Archives par mot-clé : fruits

Janvier : mes résolutions culinaires

Ah le mois de janvier! On a la tronche enfarinée, on ne rentre plus dans ses slim qu’avec de la vaseline et on court se faire  vomir à la moindre évocation du mot foie gras… Mais c’est aussi le moment où pleins de naïveté frôlant le déni d’espoir on se promet à soi-même que tout va changer… On mangera sans viande, sans additifs ou sans gluten, on ralentira l’alcool au profit de l’eau, et on ira voir ses grands parents plus souvent… Vraiment, si le monde était fait de résolutions tenues, les clubs de sport et les associations caritatives n’auraient pas à s’en faire!

 Personnellement, je n’échappe pas a la règle et je me fais un devoir de ne pas tenir mes résolutions, comme je l’ai démontré ici il n’y a pas très longtemps.

Alors cette année, pour changer j’ai décidé de me lancer un défi, sous forme de 31 objectifs que je tiendrai chaque jour de janvier. Comme ça, ça sera fait, et je pourrai retourner à ma léthargie la conscience tranquille dès le mois de février.

Voici mes résolutions, et vous, quelles sont les vôtres?

1 / Faire moi-même ma galette des rois et ne pas tricher pour avoir la fève.

L’an dernier, j’avais expérimenté une galette classique à la frangipane, cette année un parfum plus original sera de rigueur!

Ma recette : Galette noix de pécan caramel

 4359966113_dff212e626_zSource syvwlch @ Flickr

2/ Manger plus de fruits.

Parce que c’est bon et plein de vitamines !

 Ma recette : Muffins ananas coco

3/Revisiter le poulet du dimanche

Parce que je ne peux pas m’en passer et qu’il mérite d’être remis au goût du jour!

Ma recette : Tajine de poulet et potiron aux lentilles corail

4/ Découvrir les légumes exotiques.

Chayotte, patates douces, okras… J’ai tellement de possibilités!
Ma recette : Chayotte farcie au poivron et curry

5/ Cuisiner une spécialité française.

Je suis fascinée par la cuisine du monde, mais cela ne doit pas m’empêcher de tester des spécialités plus proches par moments!

Ma recette : Tourte parisienne

6/ Moins gaspiller la nourriture.

Parce qu’en plus d’être économique et écologique, cuisiner les restes permet parfois de trouver de super bonnes idées.

Ma recette : Bundt pudding aux Werther’s

7/ Manger complet.

Pâtes, riz ou semoule se déclinent en version complète avec plus de fibres.

Ma recette : Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

8/ Manger de saison

Parce que c’est meilleur pour l’environnement, l’emploi, la santé et et le goût!

 Ma recette : Mangue pochée au thé

9/ Arrêter le Nutella.

Huile de palme, calories, tout ça…

10/ Manger plus de légumes.

Moins gras, moins sucré, plus de fruits… Il faut forcément aussi que je mange plus de légumes !
Ma recette : Curry de potiron et lentilles

11/ Manger local.

Légumes, viandes ou bières du coin, j’ai l’embarras du choix!
Ma recette : Burger au Vieux Lille

 6933441530_84815e7ec9_zSource Guy Renard @Flickr

12/ Inventer des goûters sains.

Pour ne pas se priver de ce petit plaisir régressif qu’est la pause goûter!
Ma recette : Barre figues sésame

13/ Découvrir un gâteau américain.

OK, je tire sur mes penchants personnels puisque j’adore la pâtisserie américaine, mais il m’en reste tellement à tester!
Ma recette : Blondie au Galak et spéculoos

 ChesecakeSource Zdenko Zivkovic @Flickr

14/ Tester le rooïbos.

Je suis fan de thé, tisanes et infusions en tous genres et je n’ai pas encore goûté de rooibos… Il est temps d’y remédier!
Ma recette : Gelée de rooibos

15/ Renouer avec la cuisine asiatique.

Je suis une fana d’Asie, aussi bien pour sa culture que pour sa gastronomie, et pourtant je poste peu de recettes asiatiques sur mon blog… Souvent par flemme d’aller acheter des aliments spécifiques!
Ma recette : Boeuf loc lac

16/ Perdre du poids après les fêtes.

Avec quelques recettes simples et légeres, ça devrait le faire.
Ma recette : Clafouthon

 41415099_e3de17b2ac_zSource Gideon @Flickr

17/ Raviver les souvenirs de voyage.

A chaque fois que je visite un pays, je me promets de refaire à la maison les bons plats testés sur place… Mais souvent, j’y pense et puis j’oublie, comme cette année lors de mes vacances à Porto puis à Budapest et à Nancy!

Ma recette : La francesinha

18/ Manger moins gras.

Cela se passe de commentaires !

4906633109_17fb8d459f_z

Source F_A @Flickr

Ma recette : Fondant  au chocolat ans beurre

19/ Arrêter les chips et préparer moi-même des apéros simples et conviviaux.

Parce que c’est plus sympa, moins cher et que ça permet de finir des fonds de placard parfois, comme les restes de pâte a pizza, de pain, de coulis de tomate…

Ma recette : Tartines au sésame, feta et figue

20/ Tenter la raw food.

Un mouvement culinaire qui me tente depuis un moment sans que je l’ai encore testé.

Ma recette : petits cheesecakes aux noix

21/ Manger plus de poisson.

J’adore le poisson mais mon homme moins, donc c’est vrai qu’au quotidien la facilité c’est plutôt le steak et le jambon!

Ma recette : risotto aux crevettes et rosé

22/ Essayer de manger végétarien.

Au moins le temps d’un repas, renoncer à la viande et la remplacer par des protéines végétales!

Ma recette : Chili tofu

23/ Arrêter les sandwichs tout faits.

Parce que  les faire maison, c’est super simple et tellement meilleur!

Ma recette : Grilled cheese ricotta mangue

24/ Twister le petit déjeuner en sortant du classique œuf bacon haricots.

Je sais, ça n’est déjà pas si classique pour tout le monde, mais chez nous c’est l’institution dominicale.

Ma recette : Huevos rancheros

4705278835_bd8e8887e2_z

Source CeresB @Flickr

25/ Tenter un classique de la pâtisserie.

Opéra, religieuse, linzertorte… Par quoi vais-je me laisser tenter?

Ma recette : Sachertorte

26/ Réussir une bonne vinaigrette rapide.

Je sais quasiment tout cuisiner, mais la vinaigrette me dépasse et ne me passionne pas, et je finis toujours par en acheter de la toute prête. Il est temps que ça change, non?

Ma recette : Salade de patates douces et boulgour

27/ Arrêter les plats cuisinés ou de préparations toutes prêtes.

Vous ne me verrez jamais avec une barquette Marie pour mon repas, mais j’avoue acheter des préparations toutes prêtes à tartiner, comme le houmous, le tarama, la tapenade… Que je pourrais facilement faire moi même!

28/ Découvrir les traditions culinaires de Suède.

Mon rêve est de cuisiner une spécialité de chaque pays, et la Suède est encore sur ma to-do list !

Ma recette : Kottbullar

 14039146164_96d2719887_zSource Tobias Lindman @Flickr

27/ Tester mon siphon.

Je l’ai depuis un an et je n’ai encore rien préparé avec, honte sur moi!

28/ Faire mes propres glaces.

J’en rêvais depuis l’été dernier, et le site recettes.de l’a fait en me faisant gagner une sorbetière au concours mi-figue mi raisin. Y’a plus qu’à !

 Ma recette : Glace aux s’mores

30/ Cuisiner Jamie Oliver

Jamie Oliver est mon idole en matière de cuisine, parce que ses plats me semblent toujours être des recettes de grand-mère rock’n roll.

Après tout ça,  je retournerai bien sagement à mes burgers et plats bien riches comme je les aime et je pourrai pour la première fois dire que j’ai tenu mes résolutions!

Gâteau invisible pommes bananes

Saviez-vous que dans le temps les sapins de Noël étaient décorés avec des fruits de saison, notamment des pommes? Une année, la récolte fur tellement mauvaise qu’un verrier inventa les boules de Noël pour les remplacer… Ce qui n’est pas plus mal, les pommes sont bien trop bonnes pour qu’on les laisse moisir tout l’hiver sur un sapin! Personnellement je les préfère en gâteaux et tartes de toutes sortes, et je m’en donne à cœur joie durant l’automne et l’hiver…

 gateau-invisible-pomme-banane

Quand j’ai vu ce gâteau invisible aux pommes sur le très sympathique blog non identifié, j’ai été séduite. Le nom vient du fait qu’il y a (beaucoup) plus de fruits que de pâte, et il faut bien avouer que ce n’est pas pour me déplaire, car au final dans le gâteau aux pommes ce que j’aime c’est la pomme! Bah oui, vous n’allez pas me dire que dans la tartine de Nutella vous préférez le pain ou que vous préférez les croûtes dans la pizza… Ici c’est pareil!

 Je dois dire que ce gâteau frôle la perfection : d’abord parce qu’il est indéniablement très très bon. Ensuite parce qu’il est très facile à faire, et enfin, parce qu’il y a peu de pâte, donc de petites quantités d’ingrédients, qu’on a (presque) toujours dans ses placards sans faire de courses.
 Je pense que pour toutes ces raisons, ce gâteau deviendra une de mes références quand j’aurai des fruits à finir à l’avenir!
P.S. : Si vous aimez les gâteaux aux pommes, pensez à ma tarte tatin aux Werther’s !
  gateau-invisible-pomme-banane-3

Gâteau invisible pommes bananes

  • 90 g de cassonade
  • 100 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 13 cl de lait
  • 2 œufs
  • 60 g de beurre demi-sel (dont 30 g fondu)
  • 750 g de pommes
  • 2 bananes
  • Le zeste d’un citron

A l’aide d’un batteur électrique, battez les œufs avec 50 g de sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Rajoutez les zestes de citron.
Mélangez la farine et la levure chimique, et ajoutez-les au mélange précédent. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance homogène, puis incorporez le lait et le beurre fondu petit à petit.

Préchauffez le four à 180 °C.
Pelez les pommes, coupez les en quartiers et épinez-les. Épluchez les bananes et coupez-les en rondelles.
Émincez finement les quartiers et ajoutez-les au fur et à mesure dans la pâte. Mélangez

Dans un moule rond et haut, étalez le reste de beurre (30 g) sur le fond et les bords, et saupoudrez de sucre restant (40 g). Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 50 minutes à une heure (disposez un papier d’aluminium si la surface du fondant devient trop dorée).
Laissez refroidir et démoulez lorsque le gâteau est encore tiède (pour éviter que le caramel durcisse).

gateau-invisible-pomme-banane-2

Source d’inspiration :

http://blognonidentifie.blogspot.fr/2014/10/gateau-invisible-la-pomme.html?m=1

7 bonnes raisons d’adorer l’hiver

4193013449_32ddabeee7_b
Photo par zigazou76 @Flickr

L’hiver, on a la goutte au nez perpétuelle, la gastro nous guette, notre peau est sèche et couperosée, et on se fait saigner aux quatre fromages par EDF sur la facture de chauffage, alors qu’on n’a déjà plus un rond avec la régul des impôts l’achat des cadeaux de Noël.

Mais, culinairement parlant, il faut avouer que la saison hivernale propose quelques (grasses) consolations.
2983822161_9cbd5fe819_b

1 – Le froid fait une excuse parfaite pour manger gras.

On s’inspire des oiseaux qui stockent des calories en picorant dans les boules de graisse, et on se prépare comme si on allait hiberner en s’empiffrant constamment. Heureusement, les gros manteaux et les pulls de noël camouflent a peu près le pneu qui se forme autour de notre taille. On envisagera de perdre tout ca avant l’été.
6483782365_145d45eb89_b

2 – On peut boire un vin chaud en terrasse près du marché de Noël

Ha les marchés de noël, leurs petites huttes en bois et leurs cadeaux made in china traditionnels…  Il faut bien avouer que la seule chose vraiment intéressante, c’est le vin chaud, et les saucisses.
3205737427_48058dc32f_b

3 – L’hiver est la saison du fromage fondu

Dans le nord, on a parfois l’excuse météo pour s’enfiler une raclette en août, mais il faut avouer que les fondues et autres tartiflettes sont quand mêmes plus sympa quand il fait bien froid dehors.
5292779218_e7b38ac498_b
par fred_v

4 – On enchaîne les repas de fête

 

SI vous êtes comme moi, vous ne pouvez plus avaler de foie gras ou de dinde le reste de l’année tellement vous gavez en une semaine chrono, mais bon, le soir de Noël, faut pas déconner avec ça, tout doit y être et tomber dans estomac : foie gras, saumon fumé, huîtres, chapon, charlotte aux marrons, bûche, et j’en passe.
3228328632_085bb636cd_z
par fofie57

5 – On se réconforte avec une bonne soupe

 

Le seul plaisir non coupable de l’hiver : des bonnes soupes bien épaisses aux légumes d’hiver, qu’on boit dans le canapé en y trempouillant des tartines beurrées.
Ciocolatta crémeux
par fred_v

6 – On savoure un chocolat chaud en regardant tomber la neige

Idéalement, devant un feu de cheminée, mais je n’ai pas la chance d’avoir de cheminée pour l’instant. J’en profite donc quand je vais chez mes parents. Chez eux le chocolat chaud est remplacé par du thé, ce qui est pas mal non plus.
11634018244_5b78951c57_c
Photo par pavlinajane @Flickr

7 – C’est la période du Stollen

Cette infâmie cumule brioche, fruits confits, sucre glace et pâte d’amandes. C’est purement diabolique mais tellement bon. Les plus avertis d’entre vous auront noté qu’à moins de se rendre en Allemagne, le moyen le plus économique et qualitatif de s’en goinfrer est d’aller dévaliser Lidl, qui en propose un excellent pendant la période des fêtes.

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Aujourd’hui, je vous propose la première recette d’une série que j’ai conçue avec des produits de la marque Keimling… En effet, ils m’ont contactée il y a quelques temps pour me proposer de tester quelques-uns de leurs produits.

J’adore découvrir de nouveaux produits et me triturer les méninges à trouver comment les cuisiner, du coup j’ai tout de suite été emballée quand j’ai découvert les produits qu’ils proposent sur leur site internet : de nombreuses spécialités que je n’ai jamais eu l’occasion de tester et qui m’ont tapé dans l’œil!

Quelques jours plus tard, je recevais un colis avec les produits que j’ai choisis, à savoir : du thé matcha Izumi, de la purée de noix et de la purée de sésame noir. Je me suis bien sûr empressée de démarrer mes tests !

Pour vous en dire un peu plus sur la marque Keimling, sachez déjà que les produits sont en vente sur leur site internet : www.keimling.fr.

Keimling est une société allemande qui est devenue une référence pour les extracteurs de jus santé, les produits riches en substances nutritives et les fruits secs non traités en qualité « crudité ». Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio.

 Aujourd’hui, je vous propose la première recette que j’ai réalisée avec l’un de leurs produits : du thé matcha. Ce thé vert japonais qui est devenu célèbre dans la pâtisserie au cours des dernières années est riche en antioxydants.
Personnellement, j’ai beaucoup aimé le goût de ce thé, prononcé et peu commun, je pense qu’on peut en faire beaucoup de choses en pâtisserie et je l’utiliserai certainement beaucoup à l’avenir!

J’ai choisi de cuisiner ce thé dans une de mes pâtisseries américaines préférées : le cheesecake.

cheesecake-nashi-matcha

Non, la cuisine américaine et japonaise ne sont pas incompatibles. Sushis au steak haché, donuts au thon cru… Le mélange des deux cultures ouvre la voie à plein d’idées très créatives!

Mais ici, c’est un mélange beaucoup plus facile d’accès que je vous propose avec un cheesecake au thé matcha et aux nashi, les espèces de petites poires japonaises. Le thé apporte une touche particulière au fromage frais, et se marie très bien avec les poires japonaises. Des dires de mon homme, c’est ici le meilleur cheesecake que j’ai jamais fait, alors laissez vous tenter!

 Les nashi sont surtout disponibles en automne et début d’hiver chez nous, et pas forcément disponibles partout… Si vous n’en trouvez pas, des poires feront très bien l’affaire!

cheesecake-nashi-matcha-3

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Pour la pâte

  • 180 g de biscuits thé
  • 90 g de beurre fondu
  • 20 g de cassonade

Pour la couche de fruits

  • 2 nashi ou poires
  • 2 c. à s. de cassonade

Pour la garniture

  • 600 g de Philadelphia
  • 200 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de farine
  • 2 c. à c. de thé matcha
  • 20 cl de crème liquide
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 5 œufs
 Pour la décoration
  • 10 cl de crème fleurette bien froide
  • 1 c. à s. de sucre glace
  • 1 pincée de thé matcha

Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les ingrédients de la pâte ensemble. Tassez le mélange obtenu dans le fond d’un moule. Mettez au four pour 15 minutes. Mettez de coté.

 Pendant ce temps, épluchez les nashi ou les poires, coupez-les en dés et mettez à cuire une dizaines de minutes dans une casserole avec la cassonade en remuant regulièrement. Laissez refroidir.

Dans un plat, mélangez le Philadelphia avec le sucre. Ajoutez le sel, la crème liquide, la crème épaisse, la farine, le thé matcha, et enfin les œufs en mélangeant entre chaque ingrédient.

 Préchauffez le four à 225°C.

Déposez les poires sur le biscuit en évitant de prendre trop de jus, puis couvrez avec le mélange au fromage.

 Faites chauffer 10 minutes puis baissez le four à 90°C et prolongez pour 50 minutes supplémentaires.

Laissez 2 refroidir 2 heures dans le four puis réfrigérez une nuit.

Avant de servir, battez la crème fleurette bien froide avec le sucre glace pour réaliser une chantilly. Nappez-la sur le dessus du gâteau. Saupoudrez un peu de thé matcha pour la décoration.

cheesecake-nashi-matcha-2

Si vous souhaitez tester les produits Keimling, rendez-vous vite sur leur site internet! De mon côté, j’ai adoré découvrir ces produits et j’en testerai d’autres dès que j’en aurai l’occasion, notamment d’autres purées, de noix de pécan par exemple, miam!

logo-keimling

 Je remercie la marque Keimling pour cet envoi, je vous donne rendez-vous pour de nouvelles recettes très très vite!

Spécialité d’Angleterre : Tarte Bakewell framboises amandes

Aujourd’hui, je vais vous proposer la première recette d’une série que j’ai conçue avec des produits de la marque Vitabio… En effet, ils m’ont récemment contactée pour me proposer de tester quelques uns de leurs produits.

Quelques jours plus tard, je recevais un coffret très soigné, la « box globe-trotter », contenant une présentation de la marque, une petite surprise très fun (une trancheuse à fromage en forme de polaroïd, oui oui ^^) et quatre produits représentatifs de leur marque : une purée de framboises bioune infusion de rooibos bio, des desserts de mangue et d’ananas au riz et un smoothie pommes griottes au piment d’Espelette. Moi qui adore découvrir de nouvelles saveurs et réfléchir à comment les cuisiner, j’étais aux anges en découvrant ces produits! Je me suis empressée de tester tout ça !

 Pour vous en dire un peu plus sur la marque Vitabio, sachez d’abord qu’elle est disponible dans la majorité des boutiques bio et des grands hypermarchés (Cora par exemple). Spécialiste de l‘alimentation biologique, la marque propose essentiellement des jus de fruits, des soupes, des petits en-cas et tout plein d’autre petites choses à base de fruits et légumes.

Vitabio met l’accent sur la conservation de la saveur naturelle du produit : les jus et smoothies sont élaborés essentiellement de fruits bio, les coulis et purées de fruits bio sont fabriqués à partir de fruits bio et le sucre est remplacé par l’extrait de sucre des fruits bio. Toute leur gamme de produits est sans conservateur et sans colorant.

tarte-amande-framboise-bakewell-3

Aujourd’hui je vous propose la première recette que j’ai réalisée avec l’un de leurs produits, la purée de Framboise bio. Cette purée de fruits est parfaite pour le petit-déjeuner en remplacement des confitures classiques, beaucoup plus sucrées. Le gélifiant utilisé est de l’algue bio.

Personnellement j’ai adoré le goût de cette purée, proche d’une confiture au niveau de la texture, mais beaucoup moins sucrée, par contre le goût des framboises est extra présent!

 puree-fruits-vitabio

J’ai choisi de cuisiner cette purée de fruits dans une tarte traditionnelle anglaise à l’amande et à la confiture de framboises…

Non, la cuisine anglaise ne se limite pas aux mauvais souvenirs culinaires ramenés des voyages scolaires : frites molles, gigot à la menthe et sandwiches au beurre de cacahuète! Ces adeptes du five O’ clock savent accompagner leur thé comme il se doit avec des douceurs à tomber, comme cette tarte! Elle est moelleuse à souhait, fraîche, et grâce à cette purée de fruits, pas trop sucrée!

  tarte-amande-framboise-bakewel-2l

Spécialité d’Angleterre : Tarte Bakewell framboises amandes

  • 110 g de beurre
  • 110 g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 125 g d’amandes en poudre
  • 25 g de farine
  • 1/2 c. à s. de baking powder
  • Le zeste d’½ citron vert
  • 100 g de purée de framboises
  • 25 g d’amandes effilées

Préchauffez le four à 190°C.

 Graissez un moule à tarte de 23 cm. Étalez la pâte et couvrez-la avec des haricots de cuisson ou des légumes secs. Mettez à cuire au four pendant environ 15 minutes jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Laissez-la refroidir légèrement hors du four.

Pendant ce temps, faites la frangipane  en mélangeant le beurre et le sucre jusqu’à obtenir une consistance mousseuse, ajoutez les jaunes d’œufs. Incorporez les ingrédients secs, le zeste et une pincée de sel.

Battez les blancs d’œufs en neige et ajoutez-les au mélange.

 Étalez la purée de fruits sur la pâte, et couvrez avec la frangipane.

Etalez le mélange de manière régulière et faites cuire au four pendant 25 minutes jusqu’à ce que l’ensemble soit doré et bien gonflé. Ajoutez des amandes sur le dessus dans les 5 dernières minutes de cuisson, ou décorez avec du sucre glace comme moi.

tarte-amande-framboise-bakewell

Source d’inspiration :
http://www.theguardian.com/lifeandstyle/wordofmouth/2013/apr/17/how-make-perfect-bakewell-tart

Si vous souhaitez connaitre les points de vente des produits Vitabio près de chez vous, sachez que tous les distributeurs présents dans chaque département sont répertoriés sur leur site internet. Quant à moi, j’ai adoré découvrir leurs produits qui ont été une vraie bonne surprise, et j’en testerai d’autres dès que j’en aurai l’occasion !

logo-vitabio

 Je remercie la marque Vitabio pour cet envoi, et je vous donne rendez-vous pour de nouvelles recettes très très vite!

Tourte à la saucisse de Morteau

Aujourd’hui c’est la sortie du Beaujolais nouveau! Alors que certains vins s’accordent harmonieusement avec des fruits de mer, du foie gras ou des gibiers, le beaujolais nouveau est un vin pas très glamour accessible et populaire, qui s’accorde simplement avec… du pâté !
Bon d’accord, pas seulement… Mais en gros, rien ne va mieux avec ce vin que les terrines et plats de charcuterie en tous genres! N’ayez donc pas peur de le servir avec des sandwiches à la rosette, c’est sûr que ça détonne un peu dans les soirées de l’ambassadeur mais que voulez-vous, ça s’accorde vous dis-je !
tourte-saucisse-morteau-3

J’ai quand même voulu réfléchir à une petite recette de rigueur pour ceux qui veulent organiser un repas ou apéro convivial pour fêter l’évènement. J’ai pensé à une tourte à la saucisse de Morteau, une de mes charcuteries préférées !

Pensez bien à faire des petits trous dans la pâte avant la cuisson de cette tourte, et respectez le repos avant le service, sinon la chaleur sera irrégulière dans la tourte et vous risquez de vous brûler violemment.

tourte-saucisse-morteau

Il ne me reste qu’à vous souhaiter une bonne fête du beaujolais, ne finissez pas les fûts, ou gavez vous de cette délicieuse tourte entre chaque verre pour éponger, ça vaut mieux!

tourte-saucisse-morteau-4

Avec cette recette, je participe au concours de Tout pour le ventre : « Faites-moi rêver avec vos plats réconfortants »

tout

Tourte à la saucisse de Morteau

  • 1 saucisse de Morteau
  • 6 œufs
  • 300 g de fleurettes de brocoli
  • 150 g de mozzarella râpée
  • 250 g de ricotta
  • 1 échalote hachée
  • 1/2 c. à c. de poivre noir
  • 1/2 c. à c. de poudre d’ail
  • 1/4 c. à c. de sel
  • 1 pâte brisée
  • 1 pâte feuilletée

Préchauffez le four à 180°C.
Séparez le jaune et le blanc d’un œuf. Mettez le jaune dans un bol et diluez-le avec une cuiller à soupe d’eau.

Coupez la saucisse de Morteau en rondelles et faites-les dorer à la poêle une dizaine de minutes.

Faites bouillir une casserole d’eau salée et faites cuire 6 minutes le brocoli à partir de la reprise d’ébullition. Quand la cuisson est finie, égouttez le brocoli et émincez-le grossièrement.

Dans un grand bol, mélangez 5 œufs, le blanc d’œuf, la mozzarella, la ricotta, l’échalote, le poivre, la poudre d’ail et le sel. Ajoutez le brocoli et mélangez bien.

Tapissez un moule à gâteau avec la pâte brisée. Tapissez le fond avec les rondelles de saucisse.

Versez le mélange sur les saucisses. Couvrez avec la pâte à tarte restante , scellez en pinçant les bords. Percez quelques trous dans la pâte  et couvrez la surface avec le mélange œuf-eau à l’aide d’un pinceau.

Mettez à cuire au four à 180°C pendant 1 heure 15 minutes. Laissez reposer 10 minutes avant de trancher.

 

tourte-saucisse-morteau-2

Grilled cheese chèvre pomme miel romarin

Décidément je suis dingue de grilled cheese, cette version américaine et encore plus riche en fromage du croque monsieur. Je ne me lasse pas de tenter de nouvelles déclinaisons, et après le grilled cheese au camembert et à la figue et le grilled cheese à la fourme d’Ambert et aux pommes j’ai décidé de persévérer dans l’association fruits fromage qui fonctionne super bien! Cette nouvelle version au chèvre et pommes continue de me ravir!

N’ayez pas la main trop lourde sur le miel pour éviter l’overdose de sucre : une cuiller à café rase à peine remplie suffit pour une tartine, l’objectif étant d’avoir un petit filet pour parfumer le chèvre…

Dernier détail, le grilled cheese c’est en moyenne 10 minutes maximum de préparation, tartinage et grillage inclus alors pour tous ceux qui n’ont pas encore testé, lancez-vous!
 grilled-cheese-chevre-pomme-miel-2

Grilled cheese chèvre pomme miel romarin

Pour 1 sandwich

  • 2 tranches de pain
  • 20 g de bûche de chèvre (2 tranches)
  • 1/4 de pomme golden
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre
Coupez la pomme en fines tranches. Mettez à dorer à la poêle avec une noisette de beurre et le romarin.

Pendant ce temps, coupez le pain de mie en deux dans la diagonale. Tartinez le pain de mie de beurre sur les deux faces.

Lorsque les pommes sont dorées, déposez les sur chaque tranche de pain. Déposez ensuite une rondelle de chèvre sur la moitié des triangles, puis ajoutez un filet de miel.

Salez, poivrez, puis refermez avec l’autre moitié de pain couvert de pommes.
Mettez à revenir à la poêle 2 minutes par face, jusqu’à ce que le pain soit doré et le chèvre fondant.

grilled-cheese-chevre-pomme-miel

Mes envies d’automne

Brrrrrrr !!! Le nez rouge, le bout des orteils glacés, la nuit qui tombe à peine le jour levé… l’automne est  bel et bien installé ! Vous savez ce qu’il vous faut ? Du tout chaud, du tout gras, bref du réconfort… C’est le moment de penser à soi et de se faire plaisir, en attendant sagement les fêtes!

Pour la première fois, je vous propose une sélection  de mes coups de cœur du moment, rencontrés sur mes blogs chouchous! J’espère que cet article vous plaira et vous donnera envie de tester leurs recettes, personnellement elles me font baver derrière mon écran d’ordinateur !

3039691611_2e31c5d529_z
Photo par Lali Masriera @Flickr

En automne, c’est le moment de :

3345751150_67bc7804d0_z
Photo par Steven Depolo @Flickr

Ciocolatta crémeux
Photo par Frédérique Voisin-Demery @Flickr

3035384225_6b5fcf138e_z
Photo par Lali Masriera @Flickr

3034985495_b956ea9bb4_z
Photo par Vasile Cotovanu @Flickr

Et vous qu’aimez-vous faire à cette période?

Salade de fenouil, oranges et noix

La recette d’aujourd’hui n’est assurément pas dans la tendance de mes recettes habituelles : pas de fromage qui dégouline, pas de chocolat ou de bonbons fondus, pas même un peu de bacon ou de farce à la viande… Non non, une fois n’est pas coutume, cette recette est parfaitement saine!
Laissez-moi vous expliquer ce malentendu : j’achète régulièrement des paniers de fruits et légumes bio, parce que ça m’évite de réfléchir, ça me garantit d’avoir des produits de saison, et ça m’oblige à quelques exercices de style pour trouver quoi cuisiner avec les produits obtenus.

Mais quand j’ai découvert du fenouil dans mon panier, j’avoue que j’étais bien perplexe. D’abord il ma fallu une enquête Google pour être sûre que je n’avais pas confondu avec du céleri.
Ensuite en sentant la bestiole, je me suis rappelée que c’était le machin qui sentait le Ricard, et ça m’a fait une belle jambe car je ne voyais franchement pas dans quel plat mettre une espèce d’endive au goût de Ricard…

salade-fenouil-orange-2

Bref, j’ai zoné comme une âme en peine dans les recoins les plus obscurs d’Internet (Pinterest si vous préférez), où je suis tombée en arrêt sur cette salade qui réglerait tous mes problèmes d’un coup : utiliser mon fenouil mais aussi quelques unes des oranges qui prenaient la poussière dans ma cuisine.

Le plus dingue, c’est que le charme a opéré. Cette petite salade qui ne contient rien de ce que j’aime habituellement, je l’ai adorée, je m’en suis gavée avec joie pensant 3 jours à chaque repas pendant que mon homme qui a refusé de goûter me regardait d’un air dubitatif. Mais que voulez-vous? C’est super bon!

salade-fenouil-orange-3

Salade de fenouil, oranges et noix

  • 1 bulbe de fenouil finement émincé
  • 2 oranges épluchées et coupées
  • 1 poire tranchée finement
  • 45 g de pignons de pin
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • 1 c. à c. de jus de citron vert
  • Les zestes d’un citron vert
  • ½ c. à c. de poivre noir
  • ½ c. à c. de sel

Coupez les oranges en suprêmes, en travaillant au dessus d’un bol, afin de collecter tout le jus.

Lorsque vous avez fini tous vos suprêmes, pressez tout le jus des épluchures avant de les jeter.

Dans un grand bol, ajoutez tous les ingrédients, y compris le jus d’orange.

Salez et poivrez puis servez.

salade-fenouil-orange

Source d’inspiration :

Tartelettes aux champignons, noix et marrons

C’est l’automne, on enfile ses bottes de pluie et on file dans les champs et les forêts à la recherche de champignons, noix, marrons… Ou on est une feignasse, on a peur de tomber sur un champignon hallucinogène et on achète bêtement tout ce qu’il faut au supermarché, comme moi quoi!

 Ces petites tartelettes seront parfaites pour vos apéros d’automne, mais vous pouvez aussi faire une variante façon pizza pour un repas complet! Je fais toujours ma pâte à pizza moi-même, pour utiliser de la farine semi-complète, bien meilleure nutritionnellement que la farine blanche (oui oui, je me la pète un peu là!), mais une pâte à pizza toute faite ira très bien aussi si vous n’avez pas le temps!

tartelettes-noix-champignons

Avec cette recette, je participe au concours que propose le site recettes.de sur le thème « Défi à la noix ».

http://recettes.de/defi-a-la-noix

 L’objectif est de proposer une recette qui contient des noix, ou d’autres fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les pistaches…
  tartelettes-noix-champignons-3

Tartelettes aux champignons, noix et marrons

  • Une pâte a pizza
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 75 g de champignons
  • 25 g d’échalote
  • 30 g de marrons
  • 15 g de noix
  • Un peu de beurre
  • Sel poivre
Émincez finement les échalotes, les champignons, les marrons et les noix et faites tout suer 5 minutes dans une poêle avec une noix de beurre. Salez et poivrez.
Coupez la pâte à pizza en mini cercles. Étalez la crème sur les cercles de pâte.

Préchauffez le four à 200°C.
Déposez une petite cuiller de mélange aux champignons sur chaque mini pizza puis saupoudrez d’une pincée de parmesan.

Enfournez pour 8 à 10 minutes et servez chaud.
tartelettes-noix-champignons-2