Archives par mot-clé : Etats-Unis

Spécialité des États-Unis : mac’n cheese

Le mac and cheese est un classique de la cuisine américaine, très proche du « macaroni cheese » anglais. Aux Etats-Unis, ce plat de comfort food peut être vendu directement en boite, c’est LE plat que l’on fait 5 minutes quand on a besoin de réconfort! Le mac & cheese peut sembler banal ou simple au premier abord, mais ne vous y trompez pas!

En utilisant du fromage de qualité et en travaillant une texture bien fondante, ce plat peut devenir un véritable régal que vous risquez d’adopter parmi vos incontournables de semaine !

mac-n-cheese-3

Cette version, au cheddar et aux graines de moutarde apporte de la saveur à ce plat familial. Une fois que vous l’aurez testée, il y a fort à parier que vous voudrez réaliser très vite d’autres versions avec le large panel de fromages dont on dispose en France !

mac-n-cheese-2

P.S. : Pour un repas purement américain, finissez le repas avec un bon brownie!

Mac’n cheese

  • 400 g de pâtes
  • 45 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de poivre
  • 1/8 c. à c. de paprika
  • 50 cl de lait
  • 200 g de cheddar râpé

Faites cuire les pâtes al dente, selon les instructions du paquet. Égouttez et rincez à l’eau froide pour arrêter la cuisson et mettez de côté.
Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole à feu moyen, faîtes fondre le beurre. Ajoutez la farine, le sel, les grains de moutarde, le poivre, et le paprika.
Remuez constamment à feu moyen pendant environ trois minutes.
Délayez avec le lait et laissez cuire toujours sur feu moyen en mélangeant au fouet constamment pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que l’ensemble ait une texture de sauce assez fluide.
Enlevez du feu et ajouter 130 g de fromage, et remuez jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.

Versez la sauce au fromage sur les pâtes et mélangez délicatement jusqu’à ce que les pâtes soient enrobées.

Versez la moitié des pâtes dans un plat allant au four. Saupoudrez la moitié du fromage. Ajoutez le reste de pâtes. Saupoudrez le reste de fromage et saupoudrez légèrement avec du paprika.

Mettez au four environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.

mac-n-cheese

Chili dog pizza

Il paraîtrait que manger du fast-food nuit au bonheur… C’est du moins ce qu’affirme cet article : les consommateurs de fast food ne prendraient pas le temps apprécier les choses! N’est ce pas un raccourci un peu facile?

Personnellement j’aime énormément la cuisine de fast-food : burgers, pizzas et autres font partie de mes plats préférés ! De mon point de vue, j’aurais presque tendance à dire que le fast food remonte le moral!  Cela représente pour moi une cuisine réconfortante que j’aime manger les jours ou il fait froid ou quand la vie semble moche!

chili-pizza-dog-3
Imaginez : vous marchez dans le caca de bon matin, votre chauffeur de bus démarre avec la minute d’avance qui fait la différence, et il vous snobe quand vous vous humiliez à lui courir après.
Vous enchaînez avec quelques doux problèmes au travail, vous apercevez que vous n’avez pas pensé à vous prendre à manger pour le midi, la boulangerie est fermée, vous finissez avec un hachis parmentier premier prix réchauffé au micro-ondes. Vous rentrez chez vous pour découvrir une erreur de la banque en votre défaveur, ou EDF qui réalise qu’il aurait du vendre le gaz plus cher il y a 5 ans pour être rentable, et qui vous impute cette erreur en vous demandant une rallonge de 150€ à verser pour hier.

chili-pizza-dog

Bon bah là, franchement, je ne me vois pas sortir la cocotte et mitonner une tête de veau sauce gribiche franchement !
Je sors mes pantoufles en forme de lapins géants, un plaid XXL, et je me plante devant Netflix en attendant qu’un gentil étudiant en vélo affronte la pluie et m’amène tout droit une dose de gras là devant moi!
Et franchement je trouve que ça fait un bien fou… J’ai tout à fait le sentiment de le savourer!

Et il y a toutes les fois où je vais bien, et où j’ai quand même envie de pizza… Là je me dis, savourons, prenons le temps, tartinons nous même notre burger de sauce, pétrissons nous mêmes notre pâte à pizza… Est ce que ça reste du fast-food? Un burger est un burger, qu’on le gobe chez Mc Do dans la file d’attente ou qu’on prenne le temps de le faire chez soi!

Moralité : selon moi, ce n’est pas le plat qui fait le fast-food, c’est son consommateur qui est speed et ne prend pas le temps de l’apprécier !

Si vous voulez le vérifier, je vous propose de vous préparer cette pizza absolument démoniaque: inspirée du chili dog, un hot dog au chili que l’on consomme beaucoup au Etats-Unis, elle enferme dans sa croûte des knackis bien cachées… Est-ce raisonnable? Est-ce équilibré? Est-ce sain? Je suppose que vous connaissez la réponse! Mais est-ce qu’on l’a appréciée? Mille fois oui!

chili-pizza-dog-2

P.S. : Si après ça vous avez encore besoin de réconfort, j’ai un brownie au nutella qui sera parfait pour vous!

Chili dog pizza avec sa hot-dog crust

  • 1 pâte à pizza
  • 5 knackis

Pour le chili

  • 75g de haricots rouges
  • 1 tomate pelée en boite
  • 20 g d’ oignon émincé
  • 25 g de poivron émincé
  • 1 pincée de paprika
  • 2 pincées de cumin moulu
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée d’ail séché
  • 1 c. à c. de sauce barbecue

Pour l’assemblage

  • 125 g de bœuf haché
  • 60 g de coulis de tomate
  • 50 g de cheddar râpé
  • Ketchup
  • Moutarde

Etalez la pâte à pizza.
Posez les knackis coupées en 2 tout le tour de la pâte, à 2 cm du bord puis roulez la pâte autour pour enfermer les knackis dans les bords de la pâte.

Mélangez dans un bol tous les ingrédients du chili.
Faites revenir le steak haché effrité a la poêle avec un peu d’huile.

Préchauffez le four à 180°C.
Étalez la sauce tomate sur le fond. Déposez le mélange aux haricots puis le steak haché.
Saupoudrez de cheddar râpé.

Enfournez pour 8 à 10 minutes et servez immédiatement, en versant un filet de ketchup et de moutarde tout le long de la croûte de la pizza.

Épices à pain d’épices

Si je ne devais citer qu’un ingrédient que j’adore en cuisine, je crois que ce serait les épices! Enfin, après toutes les variétés de fromage, les champignons, les œufs, les oignons, l’ail…. Vous l’avez compris, j’aime trop de choses pour me décider, mais il est indéniable que j’adore les épices en tous genres! Côté salé, ma préférence va aux épices à curry, qui rendent absolument tout plat banal délicieux en un instant, et côté sucré, je suis une inconditionnelle de la cannelle avant tout…

epices-a-pain-epices-2

C’est au cours de voyages en Allemagne, aux États-Unis et en Suède que j’ai réellement découvert le potentiel de cette épice. Depuis j’ai du mal à résister à l’envie d’en mettre dans tous mes desserts!

Quand approche l’hiver, c’est l’occasion de réaliser une des spécialités les plus typiques utilisant de la cannelle, le pain d’épices! On trouve des mélanges d’épices tout faits pour faciliter les recettes, mais faire soi-même son mélange est plus économique – si vous avez déjà toutes les épices de base sans vos placards bien sûr -et cela ne prend que quelques instants!

epices-a-pain-epices

P.S. : Les saveurs de pain d’épices sont typiques de l’hiver, mais avez-vous lu mes autres raisons d’aimer l’hiver?

Épices à pain d’épices

  • 20 g de cannelle en poudre
  • 2 étoiles de badiane
  • 10 clous de girofle
  • 10 g de grains de coriandre
  • 7 g d’anis vert
  • 1 c. à c. de gingembre en poudre
  • 1/4 de c. à c. de muscade râpée

Placez tous les ingrédients qui ne sont pas déjà réduits en poudre dans un petit bol et broyez-les à l’aide d’un pilon ou d’un moulin à épices.

Ajoutez les épices en poudre. Mélangez. Conservez dans un pot en verre à l’abri de la lumière.

epices-a-pain-epices-3

Spécialité des Etats-Unis : Lait de poule ou eggnog

Le lait de poule est une boisson dont les origines européennes remontent au 13 ème siècle. Réalisé à base de lait, de crème, de sucre et de jaune d’œuf (donc bien riche, vous l’aurez compris) parfumée à la noix de muscade ou à la cannelle, on le sert traditionnellement à la période de Noël aux États-Unis et dans d’autres zones du globe. Elle est aussi dégustée pendant tout l’hiver là-bas, un peu comme le vin chaud chez nous! Le lait de poule est la boisson des vacances de Noël par excellence, et c’est une véritable tradition réconfortante pratiquée depuis des siècles. En Amérique du Nord et au Luxembourg, la version non alcoolisée est souvent disponible dans les magasins et les cafés pendant la période des fêtes de fin d’année, et il paraît qu’on la trouve même tout au long de l’année en Australie.

J’ai souvent vu cette boisson dans des séries télévisées et j’avais très envie de savoir quel goût elle avait, donc je me suis enfin lancée dans sa réalisation!

lait-de-poule2

La version traditionnelle inclut une eau-de-vie comme du rhum ou du whisky. J’ai fait simple et j’ai utilisé du whisky parce que j’en avais, que vous pouvez remplacer pour un autre alcool suivant vos stocks!
Le lait de poule peut être servi dans un bol à punch, mais il peut aussi être préparé à l’aide d’un shaker en version individuelle. Ma recette est calculée pour un verre, je vous laisse multiplier si besoin… Et je parie que vous en aurez besoin si comme moi vous tombez sous le charme de cette boisson!

Je dois vous dire que le résultat est franchement canon! Il faut aimer le lait et la cannelle bien sûr, mais sous réserve de respecter ces conditions, vous allez vous régaler!

Pour que les saveurs se diffusent bien, vous pouvez faire votre lait de poule la veille et le conserver au frais. Dans ce cas, ajoutez l’œuf cru à la dernière minute bien sûr!

lait-de-poule3

Eggnog

Pour 1 personne

  • 25 g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • 5 cl de crème liquide entière
  • 15 cl de lait entier
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 2 cl de rhum blanc ou autres alcool (whisky, bourbon,eau-de-vie)

 

 

Dans une casserole, faites chauffer le lait avec la cannelle, la noix de muscade. Ne faites pas bouillir, le mélange doit être  juste chaud.

Mélanger le jaune d’œuf et le sucre pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le lait chaud en battant sans arrêt avec le fouet, jusqu’à rendre le mélange homogène et enfin ajoutez l’alcool de votre choix.

lait-de-poule

Purée de patates douces, carottes, petits pois au curry

puree-patate-douce-petit-pois-2Aujourd’hui, c’est Thanksgiving aux Etats-Unis! Au même titre que la dinde, la purée de patate douce est un incontournable de tout Thanksgiving qui se respecte…
Pourtant, la purée ne s’est pas intégrée tout de suite aux premiers repas de Thanksgiving de l’histoire en 1621… Ce n’est que vers les années 1700 que la purée est devenue le plat à la mode de Thanksgiving, mais d’abord à la pomme de terre, car celle-ci était facile et économique à produire, sans compter qu’elle calait bien!

Une cinquantaine d’année plus tard, autour des années 1800, la patate douce s’est démocratisée aux Etats-Unis et la recette de la purée de patate douce est devenue obligatoire sur les tables de Thanksgiving, au même titre que la dinde ou la pumpkie pie.

Aujourd’hui, je ne vous livre pas la recette traditionnelle de la purée de patate douce, que vous pourrez trouver ici en version bien gourmande aux oignons caramélisés, mais une version revisitée, un peu moins sucrée et  écœurante à mon goût ! Cette purée douce et colorée plaira beaucoup aux petits comme aux grands, que vous fêtiez Thanksgiving ou pas!

puree-patate-douce-petit-pois

Purée de patates douces, carottes, petits pois au curry

  • 50 g de carottes épluchées en dés
  • 450 g de patate douce épluchée en dés
  • 100 g de petits pois
  • 2 oignons pelés et émincés
  • 50 g de beurre
  • 1/4 c. à c. de curry
  • Sel, poivre

Faites cuire les carottes 5 minutes  dans de l’eau bouillante salée, puis ajoutez les patates douces et prolongez la cuisson de 15 minutes, jusqu’à ce que les carottes et les patates douces soient tendres sous la lame d’un couteau.

Pendant ce temps, faites revenir l’oignon 15 minutes avec un peu d’huile dans une poêle à feu doux. Ajoutez les petits pois et prolongez la cuisson de 6 minutes. Réservez au chaud.

Écrasez grossièrement les carottes et la patate douce à la fourchette puis ajoutez le mélange oignon petits pois et mélangez. Ajoutez le beurre en petits dés, le curry, le sel et le poivre et mélangez à nouveau.
Servez bien chaud.

puree-patate-douce-petit-pois-3

Comment fêter Thanksgiving comme aux États-Unis?

Une fois par an, le quatrième jeudi de Novembre, alors que nous sommes tranquillement au travail, les familles américaines se réunissent pour manger de la dinde accompagnée de tarte à la citrouille. Oui, vous avez deviné, elles célèbrent la fête de Thanksgiving… Je ne sais pas vous, mais moi j’adore voir les épisodes de fin d’année des séries télévisées. Il me semble en les regardant que la fête de Thanksgiving est presque plus ancrée dans les traditions américaines que celle de Noël, mais c’est peut-être juste une impression! Pourtant, chez nous elle n’est pas pratiquée et même plutôt méconnue. Si vous vous posiez la question du but de cette journée, Thanksgiving était à l’origine une fête pour rendre grâce pour la récolte précédente.
Si comme moi vous êtes intrigués ou même si vous souhaitez l’organiser à votre manière, je vous propose de découvrir un repas de Thanksgiving plus en détail pour vous en inspirer!

Quelle est l’histoire de Thanksgiving?

Avant tout, on commence par une petite page historique!

En Amérique, Thanksgiving remonte aux années 1600, plus précisément à l’année 1621. Les Pèlerins – colons hollandais de la colonie de Plymouth (devenue aujourd’hui le Massachusetts) ont célébré la récolte passée… Tradition qu’ils avaient eux -mêmes ramené… d’Europe! Hé oui c’est une fête religieuse bien de chez nous qui a inspiré Thanksgiving, même si la pratique a totalement disparu en Europe et que le Thanksgiving américain est totalement laïc.

Cette tradition s’est alors répandue dans le pays et a été célébrée à des jours différents suivant les communautés jusqu’à l’année 1789. Alors qu’on s’occupait en France de prendre la Bastille, aux États-Unis, George Washington a déclaré la première Journée nationale officielle de Thanksgiving.

 

La plupart des familles américaines suivent désormais les traditions initiées lors du premier Thanksgiving. Aujourd’hui l’un des plaisirs principaux de Thanksgiving et de ses préparatifs est de passer du temps en famille ou avec ses proches. Beaucoup de gens vivent loin des membres de leur famille et parcourent ce jour-là de longues distances pour être avec ceux qu’ils aiment. Thanksgiving est d’ailleurs le jour de l’année où il y a le plus déplacements aux États-Unis!

Voilà maintenant mon mode d’emploi pour organiser un Thanksgiving comme aux États-Unis chez vous!

305314063_20681ec66f_z

Photo woolennium @Flickr

Le repas

Thanksgiving fait la part belle aux aliments traditionnels américains. Si vous voulez réaliser votre propre menu de Thanksgiving, le plus classique est de servir une dinde farcie, pourquoi pas aux marrons avec des légumes de saison rôtis et de la purée de pommes de terre ou de patates douces. Vous pouvez accompagner l’ensemble d’une petite sauce aux cranberries pour donner un côté encore plus traditionnel à l’ensemble. Côté desserts, les tartes à la citrouille et celles aux noix de pécan sont en bonne position! La boisson qui accompagne ce repas est généralement du vin.

Si vous êtes végétarien, pas de souci : il y a des moyens d’adapter ce repas. Aux États-Unis certaines familles choisissent de servir une dinde végétarienne, qui est faite de tofu, mais personnellement je n’en ai jamais vu en France. Une autre solution est de préparer une courge farcie végétarienne, le reste du repas pouvant convenir sans aucun souci!

Côté décoration

La décoration est assez naturelle puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur le fruit des récoltes : des nappes et serviettes dans des tons chauds et automnaux, du orange au jaune, des feuilles mortes aux belles couleurs éparpillées, des épis de blé ou de maïs disséminés dans des vases ou grands plats, quelques citrouilles ou coloquintes accompagnées de jolies bougies et le tour est joué!

8559669105_1cdc3f8479_z

Photo HomeSpot HQ @Flickr

 

Quels rituels ?

Pas de vrai Thanksgiving sans le rituel de gratitude ou « Action de grâce ». Le principe, c’est de tous réfléchir à ce pour quoi on est reconnaissants vis à vis de l’année écoulée, et de faire un tour de table pour échanger sur cela dans la bonne humeur. Vous pouvez aussi demander à chacun d’écrire ce pour quoi il est reconnaissant sur des bouts de papier et de les mettre dans un vase, puis les tirer au sort de sorte que chacun lise le mot d’un autre.

Certaines familles comprennent le rituel de l’os de dinde dans cette journée. Vous connaissez certainement cette croyance. On récupère l’os en forme de « V » inversé qui se trouve attaché à la poitrine de la dinde. Après que la viande ait été enlevée et que l’os ait été nettoyé, deux personnes tirent chacun une sur une extrémité de l’os, fait un vœu, et tire. Celui qui obtient la plus grande partie de l’os cassé verra alors son souhait exaucé!

Que mettre en musique de fond?

La fête de Thanksgiving ne bénéficie pas de ses chants officiels contrairement à Noël. Mais vous pouvez facilement vous composer une playlist à partir de ce que vous avez! Des classiques américains type Sinatra peuvent tout à fait coller à l’esprit de Thanksgiving. Des musiques positives dont les paroles évoquent la reconnaissance et la joie de vivre sont aussi de circonstance, du genre « What a wonderful world » de Louis Armstrong. Des musiques typiquement américaines, du genre folk ou gospel peuvent compléter votre playlist.

5209955329_43848bfed3_z

Photo @joefoodie @Flickr

Même si clairement fêter Thanksgiving n’a pas de sens chez nous, je trouve que toute excuse est bonne à prendre pour se réunir et profiter ensemble! Je me laisserai donc certainement tenter un jour ou l’autre pour m’essayer un repas typique de Thanksgiving! Je trouve cette fête d’ailleurs moins commerciale que d’autres puisqu’à part un bon repas tous ensemble, elle n’impose pas d’achat de cadeaux ou de décoration spécifique! Et vous, vous connaissez cette fête, et si oui, est-ce que vous aimeriez la fêter?

Spécialité italienne : Gâteau à la ricotta sicilien

L’Italie et moi c’est une grande histoire d’amour… Si je suis folle de sa gastronomie, le pays n’est pas en reste, avec tellement d’endroits magnifiques, un climat quasiment parfait (à condition d’aimer suer comme un bison bien entendu), et ses italiens… Ha, parlons-en des italiens!

La réputation des français a la vie dure à l’étranger (non, on ne se lave pas seulement les jours de pleine lune et oui, les femmes s’épilent à l’occasion), mais les italiens sont aussi victimes de nombreux clichés qui ont la vie dure… Si on nous écoutait, les italiens seraient tous mafieux (au moins d’un côté de leur famille), mettraient de la gomina dès leur naissance, et parleraient avec les mains en criant « bellissima » ou « vaf… » à tout bout de champ, surtout lorsqu’un scooter leur fait une queue de poisson dans un virage de montagne sur une côte bien raide…

cheesecake-ricotta-sicile

Pour être allée là-bas, je dois dire que tout ça est faux, ou presque, je confirme quand même que :

– Leur langue est drôlement accentuée et expressive

– Ils roulent bizarrement et s’enflamment à tout bout de champ. Les chauffeurs de bus doivent avoir des sacrées c… pour s’aventurer sur certaines routes de montagne à toute allure!

– Leurs pizzas sont incroyables

– Leurs pâtes sont incroyables

– Leurs pâtisseries, auxquelles on pense moins au premier abord, sont incroyables aussi.

Cette tarte ne fait pas exception : c’est un peu la version italienne, donc un rien plus fine et subtile, mais tout aussi gourmande, du cheese-cake américain… Les écorces de fruits et la ricotta font toute la différence… Si vous aimez le cheese-cake, alors lancez-vous vite, cette version devrait vous convaincre qu’il n’y a pas qu’aux États-Unis qu’on maîtrise le gâteau au fromage!

P.S. : Pour clôturer un repas italien en beauté, prévoyez aussi des fiorentini!

 

cheesecake-ricotta-sicile-3

Gâteau à la ricotta sicilien

  • 900 g de ricotta égouttée
  • 1 orange (pour 2 cuillères à café de zeste d’oranges)
  • 45 g de farine
  • 225 g de sucre
  • 6 œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Pour la pâte

  • 350 g de tuiles à l’amande
  • 115 g de beurre

Pour la décoration

  • 2 c. à s. de sucre glace

Graissez généreusement un moule à charnière avec du beurre.
Mixez les tuiles à l’amande dans un robot culinaire jusqu’à obtenir la consistance d’une chapelure.

Faites fondre le beurre au micro-ondes et ajoutez-le. Mixez avec le beurre fondu jusqu’à ce que le mélange s’agglutine. Si nécessaire, ajoutez un peu de beurre fondu en plus.
Déposez ce mélange au fond du moule, appuyez fermement dessus; mettez de côté.

Zestez l’orange pour obtenir 2 cuillers à café de zestes, puis gardez l’orange pour une autre utilisation.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol moyen, mélangez la ricotta et le zeste d’orange. Ajoutez lentement la farine et le sucre en mélangeant au fur et à mesure avec une spatule jusqu’à obtenir consistance homogène et lisse.

Ajoutez les œufs, un à la fois, en continuant à mélanger avec une spatule. Incorporez l’extrait de vanille.
Versez la pâte dans le moule à charnière et lissez le  dessus doucement avec une spatule lisse.

Faites cuire au four pendant 55 à 60 minutes jusqu’à ce que le gâteau soit ferme y compris au centre. Laissez refroidir complètement et réfrigérez pendant 2-3 heures avant de servir.
Saupoudrez un peu de sucre glace dessus pour décorer.

cheesecake-ricotta-sicile-2

Source d’inspiration:

Sicilian Ricotta Cheese Cake

 

Sélections de livres de cuisine autour de l’Asie

Je pense vous l’avoir déjà dit, je suis une véritable food-trotter dans l’âme ! Si je parle beaucoup de mon amour pour les États-Unis, ce n’est pas ma seule passion : je rêve de visiter l’ensemble de l’Asie! Si vous partagez mes rêves d’évasion orientale, vous serez sans doute séduits par ces livres qui donnent un avant-goût de ce que pourrait être un voyage gourmand en Asie!

Dîner comme à Tokyo

Un incontournable pour voyager à travers les saveurs japonaises : une invitation à savourer les plats comme là-bas!

DINER COMME A TOKYO

Paris Hanoï

Paris-Hanoï, c’est d’abord un restaurant parisien à succès, dont les propriétaires ont compilé ce très joli livre! Des dizaines de recettes du Vietnam avec un choix riche et de magnifiques photos.

Paris-Hanoi recettes du Vietnam

Un dîner à Bali

 Nasi goreng, gado-gado, riz noir au lait de coco… Retrouvez les véritables saveurs d’un voyage en Indonésie avec ce livre! Ses photos vous feront vivre ou revivre toute l’ambiance balinaise à travers des recettes simples et dépaysantes.
UN DINER A BALI

Bangkok street food

Une balade dans la cuisine des rues de Bangkok! Ce livre de cuisine est une invitation au voyage et à la découverte des petites echopes de la vas! Des recettes simples, de belles photos, tout ce qu’il faut pour voyager au coeur de la cuisine de rue Thaïlandaise !

Bangkok street food

 Spécial Wok

http://livre.fnac.com/a6841794/Collectif-Special-wok
J’aime beaucoup cette collection marabout car les recettes sont saines, modernes et inratable! Une compilation de plus de 100 woks, voilà de quoi renouveler votre quotidien et h mettre une bonne dose de croquant !

Spécial Wok

Chinatowns

http://livre.fnac.com/a7595559/Jean-Francois-Mallet-Chinatowns
Un livre original puisqu’il nous fait découvrir la cuisine chinoise à travers son interprétation dans le monde, de chibatown à new York au 13 ème arrondissement de paeis! Plus de 100 recettes chinoises ou pas, car la plupart des recettes de nos restaurants chinois ne viennent pas de Chine!

Chinatowns: La cuisine asiatique en 100 recettes

Brookies

Le brookies a fait le tour de la blogosphère depuis quelques années et il me tardait de goûter enfin à cet énergumène!

Pour ceux et celles qui n’en auraient pas encore entendu parler, les brookies viennent des États-Unis, et sont une fusion diabolique entre deux institutions : le brownie et le cookie !

brookies

Inutile de vous dire que si vous aimez les deux, une fois mélangé c’est tout aussi bon. Voire plus!

Ce dessert est très simple à faire, mais il y a les deux appareils à réaliser, ce qui demande un tout petit peu de temps. Surveillez bien la cuisson car ni le brownie, ni le cookie ne supportent bien la surcuisson!

P.S. : J’adore le brownie et je commence à en avoir de nombreuses variantes sur ce blog. Celui qui a le plus de succès reste le formidable et improbable brownie aux haricots rouges!

brookies-3

Brookies

Cookie

  • 100 g de beurre demi-sel mou
  • 1 œuf
  • 150 g de farine
  • 1 c. à c. de levure
  • 80 g de cassonade
  • 100 g de pépites de chocolat au lait

Brownie 

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser
  • 60 g de beurre demi-sel
  • 2 œufs
  • 75 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 50 g de noisettes

Préparez le cookie : Mélangez le beurre mou avec la cassonade. Ajoutez l’œuf puis la farine et la levure. Incorporez les pépites de chocolat au lait. mettez 10 minutes au réfrigérateur.

Préparez le brownie : Faites fondre le chocolat noir avec le beurre. Ajoutez les œufs, le sucre puis la farine et les noisettes coupées en 2. Mélangez. Versez la pâte dans un moule carré.

Étalez le cookie entre deux feuilles de papier sulfurisé, et déposez sur le brownie.

Enfournez pour 35 à 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C. A la sortie du four, laissez refroidir avant de démouler, et découpez des carrés.

brookies-2

Lait doré ou lait de curcuma

Le lait doré vous en avez entendu parler? C’est la nouvelle tendance en provenance des États-Unis, la boisson healthy et réconfortante à la fois qui vous réchauffe et vous envoie une bonne dose d’épices dans les naseaux.

lait-dore

Le lait doré doit sa belle couleur à la présence de curcuma, une épice réputée pour ses bienfaits. À part ça, le lait doré contient du lait, d’amande ici, et quelques ajouts pour parfaire son goût : miel, cannelle, gingembre… Tout est possible !

Et qu’est-ce qu’on en fait de ce lait? On le boit comme ça vaut bien chaud, ça rappelle un peu le chai Latte, ou on l’utilise comme composant d’une recette! Je vous ferai prochainement découvrir une idée toute simple pour l’utiliser!

lait-dore-2P.S. : Si vous voulez en savoir plus sur cet aliment magique c’est le curcuma, découvrez ce petit livre d’une de mes auteures favorites :

Les superaliments santé : Pomme, curcuma, lentilles, baies de goji

Golden Milk

Pour 2 tasses

  • 50 cl de lait d’amande
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 c. à s. d’huile de noix de coco
  • 1 c. à c. de curcuma moulu
  • 1 c. à c. de cannelle moulue
  • 1 pincée de poivre
  • 1 cm de gingembre frais râpé

 

Versez tous les ingrédients dans une casserole, amenez à ébullition. Baissez le feu pour maintenir un léger bouillon, faites cuire 10 minutes en surveillant que le lait ne déborde pas. Filtrez si vous ne voulez pas de morceaux de gingembre, et buvez bien chaud.

Source d’inspiration :
http://nutritionstripped.com/turmeric-milk/