Archives de catégorie : Plats complets

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Envie d’un bon plat tout chaud et gratiné ? Rien de mieux qu’un gratin de pommes de terre! J’adore ça mais ce n’est pas toujours facile de se renouveler et de ne pas tomber dans le syndrome « Lundi des patates, mardi des patates, mercredi, des patates aussi… »!

Mais voici une version qui permet de ré-inventer ce plat! Ce gratin est réalisé avec des poires qui apportent une douceur sucrée et du roquefort qui donne du pep’s à l’ensemble. Cette combinaison sera peut-être rebutante pour certains, mais c’est un grand classique en cuisine. Cela mérite de s’y risquer car le mélange est aussi surprenant que délicieux. Bien sûr il faut aimer le roquefort… Perso ce n’est pas un souci, le roquefort j’adore! Quand aux poires, leur présence reste subtile, donc même si vous n’êtes pas fans de sucré-salé, rassurez-vous!

J’ai trouvé cette recette sur le super blog la cuisine de Gut, et je peux vous dire que ce fut un véritable délice! Fondant, goûteux, réconfortant, ce gratin a tout pour me plaire! A tel point que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai repéré plein de recettes gourmandes chez elle!

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Pour 2 gratins individuels

  • 400 g de pommes de terre de petit calibre cuites
  • 1 échalote
  • 80 g de roquefort
  • 1 petite poire
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 œuf
  • 10 cl de lait
  • 70 g de mozzarella râpée
  • 10 g de noix concassées
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Épluchez les pommes de terre cuites et coupez-les en rondelles, salez-les un peu puis mettez-les dans un plat allant au four. Émincez l’échalote et ajoutez-la dans le plat.
Cassez l’oeuf et battez-le dans un bol. Salez et poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Mélangez. Ajoutez le lait avec les œufs.
Épluchez la poire et coupez-la en petits dés.
Répartissez ces dés de poires sur les pommes de terre.
Parsemez le roquefort émietté en gros morceaux sur le tout.
Ajouter la mozzarella râpée.
Saupoudrez les noix émiettées et les oignons frits.
Donner un tour de moulin à poivre.
Enfournez et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré, environ 30 minutes.

Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre, poires et roquefort

Gombolaya

Connaissez-vous le gombo ou okra?

Ce légume exotique ressemble à un long piment poilu en apparence. Originaire d’Égypte avant de se développer aux États-Unis et en Europe, le gombo contient un liquide gélatineux qui peut dérouter au premier abord, mais qui est très intéressant pour donner de la consistance à des jus ou bouillons!

gombolaya
J’en ai trouvé dans une épicerie asiatique et je n’ai pas pu résister à la tentation d’en acheter sans savoir quoi en faire au premier abord.
Pour découvrir ce légume, j’ai choisi de le cuisiner dans un plat mijoté inspiré du jambalaya au chorizo.
Ce plat se sert accompagné de riz basmati pour un repas complet, et c’est un régal !
Pour une version végétarienne de ce plat, utilisez du chorizo végétal ou supprimez-le totalement du plat!

 

P.S. : Si vous adorez comme moi le chorizo dans les ragoûts, en voici un autre super bon ici!

gombolaya-3

Gombolaya

  • 100 g de chorizo
  • 150 g de poivron multicolore
  • 600 g d’okras
  • ½ oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 37,5 cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 400 g de pulpe de tomate
  • ½ c. à c. paprika
  • ¼ c. à c. de piment de cayenne
  • 200 g de riz basmati
  • Sel, poivre

Pour servir 

  • 2 c. à s. de coriandre fraîche

Faites revenir le chorizo coupé en rondelles dans une poêle profonde. Laissez le jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Émincez le poivron, les okras, l’oignon, émincez l’ail. Ajoutez tout dans la poêle, faites cuire 5 minutes, puis ajoutez la pulpe de tomates, le bouillon de volaille et le riz .

Ajoutez les épices et mélangez bien.

Couvrez et cuisez à feu moyen pour 15 minutes.

Ajoutez la coriandre et mangez tout de suite.
gombolaya-2

Source d’inspiration : http://www.theveggiegirl.com/2014/03/04/vegan-crockpot-jambalaya/

Spécialité taïwanaise : Lu rou fan

Aujourd’hui je vous propose une découverte taïwanaise en provenance du super blog Marlyzen! J’adore ce blog qui regorge de recettes toutes plus dépaysantes les unes que les autres! Pour moi qui aime les découvertes, c’est un festival d’idées plus appétissantes les unes que les autres!

Avec le nouvel an chinois qui approche, voilà donc de quoi vous régaler! Accompagné de riz blanc et d’un œuf dur, le Lu Rou Fan est un vrai délice. C’est l’un des plats taïwanais les plus appréciés et personnellement je l’aime encore plus qu’un gros plat de nouilles sautées, c’est pour dire!

 

Ce plat est un peu ce que l’on pourrait appeler de la « cuisine du pauvre », comme beaucoup de plats traditionnels. Dans le temps, manger de la viande était considéré comme un luxe, et les chinois avaient trouvé ce type de plat  pour permettre de nourrir une famille entière dans les rares moments où ils disposaient d’un petit morceau de porc. La viande est coupée en tout petits morceaux, ou même hachée comme ici, et on la laisse mijoter pendant une longue période pour créer une sauce savoureuse, pleine de saveurs. Accompagné de riz, cela donne un plat réconfortant et nourrissant dont toute la famille peut profiter.

Avant de commencer, voici quelques petits conseils de cuisson : vous pouvez laisser mijoter la viande plus longtemps si vous le souhaitez. C’est le plat idéal à faire la veille et à réchauffer le jour J également, car il ne peut pas « trop » cuire. Utilisez une chaleur douce, la sauce doit tout juste frémir, de manière à laisser la sauce épaissir un peu, mais sans qu’elle s’évapore trop.

P.S. : Si vous cherchez des idées pour organiser un super nouvel an chinois, jetez un oeil à cet article!

Lu rou fan

Pour 4 personnes

  • 500 g de porc haché
  • 3 échalotes
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1.5 c. à c. de sucre
  • 1/2 c. à c. de cinq épices en poudre
  • 1 c. à s. de cognac
  • 50 cl d’eau
  • 6 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à s. de miel
  • 4 œufs à température ambiante
  • 1 c. à s. de ciboulette
  • 2 c. à s. d’huile neutre
  • 250 g de riz

Préparez les œufs durs. Faites bouillir une casserole d’eau et plongez-y délicatement les œufs  pendant 10 minutes. Passez-les sous l’eau froide avant de les écaler.

Épluchez et émincez finement les échalotes. Épongez-les.

Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile neutre et ajoutez les échalotes. Faites les frire 5 minutes jusqu’à ce qu’elles deviennent brunes. Transférez-les sur une feuille de papier absorbant et réservez.

Ajoutez l’ail dans la poêle chaude et poursuivez la cuisson 1 minute à feu moyen.

Ajoutez le porc, détachez les petits morceaux pour cuire le tout de façon homogène. Ajoutez le sucre, les 5 épices en poudre et remettez les échalotes frites. Mélangez et poursuivez la cuisson une minute.

Versez le cognac, augmentez le feu pendant 30 secondes. Remuez.

Ajoutez l’eau, la sauce soja et le miel. Mélangez, couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 1h 30 .

Au bout d’ 1 h 30 de cuisson du porc, ajoutez les œufs durs entiers dans la sauteuse.
Augmentez le feu jusqu’à ébullition, puis éteignez-le et laissez reposer à découvert pendant 15 min.

Au moment de servir, coupez les œufs en 2 ou en 4.
Déposez le porc sur le riz, arrosez de jus de cuisson. Ajoutez un morceau d’œuf et décorez avec la ciboulette.

 


Source d’inspiration :
http://www.marlyzen.com/2016/01/porc-la-taiwanaise-lu-rou-fan.html

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Aujourd’hui je vous propose une petite recette pas compliquée du tout, mais que je tiens à vous partager car c’est THE plat d’hiver par excellence! Non ce n’est ni la raclette, ni la tartiflette, ni la fondue, c’est encore plus simple que ça… Je pense au délicieux Mont d’Or cuit au four dans sa jolie boîte en bois!

Ce plat a tout pour plaire et d’abord, il ne demande presque pas de préparatifs! Au contraire, il est ultra rapide à préparer, et c’est toujours un succès!
Il paraît que le Mont d’Or peut se manger froid, mais personnellement je le sers toujours chaud. Le Mont d’Or est un fromage vendu à la coupe ou dans une boîte en épicéa. Pour cette recette, choisissez le fromage en boîte puisque celle-ci va être utilisée pour la réalisation de la recette. La version de base consiste simplement à faire un trou dans le fromage et à y verser un peu de vin blanc. Personnellement j’aime y ajouter des herbes, comme le romarin, et de l’ail pour donner encore plus de caractère à l’ensemble.

Servez votre mont d’or avec du bon pain rustique légèrement grillé ou pas, de pommes de terre vapeur, de charcuterie et un petit verre de vin blanc, et vous serez immédiatement transportés à la montagne!

Suivant votre appétit et le reste du repas, vous pouvez prévoir un fromage pour deux ou pour quatre personnes… Plongez-y votre pain et hop! C’est parti pour un moment cosy et gourmand!

P.S. : Comme c’est l’hiver on a le droit de se gaver de fromage! Cette recette de gratin vosgien pourrait aussi vous plaire! Et si voulez encore plus d’idées au fromage, il y en a dans ce mini bouquin :

Petit livre de - Recettes au fromage

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Pour 4 personnes

  • 1 Mont d’Or
  • 5 cl de vin blanc
  • 4 gousses d’ail
  • 1 branche de romarin
  • Poivre

Préchauffez le four à 180°C.

Écrasez les gousses avec le plat d’un couteau. Coupez la branche de romarin en 4.

Prenez votre Mont d’Or, faites 4 trous dans lesquels vous mettrez les gousses, puis plantez le romarin dedans, versez un peu de vin blanc. Saupoudrez de poivre.

Placez le fromage au four jusqu’à ce qu’il soit fondu, soit environ 20 minutes.

Risotto à la truffe noire

Il y a peu de choses aussi délicieuses et appétissantes qu’un bon gros bol de risotto aux champignons crémeux, surtout s’il est aromatisé avec des truffes noires fraîches.
Aujourd’hui, c’est vraiment une recette d’exception que je vous propose, parce qu’elle contient de la truffe noire d’hiver… Ce n’est pas une légende, les truffes noires sont de véritables diamants de la cuisine, en tout cas leur prix s’en approche!
Jusqu’à récemment, je n’avais jamais cuisiné avec des truffes fraîches. Même si j’aime la saveur de la truffe, pour des raisons de budget j’avais plutôt tendance à utiliser de l’huile de truffe pour me donner ce petit plus au niveau du goût. Mais je rêvais de cuisiner au moins une fois de la truffe fraîche et c’est désormais chose faite (plusieurs fois d’ailleurs, car avec une truffe on peut faire plusieurs recettes).
risotto-truffe-3
Ici j’ai mélangé les deux : l’huile de truffe pour bien parfumer l’ensemble et la truffe fraîche en copeaux parsemée à la fin afin que son goût ne soit pas modifié par la cuisson.
J’ai trouvé ma truffe chez un maraîcher lillois, il n’y en a pas toute l’année mais durant les 3 derniers mois de l’année oui, avec les fêtes cela devient un aliment de choix!
Avec les truffes comme avec beaucoup d’aliments de luxe, la simplicité est de mise. Il ne faut pas prendre le risque de noyer la saveur de votre truffe! On pense donc très vite aux plats de base comme les œufs brouillés ou encore le fameux risotto! J’ai décidé de faire le risotto parce que c’est l’un de mes plats préférés  et je n’ai franchement pas trouvé de meilleure façon d’accommoder les truffes. Pour couper la truffe, j’ai utilisé un économe qui m’a permis de râper de fines lamelles, c’est vraiment très pratique et tout le monde en a un!
Le résultat final est juste succulent et parfumé. Le riz est infusé aux truffes grâce à l’huile et prend une saveur terreuse. C’est vraiment un repas que l’on savoure à chaque bouchée, car soyons réalistes, ce n’est pas tous les jours qu’on va s’en refaire.
Ajoutez une bonne bouteille de vin et vous obtenez instantanément un repas de fête. C’est un plat tout trouvé pour un dîner aux chandelles, un anniversaire de mariage ou encore un tête à tête à nouvel an!
 risotto-truffe-2
P.S. : En grande fan de risotto j’en ai pas mal à mon actif, si je peux vous en recommander un avant la fin de la saison des courges c’est celui-ci , au potiron, bacon et safran.

Risotto à la truffe noire

  • 200 g de riz arborio
  • Des copeaux d’une petite truffe fraîche
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 30 g de beurre
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl d’huile d’olive
  • 2 c. à s. d’huile d’olive à la truffe
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel et poivre

Réchauffez votre bouillon et gardez-le au chaud.
Pelez et hachez finement les échalotes.
Versez 10 cl d’huile dans une cocotte, ajoutez les échalotes finement hachées et faites-les suer environ 2 minutes sans coloration. Ajoutez l’ail et mélangez bien.
Ajouter le riz et mélangez pour bien l’enrober de matière grasse.
Laissez-le cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le riz nacre.
Ajoutez le vin blanc et laissez-le s’évaporer. Ne cessez pas de remuer.
Incorporez alors le bouillon louche après louche en laissant au riz le temps d’absorber le liquide. Répétez l’opération jusqu’à ce que le riz soit cuit, soit environ 20 minutes de cuisson. Goûtez au fur et à mesure pour vérifier la texture du riz. 
Coupez le feu puis ajoutez le beurre, l’huile de truffe ainsi que la truffe finement coupée en fins copeaux.

risotto-truffe

Gratin de quinoa à la mexicaine

Le quinoa ressemble à une céréale, on le mange comme une céréale, mais ce n’en est pas une en réalité! Cela va sans doute vous surprendre, mais il fait partie de la même famille que la blette, la betterave et l’épinard.

quinoa-gratin-mexicain

Originaire d’Amérique du Sud, le quinoa est naturellement recouvert d’une résine amère qui éloigne les oiseaux, et n’a donc pas besoin d’être traité pour être cultivé… C’est pourquoi il est presque toujours commercialisé sous le label bio!

Depuis quelques années, il est devenu super fashion en Europe, notamment grâce à ses qualités nutritionnelles… C’est un véritable aliment santé à ajouter dans votre alimentation en replacement du riz, des pommes de terre, ou des pâtes.

Pour jouer avec ses racines d’Amérique du sud, c’est en version mexicaine que je vous propose de le cuisiner aujourd’hui ! Dois-je vraiment vous préciser que ce gratin est super bon?

quinoa-gratin-mexicain-3

 

P.S. : Si cette recette vous a donné envie de cuisiner plus souvent du quinoa, testez aussi ce gratin de quinoa, butternut et cheddar! Et si après ça vous voulez encore approfondir avec plein d’idées recettes à base de quinoa, offrez-vous ce joli livre!

QUINOA

 

Gratin de quinoa à la mexicaine

Pour 2 personnes

  • 190 g de quinoa
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 1/2 piment vert émincé
  • 100 g de poivron tricolore
  • 1 c. à s. paprika
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/4 c. à c. de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. de d’ail en poudre
  • 25 cl de purée de tomates
  • 5 cl de vin rouge
  • 200 g de haricots rouges en boite rincés
  • 125 g de maïs
  • 6 c. à s. gruyère
  • 100 g de feta
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche

Préchauffez le four à 180°C.

 

Faites bouillir 50 cl d’eau et ajoutez-y le quinoa, faites-le cuire une douzaine de minutes puis laissez-le reposer 5 minutes hors du feu. Égouttez s’il reste de l’eau puis égrenez. .

Dans une grand poêle, faites chauffer de l’huile d’olive et faites revenir l’oignon, le piment et le poivron environ 5 minutes jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

Ajoutez le paprika, le cumin, l’ail, le piment de Cayenne, poivrez et salez, et prolongez de 3 minutes. Ajoutez les la purée de tomates et le vin rouge et prolongez pour encore 2 à 3 minutes. Retirez du feu, ajoutez les haricots, le quinoa, la feta, le maïs. Transférez le mélange dans un plat à gratin, saupoudrez de gruyère râpé et enfournez pour 15 15 minutes. Sortez du four, saupoudrez de coriandre fraîche et servez.

quinoa-gratin-mexicain-2

Spécialité de Suède : Kåldolmar ou chou farci

Avec le mauvais temps qui revient, on recommence à cuisiner des légumes roboratifs et aux connotations rustiques comme ce bon vieux chou.
Le chou est un légume que j’apprécie, mais je suis vite à court d’idées pour le préparer. Alors, pourquoi ne pas piquer des idées à des spécialistes du froid, du mauvais temps et donc des plats réconfortants? Je pense à nos amis suédois, même si bien d’autres pays pourraient répondre à la même description!
 chou-farci-2
Ce chou farci est un plat hivernal et familial par excellence. Imaginez vous, après que Sven (un bel homme barbu, pas un renne) soit aller couper du bois dans la forêt pour allumer un feu de cheminée, vous servez cette délicieuse recette avec une bonne salade après des Gubbröra en apéro…
Bon, chacun ses fantasmes, certaines d’entre vous préfèrent peut être les apollons Grecs ou italiens, mais pour cela il faudra attendre l’été prochain!

Chou farci Kåldolmar

  • 1 chou blanc

Pour la farce

  • 600 g de viande hachée de porc et de bœuf
  • 2 œufs
  • 3 pommes de terre déjà cuites
  • 12 cl de lait
  • 40 g de chapelure
  • 2 c à s. de sirop d’agave ou miel
  •  sel, poivre
Pour la sauce
  • 1 oignon
  • la queue du chou
  • 1 litre d’eau
  • 3 c. à s. de fond de veau
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
 chou-farci-3
Coupez la queue du chou et plantez une fourchette à la place pour pouvoir tenir le chou et maintenir les feuilles. Mettez le chou dans une grande casserole d’eau bouillante et laissez les feuilles tomber de la tête de chou progressivement en cuisant. Laissez-les cuire pendant quelques minutes, puis prenez-les et mettez-les sur un torchon ou une serviette en papier pour les sécher.
Mettez  la chapelure à tremper dans le lait pendant dix minutes.
Mélangez la viande hachée, les œufs, les pommes de terre, le lait et la chapelure dans un robot culinaire et mixez. Assaisonnez avec du sel et du poivre.
Pelez et hachez l’oignon et la queue du chou et faites revenir dans le beurre dans une casserole 5 minutes.
Ajoutez l’eau, le fond de veau et les épices et laissez mijoter pendant environ 45 minutes. Assaisonnez avec du sel si nécessaire.
Préchauffez le four à 200° C.
Coupez la veine dure dans le milieu des feuilles de chou. Formez une boulette oblongue avec une cuillère à soupe de viande hachée et roulez-la dans une feuille de chou. Repliez les côtés pour que la viande hachée reste dans la feuille. Placez dans un plat allant au four et continuez jusqu’à épuisement de la viande .
Arrosez de sirop d’agave et faites cuire au four pendant environ 30 minutes.
Réduisez alors le feu à 175°C. Versez  la sauce sur les boulettes et laissez cuire encore 40 minutes. Humidifiez fréquemment avec la sauce.
Récupérez la sauce et servez-la avec.
chou-farci
Source d’inspiration :
http://pernillaelmquist.com/2013/11/02/swedish-cabbage-rolls-kaldolmar/

Spécialité d’Andorre : trinxat

Aujourd’hui je vous emmène à la découverte d’une spécialité culinaire d’un endroit dont on parle peu en matière de cuisine : l’Andorre.
Cette principauté de moins de 500 m2 est un des plus petits états d’Europe. À cause de sa position géographique et parce que la langue officielle est le catalan, on a tendance à associer l’Andorre à une région d’Espagne, mais cet état est indépendant, et au niveau de la cuisine aussi!
trinxat
Personnellement je suis passée une ou deux fois en Andorre, pas pour le tourisme à proprement parler mais pour faire le plein d’alcool et de tabac de spécialités locales avant des vacances en Espagne. Oui je sais, c’est mal mais que voulez-vous, entre le rhum à moins de 7€ le litre et la vodka à moins de 5 €, je ne peux pas résister!
N’étant pas restée assez longtemps là-bas,  je n’ai pas pu découvrir la gastronomie andorrane. J’ai donc enquêté sur Internet pour dégoter ce plat, qui étrangement rappelle plus le stoemp flamand ou l’Irish champ qu’une paella espagnole.
  trinxat-3
Le trinxat est une purée de chou et de pommes de terre servie avec du lard. C’est un plat assez peu gras car on n’ajoute pas de beurre, on capitalise juste sur le gras laissé par la tranche de lard dans la poêle.
J’ai vu des recettes où le chou était écrasé à la main, mais personnellement j’ai dû le mixer, sinon il restait en trop gros morceaux et ne se mélangeait pas aux pommes de terre.

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

Trinxat

  • 300 g de feuilles de chou
  • 300 g de pomme de terre
  • 2 tranches de bacon
  • 2 gousses d’ail
Lavez le chou et émincez-le, lavez également les pommes de terre, pelez-les  et coupez-les en morceaux.
Faites cuire le chou et les pommes de terre dans une cocotte à l’eau pendant 30 minutes départ eau froide à couvert.
Une fois que tout est cuit, mélangez  les pommes de terre et le chou dans une casserole à sec et écraser avec une fourchette. Si le chou résiste trop, passez l’ensemble au mixeur quelques instants.
Dans une poêle, faites griller les tranches de bacon jusqu’à ce qu’elles soient bien croustillantes puis réservez.
Dans la même poêle, en conservant le gras du bacon, faites réchauffer quelques secondes la purée pour l’assécher un peu et la parfumer avec l’odeur du lard.
Servez avec le lard.
trinxat-2
Source d’inspiration :
http://www.andorralavella.ad/fr/node/360/trinxat

Spécialité tahitienne : poulet fafa

Il fait moche aujourd’hui par chez vous? Pas grave, je vous emmène en voyage à Tahiti avec cette délicieuse recette au lait de coco!
Le poulet fafa tient son nom du fafa, une plante de là-bas qui entre dans la composition du plat. Comme on ne peut pas en trouver en France, on remplace le fafa par de l’épinard, qui est apparemment assez proche au niveau du goût… Mais je n’ai jamais eu la chance de visiter Tahiti donc je ne peux pas vous le confirmer avec certitude!

 poulet-fafa-tahitien

Ne vous fiez pas à l’aspect simple de ce plat, c’est une véritable tuerie que tous les amateurs de cuisine du monde se doivent de tester d’urgence!

Servez le poulet avec du riz pour un repas complet et bien nourrissant!

 

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

poulet-fafa-tahitien-3
P.S. : Si vous aimez le mariage du poulet et des légumes dans des gros plats nourrissants, testez ce plat de lentilles, potiron et poulet!

Poulet fafa

  • 8 pilons de poulet
  • 400 g de fafa ou d’épinards frais
  • 2 oignons
  • 1 citron vert
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 2 c. à s. d’huile de tournesol
  • 30 g de racine de gingembre frais
  • 30 cl de lait de coco
  • Sel, poivre

Lavez et nettoyez les feuilles de fafa ou les pousses d’épinard.
Coupez finement les feuilles.
Faites-les cuire dans une grande casserole d’eau salée bouillante agrémentée de la moitié du jus de citron vert pendant 10 minutes.
Égouttez-les et réservez-les.
Émincez finement les oignons.
Epluchez et râpez la racine de gingembre frais.
Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu d’huile de tournesol les oignons hachés.
Ajoutez le gingembre frais, les gousses d’ail puis les cuisses de poulet.
Faites revenir le tout à feu doux jusqu’à coloration des cuisses de poulet.
Faites bouillir un litre d’eau avec le cube de bouillon de volaille.
Ajoutez au poulet les feuilles de fafa ou les pousses d’épinards.
Assaisonnez du reste de jus de citron vert et de sel et de poivre.
Terminez avec la pâte de curry.
Faites revenir le tout en mouillant plusieurs fois avec le bouillon de volaille pendant une dizaine de minutes en remuant doucement.
Mettez alors un couvercle sur votre sauteuse et laissez cuire 45 minutes à feu très doux.
A mi-cuisson cuisson, ajoutez le lait de coco.
Dégustez le tout bien chaud accompagné de riz.

 poulet-fafa-tahitien-2

Source d’inspiration :
http://www.over-blog.com/Comment_preparer_un_poulet_a_la_tahitienne-1095204284-art112995.html

Buddha bowl aux pois chiches et kale

On pourrait supposer au vu du nom de ce plat, « Buddha Bowl » que je vais vous proposer un plat avec une quelconque connotation religieuse, rassurez-vous il n’en est rien!

Un « Buddha Bowl » est un bol qui est si rempli que sa forme rappelle le ventre rebondi d’un Bouddha. Un peu capillotracté comme explication certes, mais j’aime les plats généreux donc forcément j’ai voulu tester!

buddha_bowl-kale-patate-douce

Ce Buddha Bowl est composé d’une grande quantité de légumes, ce qui en fait un plat parfait pour les végétarien et les végans. Mais ce plat ne se limite pas à ça, il est savoureux et goûteux, et a tout ce qu’il faut pour plaire aux omnivores également ! En plus de son bon goût, ce plat est incroyablement sain – grâce à quatre sortes de légumes et des pois chiches!

Parlons maintenant de la sauce au tahin : elle est tellement bonne que vous aurez envie d’en mettre sur tout!

S’il vous fallait encore un argument pour vous laisser séduire, j’ajouterais que ce plat est très simple à réaliser : il  nécessite seulement 30 minutes.
P.S. : Les pois chiches font des merveilles dans toutes sortes de plats végétariens, comme dans ce curry de plus chiches et épinards.

buddha_bowl-kale-patate-douce-3

P.S. : Je ne le dirai jamais assez mais les pois chiches sont vraiment géniaux, si vous n’êtes pas encore convaincus, essayez ce curry de pois chiches!

Buddha bowl aux pois chiches et kale

  • 2 c. à s. d’olive
  • 1 oignon rouge coupé en grosses tranches
  • 2 patates douces, 350 g coupées en tronçons
  • 125 g de brocoli en fleurettes
  • 50 g de chou Kale, grosses tiges enlevées
  • 120 g de sarrasin kasha
  • 175 g de pois chiches en boite égouttés et rincés
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. d’ail
  • 1/4 de c. à c. de curcuma
  • Sel, poivre

Sauce au tahin

  • 50 g de tahin
  • 1 c. à c. de sirop d’érable
  • 2 c. à  s. de jus de citron
  • 5 c. à s. d’eau
  • 1 c. à s. d’huile de sésame

Préchauffez le four à 200°C et répartissez les patates douces et les oignons sur une plaque de cuisson. Arrosez avec un peu d’huile, en veillant à ce que la chair des patates douces soit bien enrobées et qu’elles soient placées côté peau vers le bas.

Faites cuire pendant 10 minutes, puis retirez du four les oignons. Laissez les patates douces et ajoutez les fleurettes de brocoli.

Arrosez le brocoli avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Laissez cuire pendant 8 à 10 minutes, puis retirez du four et ajoutez  le chou frisé. Arrosez le chou frisé avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Faites cuire au four pendant 4 à 5 minutes puis réservez les légumes.

Pendant ce temps, faites chauffer une grande poêle à feu moyen. Mettez les pois chiches dans un bol et mélanger avec les autres ingrédients des pois chiches.

Quand la poêle est chaude, versez un peu d’huile et les pois chiches  et faites revenir en remuant fréquemment pendant  5 minutes environ.

Un fois que les pois chiches ont bruni et sont bien parfumés, retirer du feu et réservez.

Préparez la sauce au tahin en mélangeant l’ensemble des ingrédients sauf l’eau chaude.  Mélangez bien puis ajouter de l’eau chaude progressivement  jusqu’à ce que la sauce atteigne une texture légèrement liquide, réservez.

Faites cuire le sarrasin 3 minutes dans de l’eau bouillante.

Servez : Répartissez les légumes dans deux bols et garnissez avec les pois chiches et la sauce.

buddha_bowl-kale-patate-douce-2

Source d’inspiration :

http://minimalistbaker.com/sweet-potato-chickpea-buddha-bowl/