Archives par mot-clé : bocal

Parmesan végétal

  Aujourd’hui, je vous propose une recette qui change (enfin pour moi), puisqu’il s’agit d’une recette végane qui permet de remplacer le parmesan dans les recettes : le parmesan végétal! J’ai vu cette recette sur Geek et balsamique, un blog que j’aime beaucoup, et je me suis dit que ca vaudrait le coup de tenter!
Comme le dit Delphine sur son blog, de plus en plus de gens sont intolérants aux produits laitiers, et contrairement à ce qu’on pense, les habitants de pays qui consomment moins de lait sont en meilleure santé osseuse que dans nos pays où nous en consommons beaucoup… Oui ça peut surprendre mais c’est vrai! Bref, réduire la consommation de produits laitiers peut-être bon pour la santé, même si ça représente (pour moi en tout cas) un trop grand sacrifice au niveau du goût!
Loin de moi l’idée d’arrêter le fromage je vous rassure, j’y suis bien trop accro et le parmesan fait d’ailleurs partie de mes petits préférés! Mais la curiosité l’emportant, j’ai voulu goûter pour savoir à quoi ressemblait ce faux-mage!
Visuellement, ce parmesan végétal est plutôt crédible je trouve. Par contre niveau goût, ne vous attendez pas à avoir des saveurs vraiment ressemblantes. Peut-être qu’en petite quantité, quand on ne le sait pas on peut se faire avoir, et encore! Mais quoi qu’il en soit, ce petit mélange est délicieux. Il a un petit goût de noix et évoque une sorte de chapelure parfumée, c’est très agréable! J’ai adoré le saupoudrer sur mes plats! Petit bonus, ils se conserve très bien donc jai trouvé ça très pratique d’en avoir d’avance!
Saupoudrez-en vos plats de pâtes, gratins, risottos… Bref comme vous le feriez avec du parmesan classique!
 
P.S. : Si vous cherchez une recette pour utiliser ce parmesan végétal, vous pouvez regarder ce risotto aux champignons.

Parmesan végétal

Pour 1 pot
  • 60 g de noix de cajou non salées et non grillées
  • 30 g de levure maltée en paillettes
  • 1/2 c.à.c. de sel
Déposez les noix de cajou dans le mixeur. Mixez grossièrement (en mode « pulse » si vous l’avez) afin de ne pas chauffer les noix.
Ajoutez la levure maltée et le sel. Mixez à nouveau par accoups. Vous devez obtenir une poudre qui ressemblera visuellement à du parmesan .
Versez votre parmesan végétal dans un bocal et conservez-le au frais.
 
 Source d’inspiration :

Petits gratins de cocos à la tomate et Farz Gwinizh Du

Aujourd’hui on part en Bretagne ! La petite recette que je vous propose n’est pas traditionnelle, mais elle réunit certains des (nombreux) bons produits que cette région a à offrir ! Des cocos de Paimpol, de l’oignon Roscoff et… du farz gwinizh du! Bon je suppose que je vous ai perdus avec le farz, en tout cas personnellement je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce que le site Cuisine à l’ouest me propose de tester ce produit au nom intriguant !
Le farz est une sorte de gâteau/pain/semoule, déjà à ce stade ça commence bien! Je ne suis pas claire me direz-vous, mais je ne vois pas comment trancher entre les trois ! Donc c’est une espèce de pain qui cuit traditionnellement dans un sac à farz. Ce sac sert à cuire différents farz, comme le farz blanc au froment ou le farz gwinizh du au blé noir. C’est ce dernier que j’ai pu tester! La conserverie bretonne La chikolodenn le commercialise en bocal, ce qui est ultra pratique!
Le farz accompagne traditionnellement le kig ha farz, ou pot au feu breton, mais bien sûr, j’ai voulu l’utiliser autrement !
Je l’ai donc utilisé pour réaliser une sorte de crumble que j’ai déposé sur un gratin de haricots blancs qui rappelle un peu les haricots blancs à la Bretonne, mais à ma façon !
Pour cette recette, je vous recommande d’utiliser des produits bretons ! Tout d’abord, le coco de Paimpol, qui est une variété de haricot bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée, produit au nord-ouest des Côtes-d’Armor dans la zone de Paimpol et récolté à la main.  Le coco de Paimpol est un haricot « demi-sec », facilement reconnaissable à la robe jaune paille et les petites marbrures violettes de sa cosse. Les grains sont blancs, d’une forme ovale presque ronde.
Il a été amené en Bretagne par un marin de la Marine nationale d’Argentine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce haricot a permis aux habitants de s’alimenter, alors que la région connaissait une véritable pénurie. Il n’est pas garanti que vous en trouviez car ce haricot a une saison de consommation : de juillet à octobre. Sinon, remplacez-le par des cocos classiques.
L’oignon de Roscoff, à la jolie couleur rosée, présente la particularité d’être sucré et assez peu piquant. Il ne se trouve pas partout non plus, mais si vous en trouvez c’est l’occasion de le découvrir!
Au final, j’ai adoré ce gratin que j’ai servi lors d’un brunch aux accents bretons, accompagné d’œufs au plat et  d’un pain au cidre. Le goût du sarrasin se marie très bien avec la tomate et le cheddar, et le farz apporte une texture vraiment super sympa!
Si cela vous a donné envie, vous pourrez commander le farz La chikolodenn en cliquant ici!
 

Petits gratins de cocos à la tomate et farz du

Pour 4 gratins individuels
  • 250 g de cocos secs ou 400 g de cocos de paimpol frais
  • 1 oignon émincé roscoff ou jaune
  • 0.15 l de bouillon de volaille
  • 200 g de tomate en boîtes
  • 100 g de bacon
  • 7.5 cl de vin rouge
  • 150 g de Farz Gwinizh Du
  • 70 g de cheddar râpé
  • Sel, poivre
Si vous utilisez des cocos secs : La veille, mettez-les à tremper 12 heures dans un grand volume d’eau.
Si vous utilisez des cocos de paimpol fraisl :
Écossez les haricots et mettez-les dans de l’eau. Éliminez tous ceux qui sont tachés, mal formés et qui remontent à la surface. Lavez-les une deuxième fois mais ne les faites pas tremper.
Faites cuire les haricots à feu doux pendant environ une heure et quart départ eau froide sans saler. Salez-les seulement au trois quarts de la cuisson.
Faites rissoler à l’huile d’olive l’oignon et le bacon arroser avec le bouillon et le vin rouge.
Faites bouillir et prolngez 2 à 3 minutes la cuisson.
Ajouter la boîte de tomates et les cocos, salez peu mais poivrez bien.
Déposez dans 4 plats à gratin individuels. Préchauffez le four à 200°C.
Mélangez  le farz émietté et le fromage, déposer sur les cocos et mettez à gratiner au four 10 minutes  à 200°C.

Vinaigre de figue et romarin

Je ne crois pas vous avoir déjà parlé de mon amour pour le vinaigre balsamique. C’est une véritable passion que je lui voue, je l’aime qu’il soit rouge, blanc, en réduction, dans les salades mais aussi un peu partout sur mes plats! je trouve qu’il apporte juste ce qu’il faut de pep’s à n’importe quel plat! 
Le vinaigre balsamique est bien sûr délicieux sur les salades comme la fameuse caprese ou tomates-mozza, mais il peut également être utilisé sur beaucoup d’autres aliments. On peut déglacer ses légumes et ses viandes avec, en verser un filet sur des œufs au plat, sur une pizza ou une bruschetta… 
J’ai eu l’occasion de goûter du vinaigre aromatisé aux figues, et c’était tellement bon que j’ai eu envie de renouveler l’expérience en réalisant moi-même mon vinaigre aromatisé. J’avais déjà tenté avec succès l’expérience avec de l’huile d’olive, donc je me suis dit « pourquoi pas »? Je dois dire que je n’ai pas été déçue, car la saveur de cette recette n’a d’égal que sa simplicité! Cela vous prendra à peine quelques minutes pour réaliser ce vinaigre, ensuite il faut un peu de patience le temps que cela repose, mais quel délice à l’arrivée!
On obtient un mélange vraiment harmonieux et subtil de figues et de vinaigre balsamique. Ni trop sucré ni trop acide, ce vinaigre se marie parfaitement avec le melon, la salade, les fromage de chèvre… Alors, vous êtes convaincus?
P.S. : Si vous cherchez comment utiliser votre balsamique, il se marie avec plein de choses et ne sert pas qu’à assaisonner les salades! Vous l’apprécierez notamment sur des légumes rôtis au four!
 

 Vinaigre de figue et romarin

  • 80 g de figues sèches
  • 1 branche de romarin
  • 75 cl de vinaigre balsamique

Coupez en petits morceaux les figues sèches, mettez-les dans un bocal avec couvercle ou une bouteille au goulot assez large avec 75 cl de vinaigre balsamique et la branche de romarin.

Faites macérer le tout pendant 3 semaines et ensuite filtrez la préparation avant de l’utiliser.

Granola salé au paprika

Avis aux amateurs d’avoine : vous allez vous régaler. Personnellement j’adore l’avoine, que ce soit en porridge, en muesli ou dans de nombreuses recettes, à la place de la farine.
Alors quand j’ai vu un granola salé sur le blog Rappelle toi des mets, je me suis dit que c’était une drôle d’idée, certes, mais surtout que j’allais forcément craquer! Imaginez : un granola salé, croustillant, et subtilement parfumé d’épices, il y a de quoi avoir envie de goûter!
Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de lait ou de yaourt pour profiter de ce granola. Il est assez bon pour l’engloutir en quelques instants par poignées, mais si vous arrivez à vous retenir, sachez qu’il y a plein de façons de l’utiliser!
Déjà, dites bonjour au meilleur ami de vos salades. Si vous êtes comme moi et aimez mélanger tout ce qui traîne chez vous pour faire des salades improvisées, vous allez adorer y ajouter ce granola. Il ajoute une note croustillante très agréable à tous types de salades.  Je pense qu’il serait notamment top sur cette salade de melon au jambon serrano et noix de cajou. Suivant la quantité que vous mettez, le granola peut faire une petite décoration façon crumble, ou même carrément remplacer le féculent pour vous éviter d’avoir à cuire du riz.
Ce granola est également excellent avec des soupes chaudes ou froides comme le gaspacho, ou servi sur une sauce au yaourt pour tremper des bâtonnets de carotte à l’apéro. Vous pouvez aussi en saupoudrer sur les gratins, en l’ajoutant dans les cinq dernières minutes de cuisson, pour éviter qu’il ne brûle. Enfin, il sera très sympa parsemé sur des légumes grillés ou sur  un beau morceau de poisson. En bref, amusez-vous à en mettre partout ! Il y a sans doute plein d’autres idées que je n’ai pas encore testées, ce qui est sûr, c’est que désormais je ferai en sorte de toujours avoir un bocal de granola salé d’avance dans mon placard!
Ce que j’ai​ aimé dans cette recette, c’est son petit goût addictif et sa texture bien croustillante. Comme avec les granola sucrés, vous pouvez très facilement le personnaliser et le décliner avec toutes sortes de graines que vous aurez à disposition dans vos placards. J’ai choisi de faire une version avec un mélange d’avoine et de blé, et de mettre à l’honneur la saveur du paprika que j’aime beaucoup.
Petit bonus, cette recette est très rapide à faire. Donnez-vous 10 minutes pour mélanger les ingrédients, enfournez, stockez en bocal et c’est tout!
Si vous ne connaissez pas le blog Rappelle toi des mets, allez vite le découvrir! C’est un festival de belles photos et de recettes alléchantes!

P.S. : Si vous cherchez des bocaux pour stocker votre granola, en voici des chouettes :

Granola salé au paprika

Pour 2 bocaux
  • 70 g de flocons d’avoine
  • 30 g de son  de blé
  • 30 g de son d’avoine
  • 65 g de mélanges de graines
  • 2 c. à s. d’eau
  • 2 c. à s.  de miel
  • 2 blancs d’oeufs
  • 1/2 c. à c.  de sel
  • 3 c. à s.  de de parmesan râpé
  • 4 cl d’huile de courge
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s.  de paprika
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
 Préchauffez votre four à 150°C.
Mélangez les ingrédients secs.
Ajoutez l’eau, le blanc d’oeuf, et pétrissez. Ajoutez alors l’huile , mélangez à nouveau, et ajoutez en si besoin. Il faut que le mélange s’amalgame (colle) légèrement.
Parsemez de petits « paquets » de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Enfournez pour 15 à 20 minutes en remuant à mi-cuisson.
Sortez le granola salé lorsqu’il est doré et attendez qu’il refroidisse  et se solidifie, puis conservez le dans un bocal.
Source d’inspiration :

Cheesecake en bocal aux fruits rouges poêlés et macis

Le soleil brille, les oiseaux chantent et le parc vous attend pour poser votre couverture de pique-nique et manger ce dessert ultra gourmand.

Les aliments pour pique-niques sont parmi mes préférés, car j’adore l’idée de réfléchir à un repas à la fois bon, amusant et facilement transportable.

Quelle meilleure façon de finir un pique-nique ou un événement en plein air peut-on imaginer qu’avec un cheesecake frais et crémeux aux fruits rouges ? Facile à faire, il fond dans la bouche et il est idéal par temps chaud! Mettez-le dans de jolis bocaux, et vous obtenez un dessert que vous pouvez transporter n’importe où facilement!

Les bocaux sont un grand favori de Pinterest et des réseaux sociaux cette année, il y a plein de choses malignes à faire avec! Ici ils permettent de servir des portions de cheesecake parfaites et super fun à manger!

Pour cette recette, j’ai utilisé du macis, une épice issue de l’enveloppe de la muscade, qui y ressemble mis avec un goût plus doux, parfait pour des préparations sucrées! C’est grâce à l’Etal des épices que j’ai pu découvrir cette merveilles! Allez découvrir leur site, c’est une mine d’or en matière d’épices de qualité!

Vous pouvez remplacer les fraises par tout autre fruit selon vos envies, ou ce qui est de saison.

J’ai choisi de faire un cheesecake sans cuisson qui est parfaitement adapté au service en bocal.

La croûte peut être faite avec des sablés si c’est ce que vous avez sous la main, mais je préfère utiliser mes chouchous les spéculoos qui donnent au dessert une saveur incomparable !

Pour découvrir cette recette, c’est chez l’Étal des saveurs que ça se passe!

P.S. : Si le concept du cheesecake en bocal vous séduit autant que moi, essayez aussi ce cheesecake vanille en bocal, aux portions ultra généreuses!

 

Olives à la diplomate maison

Jusqu’à il y a quelques mois, je n’avais jamais pensé à accommoder mes olives moi-même. Pourtant, j’adore les olives, je dirais même que les olives vertes sont parmi mes meilleurs amies à l’apéritif! En fait, je n’avais jamais pensé que cela puisse être possible de les accommoder soi-même comme on en a envie. Mais ça, c’était avant de voir cette recette d’olives à la diplomate sur le blog Cuisiner en paix. C’est un blog que je lis assidûment et je n’avais pas encore eu l’occasion de tester et de vous partager une de ses recettes! L’occasion était trop belle pour ne pas être saisie!

Je dois d’abord vous dire que j’ai été conquise par le résultat! Qu’est-ce qui m’a plu dans cette recette? Plein de choses, mais surtout :

– C’est une recette ultra simple, peut-être la recette la plus facile du monde!

– Il n’y pas besoin de faire mariner les olives très longtemps pour développer une saveur intense.

– Vous obtenez un apéro bluffant pour un prix modique et un minimum d’effort!

Quand les 24 h de repos seront écoulées et que vous apprécierez ces olives marinées maison, vous me remercierez 🙂 Servez avec du pain frais (beaucoup, car vous allez vouloir finir la sauce tomate) et des poivrons rôtis pour un apéro aux accents du sud!

 

Olives à la diplomate maison

  • 260 g d’olives égouttées et dénoyautées
  • 150 g de concentré de tomate
  • 5 grosses gousses d’ail écrasées à l’aide d’un presse ail
  •  ½ càc de pâte de piment de la Réunion
  • 10 c. à s. d’huile d’olive

Mélangez l’huile d’olive, l’ail, le concentré de tomate et la pâte de piment dans un bocal ou un récipient hermétique.

Ajoutez les olives, mettez au réfrigérateur pour minimum 24 heures et servez.


Source d’inspiration :
Olives à la diplomate.

Kits pour riz au lait

Noël approche, et côté cadeaux je vous propose un gros succès : des kits de riz au lait faits maison. Je ne sais pas vous, mais moi j’adore faire des cadeaux gourmands, et franchement ces kits sont top! Il faut dire qu’ils ont tous les avantages possibles à mes yeux  : ils sont faits main, on peut les réaliser avec les enfants, ils permettent de recycler des bocaux en verre si vous en avez, et ils ne nécessitent pas de grande dépense.
Tout ce que ces kits demandent, c’est de prendre un peu de temps pour faire un bel emballage et montrer que vous avez pensé à la personne à qui vous l’offrez!
La recette est ultra simple. Mettez dans un bocal ou un sachet en couches successives du riz rond à dessert, du sucre, des garnitures et c’est parti! Pour celui ou celle qui recevra le cadeau, il n’y aura qu’à suivre la notice et cuire le riz dans du lait.
Comme j’ai une grande famille, j’ai expérimenté de nombreuses versions, ce qui me permet de vous proposer plein de variantes. Et comme c’est Noël, voilà des étiquettes à imprimer ici, et des verso avec des modes d’emploi et ici selon les parfums, ici et ici !
D’ailleurs, ces cadeaux peuvent même s’offrir tout au long de l’année, ne vous limitez pas à Noël : Pâques, cadeau de la maîtresse en fin d’année…
 

Kits pour riz au lait

La base
  • 80 g de riz rond
  • 30 g de sucre roux
  • 30 g de sucre
Riz au lait au carambar
  • 3 carambars
Riz au lait choco-carambar
  • 2 carambars
  • 20 g de chocolat
Riz au lait coco-cranberries
  • 30 de noix de coco
  • 30 de cranberries
  • 30 g de sucre de coco à la place du sucre
Riz au lait aux spéculoos
  • 50 g de spéculoos
  • 30 g de vergeoise à la place du sucre
Riz au lait au chocolat
  • 30 g de cacao en poudre
  • 50 g de pépites de chocolat
Riz au lait aux tagada
  • 12 fraises tagada
  • 30 g de sucre rose à la place du sucre
Riz au lait aux pommes et cannelle
  • 2 pommes déshydratées
  • 1 c. à c. de cannelle
Recette à écrire sur le sachet
Faites bouillir 70 cl de lait.
Versez le kit riz au lait.
Cuire 40 minutes à feu doux et à petits bouillonnements en remuant de temps en temps.
Source d’inspiration :
http://www.lesyeuxplusgrosqueleventre.com/cadeau-gourmand-kit-riz-au-lait-speculoos-chocolat-ou-carambar/

Spécialité du Danemark : Spegesild ou toast au hareng mariné

Connaissez-vous la tradition danoise des smorrebrod?
Ce sont des tranches de pain de seigle beurrées sur lesquelles on ajoute de la charcuterie, du poisson, des condiments, du fromage ou une tartinade. Il s’agit d’un déjeuner traditionnel de la cuisine danoise que j’ai eu le plaisir de goûter lors de mes vacances là-bas.
Côté cuisine, on trouve de tout dans les restaurants danois. De la simple tranche de pain industrielle tartinée à la va-vite au pâté de foie jusqu’à la magnifique tranche de pain noir croustillante débordant de fruits de mer et de légumes bien frais qui vire à l’œuvre d’art sur pain…
Les prix en conséquence vont du simple au triple, voire plus!
toasts-hareng
Mais je ne critique pas les petites tartines basiques à 3 sous, car c’est là que se trouve selon moi l’essence du smorrebrod : un repas simple, rapide et peu goûteux, accessible à tous dans un pays où tout est cher… Une aubaine pour les touristes comme pour les habitants qui peuvent donc s’offrir un petit resto dans leur budget!
  toasts-hareng-3
L’une des plus surprenantes que j’ai eu l’occasion de goûter est celle que je vous présente aujourd’hui. Le hareng en France on connaît, mais chez nous personne n’aurait l’idée de le servir cuisiné… sucré! Oui ce hareng est sucré, et pas qu’un peu, vraiment sucré! Mais passé l’effet de surprise, j’ai trouvé ça très bon, et je voulais vraiment vous faire découvrir cette curiosité!

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

P.S. : Cette recette est ma première recette danoise, mais si vous voulez faire un menu nordique, vous pouvez continuer votre repas avec des boulettes suédoises encore meilleures que celles d’Ikea!

 Spegesild ou toast au hareng mariné

Pour environ 32 toasts

  • 400 g de filets de hareng
  • 25 cl de vinaigre de vin
  • 25 cl d’eau
  • 115 g de sucre
  • 1 carotte
  • 2 feuilles de laurier
  • 6 cm de gingembre
  • 4 cm de raifort émincé
  • 2 c. à c. de graines de moutarde
  • 6 baies de poivre de Jamaïque
  • 1 pincée de coriandre

Pour le service

  • 1 oignon rouge coupé en fines tranches
  • 16 tranches de pain se seigle
  • aneth pour servir
Rincez les filets de hareng  plusieurs fois à l’eau claire. Mettez dans un plat rempli d’eau, couvrez et laissez au frigo pour la nuit. Le lendemain, videz l’eau et rincez à nouveau. Déposez le hareng dans un bocal en glissant des rondelles d’oignon rouge entre chaque.
Dans une casserole, faites bouillir le vinaigre, l’eau et le sucre pendant 10 minutes à découvert.
Ajoutez les autres ingrédients et prolongez de 10 minutes.
Versez ce mélange bouillant sur les harengs et les oignons rouges.
Réservez au réfrigérateur et laissez macérer au minimum une nuit et jusque 4 jours.
Servez sur le pain de seigle tartiné de beurre, avec quelques rondelles d’oignon et quelques pluches d’aneth.
toasts-hareng-2

Granola à la banane

Si je suis une adepte des brunchs et petits déjeuners salés à base de burgers, saucisses ou fromages en tout genre, j’aime aussi beaucoup les préparations plus classiques comme les céréales et mueslis en tous genre. J’adore en manger au goûter, ou même le soir en dessert après un repas un peu léger!

 muesli-banane

Cela faisait donc un moment que je rêvais d’en réaliser moi-même, et l’occasion a été toute trouvée car j’ai reçu en cadeau un kit pour muesli : bocal, céréales, sirop d’agave…
Je n’avais plus qu’à doser et ajouter ma touche personnelle : du jus de banane pour sucrer et amalgamer les céréales entre elles!

Cette première tentative m’a beaucoup plu, le goût et la texture sont extra, et au vu de la simplicité de réalisation, je ne vous cache pas qu’il me tarde déjà en refaire !

muesli-banane-3

P.S. : Envie de nouvelles expériences au petit déj? Si vous avez raté mes overnight oats allez vite y jeter un œil!

 Muesli croquant à la banane

  • 450 g de flocons 5 céréales
  • 125 g de cranberries
  • 30 g de copeaux de noix de coco
  • 100 g de noisettes hachées grossièrement
  • 3 bananes séchées coupées en petits bouts
  • 2 rondelles d’ananas confit coupées en petits bouts
  • 5 c. à s. de sirop agave
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 3 c. à s. huile de coco
  • 1 c. à s. de sirop d’agave
  • 12,5 cl de jus de banane

Mélangez l’ensemble des ingrédients dans un grand saladier. Étalez sur la grille du four couverte avec du papier sulfurisé. Tassez le mélange, enfournez à 80°C pour 2 heures ou plus, jusqu’à obtenir une texture croustillante en surveillant régulièrement.

Conservez dans un bocal.

muesli-banane-2

Wishlist cuisine « green » pour l’été!

Voilà l’été qui s’est enfin décidé à pointer le bout de son nez! On dégaine les tongs, le bocal à cocktail avec paille intégrée et on fait chauffer le barbecue… Oui oui, ça sent vraiment les vacances! Pour mettre un peu de fraîcheur dans votre cuisine et dans vos plats, voici une petite sélection shopping composée de mes coups de cœur du moment! Que ce soit côté déco, accessoires, livres de cuisine ou textile, laissez le vert vous envahir!

wishlist-green

 

#1, #5 et #6, mes coups de cœur côté livre de cuisine : des légumes, des recettes saines et végétariennes, bref du green dans les assiettes! Et pour accompagner tout cela, un présentoir à livres de cuisine pour pouvoir suivre les recette en cuisinant.

#2 et #7, mes coups de cœur côté accessoires de cuisine pour donner une touche verte à la pièce : de jolis ustensiles de cuisine à exposer dans leur carrousel, des maniques Esprit aux motifs très sympa à laisser accrochées négligemment pour apporter une touche de couleur à la pièce, et ne pas se brûler accessoirement!

#2, #8 et #9 des gadgets futiles mais qui se rendront indispensables : des couverts transportables Mon bento pour les lunchs au bureau ou les pique-niques, un cube Microplane pour râper tout et n’importe quoi, des pinces pour attraper les tartines dans le grille-pain sans se brûler!

#4 une envie gourmande : de l’ail des ours pour parfumer tous les plats et salades!

Et vous, vous avez des envies ou des coups de cœur estivaux? Vous êtes accros aux gadgets comme moi? N’hésitez pas à me les partager ^^