Archives par mot-clé : fruits

Que manger en Normandie ?

Aujourd’hui, je vous propose (encore) de faire un petit tour d’horizon culinaire du côté de la Normandie, région phare de l’impressionnisme, terrain de jeu d’Arsène Lupin et mère de certains des meilleurs fromages français. La dernière fois, je vous ai fait découvrir les spécialités sympa à ramener de vacances, cette fois c’est au tour des spécialités à manger sur place, au restaurant notamment! C’est une région où j’ai eu la chance de me rendre plusieurs fois en vacances, notamment au mont Saint-Michel, à Honfleur et plus récemment à Étretat et Fécamp. J’ai donc profité de ces petits séjours pour noter tout ce que j’avais pu y goûter de bon et je vous partage cela aujourd’hui. Si vous prévoyez d’y passer un week-end ou des vacances, cette liste reprend les incontournables à goûter pendant que vous êtes sur place selon moi!
 
  
Photo Tom Head @ Flickr // Photo d’entête d’article Sebastien Letellier @ Flickr

Côté salé

 

Les produits tripiers et le boudin

Je n’en suis pas fan du tout mais pour ceux qui aiment, la Normandie est le paradis des produits tripiers avec notamment les tripes à la mode de Caen, l’andouille de Vire, l’andouillette d’Alençon… Les amateurs de boudin seront aussi ravis avec le boudin noir de Mortagne, le boudin blanc d’Essay ou d’Avranches et la tarte de boudin noir aux pommes.
 

L’escalope normande

Une escalope, de la crème fraîche, des champignons, du calvados et ou du cidre… Il n’en faut pas plus pour obtenir un plat tout simplement délicieux et incontournable!
 

L’omelette de la mère Poulard

Le Mont Saint-Michel cache, dit-on, l’une des meilleures omelettes qu’on puisse trouver. Concrètement, je l’ai goûtée et sa particularité est d’être mousseuse, je pense que les blancs sont battus en neige. En dehors de ça elle est bonne, mais surtout très surévaluée en prix, et le lieu était tellement bondé qu’on nous l’a servi littéralement froide. La serveuse est allée jusqu’à nous dire que ça se mangeait comme ça pour éviter d’avoir à les refaire… C’est marrant car la page d’accueil de leur site internet disait justement qu’elle se dégustait fumante… Allez, ça fait partie du folklore et je ne suis pas déçue de l’avoir goûtée !
 

Tous les fruits de mer

Les huîtres, les moules de Barfleur, les Saint-Jacques de Grandcamp Maisy, la soupe de saumon du Mont Saint-Michel, les crevettes de Honfleur ou encore les demoiselles de Cherbourg, de petits homards cuits au court-bouillon, tout est ultra frais avec la proximité de la mer, c’est l’occasion de se faire plaisir!
 
Photo Paul Arps @ Flickr

Des plats au fromage

Les normands font de bons fromages, pourquoi se priver de les mettre à l’honneur en cuisine? Parmi les spécialités ayant comme ingrédient phare le fromage, vous pourrez notamment tester les œufs à la normande, la fondue normande, la salade normande ou la tarte au camembert.
 

De la cuisine au cidre

Il y a  du très bon cidre en Normandie et ca se voit en cuisine, puisqu’il est utilisé dans de nombreux plats dans les restaurants. Vous trouverez par exemple du veau au cidre, du filet mignon au cidre, des moules au cidre…

Côté desserts

 

La tarte normande

La tarte normande est une tarte aux pommes couverte d’un mélange d’œuf, de farine, de crème, de sucre, e d’une pointe de Calvados. Les quartiers de pommes se caramélisent pendant la cuisson, c’est un régal! J’ai aussi testé la tarte cauchoise, aux pommes également, elle est absolument divine!

Des desserts à la confiture de lait

La confiture de lait est très présente dans la cuisine locale. On trouve par exemple de délicieuses crêpes ou du pain perdu à la confiture de lait, pas léger mais tellement bon!
 

Côté boissons

 

Des cocktails à la Bénédictine

La Bénédictine est produite à Fécamp, d’ailleurs la Bénédictine (le lieu de production) se visite et c’est un lieu superbe. On peut goûter cette boisson telle quelle en digestif bien sûr, mais beaucoup de bars proposent des cocktails à base de cet alcool également.
 

Le trou normand

Pour les personnes qui n’ont jamais assisté à un mariage dans les années 90, le trou normand est une spécialité qui se déguste principalement au milieu d’un repas de famille qui s’éternise, pour aider à le digérer dans les meilleures conditions et être capable de manger encore plus. J’ai goûté de très bons trous normands dans des restaurants, revisités avec des fruits poêlés, c’était un régal.
 

Le cidre

Quitte à en mettre dans la cuisine, autant accompagner aussi le repas avec une bonne bolée de cidre, normand bien sûr!
 
 Photo Alex Brown @Flickr
 
Pour ceux qui sont déjà allés (ou vivent) en Normandie, j’ai oublié des spécialités incontournables à tester au restaurant? N’hésitez pas à me dire que qui vous plait dans la cuisine normande!
 
 
 
 

Bucketlist de janvier

 Photo Zach Dischner @FLickr
 
Je continue ma nouvelle catégorie inaugurée en décembre! Je vous partage donc mes coups de cœur et les projets qui me motivent chaque mois, ou si vous préférez ma « bucket list ». Je n’ai bien sûr pas réussi à faire tout ce qui était dans celle de décembre mais quand même ne partie donc je suis contente de moi! 
 
Nous voilà maintenant début janvier! Une nouvelle année démarre avec son lot d’envies et de rêves pour l’année à venir! Le mois de décembre est un mois de résolutions et de détox après les fêtes, mais c’est aussi un mois qui me déprime pas mal (tout l’hiver en fait), et c’est pour cette raison que j’essaie de me concentrer sur des objectifs positifs! Du coup ma bucket list est une fois de plus bien remplie! 

Ma bucket list de janvier :

 
– Envoyer ma fille une semaine en vacances chez les grands-parents et en profiter pour aller au ciné, au resto, dans les bars…
– Essayer une nouvelle recette de galette des rois
 
 
  Photo fugzu @FLickr
 
– Aller visiter l’expo Performances! au Tri Postal
– Refaire un stock de thés ayurvédiques 
– Améliorer ma connaissance des vins avec le MOOC accords mets/vins
 
  Photo Eric Gonzalez @FLickr
 
– Finir la saison 1 de Riverdale ( je sais, ce n’est plus de mon âge!)
– Commencer un livre reçu à Noël : Antispéciste d’Aymeric Caron
– Me faire un ou deux petits plaisirs durant les soldes
– Faire une cure de thé détox (je vous en parle ici)
 
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois de janvier?  

Que cuisiner en janvier?

Comme démarré le mois dernier, je vous propose de vous partager un petit récapitulatif des fruits et légumes  qui sont de saison chaque moise, ainsi que mes meilleures recettes à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci!
 
Nous entrons dans l’hiver, la période où il y a le moins de choix mais ce n’est pas une raison pour ne pas manger de saison, il suffit juste de se creuser un peu la tête et on trouve de très bonnes recettes!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Citron : Infusion citron, curcuma gingembre, pour se remettre en forme après les fêtes
 
Clémentine : Petites crèmes à la clémentine, ultra bonnes et faciles
 
Kiwi : Un fromage blanc kiwi quinoa, plutôt light après les excès de décembre!
 
Pommes : Gâteau pommes cidre
 
 
 
Poires : Poire au sirop prise dans une panna cotta, beau et bon à la fois!
 

🍠 Côté légumes : 

Betteraves : Petits shooters menthe betterave, un concentré de vitamines
 
Brocoli : Hachis parmentier brocoli et curcuma
 
Carotte : Tarte à la carotte râpée et aux épices marocaines, trop bonne
 
 
Chou : Poêlée de chou, pommes et cidre, tout simplement divine!
 
Chou-fleur : Chou-fleur au four au curcuma, tout simple et super bon!
 
Endives : Ce gratin d’endives, oranges et munster peut sembler bizarre mais j’ai adoré, et pourtant je ne suis pas fan d’endives!
  
Mâche : Salade d’automne au gorgonzola et figues
 
Poireau : Un délicieux cake poireaux lardons
 
Pommes de terre : ces muffins de pomme de terre aux 3 fromages vont avec TOUT!
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

– La galette des rois
– Les recettes detox pour se remettre après les fêtes
– Le chocolat chaud
– La raclette
– La tartiflette et les plats au fromage
– Le Mont d’or
 
Et vous, vous prévoyez de cuisiner des choses en particulier en janvier?

Panna cotta aux marrons glacés

La panna cotta n’a pas besoin d’introduction, à moins que vous ayez vécu sur une autre planète les quinze dernières années, vous la connaissez forcément tant elle est devenue un classique!
 
Comme son cousin le tiramisu, la panna cotta est une star des restaurants, à tel point qu’on la trouve à la carte de toutes les brasseries ou presque, même de celles qui sont spécialisées en cuisine française! 
 
Malgré sa simplicité apparente – la panna cotta nature prend environ 15 minutes sans compter le temps de prise – il est très facile de la rater, principalement si vous mettez trop de gélatine. La panna cotta doit avoir une consistance juste prise et ne doit pas résister quand on y plante la cuiller, sinon c’est que vous en avez trop mis.
 
 
On voit souvent des recettes de panna cotta «légères» à base de lait mais pour les puristes, les Italiens ou les gourmands comme moi, tout est dit dans le nom : panna cotta signifie crème cuite. Franchement, ce dessert est encore meilleur avec de la crème! Plus riche certes, mais tellement bon!
 
La panna cotta est un de mes desserts favoris, je la trouve incroyable avec des fruits de toute sortes et c’est d’ailleurs ce que j’apprécie, on peut adapter cette recette en fonction de ce qui est de saison.
 
J’ai choisi de faire la mienne à la crème de marrons, et j’ai  saupoudré des morceaux de marrons glacés sur le dessus comme ils sont pour moi synonymes de fête.  
 
Je suis une grand fan de châtaignes et je dois dire que j’ai trouvé le résultat final parfait. La panna cotta avait une texture crémeuse avec juste la bonne quantité de crème de marrons pour sentir la saveur distinctive de châtaigne.  La panna cotta n’est pas trop sucrée, ce qui est idéal car elle contraste bien avec les marrons qui le sont plus! 
 
 Tous les éléments de ce dessert peuvent être préparés un jour à l’avance, ce qui la rend toute indiquée pour un dîner, notamment un dîner de fêtes. Elle sera parfaite pour composer un café gourmand, accompagnée par exemple d’une verrine de tiramisu et d’une crème à la clémentine ou encore d’une boule de glace.
 
 
 

Panna cotta aux marrons glacés

 
  • 100 g de crème de marron
  • 40 cl de crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 60 g de sucre
  • 2 feuilles de gélatine
  • 40 g de marrons glacés
Si possible, mettez à infuser 24 heures à l’avance la gousse de vanille dans la crème liquide. Coupez la vanille en deux, placez-la sur une planche à découper et avec un couteau, récoltez la pulpe, mettez les gousses et la pulpe à macérer dans la crème liquide.
 
Coupez les marrons glacés en brisures.
 
 Disposez dans un récipient rempli d’eau les feuilles de gélatine.
Attendez 10 minutes.
 
Pendant ce temps, faites chauffer la crème liquide dans une casserole avec le sucre, retirez du feu au premier bouillon.
Incorporez délicatement les feuilles de gélatine.
 
Mettez la crème de marrons au fond de chaque verrine
Versez la préparation par dessus.
 
Mettez au réfrigérateur et patientez 3 heures minimum, idéalement une nuit.
 
Pour finir, décorez avec les brisures de marron glacé.
 
 
Avec cette recette aux marrons, je participe à Cuisinons de saison !
 

Écrasée de topinambours à la truffe

Avez-vous choisi votre pièce principale pour votre repas de fêtes? Serez-vous plutôt dinde, chevreuil, saumon… ? En tout cas, si vous cherchez encore votre accompagnement, j’ai ce qu’il vous faut!
 
Cette purée de topinambours à la truffe est juste assez originale et savoureuse pour faire un accompagnement parfait de fêtes. Sa saveur terreuse accompagnera bien une volaille comme du canard ou de la dinde, mais aussi les poissons et fruits de mer, comme des Saint-Jacques poêlées, en offrant un beau contraste terre-mer.
 
Je trouve toujours amusant de qualifier la nourriture de « terreuse ». Je veux dire, qui déjà goûté de la terre? Allez, je chipote pour le principe… Je comprends bien les similitudes entre l’odeur de la terre et le terme «terreux» qui décrit la saveur de nombreux légumes-racines, tubercules et champignons qui proviennent de la terre. Je sais que le goût, la saveur, la texture et l’odeur sont des choses subjectives et que nous percevons tous différemment, et qui sont d’autant plus difficiles à décrire. Je le ressens quand j’essaie de vous expliquer le goût d’une recette dans mes articles par exemple.
 
 
Les topinambours ont bien cette saveur terreuse et  on ne peut pas se tromper en mariant des aliments terreux entre eux, comme ici entre la truffe et le topinambour, cela fonctionne très bien.
 
Cette purée de topinambour est parfumée et merveilleusement crémeuse. L’huile de truffe alliée aux copeaux de truffe amène la purée à un niveau de haute voltige, oui rien que ça!
 
Si vous n’avez pas gagné au Loto ou adopté un cochon truffier, vous pouvez utiliser de la truffe en bocal, moins chère, ou juste vous contenter de l’huile aromatisée, celles de bonne qualité sont très parfumées. Enfin, vous pouvez ajouter une pincée de piment de Cayenne pour relever un peu l’ensemble si vous aimez ça.
 
  
P.S. : Si vous cherchez quoi servir avec cette purée, regardez par exemple du côté de ce magret.

Écrasée de topinambours à la truffe

 
Pour 4 portions
 
  • 500 g de topinambours
  • 500 g de pommes de terre
  • 5 cl de crème liquide entière
  • 1 c. à s. d’huile de truffe
  • Sel, poivre

Déco

  • Un filet d’huile de truffe
  • Brisures de truffes
 
Faites cuire séparément à l’eau les topinambours et les pommes de terre jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
Épluchez et écrasez les topinambours et les pommes de terre à l’aide d’un presse purée, puis remettez-les dans une casserole avec 5 cl d’eau dans le fond, remettez sur feu doux et mélangez.
Salez, poivrez, ajoutez la crème et l’huile truffe. Si la texture vous convient vous pouvez arrêter le feu,  si l’ensemble est trop liquide, laisser cuire 1 à 2 minutes de plus.
 
Servez end écorant d’un filet d’huile de truffe et de copeaux de truffe fraîche si vous en avez.
 

Cuillers apéritives crevette et pamplemousse rose

Aujourd’hui, je vous propose un petit apéritif frais et idéal pour les fêtes qui approchent. Je ne présente pas souvent mes apéritifs en cuillers mais il faut avouer que cela donne immédiatement de l’allure à un petit amuse-bouche tout simple.
 
Cette recette contient peu d’ingrédients, mais ces petites bouchées sont pleines de bonnes choses : des crevettes et du pamplemousse, et l’ensemble des saveurs se complète très bien, je n’ai pas trouvé que cela manquait de quoi que ce soit. Le poivre noir donne un léger coup de boost à l’ensemble et il n’en faut pas plus ! La combinaison des agrumes sucrés et acidulés avec les crevettes est parfaite. C’est vraiment un amuse bouche facile et délicieux, et je pense que votre famille l’aimera autant que la mienne!
 
 
Si vous al’habitude de cuisiner les agrumes, vous savez peut-être comment lever les suprêmes de pamplemousse, c’est à dire prélever la pulpe pour que les morceaux obtenus soient exempts de membranes et de filaments. N’hésitez pas à utiliser cette méthode si vous le souhaitez pour obtenir un résultat parfait, mais cela fonctionne aussi sans cette étape !
 
Voici comment ça se passe si vous ne connaissez pas. D’abord il vous faut peler le pamplemousse à vif. Ensuite, vous commencez à découper l’agrume le long d’une strie blanche jusqu’au centre de l’agrume sans jamais le dépasser. Ensuite, réalisez la même opération sur le côté opposé du même quartier et dégagez le premier segment. 
 
Je ne pense pas que ce que je raconte soit très clair alors si besoin voici une petite vidéo ( pas de moi mais très claire ) :
 
 
Pour les crevettes, j’utilise souvent des crevettes congelées, qui présentent l’avantage d’être bon marché et facilement disponibles. De plus, je trouve pratique de ne pas avoir à les manger rapidement comme c’est le cas avec les crevettes fraîches. Mais pour un repas de fêtes, des crevettes fraîches seront bien plus appréciées!
 
  
P.S. : Si vous réfléchissez à votre menu de fêtes, regardez mes idées par ici!

Cuillers apéritives crevette et pamplemousse rose

 
 
Pour 12 cuillers
 
  • 100 g de petites crevettes cuites
  • 1 c. à s. de mayonnaise
  • 1/2 pamplemousse
  • 1 c. à s. de mascarpone
  • Sel, poivre
 
Prélevez les suprêmes de votre pamplemousse, puis coupez-les en petits dés. Coupez aussi les crevettes, sauf si elles sont vraiment petites. Dans un bol, mélangez tous les ingrédients et servez le mélange obtenu dans des cuillers ou tartinez-le sur du bon pain.
 
 
Avec cette recette au pamplemousse rose, je participe à Cuisinons de saison !

Green, par Anya Kassof

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Green d’Anya Kassof et Masha Davidova, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
     
 
Parlons maintenant de l’auteur de ce livre, Anya Kassof. C’est une vraie chef, mais aussi une perfectionniste de la cuisine santé, qui recherche continuellement des associations d’ingrédients bonnes pour le corps. Sous titré « Cuisine végétarienne, vegan, sans gluten ou crue », Green est donc un concentré de recettes healthy à base d’ingrédients frais et de qualité. 
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par Masha Davydova, sa talentueuse fille ainée,  sont un véritable régal pour les yeux. Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressnate introduction qui rejoint les conseils communément pour une alimentation vraiment saine.
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont Green! Même si tout est sans gluten et végétarien, quelques recettes ne sont pas végétaliennes et pas mal ne sont pas crudivores, ce qui me va bien car j’aime quand la cuisine n’est pas trop sectaire! Chaque recette est accompagnée d’un petit texte qui explique l’origine, et ce qu’Anya aime dans la recette en particulier. Grâce à ces nombreux commentaires, nous sommes embarqués dans sa vie qui semble remplie de joie et de partage.
 
 
Les recettes peuvent sembler intimidantes car elles demandent beaucoup d’ingrédients différents, dont une grande partie sont à acheter en boutique diététique car dans les supermarchés, on ne les trouve pas toujours. Cela peut sembler une difficulté quand on commence dans l’univers de la cuisine bio et healthy et qu’on a les placards vides, mais c’est l’occasion de découvrir des nouveaux aliments : farine de quinoa, huile de coco, chou violet, sésame noir, pépites de cacao,  etc… Tous ces ingrédients peu connus côtoient les fruits, légumes, légumineuses et céréales qui  nous sont plus familiers, d’où la richesse nutritionnelle et  l’équilibre de chacune des recettes.
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les courges farcies au millet, poires et estragon, et les croquettes de courge butternut à la sauge ( oui je sais, il faut que j’arrive à décrocher des courges!) Côté sucré, les cookies aux éclats de fève et de cacao me font de l’œil, et le gâteau au chocolat au kaki a directement rejoint ma to-do list!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je suivrai désormais de près les parutions d’Anya Kassof! Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !
 
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Crousti moelleux aux pommes et cidre

Quel est votre type de gâteau préféré? Moi qui aime tester toutes sortes de gâteaux improbables, je dois avouer que quand je pose la question à mon homme, il me répond en général « un gâteau aux pommes ». Cela a un côté frustrant quand on aime tester des recettes un peu folles, mais en y regardant de plus près, il y a déjà beaucoup à faire rien que sur le thème du gâteau aux pommes. On peut le décliner du plus simple au plus raffiné, avec de la compote, en mettant les fruits dessus, dedans… J’ai déjà à mon actif la tarte amandine aux pommes, le crumble pommes rhubarbe et le pudding chômeur aux pommes par exemple. 
 
J’ai reçu récemment du cidre de la marque Kerné, grâce à Pierre du site  » Cuisine à l’Ouest« . La cidrerie propose 4 gammes de cidre IGP pur jus et artisanaux. J’ai choisi pour cette recette du cidre brut traditionnel. Je l’ai goûté tel quel avant de décider de ce que j’en ferais en cuisine, et c’est à mon goût le meilleur cidre que j’aie eu l’occasion de goûter. J’ai pourtant eu l’occasion de tester des cidres fermiers de très bonne qualité lors de vacances en Normandie mais celui-ci… Quel goût de pommes il a, il est incroyable! Je me suis donc dit que je pourrais l’utiliser dans un gâteau aux pommes de façon à parfumer l’ensemble du gâteau de sa délicieuse saveur.
 
J’ai créé cette recette en m’inspirant de recettes déjà faites par le passé avec du jus de fruit que j’ai substitué par le cidre, j’ai croisé les doigts et… la magie a opéré!
 
 
Ce gâteau respire la pomme à plein nez, à la fois grâce aux dés de pommes glissés dedans, et bien sûr   par la pâte délicatement parfumée grâce au cidre… On reconnait littéralement son goût à chaque part de gâteau. Jetez un coup d’œil sur le dessus du gâteau. Il a le look rustique des crumb cakes, je trouve que cela rend tout bon gâteau encore meilleur, et ici ça n’a pas raté!
 
Ce gâteau au cidre de pommes est le genre de gâteau que vous devez savourer en prenant votre temps l’après-midi avec une bonne tasse de thé ou de café, ou pourquoi pas, un verre de cidre? 
 
Racontez-moi, quel est votre type de gâteau préféré? 
 
  

Crousti moelleux aux pommes et cidre

 Pour le crumble
 
  • 80 g de beurre mou
  • 65 g de sucre
  • 60 g  de farine
  • 60 g de poudre d’amandes
  • 15 g de flocons d’avoine
  • 20 g de noix émincées
  • 30 g de raisins secs

Pour le cake

  • 200 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 25 cl de cidre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure
  • 3 pommes
 
 
Épluchez et coupez les pommes en dés.
 
Mélangez le beurre mou, le sucre et le sucre vanillé jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez la farine, les flocons d’avoine, la poudre d’amandes et les noix grossièrement concassées.
 
Mélangez grossièrement jusqu’à avoir des « morceaux de pâte » friables type crumble.
 
Placez ce crumble au frigo pendant le reste de la recette.
 
Préparez le gâteau. Préchauffez le four à 180°C.
 
Faites fondre le beurre. Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé et la levure.
Ajouter petit à petit le beurre fondu puis le cidre. Ajoutez 2/3 des pommes et les raisins secs et mélangez. 
Versez dans un moule rond à gâteaux préalablement beurré et fariné puis déposez le reste des pommes par dessus. 
Enfournez pour 15 minutes à 180°C.
 
Au bout des 15 minutes de cuisson, sortez le moule du four, émiettez et répartissez le crumble sur le cake. Remettez au four et poursuivez la cuisson environ  15 minutes. Surveillez régulièrement car le crumble doit cuire mais pas brûler, couvrez d’une feuille de papier aluminium si nécessaire.
 
Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Une fois tiède, coupez en parts et servez.
 

Cocktail au cidre, pommes et clémentines

Cela fait un bon moment que j’ai initié une tradition de faire un cocktail à chaque repas de famille ou à chaque événement, et je compte en faire encore plus souvent à l’avenir! Cela me permet de faire des boissons pas trop fortes en alcool et de faire des recettes créatives tout en  utilisant ce que j’ai dans les placards.
 
Vous savez comme moi que manger de façon saisonnière et locale est bon pour votre portefeuille, votre santé et l’environnement. De plus, c’est vraiment sympa de retrouver ses produits préférés après une longue attente jusqu’à leur pleine saison. Alors, pourquoi ne pas faire pareil pour les boissons, et se préparer de bons cocktails de saison?
 
 
Nous sommes en pleine saison des pommes, et qui dit pommes dit cidre, un produit du terroir vraiment délicieux! Alors qu’une simple bolée de cidre est un pur régal, j’aime aussi utiliser le cidre dans les cocktails. Il donne beaucoup de goût et apporte ses bulles à l’ensemble, c’est super agréable! J’avais notamment adoré ma sangria blanche d’hiver proposée ici. Cette fois, j’ai eu envie de proposer un cocktail qui mêle cidre, calvados et des sirops parfumés.
 
Ce cocktail est un jeu d’enfant à préparer et tout le monde a apprécié son bon goût de pommes! Il ne pourrait pas être plus facile à préparer et la combinaison de saveurs est top. L’acidité du cidre combinée à la rondeur du calvados, le tout agrémenté de fruits et de sirops donne un ensemble vraiment parfait.
 
Si vous n’avez pas de calvados, un autre alcool fort comme l’armagnac ou le cognac pourra faire l’affaire, bien qu’on perde la saveur de la pomme.
 

J’ai réalisé cette recette avec du cidre de la marque Kerné, que j’ai eu la chance de recevoir grâce à Pierre du site  » Cuisine à l’Ouest« . Située en Bretagne,  la cidrerie artisanale Kerné est la plus ancienne du Finistère, puisqu’ils en produisent depuis 1947. 

La cidrerie propose 4 gammes de cidre IGP pur jus et artisanaux, élaborés en Bretagne avec des pommes à cidre de Bretagne. J’ai choisi pour cette recette du cidre brut traditionnel, pour son intensité car je savais qu’il apporterait du pep’s au cocktail.

 

Cocktail au cidre, pommes et clémentines

 
  • 75 cl de cidre
  • 10 cl de calvados
  • 2 cl de fleur d’oranger
  • 2 cl de sirop d’orgeat
  • 1 pomme
  • 2 clémentines
Épluchez la pomme puis coupez-la en dés. Pressez une clémentine, épluchez la deuxième et coupez-la en dés.
 
Dans une carafe, versez le calvados, les sirops, le jus de la clémentine, mélangez, puis allongez de cidre et ajoutez les fruits coupés en dés.
 
Réservez au frais jusqu’au service.
 

Bucketlist de décembre

Photo PokemonaDeChroma @Flickr
 
J’inaugure une nouvelle catégorie que j’aimerais vous proposer une fois par mois pendant 12 mois ou plus, on verra bien. J’ai envie de vous partager mes coups de cœur et les projets qui me motivent chaque mois, ou si vous préférez ma « bucket list ». Je ne la respecte jamais, j’en fais  en général un dixième au mieux, mais ce n’est pas grave, les bonnes idées restent et rien n’empêche de les faire une autre fois! Comme je ne veux pas que cette nouvelle rubrique soit une sorte de résolution (parce que je ne les tiens jamais), j’inaugure donc le premier article de la série en décembre!
 
Eh oui, on est déjà début décembre! Difficile à croire, n’est-ce pas? Noël n’est pas encore là, et je suis déjà complètement HS. Qui ressent la même chose? Vous pouvez lever la main, je ne le répèterai pas. Les fêtes et le shopping intensif de cette saison sont très fatigants. Je suis fatiguée, mais il n’est pas question de se reposer ! Le mois de décembre est un mois de fêtes, mais c’est aussi celui où l’on profite à fond de l’esprit de l’hiver, et c’est pour cette raison que je l’adore! Du coup ma bucket list est ultra touffue, mais que voulez vous, j’ai toujours eu des ambitions démesurées! 
 

Ma bucket list de décembre :

 
– Prendre une semaine de vacances à Noël 🎅
– Faire des biscuits de Noël décorés 
– Tester un nouveau resto et un salon de thé 
– Aller faire des courses dans une boutique de produits en vrac 
– Décorer mon mini sapin de Noël 
– Écouter et étoffer ma playlist de Noël 🎵
 
– Acheter ou fabriquer une étoile à mettre en haut de mon sapin ⭐
– Regarder un film de Noël, il y a une liste de dingues sur Netflix, mais si vous avez des suggestions, je suis preneuse!
– Profiter des fêtes pour photographier les gens que j’aime avec mon polaroïd
– Faire un mélange de biscuits apéro maison (du moins, mélangés par moi-même)
– Faire des pâtes de fruits pour offrir, je pense aux parfums pomme, poire et orange
– M’acheter une belle écharpe bien épaisse
– Imprimer de jolies étiquettes pour mes cadeaux
– Essayer une recette de punch de Noël 
– Progresser en pâtisserie avec le MOOC pâtisserie
– Tester du faux gras (mon repas de Noël ne sera pas végétarien pour autant)
– Regarder la saison 5 de Orange is the New black
 
– Faire un stollen et un Kouglof maison 
– Acheter un casse-noisettes en bois pour mon sapin pour me rappeler mes vacances en Russie
– Allumer des bougies aux odeurs de Noël 
– Faire pousser des shiitake 🍄
– Suspendre et garnir des chaussettes de Noël 
– Ouvrir chaque jour nos calendriers de l’avent (Tut Tut Animos pour ma fille, bière mon homme, thé pour moi!) 
– Finir de lire mes livres en cours : Le temps est assassin de Michel Bussi et Comment pense google
– Commencer et finir les achats de Noël vite et sans stress! 
– Boire du chocolat chaud maison
 
Photo Theo Crazzolara @Flickr
 
– Fabriquer des décorations de Noël recyclées ou à base d’éléments naturels
– Porter mes pyjamas de noël (oui MES, car j’en ai plusieurs, je suis une grosse fan de Noël) 
– Porter mes pulls de Noël (même remarque) 
– Porter mes pantoufles de Noël (cette fois je n’en ai qu’une paire, je vous rassure) 
– Visiter le marché de Noël et la jolie ville de Strasbourg 🎄
– Cuisiner des cranberries fraîches
 
Photo liz west @Flickr
 
– Essayer de renouer avec nouvel an que je ne fête plus depuis 3 ans pour cause d’enfant – les nouvel ans auxquels nous sommes invités n’étant généralement pas kids friendly.
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois de décembre?  J’adore connaitre les idées des gens et je risque même fort de les ajouter sur ma propre liste!