Archives par mot-clé : fruits

Mini cheesecakes matcha framboise

  Quand il me prend dans ses bras, qu’il me parle tout bas, je vois la vie en rose… Cette recette est l’occassion pour moi de faire une spéciale dédicace à une de mes idoles !
Alors je tiens à être claire tout de suite : non, je n’ai pas 82 ans, même si j’en imagine déjà certains d’entre vous qui se posent des questions entre mon amour pour Edith Piaf et ma passion pour Blondie… Mais je ne suis pas si ringarde vous savez, j’ai juste une légère lubie pour quelques emblêmes rétro!
En tout cas, avec mon cheesecake, vous revoilà bien chez vous en 2015, et je peux d’ores et déjà vous dire que vous allez avoir très faim!
cheesecake-framboise-matcha-2
Avec cette recette, je participe au défi du mois du site recettes.de : La cuisine en rose!
cheesecake-framboise-matcha-3

Mini cheesecakes matcha framboise

Pour 6 mini cheesecake ou 1 gros

Pour la pâte

  • 60 g de biscuits thé
  • 30 g de beurre fondu
  • 10 g de cassonade

Pour la couche de fruits

  • 100 g de framboises
  • 1 c. à s. de sucre
  • 1 feuille de gélatine

Pour la garniture

  • 600 g de Philadelphia
  • 200 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de farine
  • 2 c. à c. de thé matcha
  • 20 cl de crème liquide
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 5 œufs
Pour la décoration
  • 20 cl de crème fleurette bien froide
  • 1 c. à s. de sucre glace

Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les ingrédients de la pâte ensemble. Tassez dans le fond d’un moule. Mettez au four pour 15 minutes. Mettez de coté.

Dans un plat, mélangez le Philadelphia avec le sucre. Ajoutez le sel, la crème liquide, la crème épaisse, le thé matcha, les oeufs en mélangeant entre chaque ingrédient.

Préchauffez le four à 225°C. Déposez le mélange au fromage sur le biscuit.

 Faites chauffer 10 minutes puis baissez le four à 90°C et prolongez pour 40 minutes supplémentaires. Laissez refroidir 2 heures dans le four puis réfrigérez une nuit.

Faites ramollir une feuille de gélatine dans un bol d’eau froide. Déposez les framboises dans une casserole et portez à ébullition.

 Mettez à chauffer dans une casserole avec le sucre et 1/2 jus de citron. A ébullition, ajoutez la feuille de gélatine préalablement essorée. Mélangez avec un fouet et laissez refroidir un peu avant de verser la préparation dans les verrines.

Mettez ensuite les cheesecakes au réfrigérateur le temps que la gelée se solidifie.

cheesecake-framboise-matcha

Spécialité d’Autriche : Linzertorte aux figues

Après vous avoir proposé un plat pas franchement léger pour la saint Valentin, je débarque aujourd’hui avec le dessert.
La linzertorte est une spécialité autrichienne, à base de pâte sablée aux amandes et à la cannelle et de confiture, que j’ai ici ornée de petits cœurs pour la circonstance… C’est bon, tout doux et tout joli… Si avec tout ça vous n’emballez pas, moi je ne comprends plus!
linzertorte-figues-3
J’ai utilisé de la purée de fruits aux figues, c’est comme la confiture mais il y a un peu moins de sucre donc je trouve que ça se prête très bien à l’utilisation en pâtisserie, car la pâte contient déjà pas mal de sucre. Mais si vous n’avez que de la confiture, cela conviendra très bien! La recette originale est à base de confiture de framboises, mais n’importe quel fruits rouge conviendra parfaitement!
linzertorte-figues
 
 

Linzertorte aux figues

Pour 6 personnes

  • 250 g de farine de blé
  • 250 g de poudre d’amandes
  • 250 g de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 c. à c. de cannelle en poudre
  • 250 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 2 cl de rhum ou kirsch
  • 300 g de confiture de figues
 Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).

Dans un bol, mélangez la farine, la poudre d’amande, le sucre glace, la cannelle et le sucre vanillé, puis ajoutez le beurre en sablant le tout.
Ajoutez ensuite le rhum ou le kirch et un œuf.

Préchauffez le four à 180 °C.

Divisez la pâte en 2 et étalez une moitié sur une épaisseur de 5 mm. Coupez-la à l’aide d’un cercle à pâtisserie puis placez le disque de pâte dans le fond du moule.
Avec l’autre moitié de pâte, formez un boudin de 1,5 cm d’épaisseur puis chemisez tout l’intérieur du moule pour faire un rebord. Récupérez le reste de pâte, étalez-la, puis coupez des cœurs à l’aide d’un emporte-pièce.

 Sur le fond de tarte, étalez la confiture  uniformément, puis déposer les cœurs de pâte dessus. Casser le deuxième œuf, séparez le blanc du jaune, mélangez le jaune avec 1 cl d’eau puis dorez les cœurs de pâte à l’aide d’un pinceau.

Enfournez ensuite pendant environ 40 min. A la sortie du four, laissez la tarte refroidir.

linzertorte-figues-2

 Source d’inspiration :

http://m.atelierdeschefs.fr/recette/25345

Crumble de fruits d’hiver

Je crois l’avoir déjà signalé par le passé, j’adore totalement le crumble. Si la recette de base est souvent aux pommes, il se décline facilement avec tous les fruits de la création et c’est à chaque fois un régal! Aujourd’hui, je vous propose une version hivernale de ce dessert qui devrait vous réjouir : la saveur douce de la banane et la pointe de rhum donnent un côté réconfortant à cette petite douceur gourmande et très facile à faire!
crumble-fruits-hiver-rhum-2

Pour bien réussir la pâte à crumble , il n’y a que deux règles immuables à connaître : elle se mélange du bout des doigts, sans trop insister et il faut utiliser du beurre vraiment froid, même si ça semble plus compliqué à mélanger, de manière à garder de gros grumeaux!

crumble-fruits-hiver-rhum-3

Crumble de fruits d’hiver

Pour 6
  • 3 bananes
  • 2 pommes
  • 2 poires
  • 2 c. à s. de miel liquide
  • 2 c. à s. de rhum
  • 2 c. à s. d’extrait de vanille
  • 75 g de farine
  • 40 g de beurre
  • 60 g de sucre
Dans un saladier, mélangez la farine au sucre, puis au beurre. Malaxez le tout avec les doigts pour obtenir une pâte sableuse.

Épluchez et coupez en petits dés les bananes, les pommes et les poires et mettez tout dans un saladier.

Versez dessus l’extrait de vanille, le miel et le rhum et mélangez bien pour enrober les fruits. Versez les fruits dans un plat à gâteau ou six plats individuels. Versez la pâte par dessus.

Mettez à cuire 20 à 25 mn à 180°C. Servez tiède ou froid.

crumble-fruits-hiver-rhum

Best of des meilleures pâtisseries (numéro 2)

Il y a presque un an, j’avais publié un top ten des pâtisseries indétronables dont je pourrais me gaver jusqu’à ce que la mort par overdose de sucre s’en suive. Mais voilà, quelques heures seulement après l’avoir publié, j’avais déjà réalisé une grosse faille dans mon plan : 10 pâtisseries, c’est vraiment trop peu! J’en avais oublié, et pas des moindres! Des classiques de ma pâtisserie française, anglo-saxonne et américaine comme je les aime, dont certains qui sont pourtant très souvent à ma table comme le basique flan pâtissier, m’étaient totalement sortis de la tête!

Je me suis alors promis de publier un tome 2 avec tous les exclus et les parias de mon premier article, et je présente maintenant mes plus plates excuses à ces malheureuses victimes d’injustice, comme les macarons, le carrot cake ou le crumble : je vous aime!

5791996026_8e2e216a6b_z
Photo par Calgary Reviews @Flickr

Le flan pâtissier

Je ne me lasse pas de ce dessert simplissime, je pourrais manger un flan entier à la place d’un repas sans problème… Même quand il est basique, du type poudre toute faite ou flan de supermarché, je me régale!

8376861544_35437b6d9e_z
Photo par Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Le far aux pruneaux

Le far aux pruneaux me fait un peu penser à un flan, mais plus consistant et rempli de pruneaux ce qui fait que forcément j’en suis dingue, ainsi que toutes les pâtisseries approchantes, comme les clafoutis aux cerises, abricots…

 

brownie-chocorambar

Le brownie

Depuis le brownie papy Brossard découvert il y a quinze ans jusqu’aux monstres qu’on peut faire maison, ce pavé chocolaté me fait immédiatement saliver.

Impressionnez vos invités avec cette version aux haricots rouges (où l’on ne sent pas les haricots rouges bien sûr !), ou explosez-vous la panse avec mon brownie Chocorambar

 

tatin-pomme-noix-werthers-original-4

La tarte tatin

Cette erreur de la nature est totalement incroyable pour moi qui ne suis pas une fana de fruits à la base… Au même titre que le crumble, je considère la tatin comme l’un des moyens les plus gourmands de cuisiner des fruits de saison!

Découvrez ici ma version faite avec des bonbons Werther’s original

 

5582848699_1300eafa1f_z
Photo par LittleDaan @Flickr

La tarte au citron

Pas folle de citron en général, la tarte au citron est l’exception qui confirme la règle chez moi. Seule difficulté quand on s’attaque au classique français : ne pas se louper sur la meringue. Mais ma version sans meringue au pavot a définitivement conquis mon estomac. Si vous ne l’avez pas testée, lancez vous vite!

395298936_3e76562229_z
Photo par bloggyboulga @Flickr

Les cannelés

Moi qui ne suis pas dingue de gâteaux simples type cakes ou moelleux (si ce n’est pas noyé dans le chocolat ou le caramel, c’est trop sec à mon goût), j’avoue que les cannelés (comme les financiers) sont les seuls gâteaux de ce genre que j’apprécie réellement. Pire que ça. J’en suis folle.

Le carrot cake

Le carrot cake a une texture moelleuse et fondante incroyable, et j’arrive à me  convaincre que c’est un service que je rends à mon corps quand j’en mange, vu la proportion de carottes présente dans ce gâteau. Je n’ai pas encore publié ma recette fétiche de carrot cake, mais vous pouvez déjà vous régaler avec le gajjar halwa, carrot cake indien à la cardamome qui est totalement dingue, ou avec cette version du carrot cake d’automne.

crumble-abricots-cranberries-romarin

Le crumble

Le crumble est bête comme chou à réaliser, et il permet de recycler n’importe quel vieux fruit qui traînasse mollement au fond d’un saladier poussiéreux en le rendant super bon. C’est vraiment un dessert magique! Si vous êtes tentés, lancez-vous avec mon crumble abricot cranberries et romarin!
3290134896_f3f8fa94c5_z
Photo par Sophie @Flickr

La charlotte aux marrons

La Charlotte aux marrons est un peu ma madeleine de Proust. C’est le gâteau que fait ma maman à chaque repas de Noël et que je réclame à corps et à cris tous les ans. C’est l’un des premiers gâteaux pour lesquels j’ai mis la main à la pâte, étant donné que la recette est facile à faire et sans cuisson. Même si ma maman a parfois la main lourde sur l’alcool qui lui sert à faire tremper les biscuits, je ne m’en lasse pas!

5471190091_17610a555e_z
Photo par julien haler @Flickr

Les macarons

Les macarons font briller mes yeux avec leurs jolies coques et leurs couleurs variées, mais quand il s’agit de les manger c’est l’apothéose! Au rayon de mes favoris, le macaron pistache, caramel au beurre salé, et le framboise!

Risotto aux crevettes, rosé et oignon rouge

Ma résolution du jour est de cuisiner plus de poisson et de fruits de mer. C’est bizarre, car j’ai beau adorer ça, au quotidien je cuisine très peu de produits de la mer. Pourtant il n’y a rien le meilleur qu’un pavé de saumon, des saint Jacques juste poêlées ou encore des crevettes revenues avec de l’ail! Mais c’est vrai que mon homme est plutôt un carnivore pure souche, du coup j’ai tendance à choisir la facilité au quotidien en cuisinant du bœuf, du bœuf, et encore du bœuf…

risotto-crevettes-au-rose-3

Bref, il est temps que ça change! Je me lance donc dès maintenant dans un délicieux risotto au crevettes… Quoi de plus adapté qu’un bon risotto crémeux pour faire manger des fruits de mer aux plus réticents?

On a souvent tendance à faire ses risotto avec du vin blanc, mais en réalité cela fonctionne très bien avec du vin rouge ou même du rosé. C’est ce que j’ai choisi d’utiliser ici pour changer un peu.

Certains rosés peuvent dégager un peu trop d’acidité. Personnellement j’ai utilise un syrah et j’ai trouvé le risotto un peu trop acide à mon goût. Dans cas cas, ajoutez en fin de cuisson la cuiller de bicarbonate de soude. Le risotto va mousser une minute et toute l’acidité aura disparu par magie!

risotto-crevettes-au-rose-2

Risotto aux crevettes, rosé et oignon rouge

  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à s. d’ huile d’olive
  • 1 oignon rouge
  • 150 g de riz arborio
  • 30 cl de rosé
  • 30 cl de bouillon de poisson
  • 20 crevettes cuites
  • 25 g de beurre
  • 1 c. à c. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de persil ciselé
  • 30 g de parmesan
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude (facultatif)
  • Sel, poivre

Faites revenir l’ail et l’oignon émincés dans l’huile puis ajoutez le riz et laissez le nacrer quelques minutes.
Ajoutez le rosé.
Laissez cuire. Pendant ce temps, décortiquez les crevettes et préchauffez votre bouillon.
Quand le rosé est évaporé, ajoutez le bouillon louche par louche.
Quand le bouillon est presque évaporé, ajoutez la cuiller de bicarbonate de soude si vous trouvez le risotto acide, sinon ce n’est pas nécessaire. Faites revenir 1 à 2 minutes les crevettes dans une poêle avec 10 g de beurre et l’ail semoule.
Salez et poivrez puis versez les crevettes dans le risotto. Coupez le feu dès que le bouillon est fini.
Hors du feu, ajoutez le parmesan, les 15 g de beurre restants, assaisonnez de sel et poivre si besoin, saupoudrez du persil ciselé et servez vite.

risotto-crevettes-au-rose

Un petit concours!

Pour une fois, je n’ai pas de raison particulière d’organiser ce petit jeu concours, mais on peut toujours citer une tonne de justifications :
– Vous êtes maintenant presque 900 à me suivre sur Hellocoton!
– J’ai lancé ma page Twitter sur laquelle je vous préviens de mes derniers posts. Il ne me reste plus qu’à trouver des abonné(e)s ^^ Si vous êtes motivé(e)s, c’est par ici que ça se passe!
– C’est le début d’année, le temps est pourri donc tout est bon pour se consoler!
J’ai donc réfléchi à une thématique du moment pour préparer mon lot,un petit colis de choses jolies et gourmandes comme d’habitude, et j’ai pensé à un thème orienté fruits, légumes et cuisine saine! parfaitement de saison, je vous le disais 😉

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– une manique

– une petite boite en forme de cœur
– un livre « soupes et gaspachos »
– une maryse
– un zesteur
– un petit machin qui sert à se faire des omelettes individuelles ( aucune idée du nom de cet ustensile ^^)
– du fond de veau
– des légumes à Chop suey
– des spaghetti au quinoa et à la tomate
– une terrine forestière végétale
– une papillote à poulet au thym
-des chips de légume

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit, Hellocoton, Facebook, Twitter, Inspilia, ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
concours1
Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le seul commentaire sur cet article sinon je ne peux pas deviner que vous participez, hihi!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 12 février!

Gelée de rooibos

Vous allez sans doute me trouver contradictoire, mais je dois vous avouer que j’adore la cuisine du petit-déjeuner et du brunch : brioche maison, confiture, céréales, œufs… C’est exactement tout ce que j’aime et pourtant… Je ne petit-déjeune pas! J’ai honte, je ne devrais même pas le dire car je sais pertinemment que c’est le repas le plus important de la journée! Mais que voulez-vous, j’aime prendre mon temps et savourer ce rituel, alors qu’en semaine je cours après les secondes!

Du coup, je me rattrape le dimanche ou pendant les vacances avec des petits déjeuners gargantuesques dignes des brunchs d’hôtels!

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette ultra simple et bluffante pour vos petits déjeuners… Il n’y a pas plus rapide à préparer et le résultat fabuleux risque bien d’attiser la curiosité des gens qui partageront votre petit déjeuner!

Il s’agit d’une gelée de rooibos, vous savez, cette boisson santé appelée à tort « thé rouge » (mais en contient pas de thé) et qui qui vient d’Afrique du Sud?

Il n’y a même pas besoin de faire infuser le rooibos puisque je le réalise avec une infusion bio toute prête de la marque Vitabio.

Pour info, la marque Vitabio propose des jus de fruits, des soupes, des petits en-cas et tout plein d’autre petites choses à base de fruits et légumes…  Elle est disponible dans la majorité des boutiques bio et des grands hypermarchés (Cora par exemple).

Si vous ne trouvez pas d’infusion toute prête, vous pouvez bien sur infuser vous-même votre rooibos, le résultat sera proche.

gelee-the-rooibos-4

Comme il n’y a de fruits dans cette gelée, elle ne devient pas trop ferme et s’étale très facilement. Les amateurs de thé adoreront son goût très original et authentique!

P.S.: pour continuer les expériences au thé, essayez ma mangue pochée au thé

gelee-the-rooibos-2

Gelee de rooibos

  • 50 cl d’infusion au rooibos
  • 500 g de sucre à confiture avec gélifiant

gelee-the-rooibos

Dans une marmite, mélangez l’infusion et le sucre gélifiant. Laissez macérer 15 minutes.

Portez le tout à ébullition à feu vif. Maintenez l’ébullition environ 6 min supplémentaires à gros bouillons en remuant constamment, puis retirez du feu.

Retirez l’écume si nécessaire.

Remplissez immédiatement à ras bord les  pots préalablement préparés.

Fermez puis retournez les pots et laissez les reposer environ 5 minutes.

gelee-the-rooibos-3

Barre de céréales aux figues et sésame

Je pense qu’entre mes barres de céréales façon Banania et mes barres aux Smarties, vous savez déjà que j’adore les barres de céréales maison pour le goûter (ou le petit déjeuner, ou sans raison particulière…). Ma résolution du jour étant de proposer un goûter sain, je retente l’expérience avec de nouvelles barres de céréales! Celles que je vous propose aujourd’hui sont très originales, aussi bien au niveau du goût que de l’aspect… D’abord, elles sont noires! Mais ne croyez pas qu’elles soient carbonisées, non! Elles sont juste réalisées avec de la purée de sésame noir, un délicieux produit dont je vous ai déjà parlé ici, que j’ai eu le plaisir de découvrir grâce à Keimling.

Keimling est une société allemande qui distribue des produits riches en substances nutritives et des fruits secs non traités en qualité crudité. Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio. Pour en savoir plus, visitez leur site internet : www.keimling.fr.

barre-figue-sesame-2

Au niveau du goût, l’originalité est présente aussi, le goût prononcé des graines de sésame rappelle un peu le goût des petites barres servies en dessert dans les restaurants chinois, mais en beaucoup moins riche en sucre, rassurez-vous! En bonus, un délicieux goût de grillé très agréable !

barre-figue-sesame

Barre de céréales aux figues et sésame

Pour une douzaine de barres

  • 90 g de purée de sésame
  • 80 g de cassonade
  • 60 g de sirop d’agave
  • 2 c. à s. d’huile de sésame
  • 75 g de figues en dés
  • 80 g de flocons d’avoine
  • 20 g de blé soufflé

Préchauffez le four à 170°C.
Tapissez un moule carré de papier sulfurisé.
Mélangez la purée de sésame avec la cassonade, le sirop d’agave et l’huile jusqu’à obtention d’un mélange homogène.
Ajoutez les figues, les flocons d’avoine et le blé soufflé.

Laissez ce mélange dans le moule préparé et couvrez avec une autre feuille de papier sulfurisé. Appuyez fermement.

Mettez à cuire au four 20 minutes, puis laissez refroidir 20 minutes dans le four chaud avant de le trancher en barres.

barre-figue-sesame-3

Burger au Vieux-Lille

Ma résolution du jour est de manger local.  Alors bon, je me doute que quand vous avez entendu parler de cuisiner locale, ce n’est pas au fromage que vous avez pensé en premier lieu… Quand on parle de cuisine locale, on a d’abord en tête les légumes et fruits de nos petits producteurs ou nos viandes régionales… Mais que voulez-vous?  Je viens du pays de la bière, du Maroilles et de la « tarte au chuc »! Il fait froid par chez nous, l’hiver dure 9 mois, c’est donc important de cuisiner des plats réconfortants!

burger-vieux-lille

C’est pourquoi j’ai choisi de vous faire découvrir un fromage un peu moins connu que le Maroilles mais tout aussi fort en goût… et en odeur : le Vieux-Lille. Comme son nom l’indique, ce fromage vient de… Lille, bingo!

Tout comme le Maroilles, le Vieux-Lille a un goût très corsé qui se marie à la perfection avec le cumin. Cette recette très simple met à l’honneur le fromage avec une simple sauce et un peu de poitrine fumée, et croyez-moi, il n’en faut pas plus pour que vous l’adoriez!

P.S. : pour continuer avec les fromages du nord qui puent, c’est par ici!

burger-vieux-lille-3

Burger au Vieux-Lille

Pour 2 burgers

  • 2 steaks hachés
  • 2 pains à burger
  • 100 g de vieux-Lille
  • Sel, poivre

Pour la sauce :

  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de ketchup
  • 1/2 c. à c. d’ail en poudre
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 échalote émincée finement
  • 2 tranches de poitrine fumée

Mélangez les ingrédients de la sauce.
Faites revenir l’échalote et la poitrine tranchée émincée puis ajoutez-les à la sauce.

Faites cuire les steaks à votre goût. Quand ils sont presque cuits, déposez le vieux-lille tranché dessus, mettez un couvercle et laissez cuire 2 minutes jusqu’à ce que le fromage fonde sur la viande.

Pendant ce temps, passez les buns sous le grill ou au grille-pain, puis tartinez-les de sauce.
Déposez les steaks couverts de fromage et mangez immédiatement.

burger-vieux-lille-2

Curry de lentilles, potiron et poulet

Ma résolution du jour et de manger plus de légumes. Cela peut sembler moralisateur de prôner une alimentation saine, riche en fruits, légumes, avec moins de sel, pas de gluten, pas de viande, pas de lait, pas d’œuf et bien sûr bio et réalisée avec des aliments produits localement…

C’est vrai que si on essaye de manger parfaitement « comme il faut » l’exercice devient très compliqué, et même si certains y voient une source de créativité, je ne peux m’empêcher d’ y voir quand même quelques frustrations : citons le bon steak de mes burgers adoré, le beurre indispensable dans les bonnes galettes et biscuits mais par-dessus tout le fromage et les œufs que je ne pourrai jamais au grand jamais abandonner… Je les aime trop, et aucun substitut végétal aussi bon pour la santé et l’environnement soit-il ne trouvera grâce à mes yeux pour les remplacer!

curry-potiron-lentilles-2

Mais bon, le principe des résolutions c’est qu’il faut y aller simplement, par petites touches si on veut avoir une chance de les respecter. Alors je ne m’impose pas de supprimer quoi que ce soit mais plutôt d’ajouter : plus de légumes, plus de fruits, plus d’aliments complets, plus de sucres non raffinés, plus de protéines végétales mais aucun interdit! J’aime cette philosophie, elle me convient bien et me donne le sentiment d’être en accord avec moi-même tout en me faisant plaisir!

Ce plat en est le parfait exemple : on ne peut pas dire qu’il soit végétarien puisqu’il contient du poulet et du bouillon de poulet, mais ici la viande n’est pas la star! Ce sont légumes et légumineuses qui ont la part belle, il se marient parfaitement avec le curry! Un plat nourrissant mais pas lourd, plein de saveur et de textures et qui réconforte en ce jour d’hiver… si c’est à ça que ça ressemble de manger plus de légumes je veux bien m’y coller tous les jours!

 

curry-potiron-lentilles-3

Curry de lentilles, potiron et poulet

 

  • 150 g de lentilles vertes
  • 150 g de lentilles corail
  • 1 c à s. d’huile végétale
  • 1 gros oignon finement émincé
  • 2 gousses d’ail
  • 2.5 cm de gingembre frais émincé
  • 2 c. à c. de cumin
  • 2 c. à c. de graines de moutarde
  • 2 c. à c. de coriandre en poudre
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1/2 c. à c. de piment en poudre
  • 2 l de bouillon de volaille
  • 600 g de poulet émincé
  • 400 g de tomates pelées en dés
  • 500 g de citrouille coupée en cubes
  • 270 ml de lait de coco
  • 6 c. à s. de coriandre fraîche hachée

Rincez séparément les lentilles à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Chauffez une cuiller d’huile dans une grande poêle; faites revenir l’oignon, l’ail et le gingembre en remuant, jusqu’à ce que l’oignon ramollisse. Ajoutez les épices et laissez cuire encore quelques minutes, en remuant.
Ajoutez le bouillon et portez à ébullition. Ajoutez les lentilles vertes et faites cuire 15 minutes. Ajoutez les dés de potiron et prolongez de 10 minutes. Ajoutez enfin les tomates et les lentilles corail et laissez cuire 10 à 15 minutes supplémentaires jusqu’à ce que les lentilles corail soient cuites.

Pendant ce temps, coupez le poulet en petits dés. Salez, poivrez, saupoudrez de curcuma et de coriandre puis mettez à revenir 10 minutes dans une poêle avec un peu d’huile. Quand la cuisson des lentilles est terminée, ajoutez le poulet au mélange de lentilles. Salez et poivrez. Ajoutez le lait de coco. Mélangez et coupez le feu. Ajoutez la coriandre hachée et assaisonnez au goût. Servez avec des chapatis ou du riz.

curry-potiron-lentilles

Source d’inspiration :
http://www.lakeland.co.uk/r80345/Chicken-Lentil-and-Pumpkin-Curry–