Archives de catégorie : Quiches, tourtes et tartines

Tarte salée au lonzu et courgettes

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette d’inspiration corse! Oui je sais, je vire obsessionnelle avec la Corse, je suis tombée amoureuse de cette île, de ses hauteurs, de ses plages, de ses paysages, et bien sûr aussi surtout de sa gastronomie!
Cette recette n’est pas corse à proprement parler, mais elle m’a été inspirée par une charcuterie corse que j’aime beaucoup : le lonzu!
Pour ceux qui se connaissent pas, le lonzu est un filet maigre de cochon corse préparé… en Corse. Bah oui logique pour une charcuterie corse.
C’est une viande que l’on laisse reposer quelques jours dans du sel, avant de la rincer au vin, de la sécher et de la poivrer. Elle est ensuite fumée et vieillie en cave. Vous imaginez donc le régal que ça peut être…
Si vous n’en trouvez pas par chez vous, une seule solution, allez visiter la Corse d’urgence! Bon, j’avoue que ça fait un sacré budget pour aller acheter sa charcuterie, mais vous ne regrettez pas le voyage! Sinon, le lonzu étant une viande maigre, j’imagine que vous pouvez la remplacer par un jambon fumé ou de la viande des grisons.
J’ai choisi de mettre à l’honneur ce lonzu dans une tarte salée aux courgettes, un légume estival qui est assez doux au goût et qui laisse la vedette à cette délicieuse charcuterie!
Pour un menu aux accents corses, faites vous de délicieux roulés au jambon sec, brocciu et miel en entrée et surtout un moelleux corse à la châtaigne (oh le truc de dingue) en dessert!
Ayant une légère tendance à la démesure, j’ai acheté de TRÈS GROSSES quantités de lonzu, donc d’autres recettes arriveront un jour ou l’autre ^^
  

 Tarte salée au lonzu et courgettes

    • 30 g de courgettes en rondelles
    • 1 pâte brisée
    • 6 tomates cerises
    • 70 g de mozzarella
    • 40 g de lonzu en dés
    • 2 c. à s. de pulpe de tomates
    • 30 g d’emmental râpé
    • 1 pincée de marjolaine
    • 1 pincée d’estragon
    • 1 pincée d’ail semoule
    • 1 c. à c.  de moutarde

Faites revenir les rondelles de courgette avec du sel, du poivre et l’ail semoule dans une poêle avec 2 cuillers à soupe d’huile pendant une dizaine de minutes à feu doux.

Dans un plat, étalez votre pâte. Étalez  la  moutarde et la pulpe de tomates dessus.

Répartissez par dessus le mélange aux courgettes, puis le lonzu coupé en lamelles, puis la mozzarella et enfin les tomates cerise coupées en deux. saupoudrez d’emmental râpé, d’estragon et de marjolaine.

Préchauffez le four  à 180°C et enfournez pour 20 minutes environ.

Couronne feuilletée courgettes, chèvre et herbes

En panne d’idée pour organiser un apéro entre amis ? Vous avez dégainé l’assortiment de crudités, les tomates cerises et les chips, mais vous voudriez proposer quelque chose de nouveau ? Vous avez raison, ce n’est pas parce l’apéro est le meilleur repas de la journée qu’il faut tomber dans la routine!

Si comme moi, vous aimez les gourmandises simples et rapides à réaliser, j’ai la recette qu’il vous faut ! Avec cette tarte couronne, vos invités vont se régaler ! Bonne, belle et facile à partager, elle n’a que des qualités ! Conviviale, elle est idéale pour un apéro dînatoire ou un petit repas du dimanche soir. En plus, vous êtes sûrs d’épater vos invités tant elle est jolie!

J’ai opté pour une garniture qui m’évoquait le beau temps, des courgettes et du chèvre avec des petites herbes… Mais elle décline très facilement avec les garnitures que vous aurez sous la main! Au saumon, au jambon, façon pizza ou même en version sucrée à la pâte à tartiner, tout est possible!

La réalisation de cette couronne est très simple, comme je le disais plus haut. Quand j’ai le temps, je suis une adepte des pâtes « maison ». Cependant, si vous voulez que cette recette reste « express », je vous suggère plutôt de l’acheter toute faite! Vous déroulez, vous déposez votre garniture, vous repliez les pointes de la couronne et hop! C’est prêt!

 

Couronne feuilletée courgettes, chèvre et herbes

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 courgettes
  • 1 échalote
  • 100 g de bûche de chèvre
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/2 c. à c. de menthe
  • 1 c. à s. d’huile olive
  • 2 c. à s. de gruyère râpé
  • Sel, poivre

Taillez la courgette en rondelles très fines, émincez l’échalote.

Faites revenir la courgette et l’échalote avec les herbes de Provence 15 minutes dans de l’huile olive. La courgette doit être bien dorée et avoir rendu son eau.

Coupez 8 rondelles de chèvre et réservez.

Préchauffez le four à 200°C.

Déposez la pâte sur une plaque allant au four couverte de papier cuisson.

Repérez le centre de la pâte feuilletée et coupez avec la pointe du couteau 8 rayons jusqu’à 15 cm du bord extérieur de la pâte.

Étalez la crème fraîche sur le fond. Disposez la garniture de légumes sur le fond de pâte en formant une couronne sur l’extérieur du cercle.

Retaillez les rayons si nécessaire et rabattez chaque languette sur la garniture en scellant la pointe sur le rebord de la pâte. Garnissez de rondelles de chèvre entre chaque pointe. Saupoudrez de gruyère.

Enfournez pour 20 à 30 minutes. Surveillez et protégez la pâte avec de l’aluminium si elle a tendance à colorer trop vite.

Déposez la tarte sur le plat de service et servez chaud.

Ricotta rôtie aux légumes confits et zaatar

Je ne sais pas vous, mais moi dès que l’été est là, il me prend des envies des envies d’Italie! A défaut d’y aller, je laisse les produits italiens envahir ma cuisine! La cuisine italienne occupe une place prestigieuse dans le hit-parade des meilleures cuisines du monde selon moi-même. Parmi les bons produits que l’on peut savourer en provenance de magnifique pays, on compte la célèbre ricotta. La ricotta est un fromage à pâte fraîche originaire d’Italie. La recette traditionnelle utilise du lait de brebis ou de vache. C’est un fromage riche en eau et relativement peu calorique.
La ricotta est un produit que je cuisine peu. En fait même si je trouve ça très bon, je n’ai pas trop d’idées de quoi en faire, ou alors elle n’est pas la star du plat à proprement parler. Je me suis pourtant régalée avec ce gâteau sicilien à la ricotta l’an dernier, je l’avais trouvé mémorable et je ne peux qu vous le recommander!
Avec l’été, j’aime troquer mon maroilles chéri et ma raclette adorée contre des fromages que je trouve plus de saison comme la feta, la mozzarella ou… la fameuse ricotta. J’ai donc eu envie de tenter ma chance en la mettant à l’honneur dans une recette où elle est consommée cuite et en version salée. J’avais vu passer notamment une recette de ricotta rôtie aux tomates cerises chez Julia du blog Cooking Julia puis chez chez Plaisir et équilibre. J’ai eu envie de décliner ma propre version sur le même principe, avec un mélange de légumes d’été.
 
Le résultat est tout simplement délicieux ! J’ai beaucoup aimé la texture de la ricotta qui devient plus ferme et un peu moins humide, et le côté sucré des légumes. Tout ceci, en se mélangeant à la ricotta et au pain, donne un plat très parfumé et plutôt léger. Accompagné d’une petite salade verte et pourquoi pas de quelques noix, ce plat fera merveille que vous soyez végétarien ou non, mais bien sûr selon la quantité de pain que vous mangez avec, ça peut devenir beaucoup moins léger!
Dans cette recette, j’ai couvert ma ricotta de zaatar, un mélange d’épices libanais qui me vient de mon partenaire l’Étal des épices. J’adore ce mélange de sumac, sel, thym, sésame doré et sésame blanc, il est parfait pour mettre du soleil et de l’originalité dans les assiettes. On peut le mélanger à de l’huile d’olive pour le badigeonner sur les pains par exemple, ou s’en servir pour parfumer un plat comme je l’ai fait ici.
Pour découvrir la recette, c’est sur le site de l’Étal des épices que ça se passe!

Clafoutis aux deux tomates et polenta

Je réalise que je ne vous ai jamais proposé de recette à base de polenta ! En fait, c’est un produit que je cuisine très peu, je n’ai pas franchement d’idée de quoi en faire, pourtant c’est délicieux! Je me suis donc dit qu’il fallait que ça change! Je ne sais pas pourquoi, le clafoutis salé m’est tout de suite venu à l’esprit, j’ai pensé qu’y ajouter de la polenta pourrait donner quelque chose de très sympa!

 

J’ai donc improvisé ce petit clafoutis aux tomates où la polenta vient apporter du goût et de la texture. C’est la première fois que l’on mangeait de la polenta depuis bien longtemps, et nous avons beaucoup aimé!Je dirais même que nous nous sommes régalés avec ce clafoutis agréablement parfumé et très moelleux !

Pour cette recette, j’ai utilisé un mélange d’épices nommé « assaisonnement spaghetti » qui me vient de mon partenaire L’Étal des Épices.  C’est un mélange d’épices délicieux, réalisé à base de basilic, d’origan, d’ail, de poivron, et de tomate. Il vient apporter immédiatement une touche italienne aux plats dans le quel on l’utilise. Un peu de ce mélange d’épices et un filet d’huile d’olive sur vos pâtes, et vous obtenez un plat délicieux! Évidemment pour contredire son nom, j’ai eu envie de le tester dans autre chose que des spaghetti, mais une recette plus conventionnelle (et tout aussi délicieuse) suivra bientôt…

J’ai également utilisé des tomates green zebra qui m’ont fait de l’œil pendant mes courses. C’est l’été et la saison des tomates bat son plein, je ne pouvais donc pas résister à ce plaisir de saison! Cette variété ancienne à la couleur vert éclatante zébrée de jaune peut surprendre au premier abord, mais elle est délicieuse ! Je l’ai trouvée très juteuse et un peu plus acide que ses copines rouges, mais ce n’est peut-être qu’une impression!

Ce clafoutis se déguste chaud, tiède ou froid, après quelques heures passées au réfrigérateur. Vous pouvez bien sûr varier la garniture de cette recette tout au long de l’année.

 

Pour découvrir la recette sur le site de l’Étal des épices, c’est ici!

 

 

 

Tarte couronne au chèvre frais et tomates séchées

Depuis quelques temps, on voit passer sur internet des tartes couronnes de toutes sortes. Je les adore car elles sont très jolies et parfaites pour épater les invités en deux temps, trois mouvements ! En plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles sont très rapides et faciles à réaliser. J’en avais fait une première version au chèvre et aux légumes du soleil l’an dernier, et elle avait eu beaucoup de succès. Je savais dès lors que j’en referais des que possible avec d’autres saveurs!
Alors quand j’ai vu cette version au chèvre frais sur le blog Cooking 4 you, je l’ai tout de suite mise de côté! Si vous ne connaissez pas ce blog, allez vite le découvrir! Il regorge de belles recettes, tant sucrées que salées, c’est un régal rien qu’à regarder!
J’ai servi cette tarte couronne à un repas de famille, nous étions en petit comité et je voulais quelque chose qui soit à la fois gourmand et pas trop lourd! Tout le monde l’a trouvée non seulement jolie, mais surtout très bonne! A la fois croustillante, fondante et parfumée, il aurait été dur de ne pas être séduits!
Vous pouvez servir cette jolie tarte aussi bien au cours d’un repas que lors d’un apéritif. En mode repas elle est parfaite pour deux, pour l’apéro vous en tirerez 8 portions si vous coupez entre chaque pointe.
  

Tarte couronne au chèvre frais et tomates séchées

  • 1 pâte feuilletée ronde
  • 200 g de fromage de chèvre frais
  • 6 tomates séchées
  • 4 tomates cerises
  • 1/2 mozzarella
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 jaune d’œuf
  • Sel, poivre
Coupez la mozzarella en 4 tranches et recoupez-les en 2.
Mélangez le fromage, l’huile, les herbes, le sel, le poivre et les tomates séchées coupées en morceaux.
Étalez la pâte feuilletée sur une plaque de cuisson. En partant du centre coupez la pâte en 4 pour obtenir une croix que vous découperez à nouveau en 4 afin d’obtenir 8 parts, sans aller jusqu’au bout de la pâte mais en laissant 10 cm sur tout le tour, de façon à pouvoir y placer les ingrédients.
Étalez le mélange au fromage de chèvre sur la pâte.
Rabattez les pointes en partant de l’intérieur du cercle vers les bords.
Placez les tomates cerises, les morceaux de mozzarella, saupoudrez un peu d’herbes supplémentaires, salez et poivrez.
Préchauffez le four à 180°C.
Badigeonnez le dessus de la couronne au jaune d’œuf.
Enfournez dans un four pour 25 à 30 minutes jusqu’à obtenir une tarte bien dorée. Servez chaud.
Source d’inspiration :

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

J’ai appelé cette tarte « tarte aux carottes râpées », car le goût des carottes domine largement dans cette recette, et même si elle cuit assez longtemps, elles gardent un peu de leur croquant, c’est très agréable! Attention, n’allez pas mettre des carottes râpées toutes faites à la vinaigrette hein, sinon je ne garantis en rien le résultat !
J’ai trouvé cette recette sur le blog de Virginie Moreau, un blog que j’apprécie beaucoup et que je vous invite à aller découvrir tout de suite si vous ne le connaissez pas!
La chermoula est un mélange marocain à base de coriandre, de cumin, de paprika, de persil et d’ail qui sert principalement aux marinades. Certains y ajoutent du piment pour obtenir un mélange plus relevé.
Cette marinade d’herbes fraîches sert beaucoup pour les poissons, comme les sardines à la chermoula, mais elle est aussi parfaite pour faire mariner la viande. Ici je n’utilise pas de la chermoula fraîche mais un mélange sec, que l’on trouve tout fait. Si vous n’en avez pas, je vous mets le contenu de ce mélange pour que vous puissiez facilement obtenir ce goût typique qui donne de la couleur à ce plat !
  
P.S. : Si vous chechez des façons originales de cuisiner les carottes, essayez aussi ces crèmes dessert à la carotte!

Tarte aux carottes râpées à la marocaine

Pour 6 à 8 personnes
  • 1 pâte feuilletée
  • 500 g de carottes
  • 4 oeufs
  • 20 cl de crème liquide
  • 30 g de gruyère râpé
  • 1 c. à s. de menthe séchée
  • 2 c. à s. de chermoula
  • Sel, poivre

Pour la chermoula :

  • 3 c. à c. de paprika ou piment rouge doux
  • 3 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 c. à c. de persil séché
  • 1 pincée d’ail semoule
Si votre chermoula n’est pas toute faite, mélangez les épices listées ci-dessus et réservez.
Épluchez et râpez les carottes. Réservez.
Dans un saladier, battez les œufs en omelette.
Ajoutez la crème fraîche, le gruyère râpé et le cumin. Salez et mettez les épices et la menthe. Mélangez bien.
Ajoutez les carottes râpées et mélangez à nouveau.
Garnissez un moule à manqué d’une pâte feuilletée.
Versez l’appareil dedans. Enfournez pour 40 à 50 minutes à 180°C, jusqu’à ce que la quiche soit bien dorée.
Laisser tiédir avant de déguster.
Source d’inspiration :

Egg boat à la tomme et aux oignons

Ce n’est pas la Saint-Valentin, et pourtant je vais vous raconter l’histoire de mon dernier coup de foudre… Quand je l’ai vu, avec son teint doré, son petit air craquant, qui me regardait, immobile tout en fumant, j’ai su que j’allais l’adorer… Je ne vous parle pas de mon dernier amant mais du egg boat! Imaginez-vous : un pain croustillant rempli de fromage fondu et d’un œuf qui cuit au milieu…
L’egg boat, c’est le mariage parfait de la tartine au four et de l’œuf cocotte, deux des plats que je préfère! J’ai commencé à y penser le jour, à en rêver la nuit… Il fallait que j’en mange un, et vite! Alors quand j’ai vu la recette de Chris, je me suis dit que je ne pouvais plus attendre! Je n’avais pas tout à fait les mêmes ingrédients qu’elle mais au final ce n’est pas grave, car une fois qu’on a compris le truc, le egg boat  se décline à l’infini avec tout ce qu’on a dans le frigo : des lardons, du jambon sec, un reste de reblochon… tant qu’il y a le pain et l’œuf, c’est tout bon!
Voici donc ma petite variation inspirée par Chris! Je vous invite à aller découvrir son blog, La cuisine facile de Chris au plus vite si vous ne le connaissez pas, vous ne le regretterez pas!
Avec cette recette, nous nous sommes régalés et je peux vous assurer qu’entre moi et l’egg boat, c’est une relation qui est partie pour durer!
  
P.S. : Si vous aimez les tartines au four, testez aussi ces tartines au camembert et estragon!

Egg boat à la tomme et aux oignons

Pour 2 personnes
  • 2 mini baguettes
  • 1/4 d’oignon
  • 2 œufs
  • 1 pincée de sucre
  • 100 g de tomme de brebis
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 2 c. à s. de gruyère râpé
  • Sel, poivre
Emincez l’oignon finement et faites-le revenir dans une
poêle huilée. Quand il est doré, ajoutez le sel, le poivre, le sucre
et laissez caraméliser quelques minutes. Réservez.
Préchauffez le four à 190°C.
Découpez les petits pains sur le dessus pour les creuser sans faire de trou dans le fond et
enlevez  la mie. tartinez le fond de moutarde. Mettre des oignons caramélisés dans le fond, puis le fromage en lamelles.
Déposez un œuf dans ce creux, poivrez-le et parsemez de
gruyère râpé, puis d’oignons frits.
Enfournez 5 minutes, en passant la dernière minute en mode  grill.
Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/09/egg-boat.html

Spécialité de Monaco : barbagiuans

Si on connait Monaco pour ses casinos, sa famille royale, son grand prix et ses nombreux milliardaires, on connait moins sa gastronomie. La gastronomie monégasque, en toute logique vu l’emplacement géographique de Monaco, est une cuisine du soleil, qui mêle des influences de cuisine française provençale et niçoise et de cuisine italienne. La cuisine monégasque se compose de plats et de saveurs basés sur l’utilisation d’huile d’olive, de légumes, le poisson et les fruits de mer.

barbagiuans-3

Parmi les spécialités locales de Monaco, on trouve les Barbagiuan ou barbajuan. J’ai découvert pour la première fois ces petits chaussons lors d’une balade à Monaco, quand j’étais à la recherche d’un petit goûter pour reprendre des forces dans une boulangerie locale. J’ai été attirée par le look très appétissant de ces petit beignets farcis de feuilles de blettes. Je n’ai pas cherché à comprendre car pour moi dans une boulangerie on trouve des gâteaux! J’ai donc croqué mon beignet de blettes froid sur le bord de la route en plein soleil à Monaco, et je dois dire que ça m’a semblé horrible. D’abord parce que je m’attendais à un dessert, et que le goût salé m’a surprise, et ensuite parce que ces petits beignets sont bien meilleurs réchauffés! Mais comme je ne suis pas rancunière et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, j’ai profité dès que j’ai trouvé des blettes pour donner une deuxième chance à ce plat. Bien chauds avec une salade, je les ai cette fois trouvé délicieux!

Il existe un grand nombre de variantes pour les barbagiuans. Dans tous les cas, ce sont les légumes qui doivent prédominer dans la farce, mais certaines recettes proposent d’y ajouter de la viande, des anchois, des blancs de poireaux, ou encore du pecorino.

barbagiuans-2

P.S. : Si vous aimez la cuisine du sud, jetez aussi un œil à ces mini pissaladières super bonnes!

Barbagiuans ou barbajuans

Pour une quinzaine de barbagiuans

  • 250 g de farine
  • 11 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • les feuilles d’une botte de blettes
  • 30 g de riz complet cru
  • 2 œufs
  • 2 échalotes
  • 40 g de parmesan
  • 1 c. à s. huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 c. à s. herbes de Provence

Mélangez la farine, l’eau, l’huile d’olive et le sel et pétrissez cette pâte jusqu’à l’obtention d’une boule. Réservez.

Faites cuire le riz complet et réservez. Émincez les feuilles de blette et faites les blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante. Émincez également les échalotes et faites les dorer dans un peu d’huile d’olive.

Dans un bol, mélangez bien le riz cuit, les feuilles de blette, les échalotes et les œufs, salez et poivrez.

Préchauffez votre four à 210°C.

Étalez la pâte le plus finement possible et, avec un verre, découpez des cercles. Vous devez en obtenir une quinzaine. Répartissez un peu de farce sur chaque moitié de cercle, repliez les bords pour former des mini-chaussons. Déposez-les sur une plaque farinée allant au four

Arrosez les chaussons d’un filet d’huile d’olive, quelques tours de moulin de poivre et d’herbes de Provence et mettez au four  pour 20 minutes environ. Servez bien chaud avec une salade.

barbagiuans

Source d’inspiration :

http://voyages.ideoz.fr/barbaguians-de-monaco-recette-mediterraneenne/#ZxFCcjMUqA38P4rw.99

Clafoutis boulette d’Avesnes et paprika

Connaissez-vous la boulette d’Avesnes? Ce fromage du nord est moins connu que son cousin le Maroilles, peut-être parce qu’il n’est pas apparu dans le film Bienvenue chez les Ch’tis… Il faut dire que si le Maroilles est violent, la boulette d’Avesnes passe un cran supplémentaire dans l’odeur autant que dans le goût. En consommer au petit déjeuner sur estomac vide risque d’occasionner des effets secondaires non homologués!

La boulette d’Avesnes est d’ailleurs en partie composée de brisures de Maroilles, agglomérées avec du babeurre. C’est un peu le MDF du fromage si vous préférez!

clafouti-boulette-avesnes

Je n’adore pas manger ce fromage tel quel, mais cuisiné il prend une saveur particulière qui me plaît bien!

J’ai choisi de le préparer en petites doses dans des mini-cocottes qui sont grâce à lui très parfumées..

Si vous avez une boulette d’Avesnes dans votre frigo, n’attendez pas que tout votre papier peint soit décollé pour tenter cette petite recette, elle est super facile à faire!

clafouti-boulette-avesnes-2

P.S. : Si vous êtes lancés dans la (re)découverte des fromages du nord, faîtes vous une petite tarte feuilletée au maroilles!

Clafoutis boulette d’Avesnes et paprika

Pour 4 mini cocottes

  • 2 œufs entiers + 2 jaunes
  • 25 cl de lait
  • 20 cl de crème liquide
  • 15 g de maïzena
  • 1/2 boulette d’Avesnes
  • 1/2 c. à c. paprika
  • 1 oignon rouge en lamelles

Préchauffez le four à 225°C.

Mélangez dans un plat les œufs, le lait, la crème, la maïzena, les oignons, le paprika. Versez cette préparation dans 4 mini cocottes. Déposez par dessus la boulette d’Avesnes coupée en petits morceaux. Enfournez pour 15 minutes, baissez le four à 200°C et prolongez la cuisson de 10 minutes.

clafouti-boulette-avesnes-3

Tarte perdue aux endives

Si vous ne connaissez  l’endive que comme un légume croquant et amer, alors vous devez tester cette recette. Bien sûr, l’endive est super en salade ou à l’apéro comme support d’une tartinade au surimi. Mais rôtie, grillée ou sautée, elle perd beaucoup de son amertume typique, permettant à son caractère légèrement terreux d’émerger.
Cette recette particulière a été inspirée par deux recettes trouvées sur le blog Les petits plats de Béa. J’avais été interpellée par sa tatin d’endives à la bière à la framboise, car le mariage de la bière et de l’endive m’a séduite immédiatement, mais aussi par sa tarte de pain perdu aux tomates qui permet de recycler du vieux pain. Qu’à cela ne tienne, j’ai mélangé les deux!
tarte-pain-perdu-endive-2
Cette tarte qui n’a rien de complexe à réaliser, présente très bien avec sa jolie spirale d’endives cuites dans la bière caramélisée. Elle est douce, acidulée, fruitée et surtout très bonne!
Comme je le dis souvent j’adore le recyclage alimentaire, et cette base de pâte va devenir un classique pour moi qui ai souvent du pain dur!
tarte-pain-perdu-endive
P.S. : Si vous voulez continuer dans les recettes aux endives, essayez mon velouté d’endives au jus de clémentines, troooop bon!

Tarte perdue aux endives

Pour la pâte

  • 200 g de pain rassis
  • 2 œufs
  • 20 cl de lait
  • 75 g de parmesan râpé
  • 3 c. à s. de gruyère râpé
  • 1 pincée de muscade
  • Poivre

Pour la garniture

  • 4 endives
  • 25 cl de bière à la framboise ou rubis
  • 2 c. à s. de beurre
  • 1 c. à s. de cassonade


Battez les œufs avec le lait, ajoutez le parmesan, la muscade et le poivre.

Émiettez grossièrement le pain et incorporez-le à la préparation précédente.

Laissez gonfler 15 mn. Mixez légèrement si nécessaire.

Mettez le pain imbibé dans un moule à fond amovible tapissé d’un papier sulfurisé et tassez bien.

Préchauffez le four à 180°C

Précuisez la pâte 15 minutes au four.

Pendant ce temps, coupez les endives en 2 dans le sens de la longueur et retirez le cœur dur.

Chauffez le beurre dans une poêle, rangez les demies endives dans la poêle, saupoudrez d’une cuillère à soupe de sucre, faites dorer à feu vif puis mouillez avec la bière et laissez cuire à feu plus doux jusqu’à évaporation de la bière, soit environ 20 minutes.

Rangez les demies endives sur le fond de tarte, saupoudrez de gruyère et enfournez pour 15 minutes environ.

tarte-pain-perdu-endive-3

Source d’inspiration :

http://lespetitsplatsdebea.over-blog.com/2015/09/tarte-de-pain-perdu-aux-tomates-et-feuilles-de-bettes.html

http://lespetitsplatsdebea.over-blog.com/2016/01/tarte-tatin-d-endives-a-la-biere-a-la-framboise.html