de recevoir grâce au site Natura Sense.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette boutique en ligne, Natura Sense propose plein de produits qui tournent autour du bien-être et de la santé par l’alimentation. Vous y trouverez notamment des extracteurs de jus, des robots… Et une super sélection de livres qui tournent autour du bio, de l’alimentation bien-être, de la déshydratation des aliments… De quoi apprendre à mieux s’alimenter et préparer ses produits !
J’avais choisi ce livre de Cléa parce qu’au-delà du fait qu’il est très graphique et visuellement réussi, il aborde un thème qui me tient à cœur. Quand on essaye d’avoir une alimentation saine, et aussi de réduire sa consommation de viande et de poisson, cela peut sembler difficile de préparer un repas en accord avec ces principes quand on reçoit, surtout pour les fêtes traditionnelles, comme Noël où tout le monde attend la dinde farcie à table!
Après avoir lu le livre de Cléa et parcouru les recettes, je dois dire que c’est mission accomplie. Franchement, même un carnivore endurci ne remarquerait pas forcément l’absence de viande à table tant ses menus font diversion par diverses techniques !
Il me tardait donc de tester une recette de son livre pour découvrir si en plus d’avoir des idées attirantes, celles-ci étaient bonnes à manger…
J’ai choisi une recette avec des ingrédients simples, comme beaucoup dans ce livre je vous rassure, à base d’un légume que j’adore : les petits pois !
J’ai adapté un ou deux détail de sa recette pour la rendre plus simple à réaliser et ajouter ma petite touche, mais je n’ai pas modifié les proportions.
Résultat des courses : comme je l’espérais, mon homme s’est régalé ! Pas à un seul instant il n’a suggéré que le repas manquait d’un bout de viande ou d’un œuf pour accompagner. Pas une fois il n’a reconnu les ingrédients « pour végétariens » comme la crème de soja ou la pâte de noix… Il n’a pas trouvé la purée plus fade que celles que je fais souvent au beurre ou à la crème fraîche, au contraire, il a adoré et en a redemandé!
On a eu un vrai coup de cœur pour la sauce à la pistache, originale, facile à faire et délicieuse ! Vous pouvez être sûrs que je la déclinerai dans d’autres recettes dès que possible ! Les scones étaient bien moelleux et gonflés, avec un petit goût de pois chiche très agréable.
Par rapport à la recette de base, J’ai remplacé cristaux d’huile de basilic de la purée par de la menthe séchée, et la purée d’amandes par de la purée de noix qui apporte du pep’s je trouve !
   

Purée de petits pois, scones aux pommes de terre et sauce pistache

 
Pour les scones
  • 125 g de pommes de terre cuite en purée
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 40 ml de lait végétal
  • 2 œufs
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 150 g de farine de blé
  • 2 c. à c. de levure chimique
  • 20 g de parmesan râpé
Pour la purée
  • 600 g de petits pois frais ou surgelés
  • 15 cl de crème liquide végétale
  • 2 c. à s. rases de purée de noix
  • 1 c. à c. de menthe séchée
  • Sel, poivre
 Pour la sauce
  • 1 yaourt de brebis ou soja
  • 2 c. à c. de purée de pistache
  • 2 c. à s. de pistaches broyées et torréfiées
  • Sel, poivre
Préparez les scones. A la fourchette, délayez la purée avec l’huile, le lait, les œufs. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le parmesan et une pincée de sel. Ajoutez-y la préparation liquide et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Si la pâte colle, farinez légèrement.
Abaissez sur une épaisseur de 2 cm en un grand cercle, et coupez 8 parts triangulaires dedans.
Disposez sur une plaque de cuisson et faites cuire au four à 190°C pendant 18 minutes.
Pendant ce temps, faites cuire les petits pois 15 minutes dans de l’eau bouillante salée
Égouttez et mixez avec tous les autres ingrédients de la purée
Mélangez dans un petit bol les ingrédients de la sauce.
Servez la purée chaude avec deux scones tièdes par assiette et un peu de sauce.

Caviar de poivrons

C’est le début de l’été… Je ne sais pas vous, mais moi cette période qui précède les grandes vacances me plaît particulièrement. Le soleil est (parfois) de la partie, on fait des apéros à tout bout de champ en tirant des plans sur la comète à propos de nos prochains voyages…

Les miennes seront danoises cette année, ce qui vous laisse imaginer le genre de cuisine que je vous proposerai à mon retour! Et vous, vous partez cette année ?

caviar-poivrons

En attendant, je vous propose une spécialité vraiment gorgée de soleil et synonyme de vacances, le caviar de poivrons.

On a tendance à cuisiner ce légume toute l’année comme la tomate, mais il ne faut pas oublier que sa pleine saison est maintenant, c’est donc le moment d’en user et abuser sans avoir à lui faire traverser des milliers de kilomètres !

Ce caviar est extrêmement simple à faire, mais en utilisant de beaux poivrons bien mûrs, vous obtiendrez une véritable explosion de saveurs!

Dégustez-le très frais, accompagné de tranches de pain grillé ou de crackers. Personnellement, je l’ai tartiné sur du pain de campagne, puis j’ai dépose des dés de fromage de brebis par dessus et quelques herbes de Provence, c’était un régal!

P.S. : pour vous régaler à l’apéro avec des produits faits maison, ces <à href= »http://www.notparisienne.fr/recettes/pour-lapero/cakes-feuilletes/sables-aperitif-au-parmesan-et-poivre-du-moulin/ »>sablés au poivre et parmesan seront super en accompagnement !

caviar-poivrons-2

Caviar de poivrons

  • 3 poivrons rouges
  • 2 gousse d’ail
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Lavez les poivrons.

Préchauffez à 240°C. Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four. Enfournez pour 30 minutes. A partir de 20 minutes, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursouflés. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle, et ensuite épluchez.

Couper les poivrons en fines lamelles et les faire revenir dans un peu d’huile (environ 10 minutes).
Passer le tout au mixer avec les gousses d’ail.
Ajouter de l’huile d’olive, jusqu’à obtenir une pommade, saler, poivrer.

caviar-poivrons-3

Spécialité roumaine : platou taranesk

Je vous avais fait découvrir récemment la zacusca de vinete, une spécialité roumaine qui ressemble à une ratatouille mais se sert froide à l’apéritif…

Cette préparation entre dans la composition d’une autre spécialité roumaine, le platou taranesk ou plateau paysan, dont je vais vous parler aujourd’hui !

Le platou taranesk est une spécialité  servie en toute occasion en Roumanie :  soirées, anniversaires ou fêtes religieuses par exemple.  Le principal avantage de ce plateau traditionnel est qu’il contient à la fois de la charcuterie, du fromage et des légumes. Chacun peut donc y trouver son compte! Les combinaisons sont infinies, et un plateau se prépare en quelques minutes.

platou-taranesk

Visuellement, ce plateau a un aspect un peu kitsch par son accumulation d’ingrédients, et rappelle les plateaux de charcuterie des traiteurs des années 80. C’est selon moi ce qui fait le charme de cette spécialité, j’ai donc joué le jeu en matière de présentation en m’inspirant de photos de là-bas!

platou-taranesk-3

Voici comment composer un plateau roumain traditionnel :

La charcuterie
Le plateau roumain doit nécessairement contenir des produits traditionnels à base de viande. Il intègre généralement, des morceaux de bacon, de saucisse sèche, saucisse de foie, de jambon….

Le fromage
Mettez des fromages roumains si vous le pouvez, sinon de la feta nature et un fromage à pâte dure de brebis seront à mon sens ce qui s’en rapproche le plus!
Un creamcheese au paprika est facile à faire et donne une touche typique supplémentaire!

Les légumes
La verdure joue un rôle important dans le plateau traditionnel roumain. Optez pour des tomates, des poivrons, du concombre, des olives, de l’oignon rouge, du persil… Personnellement j’ai ajouté de la zacusca de vinete, j’ai vu plusieurs personnes qui en mettaient et cela apporte une touche végétarienne en plus!

L’assemblage
Utilisez de grandes assiettes, ou mieux une planche de bois pour un effet rustique.  Posez au centre les préparations à tartiner, fromage frais ou zacusca, puis répartissez autour l’ensemble des produits.

platou-taranesk-2

Plateau paysan roumain

  • 100 g de creamcheese
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 poivron ou paprika en conserve
  • 8 rondelles de concombre
  • 1 oignon rouge
  • 1 saucisse sèche
  • 2 tranches de jambon
  • 50 g de poitrine fumée non tranchée
  • 60 g de fromage dur de brebis + 100g
  • 100 g de fromage frais de brebis
  • 8 olives vertes
  • 8 olives noires
  • 100 g de zacusca de vinete

 

Mélangez le paprika et le creamcheese, salez et mettez dans un petit bol.

Coupez le jambon en 6 bandes, la saucisse sèche en rondelles et la poitrine fumée en petits dés.

Lavez l’ oignon, le poivron et le concombre. Si vous n’avez pas trouvé de poivron en conserve, cuisez votre poivron au four 30 minutes coupé en deux, épluchez le avant de le couper en lanières.

Coupez les fromages en dés sauf 60 g de fromage dur que vous couperez en 6 sticks.

Roulez les sticks de fromage dans les tranches de jambon.

Déposez la zacusca de vinete dans un bol.

Assemblez tous les éléments joliment dans un plat de service ou une planche en bois.

platou-taranesk-4

Source d’inspiration :
http://www.retetecalamama.ro/retete-culinare/retete-diverse/zacusca-de-vinete.html

Ragoût de pois chiches et chorizo

Au risque de vous surprendre, je vais vous proposer une recette végétarienne au chorizo! Et oui, quand j’ai vu cette petite recette toute simple et super attirante sur le blog de Cooking Julia, un blog que je lis quasi quotidiennement et dont j’adore les recettes gourmandes, je n’ai pas hésité longtemps. J’avais des pois chiches, j’avais des tomates, et j’avais… du chorizo végétarien qui trainait dans mon frigo!
Mais qu’est-ce qu’un truc pareil faisait chez moi d’abord?
Attention, je ne renie pas le chorizo classique, que j’adore utiliser par exemple dans ces rillettes de chorizo ou encore dans ces champignons farcis au chorizo.

Quand une boutique végétalienne a ouvert dans ma ville, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller y acheter quelques bizarreries pour tester, comme du cheddar sans lait, du chorizo sans viande ou du thon sans poisson!

ragout-chorizo-pois-chiches-2

Pour tout vous dire, ce chorizo ne m’a pas semblé incroyablement bien imité et se rapproche plus de la merguez à mon goût, sans compter que la texture si délicieuse et croustillante du chorizo grillé n’est pas du tout égalée… Mais même comme ça, ce plat était délicieux!

Par rapport à la version de Cooking Julia, j’ai juste ajouté des tomates pelées et un peu d’eau à l’ensemble, de manière à former une sauce et à pouvoir utiliser ce plat avec de la semoule ou du riz… De mon côté, je l’ai servi avec de la semoule et c’était délicieux!

 Après c’est à vous de voir : chorizo classique ou chorizo vegan? Nul doute que la recette vous convaincra, que vous preniez l’un ou l’autre ^^
ragout-chorizo-pois-chiches
P.S. : Si comme moi, vous utilisez des pois chiches en boite, gardez le jus pour réaliser cette mousse au chocolat totalement dingue!

Ragout de pois chiches et chorizo

  • 1 gros oignon rouge
  • 200 g de chorizo
  • 2 tomates cœur-de-bœuf
  • 300 g de pois chiches cuits
  • 400 g de pulpe de tomates
  • 40 cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de bœuf
  • 1 c. à s. d’huile
  • Sel, poivre

Épluchez et émincer finement l’oignon. Dans une sauteuse huilée, faites revenir les rondelles d’oignon jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides. Ajoutez le chorizo pelé et coupé en rondelles. Salez légèrement, poivrez et laisser cuire 10 minutes. Lavez et coupez les tomates en morceaux, ajoutez-les dans la sauteuse et mélangez.

Versez les pois chiches, la tomate, l’eau, le bouillon, mélangez et laissez mijoter 15 minutes. Rectifiez l’assaisonnement.

 ragout-chorizo-pois-chiches-3

Source d’inspiration :
http://cookingjulia.blogspot.fr/2015/09/ragout-express-de-pois-chiches-au.html

Cake à l’orange et aux noix

Attention, je vous propose aujourd’hui un gâteau qui va non seulement ravir votre estomac, mais qui risque également de vous rendre grandement service en vous faisant vivre plus longtemps…
Ce délicieux cake à l’orange contient en effet des noix, qui auraient une incidence sur la durée de vie, à condition d’en manger régulièrement bien sûr… Voilà donc une bonne excuse pour cuisiner ce gâteau tous les dimanches! Oui, tous, sans exception, c’est important hein! Dites-vous que ma recette est une prescription médicale!

cake-orange-noix-2

Ce cake est délicieux et bien humide grâce au sirop d’imbibage que l’on verse dessus une fois que le gâteau est cuit. Il sera encore meilleur le lendemain, et se conserve très bien pendant plusieurs jours, emballé dans du film plastique, à température ambiante. J’ai créé la recette de ce cake en m’inspirant d’un autre qui est au citron, trouvé sur le blog de Fish Custard, que j’ai testé aussi dans sa version au citron d’ailleurs… Mais je ne l’ai pas encore posté, donc si vous préférez le citron, vous trouverez le détail de la recette chez elle!

cake-orange-noix-3

Avec cette recette, je participe au défi orange du mois d’octobre lancé par le site recette.de http://recettes.de/defi-orange.

P.S. : Si comme moi les gâteaux à l’orange vous mettent instantanément de bonne humeur, allez jeter un œil du côté de ces cupcakes aussi ^^

Cake à l’orange et aux noix

  • 3 œufs à température ambiante
  • 190 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • les zestes de 2 oranges non traitées
  • 190 g de sucre en poudre
  • 100 g de fromage blanc
  • 80 g de beurre fondu
  • 1 pincée de sel
  • 30 g de noix concassées
 Pour le sirop d’imbibage :

 

  • 65 g de jus d’orange
  • 30 g de sucre

Zestez les oranges et mélangez-les au sucre en poudre et laissez reposer une dizaine de minutes.
Préchauffez le four à 150°C chaleur tournante.
Ajoutez les œufs au sucre parfumé et mélangez au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez le fromage blanc et le sel, puis continuez de fouetter.
Tamisez la farine et ajoutez-la en pluie en 3 fois avec la levure.
Ajoutez ensuite le beurre fondu et les noix.
Versez la pâte dans un moule à cake en silicone ou préalablement beurré. Enfournez pour 50 minutes à 1 heure. Vérifiez la cuisson en enfonçant la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche.
Pendant ce temps préparez le sirop. Dans une petite casserole, versez le sucre puis l’eau. Portez-le à ébullition juste pour faire fondre le sucre puis réserver.
Lorsque le cake est cuit, sortez-le du four et imbibez-le immédiatement de tout le sirop (au-dessus et sur les côtés). Laissez refroidir avant de démouler.

cake-orange-noix

Organiser une soirée bière et fromage

Organiser un dîner implique généralement pas mal de préparatifs et d’organisation, entre les plats à préparer à l’avance et la supervision pendant la soirée pour s’assurer que tout soit cuit et chaud au bon moment… Au final, tout le monde passe une bonne soirée sauf vous, l’organisateur dévoué, qui risquez d’avoir l’impression de vivre la soirée en pointillés!

Si belle-maman passe dans le coin, que vous devez un dîner à des amis ou à un voisin et que la perspective d’une longue soirée en cuisine vous pousse à repousser constamment, ou encore si vous voulez fêter la Saint Patrick sans sortir de chez vous, la soirée bière-fromage peut être la solution flemmardise non assumée qui en jette un max!

 Plus originale et moins chère qu’une soirée vin-fromage, cette thématique vous permettra de belles découvertes dans une ambiance bon vivant décontracté du gland et surtout, sans stress pour vous!

Voici mes conseils pour organiser une jolie soirée bière-fromage sans galère, sans trop de budget et même sans connaissance, les mains dans les poches quoi!

9335477417_a3375cdb22_z
Photo par Christer Edvartsen @Flickr
Et c’est parti!

Sélectionnez vos fromages
Le repas étant basé sur ​​le fromage, choisissez trois à cinq fromages (je sais, ce premier conseil n’est pas une surprise!), appartenant tous à un différent groupe de fromages :

– Les bleus, chèvres et brebis (Ex : Roquefort, Crottin de Chavignol…)
– Les fermes ( Ex : Saint Paulin, Edam,  Saint Nectaire)
– Les fromages durs et secs (Ex : Comté, Emmental, gouda…)
– Les corsés (Ex : Maroilles, boulette d’Avesnes… pour n’en citer que deux de mon coin!)
– Les crémeux et moelleux (Ex : camembert, coulommiers, brie…)

 Par exemple, cela pourrait donner ce plateau de fromages :
 – Gorgonzola

– Mimolette
– Comté
– Munster
– Cœur de Neuchâtel

8399449733_5ca5e23491_z
 Photo par Patrick Kuhl @Flickr

N’hésitez pas à vous fournir dans une fromagerie locale ou au marché de votre quartier pour profiter des conseils avisés et sympathiques des fromagers!

Côté quantité, prévoyez 250 grammes environ de fromage par personne pour un apéritif. Si la dégustation fait office de repas, doublez les quantités.

Pour la présentation, espacez bien vos fromages sur le plateau afin qu’ils ne se touchent pas, ou mettez les chacun sur une assiette. Pour éviter le mélange des saveurs, prévoyez également un couteau par fromage. Enfin, sortez vos fromages du réfrigérateur 1 heure avant de les servir pour qu’ils soient à température ambiante.

Sélectionnez vos bières
Chaque fromage doit s’accorder avec une bière spécifique, ce qui signifie que vous devez prévoir 5 bières différentes pour accompagner votre planche de fromages.

Si vous êtes nombreux, prévoyez plusieurs bouteilles de chaque sorte. Essayez d’avoir au moins une bière blanche, une blonde, une ambrée,  une brune et une fruitée.

En m’inspirant des dégustations de vin, je vous propose de servir les bières en progressant de la bière la plus claire vers la plus foncée.
Pour accorder les bières, sachez déjà que plus les bières sont légères et claires (blanches, blondes légères), plus elles iront avec les fromages les plus doux et crémeux, tandis que les bières ambrées et goûtues iront bien avec les fromages corsés ou plutôt vieux. Enfin, les bières brunes ou fruitées, légèrement sucrées, peuvent s’accorder avec les chèvres et bleus.

L’accord parfait entre la bière et le fromage est une science complexe… Que vous ne maîtrisez sans doute pas, et moi non plus d’ailleurs! Ne vous en faites pas si vos choix sont approximatifs. En respectant la règle ci-dessus vous ne ferez pas de faux pas à moins d’avoir un véritable expert tatillon et rabat-joie parmi vos invités! Mais rassurez-vous, les experts en accord mets-bière sont plus rares que les experts en vin (sauf peut-être chez nous dans le nord ^^)

Par ailleurs, la bière se marie naturellement très bien avec le fromage, c’est donc gagné d’avance! Notez les accords qui ont eu le plus de succès à la fin de la soirée, et la prochaine fois, gardez les meilleures sélections tout en essayant d’innover pour remplacer les paires les moins concluantes.

Voici quelques exemples d’accords qui peuvent très bien fonctionner, pour vous aider :

Brie : Moulins d’Ascq blanche
Fromages bleus: Kasteel
Cheddar : Guiness, Gueuze Lambic
Brie: Afflighem, Bellerose
Gruyère: Leffe blonde
Camembert: 3 monts, Ambre des Flandres
Chèvre frais : Blanche de Bruges
Fromage de brebis : Kriek Framboise

14304454199_be00412366_z
 Photo par Smabs Sputzer @Flickr

Attention, j’ai composé ces accords en suivant les règles de base, mais je ne sais pas si elles seraient validées par un biérologue… Je les testerai à l’occasion et viendrai corriger l’article si besoin. Si vous testez, n’hésitez pas à me faire un retour!

Dans le nord, la bière est une véritable institution et ce qui peut sembler une bière originale dans le reste de la France est ici une bière de consommation courante (Karmeliet, Kwak, Cuvée des trolls, Delirium…). Même le plus petit supermarché regorge de choix! Si vous vivez dans un coin où la bière originale est plus dure à trouver, vous pouvez commander sur ce site, qui propose le plus large choix que j’aie jamais vu :
http://www.saveur-biere.com

Les pains et accompagnements
Le plaisir d’un repas bière-fromage ne serait pas complet sans du bon pain!
Choisissez une ou plusieurs variétés de pains, de la baguette croustillante aux grosses tranches de pain de campagne. Évitez les pains blancs (ou pire le pain de mie, arhh!) et choisissez les plus rustiques possibles : avec une croûte épaisse, une mie marron, des céréales, ce seront les plus parfumés.

N’hésitez pas à aller dans une boulangerie de qualité, le prix ne s’en ressentira pas forcément mais la différence sera évidente!

 Vous pouvez ensuite coordonner vos pains avec les types de fromages que vous avez choisis (là on se la joue très très pro!), ou simplement laisser le choix aux invités.
9555425606_f680253e2f_z
 Photo par Allagash Brewing @Flickr

Enfin, pour compléter, ajoutez des petits bols de fruits frais (tranches de pommes, raisin), de fruits secs (noix, amandes, abricots), des confits et tartinables (tapenade, confit de figues ou de cerise noire, chutney, miel liquide bien parfumé).

Proposez des crudités et de la salade verte, pour alléger un peu l’ensemble et apporter une touche fraîche au repas.
Enfin, quelques terrines ou tranches de charcuterie plairont toujours aux invités.

La présentation
Vos bouteilles, votre planche de fromage et vos petits bols de fruits vont déjà constituer un super décor. Ensuite, il vous faut étiqueter chaque fromage afin que vos invités sachent ce qu’ils mangent! Pour cela, vous pouvez réaliser à la main des petites étiquettes, acheter des petites pancartes ardoises (on en trouve dans les jardineries), ou même poser vos fromages sur des assiettes en ardoise et écrire à la craie directement dessus!

Mettez à disposition des petites assiettes : le format assiette à dessert peut très bien convenir, pour que chacun prenne une petite portion et se serve au fur et à mesure. Prévoyez un stock conséquent de serviettes de table, et aussi de l’eau pour ceux qui veulent faire passer le goût d’un fromage avant d’attaquer le suivant!

La dégustation
Pour que vos invités profitent de leurs bières comme ils profiteraient d’un bon vin, essayez d’avoir de bons verres à bière. L’idéal est d’avoir le verre de la marque que vous consommez, mais  comme vous aurez 5 bières différentes ce n’est pas forcément évident!
Évitez en tout cas les verres droits, les verres de forme ballon bien larges valoriseront mieux vos bières blondes ou ambrées.
Des verres hauts et légèrement évasés pourront convenir pour la bière blanche ou la brune de type Stout.

Essayez de penser à quelques mots pour décrire les bières que vous servez comme le ferait un sommelier, si vous manquez d’inspiration vous pourrez toujours piquer votre bla-bla sur le site internet des différentes marques!

Enfin, voici une méthode de dégustation: buvez une gorgée de bière, mordez une bouchée de fromage, puis prenez une gorgée de bière à nouveau.

Le dessert
L dessert n’est absolument pas indispensable dans ce type de soirée, !amis si vous voulez bluffer tout le monde, une tarte spéculoos bière ou un brownie double chocolat bière devraient bluffer tout le monde!

Voilà, mes recommandations vous donnent les bases d’une bonne soirée même si mes conseils n’ont pas la prétention d’être experts! L’essentiel bien sûr est de passer une soirée conviviale et sans prétention 🙂

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou astuces pour améliorer ce petit guide!

Soupe de pois cassés au Vieux-Lille et lard fumé

Le printemps est presque là, pourtant le beau temps tarde à se montrer par chez nous… Je ne pouvais pas finir l’hiver sans vous proposer une petite recette de famille, qui a bercé mon enfance et me fait saliver rien qu’à y penser : la soupe de pois cassés. J’ai aujourd’hui choisi de la revisiter pour la moderniser un peu, et j’en ai profité pour lui donner quelques accents du nord en l’accompagnant d’un fromage bien de chez nous : le Vieux-Lille. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un fromage orange à pâte molle au goût plutôt prononcé. Ceux qui n’en trouveraient pas peuvent le remplacer par du maroilles, qui s’en rapproche pas mal.
soupe-pois-casses-vieux-lille-3
Personnellement je ne fais pas tremper mes pois cassés la veille, je ne suis pas assez organisée pour ça Si vous y pensez, n’hésitez pas à le faire, il parait que cela améliore encore la texture de la soupe, qui est pourtant déjà parfaite comme ça !
Avec cette recette, je participe au défi « recettes de grand-mères » du site recettes.de:
P.S. : Si vous aimez les soupes consistantes en guise de repas du soir, cette soupe aux lentilles corail et potiron devrait vous convaincre!
soupe-pois-casses-vieux-lille-2

Soupe de pois cassés au Vieux-Lille et lard fumé

Pour 4 bols

  • 1 gros oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 500 g de pois cassés
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 litre d’eau
  • 1 cube de bouillon
  • 1 feuille de laurier
  • 50 g de poitrine fumée
  • 80 g de vieux Lille ou maroilles
  • 4 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. de miel liquide

Rincez les pois cassés.
Faites revenir l’oignon et l’ail dans une casserole avec une cuiller à soupe d’huile pendant 5 minutes.

Ajoutez les épices, prolongez de 5 minutes en remuant régulièrement.

Ajoutez les pois cassés, l’eau, le bouillon cube, la feuille de laurier, salez et couvrez.

Mettez à cuire pour 1 heure trente en vérifiant régulièrement que le mélange n’attache pas, et en retirant l’écume qui se forme à la surface.

Au bout d’une heure trente, vérifiez la cuisson, ajoutez le miel, le vinaigre, rectifiez l’assaisonnement et mixez.

Coupez le maroilles en tout petits dés. Émincez finement le lard.

Faites revenir le lard 5 minutes à la poêle sans matière grasse jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Réservez.

Servez en déposant sur chaque bol de soupe une cuiller de crème, des dés de vieux Lille et saupoudrez de lard grillé.

 

soupe-pois-casses-vieux-lille

Crème de butternut et carottes des sables au curry

Figurez-vous que jusqu’à très récemment, je n’avais jamais goûté de courge butternut. Pourtant j’adore la majorité des courges, il était donc facile de prévoir que celle-ci me plairait… Quand j’en ai reçu une dans un panier de fruits et légumes bio, j’étais donc ravie de cette occasion de me lancer! Le résultat a dépassé mes espérances : je pense que la courge butternut est en passe de devenir mon légume préféré de l’univers intergalactique, et vous risquez donc d’en découvrir à toutes les sauces sur mon blog à partir de maintenant!

 veloute--butternut-carotte-sable-2

J’ai tout d’abord voulu la tester en soupe, en m’inspirant d’une recette que j’avais trouvée superbe sur le blog « Un flo de bonnes choses« . C’est l’occasion pour moi de vous inviter vivement à aller découvrir ce très joli blog si vous ne le connaissez pas encore !

Sa version de la recette, avec du patidou, est ici.

Dans ma version, j’ai ajouté des carottes des sables, donc le goût très fin me ravit toujours. Vous pourrez les remplacer si vous n’en avez pas par des carottes normales, mais je vous invite à faire l’essai de cette variété, qui est vraiment extraordinaire!

P.S. : Si cette soupe vous plait, vous devriez adorer ma soupe de potiron aux lentilles corail!

veloute--butternut-carotte-sable-3

Crème de butternut et carottes des sables au curry

  • 1/2 courge butternut (le bas)
  • 400 g de carottes des sables
  • 1 c. à s. de curry en poudre
  • 1 oignon rouge
  • 2 gousses d’ail
  • 10 cl de crème liquide
  • 1 litre d’eau
  • 1 cube de bouillon de poule
  • 1 branche de romarin
  • 1 filet de bonne huile d’olive
  • Sel, poivre
Enlevez les pépins de la courge et creusez la courge à l’aide d’une cuillère parisienne, en faisant attention à ne pas percer la peau de la courge.

Ajoutez la chair au reste dans la casserole avec les carottes épluchées en rondelles, l’oignon, l’ail, le curry, l’eau et le bouillon. Faites cuire à feu moyen pendant 30 minutes, salez, poivrez et mixez finement.

Pendant ce temps, faites cuire la courge évidée à la vapeur ou au four durant 1/4 heure. Réserver.

Remplissez la courge avec la soupe. Ajoutez la crème, le romarin effeuillé, un filet d’huile d’olive, salez et poivrez et servez.

Lorsque la soupe sera bue, vous pourrez racler et manger le reste de courge.

 veloute--butternut-carotte-sable

Source d’inspiration :
http://unflodebonneschoses.fr/creme-de-patidou-curry-coco/

Mon premier blogiversaire (concours inside!)

Hello les amis! Ce post est un peu spécial car aujourd’hui mon blog fête sa première année !!! C’est dingue comme le temps passe vite quand on s’amuse, fouyouyou.

Quand j’ai démarré ce blog, mon seul lecteur était mon homme, et encore il fallait presque le forcer pour qu’il aille lire un article, et bien qu’il m’ait promis de commenter les articles des plats qu’il avait goûté, il n’a jamais poste un seul commentaire finalement !

Mais bon, il a la patience de manger toutes mes préparations culinaires, aussi douteuses soient-elles, c’est déjà pas mal!

 Aujourd’hui mon blog a trouvé quelques lecteurs fidèles : 759 abonnés sur Hellocoton, et 130 sur ma page Facebook! Pour certains c’est peut-être peu mais personnellement ça me fait super plaisir!
 Parmi mes lecteurs et lectrices, certain(e)s d’entre vous sont eux-mêmes blogueurs(ses) et c’est un régal et une source d’inspiration pour moi de visiter vos blogs jour après jour!

Au final, je dirais que cette première année de blog m’a apporte beaucoup, beaucoup, et pas seulement en calories : j’ai découvert des blogs super créatifs et inspirants, mais aussi des personnes charmantes cachées derrières toutes ces belles recettes. J’ai pu manger des plats aussi improbables que le brownie aux haricots rouges ou la tarte à la bière, et pire, aimer ça.
Et j’ai appris que j’étais capable de me discipliner et de maintenir une activité sur la durée, ce qui ne m’était jamais arrivé avant ^^.

Bref, je suis 100 % partante pour rempiler une année de plus, et j’espère que vous aussi!

Quelques chiffres et faits à propos de mon blog :

233 articles publiés
1389 commentaires postés

Mes 3 recettes les plus populaires :

Mug cake coulant au spéculoos
Confiture de rhubarbe
Boulettes irlandaises

Les termes de recherche les plus populaires :

Meilleur burger Lille
Recette buns big Fernand
Brownie haricot rouge

Les termes de recherche les plus incompréhensibles :

Bœuf meuf (?)
Brique de four (??)
Les marionnettes du plaisir ( ça serait du porno que ça m’étonnerait pas!)

Pour fêter dignement ce blogiversaire avec vous, je vous propose un concours !

Qui dit anniversaire dit gâteau, c’est pourquoi je vous ai concocté un petit colis cadeau sur le thème des cupcakes!

concours-anniv-blog

Ce coffret contient plein de jolis produits :
– un livre « cupcakes »
– un paquet de vergeoise blonde
– une plaque de chocolat pralinoise
– une spatule
– deux plumes pour décorer les gâteaux
– un crayon à paillettes pour gâteaux
– un lot de moules a cupcakes en étoiles
– un pot de sucre rose
– des bougies d’anniversaire
– un paquet de serviettes en papier

 concours-anniv-blog-2

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra liker ma page Facebook et poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer votre pseudo Facebook!

 N’oubliez pas le pseudo pour que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre participation!
concours-anniv-blog-4
Tous ceux et celles qui partageront ce jeu sur un réseau social ( FB, Hellocoton, Twitter ou Inspilia) auront une chance supplémentaire au tirage au sort par partage sur un réseau social! Pour cela, mettez moi le ou les liens de partage dans votre commentaire sur cette page !
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 21 décembre!

Bonne chance à tous et toutes!

 

concours-anniv-blog-3