Archives de catégorie : Apéritif

Feuilles de fromage et bretzels

Vous cherchez une façon créative d’égayer vos apéritifs d’automne? Ces petits morceaux de fromage vous aideront à obtenir un plateau vraiment festif et ne prennent que quelques instants à faire! J’adore les couleurs des feuilles d’automne, et je vous propose aujourd’hui une façon amusante et festive de les mettre à l’honneur sur votre plateau apéro. Je me suis inspirée d’une idée vue sur Pinterest, à force de la voir, j’ai fini par me décider à me lancer!
Il faut que vous sachiez que cette recette est peut-être la plus simple du monde, mais elle ne vous évite pas deux efforts. D’abord il vous faudra trouver un emporte-pièces adapté. Ensuite, cela prend un certain temps de couper toutes ces petites feuilles, surtout si vous en voulez beaucoup!
Si vous voulez vous lancer, voici un lot d’emporte-pièces qui peuvent convenir, ça vous évitera de chercher autant que moi :
Pour la main d’œuvre, vous pouvez exploiter hommes, enfants et âmes charitables arrivées en avance à votre apéro pour gagner du temps.  Si vous voulez gagner du temps le jour J, faites ces feuilles la veille, elles se gardent très bien au frigo dans une boite hermétique.
Pour imiter la variété des couleurs des feuilles, prenez un maximum de variétés de couleurs de fromage : orange, blanc, jaune…
J’ai servi ce fromage avec des bretzels, et l’ensemble était vraiment super bon et joli à voir, mais vous pouvez bien sûr ajouter d’autres choses, comme des noix, noisettes et raisins secs pour rester dans l’esprit automnal. Vous pouvez également utiliser vos emporte-pièces pour couper des morceaux de pommes et de salami!
Vous constaterez que vous obtiendrez pas mal de chutes en coupant vos feuilles dans les tranches de fromage. Solution 1 : Si vous êtes morfalles comme moi, vous mangez tous les petits bouts au fur et à mesure que vous découpez. Solution 2  : Si vous êtes une personne normale, gardez les chutes dans un sac hermétique et utilisez-les à la place du fromage râpé dans vos prochaines recettes!

Feuilles de fromage et bretzels

  • 1 paquet de bretzels
  • 6 tranchettes de mimolette
  • 6 tranchettes de maasdam

Découpez les feuilles à l’aide d’un emporte-pièces en en faisant le maximum avec chaque tranche de fromage. Disposez dans un plat et gardez au frais sous du film plastique jusqu’au service. Complétez alors avec les breztels.

Source d’inspiration :

https://www.pinterest.com/pin/56576539046173394/

Spécialité d’Espagne (Catalogne) : Pan amb tomaquet

Le pa amb tomàquet, ou pain à la tomate, est une des préparations les plus typiques de Catalogne. Elle est très répandue également dans toute l’Espagne. Là-bas, il existerait des livres entiers consacrés à cette spécialité!
Le pa amb tomàquet rappelle un peu la bruschetta italienne même s’il n’est pas préparé tout à fait de la même manière. Il s’agit tout simplement de tranches de pain frottées avec une moitié de tomate, de l’ail, et assaisonnées avec de l’huile d’olive, du sel et du poivre.
Il se marie très bien avec de la charcuterie, comme un bon jambon de pays, ou avec de fines tranches de fromage, des légumes grillés, ou encore des sardines ou des gambas poêlées. Le pain à la tomate est souvent servi en Catalogne pour accompagner les tapas, mais il est aussi parfois mangé au petit-déjeuner ou utilisé comme base pour les sandwiches. Il faut dire que notre tendance à tout tartiner généreusement de beurre n’est pas aussi répandue en Espagne!
J’ai trouvé cette recette sur la cuisine de Gut, je ne sais pas si je dois encore présenter ce blog tant il m’a inspirée ces derniers temps! J’y ai notamment testé les aubergines à la turque et cette salade de melon, feta et concombre. Allez très vite y faire un tour si vous ne le connaissez pas!

J’ai réalisé cette recette en cinq minutes chrono, et je dois dire que tout le monde a adoré ces petits encas! Comme dans beaucoup de plats simples, le seul secret de la réussite réside dans le fait d’utiliser des produits de qualité : tomate bien mûre, huile d’olive extra vierge bien parfumée, fleur de sel… Et vous filez directement au paradis !
 

Pan amb tomaquet

  • 2 tranches de pain assez larges
  • 1/2 tomate
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • Fleur de sel
  • Poivre au moulin

Faites griller les tranches de pain au grille-pain, assez longtemps pour qu’il soit un peu dur mais pas brûlé.

Épluchez l’ail et frottez le pain avec la gousse.

Frottez le pain avec votre demi tomate pour qu’il s’imbibe  du jus de tomate.
Arrosez d’un beau filet d’huile d’olive.

Poivrez et mettez un peu de fleur de sel.

 
Source d’inspiration :

Rolls apéro

J’espère que votre été s’est bien passé ! Le mien a été tout à fait à la hauteur de mes attentes, puisqu’il m’a apporté du dépaysement, de la détente, du temps pour moi et pour ceux que j’aime, mais aussi de sacrés gueuletons comme je les adore!
Cette année, je vais vivre ma première rentrée scolaire en tant que maman ! Vous allez sans doute me dire que l’école démarre aujourd’hui, mais l’école de mon quartier fait une rentrée à dates décalées, les élèves reprennent pendant un mois par petit groupe chaque semaine. Pour ma fille ça sera le 14 septembre, jour de mon anniversaire ! Un double coup de vieux pour moi en perspective!
Je vais donc me coller aux joies de l’étiquetage de vêtements et de la garde robe de rentrée : elle ne va quand même pas aller à l’école avec ses chaussures toutes explosées après l’été! Un peu plus tard dans l’année, j’aurai la joie de devoir préparer le goûter pour 28 monstroplantes, car dans cette école les parents préparent les collations à tour de rôle.
En attendant ce cataclysme que l’école ne commence, je me dépêche donc d’absorber chaque dernier rayon de soleil et de profiter des apéros à rallonge que j’aime tant en cette saison.
Et pour profiter de l’apéro, la solution c’est de ne pas passer trop de temps en cuisine. Cette recette est parfaite pour ça : à part un peu de montage il n’y a rien à faire! Par contre, attendez-vous à des réactions enthousiastes en servant ces rolls! C’est bien simple, tout le monde les a adorés!
 

Rolls apéro

Pour 32 rolls
  • 2 pâtes rectangulaires de 390 g
  • 8 tranchettes de fromage cheddar
  • 8 tranches de salami
  • 16  tranches de chorizo coupé finement
Étalez les pâtes à pizza.
Coupez chaque pâte en 4 dans la largeur et dans la longueur pour obtenir 32 rectangles.
Coupez chaque tranche de salami en 2.
Coupez les tranchettes de fromage en 4.
Roulez une tranche de salami ou de chorizo bien serrée avec une tranchette de fromage, puis roulez dans un carré de pâte et refermez bien sur les bords pour obtenir des petits boudins.
Déposez sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé.
Préchauffez le four à 180°C.
Enfournez pour 14 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien dorée.

Poivronade jaune

Et si on réalisait une petite préparation à tartiner pour l’apéro pour changer des traditionnels tapenades et houmous? La poivronade est comme son nom l’indique très bien, une purée de poivrons. C’est un apéro facile à réaliser, en fait à la base il suffit d’avoir des poivrons et du sel! Ici c’est une version un peu plus travaillée que je vous propose, j’y ai ajouté du vinaigre pour le pep’s et du mascarpone pour le crémeux. Que demander de plus ? Quelques rondelles de baguette passées sous le gril du four, et le tour est joué !
Je fais toujours la cuisson de mes poivrons au four, même si c’est un peu long cela leur donne une saveur incomparable. Cela permet de plus de les éplucher très facilement une fois que la peau est bien noire.
 
N’hésitez pas à ajuster l’assaisonnement à votre goût lors de l’étape du mixage, et à choisir la quantité d’huile en fonction de la texture que vous voulez. Mettez en très peu pour obtenir une trempette assez épaisse, et un peu plus si vous voulez un mélange plus liquide et facile à tartiner.
Cette poivronade est pour moi idéale sur des toasts à l’apéro, mais vous pouvez l’utiliser sur des pâtes, ou pour tartiner des buns à burgers à la place de la sauce par exemple. Vous pouvez bien sûr choisir de la faire avec des poivrons verts ou rouges. J’ai choisi des jaunes car leur saveur est délicatement sucrée, et cela donne une très jolie couleur qui égaye les plateaux apéro. J’ai d’ailleurs renforcé encore le jaune avec une touche de curcuma. Évitez juste de faire un mélange de trois couleurs ou vous obtiendrez une tartinade toute marron moins jolie!

Poivronade jaune

  • 2 beaux poivrons jaunes grillés natures
  • 35 g de mascarpone
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • Sel et poivre blanc
Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four. Enfournez pour 30 minutes.
A partir de 20 minutes de cuisson, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursoufflés. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle, et ensuite épluchez.
Tout mixer.

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser une petit recette qui fleure bon l’ail la Méditerranée…
Le caviar d’aubergine, aussi appelé baba ghanoush, est un mezze très consommé dans la cuisine libanaise. Tout comme les tapenades et autres tartinades de légumes, j’adore en faire tout au long de l’été. Bah oui, qui dit été, dit apéros à gogo, et il faut bien éponger l’alcool! La version que je vous propose aujourd’hui n’est pas une version libanaise authentique mais plutôt « ma » version du caviar d’aubergines. J’y ai notamment mis de la purée de noisettes à la place de la traditionnelle pâte de sésame. cela donne un goût très sympa qui change un peu!
C’est un peu une double recette que je vous propose ici, car plutôt que de servir mon caviar d’aubergines avec du pain frais, j’ai choisi d’en faire une jolie présentation apéritive en déposant des cuillers de caviar sur des crackers puis en décorant l’ensemble de fêta.
Hop, on tartine tout ça et on obtient des petites merveilles à grignoter! Ces crackers sont un vrai délice et offrent une explosion de saveurs en bouche. Une fois de plus, les meilleures recettes sont souvent les plus simples!
Le caviar d’aubergines peut se conserver couvert au réfrigérateur pendant plusieurs jours. Alors, pour changer des éternels biscuits apéro, cacahuètes et autres biscuits en tous genre, laissez-vous tenter!
 

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Pour le caviar d’aubergines
  • 1 aubergine moyenne ou 3/4 d’une grosse aubergine
  • 1 large gousse d’ail, écrasée or finement émincée
  • le jus d’un citron
  • 2 c. à s. de purée de noisettes
  • 4 c. à s. de sésame
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. persil
  • Huile d’olive
  • Sel
Pour le service
  • 1 paquet de crackers triangulaires
  • 1 pot de fêta aux herbes de Provence
Pour le caviar d’aubergines :
Préchauffez le four en mode gril et placez la plaque du four le plus haut possible.
Coupez votre aubergine en tranches, saupoudrez-la de sel  et placez-la dans une passoire dans l’évier pour égoutter l’excès de liquide.  Au bout de 10 minutes, rincez  et séchez l’aubergine .
Déposez les tranches sur une plaque à pâtisserie et arrosez-les avec de l’huile d’olive et une pincée de sel.
Mettez à rôtir pendant 5 à 10 minutes, en les retournant une ou deux fois, jusqu’à ce que l’aubergine soit ramollie et dorée des deux côtés.
Retirez du four, empilez et enveloppez les tranches dans du papier d’aluminium et laissez reposer 5 minutes. Retirez la plupart de la peau de l’aubergine et mettez la chair dans un robot culinaire.
Ajoutez le jus de citron, l’ail, la pâte de noisettes, une pincée de sel et mixez jusqu’à obtenir consistance crémeuse. Ajoutez les herbes en dernier et mixez à nouveau pour incorporer.
Pour le montage
Déposez une cuiller de caviar d’aubergines sur crackers puis 1/2 cube de feta dessus.

Cannelés au chorizo, courgettes et emmental

Les cannelés sucrés sont un de mes pêchés mignons, que je ne me suis pas encore risquée à en réaliser maison! J’ai pourtant acheté des moules exprès il y a plusieurs années, mais allez savoir pourquoi, je n’ai jamais fait de vrais cannelés avec! Je me contente de les utiliser pour faire des petits cakes apéro à l’occasion. Il va vraiment falloir que je me lance!
En attendant, j’ai flashé sur des cannelés salés sur le blog Art de vivre. Les cannelés salés que j’avais faits par le passé étaient simplement des cakes en forme de cannelés, alors qu’ici la texture s’approche vraiment d’un cannelé, avec le côté plus cuit à l’extérieur et fondant à l’intérieur. Autant vous dire que c’est un régal et que je les aurais tous engloutis avant que les invités n’arrivent si j’avais osé! Mais j’ai bien fait de les servir, car ces petits cannelés au chorizo ont été dévorés en moins de deux! Bref, je vous conseille d’essayer, vous allez faire des heureux lors de votre prochain apéro !
Je n’ai pas changé grand chose par rapport à la recette originale, j’ai simplement râpé la courgette et modifié les herbes utilisées. Pour la cuisson, j’ai un four à chaleur tournante très violent, et mes cannelés étant de taille normale, je les ai donc cuits 30 minutes en chaleur tournante puis 15 minutes avec uniquement la chaleur venant du bas (comme un four traditionnel pour éviter qu’ils ne brûlent avant d’être cuits au cœur  Si vous avez un four normal, rien de compliqué, cuisez les 45 minutes et le tour sera joué! Si vous avez des moules à mini cannelés, 30 minutes suffiront puisque la préparation cuira plus vite à cœur. Pendant la cuisson, ne paniquez pas si le mélange bouillonne avec le gras du chorizo, ou si le dessus noircit. Les cannelés vont être très cuits à l’extérieur, c’est le principe du cannelé. N’arrêtez pas la cuisson avant la fin, sinon l’intérieur serait insuffisamment cuit.
Si vous ne connaissez pas le blog Art de vivre, je ne peux que vous recommander d’aller y jeter un œil ! Il est bourré de recettes pleines de saveurs plus appétissantes les unes que les autres!
   
Pour obtenir de beaux cannelés, il existe des moule en silicone (c’est ce que j’ai) mais pour obtenir la texture parfaite et bien grillée au tour, rien de mieux que les moules en métal comme ceux- ci :
P.S. : Si vous aimez comme moi le chorizo et l’apéro, essayez aussi ces petits palmiers au chorizo, régalade assurée!

Cannelés au chorizo, courgettes et emmental

  • 50 cl de lait demi-écrémé
  • 60 g de beurre
  • 100 g de farine
  • 1 œuf
  • 1 jaune d’œuf
  • 130 g d’emmental râpé
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 70 g de chorizo coupé en petits dés
  • 40 g de courgette crue
  • Sel, poivre
Préparez vos dés de chorizo et râpez la courgette.
Fouettez l’œuf et le jaune d’œuf dans un bol. Ajoutez la farine et mélangez. Réservez.
Versez le lait dans une casserole avec le beurre , portez à ébullition. Retirez du feu, salez et poivrez.
Préchauffez votre four à 210°C.
Versez le lait sur le mélange œuf/farine par petites quantités et mélangez progressivement.
Ajoutez le fromage râpé, les dés de courgettes et de chorizo et les herbes de Provence et mélangez.
Versez la pâte dans les moules.
Enfournez 45 minutes pour les grands cannelés et 30 minutes pour les petits.  Vous pouvez déguster chaud ou froid.
Source d’inspiration :

Mozzarella sticks

Aujourd’hui, je vous propose une recette typiquement américaine que l’on trouve dans les fameux « dinners ». Moins répandus en France, à part dans certaines chaînes de pizzerias par exemple, ces mozzarella sticks ou bâtonnets de mozzarella constituent un apéritif très sympa! Il suffit que j’en voie à la carte d’un restaurant pour que j’en commande inlassablement à partager (ou pas) à l’apéro. Imaginez de délicieux bâtons de mozzarella chauds et fondants à la panure bien dorée, difficile de trouver quelque chose se de plus gourmand!

Les mozzarella sticks font partie des façons que j’adore de grignoter du fromage! D’ailleurs, chez nous, tout le monde adore les mozzarella sticks. En fait ce n’est pas compliqué, tous les membres de ma famille aiment le fromage! Même ma fille a commencé à boulotter sans broncher du Maroilles puissance 10 sur l’échelle de Richter fromagère alors qu’elle avait à peine dépassé les 2 ans.

Au niveau de la chapelure, une chapelure classique fera l’affaire, mais personnellement j’aime la chapelure panko. J’ai découvert la chapelure panko il y a quelques années au hasard de mon shopping compulsif en épicerie asiatique. Que voulez vous, certaines sont accros aux chaussures, moi c’est aux nouilles chinoises et aux sauces au wasabi! Cette chapelure japonaise est en un mot DE-LI-CIEUSE. Elle est plus légère que la chapelure ordinaire. Elle absorbe moins d’huile et a une texture incroyablement croquante.

C’est bien simple, chez moi elle est devenue un indispensable du placard et a totalement remplacé la chapelure de pain classique, sauf quand j’ai du pain à finir et que j’en profite pour faire de la chapelure maison bien sûr! Vous trouverez de la chapelure panko dans les épiceries asiatiques et dans la plupart des hypermarchés.

Revenons à ces mozzarella sticks! Ces mozzarella sticks sont plus simples à réaliser qu’on ne peut le penser, d’autant qu’il est très facile de les faire à l’avance, de les garder au congélateur et de les sortir au dernier moment pour les jeter dans la friteuse.

Pour réussir votre recette à coup sûr, il n’y a pas grand chose à savoir. Pensez simplement à les servir bien chauds directement à la sortie du four, car comme n’importe quel fromage, la mozzarella durcit rapidement en refroidissant. Servez vos sticks avec une petite sauce tomate, salsa ou béarnaise, et vous obtiendrez un apéritif que tout le monde adorera!

P.S. : Si vous voulez vous faire une soirée grignotages à l’américaine, essayez aussi ce poulet pané aux smacks!

Mozzarella sticks

  • 1 œuf battu
  • 3 cl d’eau
  • 100 g de chapelure
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1/2 c. à c. de poudre d’ail
  • 35 g de farine
  • 25 g de fécule de maïs
  • 250 g de mozzarella
  • Huile pour la friture
  • Sel

Dans un petit bol, mélangez les œufs et l’eau. Dans un autre bol, mélangez la chapelure, les herbes de Provence, le sel et l’ail . Dans un autre bol, mélangez la farine et la fécule de maïs.

Coupez la mozzarella en bâtonnets.

Allumez la friteuse à 185°C ou faites chauffer l’huile dans une grande casserole jusqu’à 180°C.

Enrobez chaque bâtonnet de mozzarella dans le mélange de farine, puis dans le mélange d’œuf, puis dans la chapelure. Plongez-les dans l’huile 30 secondes environ, jusqu’à ce que la chapelure soit dorée. Retirez du feu et égouttez sur du papier absorbant.

Servez immédiatement.

Houmous à la roquette

Le houmous est un apéro que j’aime beaucoup, il faut dire que je suis une fan de tartinades en tous genres. Mais étrangement, le houmous que j’aime le moins est l’original aux pois chiches et tahin, alors même que j’adore les pois chiches et le tahin! Je lui préfère des houmous originaux comme celui au chou, ou celui aux haricots blancs.

J’ai remarqué au fil de mes expérimentations en cuisine que le citron et la roquette vont super bien ensemble. C’est vraiment pour moi un couple star, les Brad et Angelina des ingrédients, au même titre que le bleu et les noix, ou le chèvre et le miel par exemple! La roquette a une saveur poivrée et fraîche qui se trouve renforcée par l’acidité du citron. Bref vous avez compris, c’est un binôme parfait pour un aller-retour au paradis! Vous trouverez sûrement que je m’extasie pour rien, mais que voulez-vous, j’adore ça!

 

J’ai donc voulu tester un nouveau houmous avec plus de verdure que l’original, à base de ce mariage star, le citron et la roquette! Quelle est la différence entre le houmous de base et celui-ci? Ils ont tous les deux les mêmes ingrédients de base. Mais avec la roquette et le citron, vous découvrirez un petit côté piquant et relevé très agréable.

Cette recette est super facile à réaliser en cinq minutes à peine. Vous avez juste besoin d’un robot. L’avantage de faire une préparation au robot culinaire, c’est que vous n’avez pas à découper les ingrédients ou à écraser l’ail, puisque le robot fait tout le travail pour vous! Pour faire ce houmous, il suffit donc de tout mettre dans le robot et de mixer. Ne mixez pas jusqu’à obtenir un mélange trop lisse, mais au moins jusqu’à ce que tout soit bien mélangé. Vous pouvez mettre tous les ingrédients à la fois et simplement ajuster l’eau si la texture ne vous convient pas parfaitement.

 

Houmous à la roquette

  • 800 g de pois chiches en boite égouttés
  • 50 g de roquette
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de tahin
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 3 c. à s. d’eau
  • 1/2 c. à c. de paprika doux
  • 1 c. à c. de graines de sésame
  • Sel

Mettez tous les ingrédients sauf les graines de sésame dans votre robot culinaire et mélangez jusqu’à homogénéité. Si nécessaire, ajoutez un peu d’eau pour le rendre plus lisse. Saupoudrez des graines de sésame sur le dessus.

Gardez au frais jusqu’au service.

 

Roulés au jambon sec, brocciu et miel

Si vous êtes déjà allés en Corse, vous avez probablement eu l’occasion de goûter le Brocciu. Selon Wikipedia, ce fromage au joli nom corse se prononcerait « bròtchiou », mais personnellement quand j’ai entendu des locaux le prononcer là-bas, il m’a semblé qu’ils disaient « brout’ch ». Si un ou une corse passe par ici, qu’il n’hésite pas à me dire la vraie prononciation en commentaire!
Très apprécié des Corses, le brocciu est là-bas désigné « fromage national ». Ce délicieux fromage a pour particularité de ne pas être fait à partir de lait, mais de lactosérum (petit-lait) de brebis ou de chèvre de race corse. On le trouve le plus souvent frais, sa texture est alors souple et onctueuse, mais il se consomme également affiné. Dans ce cas on le nomme “Brocciù Passu”. Le brocciu bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis 1983, ainsi que d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP) depuis 1996.
C’est un fromage qu’on ne trouve pas toute l’année, même en Corse. Il est élaboré pendant la période de production du lait c’est-à-dire d’octobre à juin. Alors quand je suis partie en vacances en Corse en mai, j’étais toute en joie de tomber pendant la bonne saison! Vous m’auriez vu empiler des brocciu et des confitures de clémentine dans mes bras dans les supermarchés, on aurait dit un écureuil qui tombe sur un gisement de noisettes avant l’hiver!
L’avantage de ce fromage c’est qu’il est emballé bien hermétiquement, comprenez donc qu’il peut prendre l’avion dans la soute sans souci! J’en ai donc profité pour ramener ce délice à la maison!
Voici donc une des gourmandises que j’ai pu réaliser avec le brocciu. J’ai bien sûr joué la carte d’ingrédients 100% corses, car j’avais ramené tout ce qu’il fallait de mon voyage. Le résultat était subtil, fin et gourmand, comme tout ce que j’ai pu manger là-bas d’ailleurs! Ces petits roulés seront parfaits à l’apéro, ou pour composer une assiette de charcuterie, ou encore une salade gourmande. J’ai trouvé l’inspiration sur le site Cookismo, j’ai simplement adapté en fonction des produits que j’avais ramenés de Corse!
  

Roulés au jambon sec, brocciu et miel

Pour 18 rouleaux
  • 9 tranches de jambon sec corse
  • 175 g de brocciu
  • 1 c. à c. bombée de miellat corse ou miel
  • 1 c. à c. d’herbes du maquis ou herbes de Provence
  • 2 figues sèches
  • 18 brins de ciboulette
  • Sel, poivre
Emincez finement la figue séchée. Mélanger le brocciu, les herbes, la figue et le miellat.
Tartinez les tranches de jambon et roulez le jambon. Maintenez avec un brin de ciboulette lié.
Source d’inspiration :
http://www.cookismo.fr/roules-au-jambon-sec-a-la-brousse-figue-et-miel/17758

Mini cakes petits pois menthe feta

Les cakes en tous genres sont très populaires dès le retour des beaux jours, en particulier dans les buffets ou les pique-niques. Ils sont aussi faciles à préparer qu’à manger, même si vous êtes debout dans une foule ou assis par terre! La recette de base est très simple et vous pouvez l’agrémenter avec un peu n’importe quoi suivant vos restes dans le frigo votre inspiration.
Quand j’ai vu un joli cake feta, petits pois et menthe chez « Qu’est-ce qu’on clape ce soir?« , j’ai su que je ne tarderais pas à le réaliser : ces 3 ingrédients vont si bien ensemble! Sans compter que je n’ai jamais été déçue par une recette en provenance de ce chouette blog ultra gourmand!
Le résultat a été parfait : une texture bien moelleuse et aérée mais avec de la tenue, un gout de menthe présent mais qui reste subtil, et de gros morceaux de feta comme je les aime… Et n’oublions pas de préciser que la recette était ultra facile et rapide. Franchement, il n’y a pas de raison de réserver les cakes aux fêtes en tous genres, on peut très vite en réaliser pour un repas le soir, même en sortant du travail!
Si besoin, vous pouvez très bien préparer ce cake à l’avance et le congeler – pour le servir, mettez-le dans le four à 150°C pendant 20 minutes et ça sera ni vu ni connu, comme s’il venait d’être fait! J’ai choisi de cuire mon cake dans des mini moules, cela m’en a donné 4 petits.
  

Mini cakes petits pois menthe feta

 Pour 4 mini cakes
  • 75 g de farine
  • 2 œufs
  • 100 g de feta
  • 100 g de petits pois
  • 5 feuilles de menthe émincée
  • 1/2 sachet de levure
  • 7 cl de crème de soja ou crème liquide
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 c. à c. d’ail emincé
  • Sel, poivre

Préchauffez le four a 180°C.

Dans le saladier, mélangez les œufs, la farine et la levure, puis ajoutez la crème de soja ou crème liquide, l’ail, le sel, le poivre et l’huile, remuez bien.

Lavez et émincez la menthe. Émiettez la fêta, versez les petits pois, la menthe et mélangez sans écraser la feta.

Versez la pâte dans 4 mini moules et faites cuire 15 à 25 minutes. Laissez refroidir.

Source d’inspiration :