Archives par mot-clé : caramel

Spécialité corse : pastizzu

Si je ne suis pas une fan de pâtisserie traditionnelle trop élaborée à base de chantilly ou de crème au beurre, cela ne veut pas dire pour autant que je n’aime pas les desserts. Mes goûts vont vers d’autres spécialités, plus simples, comme le pudding ou le flan, que j’aime simple et nature. C’est simple, je ne m’en lasse pas!
Quand aux puddings, je vis avec eux une véritable histoire d’amour et comme j’ai toujours un bon kilo de pain dur qui envahit le dessus de mon frigo, je me jette bien vite sur toute recette qui permet de le liquider!
Quand j’ai vu la recette du pastizzu sur le blog de Gridelle, j’ai su que je ne tarderais pas à la tester : un flan corse au pain dur nappé d’une couche de caramel, comment résister?
Eh bien je peux vous dire que ce flan a été une superbe découverte! Nous ne sommes qu’au début de l’année mais ce flan va directement dans mon top 10 de 2017 : moelleux, crémeux, une saveur délicate et gourmande à souhait avec le caramel… C’est bien simple, quand j’ai démoulé ce gâteau, j’ai proposé à mon homme d’aller en urgence acheter un flan tout fait chez le pâtissier pour nos invités, afin de garder celui-là rien que pour nous!
À la base, c’était de l’humour, mais dès qu’on a goûté ce flan, on a regretté de l’avoir partagé : un tel délice, ça rend immédiatement égoïste!
Bref, je ne sais que vous dire à part que si vous êtes amateurs de flans en tous genre, il vous faut absolument tester celui-ci au plus vite! Par la même occasion , si ce n’est déjà fait, je vous encourage à aller parcourir le blog Les voyages de Gridelle, cette recette est sublime mais ce n’est pas la seule, c’est un festival de saveurs chez elle!
 
P.S. : Si vous aimez les puddings pas trop bourratifs, cette version vous plaira également!

 Pastizzu

  • 80 g de sucre roux
  • 10 g de sucre vanillé
  • 5 œufs
  • 50 cl de lait
  • 80 g de pain rassis
  • Les zestes d’un citron

Pour le caramel

  • 125 g de sucre
  • quelques gouttes de citron
Coupez le pain en petits morceaux. Placez-le dans une grande casserole et mouillez-le avec le lait; ajoutez les sucres. Mélangez et chauffez jusqu’à ébullition. Laissez tiédir. Incorporez le zeste de citron et les œufs battus. Mélangez et  mixez.
Préchauffez le four à 180°.
Préparez le caramel : répartissez le sucre dans le fond d’une casserole à fond épais; versez-y quelques gouttes de citron. Faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le sucre ait fondu et coloré. Ne remuez surtout pas . Une fois le caramel liquide formé, versez-le très rapidement sur les parois d’un moule à cake.
Versez le mélange au pain et enfournez dans un bain marie pendant 50 minutes. Laissez refroidir et mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Démoulez quand le cake est bien froid.
Source d’inspiration :

Mes meilleures recettes de gâteaux sans lait

Si je ne suis pas une grande pâtissière, j’aime avoir de bonnes recettes de gâteaux familiaux à préparer le week-end pour égayer les desserts. Qu’ils soient aux fruits, au chocolat ou au caramel, la base des gâteau est souvent composée d’œufs, de beurre, de sucre, de farine et de lait. Mais quand il nous manque l’un de ces ingrédients, il n’est pas impossible de s’en sortir! Aujourd’hui je vous donne ma sélection de gâteaux qui ne nécessitent pas de lait, pour quand vous avez une envie urgente de gâteau et aucune envie de courir au supermarché! Pour faire encore plus simple, ils sont aussi sans crème, ricotta ou fromage frais!

Moelleux à la châtaigne

gateau-corse-chataigne

Brookies

brookies

Carrés au citron et gingembre

carres-citron-gingembre

Brownie au Nutella

brownie-nutella-2

Brownie mexicain

brownie-mexicain-2

Moelleux à la pistache

moelleux-pistache

Gâteau au chocolat sans œufs, sans lait, sans beurre

gateau-chocolat-sans-rien-3

Namandier

namandier-poires

Blondie au Galak et spéculoos

blondie-galak-speculoos-2

 

Gâteau fondant au citron et sucre perlé

gateau-citron-sucre-perle-2

Fondant au chocolat à la compote de pommes

gateau-chocolat-sans-beurre-2

 

Spécialité du Japon : honmei choco

La Saint Valentin approche! Pour aborder cette fête sous un jour nouveau, je vous emmène au Japon! J’ai trouvé ces infos sur le site xpatnation, et je vous en apporte une version simplifiée et interprétée à ma façon!
On dit souvent que les japonais sont des gens pudiques, et beaucoup d’entre eux sont réticents à exprimer leurs sentiments directement avec des mots. Là-bas, les cadeaux sont donc un moyen d’exprimer leurs émotions en général, et plus encore dans le cadre de la Saint-Valentin.
 
La Saint-Valentin est arrivée là-bas par l’entremise purement commerciale des fabricants de cadeaux dans les années 30. Le concept a mis du temps à prendre, mais dans les années 50, une société commença à promouvoir des chocolats en forme de cœur, et d’autres confiseurs ont rapidement suivi l’exemple. Les grands magasins ont vu cette fête comme une occasion de développer leurs ventes, et la saint Valentin s’est alors développée tout au long des années 60, époque de prospérité économique. Aujourd’hui, la Saint-Valentin est bien installée au Japon, mais comme dans beaucoup d’autres domaines, on ne peut pas dire que les japonais fassent les choses comme nous pour autant!
La plus grande différence est que là-bas, le 14 février, ce sont uniquement les femmes qui sont censées donner des chocolats aux hommes. Pas seulement à un homme d’ailleurs, mais à TOUS les hommes qu’elles fréquentent! On distingue deux sortes de chocolats: les « Giri-choco» (littéralement « chocolat obligé ») et les « Honmei-choco» (ou « chocolat véritable »). En fait, il n’y a rien de commun entre les giri-choco et les honmei-choco, et n’importe qui là-bas peut les différencier en deux minutes!
Les Giri-choco sont un cadeau sans romantisme, que chaque femme doit offrir par convention à ses amis masculins, ses collègues, et même à son patron. Il s’agit de chocolats achetés en magasin, et elles offrent les mêmes à tout le monde.
 
Au contraire, les Honmei-choco sont offerts à une personne spéciale : un ami, un amant, un mari (ou éventuellement si vous êtes ouverts d’esprit, à chacun des 3). Les femmes japonaises préparent leurs Honmei-choco elles-mêmes, soit en les réalisant intégralement, soit achetant des friandises de qualité et en les rangeant elles-mêmes dans une jolie boîte. Une note personnelle est vraiment nécessaire pour que ce cadeau soit unique!
Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Dans les années 1980 a été lancé le White Day, qui a lieu le 14 mars. C’est une saint Valentin inversée où les hommes achètent des bonbons pour les femmes afin d’inverser les rôles!
Tandis que beaucoup d’hommes distribueront des Giri-choco à toutes les femmes de leur entourage, la vraie pression est de trouver le cadeau idéal pour la femme qui vous a donné des Honmei-choco cmeux Honmei choco, les chocolats pour l’être aimé! Je vous ai mis 3 recettes différentes : faites un assortiment de chaque et réalisez une jolie boit en papier japonais façon origami pour les ranger!
Si vous cherchez des moules à chocolat, ceux-ci ressemblent pas mal aux miens, je trouve la forme sphérique très sympa :
P.S. : Pourquoi ne pas faire un menu japonais pour la Saint-Valentin? Si votre « dulciné » n’aime pas les sushis comme le mien, voilà un curry qui va le réconcilier avec la cuisine japonaise!

Honmei choco

Chocolats au gianduja

  • 30 g de Gianduja
  • 150 g de chocolat au lait
  • 1 c. à s. de petites billes en sucre

Chocolats au dulce de leche

  • 2 c. à s. de dulce de leche
  • 150 g de chocolat blanc
  • 1 c. à s. de petites billes ou cœurs roses en sucre

Chocolats aux écorces de clémentines confites

Chocolats au gianduja

Faites fondre votre chocolat au lait au bain marie, il doit fondre mais surtout pas trop chauffer, mélangez donc très régulièrement et dès qu’il est fondu, retirez du feu.

Dans les moules à chocolats, déposez quelques billes ou cœurs décoratifs au fond de chaque cavité. Faites alors couler un peu de chocolat au fond de chaque moule, en faisant bouger le moule dans tous les sens pour que le chocolat enrobe bien les bords. Ajoutez-en jusqu’à bien enrober chaque cavité, s’il y en a trop faites-le couler pour enlever le trop- plein.

Déposez ensuite 1 petit dé de gianduja au cœur de ces cavités. faites ensuite couler le chocolat restant pour refermer les chocolats.

Laissez durcir totalement avant de consommer.

Chocolats au dulce de leche

Faites fondre votre chocolat blanc au bain marie, il doit fondre mais surtout pas trop chauffer, mélangez donc très régulièrement et dès qu’il est fondu, retirez du feu.

Dans les moules à chocolats, déposez quelques billes ou cœurs décoratifs au fond de chaque cavité. Faites couler un peu de chocolat au fond de chaque moule, en faisant bouger le moule dans tous les sens pour que le chocolat enrobe bien les bords. Ajoutez-en jusqu’à bien enrober chaque cavité, s’il y en a trop faites-le couler pour enlever le trop- plein.

Déposez ensuite 1 demi cuiller à café de dulche de leche au cœur de ces cavités. Faites ensuite couler le chocolat restant pour refermer les chocolats.

Laissez durcir totalement avant de consommer.

Chocolats aux écorces de clémentines confites

 

Réalisez une ganache, mélangez la avec les écorces de clémentines coupées en tout petits morceaux.

Faites fondre votre chocolat noir au bain marie, il doit fondre mais surtout pas trop chauffer, mélangez donc très régulièrement et dès qu’il est fondu, retirez du feu.

Dans les moules à chocolats, déposez quelques billes ou cœurs décoratifs au fond de chaque cavité. Faites couler un peu de chocolat au fond de chaque moule, en faisant bouger le moule dans tous les sens pour que le chocolat enrobe bien les bords. Ajoutez-en jusqu’à bien enrober chaque cavité, s’il y en a trop faites-le couler pour enlever le trop- plein.

Déposez ensuite 1 demi cuiller à café de dulche de leche au cœur de ces cavités. faites ensuite couler le chocolat restant pour refermer les chocolats.

Source d’inspiration :
http://xpatnation.co/how-do-the-japanese-show-their-love-on-valentines-day/#. g94O52k9G

Poke Cake à la Jello

Le Poke cake, vous connaissez ? Je vous avais fait une présentation rapide ici, mais si vous voulez, voilà une leçon de rattrapage!
Le poke cake, c’est un gâteau simple et vite fait, genre le bon gâteau au yaourt, que vous customisez et rendez vraiment unique en le trouant de partout et en versant un liquide dans les trous… Attention, pas n’importe quel liquide : du caramel, du coulis, du chocolat fondu… Un truc gourmand évidemment!
Ma première tentative au caramel était ultra bonne, je vous l’avais proposée ici et ça m’a donné envie de recommencer très vite!

J’ai choisi de vous faire un poke cake à base de jello, ces gelées anglaises qui font hurler certains français d’horreur.

Ceci est le gâteau plus humide que vous aurez jamais l’occasion de manger et certainement le meilleure manière d’utiliser ces gelées du vous en récupérez par hasard. Avec la gelée, ce gâteau obtient une texture moelleuse, limite spongieuse très surprenante mais vraiment bonne! Quand vous croquez dedans, le gâteau semble mouillé, mais si vous mettez un doigt dessus vous verrez qu’il est sec : c’est l’effet de la gelée!
J’ai fait ce gâteau à la gelée d’orange et accompagné de morceaux d’orange. Vous pouvez facilement varier avec des fraises, du citron…
Si vous n’avez pas de jello, vous pouvez la remplacer par une gelée maison, ça sera encore meilleur. Je vous mets les explications adaptées aux deux cas dans le détail de la recette.

 
Poke Cake à la Jello


Pour le gâteau

  • 200 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 25 cl de jus d’orange
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure
  • Crème chantilly
  • Rondelles d’orange


Pour la version avec jello

  • 1 boîte de Jello orange gélifiée (135g)
  • 10 cl + 38 cl d’eau

Pour la version sans jello

  • 48 cl de jus d’orange
  • 4 feuilles de gélatine


Préchauffez le four à 180°C.
Faites fondre le beurre. Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé et la levure.
Ajoutez petit à petit le beurre fondu puis le jus d’orange.
Versez dans un moule rond à gâteaux préalablement beurré et fariné.
Enfournez pour 15 à 20 min à 180°C.

Retirez le gâteau du four. Laissez refroidir 30 minutes.
Avec le dos d’une cuillère en bois, percez des trous dans le gâteau.


Pour la version avec jello
Mettez la gelée avec 10 cl d’eau froide au micro-ondes 1 minute, mélangez puis ajoutez le reste de l’eau froide, mélangez.

 

Pour la version sans jello

Faites ramollir vos feuilles de gélatine dans de l’eau froide quelques minutes.
Faites chauffer votre jus d’orange à la casserole ou au micro-ondes. Quand le jus est bien chaud, mettez y les feuilles de gélatine et mélangez bien.

Versez délicatement le mélange uniformément sur le dessus du gâteau. Couvrez et placez au réfrigérateur pour laisser refroidir pendant quelques heures.

Au moment de servir, faites des spirales de crème chantilly uniformément sur le dessus du gâteau. Coupez en morceaux et servez avec des tranches d’orange.

Mes idées de cadeaux gourmands pour Noël

A Noël, quoi de plus agréable pour vos proches que de recevoir des cadeaux faits maison ? Bon peut-être une nouvelle voiture, un kitchen aid ou de quoi solder le crédit de la maison certes. Mais à part ça, je suis sûre qu’ils adorent tous les cadeaux gourmands! Biscuits sablés, sel parfumé, confits en tous genres… Emballez le tout dans un un joli paquet décoré, vous ferez des heureux autour de vous, notamment parmi les plus gourmands!

Vous n’avez pas beaucoup de budget? Pas de souci! Tout est possible avec les cadeaux gourmands, et la majorité sont réalisées à partir d’ingrédients de base! Il vous suffit de composer votre panier en fonction de votre budget mais aussi du temps dont vous disposez! Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin : ce n’est même pas la peine d’être un cordon bleu, la plupart des recettes sont ultra simples !

Alors, pour faire plaisir et vous faire plaisir en les réalisant, découvrez ici toutes mes idées pour remplir vos paniers gourmands!

Des biscuits

Amaretti
Crinkles au citron vert
Fiorentini ou florentins
Sablés chocolat blanc et blé soufflé
Ozne aman
Bredele zimsterme
Rochers coco

crinckles-citron-vert

Des cookies

Cookies aux raisins et noisettes
Cookies banane céréales
Cookies aux pépites de chocolat sans oeuf
Cookies aux baies de  goji et sucre de coco
Cookies au Nutella

cookies-nutella

Des chocolats et gourmandises

Chocolat noir aux noix grillées
Reese peanut butter cup
Nuages croustillants au chocolat
Des cuillers pour chocolat chaud
Ecorces de clémentines confites

 bark-noix

Des confitures

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé
Confiture de clémentines à la cannelle
Confiture de patates douces

confiture-patates-douces-3

Des confits et chutneys

Confit d’oignons rouges

 confit-oignon-rouge-2

Des boissons

Sirop de rhubarbe
Sirop de concombre
Sirop de bonbons à la violette

 sirop-concombre-2

Spécialité du Québec : Pouding chômeur aux pommes et sirop d’érable

La cuisine québécoise n’est pas très célèbre par chez nous, pourtant elle regorge de pépites et de quelques plats tellement riches qu’on pourrait s’en faire exploser les artères! Je pense à la fameuse poutine, cette assiette de frites en sauce, que je n’ai pas encore testée mais par laquelle je me laisserai bien tenter un jour ou l’autre! Ici je vous propose un peu le pendant sucré de la poutine : un concentré de sucre bien riche qui vous donne un bon coup de fouet pour finir  la journée! Il faut dire qu’avec leurs températures les québécois en ont besoin… Nous beaucoup moins, mais c’est pas pour ça qu’on ne doit jamais se faire plaisir ^^
pouding-chomeur-pomme-erable
La recette de ce dessert traditionnel se transmet de génération en génération dans les familles québécoises depuis bien longtemps. C’est durant la crise économique de 1929 que ce dessert bon marché serait né. Ses ingrédients peu coûteux comme la farine, le beurre, le lait, et la cassonade permettaient aux familles de se régaler malgré les temps durs. Depuis, la crise est finie, la recette  a évolué, et plusieurs la cuisinent avec du sirop d’érable, des œufs,  des pommes comme ici… La  variante la plus populaire est bien sûr celle au sirop d’érable. Le lait ou la crème 35% viennent enrichir le sirop. Certains additionnent la cassonade au sirop d’érable, ce qui rend le goût du dessert encore plus sucré, mais je ne suis pas allée jusque là! On peut préparer ce dessert quelques heures à l’avance ou même la veille. La sauce sera un peu moins abondante, mais vous n’avez qu’à le réchauffer quelques minutes au four pour qu’il soit tout aussi gourmand!
Le résultat est vraiment un ovni visuellement, on se demande comment on va couper ce gâteau et le servir, pour dire franchement il ne ressemble à rien, surtout qu’il bouillonne en cuisant et éclabousse tout le plat, mais… Qu’est ce que c’est bon! Le sirop a un gout de caramel aux pommes et tout le gâteau en est imbibé, c’est un régal!
Avec cette recette, je participe au chouette concours du Blog  La Cuisine de Jackie, qui fête ses 5 ans!
c2016_ban-jc-mon-blog-a-5-ans-468x80
  pouding-chomeur-pomme-erable-3

Pouding chômeur aux pommes et sirop d’érable

Pour le sirop aux pommes

  •  2 c. à c. de maïzena
  •  25 cl de jus de pomme
  •  25 cl de sirop d’érable
  •  250 g  de crème épaisse entière
  •  500 g de pommes pelées, épépinées et coupées en dés

Pour le gâteau

  •  310 g de farine
  •  1/2 c. à c. de levure
  •  1 pincée de bicarbonate de soude
  •  60 g de beurre non salé, ramolli
  •  125 g de sucre
  •  1 œuf
  •  12, 5 cl de jus de pomme

Dans une casserole, hors du feu, mélangez la fécule, le jus de pommes, le sirop d’érable et la crème à l’aide d’un fouet. Ajoutez les pommes et portez à ébullition. Stoppez alors le feu et versez dans un moule de 20 cm de large minimum. Réservez.
Préchauffez le four à 180 °C.
Dans un bol, mélangez la farine, la levure et le bicarbonate. Réservez.
Dans un autre bol, battez le beurre avec le sucre au batteur électrique. Ajoutez l’oeuf et battez jusqu’à ce que le mélange soit homogène. À basse vitesse, incorporez les ingrédients secs en alternant avec le jus de pomme. À l’aide d’une cuiller à glace ou d’une grosse cuiller, répartissez la pâte sur le sirop chaud.
Déposez le moule sur une plaque de cuisson pour permettre de recueillir les dégâts si le pouding déborde du moule.
Faites cuire au four de 30 à 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Servez tiède ou froid.
pouding-chomeur-pomme-erable-2
Source d’inspiration :

Mes recettes super gourmandes aux fruits d’automne

L’air devient piquant et les vacances d’été semblent déjà bien loin… Il est temps de se résoudre à ranger les maillots de bain si vous ne l’avez pas fait, et de sortir de quoi se préparer un bon gâteau tout chaud, épais et moelleux!  L’automne nous apporte son lot de poires, de pommes, de figues,  de quoi embaumer la maison de saveurs sucrées! Les fruits d’automne ont autant d’atouts que ceux d’été, alors pas d’excuse pour arrêter d ‘en manger! Voici don un petit résumé de mes meilleurs desserts avec ces fruits!

Avec de la pomme

Dutch baby pommes caramel

dutc-baby-pomme-caramel-2

Compote de pommes rhum raisincompote-rhum-raisin-2

Tatin aux pommes et bonbons Werther’s

tatin-pomme-noix-werthers-original-4

Avec de la poire

 

Gâteau à l’huile d’olive, miel et poire

gateau-huile-olive-3

tarte façon crumble pommes poires

tarte-pomme-poire-crumble-3

panna cotta poires expresso

panna-cotta-poire-expresso

Avec de l’avocat (oui oui)

Cake à l’avocat

cake-sucre-avocat-3

Avec de la figue

Linzertorte aux figues

linzertorte-figues

Cookie gant mi figue mi raisin

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin

Avec du raisin

Cookies aux raisins, noisettes et flocons d’avoine

cookies-raisins-noisettes-3

Avec des agrumes

Cake à l’orange et aux noix

cake-orange-noix-3

Gâteau fondant au citron et sucre perlégateau-citron-sucre-perle-2

Avec des noix

 

Tarte aux noix de pécan

gateau-pecan3

Caramel Poké cake

Rassurez-vous, ce gâteau n’est pas réalisé à base de Pokemon!
Même si j’ai succombé à la folie de ce jeu pendant cet été, j’ai réussi à décrocher avec une cure de désintoxication la rentrée des classes et je suis donc retournée dans le droit chemin!
Les poke cake, ce sont des gâteaux constitués d’une base de type  gâteau yaourt ou cake, dans laquelle on fait des trous avec une paille.
caramel-poke-cake
On fait ensuite couler sur le gâteau un élément liquide comme une crème, un coulis, une confiture ou du chocolat fondu, de manière à ce que le gâteau soit imbibé et que les saveurs se diffusent dans la pâte.

Réaliser un gâteau simple comme un gâteau yaourt est dans les cordes de tout le monde, et avec le poke cake, vous donnez un look et une saveur sophistiquée à votre gâteau sans franchement beaucoup vous fouler ! 

L’autre avantage de cette recette, c’est qu’elle permet de varier les plaisirs : à partir d’une base classique, vous pouvez décliner des dizaines de gâteaux suivant le nappage utilisé! Confiture, pâte de spéculoos, chocolat blanc fondu… Tout est possible !
Aujourd’hui c’est une version au caramel que je vous propose de réaliser, car j’ai eu la chance de pouvoir tester une préparation pour cake au caramel en provenance des Moulins de la Bassée.
Cette préparation permet d’obtenir un cake en quelques minutes chrono et sans aucun produit frais au frigo puisqu’il ne reste qu’à ajouter de l’huile et de l’eau! Le résultat est bluffant : le goût de caramel est très présent et on dirait un bon cake de maman comme à la maison!
Pour les chanceux qui vivent dans le nord, cette préparation est vraiment à tester, c’est un régal. D’ailleurs tous les produits que j’ai testés de ce moulin sont topissimes, je vous les recommande à 100%! Vous pouvez les acheter directement au moulin, qui dispose d’une boutique pour les particuliers, c’est par ici pour tout savoir!
Pour les autres, faites votre gâteau yaourt favori, ajoutez y des petits éclats de caramel, ou prenez la recette alternative que je vous propose ci-dessous.
 caramel-poke-cake-2

Caramel Poké cake

Version 1 : Pour le cake au caramel  « Moulins de la Bassée »
  • 500 g de préparation pour cake au caramel
  • 140 cl d’huile
  • 170 cl d’eau
Version 2 :  Pour le gâteau yaourt caramel
  • 1 yaourt au caramel
  • 3 pots de farine
  • 2 pots de sure
  • 3 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure
  • 1/2 pots d’huile
Pour la garniture et le glaçage
  • 130 g de caramel liquide
  • 2 doses cake caramel
  • 150 g creamcheese
 caramel-poke-cake-3
Réalisez le gâteau.
Version 1 : Pour le gâteau    « Moulins de la Bassée »
Préchauffez votre four à 180°C.  Dans un saladier, versez le mélange pour cake caramel. Ajoutez l’huile, mélangez, et l’eau et mélangez à nouveau. versez dans un plat à bords hauts et enfournez pour 40 minutes environ.
Version 2 :  Pour le gâteau yaourt caramel

Préchauffez votre four à 180°C. Mettez le yaourt dans le saladier, puis mettez 3 pots de farine avec 2 pots de sucre. Mélangez bien.

Mettez ensuite les œuf en continuant de mélanger.

Ajoutez ensuite le sucre vanillé avec le sachet de levure et l’huile.

Faites cuire 50 min au four.

Dans un bol, mélangez le creamcheese avec 2 cuillers à soupe de carmel liquide.

Une fois votre gâteau cuit et refroidi, percez de de plein de petits trous avec une paille. Versez délicatement le cramel dans les trous. Recommencez l’expérience plusieurs fois car le gâteau va boire le caramel et les trous vont se vide, jusqu’à avoir mis presque tout le caramel restant dans les trous. Gardez juste l’équivalent de 2 cuillers à soupe de  caramel pour former une spirale de déco sur le dessus du gâteau.

Étalez le creamchese sur le gâteau, puis décorez avec le caramel liquide restant. Gardez au réfrigérateur jusqu’à moment de servir.

Source d’inspiration (pour le gâteau de base au caramel) :
http://www.cuisineaz.com/recettes/gateau-au-yaourt-caramel-79770.aspx

Confiture de melon

La fin du mois d’août approche, c’est la période des confitures!
Les gens sont souvent impressionnés quand on leur offre une confiture maison ou qu’on leur en sert à un brunch, mais en réalité, c’est une préparation on ne peut plus simple à réaliser!
J’avoue que je triche un peu, disons que je favorise le sort, en utilisant du sucre spécial confitures, donc enrichi en pectine, ce qui rend la confiture quasiment inratable.

confiture-melon
Pour réussir ses confitures, il faut aussi savoir que contrairement à une idée reçue, la confiture ne doit pas cuire très longtemps, sinon le goût du fruit disparaît et devient un goût de caramel trop cuit.
Enfin, la dernière astuce, même si je suis sûre que vous la connaissez quasiment tous : versez une petite goutte de confiture sur une assiette froide : si elle gélifie, alors la confiture est assez cuite, vous pouvez stopper la cuisson.
La confiture de melon n’est pas parmi les plus communes, je n’en avais d’ailleurs jamais entendu parler jusqu’à récemment. Elle est parfaite pour utiliser un melon bien mûr qui risquerait de s’abîmer, et pour continuer à profiter de ce fruit à la saison trop courte toute l’année!

 

P.S. : S’il vous en reste dans le jardin, faites aussi quelques pots de <à href="http://www.notparisienne.fr/recettes-sucrees/brunch-sucre/confiture-de-rhubarbe/">confiture de rhubarbe!

confiture-melon-2

Confiture de melon

  • 500 g de melon
  • 300 g de sucre à confiture
  • 2 c. à c. de jus de citron

Épluchez le melon et coupez-le en dés. Mettez-le dans une casserole avec le sucre et le jus de citron. Faites chauffer. Amenez à ébullition, puis laissez cuire 20 à 30 minutes. Mettez en pots préalablement stérilisés.

confiture-melon-3

Banana bread au dulche de leche

Le banana bread, tout le monde le connaît. Solution ultime pour utiliser quelques bananes qui commencent à faire triste mine dans la corbeille de fruits, il se décline de mille manières avec des noix, des fruits…

Personnellement je l’adore, et un banana bread dépasse rarement une durée de vie d’une journée chez nous!

banana-bread-dulche-leche

J’ai choisi cette fois-ci de le décliner avec un produit absolument démoniaque et délicieux : le dulche de leche. Si vous ne connaissez pas cette petite merveille, elle se rapproche fortement de la confiture de lait bien de chez nous, mais elle vient d’Amérique du sud. Vous pouvez donc sans problème la remplacer par de la confiture de lait ou du lait concentré sucré!

Vous devez former des spirales pour intégrer le dulche de leche dans le banana bread. L’objectif est de mélanger assez pour éviter de créer des trous dans le banana bread à la cuisson, mais pas de mêler totalement le dulche avec l’appareil non plus, pour vraiment sentir les zones avec le dulche de leche à la dégustation !

Si vous avez deux bananes qui errent sans but dans votre cuisine, c’est le moment de leur donner une raison de vivre!

banana-bread-dulche-leche-2

Avec cette recette je participe au défi culinaire 15, lancé par Florine du blog Ma petite cuisine gourmande. La marraine de ce défi 15 est Lili du blog Aux délices de Lili… Elle a choisi un ingrédient que vous avez sans doute deviné : La banane!

ob_ad515b_ob-60aaf7-ob-3bf95b-502-banane

Banana bread au dulche de leche

  • 2 bananes
  • 120 g de cassonade
  • 60 g de beurre
  • 6 cl de crème liquide
  • 1 gros œuf
  • 1 c.  à c. d’extrait de vanille
  • 200 g de  farine
  • 1 c à c. de baking powder
  • 1 c à c. de baking soda
  • 1 pincée de sel
  • 175 g de dulche de leche,  caramel au beurre salé ou confiture de lait

Préchauffez le four à 180°C. Écrasez les bananes avec un presse purée pour qu’elles gardent quelques gros morceaux.

Ajoutez le sucre, le beurre, la crème, les œufs, la vanille et le rhum.

Dans un autre bol, mélangez la farine, la baking powder, le baking soda et le sel puis versez l’ensemble dans le premier mélange et mélangez à nouveau.

Ajoutez les bananes et mélangez à la main.

Versez 2/3 du dulche de leche dans la pâte et mélangez doucement pour que les marbrures restent visibles.

Versez dans le moule à gâteaux.

Ajoutez le reste du dulche et mélangez-le doucement en le laissant à la surface

Faites cuire pour 40 minutes environ, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte propre.
Laissez refroidir environ 10 minutes dans le plat avant de démouler et de manger tiède.

banana-bread-dulche-leche-3