Archives par mot-clé : France

Hot-dogs au relish et moutarde au miel maison

Je pense avoir déjà dit une cinquantaine de fois au minimum de fois que j’adore les hot-dogs. Je pourrais le porter sur un t-shirt ou mettre un poster dans mon salon tellement c’est vrai : j’adore les hot-dogs! Plus jeune je ne les aimais pas tant que ça par contre : le ketchup et la moutarde de la version de base ne me faisaient pas franchement rêver. Mais quand j’ai découvert qu’on pouvait en faire des variations au fromage, aux oignons, aux haricots rouges… J’ai commencé à beaucoup plus apprécier!
Quand j’ai pu ramener du hot-dog relish des États Unis, je suis littéralement devenue accro de ce condiment.  C’est étonnant qu’il ne soit pas plus connu chez nous en France, car ce mélange légèrement acide de concombres et d’épices est un véritable régal qui peut s’utiliser dans plein d’autres recettes… Mais aujourd’hui pas de digression, c’est bien dans un hot-dog que je vous propose d’utiliser le relish!
Il est possible de faire du relish maison en grandes quantités et de le conserver dans des bocaux stérilisés, mais là c’est une petite quantité parfaite pour les hot-dogs que je vous propose de faire! Si après ça vous êtes accro, vous pourrez toujours en faire plus!
  
P.S. : Si vous êtes lancés dans la réalisation d’un menu bien décadent, regardez aussi ces hot-dogs à la saucisse fourrée au fromage et bacon!

Hot dogs au relish et moutarde au miel maison

Pour le relish
  • 80 g de concombre émincé finement
  • 1 c. à c. d’huile végétale
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
  • 1 cm de gingembre émincé
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1 pincée de muscade
  • 5 cl de vinaigre de riz ou de cidre
  • 1 c. à s. rase de sucre poudre
Pour la moutarde au miel
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 1 c. à c. de miel liquide

Pour le hot-dog

  • 30 g de gouda râpé
  • 2 buns
  • 2 grosses saucisses type knacks de lorraine

Faites revenir l’huile et les graines de moutarde 2 minutes dans une casserole.  Ajoutez les épices du concombre et faites revenir 2 minutes de plus. Ajoutez le vinaigre et le sucre et amenez à ébullition.
Coupez feu, ajoutez le concombre émincé, mélangez et réservez.
Tranchez à moitié saucisse, déposez à l’intérieur le gouda râpé. Maintenez fermé à l’aide de cure dents.
Mélangez la moutarde et le miel.
Tartinez les pains avec cette moutarde au miel, puis déposez du relish.
Faites dorer les saucisses à la poêle et mettez dans le pain.

 
 Source d’inspiration :

http://www.myrecipes.com/recipe/chicago-char-dog-fresh-cucumber-relish

Tagliatelles citron vodka

C’est la fête du citron en ce moment à Menton! Cet événement attire chaque année plus de 230 000 visiteurs, ce qui en fait la deuxième manifestation de la Côte d’Azur après le carnaval de Nice et avant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco! Si 145 tonnes d’agrumes y sont utilisés, saviez-vous qu’ils ne sont pas dégustés? En fait, cette fête est avant tout un énorme corso dont la décoration est faite avec des citrons!

J’adorerais aller à Menton à cette période de l’année pour y assister! Et vous, y êtes-vous déjà allés ?

En attendant, pour m’y croire un peu, j’ai longuement hésité à couvrir mes murs de citron façon chars, et puis je me suis dit que vous faire découvrir une recette citronnée serait plus adéquat !

Je raffole des pâtes et je ne vous en propose pas si souvent, donc je me suis dit que ce serait l’occasion d’innover avec des pâtes… au citron et à la vodka! Oui oui! C’est super facile et rapide à faire en plus d’être original !

Le résultat est très bon, le citron est beaucoup plus présent que la vodka, ce qui peut vous rassurer, ou pas, tout dépend de ce que vous aimez!

 Si de mon côté j’ai adoré ce plat, mon homme l’a trouvé bien trop citronné et c’est rvai que le citron est très marqué, alors si vous avez peur du résultat, je vous invite à presser votre citron dans un bol et à le verser progressivement dans la sauce en goûtant au fur et à mesure… Je pense que pour certains l’équivalent d’un seul ou deux citrons serait amplement suffisant! On n’a pas tous la même appréciation de l’acidité!

Côté vodka pas de panique, on ne sent pas le goût de l’alcool, la vodka donne juste une profondeur à votre plat qui fait tout la différence ! Si vous voulez bien sentir la vodka, n’hésitez pas à utiliser une vodka à l’herbe de bison pour le petit goût atypique et inimitable qu’elle apportera à ce plat. Pas de panique non plus, vous n’allez pas être ivre même si vous êtes sensible à l’alcool, car les 10 minutes de cuisson suffisent à faire évaporer l’alcool.

Pour le poivre, n’hésitez pas à ajuster selon votre goût. En tant qu’amatrice de cuisine épicée, je vous dirais qu’il ne faut pas hésiter à être généreux là-dessus!
 
P.S. : Il ne vous manque plus qu’un gâteau et vous avez un menu à thème citronné! Regardez ce cake au citron, pavot et limoncello, un bonheur à l’état pur!

 Tagliatelles citron vodka

Pour 4 personnes

  • 400 g de capellini
  • 3 citrons jaunes non traités
  • 10 cl de vodka
  • 50 g de beurre
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de persil frais haché
  • Sel, poivre
Rincez et essuyez 1 citron. Prélevez son zeste avec un zesteur.

Pressez les 3 citrons.

Dans une autre casserole à fond épais, faites fondre à feu doux les zestes avec le beurre, sans le faire colorer environ 5 minutes.
Réservez hors du feu.

Faites bouillir 3 l d’eau salée au gros sel dans un faitout.
Faites-y cuire les pâtes al dente, 8 à 12 min, selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, versez la crème liquide, le jus de citron et la vodka dans la casserole contenant les zestes.

Laissez réduire sur feu doux d’environ un quart.
Égouttez les pâtes et versez-les dans un plat creux chaud, nappez aussitôt de sauce, ajoutez le persil, poivrez généreusement  et mélangez.
Servez sans attendre.

Source d’inspiration :

http://m.cuisineetvinsdefrance.com/,tagliatelles-citron-vodka,29699.asp

Spécialité des États-Unis : mac’n cheese

Le mac and cheese est un classique de la cuisine américaine, très proche du « macaroni cheese » anglais. Aux Etats-Unis, ce plat de comfort food peut être vendu directement en boite, c’est LE plat que l’on fait 5 minutes quand on a besoin de réconfort! Le mac & cheese peut sembler banal ou simple au premier abord, mais ne vous y trompez pas!

En utilisant du fromage de qualité et en travaillant une texture bien fondante, ce plat peut devenir un véritable régal que vous risquez d’adopter parmi vos incontournables de semaine !

mac-n-cheese-3

Cette version, au cheddar et aux graines de moutarde apporte de la saveur à ce plat familial. Une fois que vous l’aurez testée, il y a fort à parier que vous voudrez réaliser très vite d’autres versions avec le large panel de fromages dont on dispose en France !

mac-n-cheese-2

P.S. : Pour un repas purement américain, finissez le repas avec un bon brownie!

Mac’n cheese

  • 400 g de pâtes
  • 45 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de poivre
  • 1/8 c. à c. de paprika
  • 50 cl de lait
  • 200 g de cheddar râpé

Faites cuire les pâtes al dente, selon les instructions du paquet. Égouttez et rincez à l’eau froide pour arrêter la cuisson et mettez de côté.
Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole à feu moyen, faîtes fondre le beurre. Ajoutez la farine, le sel, les grains de moutarde, le poivre, et le paprika.
Remuez constamment à feu moyen pendant environ trois minutes.
Délayez avec le lait et laissez cuire toujours sur feu moyen en mélangeant au fouet constamment pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que l’ensemble ait une texture de sauce assez fluide.
Enlevez du feu et ajouter 130 g de fromage, et remuez jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.

Versez la sauce au fromage sur les pâtes et mélangez délicatement jusqu’à ce que les pâtes soient enrobées.

Versez la moitié des pâtes dans un plat allant au four. Saupoudrez la moitié du fromage. Ajoutez le reste de pâtes. Saupoudrez le reste de fromage et saupoudrez légèrement avec du paprika.

Mettez au four environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.

mac-n-cheese

Spécialité de Chine : concombre écrasé

J’ai réalisé il y a peu que je ne vous ai jamais proposé de recette en provenance de Chine …

J’ai bien réalisé des recettes inspirées par ce beau pays, comme la chinese tourte, mais des recettes qui proviennent vraiment de là-bas, jamais !

C’est une lacune que je me devais de combler au plus vite car :

concombre-ecrase

– J’adore la Chine que j’ai eu la chance de pouvoir visiter.
– La découverte de la cuisine chinoise sur place a été une de mes plus grosses claques culinaires en voyage.
– L’écart entre la cuisine chinoise de restaurant chinois en France et celle de restaurant chinois en Chine est long comme la grande muraille.
– C’est une cuisine qui est du coup souvent sous-estimée et méconnue en France.

Non, la cuisine chinoise ne se limite pas aux nems et au riz cantonnais ! C’est une cuisine riche en saveurs, en légumes et en épices, très pimentée parfois, surtout quand on part du côté du Sichuan, mais avant tout c’est une cuisine vraiment délicieuse!

La recette que je vous propose aujourd’hui est extrêmement simple, ce n’est pas une star du repas à proprement parler, mais c’est un accompagnement léger et rafraîchissant qui peut se préparer rapidement. Ce plat est parfait pour accompagner un bon plat un peu épicé et éteindre le feu du piment !

La méthode de préparation du concombre est un peu déroutante mais amusante, et en prime elle défoule, vous verrez! Si vous avez des doutes sur la manière d’éclater le concombre, vous pourrez voir ça en live dans cette vidéo !

concombre-ecrase-3

Salade de concombre écrasé

  • 1 concombre
  • 1/4 c à c. de sel
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à s. d’huile de sésame
  • 1/2 c. à c. de sucre granulé
  • 1 pincée de piment

concombre-ecrase-2

Coupez les extrémités du concombre, puis écrasez-le avec le pkat d’un gros couteau jusqu’à ce qu’il casse. Coupez alors le concombre en tronçons de 10 centimètres environ, puis coupez-le en petits morceaux d’environ 1,5 cm de large.

Ajoutez tous les autres ingrédients et mélangez jusqu’à ce que le concombres soit bien assaisonné uniformément. Goûtez et rectifiez au besoin. Vous pouvez manger tout de suite ou laisser le concombre au réfrigérateur pour développer davantage les saveurs.

Source d’inspiration :
http://kirbiecravings.com/2014/09/smashed-cucumber-salad.html

Mini bûches au chocolat au lait et marrons

En France, la « Bûche de Noël » est LE dessert traditionnel de Noël. Le plus souvent, elle est composée d’une génoise roulée remplie de crème au beurre au chocolat, recouverte d’un glaçage et surmontée de petites décorations de Noël.
A la période des fêtes, chaque boulangerie et supermarché vend toutes sortes de bûches de Noël, et les familles les mangent  généralement pendant le repas sans fin du réveillon.
mini-buche-chocolat-marrons
De nos jours, les garnitures, les saveurs et même le look des bûches de Noël deviennent de plus en plus sophistiqués. Les marques de luxe ont revisité la bûche traditionnelle de Noël et l’ont transformée en une véritable œuvre d’art comestible. Les décorations un peu kitsch ont été remplacées par de l’or comestible ou des structures complexes. Ces bûches modernes ont des looks étonnants, mais personnellement je les trouve trop loin de mes souvenirs d’enfance et elles perdent un peu ce qui fait la magie de Noël!
Je n’ai jamais vraiment essayé de faire ma propre bûche de Noël, j’avoue que je n’adore pas la bûche classique, notamment à cause de la crème au beurre qui m’écœure vite. J’ai donc préféré adapter une recette en forme de bûche, un peu comme je l’avais fait avec ma bûche façon moelleux aux marrons.
Je sais que ma recette n’a donc rien de standard, mais elle est simple à faire et franchement super bonne. J’ai fait une déco simple en chantilly, si vous avez des perosnnages de Noël à planter dedans, cela fera bien sûr plus festif, mais honnêtement peu importe les décorations que vous mettrez dessus, si vous avez des gourmands dans votre famille, ils en reprendront!
 mini-buche-chocolat-marrons-2

 Bûche au chocolat au lait et marrons

Pour 6 mini-bûches
  • 200 g de chocolat au lait
  • 380 g de crème de marrons
  • 1 c. à c. d’arôme de vanille liquide
  • 100 g de beurre
  • 180 g de biscuits sablés à la châtaigne

Pour la déco

  • Chantilly en bombe
  • cacao

Dans une casserole sur feu doux, faites fondre le chocolat avec le beurre, ajoutez la crème de marrons et mélangez . Mixez le tout si besoin, jusqu’à obtenir une crème lisse.

Placez la moitie des biscuits dans 6 mini moules à cake chemisés de papier sulfurisé.

Versez la moitié de la crème sur les biscuits, mettez le reste des biscuits et la fin de la crème et mettez au frais quelques heures ou mieux une nuit pour que le mélange solidifie.

Juste avant de servir, décorez de chantilly et saupoudrez de cacao.

mini-buche-chocolat-marrons-3
Source d’inspiration :

http://blogs.cotemaison.fr/cuisine-en-scene/2011/11/24/fondant-sans-cuisson-aux-biscuits-chocolat-au-lait-et-puree-de-marrons

Comment fêter Thanksgiving comme aux États-Unis?

Une fois par an, le quatrième jeudi de Novembre, alors que nous sommes tranquillement au travail, les familles américaines se réunissent pour manger de la dinde accompagnée de tarte à la citrouille. Oui, vous avez deviné, elles célèbrent la fête de Thanksgiving… Je ne sais pas vous, mais moi j’adore voir les épisodes de fin d’année des séries télévisées. Il me semble en les regardant que la fête de Thanksgiving est presque plus ancrée dans les traditions américaines que celle de Noël, mais c’est peut-être juste une impression! Pourtant, chez nous elle n’est pas pratiquée et même plutôt méconnue. Si vous vous posiez la question du but de cette journée, Thanksgiving était à l’origine une fête pour rendre grâce pour la récolte précédente.
Si comme moi vous êtes intrigués ou même si vous souhaitez l’organiser à votre manière, je vous propose de découvrir un repas de Thanksgiving plus en détail pour vous en inspirer!

Quelle est l’histoire de Thanksgiving?

Avant tout, on commence par une petite page historique!

En Amérique, Thanksgiving remonte aux années 1600, plus précisément à l’année 1621. Les Pèlerins – colons hollandais de la colonie de Plymouth (devenue aujourd’hui le Massachusetts) ont célébré la récolte passée… Tradition qu’ils avaient eux -mêmes ramené… d’Europe! Hé oui c’est une fête religieuse bien de chez nous qui a inspiré Thanksgiving, même si la pratique a totalement disparu en Europe et que le Thanksgiving américain est totalement laïc.

Cette tradition s’est alors répandue dans le pays et a été célébrée à des jours différents suivant les communautés jusqu’à l’année 1789. Alors qu’on s’occupait en France de prendre la Bastille, aux États-Unis, George Washington a déclaré la première Journée nationale officielle de Thanksgiving.

 

La plupart des familles américaines suivent désormais les traditions initiées lors du premier Thanksgiving. Aujourd’hui l’un des plaisirs principaux de Thanksgiving et de ses préparatifs est de passer du temps en famille ou avec ses proches. Beaucoup de gens vivent loin des membres de leur famille et parcourent ce jour-là de longues distances pour être avec ceux qu’ils aiment. Thanksgiving est d’ailleurs le jour de l’année où il y a le plus déplacements aux États-Unis!

Voilà maintenant mon mode d’emploi pour organiser un Thanksgiving comme aux États-Unis chez vous!

305314063_20681ec66f_z

Photo woolennium @Flickr

Le repas

Thanksgiving fait la part belle aux aliments traditionnels américains. Si vous voulez réaliser votre propre menu de Thanksgiving, le plus classique est de servir une dinde farcie, pourquoi pas aux marrons avec des légumes de saison rôtis et de la purée de pommes de terre ou de patates douces. Vous pouvez accompagner l’ensemble d’une petite sauce aux cranberries pour donner un côté encore plus traditionnel à l’ensemble. Côté desserts, les tartes à la citrouille et celles aux noix de pécan sont en bonne position! La boisson qui accompagne ce repas est généralement du vin.

Si vous êtes végétarien, pas de souci : il y a des moyens d’adapter ce repas. Aux États-Unis certaines familles choisissent de servir une dinde végétarienne, qui est faite de tofu, mais personnellement je n’en ai jamais vu en France. Une autre solution est de préparer une courge farcie végétarienne, le reste du repas pouvant convenir sans aucun souci!

Côté décoration

La décoration est assez naturelle puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur le fruit des récoltes : des nappes et serviettes dans des tons chauds et automnaux, du orange au jaune, des feuilles mortes aux belles couleurs éparpillées, des épis de blé ou de maïs disséminés dans des vases ou grands plats, quelques citrouilles ou coloquintes accompagnées de jolies bougies et le tour est joué!

8559669105_1cdc3f8479_z

Photo HomeSpot HQ @Flickr

 

Quels rituels ?

Pas de vrai Thanksgiving sans le rituel de gratitude ou « Action de grâce ». Le principe, c’est de tous réfléchir à ce pour quoi on est reconnaissants vis à vis de l’année écoulée, et de faire un tour de table pour échanger sur cela dans la bonne humeur. Vous pouvez aussi demander à chacun d’écrire ce pour quoi il est reconnaissant sur des bouts de papier et de les mettre dans un vase, puis les tirer au sort de sorte que chacun lise le mot d’un autre.

Certaines familles comprennent le rituel de l’os de dinde dans cette journée. Vous connaissez certainement cette croyance. On récupère l’os en forme de « V » inversé qui se trouve attaché à la poitrine de la dinde. Après que la viande ait été enlevée et que l’os ait été nettoyé, deux personnes tirent chacun une sur une extrémité de l’os, fait un vœu, et tire. Celui qui obtient la plus grande partie de l’os cassé verra alors son souhait exaucé!

Que mettre en musique de fond?

La fête de Thanksgiving ne bénéficie pas de ses chants officiels contrairement à Noël. Mais vous pouvez facilement vous composer une playlist à partir de ce que vous avez! Des classiques américains type Sinatra peuvent tout à fait coller à l’esprit de Thanksgiving. Des musiques positives dont les paroles évoquent la reconnaissance et la joie de vivre sont aussi de circonstance, du genre « What a wonderful world » de Louis Armstrong. Des musiques typiquement américaines, du genre folk ou gospel peuvent compléter votre playlist.

5209955329_43848bfed3_z

Photo @joefoodie @Flickr

Même si clairement fêter Thanksgiving n’a pas de sens chez nous, je trouve que toute excuse est bonne à prendre pour se réunir et profiter ensemble! Je me laisserai donc certainement tenter un jour ou l’autre pour m’essayer un repas typique de Thanksgiving! Je trouve cette fête d’ailleurs moins commerciale que d’autres puisqu’à part un bon repas tous ensemble, elle n’impose pas d’achat de cadeaux ou de décoration spécifique! Et vous, vous connaissez cette fête, et si oui, est-ce que vous aimeriez la fêter?

Spécialité du Danemark : Spegesild ou toast au hareng mariné

Connaissez-vous la tradition danoise des smorrebrod?
Ce sont des tranches de pain de seigle beurrées sur lesquelles on ajoute de la charcuterie, du poisson, des condiments, du fromage ou une tartinade. Il s’agit d’un déjeuner traditionnel de la cuisine danoise que j’ai eu le plaisir de goûter lors de mes vacances là-bas.
Côté cuisine, on trouve de tout dans les restaurants danois. De la simple tranche de pain industrielle tartinée à la va-vite au pâté de foie jusqu’à la magnifique tranche de pain noir croustillante débordant de fruits de mer et de légumes bien frais qui vire à l’œuvre d’art sur pain…
Les prix en conséquence vont du simple au triple, voire plus!
toasts-hareng
Mais je ne critique pas les petites tartines basiques à 3 sous, car c’est là que se trouve selon moi l’essence du smorrebrod : un repas simple, rapide et peu goûteux, accessible à tous dans un pays où tout est cher… Une aubaine pour les touristes comme pour les habitants qui peuvent donc s’offrir un petit resto dans leur budget!
  toasts-hareng-3
L’une des plus surprenantes que j’ai eu l’occasion de goûter est celle que je vous présente aujourd’hui. Le hareng en France on connaît, mais chez nous personne n’aurait l’idée de le servir cuisiné… sucré! Oui ce hareng est sucré, et pas qu’un peu, vraiment sucré! Mais passé l’effet de surprise, j’ai trouvé ça très bon, et je voulais vraiment vous faire découvrir cette curiosité!

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

P.S. : Cette recette est ma première recette danoise, mais si vous voulez faire un menu nordique, vous pouvez continuer votre repas avec des boulettes suédoises encore meilleures que celles d’Ikea!

 Spegesild ou toast au hareng mariné

Pour environ 32 toasts

  • 400 g de filets de hareng
  • 25 cl de vinaigre de vin
  • 25 cl d’eau
  • 115 g de sucre
  • 1 carotte
  • 2 feuilles de laurier
  • 6 cm de gingembre
  • 4 cm de raifort émincé
  • 2 c. à c. de graines de moutarde
  • 6 baies de poivre de Jamaïque
  • 1 pincée de coriandre

Pour le service

  • 1 oignon rouge coupé en fines tranches
  • 16 tranches de pain se seigle
  • aneth pour servir
Rincez les filets de hareng  plusieurs fois à l’eau claire. Mettez dans un plat rempli d’eau, couvrez et laissez au frigo pour la nuit. Le lendemain, videz l’eau et rincez à nouveau. Déposez le hareng dans un bocal en glissant des rondelles d’oignon rouge entre chaque.
Dans une casserole, faites bouillir le vinaigre, l’eau et le sucre pendant 10 minutes à découvert.
Ajoutez les autres ingrédients et prolongez de 10 minutes.
Versez ce mélange bouillant sur les harengs et les oignons rouges.
Réservez au réfrigérateur et laissez macérer au minimum une nuit et jusque 4 jours.
Servez sur le pain de seigle tartiné de beurre, avec quelques rondelles d’oignon et quelques pluches d’aneth.
toasts-hareng-2

Spécialité tahitienne : poulet fafa

Il fait moche aujourd’hui par chez vous? Pas grave, je vous emmène en voyage à Tahiti avec cette délicieuse recette au lait de coco!
Le poulet fafa tient son nom du fafa, une plante de là-bas qui entre dans la composition du plat. Comme on ne peut pas en trouver en France, on remplace le fafa par de l’épinard, qui est apparemment assez proche au niveau du goût… Mais je n’ai jamais eu la chance de visiter Tahiti donc je ne peux pas vous le confirmer avec certitude!

 poulet-fafa-tahitien

Ne vous fiez pas à l’aspect simple de ce plat, c’est une véritable tuerie que tous les amateurs de cuisine du monde se doivent de tester d’urgence!

Servez le poulet avec du riz pour un repas complet et bien nourrissant!

 

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

poulet-fafa-tahitien-3
P.S. : Si vous aimez le mariage du poulet et des légumes dans des gros plats nourrissants, testez ce plat de lentilles, potiron et poulet!

Poulet fafa

  • 8 pilons de poulet
  • 400 g de fafa ou d’épinards frais
  • 2 oignons
  • 1 citron vert
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 2 c. à s. d’huile de tournesol
  • 30 g de racine de gingembre frais
  • 30 cl de lait de coco
  • Sel, poivre

Lavez et nettoyez les feuilles de fafa ou les pousses d’épinard.
Coupez finement les feuilles.
Faites-les cuire dans une grande casserole d’eau salée bouillante agrémentée de la moitié du jus de citron vert pendant 10 minutes.
Égouttez-les et réservez-les.
Émincez finement les oignons.
Epluchez et râpez la racine de gingembre frais.
Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu d’huile de tournesol les oignons hachés.
Ajoutez le gingembre frais, les gousses d’ail puis les cuisses de poulet.
Faites revenir le tout à feu doux jusqu’à coloration des cuisses de poulet.
Faites bouillir un litre d’eau avec le cube de bouillon de volaille.
Ajoutez au poulet les feuilles de fafa ou les pousses d’épinards.
Assaisonnez du reste de jus de citron vert et de sel et de poivre.
Terminez avec la pâte de curry.
Faites revenir le tout en mouillant plusieurs fois avec le bouillon de volaille pendant une dizaine de minutes en remuant doucement.
Mettez alors un couvercle sur votre sauteuse et laissez cuire 45 minutes à feu très doux.
A mi-cuisson cuisson, ajoutez le lait de coco.
Dégustez le tout bien chaud accompagné de riz.

 poulet-fafa-tahitien-2

Source d’inspiration :
http://www.over-blog.com/Comment_preparer_un_poulet_a_la_tahitienne-1095204284-art112995.html

Dans mon placard anglais

L’Angleterre est un pays que j’adore :  le temps n’y est pas forcément sublime, mais j’ai toujours été fascinée par l’ambiance qui se dégage des romans d’Agatha Christie, et par l’opposition entre traditionalisme et folie qui semble régner dans tout ce pays!

Par extension, j’aime beaucoup également la cuisine anglaise, et comme celle-ci a mauvaise réputation, je me fais un grand plaisir de bousculer les idées reçues en réalisant des plats délicieux en provenance de là-bas!

Lorsque je je vais à Londres, j’aime visiter les supermarchés et épiceries à la recherche de produits rigolos à ramener en France. Découvrez ici mes petits favoris!

 

La mustard powder

La moutarde en poudre est un condiment très sympa : on peut soit renconstituer de la moutarde à partir de cette poudre, soit la verser directement dans un plat. La saveur est légèrement différente de celle de notre moutarde française, et donne une notre très originale aux plats.

5204996556_7e8c0a6e0d_zPhoto SteveR- @Flickr

La jelly

Ces petites gelées multicolores aux parfums chimiques sont un cliché qui résume la cuisine anglaise aux yeux de beaucoup d’entre nous, mais bien qu’elles ne soient pas délicieuses telles qu’elles, j’adore les détourner! On peut les utiliser pour faire des jello shot, petits shooters de jelée à la vodka à boire à l’apéro, ou encore en mettre dans les gateaux pour leur donner une texture spongieuse originale.

5315744700_c218752d0e_zPhoto Fiona Henderson @Flickr

Le tomato relish

Le tomato relish est une véritable gourmandise dont je ne me lasse pas : il s’agit d’une sorte de sauce tomate très concentrée, dont le goût se situe entre le ketchup, le concentré de tomate et la tomate séchée, mélangée à des aromates, c’est tout simplement un délice tel quel sur des crackers ! On peut aussi en mettre une ou deux cuillers dans des sauces tomate, pour leur donner un goût plus fort.

La marmite

On ne va pas se mentir, la marmite a un goût tout à fait atroce. C’est comme du bouillon cub à tartiner, mais encore plus concentré. Manger une cuiller de marmite un lendemain d’une soirée trop arrosée, c’est le vomi assuré. Mais à petites doses, il permet de faire des recettes assez fun! Sa variante australienne, la vegemite, est très sympa également, et 100 % végétale comme son nom l’indique!

2995874035_d0b7ef6ebf_zPhoto David Martyn Hunt @Flickr

Les biscuits digestive

Ces biscuits très basiques sont idéaux pour la réalisation des cheese cakes ! On peut bien sûr les remplacer par des dizaines d’autres biscuits bien français, mais quand j’en trouve j’aime m’en acheter un ou deux paquets d’avance.

La worcestershire sauce

Cette sauce se trouve en France, mais elle est emblématique de la cuisine anglaise. On l’utilise assez peu au quotidien pourtant elle permet de donner une touche originale à un plat. Je l’adore également dans le welsch rarebit, un de mes plats au fromage favori!

Le porridge

On trouve du porridge partout en France mais je ne pouvais pas parler de cuisine anglaise sans l’aborder : le porridge me rend dingue, j’adore ça! En Angleterre, on le trouve en cups individuelles, déjà parfumé à la cannelle ou d’autres parfums, il ne reste plus qu’à ajouter de l’eau ou du lait et à passer au micro-ondes. Ce pays est fait pour moi!

9671842200_03590a322e_zPhoto Health Gauge @Flickr

Attention…

Il y a parfois des produits très bizarres en Angleterre, et dont il faut connaitre l’utilisation. La sauce à la menthe pour le gigot est assez bizarre, et la préparation mincemeat est atroce si on la goûte telle quelle! J’ai cru que c’était une confiture, et j’en ai mangé une pleine bouchée, avant de découvrir qu’il s’agit d’un condiment à base de graisse de rognon à cuisiner!

Et vous, connaissez vous d’autres produits anglais que vous aimez?

 

Dans mon placard américain

La cuisine américaine n’est pas reconnue pour son côté fin ou gastronomique, mais cela ne l’empêche pas d’être parmi mes préférées. J’aime son côté simple, tant dans la réalisation que dans le produits de base utilisés, et son côté « cuisine de famille » me plaît beaucoup également. Dans les produits de consommation courants que l’on trouve dans les supermarchés américains et souvent chez nous aussi, j’ai même trouvé certains de mes incontournables !

Photo Ray Bouknight @Flickr

Le marshmallow fluff

Cette pâte à tartiner au marshmallow est un véritable ovni, mais en plus de fasciner vos invités lors des brunchs, elle permet de réaliser des plats très fun, comme des brownies aux spirales de marshmallow par exemple !

 27019078255_83f17d3e22_z
Photo Mike Mozart @Flickr

Les candy corn

Je ne suis pas une grande mangeuse de bonbons dans l’absolu, mais ceux ci, qui ne ressemblent à rien de chez nous, me plaisent par leur texture et leur goût tout doux. Ils présentent l’avantage d’avoir de superbes couleurs qui en font les stars d’Halloween !

Le baking soda

Ce n’est autre que le bicarbonate de soude, que l’on connait aussi chez nous. Les américains l’utilisent cependant beaucoup plus souvent que nous en cuisine, notamment pour faire lever les gâteaux, mixé avec du sel et/ou de la baking powder.

La baking powder

C’est la levure des américains, qui possède la particularité d’être sans gluten comme le baking soda, ce qui en fait un super substitut pour les allergiques. J’aime aussi le fait que ces poudres à lever se vendent en gros pot familial et non en sachets individuels, je trouve ça beaucoup plus pratique!

La purée de citrouille

La citrouille est pour moi un ingrédient magique qui se cuisine dans tout ! Tartes à la citrouille, cakes, biscuits… La base de toutes ces recettes commence souvent par le fait d’éplucher, précuire puis mixer la chair de la citrouille : avec ces conserves, c’est chose faite et on gagne un temps précieux !

 27027001094_fc0f32fe34_z
Photo Rob Galloway @Flickr

Le Philadelphia

On ne présente plus le Philadelphia qui est devenu depuis 10 ans un basique en France également. Il n’empêche que je ne me lasse pas de ce fromage et des possibilités qu’il offre pour la cuisine salée ou sucrée, je me devais donc de le citer!

 14986244540_0d521aaebe_z
Photo Mike Mozart @Frickr

Les pop tarts

Les pop tarts sont des espèces es de pâtes feuilletées fourrés, à la cannelle, au straciatella ou d’autres parfums sucrés. Ces gâteaux individuels se passent au toaster avant d’être dégustés tièdes. Ce sont des bombes de sucre, mais c’est franchement délicieux ! J’en avais réalisé une interprétation salée il y a quelques temps par ici.

 13958270223_cbf9ec533a_z
Photo Mike Mozart @Flickr

La cannelle

Comme dans les pop tarts précédemment cités, la cannelle est omniprésente dans la pâtisserie américaine, ce qui n’est pas pour me déplaire. Elle donne du pep’s à n’importe quel apple pie ou tarte à la citrouille et permet la réalisation des fameux cinammon buns!

 3137194162_bf132f21d9_z
Photo Timothy Vollmer @Flickr

Le beef jerky

Le jerky, qui existe au bœuf mais aussi au porc et au poulet, est de la viande séchée avec des épices et parfois un peu de sucre. Le résultat donne une des petits morceaux de viande un peu « boucanée » et résistante que l’on croque à l’apéro comme des chips!