Archives de catégorie : Burgers et snacking

Spécialité du Danemark : ristet hot-dog

Aujourd’hui c’est le jour international du hot dog! Oui oui! J’adore cette spécialité de la street food et je n’ai pas pu m’empêcher de vous préparer une petite recette au cas où vous voudriez fêter dignement cet événement autour d’une saucisse et d’une bière! On a tendance à penser que le hot-dog est plus basique et se décline moins facilement que le burger, mais il y a plein de façons d’innover entre ces deux morceaux de pain brioché!
On trouve déjà plusieurs variantes aux États-Unis, pays qui a donné jour à ce don du ciel qu’est le hot-dog (rien que ça), notamment le Chili cheese dog que j’adore!
La variante que je vous propose aujourd’hui est une découverte que j’ai faite cet été lors de mes vacances à Copenhague l’an dernier. Là-bas, ils ont également une vraie culture de la baraque à hot-dog, nommée « polser ». Il y en a à chaque coin de rue et ils proposent des hot-dogs déclinés principalement de 3 façons : le ristet hot-dog, le traditionnel danois, le fransk hot dog, présumé français, du moins selon les danois, et le okologisk, qu’on voit de plus en plus, c’est à dire une version bio et plus gastronomique du ristet.
Aujourd’hui c’est le ristet hot-dog que je vais vous proposer : c’est un véritable coup de cœur pour moi! Je le trouve réellement meilleur que le hot-dog classique tel que je le faisais jusqu’à maintenant! Je pourrais en manger au petit-déjeuner, le midi et au goûter sans problème. C’est d’ailleurs à peu de choses près ce que j’ai fait pendant mes vacances là-bas !
J’ai ramené les ingrédients de là-bas, mais on peut facilement trouver ou réaliser des équivalences avec des produits trouvés en France! la sauce rémoulade est une sauce que l’on trouve partout là bas et qui ne ressemble pas vraiment à celle de notre céleri rémoulade malgré le  nom. C’est plutôt une sorte de mayonnaise aux oignons un peu sucrée, c’est délicieux. A défaut, vous pouvez utiliser de la mayonnaise.
  

 

P.S. : J’ai cette machine à hot-dogs, je ne l’utilise pas à chaque fois mais elle est très sympa car elle permet de garder les pains et les saucisses chauds pendant que chacun compose son hot-dog à table!

Ristet hot-dog

Pour 2 hot dogs
  • 2 pains à hot-dog
  • 2 knacks
  • 1/2 oignon frais émincés rouges
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 8 rondelles de cornichons aigre douce
  • Sauce moutarde jaune
  • Sauce rémoulade
  • Ketchup

Faites chauffer les saucisses à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

Dans chaque pain, versez un filet de sauce moutarde jaune, un filet de ketchup, un filet de sauce rémoulade. Déposez une saucisse, de l’oignon rouge émincé, de l’oignon frit, des rondelles de cornichons.

Spécialité des Etats-Unis : tuna melt

Amateurs de thon en boîte, cette recette va vous transcender! Non je n’exagère pas du tout, le tuna melt décoiffe un max!

Imaginez le tableau : une sorte de croque monsieur rempli de thon et de fromage bien fondu, le tout made in USA! J’ai pensé que vous faire découvrir cette recette typiquement américaine et improbable le jour de la fête nationale Américaine serait un joli clin d’œil à ce pays que j’adore !

Cette spécialité riche et dégoulinante est un pur addictif! Les américains n’ont pas peur de mélanger mayonnaise et fromage, c’est certes abusé mais franchement super bon!

Chaque américain a sa vision du tuna melt parfait, certains l’aiment sans céleri, sans oignon et sans la note sucrée, mais je ne l’ai testé que comme ça pour l’instant et je suis tombée amoureuse !

Tuna melt

 Pour 4 sandwiches
Pour la salade de thon
  • 200 g de thon en boite
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 1 c. à s. de miel
  • 2 c. à c. de moutarde
  • 75 g de céleri haché très finement
  • 20 g d’oignons haché
  • 4 c. à s. de mayonnaise
  • Sel, poivre
 Pour le montage des sandwiches
  • 8 tranches de pain de mie
  • 150 g de tranche de gouda
  • 75 g de beurre doux

Mélangez tous les ingrédients de la salade de thon dans un bol à l’aide d’une fourchette jusqu’à ce que la consistance soit onctueuse.

Préchauffez le four à 200 °C en mettant deux feuilles de papier cuisson à l’intérieur. pendant ce temps, formez les sandwiches.
Beurrez les tranches de pain de chaque côté (extérieur et intérieur). Tartinez le mélange au thon à l’intérieur du pain. Quand le four est préchauffé, déposez les sandwichs sur la première feuille le papier et couvrez-les avec la seconde. Enfournez pour 5 minutes environ jusqu’à ce que le fromage fonde.

Chips de courgettes

En bonne gourmande que je suis, j’adore picorer des petites choses un peu grasses que l’on mange avec les doigts, comme des frites, des onion rings ou des mozzarella sticks. Je n’en abuse pas car la friture demande un peu de temps, empeste la maison et je n’ai pas la place pour un lit king size donc je surveille mon poids. Mais une fois de temps en temps, j’aime me faire plaisir! Dans ce cas, mon homme manie la friteuse, et on se creuse la tête pour se renouveler et ne pas tomber dans la « routine du gras ». Bin quoi, manger varié est la clé d’une alimentation saine, alors si je varie les trucs gras, ça les rend moins mauvais pour la santé, non? Ok, j’abuse.


Mais quand même, avec ces chips de courgette, on fait un bel effort en allégeant la recette par rapport aux classiques chips de pommes de terre! La cuisson est à la friteuse, donc niveau huile par contre pas d’économie de calories. Si vraiment vous voulez quelque chose de plus sain, vous pouvez regarder du côté de de ces frites de courgettes au four, mais aujourd’hui, nos courgettes passent à la friteuse et c’est rudement bon! Allez, tant pis, il faut bien se faire plaisir parfois non?
La clé pour réussir ces chips de courgettes réside dans la façon dont vous les coupez. Utilisez une mandoline ou un robot pour obtenir les tranches aussi minces et uniformes que possible. La texture est bien croustillante et rappelle celle de vraies chips. Autant je n’aime pas en acheter en sachets, autant quand c’est fait maison, je trouve cela divin! Servez ces chips avec une viande rouge ou encore lors d’un barbecue, à l’apéritif, ou comme moi, lors d’un repas « film/picorage de trucs gras ».

Chips de courgettes

  • 1/2 grosse courgette
  • 2 c. à s. de farine
  • 2 c.s à s. de sel
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • Huile de friture
  • Poivre

Pelez les courgettes. Coupez-les en fine lamelles de 3 mm d’épaisseur maximum. Mettez les lamelles dans une passoire saupoudrez-les de sel et laissez-les dégorger 30 minutes. Rincez-les abondamment à l’eau froide et essuyez-les dans du papier absorbant. Mettez-les dans un saladier et ajoutez la farine.

Mélangez avec les mains afin que les lamelles de courgettes soient bien enrobées de farine. Laissez-les reposer 15 minutes au réfrigérateur.

Faites chauffer votre friteuse à température élevée. Jetez-y les lamelles et faites-les frire  jusqu’à ce que les lamelles soient dorées, soit environ 3 minutes.
Salez, poivrez et ajoutez les herbes de Provence, servez immédiatement.



Source d’inspiration :
http://m.marmiton.org/recettes/recette_chips-de-courgette_37779.asp

Burger argentin à la sauce chimichurri

La sauce chimichurri est une sauce aux herbes en provenance d’Argentine. D’abord, j’adore le nom de ce condiment qui me donne immédiatement envie de danser la cucarracha en mangeant des tacos (pas forcément les deux précisément au même instant sinon un accident est vite arrivé!) Au goût également, j’adore ce condiment ultra savoureux! J’aime sa saveur à la fois végétale, piquante et épicée.

En Argentine, chacun a sa manière de préparer cette sauce, et si vous demandez à trois personnes différentes comment faire le chimichurri, il y a de grandes chances que vous obteniez trois réponses différentes! On trouve de nombreuses variantes, certaines remplaçant le persil par d’autres herbes fraîches comme la coriandre, ou avec des variétés de vinaigres différentes, un dosage plus ou moins pimenté…

Personnellement je fais ma sauce chimichurri avec du persil, de l’origan et de l’ail. Considérez cette recette comme une base à personnaliser à votre goût. Le mélange peut être beaucoup plus huileux que celui que je vous communique, mais pour l’utilisation que je voulais en faire il ne fallait pas que ce soit trop gras.

Ensuite, cette fameuse sauce, qu’est ce qu’on en fait? On peut l’utiliser telle quelle pour accompagner une grillade ou des empanadas par exemple. Moi j’ai choisi de la mélanger à de la mayonnaise pour obtenir une sauce franco-argentine, et de mettre à l’honneur tout ça dans un bon burger! Que voulez-vous, on ne se refait pas, j’adore les burgers!

Celui-ci est une petite composition personnelle à base de produits qui m’évoquent l’Amérique du sud : le chorizo, la tomate, le bœuf, mais aussi le cantal… Non je suis pas folle, je sais que le cantal ne vient pas d’Amérique du sud! Mais j’ai trouvé que le cantal avait des saveurs qui se rapprochaient assez d’un fromage produit là-bas!

Le résultat fut franchement délicieux, doux et relevé à la fois, bien riche et fondant avec le chorizo… Bref, ce burger contient tout ce que j’aime et je ne peux que vous le recommander!

  

Burger argentin à la sauce chimichurri

  • 2 pains à burger
  • 2  c. à s. d’huile
  • 1 oignon émincé
  • 6 rondelles de chorizo
  • 2 steaks hachés
  • 4 rondelles de tomates
  • 50 g de cantal
  • 4 c. à s. de mayonnaise au chimichurri (recette ci-dessous)

 Pour la mayonnaise au chimichurri

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à s de moutarde
  • Huile
  • 1 c. à s. bombée de sauce chimichurri
  • Sel, Poivre

Préparez la sauce chimichurri si besoin.

Réalisez la mayonnaise au chimichurri. Réalisez une mayonnaise en battant l’œuf avec 1 cuiller à soupe de moutarde. Montez ce mélange en mayonnaise en ajoutant de l’huile tout en battant Quand votre mayonnaise a la texture désirée, ajoutez la deuxième cuiller de moutarde, la cuiller de sauce chimichurri, salez et poivrez. Réservez ce mélange au frais.

Faites revenir les oignons émincés et réservez. Coupez les rondelles de tomates et réservez. Coupez le fromage en lamelles et réservez.

Préparez la mayonnaise.

Faites cuire à la poêle les steaks et les rondelles de chorizo. Réservez le chorizo hors du feu s’il cuit plus vite que les steaks. Quand les steaks sont presque cuits, mettez le fromage par dessus, puis le chorizo, couvrez votre poêle et prolongez la cuisson de 2 minutes pour laisser fondre le fromage avant d’assembler le burger.

Tartinez le pain du dessous de sauce, puis déposez-y votre steak couvert de fromage et de chorizo, puis les rondelles de tomates, puis l’oignon émincé, et couvre avec le deuxième pain couvert de sauce restante.

Spécialité d’Italie : piadina tomate mozarella basilic

L’un de mes plats italiens préférés de tous les temps est la piadina, un des plats de street food italiens les plus connus et appréciés en Italie. C’est un produit typique de la Romagne, une partie de la région Emilie-Romagne, même si on en trouve désormais quasiment partout en Italie et dans le monde entier.
Il y a une centaine d’années, la piadina était la nourriture du pauvre, car elle était utilisée comme substitut du pain entre deux fournées. Pendant les années 60, les femmes de la campagne ont commencé à en vendre sur les routes de la ville avec un chariot à pousser. C’est là que la piadina est devenue un véritable repas à grignoter sur le pouce. De nos jours, vous trouverez des piadinas dans des stands tout au long de la côte Romagne.
La piadina est généralement faite avec de la farine de blé, de la matière grasse, de l’eau ou du lait et du sel. Il est très facile de préparer des piadina maison, je vous monterai d’ailleurs ça prochainement. Vous pouvez aussi en trouver toutes faites en sachet en épicerie italienne, elles se présentent alors un peu comme des tortillas. Comme vous vous en doutez, les piadinas vendues dans les supermarchés ne sont pas aussi bonnes que celles vous pourrez faire maison ou consommer en Romagne!
Une fois cuites, ces galettes sont généralement farcies avec des ingrédients sucrés ou salés tels que des viandes cuites, des fromages, des légumes ou même du Nutella… Sans parler de la garniture « hivernale » aux saucisses et aux oignons caramélisés! Voilà qui me donne faim rien que d’y penser!
Aujourd’hui je vous propose une garniture parmi les plus célèbres, tout à fait typique de l’Italie, puisqu’elle est à base de tomates, mozzarella et basilic. C’est un régal à la fois frais et gourmand, nous avons adoré. Réalisez cette recette avec des piadina maison, ou toutes faites si vous en trouvez, vous allez vous régaler!
  
P.S. : Si vous aimez manger italien ET végétarien, essayez ce gâteau capri vegan en dessert, simplement à tomber!

Piadina tomate mozarella basilic

  • 2 grandes piadinas
  • 1 boule de mozzarella
  • 2 petites tomate
  • 12 feuilles de basilic frais
  • 1/2 c. à s. d’origan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Coupez la mozarella en tranches. Mettez une piadina dans une casserole déjà chaude. Déposez la mozzarella sur une moitié de la piadina , laissez fondre un peu , puis déposer dessus les tomates , et assaisonnez avec un peu d’huile et de sel, l’origan, le basilic. Fermez la piadina et laissez chauffer pendant 2 à 3 minutes , le temps de laisser fondre la mozzarella . Recommencez avec la seconde piadina.

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

En France, nous ne consommons pas beaucoup de bagels comparé aux États-Unis où ils sont une institution, à mon grand regret, car j’adore ça! Mais il me semble que les choses sont en train de changer, car pas mal de restaurants et de fast-food dédiés au bagel  ont ouvert ces derniers temps à Lille! Chez vous aussi ils poussent comme des champignons? La question que je me pose maintenant est : le bagel sera-t-il le nouveau burger? En tout cas, rien ne m’empêche de m’en faire à la maison quand j’en ai envie.

Voilà que  je réitère une expérience que j’avais déjà tentée il y a quelques temps et qui m’avait bien plu : utiliser des bagels pour en faire des burgers, comme ici! Normalement, le bagel est plutôt rempli avec du fromage frais (creamcheese), du saumon et de l’avocat, mais puisqu’il est rond, délicieux et coupé en deux parties, qui nous empêche d’en faire un pain à burger?



La liste des ingrédients de ce bagel burger est simple. J’ai choisi de le réaliser avec des saveurs du sud : du chorizo, du poivron mariné, des tomates séchées, de la ricotta… Étant donné que les beaux jours reviennent, il me prend de plus en plus l’envie de manger à l’extérieur et de me faire des plats frais qui évoquent l’été! J’ai mis de la roquette qui est ma salade préférée, mais vous pouvez utiliser la variété que vous préférez.

J’achète mes steaks hachés chez un boucher de quartier qui les réalise sous mes yeux, ils sont incroyablement bons! Quand l’envie m’en prend, je les mélange avec un peu d’oignon et des épices pour renforcer les parfums du burger, mais ce n’est pas indispensable. Pour le fromage, je préfère acheter du fromage en bloc et couper moi-même de fines tranches, cela a plus de goût et coûte moins cher au kilo que les tranchettes toutes faites ou le gruyère râpé. Le gruyère n’est pas un fromage très fort, mais je trouve qu’il tient bien le mariage avec le chorizo malgré tout.

  

Avec cette recette, je participe au concours pour les 4 ans du blog « La cuisine de Poupoule« !

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

Pour 2 bagels

  • 2 bagels
  • 2 steaks
  • 30 g de gruyère
  • 120 g de ricotta
  • 20 g de poivrons marinés
  • 20 g de tomate séchée
  • 1 c. à c. de romarin
  • 4 rondelles fines de chorizo.
  • 2 poignées de roquette
  • 1 c. à s. d’huile
  • Sel, poivre

Coupez en petits morceaux la tomate séchée et les poivrons marinés. Mélangez la ricotta avec le romarin, la tomate, le poivron, salez et poivrez. puis tartinez généreusement sur chaque morceaux de bagel.
Déposez la roquette par dessus.
Faites cuire vos steaks à la poêle. Quand ils sont presque cuits, déposez dessus le fromage en lamelles, déposez le chorizo en tranches dans la poêle, puis prolongez la cuisson d’une minute à couvert pour que le fromage fonde sur la viande et que le chorizo dore.

Déposez le steak au fromage sur le bagel, puis le chorizo, refermez.

Falafels au sarrasin kasha

Voilà un moment que je voulais partager avec vous cette recette et je ne pouvais plus attendre! Les falafels sont un de mes plats de fast-food préférés, je ne peux m’empêcher de vérifier s’il y en a à la carte quand je rentre dans un kebab .S’il y en a, un duel sans merci s’opère dans mon cerveau entre les falafels et le kebab mixte galette sauce blanche. Et bien souvent, ce sont les falafels qui l’emportent!
Le plus fou, c’est qu’une spécialité aussi gourmande soit végétalienne, sans gluten (sans le pain autour hein!) et remplie d’ingrédients sains. Réalisés avec des pois chiches, une des légumineuses les plus complètes, les falafels sont très nourrissants, riches en protéines végétales, en vitamines et minéraux… Que demander de plus?
Allez, à la limite, on peut améliorer le mode de cuisson. Si j’adore les falafels vendus dans les kebabs, quand je suis à la maison, je préfère éviter la friture. C’est le cas de cette version trouvée sur le blog Les recettes de Juliette, qui se cuit à la poêle avec assez peu de matière grasse. Pour couronner le tout, elle intègre un peu de légumes verts dans la préparation. J’ai complété sa recette avec une petite sauce que j’aime réaliser à base d’ail semoule, le mariage était parfait.
C’est une recette simple à préparer et un équipement minimal est requis : un robot culinaire vous suffira! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le sarrasin kasha, il s’agit de sarrasin décortiqué et grillé. Vous pouvez vous en procurer dans les épiceries bio, en vrac ou en sachet.
 
Côté préparation, ces falafels peuvent être un peu fragiles et friables. Maniez vos boulettes avec précaution et ajoutez un peu plus d’eau au mélange si besoin.
J’ai vraiment adoré ces falafels. Ils  sont croustillants et savoureux à l’extérieur, tendres à l’intérieur, et accompagnés de la petite sauce au citron, à l’ail et au tahin, c’est un festival de saveurs à chaque bouchée.
Servez ces falafels dans un pain pita avec quelques feuilles de laitue, de la tomate et la sauce à l’ail bien crémeuse. En mode plus léger, ils sont fantastiques servis seuls avec juste un peu de houmous. J’aime aussi les servir dans des wraps, sur une salade ou enfin avec de la semoule et des légumes, façon couscous. Et vous, vous avez d’autres idées pour accompagner les falafels?

Falafels au sarrasin kasha

Pour 4-6 personnes :
  • 800 g  de pois chiches
  • 200 g de sarrasin grillé kasha
  • 50 cl d’eau
  • 1 courgette
  • 1 c. à c. d’ail haché
  • 1 c. à c. de coriandre en poudre
  • 3 c. à c de graines de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • Sel, poivre du moulin
  • Huile d’olive
Sauce :
  • 12,5 cl de crème de soja
  • 1 c. à s. d’ail semoule
  • 1 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche ciselée
  • 1. c. à s. de menthe fraîche ciselée
  • Sel, poivre
Dans une poêle, faites dorer le sarrasin kasha pendant 3 minutes. Versez l’eau dessus et laissez cuire 5 minutes jusqu’à absorption de toute l’eau. Laissez refroidir.
Epluchez et râpez la courgette.
Dans un blender, versez tous les ingrédients sauf l’huile d’olive. Mixez pendant 3-4 minutes jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Placez au réfrigérateur pendant minimum 4 heures, toute une nuit si possible.
Formez des boulettes de pâte et faites-les cuire dans une poêle huilée, 3-4 minutes de chaque côté.
Plus vos boules sont rondes, plus le temps de cuisson sera long. J’ai choisi de les faire un peu plates pour qu’elles cuisent plus vite et avoir moins de risque de les casser.
Servez de suite avec la sauce.
Source d’inspiration :

Pizza barbecue cheesy salami crust

Il paraîtrait que l’on peut définir les catégories de gens en fonction de la manière dont ils mangent leur pizza, c’est dingue non? Ceux qui la plient en deux seraient des meneurs, ceux qui commencent par la croûte des prescripteurs, ceux qui la mangent avec des couverts seraient des suiveurs et ceux qui la mangent normalement seraient… des gens normaux quoi!

Alors je ne sais pas ce que dirait la personne qui a fait cette étude sur moi, mais personnellement, je commence par couper toutes les parts de la pizza, puis j’échange un certain nombre de parts avec mon/mes acolytes pour obtenir une pizza à plusieurs parfums, puis je mange les croûtes, avec de la sauce barbecue exclusivement, puis le reste en le croquant, et enfin je mange toutes les olives car personne n’aime ça part moi. Est-ce que ça fait de moi une psychopathe en puissance je ne sais pas, mais une sacrée morfale oui c’est sûr, et je vais le prouver une nouvelle fois avec cette pizza!

Je me suis inspirée d’une pizza vendue chez Speed Rabbit je crois, dont la croûte est farcie au fromage. Pour moi qui trouve les croûtes sans intérêt au point de les tremper dans la sauce barbecue, c’est une idée parfaite! J’étais tellement emballée que j’ai aussi ajouté du salami. Le résultat était franchement « abusé » mais délicieux!

Pizza barbecue cheesy salami crust

  • 1 pâte à pizza
  • 30 g de cheddar
  • 6 tranches de salami
  • 1/2 tomate coupée en tranches ultra fines
  • 2 c. à s. de sauce barbecue
  • 4 c. à s. de pulpe de tomate en boite
  • 50 g  de mozzarella râpée
  • 100 g de bœuf haché
  • 1/2 petit oignon
  • 1 c. à s. d’origan

Coupez le cheddar en bâtonnets pour en obtenir 12. Coupez 3 tranches de salami en 4 bandes pour en obtenir 12.

Étalez la pâte.

Enroulez le salami autour du cheddar et déposez ces bâtonnets tout le long de la pâte à pizza, à 1 cm du bord. Repliez la pâte au dessus.
Émincez les 3 tranches de salami restantes et faites-les revenir 5 minutes avec le steak à la poêle en remuant constamment.

Étalez la sauce tomate sur la pâte puis la sauce barbecue.
Répartissez les rondelles de tomates fraîches dans le fond, puis le mélange bœuf salami, l’oignon, le fromage, saupoudrez d’origan.
Au moment de servir, versez de l’huile pimentée si vous aimez.

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Vous avez sans doute remarqué que je  ne suis pas un bec à salade. Un bec à sucre, un bec à fromage, un bec à burgers, ou plein d’autres choses encore, mais pas à salade.  Je fais bien un petit essai de ci de là, et je sais qu’il existe des salades plus gourmandes que d’autres, mais jamais la salade ne m’apporte la satisfaction d’un bon gros plat chaud… À une exception près!
Un de mes plats préférés d’été est salade la salade caprese. J‘attends toute l’année pour manger mon poids de salade caprese pendant l’été. Les tomates en tranches, la mozzarella fraîche, et les feuilles de basilic offrent selon moi une combinaison parfaite de saveurs. Mais manger le mélange caprese dans sa forme classique de salade est juste une façon de l’apprécier parmi d’autres. Il s’avère également que ces ingrédients sont parfaits pour réaliser un délicieux grilled cheese!
 
Qu’est-ce que le grilled cheese ? Pour ceux qui ne connaissent pas, le grilled cheese est une préparation américaine à base de pain et de fromage qu’on pourrait rapprocher du croque-monsieur français. La différence se situe surtout dans le mode de cuisson, puisque le croque monsieur est souvent cuit au four ou dans un appareil à croque-monsieur alors que le grilled cheese cuit à la poêle. Cela semble anodin mais marque une vraie différence au niveau du goût et de la texture! Rien ne vous empêche de faire comme ça vos croque-monsieur aussi bien sûr, je sais que certain(e)s le font! Le grilled cheese traditionnel ne comprend que du pain et du fromage, pas de jambon, mais il prend tout son sens quand on s’amuse à le personnaliser… Quel régal de sentir l’odeur du beurre fondu quand il grésille dans la poêle et de voir le fromage coulant déborder peu à peu du pain grillé…
Cette version façon caprese est vraiment délicieuse et super facile à faire. Vous obtenez un sandwich délicieux que vous n’oublierez pas facilement!J’ai utilisé du pain coupé classique pour ce sandwich et c’était un régal, mais évidemment, vous pouvez utiliser un pain italien type ciabatta si vous en avez, votre sandwich n’en sera que meilleur! Au lieu du traditionnel beurre sur l’extérieur du pain, j’ai mis un peu d’huile d’olive, plus en accord avec cette spécialité italienne.

Vous cherchez une idée simple et rapide pour le déjeuner ou le dîner? Ne cherchez pas plus loin, ce grilled cheese est pour vous!
  

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Pour quatre sandwiches
  • 8 tranches de pain coupé
  • 1 boule de mozzarella
  • 8 tomates séchées
  • 4 feuilles de basilic frais
  • 1 c. à c. d’huile d’olive au basilic
  • Sel, poivre
A l’aide d’un pinceau , appliquez l’huile d’olive sur le recto et le verso de chaque tranche de pain.
Déposez la mozzarella coupée en tranches sur une face, puis les tomates séchées coupées en lanières sur l’autre face et la feuille de basilic coupée en gros morceaux. Salez, poivrez et refermez les sandwiches.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez les sandwiches et couvrez.

Laissez 2 minutes puis retournez les sandwiches et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

Nuggets de poulet panés aux smacks et oignons frits

Je vous propose aujourd’hui des nuggets de poulet. Je trouve presque étrange de ne pas avoir publié de recette de nuggets jusqu’à maintenant, alors que c’est un classique de la cuisine de fast-food, une cuisine que j’adooooore! Mais je dois dire que les fast-food en France ne rendent pas honneur à cette spécialité et ce n’est donc pas mon accompagnement favori!
Pourtant, quand on les réalise maison, ça n’a rien à voir! Même s’ils ne deviennent pas des aliments santé, je pense qu’il y a beaucoup à gagner en les fabricant soi-même, avec des ingrédients que l’on connaît. Le goût s’en ressent et la qualité aussi bien sûr!
J’ai été intriguée par une panure aux céréales que j’avais déjà vue plusieurs fois avec des sortes de céréales différentes (Smacks, Rice Krispies, Corn Flakes…), et j’étais franchement un peu dubitative. Mais je me suis lancée, et après avoir testé, je peux vous dire que s’il y a des nuggets parfaits, c’est ceux-là. Ils sont croustillants à souhait, avec une panure légèrement sucrée. Personne ne devinerait que la panure est faite de céréales si vous n’en parlez pas je pense, mais tout le monde les appréciera!
Pour les jours où vous avez un peu de temps pour faire plaisir à tout le monde, ces nuggets de poulet sont super simples et passent extrêmement bien avec les plus jeunes aussi bien qu’avec les adultes.  Si vous êtes comme moi, vous avez toujours des céréales dans le placard, ça  fait donc une recette parfaite pour improviser une recette quand les estomacs de tout le monde crient famine!
Même s’il est riche, ce plat n’est pas si décadent qu’il en a l’air, la cuisson étant faite au four. Vous pouvez les picorer tels quels bien chauds avec une petite sauce, mais  vous pouvez également les servir dans des tortillas avec un peu de salade, de sauce au yaourt et des oignons croustillants.
Si vous préférez, vous pouvez aussi intégrer ces nuggets dans un menu équilibré, avec des légumes verts et une viande!
P.S. : Pour un menu american-style, faites aussi des onion rings, un de mes « side dishes » préféré!
 

Nuggets de poulet panés aux smacks et oignons frits

  • 1 blanc d’œuf
  • 1/2 c. à s. d’eau
  • 30 g de céréales Smacks
  • 40 g d’ oignons frits
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée d’ail en poudre
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 225 g de poitrine de poulet
  • 10 g de beurre fondu
  • Sel, poivre
Dans un plat peu profond, mélangez le blancs d’œuf et l’eau. Écrasez grossièrement les smacks dans un sac en plastique. Il peut en rester des entiers ce n’est pas gênant.
Dans une grande assiette, mélangez les smacks, le paprika, le sel, herbes de Provence, la poudre d’ail, les oignons frits.
Coupez le poulet en morceaux de 3 ou 4 cm. Trempez les morceaux de poulet dans le mélange de blanc d’œuf, en recouvrant tous les côtés. Roulez ensuite dans le mélange de céréales.
Préchauffez le four à 200°C.
Déposez les morceaux de poulet sur une plaque à pâtisserie couverte de papier cuisson. Arrosez-les de beurre fondu. Faites cuire au environ 12 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.
Servez chaud.