Archives par mot-clé : épinards

Spécialité du Bengale : Épinards bengali

J’aime, que dis-je, j’ADORE la nourriture indienne. Que ce soit les mélange d’épices, les textures ou le côté réconfortant des plats, tout me plait dans cette cuisine, qui se rapproche clairement de mon idée du paradis. Oui rien que ça! Je suis un peu excessive lorsqu’il s’agit de déclarer mon amour en cuisine!

Pour sortir des sentiers battus et des classiques currys, vindaloo et tikka masala, j’aime explorer les cuisines proches de la cuisine indienne, et notamment celle du Bangladesh ou plus précisément comme ici du Bengale, une zone géographique située à cheval entre l’Inde est le Bangladesh.

La cuisine bangladaise (du Bangladesh) et la cuisine bengali (du Bengale donc) sont très subtiles, discrètes et assez peu connues en dehors de cette zone, contrairement à la cuisine indienne qui est ultra populaire dans le monde entier!

Pourtant, il y a des trésors à découvrir là-bas aussi, comme la recette très simple que je vous propose aujourd’hui. Le mélange d’épices est moins complexe que dans d’autres recettes de cette zone, et pourtant on obtient un plat très goûteux.

Un peu d’amandes par ici, une subtile pincée de fenugrec et de graines de moutarde par là, un peu de noix de coco râpée comme ingrédient secret et voila, vous obtenez un plat subtilement épicé avec le goût des épinards bien mis en valeur.

Cette recette contient du fenugrec, une épice que j’avais repérée à de nombreuses reprises  dans des plats de cuisine du monde sans pour autant la connaitre. J’ai enfin eu l’occasion de la goûter race à L’Étal des épices et je ne suis pas déçue! Cette épice à la saveur subtilement piquante concourt vraiment au côté authentique de cette recette. Je l’ai utilisée moulue, mais on peut aussi la mettre entière, dans ce cas il faut la faire revenir dans la poêle avec les graines de moutarde pour faire ressortir encore mieux sa saveur.

Épinards bengali

  • 30 g d’amandes entières
  • 25 cl d’eau tiède
  • 15 g de ghee ou de beurre
  • 1/2 c. à s. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de graines de fenugrec
  • 2 c. à c. de cassonade
  • 1 c. à c. de gingembre râpé
  • 1 c. à c. d’ail écrasé
  • 1/2 c. à s. de piment vert haché
  • 800 g d’épinards fraîchement coupés ou 400 g d’épinards surgelés en branches
  • 15 g de noix de coco en poudre
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. d’eau
  • 1 pincée de muscade

Chauffez le ghee ou le beurre dans une grande casserole à feu moyen.

Lorsque c’est chaud, ajoutez les graines de moutarde et la cassonade.

Faites frire jusqu’à ce que les graines s’assombrissent et que le sucre se caramélise.

Ajoutez alors le gingembre, le piment, le fenugrec, le cumin, les épinards, les amandes, l’ail, la noix de coco et le sel.

Couvrez, réduisez le feu bien doux et faites cuire pendant 10 minutes.

Découvrez. Ajoutez l’eau si nécessaire et laissez cuire encore 10 minutes. Incorporez la noix de muscade et chauffez pendant 1 à 2 minutes.

Servir.

 

Source d’inspiration :

https://www.google.fr/amp/www.food.com/amp/recipe/bengali-spinach-482876

 

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

Aujourd’hui je vous propose une petite entrée toute simple et rapide à réaliser, parfaite pour les dimanches soir et les jours de flemme : l’œuf cocotte ! C’est généralement le plat que j’aime cuisiner lorsque je rentre du travail sans aucun courage pour cuisiner… C’est aussi un élément de choix des des plateaux télé.

Je vous propose une version aux épinards et au bleu. J’ai utilisé du Stilton anglais, mais du gorgonzola ou du roquefort peuvent convenir également. Le fromage bleu apporte une touche de goût et de caractère super agréable… Accompagnez le tout de pain grillé et beurré et hop… Vous avez de quoi vous régaler!

Cette recette est très simple et ne demande que peu d’ingrédients et dans ce cas, j’ai tendance à dire que de bons ingrédients font la différence encore plus qu’ailleurs. Prenez de bons œufs de poule élevés en plein air et bio, vous sentirez la différence au goût et vous ferez bien sûr la différence pour la manière de traiter les poules ! Même quand on n’a pas les moyens de manger tout bio, tout local, tout en provenance de la ferme car cela a un coût, changer sa consommation d’œufs est un geste plus facilement atteignable mais qui compte vraiment !

P.S. : Si vous aimez le stilton, essayez aussi cette tartinade au cheddar, stilton et à la bière qui envoie!

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

  • 60 g d’épinards hachés
  • 20 g de stilton
  • 5 cl de crème liquide
  • 1 œuf
  • Sel poivre
  • Pincée d’ail semoule

Salez et poivrez le fond du ramequin.

Versez la crème, les épinards, l’ail semoule et mélangez un peu.  Ajoutez la moitié du stilton coupé en petits dés, l’œuf puis ajoutez par dessus le reste du fromage par dessus.
Préparez un plat à four rempli d’eau bouillante et préchauffez le four à 180°C.
Déposez vos ramequins dans le plat à four pour qu’ils soient baignés dans l’eau, et enfournez pour  8 à 10 minutes. Le blanc doit être coagulé mais le jaune encore coulant.

Comment faire aimer le chou-fleur aux enfants… et aux grands!

Tout comme les épinards ou les choux de Bruxelles, le chou-fleur fait partie des bêtes noires des enfants… et parfois des adultes aussi! Pourtant, c’est un légume qui a de multiples possibilités dont certains sont bluffantes! Pour convertir un réfractaire, je vous propose un plan en plusieurs étapes!

On fait manger du chou-fleur sans en avoir l’air…

Le chou-fleur sait se fait plus discret qu’on ne l’imagine. Dans ce gâteau au chou-fleur, il est indétectable et vous pouvez mettre vos convives au défi de trouver l’ingrédient secret… Ils ne le trouveront pas!

gateau-chocolat-chou-fleur-3

 

On continue avec une pâte à pizza au chou-fleur… Couverte de tomates, de mozzarella et de chorizo par exemple, qui soupçonnerait la présence du chou-fleur dans la pâte?pate-pizza-chou-fleur-2

Après ça, ils seront peut être assez bluffés pour accepter de goûter à ces cakes au chou-fleur, dont le gout doux et la texture peuvent plaire au plus grand nombre!

On camoufle le goût du chou-fleur…

C’est souvent le goût du chou-fleur qui peut rebuter mais celui-ci n’est pas si fort! On le camoufle donc avec des épices, comme le curry dans cette soupe au chou-fleur et curry

soupe-chou-fleur-curry-2

On utilise les grands moyens en noyant le chou-fleur sous du munster, un des fromages les plus parfumés qui existe, avec ce gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster!

gratin-chou-fleur-munster-3

On camoufle sa texture..

Certains ont aussi du mal avec la texture du chou-fleur. Mais quand on le mixe, sa texture se transforme totalement, puisque ses bouquets se réduisent en petits grains : on obtient quelque chose qui rappelle le riz ou la semoule, comme dans ce chou-fleur sauté!

saute-chou-fleur

On emballe bien l’ensemble

Avec ces pop tarts salées chou fleur vache qui rit, le gout du chou-fleur est presque méconnaissable, mais c’est surtout la forme de petits chaussons qui va donner envie aux plus jeunes de dévorer ce plat!

pop-tart-sale-1

 

Voilà mes meilleures recettes qui utilisent le chou-fleur sous une forme détournée ou facile à apprécier pour les plus jeunes et les plus difficiles! Si vous cherchez des astuces pour faire manger des légumes aux enfants de manière générale, il y en a plein dans ce livre excellent :

Mes enfants aiment les légumes mais ne le savent pas

Et vous, vous avez d’autres recettes « camouflage » pour faire manger du chou-fleur à tout le monde?

Recevoir en bio avec Cléa!

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Recevoir en bio de Cléa que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé, le plaisir et la vitalité : vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter, et notamment des extracteurs de jus, des déshydrateurs de qualité professionnelle, des robots, des germoirs.. Et pour compléter le tout, une catégorie livres avec plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!

Comme son titre l’indique, Recevoir en bio est un recueil de recettes bio, et comme son titre ne l’indique pas, végétariennes par la même occasion. Le leitmotiv de Cléa à travers ce livre : nous démontrer qu’il est possible de recevoir et d’organiser des fêtes, même les plus traditionnelles, en bio et végétarien… Sans déclencher les commentaires désobligeants des carnivores !

Ce livre est tout d’abord un très bel objet, au design vraiment soigné, frais et coloré. J’ai notamment adoré ses jolis titres aux couleurs pastels. Les photos de Myriam Gauthier-Moreau sont superbes et lumineuses, et la mise en page est très aboutie. Les sommaires sont clairs et facilitent l’accès aux recettes et aux ingrédients. Petite originalité du livre, des petites fiches sont intercalées à l’intérieur, en plus des recettes, et proposent des idées de cadeaux gourmands qui respectent eux aussi la ligne directrice du livre bien sûr !

Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont vraiment destinées à recevoir. Elles sont classées par thème : réveillon chic, pique-nique, apéro dînatoire, printemps, Noël en famille, soirée entre amis… J’ai beaucoup aimé cette organisation peu commune et plutôt ludique!

Parlons maintenant des recettes! Elles capitalisent sur les techniques qui ont fait le succès du blog de Cléa et sur ses ingrédients fétiches : fromage de chèvre, purées d’oléagineux, mélange aux algues… Les recettes sont claires et ne nécessitent globalement pas des dizaines d’ingrédients. Comme beaucoup de recettes de fêtes, certaines demandent de la préparation et dans ce cas, on trouve des conseils pour s’organiser et faire à l’avance une partie des étapes de la recette.

Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les crêpes de pois chiches à la coriandre et la linzertorte salée aux figes, noisettes et chèvre. Côté sucré, la brioche à l’orange confite et aux cranberries me fait de l’œil et la galette des rois poire noisettes a directement rejoint ma to-do list!

En conclusion, j’apprécie particulièrement le fait que ce livre associe le bio avec des recettes à la mode (comme les cookies in  a jar), des recettes gourmandes ( ce n’est pas parce qu’on est végétarien qu’on ne cuisine que des algues bouillies) tout en en limitant les mauvaises graisses et les excès de sucre.

Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !

Si ça ne vous suffit pas pour être conquis, alors rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Spécialité tahitienne : poulet fafa

Il fait moche aujourd’hui par chez vous? Pas grave, je vous emmène en voyage à Tahiti avec cette délicieuse recette au lait de coco!
Le poulet fafa tient son nom du fafa, une plante de là-bas qui entre dans la composition du plat. Comme on ne peut pas en trouver en France, on remplace le fafa par de l’épinard, qui est apparemment assez proche au niveau du goût… Mais je n’ai jamais eu la chance de visiter Tahiti donc je ne peux pas vous le confirmer avec certitude!

 poulet-fafa-tahitien

Ne vous fiez pas à l’aspect simple de ce plat, c’est une véritable tuerie que tous les amateurs de cuisine du monde se doivent de tester d’urgence!

Servez le poulet avec du riz pour un repas complet et bien nourrissant!

 

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

poulet-fafa-tahitien-3
P.S. : Si vous aimez le mariage du poulet et des légumes dans des gros plats nourrissants, testez ce plat de lentilles, potiron et poulet!

Poulet fafa

  • 8 pilons de poulet
  • 400 g de fafa ou d’épinards frais
  • 2 oignons
  • 1 citron vert
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 2 c. à s. d’huile de tournesol
  • 30 g de racine de gingembre frais
  • 30 cl de lait de coco
  • Sel, poivre

Lavez et nettoyez les feuilles de fafa ou les pousses d’épinard.
Coupez finement les feuilles.
Faites-les cuire dans une grande casserole d’eau salée bouillante agrémentée de la moitié du jus de citron vert pendant 10 minutes.
Égouttez-les et réservez-les.
Émincez finement les oignons.
Epluchez et râpez la racine de gingembre frais.
Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu d’huile de tournesol les oignons hachés.
Ajoutez le gingembre frais, les gousses d’ail puis les cuisses de poulet.
Faites revenir le tout à feu doux jusqu’à coloration des cuisses de poulet.
Faites bouillir un litre d’eau avec le cube de bouillon de volaille.
Ajoutez au poulet les feuilles de fafa ou les pousses d’épinards.
Assaisonnez du reste de jus de citron vert et de sel et de poivre.
Terminez avec la pâte de curry.
Faites revenir le tout en mouillant plusieurs fois avec le bouillon de volaille pendant une dizaine de minutes en remuant doucement.
Mettez alors un couvercle sur votre sauteuse et laissez cuire 45 minutes à feu très doux.
A mi-cuisson cuisson, ajoutez le lait de coco.
Dégustez le tout bien chaud accompagné de riz.

 poulet-fafa-tahitien-2

Source d’inspiration :
http://www.over-blog.com/Comment_preparer_un_poulet_a_la_tahitienne-1095204284-art112995.html

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

Généralement, on associe la cueillette des champignons à l’automne car c’est à cette période que beaucoup d’espèces poussent en abondance. Pourtant, on peut ramasser des champignons toute l’année, et il ne faut pas oublier notre cher champignon de Paris. Le champignon de Paris est l’un des rares cultivables industriellement et donc disponible toute l’année.

Mme si on le cultive intensivement, le champignon de Paris a quand même une saison, qui démarre en octobre et s’arrête au début de l’été. C’est donc le moment parfait pour en manger!

quinoasotto-champignons

Savez vous pourquoi on dit que les champignons de Paris doivent toujours être épluchés ? Car traditionnellement, ils poussaient dans des carrières et on utilisait le fumier des chevaux comme engrais.

Aujourd’hui je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas, mais dans le doute je vais continuer de les éplucher!

Bref, dans tous les cas, j’adore les champignons et je ne veux pas rater une seule occasion d’en manger! S’ils sont délicieux en risotto, je me suis dit qu’ils devaient très bien se marier avec du quinoa également, qui présente l’avantage d’être un peu plus léger pour le soir puisque ce n’est pas un « vrai » féculent!

 

quinoasotto-champignons-3

P.S. : Si cette recette vous a plu, j’ai aussi proposé un coquillettesotto et un céréalesotto!

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinards
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail émincée
  • 1 échalote émincée
  • 150 g de champignons
  • 200 g de quinoa
  • 15 cl de vin blanc
  • 75 cl d’eau
  • 2 bouillons cubes de légumes
  • 4 c. à s. de parmesan râpé
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajoutez l’ail, l’échalote, les champignons et les épinards ciselés. Faites cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que l’ail devienne parfumé mais ne brunisse pas.

Dans une casserole à part, faites chauffer l’eau et diluez-y les cubes de bouillon. Gardez chaud à feu doux.

Ajoutez le quinoa et faites cuire encore une minute, en remuant une ou deux fois. Ajoutez le vin et portez à ébullition. Faites cuire encore une minute jusqu’à ce que la plupart du liquide soit évaporé.

Ajoutez le bouillon et portez à ébullition lente. Faites cuire 10 à 12 minutes jusqu’à ce que plus de la moitié du liquide soit absorbé.

Arrêtez le feu, ajoutez le beurre et le parmesan, salez, poivrez. Laissez reposer 5 minutes à couvert, remuez et servez immédiatement.

quinoasotto-champignons-2

Buddha bowl aux pois chiches et kale

On pourrait supposer au vu du nom de ce plat, « Buddha Bowl » que je vais vous proposer un plat avec une quelconque connotation religieuse, rassurez-vous il n’en est rien!

Un « Buddha Bowl » est un bol qui est si rempli que sa forme rappelle le ventre rebondi d’un Bouddha. Un peu capillotracté comme explication certes, mais j’aime les plats généreux donc forcément j’ai voulu tester!

buddha_bowl-kale-patate-douce

Ce Buddha Bowl est composé d’une grande quantité de légumes, ce qui en fait un plat parfait pour les végétarien et les végans. Mais ce plat ne se limite pas à ça, il est savoureux et goûteux, et a tout ce qu’il faut pour plaire aux omnivores également ! En plus de son bon goût, ce plat est incroyablement sain – grâce à quatre sortes de légumes et des pois chiches!

Parlons maintenant de la sauce au tahin : elle est tellement bonne que vous aurez envie d’en mettre sur tout!

S’il vous fallait encore un argument pour vous laisser séduire, j’ajouterais que ce plat est très simple à réaliser : il  nécessite seulement 30 minutes.
P.S. : Les pois chiches font des merveilles dans toutes sortes de plats végétariens, comme dans ce curry de plus chiches et épinards.

buddha_bowl-kale-patate-douce-3

P.S. : Je ne le dirai jamais assez mais les pois chiches sont vraiment géniaux, si vous n’êtes pas encore convaincus, essayez ce curry de pois chiches!

Buddha bowl aux pois chiches et kale

  • 2 c. à s. d’olive
  • 1 oignon rouge coupé en grosses tranches
  • 2 patates douces, 350 g coupées en tronçons
  • 125 g de brocoli en fleurettes
  • 50 g de chou Kale, grosses tiges enlevées
  • 120 g de sarrasin kasha
  • 175 g de pois chiches en boite égouttés et rincés
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. d’ail
  • 1/4 de c. à c. de curcuma
  • Sel, poivre

Sauce au tahin

  • 50 g de tahin
  • 1 c. à c. de sirop d’érable
  • 2 c. à  s. de jus de citron
  • 5 c. à s. d’eau
  • 1 c. à s. d’huile de sésame

Préchauffez le four à 200°C et répartissez les patates douces et les oignons sur une plaque de cuisson. Arrosez avec un peu d’huile, en veillant à ce que la chair des patates douces soit bien enrobées et qu’elles soient placées côté peau vers le bas.

Faites cuire pendant 10 minutes, puis retirez du four les oignons. Laissez les patates douces et ajoutez les fleurettes de brocoli.

Arrosez le brocoli avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Laissez cuire pendant 8 à 10 minutes, puis retirez du four et ajoutez  le chou frisé. Arrosez le chou frisé avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Faites cuire au four pendant 4 à 5 minutes puis réservez les légumes.

Pendant ce temps, faites chauffer une grande poêle à feu moyen. Mettez les pois chiches dans un bol et mélanger avec les autres ingrédients des pois chiches.

Quand la poêle est chaude, versez un peu d’huile et les pois chiches  et faites revenir en remuant fréquemment pendant  5 minutes environ.

Un fois que les pois chiches ont bruni et sont bien parfumés, retirer du feu et réservez.

Préparez la sauce au tahin en mélangeant l’ensemble des ingrédients sauf l’eau chaude.  Mélangez bien puis ajouter de l’eau chaude progressivement  jusqu’à ce que la sauce atteigne une texture légèrement liquide, réservez.

Faites cuire le sarrasin 3 minutes dans de l’eau bouillante.

Servez : Répartissez les légumes dans deux bols et garnissez avec les pois chiches et la sauce.

buddha_bowl-kale-patate-douce-2

Source d’inspiration :

http://minimalistbaker.com/sweet-potato-chickpea-buddha-bowl/

Curry aux pois chiches et épinards

Je crois que je n’ai plus besoin d’insister sur ce fait, mais je suis une folle de curry.
J’adore en tester d’innombrables variantes avec toutes les épices, légumes, céréales ou viandes imaginables! À chaque fois que je me lance dans un curry, je me dis que j’ai tout vu en la matière et que je ne pourrai plus être surprise et à chaque fois, le curry me démontre le contraire !

curry-pois-chiches-epinards

Aussi quand j’ai vu cette variante sur le blog Marmotte cuisine, un blog que j’adore lire, je me suis promis de la tester dès que possible!

J’ai profité de cette recette assez simple pour tester deux produits originaux : le curry noir tout d’abord, qui n’est pas franchement noir mais qui est délicieux ! Si vous n’en avez pas, remplacez le par du curry jaune, cela fonctionnera très bien aussi!

Ensuite, j’ai utilisé quelques flocons de soja toastés, qui ajoutent de la consistance à l’ensemble. Je pense que vous pouvez facilement les remplacer par des flocons d’avoine, plus faciles à trouver.

curry-pois-chiches-epinards-23

P.S. : Si vous aimez les curry originaux et végétariens, découvrez aussi mon curry de chayotte! Ensuite si le curry vous obsède autant que moi, je vous recommande ce beau bouquin :

Curry ! (et tajines à partager entre potes)

 

Curry aux pois chiches et épinards

Pour 2 personnes :

  • 200 g de pois chiches cuits égouttés
  • 400 g d’épinards frais
  • 1 gros oignon rouge
  • 150 g de crème de soja
  • 3 c. à c. de pâte de curry
  • 1 c. à c. de curry noir en poudre
  • 2 c. à s. de flocons de soja
  • huile d’olive
  • sel et poivre

Équeutez et lavez les épinards.
Épluchez et émincez finement l’oignon.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse et faites-y revenir l’oignon. Quand l’oignon se colore, ajoutez les épinards frais. Laissez réduire les épinards quelques minutes. Assaisonnez. Ajoutez la pâte de curry, le curry noir, les pois chiches, le soja toasté et la crème de soja. Mélangez et laissez cuire 2 à 3 minutes à feu doux.
Servez sur du riz ou des céréales.

curry-pois-chiches-epinards-2

Source d’inspiration :

Curry d’épinards et de pois chiches

 

Spécialité turque : Boreks au fromage

Les böreks, qu’on appelle aussi parfois bureks, boureks ou beureks pour varier les plaisirs, sont des pâtisseries salées très populaires en Asie centrale. Ils ressemblent à des petits cigares fourrés avec au choix du fromage, des épinards, de la viande hachée, ou encore des pommes de terre.

 Il parait qu’en Turquie on peut acheter les boreks dans toutes les pâtisseries, et qu’on en mange à tout moment de la journée, du petit-déjeuner  au goûter en passant par l’ accompagnement de repas…

Pour réaliser cette recette, il m’a fallu adapter pas mal d’ingrédients car ceux des recettes de base ne se trouvent pas facilement chez nous! D’abord, ils sont habituellement réalisés avec des feuilles de yufka ou de la pâte filo, mais je n’en ai jamais vu en supermarché. J’ai donc utilisé de la feuille de brick, qui est assez proche, du moins je crois!

En Turquie, les boreks au fromage sont faits avec du « beyaz peynir », une sorte de fromage blanc qu’on ne trouve pas en France. Le fromage qui ressemble le plus en France serait la feta, c’est donc celui que j’ai utilisé ici!

Il n’y a pas de difficulté particulière dans cette recette. Faîtes juste attention à travailler délicatement en formant les cigares pour éviter de faire des trous dans les feuilles de brick.

 Personnellement je n’ai pas réussi à fermer correctement les boreks juste avec un peu d’eau, j’ai donc utilisé des cure-dents pour qu’ils restent fermés pendant la cuisson et je les ai enlevés avant le service.
boreks-fromage-frais
Pour approfondir la cuisine turque, voici mon coup de cœur côté livre de cuisine sur ce thème :
Istanbul: La cuisine turque en 100 recettes

Boreks au fromage frais

Pour 4 personnes

  • 200 g de feta
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 c. à s. de menthe
  • 1 c. à s. d’aneth
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1 pincée de piment
  • 2 c. à s. de pistaches concassées
  • 2 c. à s. de graines de sésame
  • Un paquet de feuilles de brick
  • Sel, poivre

Dans un bol, écrasez la feta, puis mélangez-la avec l’ensemble des épices émincées finement et les pistaches. Salez et poivrez.

Coupez les feuilles de brick en 4.

Étalez un peu de mélange de fromage sur le cote le plus long, rabattez les côtés puis roulez les boreks du côté large vers la pointe du triangle.

Mouillez la pointe avec un peu d’eau pour qu’elle colle ou fixez avec un cure-dents.

Déposez dans un plat allant au four et faites cuire 15 à 20 minutes jusqu’à ce que les boreks soient bien dorés.

Mug cake saumon, chèvre, epinards

Pâques approche à grand pas, avec son traditionnel repas composé de gigot, de haricots, de fraises et d’asperges… Enfin c’est comme ça dans ma famille, mais j’imagine que chacun a son interprétation de cette tradition familiale !

Cette année encore, je vais finir dans le jardin, à chercher du camembert chocolat qui fond en plein soleil, ou qui se détrempe sous la pluie, c’est au choix mais dans le nord la seconde option est un peu plus fréquente que la première. D’ailleurs c’est assez désagréable, car le nord n’est pas une région aussi pluvieuse qu’on a tendance à l’imaginer, voyez-vous. Nous manquons parfois d’une belle journée bien lumineuse, mais les jours où ça drache pleut sont finalement assez rares. Alors pourquoi, oh pourquoi,  À Pâques il pleut absolument toujours il me semble! C’est insupportable, mais bon je n’ai pas trouvé à qui je pouvais aller me plaindre donc je fais avec.

mug-cake-epinard-chevre-3

Le petit mug cake que je vous propose ici a des accents printaniers, mais vu qu’un mug cake doit être englouti dans les 3 secondes qui suivent sa cuisson, je ne vous recommande ce plat que si vous fêtez pâques seul, ou à la rigueur à deux ou trois. Grandes tablées, passez votre chemin, et gardez précieusement cette recette pour un autre jour où vos aurez une petite soirée bien égoïste !

P.S. : Si vous avez envie d’un mug encore plus gourmand, mon mug cake façon tarte au maroilles devrait vous satisfaire!

 

 

mug-cake-epinard-chevre-2

 Mug cake saumon, chèvre, épinards

  • 30 g de saumon fumé
  • 40 g de fromage de chèvre
  • 1 œuf
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. a s. d’épinards cuits
  • 4 c. à s. de lait
  • 2 c. à s. bombées de farine
  • 1/2 c. à c. de levure chimique

Coupez le saumon fumé et le chèvre en petits morceaux en mettant de côté une rondelle de chèvre entière.

Mélangez dans la tasse l’œuf, le lait et l’huile d’olive. Ajoutez ensuite la levure et la farine.

Ajoutez le saumon, le chèvre et les épinards, mélangez bien et mettez au four à micro-ondes pendant 2 minutes à 650 W, en surveillant de temps en temps.

Déposez ensuite la rondelle de chèvre et remettez à chauffer pour 15 secondes.

 

mug-cake-epinard-chevre