Archives de catégorie : Plats complets

Aubergines aux œufs et mozzarella

J’adore les plats qui peuvent être servis aussi bien au petit-déjeuner, qu’au déjeuner ou au dîner. Comprenez par là, les plats qui contiennent des œufs, mon ingrédient favori! J’aime utiliser de bons œufs fermiers de poules élevées en plein air, bio quand je peux, c’est tellement meilleur! Mais le comble c’est quand un ami qui a des poules chez lui nous ramène des œufs frais. La saveur est incomparable! C’est tellement bon que je les mange simplement à la coque sans aucun artifice pour bien profiter de leur goût. Actuellement mon jardin ressemble à une jungle, mais nous y travaillons et dès qu’il sera remis en état, on va sérieusement réfléchir à adopter une ou deux jolies poulettes, pour profiter de ce régal plus souvent!
Je cuisine beaucoup l’aubergine ces derniers temps. Je ne l’ai jamais vraiment appréciée dans ma jeunesse, pourtant je n’étais pas difficile! Maintenant sans être mon légume préféré, ça fait partie des légumes que j’apprécie de cuisiner de temps en temps une fois l’été venu. L’aubergine a la mauvaise réputation d’être spongieuse, caoutchouteuse ou grasse, mais quand on sait la préparer elle n’est rien de tout cela! Si vous les préparez correctement, je dirais même qu’elles peuvent être vraiment bonnes. J’aime les faire cuire dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elle deviennent tendres, avant de finir de les cuire dans de la sauce tomate. Je trouve que c’est ainsi qu’elles développent le mieux sa saveur!
Cette recette que j’ai repérée sur le blog de Lady Milonguera m’a tout de suite rappelé la shaskshuka : un mélange de poivrons, aubergines et tomates qui cuit avec des œufs et que j’adore! C’est pourquoi j’étais impatiente de tester cette variante où l’aubergine est à l’honneur! J’ai fait quelques adaptations par rapport à la recette d’origine, notamment j’ai supprimé les croûtons et ajouté de la mozzarella. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances, ce fut délicieux!
La présentation avec les œufs sur le dessus est très jolie. Si vous avez des invités, apportez la poêle à la table pour que chacun en profite visuellement avant le service!! Rien n’est plus agréable que de casser l’œuf dans son assiette et de voir le jaune bien coulant se répartir sur les aubergines, c’est un régal!

Aubergines aux œufs et mozzarella

Pour 2 personnes
  • 2  petites aubergines
  • 2 oignons moyens
  • 2 gousses d’ail
  • 4 œufs
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • 1 feuille de laurier
  • 275 g de pulpe de tomates
  • 12,5 cl d’eau
  • 1/2 boule de mozzarella
  • 1 pincée de piment doux
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1/4 de bouquet de coriandre fraîche
  • Sel, poivre
Pelez les oignons et émincez-les finement. Épluchez et émincez l’ail.
Versez deux cuillères à soupe d’huile d’olive et mettez l’ail à frire une minute à feu vif.
Mettez les oignons à fondre sur feu doux jusqu’à ce qu’ils soient tendres sans prendre de couleur.

Lavez et coupez les aubergines en cubes. Ajoutez les dés d’aubergines sur les oignons tendres. Ajoutez les herbes de Provence, une feuille de laurier entière et laissez cuire 5 minutes à couvert à feu doux.

Versez la pulpe de tomates et l’eau. Mélangez, couvrez et laissez cuire sur feu doux en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les aubergines aient changé de couleur et soient devenu fondantes, 40 minutes environ. Salez et poivrez.

Formez 4 cavités dans la préparation et cassez-y 4 œufs  Déposez la mozzarella en morceaux et saupoudrez d’herbes de Provence.

 

Couvrez et laissez cuire environ 5 à 10 minutes sur feu très doux en surveillant régulièrement, pour que les blancs prennent et cuisent. Quand ils sont cuits et que les jaunes ne sont pas encore durcis, ajoutez sur chacun une pincée de sel et de piment doux.

Servez les aubergines aux œufs avec la coriandre ciselée par dessus.

Source d’inspiration :

Spécialité du Bangladesh : Poulet korma

On parle beaucoup de la gastronomie de l’Inde, mais moins de celle du Bangladesh. Le Bangladesh compte 150 millions de personnes, ce qui en fait le 8 ème pays le plus peuplé de la planète… Ce n’est pas rien quand même! Voilà qui m’a donné envie de rétablir cette injustice, et d’en savoir un peu plus sur leur façon de manger!

Le poulet korma est un plat célèbre chez nous, on le trouve facilement au restaurant indien, mais le korma du Bangladesh est un korma très différent de la version indienne qui nous est plus familière. Il contient notamment des amandes toastées, qui peuvent surprendre mais sont vraiment délicieuses! Le laurier fait beaucoup aussi dans le goût de ce plat.
Là-bas, faire du poulet korma est un art qui exige de la précision et de la compétence pour obtenir un plat aussi savoureux qu’attrayant visuellement. Pour réussir un bon korma du Bangladesh, il est important d’avoir un bon yaourt, plutôt acide. Au Bangladesh, le korma cuit dans le ghee, du beurre clarifié qu’on peut trouver en épicerie fine, ou remplacer par un beurre que l’on clarifie soi-même.
Ce plat peut être servi avec des pains plats (naans, rôtis…) ou même d’une façon plus occidentale avec des pommes de terre et des légumes. Chez nous, on l’a mangé avec du riz, et c’était top comme ça aussi!
Prêts à vous laisser envahir par les épices? Lancez-vous, votre palais vous dira merci 🙂
 
P.S. : Si vous voulez faire un menu à thème indien, essayez le gajjar halwa en dessert, c’est bien simple j’en suis amoureuse!

Poulet korma

Pour 4
  • 300 g de yaourt grec
  • 5 cl d’eau
  • 2 c. à s. de ghee ou de beurre clarifié
  • 600 g de blancs de poulet émincés
  • 3 feuilles de laurier
  • 3 bâtons de cannelle
  • 12 gousses de cardamome verte
  • 1 gros oignon jaune émincé
  • 6 gousses d’ail épluchées et écrasées
  • 3 c. à s. de gingembre épluché et râpé
  • 1 piment vert émincé
  • Sel
Pour le riz
  • 240 g de riz
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 gousses de cardamome
Pour le service
  • 1 c. à c. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. de persil frais
  • 4 c. à c. d’amandes effilées toastées

Dans un petit bol, mélangez la moitié du yaourt avec l’eau et ½ cuillère à café de sel. Mettez de côté.

Assaisonnez les morceaux de poulet avec ½ cuillère à café de sel et réservez.

Faites chauffer le ghee ou le beurre à  feu moyen-fort, dans une grande poêle avec un couvercle. Quand il est très chaud, mais avant qu’il fume, ajoutez les gousses de laurier, de cannelle et de cardamome.  Faites dorer, en remuant pendant environ 30 secondes, jusqu’à ce que les épices commencent à griller.

Ajoutez l’oignon haché et faites cuire, en remuant pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce que l’oignon commencent à dorer sur les bords. Ajouter les morceaux de poulet et faites sauter pendant 3 à 4 minutes, jusqu’à ce que le poulet ne soit plus rose et commence à brunir un peu. Ajoutez l’ail et le gingembre et faites sauter pendant deux minutes de plus. Ajoutez le piment et le mélange de yaourt / eau. Réduisez le feu et laisser mijoter, en remuant, pendant 8 minutes.

Retirer les feuilles de laurier, les bâtonnets de cannelle et les gousses de cardamome avant de servir.
Retirez le couvercle et ajouter le reste de yaourt, laissez chauffer et remuez légèrement pendant environ une minute.

Pendant ce temps, faîtes cuire le riz suivant les indications de votre paquet, en mettant dans l’eau de cuisson le bouillon cube et les gousses de cardamome.

Servez le korma sur le riz.

Saupoudrez  par dessus la coriandre, de persil et d’amandes grillées.

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

La frittata est l’un de mes plats préférés à préparer en semaine, car tout ce qui traîne dans le frigo et demande à être cuisiné en urgence peut aller dedans. En plus, préparer une frittata est tellement simple que chaque maman/cuisinier/gourmand overbooké devrait apprendre à en faire.
La frittata constitue un dîner plein de protéines et j’adore que l’on puisse changer les ingrédients que l’on met dedans suivant la saison. J’en fais souvent comme repas en début de semaine, car j’aime cuisiner plus simplement après le week-end. Mais j’aime aussi la manger froide, coupée en morceaux à l’apéro.
Si vous ne savez pas ce que c’est qu’une frittata, on ne va pas se mentir, c’est très proche de l’omelette française ou de la tortilla espagnole. En Italie, la frittata est simplement une omelette cuite avec pas mal d’huile d’olive et souvent garnie d’artichaut ou d’asperges. Beaucoup de cuisiniers finissent la cuisson de la frittata au four, surtout parce qu’elle elle est bien épaisse et a donc du mal à cuire uniformément à la poêle. En fait, il existe probablement un million de façons différentes d’en faire, comme pour les omelettes. Amusez-vous à expérimenter avec des garnitures différentes, vous ne serez pas déçus!
Celle-ci est d’inspiration printanière : des courgettes, du pesto et un peu de jambon serrano! Pour cette variante, j’ai choisi de faire des mini frittata individuelles! Et j’ai réalisé la cuisson au four, ce qui permet une recette moins grasse que l’originale, très généreuse en huile d’olive.
 

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

Pour 2 mini fritattas

  • 4 œufs
  • 10 cl de lait
  • 1 c. à s. de pesto
  • 100 g de courgette
  • 1 pincée d’ail semoule
  • 2 tranches de jambon serrano
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Battez les œufs avec le pesto et le lait, salez et poivrez.
Épluchez et coupez en 4 puis en rondelles les courgettes et faites les revenir avec l’ail semoule et l’huile 5 à 10 minutes à la poêle.

Dans deux plats individuels, versez les œufs battus et la moitié des courgettes.

Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 10 minutes.
Ajoutez le reste des courgettes, le jambon cru, saupoudrez de parmesan et ré-enfournez pour 5 minutes de plus.

Mug cake au chèvre et chorizo

Je ne sais pas si vous vous souvenez, il y a quelques années on parlait beaucoup des mugs cakes, ces petits gâteaux cuits dans un mug ou dans une tasse directement au micro-ondes ! Ils sont un peu moins médiatisés en ce moment, mais je continue à beaucoup les aimer! Les mug cakes signifient peu de vaisselle, peu de temps de préparation et surtout peu de temps d’attente avant de pouvoir savourer son repas… Bref, ils ont tout pour me plaire !
Si on connaît surtout les mug cakes sucrés, comme le mug cake au chocolat, aujourd’hui c’est une recette salée que je vous propose. Le concept reste le même : il s’agit de se faire un bon repas en 5 minutes au micro-ondes, et dans un mug bien sûr !
Cette version contient deux de mes ingrédients préférés, et qui se marient très bien ensemble : le chèvre et le chorizo. Inutile de vous préciser qu’on obtient un mug cake qui a du pep’s et du goût! La texture est moins croustillante qu’une recette de cake au four, mais pour dépanner en portion individuelle, le résultat est franchement top!
Rien de plus facile que de préparer votre mug cake : vous battez l’œuf avec une fourchette dans une tasse, puis vous ajoutez les autres ingrédients. Si vous n’avez jamais cuit de mug cake avant, je vous conseille de prendre une tasse assez profonde car le mug cake gonfle beaucoup en cuisant pour retomber un peu après. Cela vous évitera des débordements désagréables!
La cuisson parfaite doit s’expérimenter avec chaque micro-ondes. Chez moi, elle est d’exactement 1 minute 15 secondes à 700 Watts. Il vous faudra ensuite laisser reposer le mug cake environ 30 secondes après la cuisson, car il est très chaud et il continue légèrement à cuire.
  

 Mug cake au chèvre et chorizo

  • 1 œuf
  • 30 g de buche de chèvre
  • 2 tomates cerises
  • 40 g de chorizo
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de lait
  • 3 c. à s. de farine
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1 pincée de romarin
  • Sel, poivre
Coupez les tomates cerise, déposez les dans un mug, saupoudrez de romarin et mettez 1 minute au micro ondes.
Ajoutez l’œuf dans le mug et battez-le énergiquement. Ajoutez l’huile d’olive et le lait, assaisonnez avec  le sel et le poivre et mélangez.

Ajoutez la farine et la levure et mélangez de façon à obtenir une pâte bien lisse.

Coupez le chèvre et le chorizo en petit morceaux et versez-les dans la préparation, mélangez l’ensemble de sorte à ce que tous les ingrédients soient bien incorporés.
Faites cuire 1 minute au micro-ondes à 700 W, poursuivez à nouveau la cuisson si besoin, 15 secondes par 15 secondes. Servez sans attendre !

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

Aujourd’hui, je vous propose une recette simple et gourmande à base de champignons ! Je voue aux champignons un véritable culte, je crois que je pourrais manger de la poêlée de champignons à chaque repas, petit déjeuner et goûter inclus tellement j’adore ça! Que ce soit sur les pâtes, le riz ou dans les burgers, je trouve qu’ils apportent toujours quelque chose à un plat!

gratin-petits-pois-pates-parmesan

Si vous aussi vous êtes amateurs de champignons, avez vous repéré les kits qui fleurissent partout pour pouvoir en faire pousser soi-même ?

Mon homme m’en a offert un pour mon anniversaire avec des pleurotes roses, et le résultat été bluffant, pourtant je n’ai pas la main verte! Il ne va pas falloir trop tarder avant que je m’en reprenne un avec une autre variété de champignon!

gratin-petits-pois-pates-parmesan-3
P.S. : Si vous aussi le printemps vous donne envie de petits pois, ce crumble chèvre petits pois et haricots plats va vous plaire !

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

  • 250 g de pâtes fraîches farcies
  • 100 g de champignons en tranches
  • 80 g de petits pois
  • 15 cl de crème liquide
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. parmesan
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Faites revenir l’oignon et les champignon émincés jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.  Ajoutez les petits pois et prolongez de 2 à 3 minutes. Ajoutez alors la crème et l’ail semoule, mélangez, arrêtez le feu, salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C.
Déposez les pâtes dans un plat à gratin. Versez le mélange aux champignons sur les pâtes.
Saupoudrez par dessus le parmesan, la chapelure, et le romarin.
Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que l’ensemble ait bien gratiné.

gratin-petits-pois-pates-parmesan-2

Spécialité du Maroc : tajine kefta oeuf

Un tajine est un plat d’argile marocaine avec un couvercle conique, généralement utilisé pour cuire des ragoûts braisés lentement.


Cependant, il n’y a rien dans ce plat qui nécessite réellement de mijoter très longuement, il est donc tout à fait possible de cuisiner ce plat dans une poêle ou un plat à four si vous n’avez pas de tajine!

Vous pouvez facilement adapter cette recette de base avec de nombreux légumes pour obtenir une grande variété de ragoûts faciles à faire et savoureux.
Ce plat n’est pas un tajine ultra classique, c’est plutôt une version simplifiée pour le quotidien, l’utilisation de pois chiches en boîte fait notamment gagner beaucoup de temps mais si vous voulez utiliser des pois chiches secs, cela ne sera que meilleur… Je n’utilise que des ingrédients tout à fait basiques, à part peut-être le raz el hanout, produit phare de la cuisine nord africaine, composé d’au moins 20 épices différentes.

On en trouve facilement dans toutes les épiceries orientales, mais aussi au supermarché, donc ne vous privez pas de la saveur de ce mélange d’épices qui pourra vous resservir dans de nombreuses recettes d’autres tajines ou couscous!
Pour un dîner rapide, servez ce tajine seul ou avec de la semoule et un peu de yaourt grec.

P.S. : Si vous aimez les saveurs du Maroc, ce guacamole d’inspiration marocaine devrait vous plaire!

Tajine kefta œuf

Pour la viande hachée

  • 500 g de viande hachée (bœuf, agneau)
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de paprika
  • ½ oignon haché
  • 1 c. à s. de persil
  • Sel, poivre

Pour la sauce tomate

  • 1 boite de pulpe de tomate
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1/4 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de menthe séchée
  • 1 c. à c. de raz el hanout
  • 1 pincée de piment de Cayenne

Pour les légumes

  • ½ oignon haché
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 2 courgettes en dés
  • 2 petites aubergines en dés
  • 1 boite  moyenne de pois chiches
  • 1 c. à s. de persil ciselé
  • 4 œufs
  • Sel, poivre

Commencez par préparer la farce en mélangeant la viande hachée, l’oignon, les épices et le persil. Mélangez le tout, formez des boulettes et réservez.

Mélangez la pulpe de tomate avec les épices, et réservez.Dans un tajine, chauffez l’huile d’olive,  ajoutez l’oignon, l’ail, et les courgettes et l’aubergine et faites revenir 5 minutes. Ajoutez les les boulettes de viande hachée, laissez dorer une dizaine de minutes et retirez-les à l’aide d’une écumoire. Ne les faites pas revenir trop longtemps pour ne pas qu’elles durcissent. Dans la même huile,  ajoutez la pulpe de tomates épicée et laissez mijoter cette sauce 15 minutes. Ajoutez les boulettes de viande hachée, les pois chiches, couvrez et laissez cuire à petit feu à couvert une quinzaine de minutes. Quand la viande est cuite, cassez les œufs sur le tajine, salez, couvrez encore une fois le tajine et laissez cuire les œufs.  Il faut que le jaune reste coulant.Parsemez de persil ciselé et servez aussitôt avec du bon pain maison.

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Envie d’un bon plat tout chaud et gratiné ? Rien de mieux qu’un gratin de pommes de terre! J’adore ça mais ce n’est pas toujours facile de se renouveler et de ne pas tomber dans le syndrome « Lundi des patates, mardi des patates, mercredi, des patates aussi… »!

Mais voici une version qui permet de ré-inventer ce plat! Ce gratin est réalisé avec des poires qui apportent une douceur sucrée et du roquefort qui donne du pep’s à l’ensemble. Cette combinaison sera peut-être rebutante pour certains, mais c’est un grand classique en cuisine. Cela mérite de s’y risquer car le mélange est aussi surprenant que délicieux. Bien sûr il faut aimer le roquefort… Perso ce n’est pas un souci, le roquefort j’adore! Quand aux poires, leur présence reste subtile, donc même si vous n’êtes pas fans de sucré-salé, rassurez-vous!

J’ai trouvé cette recette sur le super blog la cuisine de Gut, et je peux vous dire que ce fut un véritable délice! Fondant, goûteux, réconfortant, ce gratin a tout pour me plaire! A tel point que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai repéré plein de recettes gourmandes chez elle!

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Pour 2 gratins individuels

  • 400 g de pommes de terre de petit calibre cuites
  • 1 échalote
  • 80 g de roquefort
  • 1 petite poire
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 œuf
  • 10 cl de lait
  • 70 g de mozzarella râpée
  • 10 g de noix concassées
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Épluchez les pommes de terre cuites et coupez-les en rondelles, salez-les un peu puis mettez-les dans un plat allant au four. Émincez l’échalote et ajoutez-la dans le plat.
Cassez l’oeuf et battez-le dans un bol. Salez et poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Mélangez. Ajoutez le lait avec les œufs.
Épluchez la poire et coupez-la en petits dés.
Répartissez ces dés de poires sur les pommes de terre.
Parsemez le roquefort émietté en gros morceaux sur le tout.
Ajouter la mozzarella râpée.
Saupoudrez les noix émiettées et les oignons frits.
Donner un tour de moulin à poivre.
Enfournez et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré, environ 30 minutes.

Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre, poires et roquefort

Gombolaya

Connaissez-vous le gombo ou okra?

Ce légume exotique ressemble à un long piment poilu en apparence. Originaire d’Égypte avant de se développer aux États-Unis et en Europe, le gombo contient un liquide gélatineux qui peut dérouter au premier abord, mais qui est très intéressant pour donner de la consistance à des jus ou bouillons!

gombolaya
J’en ai trouvé dans une épicerie asiatique et je n’ai pas pu résister à la tentation d’en acheter sans savoir quoi en faire au premier abord.
Pour découvrir ce légume, j’ai choisi de le cuisiner dans un plat mijoté inspiré du jambalaya au chorizo.
Ce plat se sert accompagné de riz basmati pour un repas complet, et c’est un régal !
Pour une version végétarienne de ce plat, utilisez du chorizo végétal ou supprimez-le totalement du plat!

 

P.S. : Si vous adorez comme moi le chorizo dans les ragoûts, en voici un autre super bon ici!

gombolaya-3

Gombolaya

  • 100 g de chorizo
  • 150 g de poivron multicolore
  • 600 g d’okras
  • ½ oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 37,5 cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 400 g de pulpe de tomate
  • ½ c. à c. paprika
  • ¼ c. à c. de piment de cayenne
  • 200 g de riz basmati
  • Sel, poivre

Pour servir 

  • 2 c. à s. de coriandre fraîche

Faites revenir le chorizo coupé en rondelles dans une poêle profonde. Laissez le jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Émincez le poivron, les okras, l’oignon, émincez l’ail. Ajoutez tout dans la poêle, faites cuire 5 minutes, puis ajoutez la pulpe de tomates, le bouillon de volaille et le riz .

Ajoutez les épices et mélangez bien.

Couvrez et cuisez à feu moyen pour 15 minutes.

Ajoutez la coriandre et mangez tout de suite.
gombolaya-2

Source d’inspiration : http://www.theveggiegirl.com/2014/03/04/vegan-crockpot-jambalaya/

Spécialité taïwanaise : Lu rou fan

Aujourd’hui je vous propose une découverte taïwanaise en provenance du super blog Marlyzen! J’adore ce blog qui regorge de recettes toutes plus dépaysantes les unes que les autres! Pour moi qui aime les découvertes, c’est un festival d’idées plus appétissantes les unes que les autres!

Avec le nouvel an chinois qui approche, voilà donc de quoi vous régaler! Accompagné de riz blanc et d’un œuf dur, le Lu Rou Fan est un vrai délice. C’est l’un des plats taïwanais les plus appréciés et personnellement je l’aime encore plus qu’un gros plat de nouilles sautées, c’est pour dire!

 

Ce plat est un peu ce que l’on pourrait appeler de la « cuisine du pauvre », comme beaucoup de plats traditionnels. Dans le temps, manger de la viande était considéré comme un luxe, et les chinois avaient trouvé ce type de plat  pour permettre de nourrir une famille entière dans les rares moments où ils disposaient d’un petit morceau de porc. La viande est coupée en tout petits morceaux, ou même hachée comme ici, et on la laisse mijoter pendant une longue période pour créer une sauce savoureuse, pleine de saveurs. Accompagné de riz, cela donne un plat réconfortant et nourrissant dont toute la famille peut profiter.

Avant de commencer, voici quelques petits conseils de cuisson : vous pouvez laisser mijoter la viande plus longtemps si vous le souhaitez. C’est le plat idéal à faire la veille et à réchauffer le jour J également, car il ne peut pas « trop » cuire. Utilisez une chaleur douce, la sauce doit tout juste frémir, de manière à laisser la sauce épaissir un peu, mais sans qu’elle s’évapore trop.

P.S. : Si vous cherchez des idées pour organiser un super nouvel an chinois, jetez un oeil à cet article!

Lu rou fan

Pour 4 personnes

  • 500 g de porc haché
  • 3 échalotes
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1.5 c. à c. de sucre
  • 1/2 c. à c. de cinq épices en poudre
  • 1 c. à s. de cognac
  • 50 cl d’eau
  • 6 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à s. de miel
  • 4 œufs à température ambiante
  • 1 c. à s. de ciboulette
  • 2 c. à s. d’huile neutre
  • 250 g de riz

Préparez les œufs durs. Faites bouillir une casserole d’eau et plongez-y délicatement les œufs  pendant 10 minutes. Passez-les sous l’eau froide avant de les écaler.

Épluchez et émincez finement les échalotes. Épongez-les.

Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile neutre et ajoutez les échalotes. Faites les frire 5 minutes jusqu’à ce qu’elles deviennent brunes. Transférez-les sur une feuille de papier absorbant et réservez.

Ajoutez l’ail dans la poêle chaude et poursuivez la cuisson 1 minute à feu moyen.

Ajoutez le porc, détachez les petits morceaux pour cuire le tout de façon homogène. Ajoutez le sucre, les 5 épices en poudre et remettez les échalotes frites. Mélangez et poursuivez la cuisson une minute.

Versez le cognac, augmentez le feu pendant 30 secondes. Remuez.

Ajoutez l’eau, la sauce soja et le miel. Mélangez, couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 1h 30 .

Au bout d’ 1 h 30 de cuisson du porc, ajoutez les œufs durs entiers dans la sauteuse.
Augmentez le feu jusqu’à ébullition, puis éteignez-le et laissez reposer à découvert pendant 15 min.

Au moment de servir, coupez les œufs en 2 ou en 4.
Déposez le porc sur le riz, arrosez de jus de cuisson. Ajoutez un morceau d’œuf et décorez avec la ciboulette.

 


Source d’inspiration :
http://www.marlyzen.com/2016/01/porc-la-taiwanaise-lu-rou-fan.html

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Aujourd’hui je vous propose une petite recette pas compliquée du tout, mais que je tiens à vous partager car c’est THE plat d’hiver par excellence! Non ce n’est ni la raclette, ni la tartiflette, ni la fondue, c’est encore plus simple que ça… Je pense au délicieux Mont d’Or cuit au four dans sa jolie boîte en bois!

Ce plat a tout pour plaire et d’abord, il ne demande presque pas de préparatifs! Au contraire, il est ultra rapide à préparer, et c’est toujours un succès!
Il paraît que le Mont d’Or peut se manger froid, mais personnellement je le sers toujours chaud. Le Mont d’Or est un fromage vendu à la coupe ou dans une boîte en épicéa. Pour cette recette, choisissez le fromage en boîte puisque celle-ci va être utilisée pour la réalisation de la recette. La version de base consiste simplement à faire un trou dans le fromage et à y verser un peu de vin blanc. Personnellement j’aime y ajouter des herbes, comme le romarin, et de l’ail pour donner encore plus de caractère à l’ensemble.

Servez votre mont d’or avec du bon pain rustique légèrement grillé ou pas, de pommes de terre vapeur, de charcuterie et un petit verre de vin blanc, et vous serez immédiatement transportés à la montagne!

Suivant votre appétit et le reste du repas, vous pouvez prévoir un fromage pour deux ou pour quatre personnes… Plongez-y votre pain et hop! C’est parti pour un moment cosy et gourmand!

P.S. : Comme c’est l’hiver on a le droit de se gaver de fromage! Cette recette de gratin vosgien pourrait aussi vous plaire! Et si voulez encore plus d’idées au fromage, il y en a dans ce mini bouquin :

Petit livre de - Recettes au fromage

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Pour 4 personnes

  • 1 Mont d’Or
  • 5 cl de vin blanc
  • 4 gousses d’ail
  • 1 branche de romarin
  • Poivre

Préchauffez le four à 180°C.

Écrasez les gousses avec le plat d’un couteau. Coupez la branche de romarin en 4.

Prenez votre Mont d’Or, faites 4 trous dans lesquels vous mettrez les gousses, puis plantez le romarin dedans, versez un peu de vin blanc. Saupoudrez de poivre.

Placez le fromage au four jusqu’à ce qu’il soit fondu, soit environ 20 minutes.