Archives de catégorie : Gâteaux à partager

Crumble pomme rhubarbe amandes

Le crumble à la pomme est un de mes desserts préférés de tous les temps. La légère acidité des pommes, la touche de cannelle, les morceaux de pâte croustillants et fondants à la fois… Tout cela en fait un dessert réconfortant que je pourrais manger tout l’hiver sans me lasser! Alors au retour des beaux jours, plutôt que d’y renoncer, je vous propose d’en préparer une variante plus printanière en y ajoutant de la rhubarbe!

Si vous faites le tour de la blogosphère culinaire en ce moment, vous trouverez probablement des dizaines de recettes à la rhubarbe. Il semble que ce légume-fruit soit de saison et à la mode dans le monde entier! Cependant, je pense qu’il n’y a jamais assez de recettes de rhubarbe! Personnellement j’en ai souvent une belle quantité à écouler et je suis contente de varier les recettes.

A la fois acide et piquante mais aussi parfumée, j’ai mis longtemps à m’habituer à la rhubarbe mais je commence à vraiment l’apprécier. Depuis que j’en ai dans mon jardin, la rhubarbe est une tradition saisonnière pour moi, et j’en glisse dans mes gâteaux, mes confitures ou même dans mes boissons!

J’ai trouvé cette super recette de crumble sur le blog La cuisine facile de Chris, un blog dont je suis une lectrice assidue, et je vous recommande de faire de même! Vous y trouverez plein d’idées gourmandes et simples à réaliser!

Comme pour toutes les pâtes sablées, il est important de ne pas trop travailler la farine et le beurre pour que votre crumble soit croustillant et forme des petits morceaux agréables à croquer. Pour une texture croquante parfaite, utilisez du beurre bien froid et saupoudrez le crumble sur la rhubarbe sans essayer de l’agglomérer dessus.Enfin, la rhubarbe a tendance à se rétrécir lorsqu’elle est cuite, alors n’ayez pas peur de la quantité même si vous n’aimez pas l’acidité, ici on est sur un mélange à 50/50 entre la pomme et la rhubarbe, et j’ai trouvé l’équilibre parfait!

 

Crumble pomme rhubarbe amandes

Pour 4 personnes

  • 275 g de rhubarbe + 2 c. à s. de sucre
  • 275 g pommes
  • 2 c. à s. de sucre vanillé
  • 60 g de farine
  • 60 g de poudre d’amandes
  • 60 g de sucre poudre
  • 60 g de beurre en petits dés

Épluchez la rhubarbe, coupez-la en tronçons, mettez-la dans une passoire. Saupoudrez de sucre et laissez dégorger 30 minutes.

Pendant ce temps, préparez la pâte à crumble. Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé et la poudre d’amandes. Ajoutez le beurre et sablez du bout des doigts. Réservez.

Allumer le four à 180°C.

Épluchez et coupez les pommes en dés de même taille que les tronçons de rhubarbe.

Dans un plat beurré, disposez les cubes de fruits.

Recouvrez de crumble et enfournez pour environ 20 à 30 minutes.

 

Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/05/crumble-pommes-rhubarbe.html

Tarte panna cotta fraises

Il fait de plus en plus chaud ici, à Lille… Oui oui, cela arrive! Ce temps me donne envie de jardiner, de faire de longues promenades, de m’asseoir dehors en terrasse des cafés, de boire des cocktails fruités installée dans un transat et de me concocter des desserts légers, fruités et colorés à manger après un bon barbecue. Vous l’aurez compris, j’aime quand il fait beau! Je suis tellement contente de voir des fraises dans les supermarchés et de pouvoir cuisiner avec les fruits d’été à nouveau!
Autant j’aime une belle tarte aux pommes maison pendant les mois sombres d’automne et d’hiver, où les seuls fruits proposés sont des pommes ou des poires, autant je suis contente de les quitter pour les délicieux fruits sucrés dès que le soleil pointe son nez!
La panna cotta est l’un de mes desserts préférés dans les restaurants, car elle n’est pas trop sucrée et même quand on n’a plus trop faim, on peut l’apprécier. Je suis totalement obsédée par tout ce qui y ressemble de près ou de loin et je suis déterminée à explorer toutes les possibilités de ce petit dessert. Du coup, quand j’ai vu une recette de tarte panna cotta, j’ai immédiatement voulu tenter l’aventure!
J’ai trouvé cette super recette sur le blog Allergique gourmand, un blog que j’apprécie beaucoup… Il n’y a pas besoin d’avoir un allergique à la maison pour tomber amoureux de ses belles recettes ultra gourmandes! J’ai mixé deux recettes de son site, car je n’avais pas les bons ingrédients pour la pâte sablée d’origine, mais j’en ai trouvé une autre dans sa recette de tarte sablée aux fraises qui a très bien fait l’affaire… Pour cette recette, choisissez un moule pas trop grand car il faut une bonne épaisseur de pâte. J’ai un moule rectangulaire tout comme Marie, et je dois dire que la quantité de pâte était absolument parfaite.
Cette panna cotta façon tarte a été un grand succès, tout le monde l’a appréciée! La base est une pâte sablée sans gluten à base de farine de riz et de maïs. Elle est bien croquante et n’a rien à envier à une pâte sablée classique. La panna cotta est crémeuse, juste un peu plus gélatineuse que je ne les aime en dessert individuel, mais cela permet à la tarte d’avoir une tenue parfaite même après avoir coupé les parts. Cela vient je pense de l’agar agar qui est un peu plus puissant que la gélatine animale.
Quand aux fraises… Je vous ai appâtés en vous parlant plus haut de la saison des fraises, mais c’est de la confiture que j’utilise ici… Vous pouvez donc faire cette tarte n’importe quand! En ce qui me concerne, ma confiture était maison, mais une confiture du commerce conviendra très bien aussi! Le résultat final est tellement beau et gourmand qu’il est parfait pour les repas où vous recevez.
Si vous tentez cette recette, je vous recommande de laisser la tarte au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur, voire une nuit si vous pouvez. En dernier recours si vous manquez de temps, tentez le congélateur, mais je ne vous promets rien avec cette solution!
  

Tarte panna cotta fraises

Pour la pâte
  • 90 g de farine de riz
  • 30 g de farine de maïs
  • 30  g de fécule de maïs
  • 70 g de sucre
  • 70 g de beurre 1demi-sel
  • 4 cl d’eau
Pour la couche à la confiture
  • 200 g de confiture de fraises
  • 1 g d’agar agar
  • 2 c. à s. d’eau
Pour la couche de panna cotta:
  • 2 g d’agar agar
  • 60 g de sucre
  • 20 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait
  • 1 c. à s. de vanille liquide
Mélangez les farines, le sucre, le beurre, dans un saladier et malaxez au robot pâtissier ou à la main. Ajoutez l’eau et pétrissez. La pâte doit être bien homogène. Étalez la pâte dans votre moule.  Laissez reposer 30 minutes
Préchauffez votre four à 180° C. Enfournez la pâte. Faites cuire 15 à 20 minutes, puis laissez tiédir la pâte.
Dans une casserole, mettez la confiture avec l’agar agar. Chauffez à feu doux jusqu’à ébullition. Si la confiture est trop épaisse, ajoutez l’eau.
Etalez la confiture sur la pâte cuite et laissez tiédir.
Pendant que la confiture tiédit sur la pâte, préparez la panna cotta. Dans une casserole, mettez le sucre et l’agar agar. Versez la crème en remuant puis ajoutez le lait. Placez la casserole sur feu doux et remuez jusqu’à ébullition. Eteignez et laisser tiédir.
Une fois tiède, versez sur le mélange à la confiture et laissez refroidir.
Placez au réfrigérateur pour 2 heures minimum.
Source d’inspiration :
http://allergiquegourmand.over-blog.com/2016/08/tarte-confiture-de-fruits-rouges-panna-cotta-bio-sans-oeufs-gluten-etc.html

Spécialité corse : pastizzu

Si je ne suis pas une fan de pâtisserie traditionnelle trop élaborée à base de chantilly ou de crème au beurre, cela ne veut pas dire pour autant que je n’aime pas les desserts. Mes goûts vont vers d’autres spécialités, plus simples, comme le pudding ou le flan, que j’aime simple et nature. C’est simple, je ne m’en lasse pas!
Quand aux puddings, je vis avec eux une véritable histoire d’amour et comme j’ai toujours un bon kilo de pain dur qui envahit le dessus de mon frigo, je me jette bien vite sur toute recette qui permet de le liquider!
Quand j’ai vu la recette du pastizzu sur le blog de Gridelle, j’ai su que je ne tarderais pas à la tester : un flan corse au pain dur nappé d’une couche de caramel, comment résister?
Eh bien je peux vous dire que ce flan a été une superbe découverte! Nous ne sommes qu’au début de l’année mais ce flan va directement dans mon top 10 de 2017 : moelleux, crémeux, une saveur délicate et gourmande à souhait avec le caramel… C’est bien simple, quand j’ai démoulé ce gâteau, j’ai proposé à mon homme d’aller en urgence acheter un flan tout fait chez le pâtissier pour nos invités, afin de garder celui-là rien que pour nous!
À la base, c’était de l’humour, mais dès qu’on a goûté ce flan, on a regretté de l’avoir partagé : un tel délice, ça rend immédiatement égoïste!
Bref, je ne sais que vous dire à part que si vous êtes amateurs de flans en tous genre, il vous faut absolument tester celui-ci au plus vite! Par la même occasion , si ce n’est déjà fait, je vous encourage à aller parcourir le blog Les voyages de Gridelle, cette recette est sublime mais ce n’est pas la seule, c’est un festival de saveurs chez elle!
 
P.S. : Si vous aimez les puddings pas trop bourratifs, cette version vous plaira également!

 Pastizzu

  • 80 g de sucre roux
  • 10 g de sucre vanillé
  • 5 œufs
  • 50 cl de lait
  • 80 g de pain rassis
  • Les zestes d’un citron

Pour le caramel

  • 125 g de sucre
  • quelques gouttes de citron
Coupez le pain en petits morceaux. Placez-le dans une grande casserole et mouillez-le avec le lait; ajoutez les sucres. Mélangez et chauffez jusqu’à ébullition. Laissez tiédir. Incorporez le zeste de citron et les œufs battus. Mélangez et  mixez.
Préchauffez le four à 180°.
Préparez le caramel : répartissez le sucre dans le fond d’une casserole à fond épais; versez-y quelques gouttes de citron. Faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le sucre ait fondu et coloré. Ne remuez surtout pas . Une fois le caramel liquide formé, versez-le très rapidement sur les parois d’un moule à cake.
Versez le mélange au pain et enfournez dans un bain marie pendant 50 minutes. Laissez refroidir et mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Démoulez quand le cake est bien froid.
Source d’inspiration :

Gâteau au chocolat au coca-cola

Je ne suis pas une grande buveuse de sodas en général. Je trouve ça agréable à boire mais ils donnent soif et apportent beaucoup de calories… Les calories ne me gênent pas franchement en soi, mais je préfère me concentrer sur les calories solides, c’est à dire me faire un bon gros gâteau au chocolat, que d’ingérer la même quantité de sucre dans une canette!
Du coup, j’en achète uniquement quand on reçoit des gens qui aiment ça, et ensuite la bouteille reste au frigo à perdre désespérément ses bulles et en me regardant d’un air triste à chaque fois que j’ouvre la porte…
Je me suis dit que si on trouvait des recettes avec du vin, il devait bien en exister avec du coca… J’ai enquêté et trouvé pas mal d’idées dont je vous reparlerai plus tard, mais il est temps de dévoiler la première et la plus surprenante peut-être : ce gros gâteau au chocolat!
Je dois dire que ce gâteau est une super surprise : il est délicieux, riche, un peu « pâteux » comme les fondants… Cela vient de l’ajout de schamallows dans la recette je pense! Hé oui, des schamallows et du coca dans un même gâteau, de quoi en faire évanouir plus d’un tant il y a de sucre… Mais rassurez vous, on n’ajoute pas « trop » de sucre en poudre à tout cela ^^
Si vous voulez bluffer vos invités en leur faisant deviner l’ingrédient secret de ce gâteau (impossible à reconnaître je pense) ce gâteau est fait pour vous!
  
P.S. : Si vous aimez le chocolat et les ingrédients bizarres, ce brownie aux haricots rouges est un de mes plus gros succès ^^

Gâteau au chocolat au Coca-cola

  • 25 cl de Coca-Cola
  • 225 g de beurre ou de margarine ramolli
  • 30 g de cacao
  • 130 g de sucre
  • 125 g de farine tout usage
  • 80 g de mini schamallows
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs légèrement battus
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 3 c. à  .bombées de crème épaisse
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
Pour le glaçage :
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 70 g de chocolat noir
Préchauffez votre four à 180°C.
Dans une grande casserole, amenez le beurre, le coca-cola et la poudre de cacao à ébullition en fouettant jusqu’à ce qu’ils soient mélangés.
Dans un autre bol, mélangez la farine, le sucre, les mini schamallows et le sel.
Ajoutez rapidement le mélange de farine dans la casserole et mélangez jusqu’à ce que les mélanges et les guimauves soient presque fondues et dissoutes. Retirez du feu.
Dans un bol, battez les œufs, la crème, le bicarbonate de soude et la vanille. Ajoutez au mélange coca -marshmallows et continuez à mélanger.
Tapissez un plat à gâteau avec du papier cuisson et versez la pâte .
Mettez à cuire au four à 180°C pendant environ 20 minutes. Retirez du four avant que le centre soit complètement figé. Un cure-dent planté au centre ne doit pas ressortir propre mais avec un peu gâteau dessus.
Laissez refroidir complètement avant de servir.
Source d’inspiration :

Spécialité du Danemark : aeblekage

J’ai découvert l’aeblekage au Danemark l’été dernier. Là-bas je n’ai pas eu l’occasion de manger dans de grands restaurants, mais on aimait manger sur le pouce le midi, et dans l’après-midi s’arrêter à une pâtisserie pour tester une petite douceur au hasard! L’aeblekage a été une de mes découvertes préférées. C’est un gâteau aux pommes, comme il y en a partout, mais chaque pays a sa variante et ce n’est jamais franchement pareil! Celui-ci n’échappe pas à la règle, il est assez différent des gâteaux aux pommes de chez nous pour mériter d’être testé!
J’ai vu sur des sites français des recettes d’aeblekage qui ressemblaient à un parfait, avec des couches de biscuits émiettés, des couches de compote de pommes, de la chantilly… Mais même si ça a air très bon, cela ne ressemble pas du tout à ce que j’ai mangé au Danemark! « Aeblekage » voulant simplement dire « gâteau aux pommes » en danois, ce n’est pas un nom typique d’un gâteau en particulier mais de tous les gâteaux aux pommes là-bas! Il y a donc certainement autant de variantes que de foyers danois! À force d’enquêter, j’ai quand même pu retrouver une recette qui se rapproche vraiment de celle que j’ai aimé en vacances.
Je ne parlerai jamais assez de mon amour inconditionnel pour la cannelle. Si je pouvais utiliser un sac de 20 kg de cannelle à la place de mon oreiller, mes rêves n’en seraient que plus beaux, vraiment j’en suis dingue! C’est peut-être un des détails que j’apprécie le plus dans ce gâteau  qui contient une sorte de crumble de cannelle sur le dessus, et ça fait toute la différence!
  
P.S. : Si vous voulez découvrir la cuisine nordique, que j’adore personnellement, découvrez ce superbe livre :
La cuisine scandinave: Recettes authentiques

Gâteau aux pommes danois

  • 250 g de beurre mou
  • 250 g de sucre en poudre
  • 4 œufs
  • 250 g de farine
  • 1 c. à c. de levure
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 7 pommes golden

Pour saupoudrer dessus

  • 3 c. à c.  de cannelle
  • 5 c. à s. de sucre

Mélangez le sucre et la cannelle destinés à être saupoudrés. Réservez.

Allumez votre four  à 180°. C.

Couvrez un moule rond à bords hauts (idéalement à charnière) avec un morceau de papier sulfurisé.

Pelez les pommes, coupez-les en quartiers, retirez les pépins et coupez chaque quarter en 5-6 tranches.

Battez le beurre et le sucre.

Ajoutez les œufs un par un et fouettez à nouveau.

Mélangez la farine avec la levure et le sucre vanillé puis versez ce mélange dans le bol avec le mélange au beurre et œuf.

Placez la moitié des tranches de pommes dans le fond du moule à charnière. Saupoudrez avec la moitié du sucre à la cannelle.

Verser la pâte dessus, étaler le reste des morceaux de pommes par dessus et saupoudrez à nouveau avec le reste du sucre à la cannelle.

Mettez au four pour 45 minutes à 1 heure.

 
Source d’inspiration :

Poke Cake à la Jello

Le Poke cake, vous connaissez ? Je vous avais fait une présentation rapide ici, mais si vous voulez, voilà une leçon de rattrapage!
Le poke cake, c’est un gâteau simple et vite fait, genre le bon gâteau au yaourt, que vous customisez et rendez vraiment unique en le trouant de partout et en versant un liquide dans les trous… Attention, pas n’importe quel liquide : du caramel, du coulis, du chocolat fondu… Un truc gourmand évidemment!
Ma première tentative au caramel était ultra bonne, je vous l’avais proposée ici et ça m’a donné envie de recommencer très vite!

J’ai choisi de vous faire un poke cake à base de jello, ces gelées anglaises qui font hurler certains français d’horreur.

Ceci est le gâteau plus humide que vous aurez jamais l’occasion de manger et certainement le meilleure manière d’utiliser ces gelées du vous en récupérez par hasard. Avec la gelée, ce gâteau obtient une texture moelleuse, limite spongieuse très surprenante mais vraiment bonne! Quand vous croquez dedans, le gâteau semble mouillé, mais si vous mettez un doigt dessus vous verrez qu’il est sec : c’est l’effet de la gelée!
J’ai fait ce gâteau à la gelée d’orange et accompagné de morceaux d’orange. Vous pouvez facilement varier avec des fraises, du citron…
Si vous n’avez pas de jello, vous pouvez la remplacer par une gelée maison, ça sera encore meilleur. Je vous mets les explications adaptées aux deux cas dans le détail de la recette.

 
Poke Cake à la Jello


Pour le gâteau

  • 200 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 25 cl de jus d’orange
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure
  • Crème chantilly
  • Rondelles d’orange


Pour la version avec jello

  • 1 boîte de Jello orange gélifiée (135g)
  • 10 cl + 38 cl d’eau

Pour la version sans jello

  • 48 cl de jus d’orange
  • 4 feuilles de gélatine


Préchauffez le four à 180°C.
Faites fondre le beurre. Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé et la levure.
Ajoutez petit à petit le beurre fondu puis le jus d’orange.
Versez dans un moule rond à gâteaux préalablement beurré et fariné.
Enfournez pour 15 à 20 min à 180°C.

Retirez le gâteau du four. Laissez refroidir 30 minutes.
Avec le dos d’une cuillère en bois, percez des trous dans le gâteau.


Pour la version avec jello
Mettez la gelée avec 10 cl d’eau froide au micro-ondes 1 minute, mélangez puis ajoutez le reste de l’eau froide, mélangez.

 

Pour la version sans jello

Faites ramollir vos feuilles de gélatine dans de l’eau froide quelques minutes.
Faites chauffer votre jus d’orange à la casserole ou au micro-ondes. Quand le jus est bien chaud, mettez y les feuilles de gélatine et mélangez bien.

Versez délicatement le mélange uniformément sur le dessus du gâteau. Couvrez et placez au réfrigérateur pour laisser refroidir pendant quelques heures.

Au moment de servir, faites des spirales de crème chantilly uniformément sur le dessus du gâteau. Coupez en morceaux et servez avec des tranches d’orange.

Cake aux peaux de banane

Ces derniers temps, je fais vraiment de mon mieux pour respecter l’environnement. J’achète des produits verts, je fais certains produits ménagers et produits de beauté moi-même, je consomme un maximum de produits locaux… Cela est légèrement contrebalancé par mon amour des gadgets de cuisine et des livres en tout genres, mais enfin si je ne suis pas encore prête à passer à la liseuse, je trouve que j’ai fait beaucoup de progrès quand même!

Une chose sur laquelle je suis plutôt catégorique, c’est le gaspillage de nourriture. Je déteste jeter les choses et heureusement, j’ai un très bon frigo et un congélateur qui optimise bien les durées de conservation. Je fais de petites courses chaque semaine plutôt qu’un gros plein mensuel, cela m’évite de découvrir des périmés au fond du frigo en fin de mois, et c’est la seule solution de toutes manières quand on veut manger des fruits et légumes frais!
J’ai d’ailleurs pris la résolution ici de trouver encore plus de solutions pour cuisiner des choses que l’on jette habituellement! Je cuisine pas mal d’éléments que l’on pense bons pour la poubelle comme les fanes de radis ou les épluchures de pommes de terre, mais une chose que je ne mange généralement pas est la peau des bananes. Jusqu’à ce que je voie un gâteau aux peaux de banane (oui vous avez bien lu) sur le blog de Virginie Moreau. Si vous ne connaissez pas allez le découvrir, vous y trouverez plein de recettes géniales!
J’étais sceptique au premier abord. Je veux dire, les peaux de banane sont épaisses, ont une odeur forte, et c’est généralement le genre de chose que l’on jette immédiatement à la poubelle. mais intrigué, il me fallait tester ça et vérifier le résultat par moi-même!

J’ai suivi les instructions et j’ai cuit les peaux de banane à l’eau puis je les ai mixées et mélangées à l’appareil du gâteau. Une fois le gâteau cuit, je peux vous dire que le résultat est top : une bonne odeur de banane, une texture entre le flan et le cake, ce banana bread du pauvre est délicieux! Un conseil si vous vous lancez : utilisez des bananes bio car les épluchures sont le lieu de logement de plein de vitamines, mais aussi de tous les pesticides!
 
P.S. : Si vous voulez un banana bread plus classique mais tout aussi bon, c’est par ici!

Cake aux peaux de banane

  • 3 peaux de bananes (bien lavées, en coupant leurs extrémités)
  • 80 g de raisins secs
  • 2 œufs
  • 40 g de sucre en poudre
  • 40 g de sucre cassonade
  • 180 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 50 g de beurre
  • 250 g d’eau
  • 2 c. à s. de rhum
Faites gonfler les raisins avec 2 cuillers à soupe de rhum et 2 cuillers à soupe d’eau.
Faites cuire les peaux de bananes dans l’eau sur feu assez vif, en mélangeant très souvent et en surveillant bien jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau et que les peaux soient toutes noires.
Mixez-les et réservez cette purée.
A l’aide d’un batteur électrique, fouettez les jaunes d’œufs avec le beurre mou et les sucres.
Ajoutez la farine, la levure, le rhum restant et les peaux de bananes mixées.
Ajouter délicatement les blancs d’oeufs montés en neige.
Incorporez les raisins.
Préchauffez le four  à 220°C.
Verser la pâte dans un moule à cake beurré et faites cuire 30 minutes.
Source d’inspiration :

Galette des rois citron frangipane

La galette des rois est une galette traditionnellement vendue et consommée le 6 janvier, à l’occasion de l’Épiphanie  fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus.
Est-ce que quelqu’un pourrait donc m’expliquer pourquoi les magasins commencent maintenant à vendre des galettes des rois début décembre, voire même avant?
Est-on tellement affamés en décembre qu’entre le saumon fumé,  le foie gras et les bûches on a envie de se gaver de frangipane? Vraiment, j’ai beau être gourmande, je ne comprends pas cette nouvelle habitude commerciale, et je ne connais personne qui achète ces fameuses galettes avant Noël! Et vous, vous mangez des galettes des rois à partir de quand?
galette-frangipane-citron-2
Tous les ans, pour moi la galette des rois présente le même dilemme : j’ai le ventre explosé par les fêtes, mon jean ne ferme plus et je ne peux pas me résoudre à racheter ma garde robe une taille au dessus… Mais pourtant, oh pourtant! La galette des rois traditionnelle est à la frangipane, à l’amande quoi, c’est tout ce que j’aime, j’adore ça, je pourrais en manger tout le temps ( voilà peut être une explication de la vente des galettes en décembre tiens), et donc j’hésite entre mon côté raisonnable (allez, juste une demi part à la pomme) et mon vrai moi (et si je faisais deux galettes à la frangipane maison et que j’en cachais une pour la manger toute seule au lit?)
Bref, c’est vraiment sadique d’avoir mis l’épiphanie si près de Noël, les rois mages auraient pu attendre une ou deux semaines avant de venir dire bonjour à Jésus, qu’on ait le temps de faire une diète quoi!
Bref, celle que je vous propose aujourd’hui est une légère variante de la tarte frangipane classique. Elle contient de la frangipane parce que c’est incroyablement bon, et elle est juste relevée par une crème au citron qui ajoute du pep’s et aide à faire passer le sucre. Le résultat est absolument parfait pour les amateurs de sensations acidulées! Pour faire la garniture, je me suis inspirée d’une tarte découverte sur le joli blog Plaisir et Equilibre, qui l’avait elle-même trouvée sur le blog de Gridelle. Avec des références pareilles, ça ne pouvait être qu’un succès !
galette-frangipane-citron

 Galette des rois citron frangipane

Pour le lemon curd 
  • 15 cl de jus de citron jaune
  • 80 g de sucre
  • 2 œufs
  • 1 c. à s. de maïzena

Pour la crème pâtissière 

  • 250 g de lait
  • 1 œuf
  • ½ bouchon de rhum ambré
  • 40 g de sucre
  • 1 c. à c. d’arôme vanille
  • 20 g de maïzena

Pour la crème d’amandes 

  • 100 g de beurre très mou
  • 80 g de sucre
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 2 œufs
  • Quelques gouttes d’essence d’amande amère

Faites chauffer dans une casserole le lait avec la vanille liquide et le rhum. Dans un saladier, mélanger au fouet, l’œuf  le sucre et la maïzena. Ajouter le lait chaud tout en mélangeant. Remettre le tout dans la casserole et cuire à feu doux jusqu’à épaississement de la crème. Laisser tiédir.

Battez le beurre en pommade, ajoutez le sucre puis les œufs un à un. Incorporez ensuite les amandes et l’amande amère.

Mélangez la crème pâtissière refroidie avec la crème d’amandes.

Battez les œufs en omelette dans un petit bol. Dans une casserole, faites chauffer le jus des citrons avec le sucre et la maïzena. Une fois que la préparation est chaude, ajoutez les œufs battus et mélangez vivement sur le feu jusqu’à épaississement. Laissez refroidir.

Préchauffez le four à 200°C.
Battez un jaune d’œuf avec 2 cuillers à soupe de de lait.
Étalez la pâte feuilletée. Avec un pinceau, badigeonnez tout le contour extérieur de la pâte de jaune d’œuf.  Étalez le lemon curd sur la tarte, ensuite à l’aide d’une poche à douille, recouvrez avec la frangipane.
Déposez la deuxième pâte, soudez les bords, couvrez le dessus du restant d’œuf battu, faites des stries sur la pâte.

Enfournez durant 20 à 30 minutes en surveillant la coloration.  La tarte est prête lorsqu’elle a pris une belle couleur dorée.

Laissez tiédir ou refroidir avant de servir et de vous régaler.

 galette-frangipane-citron-3

Source d’inspiration
https://plaisiretequilibre.wordpress.com/2015/09/27/tarte-au-citron-et-a-la-frangipane/

http://www.les-voyages-de-gridelle.com/2014/09/tarte-au-citron-et-a-la-frangipane.html

Mini bûches au chocolat au lait et marrons

En France, la « Bûche de Noël » est LE dessert traditionnel de Noël. Le plus souvent, elle est composée d’une génoise roulée remplie de crème au beurre au chocolat, recouverte d’un glaçage et surmontée de petites décorations de Noël.
A la période des fêtes, chaque boulangerie et supermarché vend toutes sortes de bûches de Noël, et les familles les mangent  généralement pendant le repas sans fin du réveillon.
mini-buche-chocolat-marrons
De nos jours, les garnitures, les saveurs et même le look des bûches de Noël deviennent de plus en plus sophistiqués. Les marques de luxe ont revisité la bûche traditionnelle de Noël et l’ont transformée en une véritable œuvre d’art comestible. Les décorations un peu kitsch ont été remplacées par de l’or comestible ou des structures complexes. Ces bûches modernes ont des looks étonnants, mais personnellement je les trouve trop loin de mes souvenirs d’enfance et elles perdent un peu ce qui fait la magie de Noël!
Je n’ai jamais vraiment essayé de faire ma propre bûche de Noël, j’avoue que je n’adore pas la bûche classique, notamment à cause de la crème au beurre qui m’écœure vite. J’ai donc préféré adapter une recette en forme de bûche, un peu comme je l’avais fait avec ma bûche façon moelleux aux marrons.
Je sais que ma recette n’a donc rien de standard, mais elle est simple à faire et franchement super bonne. J’ai fait une déco simple en chantilly, si vous avez des perosnnages de Noël à planter dedans, cela fera bien sûr plus festif, mais honnêtement peu importe les décorations que vous mettrez dessus, si vous avez des gourmands dans votre famille, ils en reprendront!
 mini-buche-chocolat-marrons-2

 Bûche au chocolat au lait et marrons

Pour 6 mini-bûches
  • 200 g de chocolat au lait
  • 380 g de crème de marrons
  • 1 c. à c. d’arôme de vanille liquide
  • 100 g de beurre
  • 180 g de biscuits sablés à la châtaigne

Pour la déco

  • Chantilly en bombe
  • cacao

Dans une casserole sur feu doux, faites fondre le chocolat avec le beurre, ajoutez la crème de marrons et mélangez . Mixez le tout si besoin, jusqu’à obtenir une crème lisse.

Placez la moitie des biscuits dans 6 mini moules à cake chemisés de papier sulfurisé.

Versez la moitié de la crème sur les biscuits, mettez le reste des biscuits et la fin de la crème et mettez au frais quelques heures ou mieux une nuit pour que le mélange solidifie.

Juste avant de servir, décorez de chantilly et saupoudrez de cacao.

mini-buche-chocolat-marrons-3
Source d’inspiration :

http://blogs.cotemaison.fr/cuisine-en-scene/2011/11/24/fondant-sans-cuisson-aux-biscuits-chocolat-au-lait-et-puree-de-marrons

Pavlova à l’ananas et au poivre

La pavlova est un dessert que j’ai longtemps voulu préparer sans oser me lancer. Je ne sais pas pourquoi, cette accumulation de meringue, de chantilly et de de fruits me semblait trop difficile à faire ! Je trouvais l’aspect esthétique de ce dessert très important et comme ce n’est pas mon fort, j’avais l’impression que toute tentative serait vouée à l’échec!
pavlova-ananas-poivre

Mais comme j’aime les défis, comme j’aime me dépasser et au pire, comme j’ai l’estomac blindé et que j’arrive même à manger mes recettes ratées, je me suis dit allez hop, lançons nous!

J’avais envie de mettre à l’honneur le poivre rouge kampot dans une recette sucrée. C’est un poivre très gourmand,  qui me vient du fabuleux site David Vanille, il est très parfumé et a des notes caramélisées, et j’étais persuadée que sa saveur pourrait se marier à la perfection avec celle des fruits, et plus précisément de l’ananas. Je me suis donc lancée dans l’idée de faire une pavlova avec une meringue poivrée, et une touche de poivre supplémentaire dans l’ananas poêlé.

Le résultat a été franchement très surprenant, à la hauteur de mes espérances voire plus : la meringue au poivre était juste parfumée comme il le fallait, et le dessert avait juste la dose de chaleur et d’exotisme dont j’avais envie!

Pour ceux qui n’auraient pas encore osé se lancer dans la réalisation de la pavlova, je peux maintenant vous dire que c’est très facile à faire. Le seul défaut de ce dessert est qu’il perd son bel aspect après quelques temps, la chantilly devient raplapla, mais comme c’est assez léger, vous ne devriez pas avoir de mal à tout manger sur un seul repas!
  pavlova-ananas-poivre-3
P.S. : Même si celle-ci n’est pas traditionnelle, on dit que la pavlova vient d’Australie, alors pourquoi ne pas la servir avec des aussie meat pies en plat pour un menu à thème?

Pavlova à l’ananas et au poivre

La recette :
Pour la meringue :
  • 4 blancs d’oeufs
  • 200 g de sucre
  • 1 cuillère à café de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  • Poivre rouge Kampot
Pour la chantilly :
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 50 g de sucre
Pour la garniture :
  • 1/2 ananas coupé en dés
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 1 c. à c. de rhum brun
  • Poivre rouge de Kampot
 Pour la décoration :
  • Sucre glace
Préchauffez le four à 120°C.
Montez les blancs en neige avec le vinaigre. Quand ils commencent à monter, ajoutez la maïzena, puis le sucre petit à petit et enfin le poivre. Goûtez petit à petit pour bien doser le poivre. Le mélange doit être bien brillant et très ferme.
Étalez la préparation sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson. Enfournez pour 1h 15.
 Pelez  l’ananas, puis éliminez la partie dure centrale. Taillez l’ananas  en petits cubes.
Mettez à chauffer dans une poêle antiadhésive le beurre  puis versez les cubes d’ananas pour les faire dorer.
Saupoudrez de sucre roux et laissez caraméliser à feu moyen 10 minute environ. Arrosez de rhum en fin de cuisson.
Juste avant de servir, fouettez votre crème jusqu’à ce qu’elle monte en chantilly. Une fois qu’elle est partiellement montée, sucrez-la tout en continuant à fouetter.
Déposez la chantilly sur la meringue, puis l’ananas et poivrez.
pavlova-ananas-poivre-2