Archives de catégorie : Recettes

Egg boat à la tomme et aux oignons

Ce n’est pas la Saint-Valentin, et pourtant je vais vous raconter l’histoire de mon dernier coup de foudre… Quand je l’ai vu, avec son teint doré, son petit air craquant, qui me regardait, immobile tout en fumant, j’ai su que j’allais l’adorer… Je ne vous parle pas de mon dernier amant mais du egg boat! Imaginez-vous : un pain croustillant rempli de fromage fondu et d’un œuf qui cuit au milieu…
L’egg boat, c’est le mariage parfait de la tartine au four et de l’œuf cocotte, deux des plats que je préfère! J’ai commencé à y penser le jour, à en rêver la nuit… Il fallait que j’en mange un, et vite! Alors quand j’ai vu la recette de Chris, je me suis dit que je ne pouvais plus attendre! Je n’avais pas tout à fait les mêmes ingrédients qu’elle mais au final ce n’est pas grave, car une fois qu’on a compris le truc, le egg boat  se décline à l’infini avec tout ce qu’on a dans le frigo : des lardons, du jambon sec, un reste de reblochon… tant qu’il y a le pain et l’œuf, c’est tout bon!
Voici donc ma petite variation inspirée par Chris! Je vous invite à aller découvrir son blog, La cuisine facile de Chris au plus vite si vous ne le connaissez pas, vous ne le regretterez pas!
Avec cette recette, nous nous sommes régalés et je peux vous assurer qu’entre moi et l’egg boat, c’est une relation qui est partie pour durer!
  
P.S. : Si vous aimez les tartines au four, testez aussi ces tartines au camembert et estragon!

Egg boat à la tomme et aux oignons

Pour 2 personnes
  • 2 mini baguettes
  • 1/4 d’oignon
  • 2 œufs
  • 1 pincée de sucre
  • 100 g de tomme de brebis
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 2 c. à s. de gruyère râpé
  • Sel, poivre
Emincez l’oignon finement et faites-le revenir dans une
poêle huilée. Quand il est doré, ajoutez le sel, le poivre, le sucre
et laissez caraméliser quelques minutes. Réservez.
Préchauffez le four à 190°C.
Découpez les petits pains sur le dessus pour les creuser sans faire de trou dans le fond et
enlevez  la mie. tartinez le fond de moutarde. Mettre des oignons caramélisés dans le fond, puis le fromage en lamelles.
Déposez un œuf dans ce creux, poivrez-le et parsemez de
gruyère râpé, puis d’oignons frits.
Enfournez 5 minutes, en passant la dernière minute en mode  grill.
Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/09/egg-boat.html

Spécialité de Suède : Risgrynsgröt ou riz au lait suédois

Vous connaissez tous le riz au lait, dessert d’enfance par excellence, et je suppose que vous l’adorez. Le risgryngröt est un peu le riz au lait suédois, mais il a une histoire bien particulière là-bas. Ce riz au lait, ou bouillie de riz, est un dessert à base de riz qui est cuit dans de l’eau et du lait avec du sucre et beaucoup de cannelle. On le sert aussi parfois avec du beurre, de la confiture ou du coulis de fruits.

C’est le dessert favori de beaucoup de suédois et même s’il se déguste toute l’année, il est surtout connu comme une spécialité de fêtes, car il est servi dans de nombreuses familles comme le petit-déjeuner traditionnel de Noël.



Quand on le consomme le matin de Noël, la tradition veut qu’on y cache une amande entière avant de le servir. A l’instar de la galette des rois, tout le monde attend de voir qui obtiendra cette amande. Selon le folklore, celui qui obtient l’amande se mariera l’année suivante! L’avantage c’est qu’avec l’amande, on a moins de chances de se casser une dent qu’avec nos bonnes vieilles fèves en porcelaine!

Ce riz au lait sera délicieux servi tiède, saupoudré généreusement de de cannelle.

P.S. : Si vous aussi vous adorez le riz-au-lait, testez aussi cette version au café trop bonne!

Riz au lait suédois


Pour 4 personnes

  • 150 g de riz blanc à grains longs
  • 30 cl d’eau
  • 1 pincée de sel
  • 80 cl de lait
  • 1/2 c. à s. de cannelle ou 1 bâton
  • 1 amande blanchie (facultatif)
  • 3 c. à  s. de sucre

Rincez le riz dans une passoire. Mettez-le dans une casserole avec de l’eau bouillante et le sel et laissez bouillir 5 minutes. Retirez du feu et réservez 15 minutes pour que le riz absorbe plus d’eau.

Remettez la casserole sur la cuisinière. Ajoutez le lait, la cannelle et remuez de temps en temps en laissant cuire lentement jusqu’à ce que l’ensemble devienne bien crémeux. Ajoutez le sucre et l’amande. Servir en saupoudrant de cannelle supplémentaire.

Source d’inspiration: 
http://www.seattletimes.com/life/food-drink/recipe-risgrynsgrt-swedish-rice-porridge/

Spécialité des Etats-Unis : onion rings

Je ne crois pas vous avoir déjà parlé de mon amour pour les onion rings! Il était temps de réparer cette grossière injustice! Pour être honnête, je les adore pour leur côté croustillant, pour leur goût d’oignon, mais aussi (surtout) parce qu’ils font un support parfait pour la sauce barbecue. Pour moi, les onion rings sont totalement indissociables de la sauce barbecue!
Je suis sûre que vous serez tous d’accord avec moi pour dire que les onion rings sont délicieux quand ils sont faits maison et frits juste avant le service… C’est donc ce que j’ai essayé de faire, en réalisant une recette traditionnelle américaine. Le résultat a dépassé nos espérances, c’était un véritable régal, mais… ça prend un certain temps! Je me suis souvent demandé pourquoi les restaurants de burgers proposent rarement des onion rings alors que c’est un complément ou un remplacement parfait aux frites. Après en avoir fait à la maison, je peux maintenant dire que les onion rings demandent beaucoup plus de travail!
Pour réussir vos onion rings, c’est moins sorcier qu’il n’y paraît par contre. D’abord, vous devez acheter des oignons bien grands pour former de beaux ronds. Tranchez-les bien épais, environ 1/2 centimètre d’épaisseur voire un peu plus.
Farinez bien vos oignons pour aider la pâte à adhérer, et assaisonnez votre chapelure pour donner ce petit truc en plus à votre recette!
Ensuite, il vous suffira de vous armer de patience pour enrober chaque cercle d’oignon dans la pâte et dans la chapelure, puis pour frire l’ensemble de petites quantités à la fois!
  
P.S. : Si vous aimez picorer des petites douceurs frites, essayez aussi ce babybel pané au chorizo!

Onion rings

  • 1 gros oignon
  • 125 g de farine
  • 1 c. à c. de baking powder ou de levure chimique
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 œuf
  • 12 à 25 cl de lait, ou au besoin
  • 100 g  de chapelure sèche
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • Huile de friture


Faites chauffer l’huile dans une friteuse à 185° C.
Coupez les oignons en rondelles d’1/2 cm, puis séparez les différents anneaux de chaque rondelle sans les casser.

Dans un petit bol, mélangez ensemble la farine, le paprika, la levure chimique et le sel.

Trempez les tranches d’oignon dans le mélange de farine jusqu’à ce qu’ils soient tous bien enrobés.

Fouettez l’œuf et ajoutez-le à la farine restante. Versez-y le lait progressivement en mélangeant au fur et à mesure à l’aide d’une fourchette. Il faut obtenir une pâte liquide mais pas trop.

Trempez les anneaux farinés dans la pâte pour bien les enrober, puis déposez-les sur une grille pour lisser le surplus de pâte s’écouler.
Déposez la chapelure dans une assiette. Trempez-y les anneaux un par un en les enrobant bien.
Faites frire les anneaux en plusieurs fournées pour ne pas trop charger la friteuse, pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que les anneaux soient bien dorés. Retirer de l’huile, déposez sur du papier absorbant pour ôter l’excédent d’huile. Salez et poivrez et servez.
Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Envie d’un bon plat tout chaud et gratiné ? Rien de mieux qu’un gratin de pommes de terre! J’adore ça mais ce n’est pas toujours facile de se renouveler et de ne pas tomber dans le syndrome « Lundi des patates, mardi des patates, mercredi, des patates aussi… »!

Mais voici une version qui permet de ré-inventer ce plat! Ce gratin est réalisé avec des poires qui apportent une douceur sucrée et du roquefort qui donne du pep’s à l’ensemble. Cette combinaison sera peut-être rebutante pour certains, mais c’est un grand classique en cuisine. Cela mérite de s’y risquer car le mélange est aussi surprenant que délicieux. Bien sûr il faut aimer le roquefort… Perso ce n’est pas un souci, le roquefort j’adore! Quand aux poires, leur présence reste subtile, donc même si vous n’êtes pas fans de sucré-salé, rassurez-vous!

J’ai trouvé cette recette sur le super blog la cuisine de Gut, et je peux vous dire que ce fut un véritable délice! Fondant, goûteux, réconfortant, ce gratin a tout pour me plaire! A tel point que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai repéré plein de recettes gourmandes chez elle!

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Pour 2 gratins individuels

  • 400 g de pommes de terre de petit calibre cuites
  • 1 échalote
  • 80 g de roquefort
  • 1 petite poire
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 œuf
  • 10 cl de lait
  • 70 g de mozzarella râpée
  • 10 g de noix concassées
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Épluchez les pommes de terre cuites et coupez-les en rondelles, salez-les un peu puis mettez-les dans un plat allant au four. Émincez l’échalote et ajoutez-la dans le plat.
Cassez l’oeuf et battez-le dans un bol. Salez et poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Mélangez. Ajoutez le lait avec les œufs.
Épluchez la poire et coupez-la en petits dés.
Répartissez ces dés de poires sur les pommes de terre.
Parsemez le roquefort émietté en gros morceaux sur le tout.
Ajouter la mozzarella râpée.
Saupoudrez les noix émiettées et les oignons frits.
Donner un tour de moulin à poivre.
Enfournez et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré, environ 30 minutes.

Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre, poires et roquefort

Oeuf cocotte raclette

J’adore manger de la raclette, c’est un moment de gavage convivialité qui me permet à lui tout seul de supporter la pénible saison hivernale! Mais vous le savez, le souci avec les soirées raclette, ce sont les restes!
« Oh, il reste pas mal de fromage, on va juste racheter de la charcuterie et on s’en refera une petite pour finir les restes! »
« Oh, cette fois, il reste de la charcuterie, on va juste racheter un peu de fromage pour finir la charcuterie et on n’en parle plus… »
« Oh bah zut, qu’est ce qu’on va faire avec toutes ces patates, et si on refaisait une raclette? »
Ça n’en  finit pas, et on finit l’hiver à la limite de l’overdose fromagère, agonisant la bouche pleine de fromage fondu avec les fermetures de pantalon qui cèdent sous le poids d’un ventre bien tendu!
Alors maintenant, j’aime me cuisiner des spécialités qui utilisent le fromage à raclette mais n’obligent pas à refaire une raclette entière. Le bénéfice? Vous avez le plaisir de la raclette mais en moins riche, et vous terminez vos restes sans vous dégoûter à tout jamais de cette spécialité! En prime, c’est une recette ultra facile. Si vous ne voulez pas vous prendre la tête en cuisine mais que vous voulez vous régaler, ces œufs cocottes à la raclette sont faits pour vous!
  
P.S. : Si vous voulez encore profiter un peu de la raclette avant le printemps ( demain quoi^^), essayez aussi ce gratin d’endives au fromage à raclette!

Oeuf cocotte raclette

Pour 2 cocottes
  • 2 œufs
  • 10 cl de crème liquide entière
  • 1 c. à c. de persil frais haché
  • 100 g de fromage à raclette
  • Sel, poivre

Salez et poivrez le fond du ramequin.

Versez la crème, le persil, la moitié du fromage à raclette coupé en petits dés, l’œuf puis ajoutez par dessus le reste du fromage.
Préparez un plat à four rempli d’eau bouillante et préchauffez le four à 180°C.
Déposez vos ramequins dans le plat à four pour qu’ils soient baignés dans l’eau, et enfournez pour 6 à 8 minutes. Le blanc doit être coagulé mais le jaune encore coulant.

Muffins aux raisins et flocons d’avoine

S’il existe des dizaines de recettes de muffins aux raisins et aux flocons d’avoine, j’ai envie de vous dire qu’avec celle-ci, vous n’aurez plus besoin d’en tester d’autres! D’abord évidemment parce qu’elle est délicieuse, mais aussi parce qu’elle est adaptable. Vous pouvez remplacer facilement les ingrédients, ajouter des garnitures, des noix, des morceaux de fruits… Vous pouvez utiliser ce que vous avez déjà dans vos armoires pour faire un muffin ultra savoureux et copieux.

J’adore ces muffins le dimanche matin, et s’il m’en reste, j’en emmène au travail le lundi quand je suis en retard (toujours) et déprimée de recommencer une semaine de travail (toujours également). Je ne petit-déjeune pas habituellement en semaine donc quand j’ai un muffin à emporter c’est un peu jour de fête!

Si comme moi vous adorez les flocons d’avoine, je vous assure qu’avec cette recette, vous les aimerez encore plus!

P.S. : Si vous aussi vous aimez les flocons d’avoine en pâtisserie, testez aussi ces délicieux cookies!

Muffins aux raisins et flocons d’avoine

  • 115 g de farine
  • 60 g de vergeoise brune
  • 1 c. à s. de levure chimique
  • 1/2 c. à c. à café de sel
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 100 g de flocons d’avoine
  • 75 g de raisins secs
  • 6 cl d’huile d’olive
  • 1 œuf battu
  • 25 cl de lait

Pour la garniture

  • 2 c. à s. de sucre brun
  • 2 c. à s. de farine
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Préchauffez le four à 210°C. Graissez des moules à muffins ou tapisser les avec des caissettes à muffins.

Mélangez la farine, le sucre, la levure, le sel, le bicarbonate et la cannelle dans un grand bol. Incorporez les flocons d’avoine et les raisins secs.

Dans une grand bol, fouettez l’huile d’olive avec l’œuf et le lait. Versez ce liquide dans les ingrédients secs et mélangez jusqu’à obtenir une consistance homogène. Remplissez les moules à muffins aux 2/3 avec cette pâte.

Mélangez tous les ingrédients de la garniture ensemble dans un petit bol jusqu’à obtenir une consistance grumeleuse. Saupoudrez uniformément sur la pâte à muffins.

Faites cuire au four pendant 15 minutes. Retirez du four et laissez refroidir dans le moule sur une grille jusqu’à ce qu’ils aient assez refroidi pour être manipulés. Retirez des moules et mangez tièdes, ou laissez refroidir complètement, puis stockez dans un récipient hermétique.

Source d’inspiration :
http://www.thekitchn.com/recipe-quick-and-homey-oatmeal-126095

3 variantes de mini hot-dogs

J’ai cette étrange obsession des hot-dogs (et des burgers et des pizzas, vous le savez sans doute). Même si j’aime manger varié, même si j’adore les légumes, rien ne me fait plus saliver que de penser au parfum de mes prochains hot-dogs… Le mariage du pain brioché avec les saucisses, les sauces ou encore le fromage me fait baver d’envie! Ces 3 mini hot-dogs ne seront donc pas une surprise pour ceux qui me connaissent! Quand j’ai pensé « mini hot-dogs », je me suis dit : puisque c’est petit, on va pouvoir tester plus de parfums!
Je vous propose donc 3 variantes toutes aussi bonnes les unes que les autres, faciles à faire et très économiques aussi, puisque vous pouvez facilement adapter ces variantes avec des éléments que vous avez déjà dans votre frigo!
Les mini hot-dogs font de parfaits amuse-bouche lors d’un apéritif dînatoire, et ils sont toujours un succès avec les enfants (et les grands enfants comme moi aussi) à toutes les fêtes, apéros ou soirées télé possibles et imaginables. Si vous avez des enfants capables de cuisiner sans manger le fromage au lieu de le mettre dans le pain, ils peuvent facilement être mis à contribution pour préparer cette recette.
Alors que vous ayez un apéro ou une soirée télé en prévision, rien de plus simple, faites chauffer vos saucisses et à vous la soirée mini hot-dogs!
P.S. : Si vous êtes accros aux mini-hot dogs, j’en ai d’autres à la sauce sriracha par ici!

Mini hot-dogs

Classique aux oignons marinés
Pour 6 mini hot dogs
  • 6 mini buns à hot dog ou navettes
  • 6 saucisses cocktail
  • 3 petits oignons au vinaigre
  • 1 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 c. à s. de ketchup
  • 30 g de cheddar râpé
Bacon
Pour 6 mini hot dogs
  • 6 mini buns à hot dog ou navettes
  • 6 saucisses cocktail
  • 3 tranches de poitrine fumée
  • 1 c. à s. de moutarde mi forte
  • 1 c. à s. de sauce barbecue

Chili dog
Pour 6 mini hot dogs
  • 6 mini buns à hot dog ou navettes
  • 6 saucisses cocktail
  • 3 c. à s. de haricots rouges
  • 2 c. à s. de coulis de tomate
  • 1/2 c. à c. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. de thym
  • 1 c. à s. de piment de Cayenne
  • 1 c. à s. de paprika
  • 2 c. à s. de cumin
  • 30 g de cheddar râpé
  • Sel, poivre

Classique aux oignons marinés
Préchauffez votre four à 180°C. Fendez vos pains à hot-dogs et tartinez-les avec la moutarde et le ketchup, déposez un demi-oignon au vinaigre dans chaque pain.
Faites chauffer vos saucisses cocktail à la poêle et ajoutez-les dans les pains. Déposez les hot-dogs sur une plaque allant au four et enfournez pour 2 à 3 minutes en mode grill, jusqu’à ce que le pain soit un peu tiède et le fromage fondu.
Bacon
Préchauffez votre four à 180°C. Fendez vos pains à hot-dogs  et déposez-les sur une plaque allant au four et enfournez pour 2 à 3 minutes en mode grill. Pendant ce temps enroulez les saucisses cocktail dans une demi tranche de poitrine fumée et maintenez avec un cure-dents. Faites cuire vos saucisses cocktail à la poêle. Sortez vos pains du four et tartinez-les avec la moutarde et la sauce barbecue.
Quand les saucisses sont dorées, enlevez les cure-dents et ajoutez-les dans les pains
Chili dog
Dans un bol, mélangez les haricots rouges, le coulis de tomates, le vinaigre balsamique, les herbes et épices. Préchauffez votre four à 180°C. Fendez vos pains à hot-dogs et tartinez-les avec le mélange aux haricots rouges.
Faites chauffer vos saucisses cocktail à l’eau ou au micro-ondes et ajoutez-les dans les pains. Déposez les hot-dogs sur une plaque allant au four, saupoudrez de cheddar râpé et enfournez pour 2 à 3 minutes en mode grill, jusqu’à ce que le pain soit un peu tiède et le fromage fondu.

Spécialité de Russie : Salade Olivier ou salade russe

Cette recette n’est pas innocente, car c’est pour moi l’occasion de vous annoncer que j’ai réservé mes vacances de cet été direction… La Russie! Je suis folle de joie et il me tarde tellement de boire des vodkas découvrir la place rouge que je sautille partout depuis que nos billets sont réservés! Pour fêter ça, je vous propose donc une petite recette russe, nul doute que je vous en partagerai plein d’autres à mon retour! En attendant je vais déjà vous raconter l’histoire de cette fameuse salade!
  
La salade russe, appelée « salade Olivier » en Russie et dans d’autres pays, est une salade composée de dés de légumes accompagnée de mayonnaise. En quelques sortes, c’est la macédoine russe, mais elle me plaît beaucoup plus que notre macédoine! Elle fait partie des traditions culinaires russes et là-bas, on la sert à l’occasion de toutes les grandes fêtes de famille, particulièrement le Jour de l’an.
Passons à la petite page histoire, car cette salade en a une! Elle a été inventée dans les années 1860 par Lucien Olivier, chef belge d’un célèbre restaurant moscovite de l’époque. Ce plat est rapidement devenu très prisé par les habitués du lieu et sa renommée a vite dépassé les frontières du restaurant.
La recette exacte était le secret du chef Lucien Olivier, mais on raconte que son assistant, Ivan Ivanov, parvint un jour à l’éloigner de sa cuisine et à noter la mise en place des aliments pour en déduire la composition du plat et de sa sauce.
Le vil et mesquin Ivanov se fit alors engager comme chef dans un autre restaurant où il proposa la « stolichnyj », une salade proche de celle d’Olivier… Mais les gourmets notèrent que la sauce n’était pas aussi bonne. On sait que celle d’Olivier était une sorte de mayonnaise, faite avec du vinaigre, de la moutarde et de l’huile d’olive, mais personne n’en connaît les proportions exactes.
Ivanov vendit sa recette à diverses maisons d’édition ce qui explique sa célébrité. Les ingrédients rares, coûteux ou difficiles à préparer ont été progressivement remplacés par des denrées moins chères et plus facilement accessibles, notamment pendant la révolution russe, jusqu’à devenir aujourd’hui une recette de tous les jours.
 
P.S. : Si vous voulez déouvrir la cuiisne russe, testez aussi le boeuf stroganov, un plat que j’adore!

Salade russe

  • 200 g de salami
  • 125 g de pommes de terres cuites
  • 2 c. à s. de petits pois cuits
  • 1 carotte cuite
  • 100 g de mayonnaise
  • 125 g de pickles
  • 1 c. à s. de moutarde
  • Sel, poivre
Coupez le salami, la carotte et les pommes de terre en petits dés, émincez grossièrement les pickles. Dans un bol, mélangez l’ensemble des ingrédients. Salez et poivrez à votre convenance et gardez au frais jusqu’au moment de servir.

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

Aujourd’hui je vous propose une petite entrée toute simple et rapide à réaliser, parfaite pour les dimanches soir et les jours de flemme : l’œuf cocotte ! C’est généralement le plat que j’aime cuisiner lorsque je rentre du travail sans aucun courage pour cuisiner… C’est aussi un élément de choix des des plateaux télé.

Je vous propose une version aux épinards et au bleu. J’ai utilisé du Stilton anglais, mais du gorgonzola ou du roquefort peuvent convenir également. Le fromage bleu apporte une touche de goût et de caractère super agréable… Accompagnez le tout de pain grillé et beurré et hop… Vous avez de quoi vous régaler!

Cette recette est très simple et ne demande que peu d’ingrédients et dans ce cas, j’ai tendance à dire que de bons ingrédients font la différence encore plus qu’ailleurs. Prenez de bons œufs de poule élevés en plein air et bio, vous sentirez la différence au goût et vous ferez bien sûr la différence pour la manière de traiter les poules ! Même quand on n’a pas les moyens de manger tout bio, tout local, tout en provenance de la ferme car cela a un coût, changer sa consommation d’œufs est un geste plus facilement atteignable mais qui compte vraiment !

P.S. : Si vous aimez le stilton, essayez aussi cette tartinade au cheddar, stilton et à la bière qui envoie!

Oeufs cocotte aux épinards et stilton

  • 60 g d’épinards hachés
  • 20 g de stilton
  • 5 cl de crème liquide
  • 1 œuf
  • Sel poivre
  • Pincée d’ail semoule

Salez et poivrez le fond du ramequin.

Versez la crème, les épinards, l’ail semoule et mélangez un peu.  Ajoutez la moitié du stilton coupé en petits dés, l’œuf puis ajoutez par dessus le reste du fromage par dessus.
Préparez un plat à four rempli d’eau bouillante et préchauffez le four à 180°C.
Déposez vos ramequins dans le plat à four pour qu’ils soient baignés dans l’eau, et enfournez pour  8 à 10 minutes. Le blanc doit être coagulé mais le jaune encore coulant.

Soupe au welsch

Avis aux amateurs de cheddar et de bière! Vous savez sans doute que j’aime beaucoup la bière, et si j’aime la boire, j’aime aussi l’utiliser en cuisine!  Cela fait une excuse pour finir la bouteille pendant que le plat mijote!
Cette soupe est une super occasion de boire un gros bol de fromage fondu. Entre le cheddar et la bière, dans cette soupe, on retrouve vraiment le goût caractéristique du welsch, un de mes plats de brasserie préférés! Avec la Saint Patrick qui approche, c’est le moment idéal pour réaliser cette petite soupe!
La soupe à la bière est une spécialité régionale d’Alsace-Moselle qui existe depuis siècles. On la consomme également dans le Nord, mais aussi en Belgique, en Allemagne, en République Thèque ou encore aux États-Unis.
A l’origine en Europe, elle était tout autant un plat du pauvre qu’un plat servi aux nobles ou au clergé. En effet, les abbayes la confectionnaient et la servaient en hiver à la façon d’un grog pour ses vertus hygiéniques et médicinale. Ici ce n’est pas une version particulièrement traditionnelle que je vous propose, mais simplement celle que j’aime faire!
Cette soupe est très riche, crémeuse et vraiment délicieuse. Si vous voulez en faire une version encore plus gourmande, ajoutez y des morceaux de lard revenus à la poêle… Régal assuré!
 

Soupe au welsch

  • 15 g de beurre
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 4 c. à s. maïzena
  • 25 cl de bière pils (stella, 1664, Heineken)
  • 1 litre d’eau
  • 2 cubes de bouillon de volaille
  • 10 cl crème liquide
  • 280 g de cheddar
  • 1 c. à s. de moutarde en poudre ou de graines de moutarde
  • 1 c. à c. de Worcestershire Sauce
  • Sel

Commencez par faire fondre le beurre à feu moyen. Ajoutez l’oignon et l’ail et faites-les cuire 3 à 4 minutes. Ajoutez la farine dans la casserole et remuez.

Ajoutez alors la bière et le bouillon. Laissez la soupe chauffer jusqu’à avoir une ébullition légère. Baissez alors le feu à doux et ajoutez la crème liquide et le fromage. Laisser le fromage fondre complètement, puis ajoutez la moutarde en poudre ou en graines et la sauce Worcestershire.

Passez votre soupe au mixeur. Salez et poivrez si besoin.

 
Source d’inspiration :
http://www.keyingredient.com/recipes/590945713/beer-cheese-soup/