Archives par mot-clé : burger

Poivronade jaune

Et si on réalisait une petite préparation à tartiner pour l’apéro pour changer des traditionnels tapenades et houmous? La poivronade est comme son nom l’indique très bien, une purée de poivrons. C’est un apéro facile à réaliser, en fait à la base il suffit d’avoir des poivrons et du sel! Ici c’est une version un peu plus travaillée que je vous propose, j’y ai ajouté du vinaigre pour le pep’s et du mascarpone pour le crémeux. Que demander de plus ? Quelques rondelles de baguette passées sous le gril du four, et le tour est joué !
Je fais toujours la cuisson de mes poivrons au four, même si c’est un peu long cela leur donne une saveur incomparable. Cela permet de plus de les éplucher très facilement une fois que la peau est bien noire.
 
N’hésitez pas à ajuster l’assaisonnement à votre goût lors de l’étape du mixage, et à choisir la quantité d’huile en fonction de la texture que vous voulez. Mettez en très peu pour obtenir une trempette assez épaisse, et un peu plus si vous voulez un mélange plus liquide et facile à tartiner.
Cette poivronade est pour moi idéale sur des toasts à l’apéro, mais vous pouvez l’utiliser sur des pâtes, ou pour tartiner des buns à burgers à la place de la sauce par exemple. Vous pouvez bien sûr choisir de la faire avec des poivrons verts ou rouges. J’ai choisi des jaunes car leur saveur est délicatement sucrée, et cela donne une très jolie couleur qui égaye les plateaux apéro. J’ai d’ailleurs renforcé encore le jaune avec une touche de curcuma. Évitez juste de faire un mélange de trois couleurs ou vous obtiendrez une tartinade toute marron moins jolie!

Poivronade jaune

  • 2 beaux poivrons jaunes grillés natures
  • 35 g de mascarpone
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • Sel et poivre blanc
Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four. Enfournez pour 30 minutes.
A partir de 20 minutes de cuisson, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursoufflés. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle, et ensuite épluchez.
Tout mixer.

J’ai testé une cure de jus detox avec KitchenDiet!

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, les vacances approchent et je dois dire que j’ai une fois de plus échoué à l’objectif de perdre du poids avant l’épreuve du maillot de bain! Vous me direz, avec toutes les gourmandises que je mange pour les partager ici, c’est pas étonnant! Oui oui, c’est de votre faute si je grossis! Et dans quelques jours je serai en Russie à m’empiffrer de zakouskis arrosés à la vodka, autant vous dire que tout cela ne va pas s’arranger!
Mais une fois n’est pas coutume, j’ai testé ce début de semaine une cure de jus detox d’une journée, constituée à 100% de jus de fruits et de légumes. Lorsque Yohan de KitchenDiet ma proposé de tester leur régime detox 1 jour, je me suis dit qu’à défaut d’avoir arrêté les burgers, pizzas et cheesecakes cet été, je pourrais rendre service à mon organisme en essayant ce programme! L’idée de le faire sur une seule journée m’a bien séduite car je sais pertinemment que je ne pourrais pas tenir plus longtemps! C’était également l’opportunité pour moi de goûter ces jus de fruits et légumes frais, composés de mélanges plus intrigants les uns que les autres.

Une cure detox, à quoi ça sert?

Commençons par réviser les bases! Si vous ne connaissez pas les cures detox, en quelques mots je eux vous dire qu’elles viennent de Los Angeles et font fureur sur les comptes instagram des blogueuses américaines Elles permettent de purifier le corps et de nettoyer l’organisme. Ces cures detox sont notamment recommandées lorsque vous êtes stressée, déprimée, que vous mauvaise mine, ou que vous avez trop abusé des aliments gras, sucrés, salés ces derniers temps.

KitchenDiet, c’est qui ?

KitchenDiet est une marque de cures detox à base de jus de fruits et légumes fais, qui propose également des plats minceur tout prêts et élaborés par un chef 2* Michelin. Ils proposent des programmes repas minceur pour hommes et femmes, mais aussi 4 cures différentes à base de jus detox allant de 1 à 7 jours!

Comment ça se passe avec KitchenDiet?

Avant de vous parler du résultat de cette cure, je vais déjà vous raconter comment cela se passe avec KitchenDiet lorsqu’on commande! Il faut savoir que KitchenDiet livre dans toute la la France, au créneau de votre choix (samedi matin inclus) et expédie en 48 heures maximum vos commandes.
Quand on commande chez KitchenDiet, on a aussi droit aux conseils d’une diététicienne par téléphone à qui on peut poser toutes ses questions concernant le programme avant d’attaquer.

Ça marche comment ?

Pour ma part, j’ai testé la cure 1 jour qui est constituée de 8 jus (oui, tout ça!). La cure consiste à remplacer ses repas et collations habituels par les jus, soit une journée d’alimentation exclusivement liquide. On peut les consommer comme on veut, quand on veut, mais on peut aussi s’inspirer du menu type proposé par KitchenDiet. La cure de jus 1 jour n’a pas pour objectif de faire perdre du poids ou d’amincir, mais plutôt de nettoyer l’organisme après une période de stress ou un week-end chargé.

On déballe le colis?

J’ai tout reçu très rapidement par camion réfrigéré dans une grande boîte, l’ensemble était bien protégé et les jus étaient super frais, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu de rupture de la chaîne du froid! Au déballage, j’ai eu la joie de découvrir 8 jus très colorés. Leur packaging est simple et joli, avec un petit logo de la marque et la liste de tous les fruits et légumes de chaque jus. Les produits ont des dates limites plutôt longues qui permettent de bien s’organiser. Les couleurs des jus sont naturelles, logique car il n’y a aucun additif ou colorant à l’intérieur.
Voici le contenu de ma cure 1 jour PURE LIQUIDE :
Sunny Mary : Carotte, orange, tomate, tabasco
Red : Pomme, litchi, framboises, cranberries, citron vert, baies de goji, jus de gingembre
Gold : Pomme, céleri, thé vert, menthe, citron vert, gingembre
Yellow : Ananas, mangue, pamplemousse, fruit de la passion, curcuma, gingembre
Yellow Drive : Pomme, fenouil, concombre, citron et coriandre
Green : Pomme, céleri branche,kiwi, citron vert, épinard, menthe
Pink Power : Pomme, carotte, poire, orange, betterave, citron, cardamome
Beet-up : Pomme, cranberry, grenade, myrtille, betterave
Comme vous l’aurez remarqué, chaque jus a son petit nom. En découvrant les parfums, je suis intriguée et j’ai super hâte de m’y mettre!

Ma journée de test en live (ou presque)

J’ai planifié ma cure pour le lundi, le jour où j’aime bien manger léger pour compenser les excès du week-end. J’ai choisi de suivre les recommandations de KitchenDiet en prenant les jus dans l’ordre conseillé :
Petit déjeuner : Green & Red
Collation du matin : Pink Power
Déjeuner : Beet-up & Gold
Collation : Yellow
Dîner : Sunny Mary & Yellow Drive

Le petit-déjeuner

Je sais que je vais en choquer plus d’un(e), mais je me lève très tôt le matin, vers 5 h 30, et je ne petit-déjeune pas à part un thé sans sucre. Je ne mets donc rien dans mon estomac avant midi voire 13 heures d’habitude. Oui je sais, certains d’entre vous doivent s’évanouir rien qu’en me lisant, mais mais que voulez vous, j’ai beau savoir que c’est mal, je n’arrive pas à changer cette habitude. Je n’étais donc pas inquiète pour le petit-déjeuner, je savais que les deux jus me suffiraient amplement!
Je me lève donc vers 5 h 30, je bois un verre d’eau comme toujours, puis j’étudie le petit livret et sélectionne les jus qui sont recommandés. Moi qui ne petit déjeune jamais, j’ai du mal à finir les deux jus tant ils sont copieux et nourrissants. Le Red, au saveurs de fruits rouges est un véritable régal. Le Green est plus surprenant avec son goût de céleri, surtout au réveil, mais c’est frais et agréable. Me voilà bien rassasiée pour partir au travail!

La collation

N’étant déjà pas habituée à petit déjeuner, je n’ai absolument pas faim quand arrive l’heure de ma collation! Mais c’est avec plaisir que je découvre ses délicieux parfums! Fan de cardamome, j’ai apprécié sa saveur subtile et délicieuse du Pink Power!

Le déjeuner

Je déjeune au travail devant mon écran avec le Beet-up et le Gold. Le Gold contient lui aussi du céleri, mais à un dosage subtil (ou alors ça y est, je suis devenue accro au céleri). Toujours est-il que j’ai plus apprécié le céleri dans ce jus que dans le Green. Le Beet-up est vraiment original, la betterave ne domine pas mais on sent réellement son goût terreux, que personnellement j’aime beaucoup.

La collation

Moi qui ne goûte jamais, voilà un petit plaisir qui vient égayer mon après-midi au travail. Le Yellow detox est un véritable régal! Heureusement car je n’ai pas du tout faim, et j’aurais du du mal à me forcer si je n’avais pas autant le coup de cœur pour ce jus! C’est mon favori entre tous!

Le dîner

Le lundi soir, je suis habituée à manger léger, et là j’avoue qu’avec les jus consommés durant la journée, je n’ai pas franchement faim. J’aurais bien envie de grignoter quelque chose de solide malgré tout, mais allez, c’est le dernier effort et demain on reprend une vie normale… Cette fois encore, les deux jus me plaisent beaucoup : le Yellow drive a un petit goût de soupe glacée ou gaspacho, la coriandre fraîche explose en bouche et comme j’adore cette herbe, je suis ravie! On continue avec le Sunny mary! Entre la tomate et le tabasco, j’ai l’impression de me boire un petit bloody mary, c’est un mélange à tomber! Il ne manquerait plus qu’une goutte de vodka dans celui-ci… Comment ça, c’est pas detox?

Conclusion

La journée a été moins difficile que ce que je le pensais au premier abord. Comme j’ai fait cette cure un jour de travail, je n’ai pas eu l’occasion d’être tentée d’aller piocher dans le frigo et c’est très bien comme ça! Au niveau des sensations, je n’ai rien remarqué. Pas de faim, pas d’écœurement, pas de ballonnements, rien de spécial en fait!
Concernant le goût, tous les jus sont très bons, mais certains pourront dérouter les personnes qui n’aiment pas le goût de certains légumes. Les jus sont bien consistants et j’ai aimé le fait que l’on sente réellement le goût des fruits et légumes frais, et que les mélanges n’étaient pas trop sucrés.
J’ai ressenti une certaine frustration à ne manger que du liquide, mais heureusement ce n’était que pour une journée. Je pense qu’à l’avenir, si je renouvelle ce type de cure, ça sera après les fêtes, pour ne pas mettre 2 mois à récupérer ma forme et mon énergie après le traditionnel enchaînement de repas trop lourds. Je m’orienterais plutôt sur une cure de 3 jours car elles intègrent un peu de crudités et de yaourts pour avoir le plaisir de mâcher en complément des jus.
Si je devais résumer cette cure detox en quelques notes, je dirais :
Goût : Hyper frais, naturel et intense
Originalité des parfums : ++++, des mariages auxquels je n’aurais jamais pensé
Capacité d’intriguer les collègues qui vous voient vous régaler avec vos jus au bureau : à son maximum
Allers/retours aux toilettes : J’ai arrêté de compter mais c’est assez diurétique
Sur la balance : je sais ce n’est pas un régime, mais tous mes excès du week-end étaient effacés après cette cure!
Si vous voulez vous aussi tenter l’expérience, rendez-vous sur le site KitchenDiet et bénéficiez d’une réduction de 10 euros sur toutes les cures avec le code DETOX10!

Spécialité du Danemark : ristet hot-dog

Aujourd’hui c’est le jour international du hot dog! Oui oui! J’adore cette spécialité de la street food et je n’ai pas pu m’empêcher de vous préparer une petite recette au cas où vous voudriez fêter dignement cet événement autour d’une saucisse et d’une bière! On a tendance à penser que le hot-dog est plus basique et se décline moins facilement que le burger, mais il y a plein de façons d’innover entre ces deux morceaux de pain brioché!
On trouve déjà plusieurs variantes aux États-Unis, pays qui a donné jour à ce don du ciel qu’est le hot-dog (rien que ça), notamment le Chili cheese dog que j’adore!
La variante que je vous propose aujourd’hui est une découverte que j’ai faite cet été lors de mes vacances à Copenhague l’an dernier. Là-bas, ils ont également une vraie culture de la baraque à hot-dog, nommée « polser ». Il y en a à chaque coin de rue et ils proposent des hot-dogs déclinés principalement de 3 façons : le ristet hot-dog, le traditionnel danois, le fransk hot dog, présumé français, du moins selon les danois, et le okologisk, qu’on voit de plus en plus, c’est à dire une version bio et plus gastronomique du ristet.
Aujourd’hui c’est le ristet hot-dog que je vais vous proposer : c’est un véritable coup de cœur pour moi! Je le trouve réellement meilleur que le hot-dog classique tel que je le faisais jusqu’à maintenant! Je pourrais en manger au petit-déjeuner, le midi et au goûter sans problème. C’est d’ailleurs à peu de choses près ce que j’ai fait pendant mes vacances là-bas !
J’ai ramené les ingrédients de là-bas, mais on peut facilement trouver ou réaliser des équivalences avec des produits trouvés en France! la sauce rémoulade est une sauce que l’on trouve partout là bas et qui ne ressemble pas vraiment à celle de notre céleri rémoulade malgré le  nom. C’est plutôt une sorte de mayonnaise aux oignons un peu sucrée, c’est délicieux. A défaut, vous pouvez utiliser de la mayonnaise.
  

 

P.S. : J’ai cette machine à hot-dogs, je ne l’utilise pas à chaque fois mais elle est très sympa car elle permet de garder les pains et les saucisses chauds pendant que chacun compose son hot-dog à table!

Ristet hot-dog

Pour 2 hot dogs
  • 2 pains à hot-dog
  • 2 knacks
  • 1/2 oignon frais émincés rouges
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 8 rondelles de cornichons aigre douce
  • Sauce moutarde jaune
  • Sauce rémoulade
  • Ketchup

Faites chauffer les saucisses à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

Dans chaque pain, versez un filet de sauce moutarde jaune, un filet de ketchup, un filet de sauce rémoulade. Déposez une saucisse, de l’oignon rouge émincé, de l’oignon frit, des rondelles de cornichons.

Salade de pois chiches et poivrons

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette ultra simple piochée sur le blog de Lady Milonguera, Un siphon fon fon, un blog très sympa qui est une vraie bible de la cuisine fraîche et parfaite pour l’été qui approche!

salade-pois-chiche-poivron

Je ne suis pas très calée en salades, personnellement je cuisine mieux les burgers et les grilled-cheese, mais vous connaissez mon amour pour la cuisine du monde, ce qui fait que je n’ai pas pu résister à cette recette!

Cette salade se consomme très fraîche, bien épicée et selon moi, plutôt en accompagnement d’un bon tajine tunisien pour apporter une touche de fraîcheur au repas!

  salade-pois-chiche-poivron-3

P.S. : Gardez le jus de votre boite de pois chiche pour réaliser des mousses au chocolat végétales!

Salade de pois chiches et poivrons

 Pour 4 personnes

  • 3 poivrons
  • 400 g de pois chiches cuits
  • 1 c. à c. de cumin
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre



Préchauffez votre four à 200°c.
Coupez les poivrons en 2, ôtez la queue, les graines et les parties blanches. Posez-les sur un plat allant au four, côté bombé vers le haut. Enfournez pour 1/2 heure à 200°c puis 30 autres minutes en baissant la température à 150°C.
Laissez-les refroidir, pelez-les et coupez-les en lanières. Conservez le jus.
Rincez les pois chiches à l’eau courante, égouttez-les et transférez-les dans un saladier. Ajoutez les lanières de poivrons, le cumin, la coriandre ciselée, les gousses d’ail écrasées, le jus de poivrons et un filet d’huile d’olive. Salez et poivrez à votre goût.
Placez une nuit au réfrigérateur et dégustez le lendemain bien frais.

salade-pois-chiche-poivron-2

Source d’inspiration :
http://unsiphonfonfon.ladymilonguera.fr/2015/04/salade-pois-chiches-poivrons-maroc/

Burger argentin à la sauce chimichurri

La sauce chimichurri est une sauce aux herbes en provenance d’Argentine. D’abord, j’adore le nom de ce condiment qui me donne immédiatement envie de danser la cucarracha en mangeant des tacos (pas forcément les deux précisément au même instant sinon un accident est vite arrivé!) Au goût également, j’adore ce condiment ultra savoureux! J’aime sa saveur à la fois végétale, piquante et épicée.

En Argentine, chacun a sa manière de préparer cette sauce, et si vous demandez à trois personnes différentes comment faire le chimichurri, il y a de grandes chances que vous obteniez trois réponses différentes! On trouve de nombreuses variantes, certaines remplaçant le persil par d’autres herbes fraîches comme la coriandre, ou avec des variétés de vinaigres différentes, un dosage plus ou moins pimenté…

Personnellement je fais ma sauce chimichurri avec du persil, de l’origan et de l’ail. Considérez cette recette comme une base à personnaliser à votre goût. Le mélange peut être beaucoup plus huileux que celui que je vous communique, mais pour l’utilisation que je voulais en faire il ne fallait pas que ce soit trop gras.

Ensuite, cette fameuse sauce, qu’est ce qu’on en fait? On peut l’utiliser telle quelle pour accompagner une grillade ou des empanadas par exemple. Moi j’ai choisi de la mélanger à de la mayonnaise pour obtenir une sauce franco-argentine, et de mettre à l’honneur tout ça dans un bon burger! Que voulez-vous, on ne se refait pas, j’adore les burgers!

Celui-ci est une petite composition personnelle à base de produits qui m’évoquent l’Amérique du sud : le chorizo, la tomate, le bœuf, mais aussi le cantal… Non je suis pas folle, je sais que le cantal ne vient pas d’Amérique du sud! Mais j’ai trouvé que le cantal avait des saveurs qui se rapprochaient assez d’un fromage produit là-bas!

Le résultat fut franchement délicieux, doux et relevé à la fois, bien riche et fondant avec le chorizo… Bref, ce burger contient tout ce que j’aime et je ne peux que vous le recommander!

  

Burger argentin à la sauce chimichurri

  • 2 pains à burger
  • 2  c. à s. d’huile
  • 1 oignon émincé
  • 6 rondelles de chorizo
  • 2 steaks hachés
  • 4 rondelles de tomates
  • 50 g de cantal
  • 4 c. à s. de mayonnaise au chimichurri (recette ci-dessous)

 Pour la mayonnaise au chimichurri

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à s de moutarde
  • Huile
  • 1 c. à s. bombée de sauce chimichurri
  • Sel, Poivre

Préparez la sauce chimichurri si besoin.

Réalisez la mayonnaise au chimichurri. Réalisez une mayonnaise en battant l’œuf avec 1 cuiller à soupe de moutarde. Montez ce mélange en mayonnaise en ajoutant de l’huile tout en battant Quand votre mayonnaise a la texture désirée, ajoutez la deuxième cuiller de moutarde, la cuiller de sauce chimichurri, salez et poivrez. Réservez ce mélange au frais.

Faites revenir les oignons émincés et réservez. Coupez les rondelles de tomates et réservez. Coupez le fromage en lamelles et réservez.

Préparez la mayonnaise.

Faites cuire à la poêle les steaks et les rondelles de chorizo. Réservez le chorizo hors du feu s’il cuit plus vite que les steaks. Quand les steaks sont presque cuits, mettez le fromage par dessus, puis le chorizo, couvrez votre poêle et prolongez la cuisson de 2 minutes pour laisser fondre le fromage avant d’assembler le burger.

Tartinez le pain du dessous de sauce, puis déposez-y votre steak couvert de fromage et de chorizo, puis les rondelles de tomates, puis l’oignon émincé, et couvre avec le deuxième pain couvert de sauce restante.

Coleslaw cubain

Aujourd’hui on part à Cuba… Qu’est-ce qui fait de ce coleslaw une recette cubaine me demanderez-vous? Eh bien, le chou traditionnellement blanc est remplacé par du chou rouge, on y ajoute de la coriandre et du piment pour des saveurs plus épicées, et l’assaisonnement est assez différent de celui du coleslaw classique. Il est beaucoup plus léger que dans le coleslaw traditionnel, puisqu’il ne contient pas d’huile ni de mayonnaise. Ce changement est très agréable, car c’est vraiment la saveur des légumes qui ressort le plus!
J’ai beaucoup aimé cette salade, notamment pour sa touche de douceur apportée par le sirop d’érable et le vinaigre de cidre. Adaptez le piment à vos goûts, pour moi une rondelle d’un gros piment émincé bien finement était parfaite!

Cette jolie salade violette peut se servir telle quelle, mais elle est vraiment top utilisée comme condiment, que ce soit pour accompagner une viande ou pour remplir des burgers. J’imagine qu’elle ferait également une super garniture pour des tacos ou des sandwiches. Elle est également idéale à emmener en pique-nique, et bien sûr, c’est un excellent accompagnement pour vos barbecues cet été.

Assurez-vous simplement de ne pas zapper le temps de repos au réfrigérateur, il est vraiment important pour que les saveurs se diffusent bien!

 

 

Je participe au défi mensuel de Clara « Appropriez-vous la recette #3» avec pour thème « Ne me racontez pas de salade »!
P.S. : Pour un menu d’inspiration cubaine, servez en dessert ce gratin de bananes!

Coleslaw cubain

Pour 2 personnes

  • 60 g de chou rouge émincé
  • 1 rondelle de piment vert émincé
  • 1 grosse carotte pelée et émincée
  • 1/2 botte de coriandre finement hachée
  • 2 c. à c. d’origan séché
  • 2 cl de vinaigre de cidre
  • 2 c. à c. de sirop d’érable
  • Sel, poivre

Mélangez le chou, la carotte, le piment vert et la coriandre dans un grand bol. Dans un autre bol, mélangez le sel, l’origan, le vinaigre et le sirop d’érable. Versez cette vinaigrette sur le mélange de chou, et mélangez. Mettez au frais pour au moins trois heures (de préférence une nuit) avant de servir.

Source d’inspiration :
http://backtoherroots.com/2014/08/29/cuban-slaw/

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

En France, nous ne consommons pas beaucoup de bagels comparé aux États-Unis où ils sont une institution, à mon grand regret, car j’adore ça! Mais il me semble que les choses sont en train de changer, car pas mal de restaurants et de fast-food dédiés au bagel  ont ouvert ces derniers temps à Lille! Chez vous aussi ils poussent comme des champignons? La question que je me pose maintenant est : le bagel sera-t-il le nouveau burger? En tout cas, rien ne m’empêche de m’en faire à la maison quand j’en ai envie.

Voilà que  je réitère une expérience que j’avais déjà tentée il y a quelques temps et qui m’avait bien plu : utiliser des bagels pour en faire des burgers, comme ici! Normalement, le bagel est plutôt rempli avec du fromage frais (creamcheese), du saumon et de l’avocat, mais puisqu’il est rond, délicieux et coupé en deux parties, qui nous empêche d’en faire un pain à burger?



La liste des ingrédients de ce bagel burger est simple. J’ai choisi de le réaliser avec des saveurs du sud : du chorizo, du poivron mariné, des tomates séchées, de la ricotta… Étant donné que les beaux jours reviennent, il me prend de plus en plus l’envie de manger à l’extérieur et de me faire des plats frais qui évoquent l’été! J’ai mis de la roquette qui est ma salade préférée, mais vous pouvez utiliser la variété que vous préférez.

J’achète mes steaks hachés chez un boucher de quartier qui les réalise sous mes yeux, ils sont incroyablement bons! Quand l’envie m’en prend, je les mélange avec un peu d’oignon et des épices pour renforcer les parfums du burger, mais ce n’est pas indispensable. Pour le fromage, je préfère acheter du fromage en bloc et couper moi-même de fines tranches, cela a plus de goût et coûte moins cher au kilo que les tranchettes toutes faites ou le gruyère râpé. Le gruyère n’est pas un fromage très fort, mais je trouve qu’il tient bien le mariage avec le chorizo malgré tout.

  

Avec cette recette, je participe au concours pour les 4 ans du blog « La cuisine de Poupoule« !

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

Pour 2 bagels

  • 2 bagels
  • 2 steaks
  • 30 g de gruyère
  • 120 g de ricotta
  • 20 g de poivrons marinés
  • 20 g de tomate séchée
  • 1 c. à c. de romarin
  • 4 rondelles fines de chorizo.
  • 2 poignées de roquette
  • 1 c. à s. d’huile
  • Sel, poivre

Coupez en petits morceaux la tomate séchée et les poivrons marinés. Mélangez la ricotta avec le romarin, la tomate, le poivron, salez et poivrez. puis tartinez généreusement sur chaque morceaux de bagel.
Déposez la roquette par dessus.
Faites cuire vos steaks à la poêle. Quand ils sont presque cuits, déposez dessus le fromage en lamelles, déposez le chorizo en tranches dans la poêle, puis prolongez la cuisson d’une minute à couvert pour que le fromage fonde sur la viande et que le chorizo dore.

Déposez le steak au fromage sur le bagel, puis le chorizo, refermez.

Falafels au sarrasin kasha

Voilà un moment que je voulais partager avec vous cette recette et je ne pouvais plus attendre! Les falafels sont un de mes plats de fast-food préférés, je ne peux m’empêcher de vérifier s’il y en a à la carte quand je rentre dans un kebab .S’il y en a, un duel sans merci s’opère dans mon cerveau entre les falafels et le kebab mixte galette sauce blanche. Et bien souvent, ce sont les falafels qui l’emportent!
Le plus fou, c’est qu’une spécialité aussi gourmande soit végétalienne, sans gluten (sans le pain autour hein!) et remplie d’ingrédients sains. Réalisés avec des pois chiches, une des légumineuses les plus complètes, les falafels sont très nourrissants, riches en protéines végétales, en vitamines et minéraux… Que demander de plus?
Allez, à la limite, on peut améliorer le mode de cuisson. Si j’adore les falafels vendus dans les kebabs, quand je suis à la maison, je préfère éviter la friture. C’est le cas de cette version trouvée sur le blog Les recettes de Juliette, qui se cuit à la poêle avec assez peu de matière grasse. Pour couronner le tout, elle intègre un peu de légumes verts dans la préparation. J’ai complété sa recette avec une petite sauce que j’aime réaliser à base d’ail semoule, le mariage était parfait.
C’est une recette simple à préparer et un équipement minimal est requis : un robot culinaire vous suffira! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le sarrasin kasha, il s’agit de sarrasin décortiqué et grillé. Vous pouvez vous en procurer dans les épiceries bio, en vrac ou en sachet.
 
Côté préparation, ces falafels peuvent être un peu fragiles et friables. Maniez vos boulettes avec précaution et ajoutez un peu plus d’eau au mélange si besoin.
J’ai vraiment adoré ces falafels. Ils  sont croustillants et savoureux à l’extérieur, tendres à l’intérieur, et accompagnés de la petite sauce au citron, à l’ail et au tahin, c’est un festival de saveurs à chaque bouchée.
Servez ces falafels dans un pain pita avec quelques feuilles de laitue, de la tomate et la sauce à l’ail bien crémeuse. En mode plus léger, ils sont fantastiques servis seuls avec juste un peu de houmous. J’aime aussi les servir dans des wraps, sur une salade ou enfin avec de la semoule et des légumes, façon couscous. Et vous, vous avez d’autres idées pour accompagner les falafels?

Falafels au sarrasin kasha

Pour 4-6 personnes :
  • 800 g  de pois chiches
  • 200 g de sarrasin grillé kasha
  • 50 cl d’eau
  • 1 courgette
  • 1 c. à c. d’ail haché
  • 1 c. à c. de coriandre en poudre
  • 3 c. à c de graines de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • Sel, poivre du moulin
  • Huile d’olive
Sauce :
  • 12,5 cl de crème de soja
  • 1 c. à s. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche ciselée
  • 1. c. à s. de menthe fraîche ciselée
  • Sel, poivre
Dans une poêle, faites dorer le sarrasin kasha pendant 3 minutes. Versez l’eau dessus et laissez cuire 5 minutes jusqu’à absorption de toute l’eau. Laissez refroidir.
Epluchez et râpez la courgette.
Dans un blender, versez tous les ingrédients sauf l’huile d’olive. Mixez pendant 3-4 minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Placez au réfrigérateur pendant minimum 4 heures, toute une nuit si possible.
Formez des boulettes de pâte et faites-les cuire dans une poêle huilée, 3-4 minutes de chaque côté.
Plus vos boules sont rondes, plus le temps de cuisson sera long. J’ai choisi de les faire un peu plates pour qu’elles cuisent plus vite et avoir moins de risque de les casser.
Servez de suite avec la sauce.
Source d’inspiration :

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Vous avez sans doute remarqué que je  ne suis pas un bec à salade. Un bec à sucre, un bec à fromage, un bec à burgers, ou plein d’autres choses encore, mais pas à salade.  Je fais bien un petit essai de ci de là, et je sais qu’il existe des salades plus gourmandes que d’autres, mais jamais la salade ne m’apporte la satisfaction d’un bon gros plat chaud… À une exception près!
Un de mes plats préférés d’été est salade la salade caprese. J‘attends toute l’année pour manger mon poids de salade caprese pendant l’été. Les tomates en tranches, la mozzarella fraîche, et les feuilles de basilic offrent selon moi une combinaison parfaite de saveurs. Mais manger le mélange caprese dans sa forme classique de salade est juste une façon de l’apprécier parmi d’autres. Il s’avère également que ces ingrédients sont parfaits pour réaliser un délicieux grilled cheese!
 
Qu’est-ce que le grilled cheese ? Pour ceux qui ne connaissent pas, le grilled cheese est une préparation américaine à base de pain et de fromage qu’on pourrait rapprocher du croque-monsieur français. La différence se situe surtout dans le mode de cuisson, puisque le croque monsieur est souvent cuit au four ou dans un appareil à croque-monsieur alors que le grilled cheese cuit à la poêle. Cela semble anodin mais marque une vraie différence au niveau du goût et de la texture! Rien ne vous empêche de faire comme ça vos croque-monsieur aussi bien sûr, je sais que certain(e)s le font! Le grilled cheese traditionnel ne comprend que du pain et du fromage, pas de jambon, mais il prend tout son sens quand on s’amuse à le personnaliser… Quel régal de sentir l’odeur du beurre fondu quand il grésille dans la poêle et de voir le fromage coulant déborder peu à peu du pain grillé…
Cette version façon caprese est vraiment délicieuse et super facile à faire. Vous obtenez un sandwich délicieux que vous n’oublierez pas facilement!J’ai utilisé du pain coupé classique pour ce sandwich et c’était un régal, mais évidemment, vous pouvez utiliser un pain italien type ciabatta si vous en avez, votre sandwich n’en sera que meilleur! Au lieu du traditionnel beurre sur l’extérieur du pain, j’ai mis un peu d’huile d’olive, plus en accord avec cette spécialité italienne.

Vous cherchez une idée simple et rapide pour le déjeuner ou le dîner? Ne cherchez pas plus loin, ce grilled cheese est pour vous!
  

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Pour quatre sandwiches
  • 8 tranches de pain coupé
  • 1 boule de mozzarella
  • 8 tomates séchées
  • 4 feuilles de basilic frais
  • 1 c. à c. d’huile d’olive au basilic
  • Sel, poivre
A l’aide d’un pinceau , appliquez l’huile d’olive sur le recto et le verso de chaque tranche de pain.
Déposez la mozzarella coupée en tranches sur une face, puis les tomates séchées coupées en lanières sur l’autre face et la feuille de basilic coupée en gros morceaux. Salez, poivrez et refermez les sandwiches.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez les sandwiches et couvrez.

Laissez 2 minutes puis retournez les sandwiches et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

Aujourd’hui, je vous propose une recette simple et gourmande à base de champignons ! Je voue aux champignons un véritable culte, je crois que je pourrais manger de la poêlée de champignons à chaque repas, petit déjeuner et goûter inclus tellement j’adore ça! Que ce soit sur les pâtes, le riz ou dans les burgers, je trouve qu’ils apportent toujours quelque chose à un plat!

gratin-petits-pois-pates-parmesan

Si vous aussi vous êtes amateurs de champignons, avez vous repéré les kits qui fleurissent partout pour pouvoir en faire pousser soi-même ?

Mon homme m’en a offert un pour mon anniversaire avec des pleurotes roses, et le résultat été bluffant, pourtant je n’ai pas la main verte! Il ne va pas falloir trop tarder avant que je m’en reprenne un avec une autre variété de champignon!

gratin-petits-pois-pates-parmesan-3
P.S. : Si vous aussi le printemps vous donne envie de petits pois, ce crumble chèvre petits pois et haricots plats va vous plaire !

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

  • 250 g de pâtes fraîches farcies
  • 100 g de champignons en tranches
  • 80 g de petits pois
  • 15 cl de crème liquide
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. parmesan
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Faites revenir l’oignon et les champignon émincés jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.  Ajoutez les petits pois et prolongez de 2 à 3 minutes. Ajoutez alors la crème et l’ail semoule, mélangez, arrêtez le feu, salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C.
Déposez les pâtes dans un plat à gratin. Versez le mélange aux champignons sur les pâtes.
Saupoudrez par dessus le parmesan, la chapelure, et le romarin.
Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que l’ensemble ait bien gratiné.

gratin-petits-pois-pates-parmesan-2