Archives de catégorie : Sauces

Sauce samouraï

Aujourd’hui, c’est une recette de sauce que je vous propose! Si vous êtes amateurs de kebabs et/ou de friteries, il y a de grandes chances que vous connaissiez la sauce samouraï, la fameuse sauce bien piquante! Personnellement ce n’est pas ma favorite, elle pique un peu trop pour moi, et je suis une accro de la sauce Hannibal. D’ailleurs, pour ceux qui ne sont pas dans le nord de la France, connaissez-vous la sauce Hannibal? Je me demande si elle est connue partout ou seulement chez nous. Par contre la sauce samouraï est la favorite de mon homme. Comme nous aimons parfois nous faire des fast-food façon « maison », j’ai voulu essayer de lui faire cette sauce moi-même!
 
 
La sauce samouraï peut accompagner quasiment tous vos plats. Elle est notamment idéale pour relever les sandwiches, les kebabs, mais aussi pour accompagner une viande grillée ou des frites. Elle sera top aussi pour vos barbecues.  Méfiez-vous car elle est délicieuse mais assez pimentée ! 
 
Concrètement la samouraï c’est quoi? Bien qu’elle ait un nom assez japonisant, elle serait plutôt d’origine belge. C’est une sauce fabriquée à base de mayonnaise à la quelle on ajoute du  “sambal oelek”, une pâte de piments indonésienne. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez la remplacer par de la sauce harissa ou toute autre pâte de piment.
 
Et vous, avec quelle sauce vous prenez vos kebabs?
 
 
 
P.S. : Si vous avez de la sauce samouraï à finir, mettez-la dans ce burger toasté géant au camembert!
 
 
Sauce samouraï

Quantité ou nb de personnes: Pour 150 g de sauce

Ingrédients

  • 100 g de mayonnaise
  • 35 g de sambal oelek, harissa ou pâte de piment
  • 1 c. à c. de ketchup
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Mélangez l'ensemble des ingrédients dans un bol. Gardez au frais jusqu’au service.
 
 

Spécialité d’Italie : Sauce marinara

Aujourd’hui, c’est une recette de base et végétarienne que je vous propose : la sauce marinara. Avant de vous l’expliquer plus en détail, j’avais envie de vous parler d’un concept sympa que je viens de découvrir : Le veggie challenge
 
Voilà deux ans environ que j’ai adopté une alimentation beaucoup plus végétale, qui contient très peu de viande ou de poisson, même si je ne suis pas à proprement parler végétarienne. Bien que par goût j’aime la viande, je suis très attirée par ce mode d’alimentation, que ce soit pour des raisons d’éthique ou de santé. De plus, je trouve qu’il y a énormément de recettes innovantes à tester en cuisine végétale. Ne serait-ce que par curiosité, c’est amusant de se prêter au jeu. 
 
Je me suis donc inscrite à ce challenge qui consiste à adopter une alimentation végétale pendant 21 jours. On s’inscrit sur le site et on reçoit chaque matin des recettes, conseils et infos pour nous aider à nous y tenir. Les mails sont très intéressants et les recettes sont vraiment top, pas trop dures ou à base d’ingrédients bizarres ou difficiles à trouver. Je ne pense pas devenir végane à la fin de ce challenge, car je crois que je ferais une crise de manque si je ne consommais pas de fromage pendant trop longtemps. Cependant, je conserverai certains bons conseils et astuces que j’ai découverts en le faisant, et j’augmenterai sans doute encore la part de plats végétaux dans mon quotidien. Si ça vous dit d’essayer, c’est par ici pour en savoir plus et vous inscrire, c’est gratuit et ça n’engage à rien!
 
Maintenant, parlons de cette sauce marinara! La première chose à savoir à propos de la sauce marinara, c’est qu’elle n’est pas synonyme de sauce tomate ou de bolognaise. C’est vraiment une sauce spécifique, simple, mais qui nécessite néanmoins une méthode particulière et des ingrédients précis. Je vous rassure, ce n’est pas le genre de recette que les nonnas italiennes font mijoter pendant trois heures en mélangeant inlassablement, au contraire, cela va plutôt vite à faire. 
 
La vraie sauce marinara a le bon goût de la tomate fraîche et la saveur de l’huile d’olive, mais aussi une texture agréablement veloutée. La liste « officielle » des ingrédients comprend de l’huile d’olive, des tomates bien mûres, une belle quantité d’ail, une pincée de piment et d’origan séché ou, dans les versions modernes de la recette (et dans celle que je vais vous proposer), du basilic frais. 
 
Comme vous le voyez, la sauce marinara ne contient pas grand chose, mais cela fait vraiment la différence avec une simple sauce tomate! Une fois que vous aurez testé cette recette, vous pourrez dire adieu à la sauce pour pâtes achetée en magasin, c’est clair! 
 
 
Les tomates mûres sont la clé pour réussir cette sauce. Elles apportent la meilleure saveur quand elles sont de saison. L’été, prenez donc des tomates fraîches et très mûres, les roma étant parfaites. Je vous recommande d’en faire de belles quantités et d’en congeler pour l’hiver. Si vous devez réaliser cette recette en plein hiver, je vous recommande d’opter pour des tomates en conserve de bonne qualité à la place des tomates, qui ne seront pas assez mûres et goûteuses à cette période de l’année. La sauce marinara est idéale pour garnir tout vos plats, des pâtes à la pizza, c’est un basique qui vous servira régulièrement.
 
Utilisez une poêle, ou une casserole très large pour cette recette. Cela permettra à la sauce de cuire uniformément et de s’épaissir rapidement. 
 
   

Sauce marinara

 
  • 400 g de tomates très mûres en saison, ou en boite entières
  • 3 cl d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail pelées et écrasées 
  • 1 pincée piment de Cayenne
  • 1/2 c. à c. de  sel
  • 5 feuilles de basilic
  • 1/2 c. à c. d’origan séché  
Versez les tomates dans un grand bol et écrasez-les avec les mains. Versez 1 tasse d’eau dans la boîte et faites-en le tour pour obtenir les jus de tomates. Réservez. Dans une grande poêle à feu moyen, chauffez l’huile. Quand l’huile est chaude, ajoutez l’ail. Quand l’ail grésille mais avant qu’il brunisse, ajoutez les tomates puis l’eau de la boite de tomates. Ajoutez le piment entier ou les flocons de piment rouge, l’origan, le sel et remuez. Déposez les feuilles de basilic dans la sauce, faites mijoter la sauce jusqu’à épaississement soit environ 15 minutes. Jetez le basilic et le piment. Rectifiez l’assaisonnement.
 
 

Pesto au persil

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser un classique que tout le monde connait : le pesto! La version que je vous présente n’est cependant pas au basilic, comme c’est classiquement le cas, ni aux tomates séchées comme le pesto rosso, mais au persil!
Cette super recette très simple à réaliser provient d’un blog que j’apprécie beaucoup, la petite cuisine de Pauline. Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à aller le découvrir!
J’ai mis assez peu d’huile par rapport aux versions achetées toutes faites en pot, l’huile aide à conserver le pesto mais je l’ai fait pour consommer tout de suite donc pas besoin d’en abuser!
pesto-persil-3

Le résultat est très frais et délicieux, et s’utilise comme le pesto classique dans les pâtes ou risottos, ou encore sur des tartines… C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec, tout comme Pauline, mais je vous en reparlerai dans un autre post!

pesto-persil-2

P.S.: i vous voulez utiliser tout de suite votre pesto, faites un tour par ici!

Pesto au persil

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 pot

  • 1 gros bouquet de persil
  • 35 g de pignons
  • 10 g d’amandes
  • 45 g de parmesan
  • 3 gousses d’ail
  • 4 c. à s. d’huile d’olive

Rincez puis effeuillez les branches de basilic. Pressez la gousse d’ail. Mettez dans le bol d’un hachoir les feuilles de basilic, le parmesan râpé, les pignons de pin, les amandes et l’ail pressé. Mixez 1 à 2 minutes. Ajoutez 4 cuillers à soupe l’huile d’olive et mixez encore 1 minute.

pesto-persil

Source d’inspiration :

http://www.ptitecuisinedepauline.com/2015/05/bruschetta-verde-pesto-courgette.html

Mayonnaise maison à la moutarde

Je vous avais annoncé ici mes résolutions culinaires pour 2016… Parmi elles, je souhaite me mettre à faire de la mayonnaise maison, ce qui peut sembler banal pour de nombreuses ménagères mais voyez vous, ce geste a toujours fait partie de mes hantises et je ne m’étais pas essayée à la réalisation de mayonnaise depuis une décennie !

 mayonnaise-maison-moutarde-2

J’ai ici choisi la voie de la facilité en réalisant une « vraie fausse » mayonnaise : elle est bien faite maison, mais s’appuie sur une astuce pour faciliter l’émulsion en la stabilisant : la présence de moutarde! C’est donc une mayonnaise inratable, je n’ai pas de mérite à ne pas l’avoir ratée donc, mais j’en suis très fière! Dès la prochaine occasion, je me compliquerai la tâche en m’essayant à la version classique de ce condiment, sans moutarde, je vous en donnerai des nouvelles !

mayonnaise-maison-moutarde-3

Mayonnaise maison à la moutarde

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 bol

  • 1 jaune d’œuf
  • 1/4 de litre d’huile
  • 1 c. à s.  de moutarde
  • 1 c. à s.  de vinaigre de vin
  • Sel, poivre

 

Clarifiez l’œuf et ôtez le germe.
Mettez le jaune dans un récipient aux bords arrondis de taille adaptée à la quantité de mayonnaise voulue.
Ajouter moutarde, sel et poivre.
Ajoutez le vinaigre.
Fouettez l’ensemble jusqu’à obtenir un mélange homogène.
Versez l’huile en filet en continuant à fouetter.
Vous devez obtenir rapidement une mayonnaise plus claire et plus serrée au fur et à mesure que l’on ajoute de l’huile.
Quand votre mayonnaise est finie, vous pouvez ajouter un filet de vinaigre supplémentaire qui apportera un peu d’acidité.

 mayonnaise-maison-moutarde
Source d’inspiration :

http://chefsimon.lemonde.fr/recettes/mayonnaise-a-la-moutarde-et-remoulade

Ketchup maison

Il y a plusieurs écoles en matière de ketchup.. Déjà,  il y a ceux qui aiment et ceux qui n’aiment pas hein, tout simplement. Ensuite il y a ceux pour qui « frites » rime avec « mayo », et ceux pour qui « frites » rime avec « ketchup » (en vraie langue française, « frites » ne rime avec aucune sauce en fait, mais bon on ne va pas chipoter).

J’avoue que je suis plutôt une partisane de l’école mayo, vous l’aurez sans doute deviné vu que je voue un culte au gras! J’aime quand les frites sont très grasses et retrempées dans du gras, en fait, je trouve ça vraiment meilleur. Alors pendant longtemps le ketchup je n’y ai pas vu beaucoup d’intérêt. J’avais testé en mode étudiante fauchée d’en mettre là comme ça en vrac dans des coquillettes, et bah franchement c’est pas très bon, on ne va pas sen mentir!

ketchup-maison-balsamique

Bref, j’avais délaissé cette sauce, jusqu’au moment où:

– J’ai réalisé qu’elle était top bonne dans des burgers

– J’ai réalisé qu’on pouvait la mixer avec d’autres sauces pour faire des combo encore meilleurs

– J’ai réalisé qu’il existait une variante en Allemagne, le ketchup curry, qui est à tomber par terre

– J’ai réalisé qu’on pouvait mettre du ketchup l’air de rien dans plein de plats respectables pour donner un petit goût que personne ne reconnait

– J’ai réalisé qu’on pouvait le réaliser maison, et qu’il devenait alors 10 fois meilleur que sa variante industrielle.

A partir de là, je suis devenue une jeune convertie et convaincue du ketchup!

Voici une version maison, simple et efficace, que vous devriez garder dans vos favoris : vu le peu de temps et d’ingrédients qu’il faut pour le réaliser, vous n’avez plus de raison de l’acheter tout fait! Et si vous avez besoin d’une bonne raison pour vous motiver, dites-vous que vous pourrez utiliser votre ketchup dans ce burger démentiel ^^

ketchup-maison-balsamique-3

P.S. : Si vous cherchez plein de recettes américaines, avec ou sans ketchup, découvrez ce superbe livre :

Yes we cook ! : Recettes made in USA

Ketchup maison

Type : végétarien, sans gluten, vegan

Pour 1 pot de confiture

  • 400 g de tomates concassées
  • 60 g de vinaigre balsamique
  • 40 g de sucre
  • 1 c. à c. de concentré de tomate
  • Sel, poivre

Dans une casserole, portez à ébullition le vinaigre, le sucre et le concentré de tomate puis ajoutez les tomates concassées et laisser réduire pendant 30 minutes environ en remuant de temps en temps.

Mixez la préparation, ou pas si vous préférez garder une texture plus artisanale, et versez dans un bocal stérilisé. Laisser reposer 2 jours au frigo avant de vous en servir.

ketchup-maison-balsamique-2

Source d’inspiration :
http://120streetcook.canalblog.com/archives/2014/05/27/29950540.html

Spécialité d’Argentine : Sauce chimichurri

Aujourd’hui je vous propose de voyager, tout d’abord en Argentine d’où cette recette délicieuse est originaire! C’est une sorte de vinaigrette, mais concentrée de chez concentrée en persil, très goûtue et punchy, que les argentins utilisent notamment pour faire mariner la viande. Cette recette est très simple à réaliser à condition d ‘avoir du persil frais, n’envisagez même pas de faire la même avec du persil lyophilisé, le résultat ne serait pas du tout à la hauteur !

sauce-chimichurri-2

 Vous avez de la chance car vous n’allez pas seulement voyager en Argentine avec cette recette, mais aussi sur le blog 120 street cook; un blog que je lis quasiment tous les jours et donc je n’avais pas encore eu l’occasion de tester les recettes!  Il faut dire que je parcours des blogs de cuisine tous les jours, quand je flashe sur une recette je la mets en favoris mais la liste de mes favoris avoisine les 1500 liens alors vous n’êtes pas prêts de tout découvrir!

Mais ce qui est sûr, c’est que je risque de refaire prochainement d’autres recettes venant de ce super blog, dont j’adore tant la cuisine que les histoires rocambolesques qui sont racontées à chaque fois pour introduire les plats! Vincent est avant tout le spécialiste des pâtes et des risottos et ce n’est pas pour me déplaire!

 En attendant, je vous propose déjà de vous régaler avec cette sauce… Mais que faire avec? Vous pouvez suivre l’idée de Vincent, d’en faire un hamburger argentin, qui a l’air franchement à tomber! De mon côté, je reviens très vite vous faire découvrir ce que j’ai réalisé avec cette sauce!

sauce-chimichurri-3

 Sauce chimichurri

Type : végétarien, sans gluten, vegan

Pour 4 personnes

  • 2 c. à s. de persil frais haché
  • 1/2 c. à .c d’origan séché
  • 2 c. à s. de vinaigre blanc
  • 2 gousses d’ail
  • 1 échalote
  • 1 pincée de piment en poudre
  • 4 c. à s. d’huile d’olive

Mixez l’ensemble des ingrédients sauf l’huile d’olive

 Ajoutez ensuite l’huile d’olive en 3 fois en mixant entre chaque ajout.

Mettez au frais jusqu’au moment de servir.

sauce-chimichurri

Source d’inspiration
http://120streetcook.canalblog.com/archives/2015/07/11/32339113.html

Spécialité des États-Unis : Sauce ranch

Récemment je suis tombée sur un article qui m’a bien intriguée sur les aliments américains que les habitants d’autres pays  trouvent étranges. Je n’ai pu m’empêcher de noter cette liste et de me faire le serment solennel à moi-même que je testerais toute cette liste dans les plus brefs délais!! Marshmallow fluff, jelly… cela me (vous) promet de drôles d’expériences sur ce blog!

Parmi toutes ces spécialités, une sauce que je ne me souviens pas d’avoir pu tester lors de mes voyages aux États-Unis a retenu mon attention : la sauce ranch.

Je me suis alors mise en quête de ce Saint Graal dans tous les supermarchés de la ville, sans succès. Je me suis donc résolue à faire cette sauce moi-même pour pouvoir y gouter…

Cette sauce blanche à mi chemin entre une mayo et une vinaigrette au yaourt est très facile à réaliser, et a un bon goût d’herbes (du jardin, dans mon cas)… Je me demande en quoi on pourrait la trouver étrange, personnellement je suis plutôt conquise, et je ferai cette sauce dès que possible, notamment pour accompagner des grillades, des bâtonnets de crudités à l’apéro… Ou encore pour l’utiliser sans une nouvelle recette de burger que je vous réserve très prochainement, mais je ne vous en dis pas plus!

Cette sauce demande deux ingrédients difficiles à trouver chez nous. Tout d’abord la sour cream. Pour la remplacer j’ai utilisé une petite astuce vue sur internet : mélanger de la crème fraiche avec du jus de citron vert.
Le jus de citron va faire « tourner aigre » la crème, ce qui lui donnera un goût (relativement) proche de la sour cream qu’on ne trouve pas chez nous.

Le second ingrédient est la mayonnaise. Vous allez me dire qu’on en a chez nous, et même de la bonne! Oui mais justement, elle est trop bonne notre mayonnaise, en tout cas trop goûteuse par rapport à la sauce qui est appelée mayonnaise là-bas (mais n’aurait même pas le droit de porter ce nom en France). Vous voyez un peu, la sauce « frites » de chez Mc do? Bref, j’ai quand même utilisé de la mayonnaise, mais surtout ne vous embêtez pas à acheter de la bonne mayonnaise fraîche à la moutarde : une mayo bien basique premier prix (ou light) aura moins de goût et conviendra mieux!

sauce-ranch

Sauce ranch

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 petit bol de sauce
  • 120 g de mayonnaise
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir
  • 60 g de crème fraiche
  • 1 c. à s. de jus de citron vert
sauce-ranch-2

Déposez la crème fraiche dans un bol et ajoutez y le jus de citron vert, puis laissez reposer une vingtaine de minutes. Mélangez ensuite avec la mayonnaise et toutes les herbes sèches, et enfin les herbes fraîches, finement ciselées.

Sources d’inspiration :