Archives par mot-clé : crumble

Cookies à la citrouille et pépites de chocolat

Même si j’adore l’été, au moment où l’automne arrive je suis à 100% dans l’état d’esprit de l’automne. Je dégaine mes chaï latte, mes crumbles aux pommes, mes chaussettes fluffy et mes chaussons en laine et me voilà parée! J’ai du mal à croire qu’on est déjà fin octobre, mais j’apprécie vraiment chaque moment de cette saison. J’ai hâte d’être à mardi car même si je ne découpe pas de citrouilles comme les américains, je sais que les enfants du quartier vont frapper à ma porte et mon seau en forme de citrouille les attend déjà bien garni de bonbons en tous genres! Cette année j’ai même trouvé des bières spéciales d’Halloween à boire ce soir-là, qui n’ont rien d’autre de spécial que l’étiquette je pense, mais que voulez-vous, je suis une victime du marketing!

L’an dernier, je vous avais d’ailleurs compilé une petite liste de choses à faire durant l’automne. Vous pouvez y jeter un œil ici, elle reste 100% d’actualité!

Et donc avec l’automne, je commence à avoir des irrésistibles envies de citrouille! C’est incontrôlable chez moi, veuillez m’excuser par avance pour la gène occasionnée! Dans ce domaine, que pourrait on imaginer de mieux que des cookies a la citrouille? Eh bien, des biscuits à la citrouille ET au chocolat, bien sûr!

Ces cookies à la citrouille et au chocolat sont un must à essayer cet automne. Ils sont fondants et épicés, et la saveur subtilement sucrée de la citrouille est parfaite dans ces délicieux biscuits! Hmmm, je me donne envie d’en refaire rien qu’en en parlant!

Cookies citrouille et chocolat

  • 215 g de beurre doux mou
  • 200 g de sucre blanc
  • 200 g de cassonade
  • 2 gros œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille
  • 300 g de citrouille cuite et mixée
  • 450 g de farine tout usage
  • 2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de cannelle moulue
  • 1/2 c. à c. de gingembre moulu
  • 1/4 c. à c. de noix de muscade moulue
  • 1/4 c. à c. de clous de girofle moulus
  • 300 g de copeaux de chocolat au lait

Préchauffez le four à 180°C. Tapissez vos plaques de cuisson de papier antiadhésif.

Battez dans un grand bol le sucre et la cassonade avec le beurre ajouté petit à petit, jusqu’à ce que le mélange soit léger et mousseux.

Ajoutez les œufs 1 à 1 au mélange tout en battant, puis ajoutez la vanille et la purée de citrouille. Dans un grand bol, fouettez ensemble la farine, le bicarbonate de soude, le sel, la cannelle, le gingembre, la muscade et le clou de girofle. Incorporez lentement le mélange de farine dans la pâte en mélangeant. Incorporez les pépites. Formez des boules de pâte avec une cuiller à soupe bombée et déposez-les sur les plaques à biscuits.

Faites cuire au four 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés sur les bords. Retirez les plaques à biscuits du four et laisser reposer pendant 2 minutes. Prenez les biscuits avec une spatule et laissez-les refroidir sur une grille.

Source d’inspiration :
http://www.foodnetwork.com/recipes/pumpkin-chocolate-chip-cookies-recipe.html

Avec cette recette à la citrouille, je participe à Cuisinons de saison !

Petits gratins de cocos à la tomate et Farz Gwinizh Du

Aujourd’hui on part en Bretagne ! La petite recette que je vous propose n’est pas traditionnelle, mais elle réunit certains des (nombreux) bons produits que cette région a à offrir ! Des cocos de Paimpol, de l’oignon Roscoff et… du farz gwinizh du! Bon je suppose que je vous ai perdus avec le farz, en tout cas personnellement je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce que le site Cuisine à l’ouest me propose de tester ce produit au nom intriguant !
Le farz est une sorte de gâteau/pain/semoule, déjà à ce stade ça commence bien! Je ne suis pas claire me direz-vous, mais je ne vois pas comment trancher entre les trois ! Donc c’est une espèce de pain qui cuit traditionnellement dans un sac à farz. Ce sac sert à cuire différents farz, comme le farz blanc au froment ou le farz gwinizh du au blé noir. C’est ce dernier que j’ai pu tester! La conserverie bretonne La chikolodenn le commercialise en bocal, ce qui est ultra pratique!
Le farz accompagne traditionnellement le kig ha farz, ou pot au feu breton, mais bien sûr, j’ai voulu l’utiliser autrement !
Je l’ai donc utilisé pour réaliser une sorte de crumble que j’ai déposé sur un gratin de haricots blancs qui rappelle un peu les haricots blancs à la Bretonne, mais à ma façon !
Pour cette recette, je vous recommande d’utiliser des produits bretons ! Tout d’abord, le coco de Paimpol, qui est une variété de haricot bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée, produit au nord-ouest des Côtes-d’Armor dans la zone de Paimpol et récolté à la main.  Le coco de Paimpol est un haricot « demi-sec », facilement reconnaissable à la robe jaune paille et les petites marbrures violettes de sa cosse. Les grains sont blancs, d’une forme ovale presque ronde.
Il a été amené en Bretagne par un marin de la Marine nationale d’Argentine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce haricot a permis aux habitants de s’alimenter, alors que la région connaissait une véritable pénurie. Il n’est pas garanti que vous en trouviez car ce haricot a une saison de consommation : de juillet à octobre. Sinon, remplacez-le par des cocos classiques.
L’oignon de Roscoff, à la jolie couleur rosée, présente la particularité d’être sucré et assez peu piquant. Il ne se trouve pas partout non plus, mais si vous en trouvez c’est l’occasion de le découvrir!
Au final, j’ai adoré ce gratin que j’ai servi lors d’un brunch aux accents bretons, accompagné d’œufs au plat et  d’un pain au cidre. Le goût du sarrasin se marie très bien avec la tomate et le cheddar, et le farz apporte une texture vraiment super sympa!
Si cela vous a donné envie, vous pourrez commander le farz La chikolodenn en cliquant ici!
 

Petits gratins de cocos à la tomate et farz du

Pour 4 gratins individuels
  • 250 g de cocos secs ou 400 g de cocos de paimpol frais
  • 1 oignon émincé roscoff ou jaune
  • 0.15 l de bouillon de volaille
  • 200 g de tomate en boîtes
  • 100 g de bacon
  • 7.5 cl de vin rouge
  • 150 g de Farz Gwinizh Du
  • 70 g de cheddar râpé
  • Sel, poivre
Si vous utilisez des cocos secs : La veille, mettez-les à tremper 12 heures dans un grand volume d’eau.
Si vous utilisez des cocos de paimpol fraisl :
Écossez les haricots et mettez-les dans de l’eau. Éliminez tous ceux qui sont tachés, mal formés et qui remontent à la surface. Lavez-les une deuxième fois mais ne les faites pas tremper.
Faites cuire les haricots à feu doux pendant environ une heure et quart départ eau froide sans saler. Salez-les seulement au trois quarts de la cuisson.
Faites rissoler à l’huile d’olive l’oignon et le bacon arroser avec le bouillon et le vin rouge.
Faites bouillir et prolngez 2 à 3 minutes la cuisson.
Ajouter la boîte de tomates et les cocos, salez peu mais poivrez bien.
Déposez dans 4 plats à gratin individuels. Préchauffez le four à 200°C.
Mélangez  le farz émietté et le fromage, déposer sur les cocos et mettez à gratiner au four 10 minutes  à 200°C.

Galette rustique aux pommes caramélisées et fleur de sel

Et si on se régalait avec une jolie tarte rustique et ultra gourmande? Depuis que j’ai réalisé ma première tarte rustique aux prunes il y a deux ans, je suis devenue une adepte de ces belles galettes aux fruits! Le mélange de la garniture sucrée et d’une pâte bien croustillante et parfumée, le tout servi tiède, pourquoi pas avec une boule de glace, voilà de quoi me faire fantasmer!
La  pâte de cette galette est très simple à réaliser et ne demande que peu d’ingrédients, vous pouvez d’ailleurs remplacer la farine semi complète par de la farine blanche si vous préférez, mais vous perdrez un peu le coté rustique de la pâte.
La garniture aussi est extrêmement simple à faire, puisque Pif! Vous posez les pommes… Paf! vous posez le le beurre… Pouf! Vous saupoudrez de sucre… Zim bam Boum! Le four se charge de vous mélanger tout ça et de le transformer en quelque chose de délicieux! La simplicité a souvent du bon… C’est le cas ici!
Parlons maintenant de ma petite touche secrète, la fleur de sel. J’ai eu la chance de recevoir de la fleur de sel de très bonne qualité de mon partenaire l’Étal des épices. Ils ont des variétés parfumées qui font plus envie les unes que les autres, comme la fleur de sel au piment d’Espelette ou la fleur de sel aux morilles, mais c’est bien sûr une variété nature que j’utilise ici! La fleur de sel, cueillie à la main, est très appréciée pour son goût délicat. Connaissant le délicieux mariage du sel et du caramel dans le caramel au beurre salé, j’étais sûre qu’une pointe de sel se marierait très bien avec les pommes caramélisées, et j’ai eu bien raison!
J’utilise donc un beurre doux recette pour ne pas  trop saler l’ensemble, puis je saupoudre la pâte et les pommes d’un peu de fleur de sel pour apporter une touche de saveur et de croquant. N’hésitez pas à en remettre un tout petit peu après cuisson, le but est de le sentir, sans gâcher le plat bien sûr!
Avec la rentrée qui approche à grands pas, ne manquez surtout pas de tester cette délicieuse recette qui fleure bon l’automne. Oui je sais, c’est horrible à dire, mais l’été touche à sa fin!
 

Galette rustique aux pommes caramélisées et fleur de sel

Pour la pâte :
  • 120 g de beurre doux
  • 130 g de farine semi complète
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 2 c. à s. d’eau glacée
  • 1 c. à s.  de vinaigre de cidre
Pour la garniture :
  • 1 grosse pomme golden
  • 20 g de beurre
  • 2 c. à s. de cassonade
Pour le montage :
  • 1 œuf
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 pincée de sucre roux
Pour le service :
  • 4 boules de glace vanille
Coupez le beurre en tout petits morceaux, placez-le sur une plaque et mettez-le au congélateur pendant 5 à 10 minutes, jusqu’à ce qu’il soit ferme mais pas dur.
Pendant ce temps, mélangez la farine et le sel dans un bol. Mélangez le vinaigre et l’eau dans un autre bol, et mettez quelques glaçons pour garder le mélange très frais.
Quand votre beurre est ferme, versez-en la moitié dans le mélange de farine et mélangez avec les mains pour bien enrober les morceaux de beurre dans la farine.
Mélangez ensuite avec des  mouvements sec avec vos doigts jusqu’à ce que le mélange soit grumeleux (type pâte à crumble)
Ensuite, ajoutez la seconde moitié du beurre, mélangez une deuxième fois, arrêtez-vous lorsque tous vos petits dés de beurre se sont transformés en miettes de la taille de pois.
Saupoudrez alors l’eau glacée sur la pâte une cuillère à soupe à la fois, en remuant légèrement pour incorporer. Il ne faut pas trop mélanger, l’eau doit juste être répartie uniformément dans la pâte. Arrêtez-vous dès que l’ensemble de pâte peut former une boule qui se tient lorsque vous la pressez.
Si le mélange est trop friable, ajoutez un peu plus d’eau, mais cela ne doit pas devenir collant non plus.
Formez une boule, puis enveloppez-la hermétiquement dans du film plastique. Mettez à refroidir au réfrigérateur pendant au moins quelques heures ou toute la nuit si possible.
Étalez votre pâte. En sortant du frigo il vous faudra peut-être quelques instants pour l’amadouer car le beurre qui est dedans aura bien durci!
Farinez une surface propre, puis déposez votre disque de pâte sur votre plan. Farinez le dessus, et votre rouleau à pâtisserie.
Passez votre rouleau pour obtenir quelque chose qui ressemble à un cercle, en utilisant une pression égale; arrêtez lorsque la pâte est d’environ un demi-centimètre d’épaisseur.
N’essayez pas d’obtenir un cercle parfait : il faut garder des bords bizarres et irréguliers.
Transférez votre pâte sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier cuisson. Si la pâte est trop molle, remettez-la au réfrigérateur pendant quelques minutes pour raffermir.
Épluchez puis coupez les pommes en dés. Réservez.
Une fois que la pommes sont épluchées,  préchauffez votre four à 180 ° C.
Déposez la pomme en lamelles dans le centre de votre galette, Saupoudrer les pommes de sucre et disposer des parcelles de beurre sur toute la surface des pommes. puis repliez la pâte sur la garniture. Badigeonnez le tour replié avec l’œuf battu, saupoudrez-le de fleur de sel et de sucre, puis mettez à cuire au four pendant 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée partout. Laissez tiédir et servez avec une boule de glace sur le dessus en saupoudrant de fleur de sel supplémentaire.

Crumble aux légumes d’été

Il y a peu de temps, je vous avais proposé un crumble de tomates au parmesan. C’était vraiment hyper bon, à tel point que j’ai immédiatement su que je récidiverais avec les crumbles salés!

L’été, chez moi toutes les excuses sont bonnes pour manger des légumes de saison. J’aime les préparer de façon bien gourmande… J’ai eu envie de faire un crumble avec un mélange de légumes d’été : courgette, tomates, poivrons…

Et bien c’était une super idée car les légumes se sont très bien mariés avec le crumble croquant et bien parfumé au parmesan !

Ce plat plutôt léger sera parfait pour accompagner vos grillades ou un poisson, pourquoi pas du rouget qui se marie très bien aux saveurs du sud. Pour un gros mangeur ajoutez un peu de riz, mais on peut très bien s’en passer!

 

Crumble aux légumes d’été

Pour 2 personnes

  • 2 gousses d’ail
  • 1 poivron jaune
  • 12 tomates cerise
  • 1 oignon
  • 125 g de courgette
  • 2 c. à s. d’huile olive
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 50 g de fromage de brebis à pâte dure
  • 1 pointe d’harissa ou de pâte de piment
  • Sel, poivre

Pour la pâte à crumble

  • 25 g de beurre
  • 20 g de parmesan
  • 25 g de farine complète

Coupez les légumes en morceaux et faites-les revenir avec les herbes de Provence et la pâte de piment dans une sauteuse à feu très doux pendant 10 minutes avec l’huile d’olive.

Disposez les légumes dans un plat allant au four. Ajoutez le fromage de brebis en dés.

Préparez la pâte à crumble : mélangez tous les ingrédients dans le bol du robot jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

Préchauffez le four à 200°C.

Saupoudrez sur les légumes et faites cuire au four pendant 30 minutes. La pâte doit être dorée.

Crumble de tomates confites

Un crumble à la tomate ça vous dit? Si vous avez suivi mes aventures ce début d’été, vous savez probablement que j’adore les crumbles. Ils sont simples et rapides à improviser et se déclinent facilement avec n’importe quel légume à votre disposition. Bref vous l’avez compris, je ne m’en lasse pas!

Ce crumble est meilleur réalisé en plein été, lorsque les tomates sont bien mûres et juteuses. C’est un bon petit dîner d’été que je vous recommande de faire avec des belles tomates comme des cœur de bœuf, même si d’autres variétés peuvent convenir. Le côté sucré de la tomate contraste bien avec la saveur du parmesan, ce qui est très agréable !

Si vous manquez d’inspiration pour un repas ou un accompagnement de barbecue, sachez qu’un bon crumble ne décevra jamais. C’est aussi une recette qui peut facilement être adaptée avec d’autres légumes, j’en ai d’ailleurs déjà plusieurs à mon actif, comme ce crumble d’aubergines, sardines et olives noires  et ce crumble de butternut et carottes au gorgonzola!

Vous pouvez faire ce crumble de tomates dans un grand plat ou dans des ramequins individuels qui passent au four pour une jolie présentation.

J’ai trouvé cette recette sur le blog Cooking 4 You, c’est un blog super sympa que je vous invite à aller découvrir si ce n’est déjà fait!

Crumble de tomates confites

Pour la pâte à crumble

  • 80 g de beurre
  • 60 g de parmesan
  • 80 g de farine complète

Pour les tomates confites

  • 800 g de tomates type cœur de bœuf
  • 4 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • Sel, poivre

Préchauffez le four th 200°C.
Lavez les tomates, séchez-les, coupez-les en tranches. Mettez deux cuillers à soupe d’huile d’olive dans un plat et disposez-y les tranches de tomates bien rangées. Parsemez d’herbes de Provence, salez et poivre. Finissez par verser 2 cuillers à soupe d’huile d’olive.

Mettez au four pendant 30 minutes puis baissez la température à 170°C pendant 1 h 30 environ. Adaptez selon votre four, les tomates doivent ressortir avec peu de jus.

Mélangez tous les ingrédients de la pâte à crumble dans le bol du robot jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

Déposez le crumble sur les tomates et mettez à cuire 30 minutes.

Source d’inspiration :

http://cooking4you.canalblog.com/archives/2016/07/07/34015329.html

Granola salé au paprika

Avis aux amateurs d’avoine : vous allez vous régaler. Personnellement j’adore l’avoine, que ce soit en porridge, en muesli ou dans de nombreuses recettes, à la place de la farine.
Alors quand j’ai vu un granola salé sur le blog Rappelle toi des mets, je me suis dit que c’était une drôle d’idée, certes, mais surtout que j’allais forcément craquer! Imaginez : un granola salé, croustillant, et subtilement parfumé d’épices, il y a de quoi avoir envie de goûter!
Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de lait ou de yaourt pour profiter de ce granola. Il est assez bon pour l’engloutir en quelques instants par poignées, mais si vous arrivez à vous retenir, sachez qu’il y a plein de façons de l’utiliser!
Déjà, dites bonjour au meilleur ami de vos salades. Si vous êtes comme moi et aimez mélanger tout ce qui traîne chez vous pour faire des salades improvisées, vous allez adorer y ajouter ce granola. Il ajoute une note croustillante très agréable à tous types de salades.  Je pense qu’il serait notamment top sur cette salade de melon au jambon serrano et noix de cajou. Suivant la quantité que vous mettez, le granola peut faire une petite décoration façon crumble, ou même carrément remplacer le féculent pour vous éviter d’avoir à cuire du riz.
Ce granola est également excellent avec des soupes chaudes ou froides comme le gaspacho, ou servi sur une sauce au yaourt pour tremper des bâtonnets de carotte à l’apéro. Vous pouvez aussi en saupoudrer sur les gratins, en l’ajoutant dans les cinq dernières minutes de cuisson, pour éviter qu’il ne brûle. Enfin, il sera très sympa parsemé sur des légumes grillés ou sur  un beau morceau de poisson. En bref, amusez-vous à en mettre partout ! Il y a sans doute plein d’autres idées que je n’ai pas encore testées, ce qui est sûr, c’est que désormais je ferai en sorte de toujours avoir un bocal de granola salé d’avance dans mon placard!
Ce que j’ai​ aimé dans cette recette, c’est son petit goût addictif et sa texture bien croustillante. Comme avec les granola sucrés, vous pouvez très facilement le personnaliser et le décliner avec toutes sortes de graines que vous aurez à disposition dans vos placards. J’ai choisi de faire une version avec un mélange d’avoine et de blé, et de mettre à l’honneur la saveur du paprika que j’aime beaucoup.
Petit bonus, cette recette est très rapide à faire. Donnez-vous 10 minutes pour mélanger les ingrédients, enfournez, stockez en bocal et c’est tout!
Si vous ne connaissez pas le blog Rappelle toi des mets, allez vite le découvrir! C’est un festival de belles photos et de recettes alléchantes!

P.S. : Si vous cherchez des bocaux pour stocker votre granola, en voici des chouettes :

Granola salé au paprika

Pour 2 bocaux
  • 70 g de flocons d’avoine
  • 30 g de son  de blé
  • 30 g de son d’avoine
  • 65 g de mélanges de graines
  • 2 c. à s. d’eau
  • 2 c. à s.  de miel
  • 2 blancs d’oeufs
  • 1/2 c. à c.  de sel
  • 3 c. à s.  de de parmesan râpé
  • 4 cl d’huile de courge
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s.  de paprika
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
 Préchauffez votre four à 150°C.
Mélangez les ingrédients secs.
Ajoutez l’eau, le blanc d’oeuf, et pétrissez. Ajoutez alors l’huile , mélangez à nouveau, et ajoutez en si besoin. Il faut que le mélange s’amalgame (colle) légèrement.
Parsemez de petits « paquets » de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Enfournez pour 15 à 20 minutes en remuant à mi-cuisson.
Sortez le granola salé lorsqu’il est doré et attendez qu’il refroidisse  et se solidifie, puis conservez le dans un bocal.
Source d’inspiration :

Crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires

Le crumble est un dessert d’origine anglaise qui est devenu en quelques années très populaire en France… Au point que chez nous aussi c’est devenu un classique, et je comprends pourquoi : il est vraiment délicieux! J’adore croquer le crumble bien gourmand et découvrir le mélange de fruits fondant qui se cache en dessous!
C’est donc avec plaisir que je l’emprunte régulièrement aux Britanniques! Les crumbles sont si bons et si faciles à faire qu’il serait dommage de s’en priver. En plus, ils sont toujours un succès auprès des invités. Aujourd’hui, ce fameux dessert britannique traditionnel fait un nouveau détour en France et se décline en version salée!
Pour cette version salée, j’ai utilisé des légumes de saison en ce moment, les aubergines, que j’ai cuites dans de la pulpe de tomate qui leur donne une saveur incomparable. Pour obtenir un crumble aux accents du sud, j’ai ai ajouté de la sardine et des olives noires. J’ai eu la chance de recevoir des sardines divines en provenance de Bretagne, grâce au site Cuisine à l’Ouest avec les Sardinettes Gonidec. Plus petites que d’habitude, elles sont surnommées sardinettes, et leur saveur est très fine, d’autant que celles-ci marinent dans une huile d’olive de qualité.
Si ce plat est très simple à faire, sa saveur m’a surprise car elle est riche et dépaysante… On part vraiment dans le sud de la France! Moi qui adore les sardines, je les ai trouvée bien mises en valeur et je me suis régalée! C’est simple, gourmand et on obtient un merveilleux déjeuner.

Cette recette participe à l’opération organisée par :

Avec les sardinettes Gonidec

  

Crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires

Pour un petit crumble pour 2
  • 300 g d’aubergines
  • 200 g de pulpe de tomates
  • 2 petits oignons
  • 10 cl d’eau
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 feuille de laurier
  • 1 pincée de piment doux
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 12 olives noires
  • 1 boite de sardinettes
  • Sel, poivre
Pour la pâte à crumble
  • 55 g de beurre
  • 40 g de parmesan
  • 55 g de farine complète
Pelez les oignons et émincez-les finement. Épluchez et émincez l’ail finement et  faites frire une minute à feu vif.
Mettez les oignons à fondre sur feu doux jusqu’à ce qu’ils soient tendres sans prendre de couleur.
Lavez et coupez les aubergines en cubes.
Verser les dés d’aubergines sur les oignons tendres.
Ajoutez les herbes de Provence, une feuille de laurier entière et laissez cuire 5 minutes à couvert.
Versez le coulis de tomates et l’eau. Mélangez, couvrez et laissez cuire sur feu doux en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les aubergines aient changé de couleur et soient devenu fondantes, 40 minutes environ. Salez et poivrez.
Déposez dans un plat à gratin. Écrasez les  sardines dans le mélange aux aubergines en réservant 3 demi sardines intactes pour la décoration et ajoutez les olives émincées.
Préparez la pâte à crumble : mélangez tous les ingrédients dans le bol du robot jusqu’à obtenir une pâte sableuse.
Préchauffez le four à 200°C.
Saupoudrez le crumble sur les aubergines, déposez les sardinettes restantes par dessus joliment.
Mettez au four pour 30 minutes et dégustez chaud.

Crumb cake nectarines, abricots et amandes

Le temps a été incroyable les derniers jours de mai, à tel point que nous en avons profité pour faire un pique-nique dans les dunes belges pour l’anniversaire de mon homme.  Le temps était magnifique, cela arrive même en Belgique, nous avons trouvé un endroit en pente à l’ombre, bien installés et bien sûr, j’avais emmené un festin à la Bree Van de Kamp dont nous n’avons pas réussi à manger le quart! Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours peur de manquer et je prévois dix fois trop pour les pique-niques, les apéros et les barbecue. Pendant 3 jours, nous avons mangé à tous les repas les salades que j’avais faites pour ce jour-là!
Lorsque j’essayais de choisir le gâteau parfait pour ce petit repas à l’extérieur, je me suis dit qu’il était indispensable que celui-ci soit facilement transportable, et qu’il fasse bon usage des fruits d’été. L’idée est vite née car j’avais des abricots et des nectarines dans mon panier de fruits! Mais les abricots étant parfois acides, j’ai voulu les préparer dans un gâteau doux et sucré pour contrebalancer leur acidité potentielle. C’est comme ça que m’est venue l’idée du crumb cake, avec sa touche de poudre d’amandes pleine de douceur. J’ai choisi d’y ajouter des abricots secs qui apportent un peu de sucre tout en renforçant le goût des abricots. Il présente l’avantage d’être plus solide que le crumble, puisqu’il est constitué d’une belle couche de gâteau sous les fruits.
Avec ce gâteau, je suis parée pour l’été ! Nous nous sommes régalés encore plus que je ne pouvais l’imaginer! Que soit le goût ou la texture, tout était parfait dans ce dessert! Les abricots ont une saison si courte qu’il faut en profiter vite! Alors lancez-vous dans ce délicieux gâteau!
  
P.S. : Si vous aimez ce mariage de fruits, essayez aussi cette tarte pêche abricots façon pudding que j’avais adorée!

Crumb cake nectarines, abricots et amandes

Pour le crumble
  • 20 g d’amandes effilées
  • 80 g de beurre mou
  • 60 g de poudre d’amandes
  • 65 g de sucre
  • 60 g de farine
  • 15 g de flocons d’avoine
  • 1 sachet de sucre vanillé
Pour le cake
  • 1 compote de pommes
  • 70 g de beurre
  • 50 g de yaourt
  • 2 œufs
  • 170 g de farine
  • 100 g de sucre
  • ½ sachet de levure chimique
  • 2 pêches
  • 4 abricot
  • 80 g abricots secs
Épluchez et coupez les pêches et les abricots en dés.
 Mélangez le beurre mou, le sucre et le sucre vanillé jusqu’à obtenir un mélange homogène et crémeux.
Ajoutez la farine, les flocons d’avoine, la poudre d’amandes.
Mélangez grossièrement jusqu’à obtenir une pâte sableuse et friable. Placez le crumble au frigo ½ heure.
Faites fondre le beurre au micro-ondes. Fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez le beurre fondu, le yaourt, la compote et mélangez.
Incorporez la farine tamisée, la levure et mélangez à nouveau pour avoir une pâte homogène.
Versez dans un moule beurré et fariné. Préchauffez le four à 180°C.
Mettez les fruits préalablement mélangées sur la pâte et enfournez.
Au bout de 15 minutes de cuisson, sortez le moule du four, émiettez et répartissez le crumble sur le cake. Remettez au four et poursuivez la cuisson environ 15 minutes. Sortez le crumb cake du four, saupoudrez avec les amandes effilées, couvrez d’une feuille de papier aluminium si nécessaire. Remettez au four pour 10 minutes.
Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Servez froid.

Parfaits à la fraise et granola

Puisque je ne peux pas manger des gâteaux tout le temps (bien que cela reste à débattre), j’aime parfois préparer des petits desserts frais et sucrés mais moins riches pour les soirs où je veux manger léger, ou pour les brunchs du dimanche.
Les parfaits aux fruits sont vraiment idéaux pour colorer un brunch, et ils ne prennent que quelques minutes à faire. Ils sont également une excellente façon d’intégrer divers fruits de saison dans l’alimentation tout au long de l’année, puisqu’on peut y ajouter des dés de fruits frais… Ce que je ne fais pas dans cette version d’ailleurs!
Elle ne contient pas de fraises fraîches, mais vous pouvez bien sûr en ajouter si vous en avez, ça ne sera que meilleur. Je me rends compte que ce dessert ne ressemble donc pas à un parfait « parfaitement » classique… Mais ce qui est fun avec ma version, c’est qu’elle se prépare au jus de fruits, donc vous pouvez la préparer même hors saison, ou avec un autre jus que vous avez à finir!

Parlons maintenant du granola! J’adore le granola sous toutes ses formes : en barres, en céréales, en crumble… Je pourrais en saupoudrer partout si je m’écoutais, et ici c’est vraiment parfait! Franchement, je ne vois pas de meilleure façon de commencer la journée ou de la finir qu’avec ce petit dessert. 

Cette recette se réalise très rapidement, mais vous devez laisser le jus de fraises se solidifier au réfrigérateur pour une texture parfaite. L’idéal sera de préparer et réfrigérer vos parfaits 1 heure à l’avance, cela permettra à l’ensemble de bien refroidir, mais si vous aimez votre granola croquant comme moi, vous pouvez faire refroidir la préparation au jus de fruits à part, puis assembler à la dernière minute pour que le granola ne ramollisse pas.
 

Parfaits à la fraise et granola

Pour la crème à la fraise

  • 50 cl de jus de fraise
  • 70 g de sucre
  • 45 g de maizena
  • 5 œufs

Pour le fromage blanc

  • 450 g de fromage blanc
  • 3 c. à s. de sucre en poudre

Pour le service

  • 12 c. à s. de granola
Dans une casserole, mélangez la maïzena, les œufs et les 70 g de sucre. Délayez avec le jus de fraises.
Faites chauffer doucement sans cesser de remuer et tournez jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère.

Dans un bol, mélangez le fromage blanc et le sucre restant.

Dans 6 verrines,  mettrez le moitié du fromage blanc, la moitié de la crème de fraises, la moitié du granola et recommencer une deuxième fois en finissant avec du granola.

Mettez au frais.

 

Crumble pomme rhubarbe amandes

Le crumble à la pomme est un de mes desserts préférés de tous les temps. La légère acidité des pommes, la touche de cannelle, les morceaux de pâte croustillants et fondants à la fois… Tout cela en fait un dessert réconfortant que je pourrais manger tout l’hiver sans me lasser! Alors au retour des beaux jours, plutôt que d’y renoncer, je vous propose d’en préparer une variante plus printanière en y ajoutant de la rhubarbe!

Si vous faites le tour de la blogosphère culinaire en ce moment, vous trouverez probablement des dizaines de recettes à la rhubarbe. Il semble que ce légume-fruit soit de saison et à la mode dans le monde entier! Cependant, je pense qu’il n’y a jamais assez de recettes de rhubarbe! Personnellement j’en ai souvent une belle quantité à écouler et je suis contente de varier les recettes.

A la fois acide et piquante mais aussi parfumée, j’ai mis longtemps à m’habituer à la rhubarbe mais je commence à vraiment l’apprécier. Depuis que j’en ai dans mon jardin, la rhubarbe est une tradition saisonnière pour moi, et j’en glisse dans mes gâteaux, mes confitures ou même dans mes boissons!

J’ai trouvé cette super recette de crumble sur le blog La cuisine facile de Chris, un blog dont je suis une lectrice assidue, et je vous recommande de faire de même! Vous y trouverez plein d’idées gourmandes et simples à réaliser!

Comme pour toutes les pâtes sablées, il est important de ne pas trop travailler la farine et le beurre pour que votre crumble soit croustillant et forme des petits morceaux agréables à croquer. Pour une texture croquante parfaite, utilisez du beurre bien froid et saupoudrez le crumble sur la rhubarbe sans essayer de l’agglomérer dessus.Enfin, la rhubarbe a tendance à se rétrécir lorsqu’elle est cuite, alors n’ayez pas peur de la quantité même si vous n’aimez pas l’acidité, ici on est sur un mélange à 50/50 entre la pomme et la rhubarbe, et j’ai trouvé l’équilibre parfait!

 

Crumble pomme rhubarbe amandes

Pour 4 personnes

  • 275 g de rhubarbe + 2 c. à s. de sucre
  • 275 g pommes
  • 2 c. à s. de sucre vanillé
  • 60 g de farine
  • 60 g de poudre d’amandes
  • 60 g de sucre poudre
  • 60 g de beurre en petits dés

Épluchez la rhubarbe, coupez-la en tronçons, mettez-la dans une passoire. Saupoudrez de sucre et laissez dégorger 30 minutes.

Pendant ce temps, préparez la pâte à crumble. Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé et la poudre d’amandes. Ajoutez le beurre et sablez du bout des doigts. Réservez.

Allumer le four à 180°C.

Épluchez et coupez les pommes en dés de même taille que les tronçons de rhubarbe.

Dans un plat beurré, disposez les cubes de fruits.

Recouvrez de crumble et enfournez pour environ 20 à 30 minutes.

 

Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/05/crumble-pommes-rhubarbe.html