Archives de catégorie : Desserts individuels

Miotte aux baies de goji et aux fruits secs

Il y a quelques jours, le soleil s’est décidé à revenir dans le nord et nous avons profité de températures estivales. Dans ces cas là, rien de mieux que de manger dehors, des repas frais et légers. Je me suis rappelée d’une recette que j’avais repérée sur le blog La cuisine de Chris et qui était selon elle idéale pour les grosses chaleurs. J’avais l’occasion toute trouvée pour tester!
Je suppose que beaucoup d’entre vous n’avaient jamais entendu parler du miotte, et moi non plus je dois dire. C’est une boisson (ou dessert, c’est difficile de catégoriser cette spécialité je trouve) traditionnelle, rafraîchissante à base de pain, de vin ou de lait et de sucre, quelques fois agrémentée de fruits comme des fraises ou des groseilles.
Cette boisson est assez répandue dans le Centre-Ouest de la France. On l’appelle aussi trempée au lait, miot berrichon, miget, miettée… Il existe sans doute d’autres noms suivant la région où vous le consommez! Le mot miotte rappelle le mot miette et ce n’est pas un hasard puisqu’il permet d’écouler les restes de pain!
J’ai testé la version au lait comme le fait Chris, mais vous pouvez aussi réaliser ce dessert au vin, la recette est la même. La trempée au vin était appréciée par les travailleurs des champs car l’alcool et le sucre donnaient un bon coup de fouet, et le pain tenait bien au corps. Il était consommé l’été quand il fait chaud. On emportait le vin  dans des bonbonnes qu’on gardait les plus fraîches possibles, et on transportait les miettes dans des saladiers.
Je ne savais pas à quoi m’attendre en préparant cette spécialité et je dois dire que ça a été une vraie révélation pour moi! J’ai adoré ce dessert régressif à souhait, moi qui adore manger parfois un bol de céréales pour tout repas, le miotte viendra en remplacement quand j’aurai du pain à écouler!
 

Miotte aux baies de goji et fruits secs

  • 25 g de pain dur
  • 20 cl de lait de soja
  • 3 c. à s. de sucre en poudre
  • 2 glaçons
  • 1 c. à s. de raisins secs
  • 1 c. à s. de baies de goji
  • 1 c. à s. d’amandes effilées
 Mettez le pain coupé en dés dans un bol. Ajoutez les baies de goji, les raisins et les amandes.
Laissez imbiber 15 minutes au frigo. Avant de servir, ajoutez les glaçons et saupoudrez le sucre par dessus.
Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2017/06/miotte.html

Crèmes ultra vanillées au lait concentré

Maîtrisez-vous les recettes de pâtisserie et desserts de base? Comme les meringues, les crèmes brûlées,  les crèmes vanille… Personnellement, je ne suis pas experte en la matière mais j’aimerais bien m’améliorer là-dessus car certains de ces classiques sont de vrais délices! C’est notamment le cas des petites crèmes dessert à la vanille, j’en raffole et je trouve dommage de ne pas m’en faire maison! On trouve certes un grand choix en desserts tout faits en supermarché, mais rien ne vaut le fait-maison… A condition de réussir son coup bien sûr!
J’ai donc tenté ma chance et réalisé des petites crèmes à base de lait concentré. J’avais du lait concentré parfumé à la vanille dans mes placards, c’est ce qui m’a guidée dans mon idée. Si vous n’en avez pas, utilisez du lait concentré classique, mais  le lait concentré à la vanille intensifie encore un peu le goût de la vanille!
J’utilise une gousse de vanille pour ma recette, la saveur que l’on obtient est bien plus subtile et puissante à la fois qu’avec un concentré d’arôme liquide. Une fois votre gousse épuisée, je vous recommande de la rincer, de la faire sécher et de la glisser dans du sucre pour faire votre sucre vanillé maison comme je l’explique ici. C’est top, et ça évite d’avoir à acheter des sachets!
Résultat des courses, je suis formelle, les crèmes à la vanille sont vraiment faciles à faire, inratables et ultra-bonnes, bien meilleures que celles du commerce ! A tel point que je ne suis plus du tout tentée d’en acheter des toutes faites! La seule difficulté? Résister à l’envie de manger les 8 ramequins d’un coup!
   

Crèmes ultra vanillées au lait concentré

Pour 8 personnes
  • 4 jaunes d’œufs + 1 œuf
  • 40 g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 15 cl de crème fraîche liquide
  • 15 cl de lait 1/2 écrémé
  • 2 grosses c. à s. de crème épaisse
  • 6 cl de lait concentré sucré vanille
Préchauffez le four à 150°C.
Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre et à l’aide d’un fouet, remuez vigoureusement.
Dans une casserole, faites chauffer doucement le lait, le lait concentré et la crème avec la gousse de vanille fendue en deux. Retirez la gousse et versez le mélange lait-crème encore chaud sur les œufs battus. Mélangez bien.
Répartissez la préparation dans de petits ramequins allant au four. Disposez-les dans un plat, versez de l’eau brûlante dans le plat à mi-hauteur, et faites cuire au bain-marie pendant 20 minutes.
Les crèmes doivent être prises mais encore légèrement tremblotantes. Laissez-les refroidir et placez-les au réfrigérateur. Servez frais.

Spécialité d’Australie : Lamingtons

Les Lamingtons représentent le gâteau d’enfance en Australie. C’est THE gâteau des fêtes d’anniversaire, des goûters d’enfants ou même des beuveries buffets et repas d’adultes. Le 21 juillet est d’ailleurs la journée officielle du Lamington en Australie!
Traditionnellement, le lamington est composé de ce que les anglophones nomment un sponge cake, ou gâteau éponge, trempé dans le chocolat puis roulé dans la noix de coco. L’avantage des lamingtons, en plus d’être très bons, c’est qu’ils sont servis en  portions individuelles, donc faciles à partager ou à manger avec les doigts.
Le secret d’un bon lamington se trouve dans le glaçage au chocolat. Le glaçage doit imbiber le gâteau, comme une éponge, et c’est donc un glaçage un peu plus liquide que ceux que l’on fait habituellement.
Je ne pensais pas apprécier autant ce gâteau car en général je préfère des recettes plus riches, crémeuses ou fourrées de fruits… Mais sous son apparente simplicité, ce gâteau est totalement délicieux!
  
Pour décorer vos lamingtons, je vous recommande d’y planter de joli cure-dents comme ceux-ci en forme d’étoiles :
P.S. : Pour un menu à thème australien, servez d’abord ces petites tourtes nommées aussie meat pies!

Lamingtons

 
Pour le sponge cake (gateau éponge)
  • 4 œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille.
  • 200 g de sucre
  • 200 g de farine.
  • 1,5 c. à c. de levure
  • 110 g de beurre fondu

Pour le glaçage :

    • 75 g de beurre
    • 25 cl de lait
    • 65 g de cacao en poudre
    • 400 g de sucre glace
    • 200 g de noix de coco râpée
Préchauffez le four à 180°C. Beurrez ou couvrez de papier cuisson un plat rectangulaire. Mélangez les œufs, le sucre, la vanille au batteur électrique jusqu’à ce que la pâte épaississe un peu. Mélangez la farine et la levure puis ajoutez les au mélange précédent délicatement. Ajoutez le beurre fondu petit à petit.

Versez le mélange obtenu dans votre plat beurré et enfournez pour 25 minutes. Vérifiez la cuisson en plantant un couteau dans le gâteau  : s’il ressort sec, c’est que c’est cuit.

Laissez refroidir le gâteau avant de découper des cubes de 4 à 5 centimètres et mettez au frais quelques heures ou bien une nuit avant de passer à l’étape du glaçage.

Tamisez le sucre glace et le cacao en poudre dans deux bols différents. Dans une grande casserole, faites fondre le beurre puis mélangez-le avec le lait.

Ensuite, remuez avec un fouet et ajoutez le cacao en poudre, puis ajoutez le sucre glace petit à petit. Mettez le tout dans un bol qui vous permettra facilement de tremper les petits gâteaux. Versez la noix de coco dans un autre plat également pour rouler vos gâteaux imbibés de chocolat.

Prenez vos cubes de gâteau un par un et trempez-les rapidement dans le chocolat puis la noix de coco.

 

Source d’inspiration :

http://www.jamieoliver.com/news-and-features/features/australia-homemade-lamingtons/

https://fr.pinterest.com/pin/23362491788100181/

Cheesecake en bocal aux fruits rouges poêlés et macis

Le soleil brille, les oiseaux chantent et le parc vous attend pour poser votre couverture de pique-nique et manger ce dessert ultra gourmand.

Les aliments pour pique-niques sont parmi mes préférés, car j’adore l’idée de réfléchir à un repas à la fois bon, amusant et facilement transportable.

Quelle meilleure façon de finir un pique-nique ou un événement en plein air peut-on imaginer qu’avec un cheesecake frais et crémeux aux fruits rouges ? Facile à faire, il fond dans la bouche et il est idéal par temps chaud! Mettez-le dans de jolis bocaux, et vous obtenez un dessert que vous pouvez transporter n’importe où facilement!

Les bocaux sont un grand favori de Pinterest et des réseaux sociaux cette année, il y a plein de choses malignes à faire avec! Ici ils permettent de servir des portions de cheesecake parfaites et super fun à manger!

Pour cette recette, j’ai utilisé du macis, une épice issue de l’enveloppe de la muscade, qui y ressemble mis avec un goût plus doux, parfait pour des préparations sucrées! C’est grâce à l’Etal des épices que j’ai pu découvrir cette merveilles! Allez découvrir leur site, c’est une mine d’or n matière d’épices de qualité!

Vous pouvez remplacer les fraises par tout autre fruit selon vos envies, ou ce qui est de saison.

J’ai choisi de faire un cheesecake sans cuisson qui est parfaitement adapté au service en bocal.

La croûte peut être faite avec des sablés si c’est ce que vous avez sous la main, mais je préfère utiliser mes chouchous les spéculoos qui donnent au dessert une saveur incomparable !

Pour découvrir cette recette, c’est chez l’Étal des saveurs que ça se passe!

P.S. : Si le concept du cheesecake en bocal vous séduit autant que moi, essayez aussi ce cheesecake vanille en bocal, aux portions ultra généreuses!

 

Eton mess aux fraises et cerises

L’Eton Mess, dessert que l’on pourrait traduire littéralement par «Bazar d’Eton», est un dessert britannique traditionnel qui fait référence au célèbre Eton College situé à l’ouest de Londres. On peut lire plusieurs légendes sur l’origine de ce dessert sur internet.

Ma préférée est de loin celle où un labrador surexcité se serait assis sur le panier de pique-nique lors du match de cricket annuel de ce même collège, écrasant ainsi les meringues, les fraises et la crème du dessert prévu ce jour là… Sans se laisser démonter par la situation (flegme britannique oblige), les convives auraient déclaré tout en restant stoïques et dignes que ce dessert aux fraises était merveilleux. C’est ainsi que serait né l’Eton mess, mais rien ne nous oblige à croire cette histoire puisqu’il y en existe plein d’autres!

Que la revendication canine soit vraie ou pas, goûtez ce dessert, c’est un pur délice! Ce gloubi-boulga de fraises, de meringues et de crème n’a pas vraiment de recette mais consiste plutôt en une simple méthode d’assemblage. Son apparence un peu bordélique rappelle une sorte de pavlova ratée, mais au niveau du goût c’est tout simplement top! J’adore le contraste des textures, mais aussi celui entre l’acidité des fruits et la douceur de la meringue. C’est le genre de dessert qui plait autant aux enfants qu’aux adultes.

Pour réaliser ce dessert, vous pouvez acheter des meringues toutes faites ou les faire vous-même. Dans ce cas, attendez qu’elles soint bien froides avant de commencer. Bien que les meringues maison aient plus de goût, les acheter toutes faites peut vous permettre de réaliser ce dessert en quelques minutes, ce qui en fait un excellent choix pour les repas un peu à l’arrache! Cela donne un dessert à réaliser en moins de 5 minutes, et croyez-moi qu’il en faudra encore moins pour l’engloutir!

L’Eton mess un dessert parfait pour l’été. La recette de base est aux fraises, mais n’hésitez pas selon les saisons à varier les fruits, pour une version moins traditionnelle, mais tout aussi bonne : framboises, groseilles, cassis, mûres, bananes, poires ou tout ce que vous voudrez! Cela vous permettra de le savourer tout au long de l’année. Pour cette version, j’ai utilisé des fraises fraîches, que j’ai mélangées à de la cerise car j’adore ce fruit! Ce mariage fut délicieux!

Eton mess aux fraises et cerises

Pour 2 verrines géantes

  • 250 g de fraises
  • 100 g de cerises
  • 50 g de confiture de fraises
  • 10 cl de crème fleurette bien froide
  • 125 g de mascarpone
  • 2 c. à s. de sucre glace
  • 6 meringues

Montez la crème fleurette en chantilly puis ajoutez-y le mascarpone et 2 cuillers à soupe de sucre glace. Mélangez et réservez.

Émiettez 4 meringues et mélangez-les aux 2/3 de la crème.

Réservez deux cerises pour la déco. Lavez et équeutez les fraises et les cerises et coupez les en morceaux. Ajoutez 100 g de fraises et les cerises en morceaux au mélange crème/meringues.

Mixez le reste des fraises avec la confiture afin d’obtenir un coulis bien lisse.

Procédez au montage. Déposer dans le fond de chaque verrine la moitié du mélange crème/meringue/fraises. Ajoutez la moitié du coulis, remettez de la crème puis du coulis et terminez par les fruits en morceaux, et les deux meringues et les deux cerises réservées entières. Mettez au frais au minimum une heure avant de servir.

Parfaits à la fraise et granola

Puisque je ne peux pas manger des gâteaux tout le temps (bien que cela reste à débattre), j’aime parfois préparer des petits desserts frais et sucrés mais moins riches pour les soirs où je veux manger léger, ou pour les brunchs du dimanche.
Les parfaits aux fruits sont vraiment idéaux pour colorer un brunch, et ils ne prennent que quelques minutes à faire. Ils sont également une excellente façon d’intégrer divers fruits de saison dans l’alimentation tout au long de l’année, puisqu’on peut y ajouter des dés de fruits frais… Ce que je ne fais pas dans cette version d’ailleurs!
Elle ne contient pas de fraises fraîches, mais vous pouvez bien sûr en ajouter si vous en avez, ça ne sera que meilleur. Je me rends compte que ce dessert ne ressemble donc pas à un parfait « parfaitement » classique… Mais ce qui est fun avec ma version, c’est qu’elle se prépare au jus de fruits, donc vous pouvez la préparer même hors saison, ou avec un autre jus que vous avez à finir!

Parlons maintenant du granola! J’adore le granola sous toutes ses formes : en barres, en céréales, en crumble… Je pourrais en saupoudrer partout si je m’écoutais, et ici c’est vraiment parfait! Franchement, je ne vois pas de meilleure façon de commencer la journée ou de la finir qu’avec ce petit dessert. 

Cette recette se réalise très rapidement, mais vous devez laisser le jus de fraises se solidifier au réfrigérateur pour une texture parfaite. L’idéal sera de préparer et réfrigérer vos parfaits 1 heure à l’avance, cela permettra à l’ensemble de bien refroidir, mais si vous aimez votre granola croquant comme moi, vous pouvez faire refroidir la préparation au jus de fruits à part, puis assembler à la dernière minute pour que le granola ne ramollisse pas.
 

Parfaits à la fraise et granola

Pour la crème à la fraise

  • 50 cl de jus de fraise
  • 70 g de sucre
  • 45 g de maizena
  • 5 œufs

Pour le fromage blanc

  • 450 g de fromage blanc
  • 3 c. à s. de sucre en poudre

Pour le service

  • 12 c. à s. de granola
Dans une casserole, mélangez la maïzena, les œufs et les 70 g de sucre. Délayez avec le jus de fraises.
Faites chauffer doucement sans cesser de remuer et tournez jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère.

Dans un bol, mélangez le fromage blanc et le sucre restant.

Dans 6 verrines,  mettrez le moitié du fromage blanc, la moitié de la crème de fraises, la moitié du granola et recommencer une deuxième fois en finissant avec du granola.

Mettez au frais.

 

Muffins au citron et graines de chia

Je vous ai déjà proposé une tentative de recette avec des graines de chia ici… J’avoue que ces petites graines pour hippies me plaisent beaucoup par leurs propriétés très amusantes (elles gonflent et gélifient la préparation dans laquelle elles baignent) mais au delà de ça je n’avais pas encore eu de vrai coup de cœur pour une recette qui en contenait…  Il fallait donc que je persévère et que j’utilise ces graines différemment!
Les voici donc dans des petits muffins très déculpabilisant puisqu’ils contiennent du sirop d’agave, de l’huile végétale  des graines de chia et de pavot, de la farine semi complète… On pourrait presque vous les prescrire sur ordonnance , oui oui!!
Ici les graines de chia passent donc à la cuisson, et aident à donner la texture aux muffins! Résultat : la texture est très agréable, bien moelleuse, pas sèche du tout!
Ces petits muffins sont une totale réussite , et comme en plus ils sont sains, vous avez une bonne excuse pour en manger deux fois plus!
 

Muffins au citron et graines de chia

Pour 12 muffins
  • 90 g d’huile de tournesol
  • 2 yaourts natures
  • 2 c. à c. de zestes de citron
  • 5 cl de jus de citron
  • 200 g de sirop d’agave
  • 310 g de farine semi-complète
  • 2 c. à c. de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 3 c. à s. de graines de chia
  • 3 c. à s. de graines de pavot
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un récipient, mettez la farine, le sel, le sucre, les zestes de citron, la levure, les graines de chia et le pavot. Mélangez le tout.
Ajoutez ensuite le reste des ingrédients et mélangez avec une cuiller.
Ne fouettez pas, mélangez juste ce qu’il faut pour obtenir une belle pâte, la pâte ne doit pas être totalement lisse.
Remplissez ensuite des caissettes à muffins que vous aurez placé dans des moules à muffins jusqu’à 1 cm du bord.
Enfournez pour 20 minutes environ, suivant votre four jusqu’à ce que les muffins soient dorés ….

Spécialité de Suède : Risgrynsgröt ou riz au lait suédois

Vous connaissez tous le riz au lait, dessert d’enfance par excellence, et je suppose que vous l’adorez. Le risgryngröt est un peu le riz au lait suédois, mais il a une histoire bien particulière là-bas. Ce riz au lait, ou bouillie de riz, est un dessert à base de riz qui est cuit dans de l’eau et du lait avec du sucre et beaucoup de cannelle. On le sert aussi parfois avec du beurre, de la confiture ou du coulis de fruits.

C’est le dessert favori de beaucoup de suédois et même s’il se déguste toute l’année, il est surtout connu comme une spécialité de fêtes, car il est servi dans de nombreuses familles comme le petit-déjeuner traditionnel de Noël.



Quand on le consomme le matin de Noël, la tradition veut qu’on y cache une amande entière avant de le servir. A l’instar de la galette des rois, tout le monde attend de voir qui obtiendra cette amande. Selon le folklore, celui qui obtient l’amande se mariera l’année suivante! L’avantage c’est qu’avec l’amande, on a moins de chances de se casser une dent qu’avec nos bonnes vieilles fèves en porcelaine!

Ce riz au lait sera délicieux servi tiède, saupoudré généreusement de de cannelle.

P.S. : Si vous aussi vous adorez le riz-au-lait, testez aussi cette version au café trop bonne!

Riz au lait suédois


Pour 4 personnes

  • 150 g de riz blanc à grains longs
  • 30 cl d’eau
  • 1 pincée de sel
  • 80 cl de lait
  • 1/2 c. à s. de cannelle ou 1 bâton
  • 1 amande blanchie (facultatif)
  • 3 c. à  s. de sucre

Rincez le riz dans une passoire. Mettez-le dans une casserole avec de l’eau bouillante et le sel et laissez bouillir 5 minutes. Retirez du feu et réservez 15 minutes pour que le riz absorbe plus d’eau.

Remettez la casserole sur la cuisinière. Ajoutez le lait, la cannelle et remuez de temps en temps en laissant cuire lentement jusqu’à ce que l’ensemble devienne bien crémeux. Ajoutez le sucre et l’amande. Servir en saupoudrant de cannelle supplémentaire.

Source d’inspiration: 
http://www.seattletimes.com/life/food-drink/recipe-risgrynsgrt-swedish-rice-porridge/

Petits coulants au chocolat

Voilà un moment que je me disais que si mon blog reflète bien mon amour des plats réconfortants et riches, il ne reflète pas tout à fait mon amour du chocolat. Je propose bien quelques recettes au chocolat comme le gâteau au chocolat et au chou-fleur et le pudding chocolat clémentines, mais le fond du truc avec le chocolat, c’est que j’en suis littéralement dingue, surtout quand quand il est très fort, bien noir, et fondant, compact voire coulant! J’aime les recettes bien riches comme la marquise par exemple…
Et donc en ce début d’année, j’avais pris la résolution de vous publier MA recette de gâteau au chocolat, pas forcément mon invention, mais tel que je l’aime le plus! J’ai hésité longuement, notamment entre la marquise et le fondant, mais en y réfléchissant bien, mon bonheur ultime c’est le coulant au chocolat! C’est le seul dessert que je pourrais manger même après un couscous royal ou une raclette familiale individuelle (comprenez : acheter des quantités de fromage pour 6 et les manger tout seul).
Le coulant au chocolat, c’est aussi mon test de qualité dans les restaurants. Tout comme les profiteroles, il est à la carte de plein de restaurants, mais c’est souvent le signe d’un dessert surgelé… Quand les deux sont à la carte, il faut d’ailleurs se méfier doublement !
Mais quand le coulant est maison, et que la cuisson est maîtrisée, quel bonheur!
Je me suis donc lancée et pour l’occasion j’ai utilisé du chocolat Valrhona de compétition.
Le résultat a été une tuerie ! Si vous réfléchissez à votre menu de saint Valentin, c’est selon moi LE dessert qui va le rendre fou d’amour (ou l’achever, si vous lui avez fait la raclette familiale individuelle avant!)
 
P.S. : Si comme moi vous êtes accros au chocolat, découvrez cette encyclopédie de fou!
Encyclopédie du chocolat

Petits coulants au chocolat

Pour 4 coulants
  • 100 g de chocolat + 4 carrés
  • 95 g de beurre
  • 2 jaunes
  • 1 œuf
  • 75 g de sucre
  • 60 g de farine
Faites fondre le chocolat et le beurre au micro- ondes. Battez les œufs et le sucre au batteur jusqu’à ce qu’ils blanchissent et que la préparation prenne du volume.  Ajoutez farine, battez encore puis ajoutez le chocolat fondu.
Versez dans 4 ramequins, ils doivent être remplis aux 2/3. Piquez 4 carrés de chocolat dedans et réservez au frais au moins une heure.
Préchauffez le four à 200°C. Faites cuire 8 à 10 minutes et dégustez chaud.

Riz au lait aux noix de pécan et sirop d’érable

L’automne et l’hiver sont des saisons que j’adore au niveau culinaire, je l’ai déjà dit à maintes reprises. C’est l’occasion de manger des plats réconfortants et de faire main basse sur les noix, noisettes et graines en tous genre!

Aujourd’hui, je vous emmène découvrir l’automne et l’hiver au Canada… Là-bas la température moyenne est de 8°C en automne et les feuilles d’érable sont magnifiques à cette période de l’année….

 Ensuite ça se complique car l’hiver la température descend jusqu’à -40°! Le pire étant le mois de février, vraiment glacial!

riz-lait-erable-pecan-2
Cette petite recette n’est pas officiellement canadienne, mais je l’ai imaginée avec des produits que l’on consomme beaucoup là-bas, les noix de pécan et le sirop d’érable, une merveille de la nature malheureusement vendue à prix prohibitif par chez moi… Et dire que la bas ils peuvent le commander par bidons de 2 litres!

riz-lait-erable-pecan-3

P.S. : Si vous aimez autant que moi le sirop d’érable, peut-être serez-vous assez téméraire pour le tenter sur du bacon? Allez-y, c’est vraiment bluffant!

Riz au lait aux noix de pécan et sirop d’érable

  • 3 belles c. à s. de crème fraiche
  • 60 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de riz à dessert
  • 1/2 c. a c. de cannelle
  • 15 cl de sirop d’érable
  • 75 g de noix de pécan

Chauffez le lait avec le sel, le riz, la cannelle et 10 cl de sirop d’érable.
Amenez à ébullition, puis couvrez et baissez le feu au plus doux et laissez cuire jusqu’à ce que le lait affleure le riz (35 minutes environ pour moi).
Arrêtez le feu puis ajoutez la crème fraîche.

Versez dans des ramequins individuels et laissez refroidir.

Avant de servir, nappez de sirop d’érable et saupoudrez de noix de pécan brisées.

riz-lait-erable-pecan