Archives de catégorie : Pâtes et risottos

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Il m’arrive souvent de manger des repas sans viande. Ce sont des repas économiques mais aussi sains car ils font la part belle aux légumes. Chez nous, on adore les légumes, donc cela ne nous pose aucun souci! Mais je ne suis pas un sainte ni un lapin, et je ne me satisfais pas que de légumes, souvent j’aime y associer du fromage pour le côté gourmand!
Les plats de pâtes et la gastronomie italienne se prêtant très bien à une cuisine sans viande, j’ai imaginé une recette de lasagnes végétariennes aux courgettes, brocolis et fromage frais. Le mélange de fromage frais et de fromage blanc remplace alors la bolognaise et j’ y ai associé 3 fromages différents pour obtenir des lasagnes vraiment savoureuses. Ce fut un délice!
Avant de les ajouter dans mes lasagnes, j’ai fait revenir mes légumes dans de l’huile d’olive avec un peu d’ail, du sel, du poivre, et j’ai déglacé au vin blanc, je trouve que ça donne du goût et du fondant aux légumes !
J’utilise des plaques de lasagnes sèches sans précuisson pour gagner du temps. J’ai entendu dire qu’on trouve maintenant des plaques de lasagnes fraîches au rayon pâtes fraîches des supermarchés. Elles permettraient de se rapprocher des pâtes fraîches maison au niveau du goût… Perso je n’ai pas essayé, mais je tenterai sûrement la prochaine fois! Et vous, vous avez déjà testé ? Si non, ça peut être l’occasion de vous régaler avec ces lasagnes!
  
P.S. : Si vous aimez les lasagnes, cette version de lasagnes blanches aux échalotes est sans doute ma meilleure réussite en la matière!

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Pour 2 petits plats individuels
  • 1 courgette
  • 1/2 brocoli
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 4 feuilles à lasagne
  • 175 g de fromage blanc
  • 175 g de fromage frais ail et fines herbes
  • 10 cl de lait
  • 4 c. à s. de gruyère râpé
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 5 cl de vin blanc
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel poivre
Épluchez et coupez en tout petits morceaux la courgette, puis le brocoli, l’oignon et l’ail.
Faites tout revenir 10 minutes à la poêle avec l’huile d’olive. Déglacez avec le vin blanc, prolongez jusqu’à de que tout le vin soit évaporé, salez, poivrez, et réservez.
Mélangez le fromage blanc et le fromage frais, salez et poivrez.
Dans 2 plats individuels, déposez une feuille de lasagne pour tapisser le fond du plat, couvrez avec le mélange de légumes puis le fromage blanc, le reste des feuilles de lasagne. Versez le lait, couvrez avec les deux fromages.
Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 20 minutes.

One pot pasta thaï épicées

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore la cuisine épicée. Il y en a certains qui ont la gorge en feu au moindre tour de moulin à poivre en trop, et il y a ceux qui apprécient le jour même mais ont mal au ventre toute la journée le lendemain (et donc finalement ils finissent par ne plus apprécier non plus).
J’ai la chance de n’appartenir à aucune des deux catégories : je suis capable de manger des plats que d’autres jugent immangeables et de les apprécier. Mais je ne suis pas une kamikaze non plus! Je peux vous dire que j’ai mangé en Chine des plats de cuisine sichuane qui arrachaient vraiment, vraiment beaucoup, c’était délicieux… Mais j’avais l’impression que mon haleine allait prendre feu si un fumeur passait à moins de 5 mètres de moi tellement c’était violent!
Mon homme supporte encore mieux le piquant que moi, donc je m’en donne à cœur joie en cuisine, et chez nous il y a toujours un pot de purée de piments dans le frigo.
La recette que je vous propose de réaliser aujourd’hui est épicée grâce à la sauce sriracha, vous savez, cette sauce pimentée chinoise dont je vous ai parlé ici. Je vous indiquais comment la réaliser maison, mais vous pouvez en trouver toute faite dans toutes les épiceries chinoises au ou rayon cuisine du monde des hypermarchés.
Avec cette recette, vous n’allez pas cracher le feu je vous rassure, pas la peine de prévoir un litre de lait à côté de vous, surtout que j’ai vu une émission qui démontrait que cette astuce ne fonctionne pas très bien contre le piment… Il vaut mieux prendre de la chlorophylle ou du menthol, bref un chewing-gum en cas d’alerte au piquant!
Cette recette a tout pour plaire, car elle est réalisée en one pot, c’est à dire qu’on ne salit qu’une seule casserole et le tour est joué!
 

One pot pasta thaï épicées

Pour 2 gros bols
  • 150 g de vermicelles de riz
  • 3 c. à s. d’huile de sésame
  • 1 courgette, coupée  en deux dans la largeur puis en tranches
  • 4 champignons shiitaké deshydratés
  • 2 pincées d’ail en poudre
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de nuoc mam
  • 1/2 à 2 c. à s. de sauce sriracha
  • 1 cm de gingembre frais râpé
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. de goma-sio ou sésame
  • 25 cl + 30 cl d’eau
Faites bouillir 25 cl d’eau et mettez-y  les 4 champignons à se réhydrater une quinzaine de minutes.
Pendant ce temps, râpez le gingembre, préparez la courgette et épluchez l’oignon.
Égouttez les champignons mais gardez le jus de trempage.
Mixez grossièrement les champignons et l’oignon.
Dans une poêle,  déposez 2 cuillers à soupe d’huile de sésame et faites revenir les courgettes, le mélange champignon oignons et le gingembre environ 8 minutes avec l’ail en poudre, du sel et du poivre.
Ajoutez les pâtes, le jus des champignons, le reste de l’eau, la sauce soja, le nuoc mam, la sauce sriracha.
Couvrez et faites cuire 4 à 5 minutes jusqu’à ce que le bouillon soit presque bu et que les pâtes soient cuites.
Ajoutez presque toute la coriandre fraîche, l’huile de sésame restante et prolongez de 1 minute en mélangeant.
Servez dans des bols en saupoudrant de coriandre fraîche et de goma-sio.

One pan pasta saucisse

Je suis une inconditionnelle des one pot pasta. Comment ne pas aimer une recette qui salit une unique casserole? Encore mieux, pour cette recette en particulier, il vous suffira d’un couteau et d’une planche à découper pour couper la saucisse et émincer l’oignon et c’est tout!
J’ai un lave-vaisselle et je suppose que la majorité d’entre vous en a un aussi, mais ce n’est pas une raison pour le faire tourner 5 fois par jour!
Mais ici, vu le peu de vaisselle que vous salirez, vous devrez juste vous demander si vous mettez ou non cette casserole au lave-vaisselle… Il y a deux écoles en la matière, ceux qui lavent toujours leurs casseroles à la main et ceux qui les mettent au lave-vaisselle vaisselle même si elles sont énormes et prennent la place de 5 assiettes. Je suis flemmarde et j’appartiens donc à la deuxième catégorie !
Donc, cette recette a un atout de taille côté vaisselle mais ce n’est pas tout, elle est évidemment aussi très facile à faire, très gourmande et savoureuse!
C’est le genre de recette familiale que tout le monde apprécie, et que je pourrais refaire toutes les semaines !
  
P.S. : Si vous aussi vous aimez les one pot pasta, testez aussi cette recette que j’adore!

One pan pasta saucisse

Pour 4 personnes
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 saucisses de volaille coupées en rondelles
  • 100 g de poivrons multicolores émincés
  • 1 oignon émincé
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 200 g de tomates cerise
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 1 c. à c. romarin
  • 1 c. à c. de sauge
  • 60 cl d’eau
  • 35 cl de lait
  • 30 g de beurre
  • 500 g de penne
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 120 g de Parmesan râpé
  • Sel, poivre

Faites chauffer une grande poêle à feu vif avec l’huile d’olive. Ajoutez les saucisses, l’ail, le poivron et l’oignon et faites sauter jusqu’à ce que tout soit bien doré. Ajoutez les tomates et faites revenir 30 secondes. Ajoutez le bouillon de poulet, l’eau, le lait, les pâtes, le beurre, les herbes, le piment de Cayenne, salez et poivrez.

Mélangez et porter à ébullition. Baissez le feu et laissez mijoter 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les pâtes soient al dente.

Retirez le couvercle et éteignez la chaleur. Incorporer le parmesan râpé, laissez reposer une minute et servez chaud.

Source d’inspiration :

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Quand j’ai vu sur le site de Baba Kitchen un plat de pâtes qu’elle définissait comme le meilleur de sa vie, je vous assure que j’étais interloquée : j’adore les pâtes, j’adore le potimarron, j’adore le parmesan… Son plat contenait tout ça à la fois et si elle disait que c’était le meilleur plat de sa vie, comment résister à l’envie de le goûter?
J’ai la lubie des « one pot » depuis que cela existe, je trouve que cette méthode donne un crémeux vraiment incomparable aux pâtes, et comme en plus ça salit moins de vaisselle, j’ai tendance à onepotiser ( je mets un copyright sur ce terme) tout ce que je trouve! Donc je me suis dit que j’allais tester cette recette en version onepotisée!
Je confirme que ce plat était vraiment top : crémeux, goûteux, parfumé, une texture de rêve avec les morceaux de potimarron… Si vous ne l’avaez pas encore compris, vous devez tester ce plat tout simple et vraiment sympa !
Et si vous ne l’avez pas encore fait, profitez-en pour aller découvrir le blog Babakitchen!
 
P.S. : Si vous aimez les découvertes culianres, tentez ce drunken one pan pasta, promis vous ne finirez pas ivres!

One pot pasta au potimarron, parmesan et sauge

Pour 2 personnes
  • 80 g de parmesan
  • 300 g de potimarron coupé en cubes
  • 25 g d’huile d’olive
  • 35 cl d’eau
  • 20 cl de lait
  • 15 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de pâtes
  • 1 c. à s. de sauge
  • 1 oignon
Hachez l’oignon et faites-le rissoler dans une cocotte avec l’huile d’olive, ajoutez le potimarron coupé en dés.
Poivrer, couvrez la cocotte, baissez le gaz et poursuivez la cuisson 5 minutes environ.
Ajoutez les pâtes et l’eau, le lait et le beurre, et prolongez la cuisson jusqu’à ce que les pâtes soient cuites, soit une dizaine de minutes. Ajoutez le parmesan, rectifiez l’assaisonnement et servez.
Source d’inspiration :

Tagliatelles citron vodka

C’est la fête du citron en ce moment à Menton! Cet événement attire chaque année plus de 230 000 visiteurs, ce qui en fait la deuxième manifestation de la Côte d’Azur après le carnaval de Nice et avant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco! Si 145 tonnes d’agrumes y sont utilisés, saviez-vous qu’ils ne sont pas dégustés? En fait, cette fête est avant tout un énorme corso dont la décoration est faite avec des citrons!

J’adorerais aller à Menton à cette période de l’année pour y assister! Et vous, y êtes-vous déjà allés ?

En attendant, pour m’y croire un peu, j’ai longuement hésité à couvrir mes murs de citron façon chars, et puis je me suis dit que vous faire découvrir une recette citronnée serait plus adéquat !

Je raffole des pâtes et je ne vous en propose pas si souvent, donc je me suis dit que ce serait l’occasion d’innover avec des pâtes… au citron et à la vodka! Oui oui! C’est super facile et rapide à faire en plus d’être original !

Le résultat est très bon, le citron est beaucoup plus présent que la vodka, ce qui peut vous rassurer, ou pas, tout dépend de ce que vous aimez!

 Si de mon côté j’ai adoré ce plat, mon homme l’a trouvé bien trop citronné et c’est rvai que le citron est très marqué, alors si vous avez peur du résultat, je vous invite à presser votre citron dans un bol et à le verser progressivement dans la sauce en goûtant au fur et à mesure… Je pense que pour certains l’équivalent d’un seul ou deux citrons serait amplement suffisant! On n’a pas tous la même appréciation de l’acidité!

Côté vodka pas de panique, on ne sent pas le goût de l’alcool, la vodka donne juste une profondeur à votre plat qui fait tout la différence ! Si vous voulez bien sentir la vodka, n’hésitez pas à utiliser une vodka à l’herbe de bison pour le petit goût atypique et inimitable qu’elle apportera à ce plat. Pas de panique non plus, vous n’allez pas être ivre même si vous êtes sensible à l’alcool, car les 10 minutes de cuisson suffisent à faire évaporer l’alcool.

Pour le poivre, n’hésitez pas à ajuster selon votre goût. En tant qu’amatrice de cuisine épicée, je vous dirais qu’il ne faut pas hésiter à être généreux là-dessus!
 
P.S. : Il ne vous manque plus qu’un gâteau et vous avez un menu à thème citronné! Regardez ce cake au citron, pavot et limoncello, un bonheur à l’état pur!

 Tagliatelles citron vodka

Pour 4 personnes

  • 400 g de capellini
  • 3 citrons jaunes non traités
  • 10 cl de vodka
  • 50 g de beurre
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 c. à s. de persil frais haché
  • Sel, poivre
Rincez et essuyez 1 citron. Prélevez son zeste avec un zesteur.

Pressez les 3 citrons.

Dans une autre casserole à fond épais, faites fondre à feu doux les zestes avec le beurre, sans le faire colorer environ 5 minutes.
Réservez hors du feu.

Faites bouillir 3 l d’eau salée au gros sel dans un faitout.
Faites-y cuire les pâtes al dente, 8 à 12 min, selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, versez la crème liquide, le jus de citron et la vodka dans la casserole contenant les zestes.

Laissez réduire sur feu doux d’environ un quart.
Égouttez les pâtes et versez-les dans un plat creux chaud, nappez aussitôt de sauce, ajoutez le persil, poivrez généreusement  et mélangez.
Servez sans attendre.

Source d’inspiration :

http://m.cuisineetvinsdefrance.com/,tagliatelles-citron-vodka,29699.asp

Spécialité des États-Unis : mac’n cheese

Le mac and cheese est un classique de la cuisine américaine, très proche du « macaroni cheese » anglais. Aux Etats-Unis, ce plat de comfort food peut être vendu directement en boite, c’est LE plat que l’on fait 5 minutes quand on a besoin de réconfort! Le mac & cheese peut sembler banal ou simple au premier abord, mais ne vous y trompez pas!

En utilisant du fromage de qualité et en travaillant une texture bien fondante, ce plat peut devenir un véritable régal que vous risquez d’adopter parmi vos incontournables de semaine !

mac-n-cheese-3

Cette version, au cheddar et aux graines de moutarde apporte de la saveur à ce plat familial. Une fois que vous l’aurez testée, il y a fort à parier que vous voudrez réaliser très vite d’autres versions avec le large panel de fromages dont on dispose en France !

mac-n-cheese-2

P.S. : Pour un repas purement américain, finissez le repas avec un bon brownie!

Mac’n cheese

  • 400 g de pâtes
  • 45 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de poivre
  • 1/8 c. à c. de paprika
  • 50 cl de lait
  • 200 g de cheddar râpé

Faites cuire les pâtes al dente, selon les instructions du paquet. Égouttez et rincez à l’eau froide pour arrêter la cuisson et mettez de côté.
Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole à feu moyen, faîtes fondre le beurre. Ajoutez la farine, le sel, les grains de moutarde, le poivre, et le paprika.
Remuez constamment à feu moyen pendant environ trois minutes.
Délayez avec le lait et laissez cuire toujours sur feu moyen en mélangeant au fouet constamment pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que l’ensemble ait une texture de sauce assez fluide.
Enlevez du feu et ajouter 130 g de fromage, et remuez jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.

Versez la sauce au fromage sur les pâtes et mélangez délicatement jusqu’à ce que les pâtes soient enrobées.

Versez la moitié des pâtes dans un plat allant au four. Saupoudrez la moitié du fromage. Ajoutez le reste de pâtes. Saupoudrez le reste de fromage et saupoudrez légèrement avec du paprika.

Mettez au four environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.

mac-n-cheese

Spécialité vietnamienne : phở au poulet

Le phở est une soupe de poulet et de nouilles vietnamienne. Les amateurs vous diront que c’est un véritable concentré de saveurs très agréable à consommer…

Au cours des dernières années, il y a eu un regain d’intérêt pour le phở (prononcé « Fuh Gah », allez comprendre), et un bon nombre de restaurants se sont spécialisés dans cette soupe de nouilles.

Si le boeuf phở est  est très apprécié, le phở de poulet, moins connu, est également excellent. La recette que je vous propose ici permet d’obtenir une viande bien tendre et savoureuse.

pho-poulet-2

Réaliser une soupe phở prend un peu de temps, mais la plupart de ce temps est réservé à la cuisson et ne vous demandera pas beaucoup de surveillance!

Si vous voulez réussir un phở au poulet de qualité, achetez tout d’abord une viande de qualité : du poulet Label Rouge élevé en plein air donnera une viande bien moelleuse.

Si vous n’avez jamais fait de phở, cette recette simplifiée est idéale pour apprendre les bases. Elle demande moins d’ingrédients que d’autres recettes de phở, ce qui permet au goût caramélisé de l’oignon et du gingembre de bien ressortir. On obtient un bouillon clair et bien parfumé.

pho-poulet-3

P.S. : Si vous aimez la cuisine vietnamienne, ce boeuf Loc Lac est un régal!

Phở au poulet

  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 oignon émincé
  • 1 bâton de cannelle
  • 5 g de champignons shiitake déshydratés
  • 60 cl d’eau
  • 1 bouillon de volaille
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 1 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à s. de poudre d’oignon
  • 1 c. à c. de jus se citron
  • 1 c. à s. de gingembre râpé
  • 1 c. à s. d’ail râpé
  • 1 c. à c. de sauce d’huître
  • 1 pincée de piment
  • 1 étoilé d’anis
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • 2 blancs de poulet
  • 250 de nouilles de riz
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. de menthe fraîche

Dans une poêle, faites revenir 1 cuiller à soupe d’huile, 1 oignon émincé, 1 bâton de cannelle, les champignons shiitake déshydratés jusqu’à ce que les oignons brunissent.
Ajoutez toutes les épices, le gingembre, l’ail, le bouillon et l’eau.
Ajoutez le poulet coupé très finement et laissez cuire 10 minutes.
Pendant ce temps, faites cuire les nouilles de riz en les mettant 5 minutes dans de l’eau bouillante.
Égouttez les nouilles, versez dessus le mélange au poulet puis la coriandre et la menthe. Servez bien chaud.

pho-poulet

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

Généralement, on associe la cueillette des champignons à l’automne car c’est à cette période que beaucoup d’espèces poussent en abondance. Pourtant, on peut ramasser des champignons toute l’année, et il ne faut pas oublier notre cher champignon de Paris. Le champignon de Paris est l’un des rares cultivables industriellement et donc disponible toute l’année.

Mme si on le cultive intensivement, le champignon de Paris a quand même une saison, qui démarre en octobre et s’arrête au début de l’été. C’est donc le moment parfait pour en manger!

quinoasotto-champignons

Savez vous pourquoi on dit que les champignons de Paris doivent toujours être épluchés ? Car traditionnellement, ils poussaient dans des carrières et on utilisait le fumier des chevaux comme engrais.

Aujourd’hui je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas, mais dans le doute je vais continuer de les éplucher!

Bref, dans tous les cas, j’adore les champignons et je ne veux pas rater une seule occasion d’en manger! S’ils sont délicieux en risotto, je me suis dit qu’ils devaient très bien se marier avec du quinoa également, qui présente l’avantage d’être un peu plus léger pour le soir puisque ce n’est pas un « vrai » féculent!

 

quinoasotto-champignons-3

P.S. : Si cette recette vous a plu, j’ai aussi proposé un coquillettesotto et un céréalesotto!

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinards
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail émincée
  • 1 échalote émincée
  • 150 g de champignons
  • 200 g de quinoa
  • 15 cl de vin blanc
  • 75 cl d’eau
  • 2 bouillons cubes de légumes
  • 4 c. à s. de parmesan râpé
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajoutez l’ail, l’échalote, les champignons et les épinards ciselés. Faites cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que l’ail devienne parfumé mais ne brunisse pas.

Dans une casserole à part, faites chauffer l’eau et diluez-y les cubes de bouillon. Gardez chaud à feu doux.

Ajoutez le quinoa et faites cuire encore une minute, en remuant une ou deux fois. Ajoutez le vin et portez à ébullition. Faites cuire encore une minute jusqu’à ce que la plupart du liquide soit évaporé.

Ajoutez le bouillon et portez à ébullition lente. Faites cuire 10 à 12 minutes jusqu’à ce que plus de la moitié du liquide soit absorbé.

Arrêtez le feu, ajoutez le beurre et le parmesan, salez, poivrez. Laissez reposer 5 minutes à couvert, remuez et servez immédiatement.

quinoasotto-champignons-2

Risotto carottes vanille

La vanille est un produit magique et indispensable à toute personne qui aime faire de la pâtisserie. Que son arôme soit dominant ou qu’il complète un autre parfum, la vanille apporte toujours quelque chose, à plus forte raison quand on utilise une vraie gousse à la place du sucre vanillé ou de l’arôme.

J’aime tellement la vanille que quand j’ai reçu de sublimes gousses de Vanille bourbon de Madagascar de David Vanille, j’ai voulu leur dédier un sort tout particulier, qui permettrait de découvrir cette épice d’une autre manière que celles qu’on connait et où on ne lui prête pas toujours attention! Ces gousses sont tout simplement sublimes, bien humides et très parfumées, cela n’a rien à voir avec celles que l’on peut trouver dans les supermarchés! Si vous voulez découvrir sa sélection de vanilles ( car il y en a d’autres!) c’est par ici que ça se passe!

risotto-carotte-vanille

J’ai alors pensé préparer la vanille dans un plat salé. Je savais qu’elle pouvait réserver de bonnes surprises avec les poissons et saint Jacques, mais je voulais tester ma propre idée, une pure expérience sans garantie de réussite, en mettant la vanille dans un de mes plats favoris… Le risotto!

J’ai choisi un risotto aux saveurs simples pour que la vanille soit perceptible. Les carottes, tout comme les betteraves, le maïs, les patates douces, la courge ou encore les petits pois, sont naturellement doux, donc j’ai pensé qu’elles feraient une bonne alliée pour ma vanille.

Je dois vous avouer que j’ai été bluffée par le résultat : la vanille ne prend pas le dessus mais forme une sorte de « musique de fond ». De la façon dont un tour ou deux de moulin à poivre donnent une note épicée à une salade de fruits rouges, vous ne pensez pas « vanille » en mangeant ce risotto, vous remarquez juste un soupçon de douceur. Je pense que quand on ne le sait pas, on se dit que ce risotto est délicieux et qu’il a un goût unique, inédit, sans comprendre d’où il vient. Le mélange avec la carotte et la texture crémeuse du risotto fonctionne à merveille et ce risotto est définitivement entré dans le podium des meilleurs risottos que j’ai réalisés dans la vie, qui si elle n’est pas très longue, est régulièrement fréquentée par des risottos!

risotto-carotte-vanille-3

Risotto carottes vanille

Pour 2 personnes

  • 175 g de riz à risotto
  • 200 g de carottes
  • 1 c. à s. de ciboulette fraîche ciselée
  • 1/2 oignon rouge
  • 85 cl de bouillon de légumes
  • 5 cl de vin blanc
  • 3 c. à s. huile d’olive extra vierge
  • 1 gousse de vanille bourbon de Madagascar
  • 15 g de beurre
  • Poivre

Epluchez, lavez et coupez en petits dés les carottes. Pelez l’oignon, émincez-le et mettez-le à revenir dans une grande casserole avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive pendant 2 minutes; ajoutez les carottes, faites-les cuire pendant 2 minutes, puis versez le bouillon chaud et la vanille fendue et couvrez avec un couvercle. Laissez cuire à couvert pendant environ 20 minutes en remuant de temps.

Après 20 minutes, coupez le feu, réservez les carottes, la gousse et remettez le bouillon sur feu très doux pour le garder chaud.

Dans une poêle, faites fondre 1 cuiller à soupe d’huile d’olive. Ajoutez le riz, faites-le griller pendant 2 minutes, jusqu’à ce que les grains commencent à se coller aux parois de la casserole, puis versez le vin et laissez évaporer à feu vif. Remuez, puis ajoutez une louche de bouillon bouillant, laissez le riz cuire en ajoutant petit à petit le bouillon chaud dès que la louche précédente est absorbée.

Lorsque le riz est cuit al dente, retirez la casserole du feu et ajoutez 15 g de beurre, les morceaux de carotte, et les graines de la vanille grattées sur la gousse. Mélangez, couvrez avec le couvercle et laissez reposer pendant 2 minutes, puis retirez le couvercle, remuez et versez dans des plats individuels. Garnissez au goût avec la ciboulette et servez.

risotto-carotte-vanille-2

Penne aux champignons et porto

Si je cuisine souvent au vin car cela me permet de finir des bouteilles, j’utilise assez peu les autres sortes d’alcool dans mes recettes. Mais quand j’ai vu une recette de pâtes au champignons et porto sur le blog Oh la gourmande!, j’ai eu envie de tenter au plus vite l’expérience!
La recette de Delphine contient du poulet, mais j’ai voulu la rendre végétarienne pour un repas plus léger en semaine.

penne-porto-champignon-3
J’ai eu la chance de visiter Porto il y a  2 ans, et par la même occasion des caves de porto. Face à la ville de Porto, le long du fleuve s’étendent de nombreuses caves de porto, dont une grande partie héberge un petit musée permettant de découvrir les caves, l’histoire de la marque…
C’est une visite très intéressante et qui se termine évidemment par une dégustation! C’est un inévitable des vacances à Porto, duquel on ressort plus bourré cultivé qu’on est rentré!
Le porto est un vin dit « muté », car à un moment précis dans la fermentation, on y ajoute un autre alcool de type brandy. Cela stoppe alors la fermentation primaire et conserve donc plus de sucre dans le vin tout en lui donnant une belle capacité de vieillissement.
Au final, j’ai trouvé que dans cette recette, le porto apporte un petit gout très agréable sans être trop présent, qui complète bien celui des champignons. La sauce crémeuse que l’on obtient m’a beaucoup plu et je n’en ai pas laissé une miette! C’est un plat simple et rapide à réaliser, parfait pour un repas en semaine!

Si vous essayez comme beaucoup de diminuer votre consommation de viande mais avez peur de vous ennuyer à table, découvrez ce joli livre plein d’idées inratables :

Végétarien, c'est bon, c'est sain : 100 recettes inratables

P.S. : Si vous êtes un fan de champignons, jetez un œil à cette recette également, succès garanti!

penne-porto-champignon-2

Penne aux champignons et porto

pour 2 personnes

  • 125 g de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de porto rouge
  • 2 échalotes
  • 200 g de champignons frais
  • 10 g d’huile d’olive
  • 150 g de penne rigate
  • Sel, poivre

Mettez à bouillir de l’eau et faites cuire les pâtes selon les indications du paquet.

Pendant ce temps, préparez la sauce en commençant par faire revenir dans une poêle les échalotes finement émincées, avec les champignons coupés en lamelles et de l’huile d’olive pendant 5 à10 minutes. Salez la préparation. Ajoutez dans la poêle la crème fraîche et le porto.

Couvrez, laissez la sauce réduire 8 minutes, rectifiez l’assaisonnement avant de la servir sur les pâtes.

penne-porto-champignon
Source d’inspiration :
http://www.ohlagourmandedel.com/2016/06/tagliatelles-et-sauce-cremeuse-au-porto.html